Actualité

JO-2018: l'Allemagne tient son "Miracle sur glace"

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 17:13

Jour historique pour le hockey sur glace allemand ! Les jaune et noir ont réussi un exploit en éliminant le Canada, double tenant du titre et largement favori, en demi-finale du tournoi olympique des Jeux de Pyeongchang vendredi.

Les Allemands, que personne n'attendait à ce niveau de la compétition, disputeront leur première finale olympique où ils retrouveront dimanche les athlètes olympiques de Russie, qui de leur côté n'avaient plus atteint ce stade de la compétition depuis 20 ans. Les Russes ont les faveurs des pronostics.

Certes, sans leurs meilleurs joueurs retenus en NHL, les Canadiens ne sont plus aussi impressionnants que lors des précédents JO, comme l'a prouvée leur pénible victoire en quarts contre la Finlande (1-0), mais la performance des Allemands n'en reste pas moins admirable.

Les joueurs de Marco Sturm, qui avaient perdu deux de leurs trois matches de poule et étaient encore passés tout près de l'élimination dès les barrages d'accession en quarts de finale (victoire contre la Suisse en prolongation), n'ont pas du tout été impressionnés par leur prestigieux adversaire.

Comme contre la Suède, qu'ils avaient surprise en quarts de finale (victoire 4-3, encore en prolongation), ils ont pris les devants et ont réussi à accumuler assez d'avance pour résister au furieux retour des Canadiens.

- 'Je suis sans voix' -

Ils ont mené 3-0, puis 4-1 et ont frappé les poteaux deux fois en fin de deuxième période. Mais les Canadiens semblaient en mesure de revenir quand ils marquaient deux fois en troisième période pour revenir à un but (4-3). Un avantage que les Allemands et leur gardien Danny Aus den Birken conservaient néanmoins jusqu'à la fin.

"Oh mon Dieu, je suis sans voix ! Je ne sais pas quoi dire, c'est irréel pour moi pour le moment. On est sûr d'avoir une médaille, c'est incroyable", s'est exclamé le défenseur Frank Hordler à sa sortie de la glace.

"Pour le moment je ne réalise pas", ajoutait l'attaquant Patrick Hager. "On a accompli tellement de travail, fait tellement d'efforts dans tous nos matches... ça me donne la chair de poule. Juste le fait de se dire que je vais jouer pour une médaille d'or dans une finale olympique, pour nous c'est la plus grande chose que l'on peut accomplir".

L'Allemagne avait remporté la médaille de bronze en 1932 à Lake Placid, et l'Allemagne de l'Ouest a empoché le bronze en 1976 à Innsbruck, seules médailles olympiques du pays dans ce sport.

Le Canada, pays du hockey, gardera de son côté un mauvais souvenir des Jeux de Pyeongchang, où l'équipe féminine, quadruple tenante du titre, a également été battue jeudi par sa rivale américaine en finale.

- Les Russes sans trembler -

"Ils étaient meilleurs ce soir", a regretté l'attaquant canadien Rob Klinkhammer. "On n'a pas d'excuses, on doit être prêt pour de tels matches. C'était l'un des plus gros match de notre vie et nous n'avions aucune raison de ne pas être prêts. Bravo à eux".

Les athlètes olympiques de Russie ont de leur côté battu sans trembler la République tchèque 3 à 0.

L'équipe russe était entrée doucement dans le tournoi, battue par la faible Slovaquie en ouverture. Mais depuis elle a dominé allègrement tous ses adversaires et elle se retrouve en position idéale pour remporter son premier titre depuis 1992.

Mettre fin à ces 26 ans de disette "signifierait beaucoup pour nous. Ce serait énorme pour les joueurs et pour notre pays", a souligné l'attaquant russe Mikhail Grigorenko.

Catégories: Actualités

Macron lancera les consultations sur l'Europe mi-avril à Strasbourg

LCP Assemblée nationale - ven, 02/23/2018 - 17:12

Emmanuel Macron lancera les "consultations citoyennes" pour débattre de l'avenir de l'Europe à Strasbourg le 17 avril, jour où il s'exprimera devant le Parlement européen, a indiqué vendredi l'Elysée.

Le président Macron participera à un premier débat, dont les détails ne sont pas encore fixés, afin de lancer cette initiative phare de son ambition pour "relancer l'Europe" avant les élections européennes de 2019.

Il prévoit ensuite de "participer à une consultation au cours de tous ses déplacements européens", a précisé l'Elysée.

Emmanuel Macron s'est félicité devant la presse que 26 des 27 pays de l'UE (hors Royaume-Uni), soit "à la quasi-unanimité", aient accepté d'organiser chez eux des "consultations citoyennes" entre avril et octobre.

Les Pays-Bas ont donné leur accord vendredi et seule la Hongrie de Viktor Orban a jusqu'à présent décliné. 

Depuis qu'il est à l'Elysée, M. Macron a promu cette proposition dans ses discours sur l'Europe à Athènes ou à La Sorbonne. Initialement appelées "conventions démocratiques", ces "consultations citoyennes" visent, selon lui, à "libérer la parole sur l'Europe, redonner confiance et éclairer le débat", en faisant remonter les aspirations des citoyens. 

Pour l'Elysée, "il est important d'avoir ce débat", même "si les populistes peuvent s'y engouffrer".

Le 17 avril, Emmanuel Macron prononcera son premier discours dans l'hémicycle du Parlement européen à Strasbourg (est de la France), où il pourrait revenir sur ses propositions de réforme pour la zone euro, avec notamment la création d'un budget propre et un ministre des Finances dédié.

Catégories: Actualités

En Afrique, Emmanuel Macron veut sortir du "pré carré" francophone

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 17:04
La visite à Paris du président libérien George Weah mercredi illustre la volonté d’Emmanuel Macron de bâtir ou de renforcer des ponts entre la France et les pays d'Afrique anglophone, face à la concurrence de la Chine et des pays du Golfe.
Catégories: Actualités

France: le gouvernement va faire plancher l'industrie automobile sur l'après-diesel

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 17:00

Le gouvernement réunira début avril les dirigeants de l'industrie automobile pour l'adapter au déclin attendu des modèles à moteur diesel, a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire vendredi à Mulhouse (Haut-Rhin).

"Je réunirai début avril la filière automobile pour regarder ensemble les défis qui l'attendent. Je pense en particulier au diesel", a déclaré Bruno Le Maire lors de sa visite de l'usine PSA de Mulhouse.

La réunion aura pour objectif de réfléchir à la façon d'"accompagner les sous-traitants" dans le déclin attendu des ventes de voitures diesel, et à "comment accompagner une grande entreprise comme PSA dans cette transformation de la motorisation vers l'essence, l'hybride, l'électrique, au détriment de ce qui a fait sa force", a poursuivi le ministre de l'Economie et des Finances dans une allocution aux dirigeants de PSA et élus locaux qui l'accompagnaient dans sa visite.

Cette réunion sera la première du comité stratégique de la filière automobile tel que redéfini par l'actuel exécutif, a précisé M. Le Maire, qui a déclaré y souhaiter la présence du patron de PSA Carlos Tavares et de celui de Renault Carlos Ghosn.

PSA "sera prêt l'an prochain" pour appliquer des "technologies, actuellement en phase finale" d'élaboration, au titre de son "engagement dans la transition énergétique", a souligné Carlos Tavares auprès de journalistes lors de cette visite à Mulhouse. Pour PSA, "il n'y a pas de débat sur la nécessité" de cet engagement, a-t-il affirmé.

Selon M. Le Maire, la motorisation fait partie du "défi environnemental" auquel l'industrie automobile française doit répondre, "à un rythme raisonnable par rapport aux capacités d'investissement des usines". Les deux autres défis concernent "la formation accompagnant la robotisation" et la capacité à produire des "innovations de rupture, par exemple sur le stockage de l'énergie renouvelable", a-t-il complété.

Catégories: Actualités

Lettonie : le gouverneur de la banque centrale clame son innocence

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 16:57

Le gouverneur de la Banque centrale de Lettonie, soupçonné de corruption et suspendu de ses fonctions, a clamé son innocence dans une interview accordée au Financial Times parue vendredi.

Mais dans un entretien avec l'AFP vendredi à Bruxelles, le Premier ministre letton, Maris Kucinskis, a insisté pour qu'Ilmars Rimsevics -interpellé le week-end dernier puis remis en liberté sous caution- "se mette en retrait" de ses fonctions "pendant l'enquête".

Au Financial Times, Ilmars Rimsevics a affirmé que les accusations pesant sur lui avaient été fabriquées par plusieurs banques mises dans l'embarras par ses efforts en vue d'améliorer leur transparence en ce qui concerne les comptes de non-résidents en Lettonie, un pays balte voisin de la Russie.

Il avait notamment été accusé d'avoir reçu un pot-de-vin d'un montant d'au moins 100.000 euros.

"Je (le) démens avec véhémence", a-t-il déclaré au quotidien financier. "Je peux seulement deviner que j'étais devenu une personne publique très incommode pour plusieurs institutions financières de ce pays, ce qui les a poussées, pendant une longue période, à chercher à réunir des preuves ou (à ourdir) des provocations pour me faire partir".

"C'est une campagne bien orchestrée par plusieurs individus et banques qui ont servi des clients non-résident à différentes époques (...) pour qui je suis devenu un poids", a encore affirmé M. Rimsevics. Il s'est agi, selon lui, d'une réaction à ses demandes que certaines banques soient contrôlées par des cabinets d'audit américains en 2016 et 2017, ce qui a "réduit leurs recettes et leurs bénéfices".

Il avait été accusé à mots couverts par l'actionnaire majoritaire et président de la banque Norvik, le huitième établissement de son pays, Grigory Guselnikov, d'avoir tenté, en se servant d'un intermédiaire, d'obtenir de lui des pots-de-vins à plusieurs reprises.

De son côté, à Bruxelles, M. Kucinskis a reproché vendredi à la banque Norvik d'avoir "orchestré une campagne de diffamation contre la Lettonie pour ternir sa réputation internationale et son image à l'étranger en répandant de fausses informations sur de possibles pots-de-vins qui n'ont jamais" été versés.

Elle n'a "présenté aucune preuve" à ce sujet, a-t-il dit à l'AFP.

L'affaire du gouverneur de la banque centrale a éclaté approximativement en même temps que celle concernant la troisième banque privée du pays, ABLV, à laquelle la Banque centrale européenne (BCE) a imposé le gel des paiements.

M. Kucinskis a réaffirmé vendredi qu'il n'existait aucun lien entre les deux affaires.

Le 13 février, Washington a qualifié ABLV d'établissement "de première importance en matière de blanchiment d'argent" conformément à la loi américaine, tout en l'accusant d'implication dans des programmes illégaux liés à l'armement en Corée du Nord.

La police lettonne a annoncé vendredi avoir commencé à enquêter sur le blanchiment d'argent présumé par ABLV.

Catégories: Actualités

Marseille: Garcia du bus au rouleau compresseur

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 16:53

Pour sa prise de pouvoir à l'Olympique de Marseille, Rudi Garcia avait garé le bus au Clasico (0-0). Il revient dimanche à Paris avec une équipe bien plus joueuse. Retour sur seize mois de travail.

"On donne parfois l'impression d'être en mode rouleau compresseur, c'est bien", se félicitait l'entraîneur olympien après son début d'année 2018 parfait: cinq victoires sans encaisser de but.

Cette image est un peu écornée par la défaite à Braga (1-0) jeudi. Elle ne prive pas l'OM de 8e de finale d'Europa League contre Bilbao, mais cette "piqûre de rappel", comme l'a nommée Garcia, n'entache pas son travail de fond pour bâtir un collectif capable de rivaliser avec le PSG, comme à l'aller (2-2).

Depuis ce 23 octobre 2016, premier match de l'ex "Mister" de l'AS Rome à la tête de l'OM, avec zéro tir, sa formation a une toute autre allure.

"C'est une équipe qui produit un très bon football, séduisante, note pour l'AFP l'ex-capitaine de l'OM Mamadou Niang, c'est en grande partie grâce à Rudi Garcia qui a réussi a construire un collectif, un groupe, et faire en sorte que son équipe développe une remarquable qualité de jeu depuis plusieurs mois."

Le coach a d'abord dû travailler avec un groupe qu'il n'avait pas choisi, arrivant dans les bagages du président Jacques-Henri Eyraud. "Ce n'est jamais facile quand tu prends le train en marche, il était obligé de s'adapter", explique son mentor, Robert Nouzaret, à l'AFP.

"La 5e place avec cet effectif, c'est top", estime Nouzaret, qui avait promu Garcia adjoint à Saint-Étienne en 2000.

- 'Le coach a trouvé les solutions' -

Malgré quelques erreurs, comme Romain Alessandrini arrière-gauche à Monaco (4-0) ou le désastre face au PSG au Vélodrome (5-1), Garcia a fait progresser son équipe. Et après la correction dans le Clasico, il n'a perdu aucun des onze matches suivants, qualifiant l'OM pour la C3.

L'année suivante, avec un effectif retouché à son goût (Valère Germain, Luiz Gustavo, Jordan Amavi...), une autre série vertueuse a lancé l'OM de Garcia vers le podium.

Après les deux défaites contre Monaco (encore, 6-1) et Rennes, l'Olympique de Marseille a pris 28 points sur 36 possibles.

"Le coach a construit une équipe solide, il a réussi à trouver les solutions, raconte Florian Thauvin, on a repris confiance en nous petit à petit. Maintenant on prend peu de buts, on en marque beaucoup."

Le déclic de Rennes a aussi montré que Garcia n'était pas dogmatique. Il a abandonné le 4-3-3 qu'il pratique plus souvent pour un 4-2-3-1 avec un récupérateur en plus, en général André-Frank Zambo-Anguissa, dont la puissance athlétique permet de faire briller Luiz Gustavo.

L'homme de Nemours (Seine-et-Marne) a d'ailleurs fait d'autres choix décisifs en seize mois.

Dans l'ordre chronologique, il a accompagné l'éclosion de Maxime Lopez, sculpté l'évolution de Zambo-Anguissa puis privilégié Lucas Ocampos à Rémy Cabella, prêté à Saint-Étienne. En début de saison, l'énergie de l'Argentin a permis à l'OM de décoller (4 buts en 8 matches), alors que le jeu patinait encore.

- 'Ça s'appelle la concurrence' -

Il a aussi fixé Bouna Sarr à un poste d'arrière-droit où le Franco-Guinéen s'est révélé et incité le jeune Boubacar Kamara à jouer milieu défensif plutôt que défenseur central.

Le choix du 4-2-3-1 après Rennes, pris en concertation au sein de son triumvirat, formé par les fidèles Frédéric Bompard et Claude Fichaux, a permis aussi de libérer Dimitri Payet, plus libre dans l'axe que sur le côté gauche.

Depuis, Garcia gère sans heurt l'alternance entre Morgan Sanson et "Dim" pour ce poste de N.10.

"La concurrence se passe mieux quand l'équipe gagne", note Max Lopez, qui joue moins que l'an dernier mais fait partie des rotations.

"Chacun doit savoir qu'il peut s'installer dans cette équipe mais il faut être bon, ça s'appelle la concurrence, dit Garcia, je ne demande que ça d'avoir des maux de tête pour faire l'équipe."

Très attentif aux détails, Garcia a "aggravé" cette manie à la Roma. Il veille aux survêts pour que ses joueurs ne prennent pas froid, écoute parler le joueur qui passe avant lui en conférence de presse, travaille beaucoup avec la vidéo et affiche dans le vestiaire une heure et demi avant le match les consignes pour chacun, sur corner, sur coup franc, au marquage, etc.

"C'est un pro, qui maîtrise tout", conclut Nouzaret. Mais pourra-t-il maîtriser le PSG?

Catégories: Actualités

Vidéo. Bordeaux : un jeune ingénieur invente un abri pour SDF

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 02/23/2018 - 16:43

L'Iglou de Geoffroy de Reynal permet une isolation salutaire et une température acceptable. Une vingtaine de prototypes sont testés à Bordeaux et Paris.
Un "tunnel" de 1,20m sur 2, haut de 90cm, en polyéthylène tapissé à l'intérieur d'aluminium : l'Iglou est peut-être en passe de devenir tristement un équipement de mobilier... Lire la suite

Catégories: Actualités

Volé en 2009 à Marseille, un tableau de Degas retrouvé dans un bus en Seine-et-Marne

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 16:43

Il avait été volé à Marseille en 2009: huit ans plus tard, un tableau d'Edgar Degas, propriété du musée d'Orsay, a été retrouvé par la douane dans la soute d'un bus en Seine-et-Marne.

"Les Choristes", un pastel de 1877 appartenant au musée d'Orsay à Paris, avait été prêté fin 2009, avec une vingtaine d'autres oeuvres de Degas, au musée Cantini, à Marseille, pour une exposition de quelques mois. Il s'était volatilisé le 31 décembre 2009, sans doute dérobé pendant la nuit.

Il avait beau être sous alarme et assuré, selon la mairie de Marseille, propriétaire du musée Cantini, le tableau avait été dévissé.

"Facilement dissimulable" en raison de sa taille (32 sur 27 cm) comme le soulignait le procureur de Marseille à l'époque, Les Choristes, également intitulé "Les Figurants", avait été ajouté à la base de données d'Interpol sur les oeuvres d'art les plus recherchées au monde.

Plus de huit ans plus tard, c'est un contrôle des douaniers de Marne-la-Vallée qui relance l'affaire. Le 16 février, dans la soute d'un bus garé sur une aire de Seine-et-Marne, à Ferrières-en-Brie, les douaniers découvrent dans une valise "une ?uvre portant la signature +Degas+, pour lequel aucun des passagers ne s?est identifié comme propriétaire", indiquent les ministères de la Culture et des Comptes publics dans un communiqué commun.

Les douaniers saisissent alors le tableau et demandent une expertise du musée d?Orsay "afin d?en confirmer l'authenticité". A ce stade, aucune précision n'a été donnée sur l'enquête en cours.

"Les premiers éléments de l?expertise permettent d?affirmer qu?il s?agit bien de l??uvre recherchée", précisent les deux ministères.

- 'Oeuvre précieuse' -

"Sa disparition représentait une lourde perte pour le patrimoine impressionniste français", a réagi la ministre de la Culture, Françoise Nyssen qui s'est réjouit vendredi dans un communiqué de "cette heureuse redécouverte d'une ?uvre précieuse".

Lors de son vol, la Réunion des Musées nationaux avait affirmé que le tableau avait une valeur de 800.000 euros. Le personnel du musée marseillais avait, lui, fait état d'une valeur de "30 millions d'euros", mais le parquet avait invoqué une "confusion".

Interrogé sur la question, le musée d'Orsay a expliqué mardi ne pas communiquer sur les chiffres: "ce sont des valeurs d'assurances et ça c'est incommunicable".

A titre de comparaison, un autre pastel d'Edgar Degas, "Dans les coulisses" (66,7 sur 37,5 cm, soit un peu plus grand que "Les Choristes") qui sera mis aux enchères par Christie's à Londres le 27 février, a été estimé entre 9,1 et 13,7 millions d'euros.

"Les Choristes", un "monotype, procédé d'estampe qui se situe à mi-chemin entre peinture et gravure", représente une scène de l'opéra Don Juan, selon une conversation que le peintre a eue avec son ami Daniel Halévy.

"Seule ?uvre de Degas inspirée d'un opéra ne figurant pas de danseuses, Les Choristes montrerait le final du ch?ur du premier acte, qui célèbre les fiançailles de Masetto et de Zerlina", détaille le communiqué des ministères.

"C'est une belle histoire si effectivement ce sont nos +Choristes+. Nous terminons l'expo Degas ce week-end à Orsay, c'est le centenaire de sa mort. Et en 2019, on aura une magnifique expo Degas à l'Opéra et ce tableau nous aurait manqué affreusement. Donc s'il était confirmé que c'est bien celui-ci, on en serait ravis", avait commenté le musée d'Orsay mardi.

Catégories: Actualités

Greta Gerwig, la funambule du cinéma indépendant

L’actrice, scénariste et réalisatrice américaine est nommée cinq fois aux Oscars pour son film « Lady Bird », qui s’inspire de son parcours.
Catégories: Actualités

Vidéos. À 15 ans, il filme l'enfer de sa vie sous les bombes en Syrie

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 02/23/2018 - 16:41

"Nous savons que vous en avez marre de regarder nos images de bains de sang. Mais nous allons continuer à vous interpeller", lance sur les réseaux sociaux Mohammed Najem.
Son histoire n'est pas sans rappeler celle de Bana, la fillette de 7 ans qui racontait sur Twitter son enfer quotidien à Alep. Lui s'appelle Mohammed... Lire la suite

Catégories: Actualités

Attentat de Barcelone: un suspect déféré en vue de son inculpation

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 16:40

Un des trois suspects arrêtés mardi en France pour leurs liens avec Driss Oukabir, un membre présumé de la cellule responsable des attentats de Barcelone et de Cambrils en 2017, va être présenté à un juge parisien en vue de son inculpation, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Cet homme, né en 1986, avait été interpellé à Albi (Tarn, Sud-Ouest). Deux autres personnes, également arrêtées mardi, ont vu leur garde à vue levée "en l'absence d'éléments incriminants à ce stade", selon cette source.

Catégories: Actualités

JO-2018: dans le fief des Fourcade, l'aura de "l'idole" rayonne malgré le raté final

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 16:39

A l'Auberge de la Glisse, tenue par le père du clan Fourcade dans le Vercors, l'ambiance est retombée vendredi avant même la fin du relais de Martin. Une énième médaille s'envole mais rien n'entame l'enthousiasme soulevé par les exploits de "l'idole".

Quand les 150 personnes réunies dans le restaurant ont applaudi les vainqueurs suédois, il n'y a que Martin Sicot, 4 ans, qui s'est exclamé "Quoi ? il n'a pas gagné ?". Le jeune supporter avait pourtant donné de la voix, d'abord pour le Grenoblois Émilien Jacquelin à coups de "Grounoble, Grounoble", avant de s'époumoner en lançant des "allez Martin!" pour le grand Fourcade, dont il partage le prénom.

La 5e place des Français au relais 4x7,5 km a déçu, personne ne s'en cache. "C'est sûr qu'on aurait préféré monter sur les tables mais c'est le sport aussi, les conditions n'étaient pas faciles et il y avait meilleurs", résume Aurélie Dutrievoz, 40 ans, venue de Méaudre, sur le plateau du Vercors, avec quatre amis aux joues peintes du drapeau tricolore.

"Il faut laisser quelques médailles aux autres", philosophe Michel Gouy-Pailler, 65 ans, né à Villard-de-Lans, où il a grandi à une époque où le patin de vitesse qu'il pratiquait n'avait même pas de fédération.

Pour Marcel Fourcade, qui avait repris le service des cafés quand son fils remontait son équipe en 7e position, "le suspense est un peu retombé" dès ce moment de la course - il compare volontiers le biathlon à un sport "hitchockien".

"Mais compte tenu de ce que l'on a dans la musette, on ne peut pas faire les difficiles ! On a été sur un petit nuage toute la quinzaine avec les équipes de France. Le biathlon a battu son record de médailles, tout le reste était du bonus", souligne un père qui attend de pouvoir pousser "un grand cocorico" au retour de la délégation française, lundi à Grenoble.

- 'Y a Zidane et Fourcade' -

Yvonne Roussin, qui avait vécu à 23 ans les JO de 1968 à domicile, a troqué les champions de son époque - les Calmat, Killy et Fleming - pour Fourcade, "un demi-dieu", qu'elle suit depuis sa révélation aux Jeux de Vancouver en 2010.

"Un dieu! ", n'hésite pas à renchérir Damien Munier, 30 ans, fondeur-skateur amateur monté vendredi matin skier au site nordique du Bois-Barbu, avant de regarder l'épreuve olympique au chaud. "Y'a Zidane et Fourcade", estime le jeune homme qui a repris sa pratique du fond dans le sillage des exploits de Martin, son "idole".

Tous vantent "son intégrité", "son sens du collectif", son "bel esprit du sport fait de combativité, de dépassement et de loyauté".

L'effet Fourcade se ressent sur le plateau. "Il donne une belle visibilité à tout le nordique, c'est super. J'espère que ça donnera envie aux jeunes et moins jeunes de s'essayer à cette belle discipline. Allons-y tous!", lance Aurélie.

Selon Michel le Villardien, l'école de ski nordique du village voit les inscriptions d'enfants augmenter sans cesse: "avant, ils voulaient tous faire du ski de piste, maintenant c'est le biathlon!". C'est "la relève, c'est génial", s'enthousiasme Damien.

Depuis Pyeongchang, Martin Fourcade, 29 ans, a exprimé le souhait de céder son rôle de porte-drapeau pour la cérémonie de clôture des JO à un athlète "symbolisant l'avenir", et dit son envie de "savourer" ses "magnifiques médailles d'or".

Depuis la France, son père lui a répondu en écho: "la moisson est faite, il ne reste qu'à savourer les retrouvailles".

Catégories: Actualités

Etats-Unis: deux blessés par balle dans une université de Louisiane

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 16:38

Deux personnes ont été blessées par balle dans la nuit de jeudi à vendredi sur le campus d'une université de Louisiane, dans le sud des Etats-Unis, a annoncé la direction de l'établissement, précisant que les lieux ont été depuis sécurisés.

"La police de l'université confirme qu'un incident impliquant plusieurs individus s'est produit sur le campus nord", a tweeté vendredi matin la direction de la Southeastern Louisiana University, située à Hammond, à quelque 70 km au nord de LLa Nouvelle-Orléans.

Les faits se sont produits dans la nuit, et les étudiants et l'encadrement ont été alertés à quatre heures du matin, précise l'université sur Twitter.

"Des coups de feu ont été tirés. Deux individus ont été victimes de blessures ne mettant pas leur vie en danger", ajoute la direction de l'établissement, soulignant qu'il n'y a plus de "menace" sur le campus.

Ces faits, qui surviennent en plein débat sur les armes à feu aux Etats-Unis après la fusillade ayant fait 17 morts dans un lycée en Floride, font l'objet d'une enquête.

Catégories: Actualités

Un froid sibérien, avant de nouvelles chutes de neige

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 16:32

Une vague de grand froid venue de Sibérie est attendue à partir de dimanche sur une grande partie de la France qui vivra certainement les journées les plus froides de l'hiver, avant de nouvelles chutes de neige en milieu de semaine.

- Les journées les plus froides de l'hiver -

Après un mois de janvier historiquement doux et un début février froid et neigeux, un froid modéré s'est installé depuis quelques jours sur le pays, avec des températures de 3 à 7 degrés en dessous des normales de saison.

Mais une vague encore plus froide est attendue à partir de dimanche. Connu sous le nom de phénomène "Moscou-Paris", des masses d'air froid intense vont se propager depuis la Sibérie vers toute l'Europe occidentale.

Cet air sibérien doit arriver dimanche après-midi sur le quart nord-est de la France, avant de "s?engouffrer sur le pays lundi et mardi", a indiqué vendredi Emmanuel Demaël, prévisionniste chez Météo France.

Lundi, mardi et mercredi devraient être ainsi les journées les plus froides de l'hiver, avec des minimales attendues de -5°C à -10°C (-2°C à -4°C sur les zones littorales), soit 7 à 11 degrés sous les normales. Sur la moitié nord, le froid pourrait durer au moins jusqu'à la fin de la semaine prochaine.

- Températures 'ressenties' -

La sensation de froid sera augmentée par le vent.

Le corps fabrique à la surface de la peau une petite couche d'air plus chaud. Lorsqu'il y a du vent, cette couche isolante est continuellement balayée, et le corps, qui tente sans cesse de la recréer pour rétablir l'équilibre, se refroidit.

Cette température ressentie ou "indice de refroidissement éolien", qui peut différer d'une personne à l'autre, est calculée à l'aide d'une formule mathématique "empirique" combinant température réelle et vitesse du vent.

La semaine prochaine, il faudra "enlever au moins 5 degrés aux températures affichées par les thermomètres" pour obtenir la température ressentie, a expliqué M. Demaël.

Avec un vent moyen attendu de 20 à 30km/h et des rafales entre 50 à 70 km/h, les températures ressenties pourront aller jusqu'à "-15°C à -17°C" en plaine, et au moins -25°C en montagne, a-t-il précisé.

Cette culture de la température ressentie est ancienne aux Etats-Unis ou au Canada, mais plus récente en France où elle a servi dans les années 2000 à l'élaboration des plans "grand froid" destinés à limiter les impacts sanitaires des vagues de froid, notamment sur les populations vulnérables.

Le plan "grand froid" a d'ailleurs été réactivé mercredi dans 29 départements, permettant d'ouvrir plus de places d'hébergement pour les sans-abri.

- Précédents -

Les vagues de froid les plus importantes ont généralement lieu entre fin décembre et mi-février, selon Météo France. Mais des épisodes "précoces" ou "tardifs" sont possibles.

La France n'a pas connu d'épisode tardif aussi notable depuis fin février-début mars 2005, lorsque des records de froid pour un mois de mars avaient été battus dans plusieurs villes le 1er mars (-15 °C à Romorantin, -13 °C à Poitiers, -12 °C à Bergerac...). Météo France ne prévoit de records la semaine prochaine.

D'autres épisodes remarquables avaient eu lieu début mars 1971 avec des chutes de neige dans le Sud-Est et fin février 1948 (-20 °C à Clermont-Ferrand et Saint-Etienne, -19 °C à Lyon)

En février 1956, le plus froid de l'histoire, et février 1986 (3e le plus froid), les températures étaient restées très basses jusqu'en fin de mois.

- Nouvelles chutes de neige -

A partir de mercredi, "une offensive neigeuse" est attendue sur la partie sud de la France, y compris les zones littorales, du sud-ouest à la Côte d'Azur en passant par le Massif central et la vallée du Rhône, selon M. Demaël.

La neige va ensuite remonter jeudi plus au nord. "Ca demande encore à être affiné, mais on risque d'avoir un épisode neigeux conséquent sur une grande partie du pays jeudi et vendredi", a indiqué le prévisionniste.

Catégories: Actualités

Etats-Unis: seul un condamné exécuté sur les trois prévus jeudi

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 16:31

Trois Etats américains avaient prévu d'exécuter chacun un prisonnier jeudi, dans une rare coïncidence temporelle mais, au final, deux des condamnés ont survécu à leur rendez-vous avec la mort.

Bart Whitaker, un Américain qui avait planifié le meurtre de toute sa famille, a eu sa peine capitale commuée en réclusion à perpétuité juste avant l'heure de son injection létale programmée.

C'est la première fois en plus de dix ans qu'un gouverneur du Texas, en l'espèce le républicain Greg Abbott, décide d'épargner ainsi la vie d'un condamné à mort.

Le père du prisonnier, un fervent chrétien, lançait depuis des années des suppliques en ce sens. Kent Whitaker implorait qu'on lui laisse son dernier fils, même si celui-ci n'avait pas hésité à commanditer l'assassinat en 2003 de ses parents et de son frère.

Grièvement blessé par balle dans l'embuscade planifiée par Bart, Kent Whitaker avait décidé, depuis son lit d'hôpital, d'offrir un "pardon miraculeux" au meurtrier.

"Dieu m'a aidé à parvenir à ce pardon intégral. Je pense qu'Il l'a fait pour m'aider à retisser ma relation avec mon fils", avait-il confié à l'AFP.

Cette commutation exceptionnelle prévoit une perpétuité réelle pour Bart Whitaker.

- Condamné 'reconnaissant' -

"M. Whitaker doit passer le reste de sa vie derrière des barreaux, en punition pour son crime atroce", a indiqué le gouverneur Abbott.

"Je suis reconnaissant pour cette décision, pas pour moi mais pour mon père", a déclaré le détenu de 38 ans, en apprenant qu'il échappait à la mort trente minutes avant l'heure fatidique.

En Floride, un prisonnier nommé Eric Branch n'a pas eu cette chance. Ce condamné à la peine capitale pour le meurtre d'une étudiante en 1993 a été mis à mort à 19h05 locales (00h05 GMT vendredi).

Ses avocats ont lancé en vain d'ultimes recours, faisant valoir qu'il n'était âgé que de 21 ans à l'époque de son crime et qu'un jury non unanime avait rendu le verdict de sa peine capitale.

Enfin, au terme d'une soirée particulièrement éprouvante, l'Etat de l'Alabama a dû renoncer à exécuter Doyle Hamm, qui a passé trois décennies dans le couloir de la mort. Il avait été condamné en 1987 pour le meurtre de l'employé d'un motel au cours d'un vol à main armée.

- Perfusion impossible -

M. Hamm souffrant d'un double cancer du cerveau et du système lymphatique, ses avocats redoutaient que son exécution par injection létale ne se transforme en séance de torture. Notre client, n'ont-ils cessé d'affirmer, ne dispose pas d'un réseau veineux suffisamment solide et visible pour permettre la perfusion.

Saisi de la question, un tribunal avait tranché mardi, estimant que l'état de santé de Doyle Hamm ne l'empêchait pas d'être exécuté, à la condition que le cathéter de perfusion soit inséré dans une veine de ses jambes ou de ses pieds.

Les condamnés à mort aux Etats-Unis sont d'ordinaire perfusés dans les bras ou les mains.

La soirée de jeudi s'est donc transformée en une course contre la montre, les avocats du détenu ayant saisi la Cour suprême à Washington. Après que celle-ci eut rejeté leur appel vers 21H00, les agents pénitentiaires ont passé les heures suivantes à tenter de perfuser le détenu.

Au final, ils ont échoué à trouver "un accès veineux convenable", a reconnu en conférence de presse Jeff Dunn, un responsable des services pénitentiaires de l'Etat. L'exécution a donc été suspendue "par excès de prudence", a-t-il ajouté.

"C'est ce que leur disais depuis juillet!", a réagi avec exaspération l'avocat du détenu, Bernard Harcourt. "C'est impensable. Tout simplement impensable".

Catégories: Actualités

Sous pression ? Pour éviter de craquer, méditez en pleine conscience

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 02/23/2018 - 16:29

Utilisée par de nombreux athlètes de haut niveau, la méditation de pleine conscience permet d’alléger la pression de la compétition. Hors des stades, les salariés peuvent eux aussi bénéficier de ses effets.
La méditation de pleine conscience a le vent en poupe, et certains sportifs s’y adonnent depuis longtemps. Tous... Lire la suite

Catégories: Actualités

Apple ne pourra pas interdire à Attac l’accès à ses magasins

L’industriel avait engagé des poursuites en décembre après l’invasion d’un magasin parisien par des militants de l’association pour la taxation des transactions financières.
Catégories: Actualités

Wall Street, gardant un oeil sur la Fed, ouvre en hausse

France 24 - L'info en continu - ven, 02/23/2018 - 16:20

Wall Street a débuté la séance dans le vert vendredi à la fin d'une semaine d'échanges erratiques, les investisseurs surveillant les commentaires de plusieurs responsables de la banque centrale américaine (Fed): le Dow Jones gagnait 0,67% et le Nasdaq 0,70%.

Vers 14H45 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 168,36 points à 25.130,84 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 50,28 points, à 7.260,37 points.

L'indice élargi S&P 500 s'appréciait de 0,63% ou 16,97 points à 2.720,93 points.

Victime d'un accès de faiblesse en fin de séance, comme depuis le début de la semaine, la Bourse de New York avait terminé en ordre dispersé jeudi, entre des indicateurs encourageants et des interrogations sur la politique monétaire: le Dow Jones avait gagné 0,66% tandis que le Nasdaq avait cédé 0,11%.

Vendredi, le marché des actions "va peut-être finir la semaine sur une note positive grâce à l'apaisement des inquiétudes autour des taux d'intérêt", ont souligné les analystes de Wells Fargo.

Le taux d'emprunt de la dette à 10 ans, une référence surveillée de près par les investisseurs, est en effet monté mercredi à son plus haut niveau depuis 2014 juste après la publication d'un document montrant que les responsables de la Fed étaient disposés à poursuivre, voire accélérer, le durcissement de la politique monétaire américaine. Il s'est depuis replié un peu.

Vendredi, le rendement des bons du Trésor à 10 ans s'affichait à 2,887% contre 2,921% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,174% contre 3,206% la veille.

La hausse des taux rend fébriles les acteurs du marché des actions car elle renchérit le coût des emprunts aussi bien pour les entreprises que pour les investisseurs et offre aux courtiers un placement désormais un peu plus rémunérateur et moins risqué que les actions.

A l'affût de tout détail supplémentaire sur le positionnement de la Fed, les investisseurs surveilleront ce vendredi les interventions publiques du président de l'antenne de New York William Dudley, de l'antenne de Cleveland Loretta Mester et de l'antenne de San Francisco John Williams.

La Fed publiera aussi en cours de séance son rapport bi-annuel sur la politique monétaire.

Catégories: Actualités

Un tableau de Degas retrouvé 9 ans après avoir été volé

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 02/23/2018 - 16:16

Le tableau avait été dérobé en 2009, lors d'une exposition au musée Cantini de Marseille. Il a été retrouvé dans la soute à bagages d'un bus.
Les douanes ont retrouvé un tableau d'Edgar Degas volé fin 2009 à Marseille, "les Choristes", caché dans la soute d'un bus en Seine-et-Marne, ont annoncé vendredi les ministères... Lire la suite

Catégories: Actualités

Trump veut infliger de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

Donald Trump veut réduire les sources de revenus et d’hydrocarbures utilisées par la Corée du Nord pour financer son programme nucléaire et approvisionner son armée.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités