Actualité

Espagne : Sanchez veut retirer Franco de son mausolée et en faire un "lieu de réconciliation"

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 09:26
Déjà approuvé par la chambre des députés, le retrait de la dépouille de l'ancien dictateur Francisco Franco du mausolée de la Valle de los Caidos, près de Madrid, est une priorité pour le nouveau gouvernement socialiste de Pedro Sanchez.
Catégories: Actualités

Les sujets du bac histoire-géo 2018 des séries S, ES, L, STMG et ST2S

Le Huffington Post - mar, 06/19/2018 - 09:26
Les sujets du bac histoire-géo 2018 des séries S, ES, L, STMG et ST2S
Catégories: Actualités

L’histoire déchirante derrière la photo très partagée de cet enfant en pleurs

Le Huffington Post - mar, 06/19/2018 - 09:25
L’histoire déchirante derrière la photo très partagée de cet enfant en pleurs
Catégories: Actualités

Bac histoire-géo : découvrez les sujets soumis aux candidats

L’inégale intégration des territoires à la mondialisation, l’historien et les mémoires du génocide des juifs... Les sujets de l’épreuve ont été rendus publics mardi.
Catégories: Actualités

Cazes-Mondenard. Journée pêche pour les écoliers

ladepeche.fr - mar, 06/19/2018 - 09:21
Les écoliers de Cazes-Mondenard, accompagnés des institutrices et de certains parents responsables et encadrés par les membres du Vairon cazéen et par les animateurs de la fédération départementale de pêche, se sont retrouvés au lac de Poncet pour une journée pêche. Sous un magnifique soleil, ils étaient quarante-six futurs pêcheurs à taquiner gardons et rotengles. Ils sont tous repartis visiblement satisfaits après cette belle journée avec,...
Catégories: Actualités

Washington et Séoul confirment la suspension d'exercices militaires

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 09:20
Les armées américaine et sud-coréenne ont confirmé mardi avoir suspendu des exercices conjoints prévus en août quelques jours après l'annonce par Donald Trump de la fin de ces man?uvres dans la foulée de son sommet historique avec Kim Jong Un. La Corée du Sud, où sont déployés des dizaines de milliers de soldats américains chargés de la défendre contre les menaces nord-coréennes, a déclaré que la décision concernait les exercices dits Ulchi Freedom Guardian. "La Corée du Sud et les Etats-Unis prévoient de poursuivre leurs discussions sur d'autres mesures", a déclaré le ministère sud-coréen de la Défense dans un communiqué, ajoutant "qu'aucune décision n'a été prise concernant les exercices suivants". Environ 17.500 soldats américains devaient prendre part à Freedom Guardian. "Conformément à l'engagement du président Trump et de concert avec notre allié sud-coréen, l'armée américaine a suspendu tous les préparatifs pour les +jeux de guerre+ défensifs d'août prochain, Freedom Guardian", a indiqué auparavant Dana White, une porte-parole du Pentagone, dans un communiqué. Un haut responsable américain avait indiqué jeudi à l'AFP que "les principales manoeuvres sont suspendues indéfiniment sur la péninsule coréenne". Le prochain exercice conjoint prévu devait se tenir fin août-début septembre, comme tous les ans. "Aucune décision n'a été prise au sujet des manoeuvres suivantes", a néanmoins ajouté Mme White, notant que cette décision n'avait "aucun impact sur les manoeuvres militaires prévues ailleurs dans le Pacifique". Le chef de la diplomatie Mike Pompeo et le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche John Bolton participeront cette semaine à une réunion au Pentagone avec le ministre de la Défense Jim Mattis, a-t-elle précisé. La Corée du Nord réclame depuis longtemps la fin de ces exercices qu'elle considère comme la répétition de l'invasion générale de son territoire. Pyongyang a souvent réagi en menant ses propres opérations militaires. Lors d'un point de presse à Singapour aussitôt après son sommet historique le 12 juin avec le leader nord-coréen Kim Jong Un, M. Trump avait annoncé la fin des exercices militaires qu'il avait qualifiés de "provocateurs", sans toutefois préciser quand cette suspension entrerait en vigueur. M. Pompeo avait souligné que cet arrêt était conditionné à la poursuite de négociations "productives" avec les Nord-Coréens. Séoul et Tokyo avaient été pris de court par cette annonce, apparue comme une grosse concession américaine à Kim Jong Un. La Corée du Nord réclame depuis longtemps la fin de ces opérations qu'elle considère comme la répétition de l'invasion générale de son territoire. Pyongyang a souvent réagi en menant ses propres opérations militaires.
Catégories: Actualités

Conseil franco-allemand : la crise migratoire scinde l''Europe

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 09:19
Les pays européens réagissent différemment sur l''accueil des migrants selon l''histoire, la position géographique, et les intérêts électoraux. Les pays en frontière de l''Europe durcissent leurs positions et sont opposés au processus de Dublin, qu''Emmanuel Macron a demandé de réviser. Décryptage d''Armelle Charrier, chroniqueuse internationale chez France 24.
Catégories: Actualités

SNCF : l’UNSA « ne continuera pas la grève en juillet »

La CGT cheminots a proposé aux autres membres de l’intersyndicale d’appeler à trois nouveaux jours de grève contre la réforme ferroviaire les 2, 6 et 7 juillet.
Catégories: Actualités

Fraude à la carte bancaire : un site pour les plaintes en ligne

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 06/19/2018 - 09:15

Le système est développé par la police et la gendarmerie afin de lutter contre les achats frauduleux en ligne.
Le constat est alarmant : plus de 250 millions d’euros de fraudes à la carte bancaire ont été recensés en 2017. Un chiffre en constante augmentation, notamment en raison de la multiplication des achats sur... Lire la suite

Catégories: Actualités

Apple condamné à 5,8 millions d'euros d'amende en Australie

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 09:14
Apple a été condamné mardi en Australie à neuf millions de dollars australiens d'amende (5,8 millions d'euros) pour avoir émis des déclarations mensongères sur les droits des consommateurs en refusant de remettre en état des appareils défaillants ayant été réparés auparavant par un tiers. Des clients du géant américain avaient saisi la Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC) lorsque leur iPhone ou iPad avait été rendu inutilisable pendant une mise à jour, un problème mondial connu sous le nom de "erreur 53". Les clients avaient été informés par le géant américain qu'ils n'avaient pas droit à une réparation si leur équipement était passé entre les mains d'une société tierce. Apple a été assigné l'année dernière par l'ACCC devant la Cour fédérale sous l'accusation d'avoir menti ou présenté des informations erronées sur leurs droits à des clients ayant entre les mains un engin défectueux. "Si un produit est défaillant, les clients ont légalement le droit aux termes de la loi australienne sur la consommation à une réparation ou un remplacement et même parfois à un remboursement", a déclaré l'ACCC dans un communiqué. "La cour a estimé que le simple fait qu'un iPhone ou un iPad ait été réparé par quelqu'un d'autre que Apple ne doit pas impliquer que les garanties du consommateur cessent de s'appliquer, ou que le droit du consommateur à un remède cesse d'exister". Le géant américain a reconnu avoir induit en erreur au moins 275 clients australiens sur cette question entre février 2015 et février 2016, sur son site américain, via les vendeurs de ses magasins australiens et son service clients par téléphone. Le régulateur a également déclaré que Apple s'était engagé à remplacer des équipements défectueux par des objets flambant neufs. Le groupe avait été accusé d'avoir fourni à certains clients des iPhones restaurés. Apple avait fait savoir que l?"erreur 53" était liée à "l?échec d?un test de sécurité" et avait rendu disponible une autre mise à jour destinée à remédier au problème. L'américain a dit mardi avoir eu "une conversation très productive" avec l'ACCC et promis à ses utilisateurs australiens un "service excellent".
Catégories: Actualités

Coupe du Monde 2018: Les transports en commun bruxellois ont le sens du service pendant les matchs de la Belgique

Le Huffington Post - mar, 06/19/2018 - 09:14
Coupe du Monde 2018: Les transports en commun bruxellois ont le sens du service pendant les matchs de la Belgique
Catégories: Actualités

Emmanuel Macron s’exprimera devant le Parlement, réuni en Congrès, le 9 juillet

Le président de la République devrait faire un état des lieux de son action après un an de mandat, et présenter les prochaines réformes qu’il entend mener.
Catégories: Actualités

FR NW PKG SOMMET MACRON-MERKEL SUR EURO

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 09:08
Emmanuel Macron voulait un vrai budget commun pour la zone euro...Il devrait être enteriné ce mardi...Ce budget sera alimenté par des ressources propres... Mais quelle somme lui consacrer? Berlin penche pour quelques dizaines de milliards. Paris est plus ambitieuse, et souhaite une enveloppe de plusieurs centaines de milliards. DLSSOT LEMAIRE sur BFMTV ??"I''m proposing a new partnership to Germany. We will not agree on everything, not immediately, but we will discuss everything. To those who say that the task is impossible, my answer is that you have got used to resignation, not I."Un budget commun pour venir en aide aux pays membres en cas de coup dur..Mais aussi pour une meilleure convergence au sein de l''UE... Indispensable selon Emmanuel Macron. Les divergences entre pays membres sont parfois énormes. Exemple avec l''excédent budgétaire allemand : il est de 240 milliards d''euros. Contre 60 milliards pour la France. DLSElargir les compétences du mécanisme européen de stabilité... Voilà un autre sujet de discussion...La chancelière allemande souhaite le transformer en un fond monétaire européen, capable d''accorder des prêts à court terme aux pays en difficulté...en échange de strictes conditions...Français et allemands sont aussi attendus sur l''harmonisation de l''assiette de l''impôt sur les sociétés.Paris souhaite l''encadrer pour mieux contrôler l''évasion fiscale....Berlin redoute de devoir payer pour les pays d''europe du sud..
Catégories: Actualités

Griveaux appelle à "défendre la solidarité européenne contre les populismes"

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 09:06
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a appelé mardi à "défendre la solidarité européenne contre les populismes", alors qu'Emmanuel Macron et Angela Merkel se retrouvent à Berlin pour tenter d'afficher un front uni à 10 jours d'un sommet de l'UE. Ce conseil des ministres franco-allemand "prépare un Conseil européen à la fin du mois de juin qui sera décisif parce que l'Europe connaît sans doute la plus grave de ses crises depuis sa création", a déclaré Benjamin Griveaux sur France 2, soulignant que la question migratoire avait fait se "lever le vent du populisme dans certains pays d'Europe". "L'enjeu de ce conseil des ministres franco-allemand, c'est d'arriver à avoir des positions communes sur des sujets comme la question migratoire (...) ce sera difficile, mais c'est dans cet état d'esprit que le conseil des ministres franco-allemand se tiendra aujourd'hui". Interrogé sur l'"axe des volontaires" contre l'immigration illégale que souhaitent bâtir les ministres autrichien, allemand et italien de l'Intérieur, M. Griveaux a jugé que "le terme d'axe est sans doute plus que malheureux". "Je suis un enfant d'Europe, j'ai grandi avec l'Europe, l'Europe pour moi c'est la paix, c'est la prospérité, c'est le partage, c'est l'ouverture", a-t-il plaidé. "Je crois que la responsabilité de ma génération, c'est au fond de défendre cela, de défendre la solidarité européenne contre les populismes, contre tous les populismes, d'extrême gauche comme d'extrême droite". "C'est ce combat là auquel nous allons nous atteler, c'est une proposition franco-allemande qui doit être faite sur la question migratoire et c'est en avançant avec les autres pays européens que nous arriverons à traiter cette question qui sera centrale dans les années à venir", a-t-il affirmé. "Si chacun se replie sur ses frontières nationales, nous n'y arriverons pas".
Catégories: Actualités

FR NW GRAB REHAB PLATO SONIA DC 6H POUR 9H

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 09:03
2018-06-19 09:06 FR NW GRAB REHAB PLATO SONIA DC 6H POUR 9H
Catégories: Actualités

FR NW PKG TELEMATIN FR2 LOI ASILE IMMIGRATION SENAT 10H

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 09:02
2018-06-19 09:04 FR NW PKG TELEMATIN FR2 LOI ASILE IMMIGRATION SENAT 10H
Catégories: Actualités

Une nouvelle association pour aider les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire

Le Huffington Post - mar, 06/19/2018 - 09:02
Une nouvelle association pour aider les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire
Catégories: Actualités

Goodbye Copenhague? Les Féroé face à l'appel du large

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 09:00
"Ça fait 600 ans que le Danemark nous occupe. Ça suffit!". Sur sa vieille goélette retapée, Birgir Enni ne mâche pas ses mots, résumant l'aspiration d'une partie de la population des îles Féroé à rompre les amarres. Perdu dans l'Atlantique Nord à plus de 1.100 km de la puissance tutélaire, l'archipel autonome depuis 1948 a déjà son drapeau --une croix rouge liserée de bleu sur fond blanc--, sa langue dérivée du vieux norrois que parlaient les Vikings, ses institutions et sa culture. Entre fjords et monts pelés peuplés de moutons et enrobés par le fog, on caresse aujourd'hui l'idée de pousser le particularisme jusqu'à devenir indépendant. "Nous ne sommes pas danois, nous ne serons jamais danois, nous ne pouvons être danois, nous sommes féringiens, point final", assène le ministre des Affaires étrangères et du Commerce, Poul Michelsen, leader du parti du Progrès, petite formation séparatiste. "L'indépendance, elle se forge au quotidien. Chaque jour, nous nous en rapprochons en endossant de plus en plus de responsabilités. L'écart entre le Danemark et les Féroé se creuse naturellement", explique-t-il dans son bureau à Tórshavn, la capitale. Après le transfert prévu des affaires migratoires aux autorités provinciales, la métropole danoise ne contrôlera plus principalement que la défense et certains aspects des politiques étrangère, monétaire et judiciaire. - Économie florissante - Union improbable de droite et de gauche, d'indépendantistes et d'unionistes, le gouvernement local met actuellement la dernière main à une Constitution, un compendium censé capturer l'essence féringienne et dans lequel certains voient une des ultimes pièces d'un puzzle menant à l'émancipation. Le texte, dont la gestation a été longue et difficile, prix à payer pour obtenir le consensus le plus large possible, devrait consacrer le droit des Féringiens à l'autodétermination. "Le Danemark n'est pas un maître sévère", admet Hanna Jensen, autre cofondatrice du parti du Progrès. Mais il "a ses propres motivations, besoins et intérêts et je sais qu'ils essaient de tenir compte de nos besoins, motivations et désirs mais ils entrent régulièrement en collision". Ce conflit d'intérêts est devenu particulièrement saillant lors d'une querelle sur les quotas de pêche, au début des années 2010, quand le Danemark a dû se joindre au boycott imposé par l'UE --dont les Féroé ne sont pas membres-- sur le poisson féringien. L'épisode a laissé des traces sur un territoire qui vit essentiellement de la mer. Grâce à elle mais aussi à l'agriculture et au tourisme, et même si la manne pétrolière espérée se fait toujours attendre, les Féroé connaissent aujourd'hui une prospérité économique qui contraste avec les difficultés du Groenland, autre province danoise. Le chômage est réduit à sa portion congrue, le produit intérieur brut par habitant dépasse celui de la métropole et les autorités féringiennes ont même demandé à Copenhague de geler à 642 millions de couronnes (86 millions d'euros) ses subventions annuelles --contre 982 millions en 2001--, faisant mécaniquement tomber leur poids dans l'économie locale. - Population divisée - C'est dès la fin du XIXe qu'un vent d'affirmation culturelle a soufflé sur l'archipel même s'il faudra attendre 1937 pour que le féroïen devienne la langue officielle. La Seconde Guerre mondiale a ensuite galvanisé les envies de liberté quand les Féroé, envahies par l'armée britannique, ont goûté à l'autogestion pendant que le Danemark était sous la coupe des nazis. Au sortir du conflit en 1946, un référendum donne une très courte victoire aux indépendantistes mais Copenhague répond en dissolvant le Løgting, le Parlement féringien. Dans le port de Tórshavn, au détour des ruelles étroites et des maisons aux toitures végétales, les avis sont aujourd'hui partagés, reflétant la division en deux camps de taille comparable généralement dessinée par les sondages. "Je n'ai aucun problème à être dans une union avec le Danemark", affirme Øssur Hovland, un enseignant à la retraite de 71 ans. "Nous sommes 50.000 personnes, c'est plus pratique d'être au sein d'une nation de 5 millions d'habitants". Sur son deux-mâts, Birgir Enni, le vieux briscard de 69 ans, n'en démord pas. "On est si loin de tout et on a de tout en abondance. On n'a besoin de rien ni de personne".
Catégories: Actualités

L'orang-outang le plus vieux du monde est décédé dans un zoo australien

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 06/19/2018 - 08:58

Cette femelle ayant eu 11 petits et comptant 54 descendants est morte à l'âge de 62 ans.
L'orang-outang de Sumatra le plus vieux du monde, une femelle de 62 ans, est décédée dans un zoo australien, a annoncé l'établissement ce mardi. Puan, qui signifie "Dame" en indonésien, est morte lundi au zoo de Perth, où elle vivait... Lire la suite

Catégories: Actualités

FOCUS

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 08:58
Un reportage réalisé par les correspondants de France 24 est analysé en plateau.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités