Actualité

« Nous voulons valoriser l’ancienne route des esclaves pour leur rendre hommage »

Une semaine à pied sur les traces des anciens esclaves du Dahomey (9/9). Le voyage de notre reporter s’achève après plus de 165 km de traversée du Bénin. Les autorités sont-elles prêtes à entretenir cette mémoire ?
Catégories: Actualités

Prisons: les négociations se poursuivront mardi, appel des syndicats à poursuivre les blocages

LCP Assemblée nationale - lun, 01/22/2018 - 17:14

Les négociations entre les syndicats de personnels pénitentiaires et le ministère de la Justice se poursuivront mardi, a annoncé la Garde des sceaux Nicole Belloubet à l'issue d'une réunion lundi et après huit jours d'une mobilisation nationale.

Les syndicats de surveillants de prison, Ufap-Unsa Justice (majoritaire), CGT-Pénitentiaire et FO-Pénitentiaire, ont de leur côté appelé à poursuivre mardi les blocages des établissements pénitentiaires partout en France.

"Il est hors de question pour nous de suspendre le mouvement", a déclaré à la presse le secrétaire général de l'Ufap-Unsa Justice (majoritaire), Jean-François Forget. Son homologue à FO, Emmanuel Baudin, a appelé à "amplifier" le mouvement, qui est entré lundi dans sa deuxième semaine.

Les discussions porteront mardi sur les "créations d'emplois", "la sécurité des personnels" mais aussi "la question indemnitaire".

Outre les deux premiers points abordés la semaine dernière, les syndicats "ont également souhaité, et je leur ai fait part de mon accord de ce point de vue-là, que la question indemnitaire soit abordée". "C'est la raison pour laquelle nous nous retrouverons demain (mardi) pour avancer sur ces trois points", a-t-elle ajouté. 

Elle a toutefois précisé que "l'indemnitaire n'est pas le changement de statut". "Il y a plusieurs pistes envisageables", a-t-elle poursuivi.

Afin de revaloriser le métier d'agents de l'administration pénitentiaire, FO et la CGT demandent un changement statutaire, avec le passage de la catégorie C à la catégorie B. L'Ufap privilégie, elle, une hausse des indemnités, notamment des primes de nuit ou de pénibilité. 

Samedi, les syndicats avaient unanimement rejeté un projet d'accord soumis par le gouvernement, jugeant notamment insuffisante la proposition de 1.100 créations de postes sur quatre ans.

De telles créations de postes, "c'est déjà un effort conséquent", a expliqué Nicole Belloubet lundi, se disant "pas certaine de pouvoir faire un effort plus considérable".

Les syndicats ont lancé leur mouvement le 11 janvier après l'agression de trois surveillants par un détenu jihadiste à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais).

Lundi, entre 120 et 130 prisons, sur les 188 du pays où travaillent 28.000 surveillants, se sont mobilisées lundi matin même si une minorité d'entre elles ont été totalement bloquées, selon l'Ufap-Unsa.

Catégories: Actualités

Expo universelle: les organisateurs dénoncent une décision "brutale" sur la base d'arguments "faux"

LCP Assemblée nationale - lun, 01/22/2018 - 17:13

"Décision brutale" sur la base d'"arguments faux" : les promoteurs de la candidature de la France à l'Exposition Universelle 2025 continuent de fustiger lundi son abandon par le gouvernement, laissant entendre que "l'aventure allait continuer" sous d'autres formes.

La "France ne méritait pas ça", a lancé devant la presse Jean-Christophe Fromantin (DVD), président du Comité Expo France 2025, au lendemain de l'annonce de ce désistement par un courrier adressé vendredi par Edouard Philippe au comité d'organisation et révélé par le Journal du dimanche (JDD).

Les "arguments" avancés par le Premier ministre sont "faux, ne sont qu'un alibi et cachent la réalité des choses", a accusé M. Fromantin, ajoutant qu'ils "cachaient le sujet de la ligne 18" du Grand Paris Express.

Les organisateurs ont "depuis des mois" demandé que l'Etat s'engage sur la construction de cette ligne de métro, nécessaire pour se rendre au pôle scientifique et technologique de Paris-Saclay, site prévu de l'exposition, et "personne n'a pu nous donner la moindre assurance", a-t-il dit.

La remise en cause très probable du calendrier de réalisation de ce super métro pourrait être prochainement annoncée. La ligne 18 doit théoriquement arriver en 2024 mais le chantier pourrait prendre un ou deux ans de plus.

- Un "cafouillage" de l'Etat -

"L'Expo fait les frais d'un Etat qui n'a pas su programmer, planifier et financer ce sur quoi il s'était engagé", a martelé M. Fromantin en parlant de "cafouillage".

Une dizaine d'élus de l'Essonne se sont d'ailleurs, par communiqué, inquiétés de cette annonce qui "nous fait craindre le pire: une annulation ou un report" de cette ligne devant arriver à Orly d'ici 2024.

En réponse aux "faiblesses structurelles" du modèle du projet français avancées par le Premier ministre, M. Fromantin a longuement détaillé "le modèle économique et juridique construit depuis des mois".

Il "a fait l'objet d'échanges avec l'Etat, les entreprises, les banques, un dossier validé par les territoires, les experts, etc. Tous ces chiffres ont été travaillés et on nous dit +on n'y croit pas, on annule+", a-t-il fustigé.

Réaffirmant que "l'argent public n'était pas engagé", les organisateurs ont étudié plusieurs hypothèses dont celle de 33 millions de visiteurs à 34 euros le billet, soit 1,5 milliard.

Dans le projet, "ce sont près de 23 milliards d’euros de retombées économiques, 0,5 point de croissance et plus de 130.000 emplois durables qui étaient attendus", selon eux.

"Je demande qu'on me présente le modèle économique des jeux Olympiques" organisés à Paris et en Seine-Saint-Denis en 2024, a-t-il encore ironisé.

Les organisateurs vont prochainement se réunir pour voir "ce qu'on fait", a poursuivi le maire de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) qui va par ailleurs demander un rendez-vous avec le président Emmanuel Macron.

"Nous avons le devoir de porter l'ambition" exprimée pendant sept ans par les entreprises, les territoires, les jeunes, a-t-il dit.

"On va continuer l'aventure dans une version plus audacieuse", a-t-il poursuivi en évoquant une "exposition en réseau, une expo d'une nouvelle génération qui ne dépendra pas forcément d'un seul site et des arbitrages de l'Etat".

Le président du département de l'Essonne, François Durovray (LR), a lui exprimé sa "colère, sa déception et son incompréhension face à une décision prise de façon profondément solitaire, contrairement à un projet collectif".

La candidature française, portant sur un "village global" autour d'une immense sphère connectée, a été déposée fin septembre auprès du Bureau international des expositions (BIE).

Le retrait de la France laisse la voie libre aux trois autres pays candidats: Russie (Ekaterinbourg), Japon (Osaka) et Azerbaïdjan (Bakou).

Le choix du pays hôte doit être annoncé le 15 novembre 2018 et l'Exposition universelle se tenir du 1er mai au 31 octobre 2025.

Catégories: Actualités

XV de France : Guirado confirmé en tant que capitaine

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 17:07

Le talonneur assumait ces fonctions sous le mandat de Guy Novès, ce sera encore le cas avec Jacques Brunel.
Guilhem Guirado a été confirmé dans ses fonctions de capitaine du XV de France. La FFR l'a fait savoir via un communiqué ce lundi après-midi. Le talonneur du RCT aux 56 sélections assumait ce statut depuis 2016, date... Lire la suite

Catégories: Actualités

Wall Street au sommet, avec les fusions & acquisitions

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 17:00
Wall Street, qui clôturait vendredi soir sur ses meilleurs niveaux historiques, poursuit sur sa lancée ce lundi, malgré un troisième jour de paralysie...

106 chevaux maltraités secourus par 30 millions d'amis

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 16:58

Les chevaux appartenaient tous au même éleveur.
Lundi 22 janvier, le tribunal des Sables d'Olonne a mandaté la Fondation 30 millions d’amis, la Fondation Brigitte Bardot, la SPA, SOS Cheval, Urgence Maltraitance Animale (UMA), Les Crins de la liberté et la Ferme d’animaux sauvés de la mort pour une mission de sauvetage de... Lire la suite

Catégories: Actualités

MAM Europa Value : surperforme en 2017

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 16:56
Le fonds MAM Europa Value investit en actions d'entreprises des pays de l'Union Européenne présentant des dividendes par action élevés et des taux de...

L’historienne Suzanne Citron est morte

L’enseignante et auteure du « Mythe national », qui déconstruit les strates historiographiques et idéologiques sur lesquelles s’est fabriquée la légende scolaire de la IIIe République, s’est éteinte à Paris, à l’âge de 95 ans.
Catégories: Actualités

Puigdemont à Copenhague, une provocation pour "pousser l’État espagnol à la faute"

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 16:43
En se rendant, lundi, à Copenhague pour assister à un colloque sur la Catalogne et l'Europe, l'indépendantiste Carles Puigdemont défie une nouvelle fois la justice espagnole. Sur le long terme, cette stratégie peut s’avérer peu concluante.
Catégories: Actualités

La majorité mobilise pour orienter l'épargne vers les PME

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 16:40
PARIS (Reuters) - La majorité présidentielle, qui compte doubler la part de l'épargne contribuant au financement des PME lors du quinquennat, a appelé lundi à la mobilisation des professionnels du secteur financiers en ce sens.

Sur les routes du Jura, "Attention lynx !"

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 16:40

Réintroduit dans le massif du Jura il y a 40 ans, le lynx boréal est aujourd'hui menacé par les accidents de la route. Entre septembre et décembre 2017, sept lynx ont été percutés et six tués: une hécatombe pour cette espèce protégée.

Solitaire et très mobile, ce grand félin doré et moucheté de noir aux oreilles triangulaires a des moeurs crépusculaires. Il se déplace de nuit dans les forêts escarpées du massif jurassien et croise parfois la route d'un automobiliste surpris, qui n'a pas le temps de l'éviter.

Entre septembre et décembre, un mâle reproducteur, trois jeunes et trois femelles allaitantes - dont les petits n'ont pas été retrouvés - ont été percutés par des véhicules dans les départements du Doubs et du Jura, souligne le centre Athénas, spécialisé dans la sauvegarde du lynx.

Ces collisions sont la cause de "l'augmentation du trafic routier et de la vitesse sur certains axes, aménagés pour faciliter le transport des travailleurs frontaliers" vers la Suisse, explique le directeur du centre, Gilles Moyne.

"C'est lié aussi à l'écologie du lynx, qui utilise de grands territoires forestiers, coupés par ces axes routiers", ajoute M. Moyne. Par ailleurs, les femelles se déplacent beaucoup en automne et en hiver pour nourrir leurs petits, ce qui augmente leur vulnérabilité.

Le lynx boréal s'est réinstallé dans le Jura après sa réintroduction en Suisse, dans les années 70. Le versant français du massif jurassien compte aujourd'hui une centaine de lynx, soit environ 90% de la population en France.

Un seul des sept lynx récemment percutés, une femelle, a survécu. Recueillie par le centre Athénas, basé dans le Jura, elle se remet doucement de ses blessures, mais sans espoir d'être relâchée dans la nature.

Le constat de la vétérinaire, Muriel Janin-Platel, est sans appel: "Sa moelle épinière est comprimée, l'information circule mal et le lynx a du mal à utiliser ses pattes arrière pour se déplacer". "La récupération à 100% est impossible. L'idée, c'est de voir (...) dans quelle mesure on peut la soulager".

- Prévenir les accidents -

Pour prévenir les accidents, le centre Athénas a pour projet, avec l'autorisation du Conseil départemental, d'installer des panneaux lettrés "Attention lynx !" et des panneaux jaunes montrant un lynx dans la zone où se sont produits les accidents.

"L'idée, c'est que les gens ralentissent et fassent attention de manière plus automatique sur certains tronçons", explique Gilles Moyne.

Cette signalétique sera saisonnière, pour que les gens ne s'y habituent pas. "C'est à notre avis le secret. Il faut que les gens se disent +c'est maintenant qu'il faut faire attention, parce que, si je vais trop vite, un lynx risque de faire une mauvaise rencontre+", ajoute-t-il.

Le centre espère pouvoir mettre en oeuvre ce projet "au début de l'automne 2018".

M. Moyne s'inquiète des accidents particulièrement "concentrés dans le temps" en 2017. "Ça pose un réel problème sur la pérennité de cette espèce protégée", estime-t-il.

"L'aire de présence du lynx a cessé de croître depuis 2005. Si on a en plus une surmortalité liée aux accidents de la route et au braconnage, on peut avoir une régression de cette aire de présence", redoute ce passionné.

Afin d'améliorer la connaissance de cette population et pour mieux la conserver, le centre Athénas a lancé fin 2017 une vaste campagne d'analyses ADN sur le lynx.

Pour sa part, la Fédération départementale des chasseurs du Jura estime que "le lynx est en bon état de conservation".

"Les suivis faits par pièges photographiques ne montrent pas de situation alarmante et amènent beaucoup de preuves de reproduction de l'espèce", affirme son directeur, Stéphane Lamberger.

Catégories: Actualités

Cognac : 50 emplois à saisir aux chais Monnet

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 16:38

L'hôtel de luxe, qui ouvrira cette année, organise une journée de recrutement jeudi.
L'ouverture est programmée pour cet été. Le site des Chais Monnet, à Cognac, est en train de se transformer en complexe hôtelier et touristique de luxe, un projet à 60 millions d'euros. A terme, la structure devrait employer entre 70 et 90... Lire la suite

Catégories: Actualités

Cinq départements du Sud-Ouest en alerte orange aux inondations

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 16:36

La Gironde, la Charente-Maritime, la Charente, la Dordogne et le Lot-et-Garonne ont été placés en vigilance orange par Météo France. Deux autres départements de l'Est sont en alerte rouge.
Alerte aux crues et aux inondations dans certains secteurs du Sud-Ouest : Météo France a placé la Dordogne, la Charente, la... Lire la suite

Catégories: Actualités

Publicis : nomination de Nick Law en tant que Chief Creative Officer

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 16:35
Publicis annonce la nomination de Nick Law en tant que Chief Creative Officer de Publicis Groupe et Président de Publicis Communications...

L'ambassade américaine à Jérusalem ouvrira avant fin 2019, assure Mike Pence

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 16:28
Malgré la réprobation internationale, le vice-président américain Mike Pence a, lors d'un discours à la tribune du Parlement israélien, lundi, affirmé que l'ambassade américaine prendrait ses quartiers à Jérusalem, d'ici 2019.
Catégories: Actualités

Toyota, fer de lance du « made in France »

Alors qu’Emmanuel Macron est venu visiter l’usine nordiste lundi, la direction de l’entreprise japonaise a annoncé la création de 700 CDI.
Catégories: Actualités

Crowdfunding immobilier : 2018 s'annonce encore prometteur en restant sélectif

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 16:22
Le crowdfunding immobilier a véritablement pris son essor en 2017 en France avec des financements en hausse de 83% à un peu plus de 100 millions d'euros

Syrie : les drones artisanaux changent les règles sur le champ de bataille

Début janvier, des engins armés, conçus grâce à Internet avec moins de 1000 dollars, ont visé les installations militaires russes.
Catégories: Actualités

Wall Street hésite sur fond de "shutdown"

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 16:15
(Reuters) - Wall Street évolue lundi sans tendance claire en début de séance alors que le "shutdown", soit la fermeture de certaines administrations fédérales aux Etats-Unis faute de financement, est entré dans son troisième jour.

Sous le feu des critiques, Ryad annonce une aide humanitaire au Yémen

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 16:14

L'Arabie saoudite, critiquée pour son intervention militaire au Yémen, a annoncé lundi une "nouvelle aide humanitaire" de 1,5 milliard de dollars et une opération pour augmenter la capacité des ports du pays en guerre afin de faciliter les secours.

Dans un communiqué, la coalition sous commandement saoudien a également annoncé un pont aérien entre Ryad et la province de Marib, dans le centre du Yémen, avec des vols quotidiens d'avions C130 qui transporteront de l'aide humanitaire.

Dix-sept corridors seront établis depuis "six points d'entrée" pour assurer "en toute sécurité" le transport de l'aide "vers des ONG opérant au Yémen", a ajouté le texte.

La coalition a précisé que le financement de 1,5 milliard de dollars servira à la distribution de secours "via des agences de l'ONU et des organisations internationales".

Dimanche, dans la capitale yéménite Sanaa, l'ONU et ses partenaires humanitaires avaient lancé un appel de fonds d'un montant de 2,96 milliards de dollars pour apporter une aide d'urgence à 11,3 millions de personnes en 2018.

Lundi, la coalition sous commandement saoudien a promis que ses efforts pour "ouvrir des voies terrestres, maritimes et aériennes" aboutiraient cette année à l'importation de 1,4 million de tonnes métriques par mois, contre 1,1 million de tonnes métriques par mois en 2017.

L'augmentation de la capacité des ports pour "les importations humanitaires et commerciales" coûtera 40 millions de dollars, et 30 millions de dollars seront dépensés pour réduire le coût du transport terrestre par une amélioration des routes, indique encore le texte.

- 'A disposition' -

La coalition a rappelé que le 17 janvier, l'Arabie saoudite avait transféré deux milliards de dollars à la Banque centrale du Yémen, opérant depuis Aden (sud) où le gouvernement qu'elle soutient s'est établi en 2015 après avoir été chassé de Sanaa par les rebelles Houthis soutenus par l'Iran.

Le Yémen, pays le plus pauvre du Moyen-Orient, est le théâtre d'un conflit qui a fait plus de 9.200 morts et près de 53.000 blessés. L'ONU parle de "la pire crise humanitaire du monde" et évoque régulièrement des risques de famine à grande échelle.

En mars 2015, l'Arabie saoudite est intervenue à la tête d'une coalition militaire d'une dizaine de pays arabo-musulmans pour appuyer le gouvernement yéménite, mais les forces loyalistes peinent à reconquérir le terrain perdu au profit des rebelles.

Depuis son intervention, Ryad a été régulièrement critiquée pour des raids aériens dont ont été victimes des milliers de civils et pour le blocus qu'elle a imposé autour du Yémen en accusant l'Iran, son grand rival régional, de transférer clandestinement des armes aux Houthis.

Le colonel Turki Al-Maliki, porte-parole de la coalition, a affirmé lundi que celle-ci "place ses ressources militaires à la disposition" des opérations humanitaires annoncées plus tôt dans la journée.

- 'Destruction du Yémen' -

Plus tard, au terme d'une conférence à Ryad réunissant les chefs de la diplomatie des pays de la coalition, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al-Jubeir a rendu les rebelles responsables de la guerre et de ses conséquences.

"Les miliciens Houthis sont responsables de la destruction du Yémen", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, ajoutant que les missiles tirés par les Houthis étaient "fabriqués en Iran".

Le colonel Maliki a renchéri: "L'Iran n'est pas une partie du problème. L'Iran est le problème".

Alors que la coalition avait renforcé son blocus autour du Yémen après le tir d'un missile balistique rebelle sur Ryad en novembre (il avait par la suite été allégé), le colonel Maliki a déclaré que le grand port de Hodeida resterait ouvert pendant un mois supplémentaire.

Ce port, situé sur la côte occidentale du Yémen, sur la mer Rouge, est aux mains des rebelles. Les navires de la coalition contrôlent les entrées vers Hodeida. D'autres ports sont aux mains du gouvernement et de la coalition.

A la même conférence de presse, un responsable saoudien, Abdallah Rabiah, a précisé que sur le montant de 1,5 milliard de dollars d'aide humanitaire annoncé lundi, un milliard serait fourni par Ryad et le reste par d'autres membres de la coalition.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités