Actualité

Montpellier: intervention policière en cours à l'université Paul Valéry bloquée depuis mi-février

France 24 - L'info en continu - lun, 04/23/2018 - 10:00

Une intervention policière est en cours lundi matin à l'université Paul Valéry, bloquée depuis la mi-février par des opposants à la loi sur l'accès aux études universitaires, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Cette intervention survient sur un campus quasi désert, les vacances universitaires ayant débuté vendredi soir.

"Intervention policière pour débloquer l'université Paul Valéry. 50 flics pour... 0 étudiant-e-s", a réagi le syndicat Solidaires Etudiants 34 sur les réseaux sociaux: "Le comité de mobilisation avait pourtant prévenu qu'il n'y aurait personne", poursuit-il, voyant dans cette action "ridicule", "l'incompétence de la direction".

Le tribunal administratif de Montpellier avait ordonné mercredi aux occupants de l'université Paul Valéry de "libérer les lieux sans délai".

Faute de départ sans délai des occupants, le tribunal avait autorisé le président de l'université Patrick Gilli "à procéder d'office à leur expulsion", celui-ci "ayant le pouvoir de faire lui-même appel à la force publique en cas de nécessité".

"La réoccupation légale est nécessaire pour assurer la continuité du service public" pour les 20.000 étudiants inscrits à Paul Valéry, avait plaidé une représentante de la direction, assurant que "l'occupation des locaux avait donné lieu à de nombreuses dégradations", chiffrées à 200.000 euros par la présidence.

Me Sophie Mazas, pour les syndicats Sud, CGT université et Solidaires étudiants, avait de son côté mis en avant le respect du droit de grève et plaidé l'irrecevabilité.

Le préfet de l'Hérault avait laissé la porte ouverte il y a une semaine à une telle intervention, tout en reconnaissant qu'une intervention policière sur ce campus "totalement poreux" d'une dizaine d'hectares posait une "vraie difficulté".

Les syndicats Snesup, CGT Université, Sud Education et Solidaires avaient dénoncé ce "choix de la répression". Les étudiants qui bloquent l'université avaient assuré qu'ils reprendraient le blocus dès que la police serait partie.

Cette opération intervient trois jours après l'évacuation vendredi par les CRS de la faculté parisienne de Tolbiac (XIIIe arrondissement), au terme de trois semaines d'occupation.

Catégories: Actualités

Un photojournaliste égyptien détenu depuis 2013 récompensé par l'Unesco

France 24 - L'info en continu - lun, 04/23/2018 - 09:58

Le photojournaliste égyptien Shawkan, détenu depuis 2013 dans son pays, est lauréat du Prix Mondial de la liberté de la presse Unesco/Guillermo Cano, a annoncé lundi l'organisation internationale basée à Paris.

Mahmoud Abou Zeid, connu sous son pseudonyme Shawkan, avait été interpellé le 14 août 2013 alors qu'il couvrait au Caire la sanglante dispersion d'un sit-in de partisans des Frères musulmans par les forces de sécurité.

"Le choix de Mahmoud Abou Zeid rend hommage à son courage, à sa résistance et à son attachement à la liberté d'expression", a déclaré Maria Ressa, présidente du jury, composé de professionnels des médias, dans le communiqué de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

Le ministère égyptien des Affaires étrangères avait exprimé dimanche son "profond regret" après avoir été informé de l'intention de l'Unesco de remettre ce prix à Shawkan. Le Caire a dénoncé une "politisation" de l?organisation, qui fait selon lui le jeu des ONG et du Qatar, bêtes noires du pouvoir égyptien.

Le porte-parole de la diplomatie égyptienne Ahmed Abou Zeid avait ainsi déploré dans un communiqué que l'Unesco "récompense une personne accusée d'actes de terrorisme et d'infractions pénales".

Plusieurs centaines de personnes, dont trois journalistes, ont été tuées durant la dispersion sanglante du sit-in organisé à l?été 2013 pour protester contre la destitution par l'armée de l?islamiste Mohamed Morsi, premier président civil élu démocratiquement un an plus tôt mais rapidement devenu impopulaire.

Aux côtés de plus de 700 co-accusés, Shawkan est jugé pour meurtre de policiers et vandalisme. L'ONG Reporters sans frontières (RSF), qui a récemment organisé une campagne de soutien au photojournaliste, a dénoncé la peine de mort requise par le parquet égyptien le 3 mars contre Shawkan.

L'Egypte occupe la 161e place (sur 180 pays) au classement mondial 2017 de la liberté de la presse de RSF. Au moins 31 journalistes sont emprisonnés dans le pays selon l'ONG.

Le prix sera décerné le 2 mai à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, a précisé l'Unesco.

Catégories: Actualités

Réforme de la SNCF: en français ou en anglais, Macron assure qu'il ira jusqu'au bout

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 09:52
Réforme de la SNCF: en français ou en anglais, Macron assure qu'il ira jusqu'au bout
Catégories: Actualités

Au bureau, comment feindre l’urgence professionnelle ?

Amputer les mots pour former des phrases plus courtes est une bonne manière de signifier que vous êtes hyperdébordé. Ce langage, largement partagé par vos collègues, a de nombreux avantages, en dehors du fait de gagner du temps.
Catégories: Actualités

Un homme interpellé après l’évacuation du Mont-Saint-Michel

Il est soupçonné d’être l’auteur de propos menaçants envers les policiers et les gendarmes, qui avaient entraîné la fermeture temporaire du site, dimanche matin.
Catégories: Actualités

Séoul cesse sa propagande à la frontière avant le sommet intercoréen

France 24 - L'info en continu - lun, 04/23/2018 - 09:43

Séoul a fait taire lundi les haut-parleurs géants qui diffusent à grands renforts de décibels des messages de propagande aux soldats nord-coréens déployés à la frontière, un geste de conciliation avant le sommet intercoréen de vendredi.

La Corée du Nord a annoncé ce week-end qu'elle ne mènerait plus d'essais nucléaires ou de tirs de missiles à longue portée, ce que le président sud-coréen Moon Jae-in a salué comme "une décision importante dans le sens de la dénucléarisation totale de la péninsule coréenne".

En dépit de la remarquable détente qui s'est amorcée entre les deux Corées depuis le début de l'année, le président américain Donald Trump a mis en garde contre tout excès d'optimisme.

"La route est longue avant une conclusion sur la Corée du Nord, ça va peut-être marcher, ou pas - l'avenir le dira", a écrit dimanche soir sur Twitter M. Trump, qui est censé rencontrer lui aussi dans les prochaines semaines le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un pour un sommet historique.

A la suite de l'annonce surprise le 1er janvier d'une participation nord-coréenne aux jeux Olympiques de Pyeongchang, Nord et Sud ont multiplié les gestes de bonne volonté, après deux années de montée des tensions liées aux programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

Ce rapprochement intercoréen sera acté vendredi avec la rencontre entre MM. Kim et Moon dans la partie sud de la Zone démilitarisée qui sépare Nord et Sud.

Et la décision sud-coréenne d'éteindre ses bruyants haut-parleurs s'inscrit aussi dans cette détente.

- Scepticisme -

Le Sud diffusait depuis longtemps un mélange d'informations, de musique et de messages de propagande appelant les soldats nord-coréens à faire défection, au moyen d'énormes haut-parleurs installés le long de la frontière intercoréenne ultra fortifiée.

L'intensité de ces opérations était largement fonction de l'état des relations bilatérales souvent volatiles. Le Nord diffusait aussi pour sa part sa propre propagande.

"A compter d'aujourd'hui, nous avons arrêté les diffusions par haut-parleur afin d'apaiser les tensions militaires et créer un climat de paix (...) avant le sommet intercoréen 2018", a dit le ministère sud-coréen de la Défense dans un communiqué.

Les deux voisins sont toujours techniquement en guerre car le conflit s'est achevé sur un armistice et non un traité de paix. Des dizaines de milliers de soldats sont déployés dans la DMZ, hérissée de champs de mine et de miradors.

La question essentielle vendredi sera de voir si M. Kim promet des pas concrets pour démanteler l'arsenal nucléaire nord-coréen.

Le jeune dirigeant a supervisé quatre des six essais nucléaires menés par son pays ainsi que des dizaines de tirs de missiles, dont des missiles intercontinentaux (ICBM) capables d'atteindre le territoire continental des Etats-Unis.

M. Kim a aussi annoncé samedi la fermeture du site d'essais nucléaires de Punggye-ri, dans le nord du pays, "afin de prouver son engagement à suspendre les essais nucléaires", selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

Mais le leader nord-coréen n'a toutefois pas évoqué le démantèlement de son arsenal, qualifié d'"épée chérie" protégeant le pays, alimentant le scepticisme des experts sur la portée des concessions nord-coréennes.

"Toutes les décisions prises par Kim sont réversibles et ne sont que des mots et des promesses dans le vide, alors que la Corée du Nord n'est pas connue pour tenir ses promesses", affirme Harry Kazianis, spécialiste des questions de défense au centre de réflexion conservateur Center for the National Interest à Washington.

Même si le dernier essai nucléaire nord-coréen remonte à septembre, et le dernier tir de missile balistique à novembre, M. Kazianis rappelle que Kim Jong Un pourrait rapidement relancer ces programmes s'il n'obtient pas ce qu'il veut lors de ses rencontres avec MM. Moon et Trump.

"La communauté internationale doit espérer, mais elle ne doit pas être stupide", assure l'expert à l'AFP.

Catégories: Actualités

Kate Middleton admise à la maternité du St Mary hospital de Londres

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 09:43
Kate Middleton admise à la maternité du St Mary hospital de Londres
Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : espoirs d'apaisement et semaine à haut risque sur la ZAD

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 04/23/2018 - 09:41

L'échéance pour les régularisation des zadistes tombe ce lundi à minuit. .
Une semaine à haut risque s'ouvre pour le gouvernement sur la ZAD de Notre-Dame-des Landes, qui montrera si l'apaisement l'emporte, alors que l'échéance tombe lundi minuit pour les régularisations, et qu'une nouvelle opération d'expulsion des... Lire la suite

Catégories: Actualités

Syndicats: où sont les femmes dans les instances dirigeantes?

France 24 - L'info en continu - lun, 04/23/2018 - 09:40

Cinq grands syndicats, tous dirigés par des hommes. Les femmes peinent toujours à s'imposer dans les instances dirigeantes syndicales, un problème que certaines organisations tentent de régler, à coup de quotas par exemple.

Le 27 avril, après 14 ans à la tête de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly passera le relais à un nouveau secrétaire général, Pascal Pavageau. Le troisième syndicat a toujours été dirigé par des hommes, de même que la CGT ou la CFTC.

Si Jean-Claude Mailly reconnait qu'il n'y a pas "assez de femmes", son syndicat est opposé aux quotas et aux discriminations positives, contrairement à la CGT par exemple.

A la CFDT, qui réunit son prochain congrès en juin, élire une femme à la tête du syndicat n'est pas à l'ordre du jour non plus. Laurent Berger sera reconduit pour un nouveau mandat.

"C'est un problème", reconnaît Philippe Louis, président de la CFTC, qu'aucune femme ne dirige un grand syndicat. "Je ne sais pas si c'est le plafond de verre, mais même en ouvrant les postes au maximum, les femmes ne se présentent pas", assure le responsable du syndicat chrétien, qui compte 40% d'adhérentes. Il y a trois ans, lors du congrès de la CFTC, des militantes se sont insurgées contre l'absence de parité dans les instances dirigeantes: trois femmes avaient été élues au bureau confédéral, qui compte 14 membres, et dix au conseil confédéral sur 50 membres.

Des syndicats non représentatifs semblent plus ouverts: avec Bernadette Groison, à la tête de la FSU, ou le binôme mixte Cécile Gondard-Lalanne/Eric Beynel chez Solidaires, après Annick Coupé.

Côté grands syndicats (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC, CFTC), seules deux femmes ont occupé les plus hautes fonctions: Nicole Notat (CFDT, de 1992 à 2002) et Carole Couvert (CFE-CGC, de 2013 à 2015).

"Si j'ai un conseil à donner aux femmes, c'est +Allez-y!+", dit Mme Couvert. Mais avant de se lancer dans cette "belle expérience", l'ex-présidente recommande d'"épaissir sa cuirasse" car en tant que femme, on "prend des coups".

- "Montrer les muscles" -

Lorsqu'elle annonce sa candidature, une campagne violente se déchaîne contre la "blonde qui ne pense pas", se souvient-elle. "C'était très dur". Une fois nommée, celle qui avait créé en 2004 à la CFE-CGC un "laboratoire d'idées" sur l'égalité professionnelle et la conciliation vie privée-vie publique, impose la présence d'une femme dans chaque trio dirigeant une Union régionale.

A la CGT, la parité est imposée depuis 1999 au bureau confédéral (cinq femmes et cinq hommes) et à la commission exécutive (25 femmes et 25 hommes), à la CFDT, la règle est de mise depuis 2014, mais seulement à la direction (cinq femmes sur 10 personnes).

Sophie Binet, cosecrétaire générale de la CGT cadres, invite à ne pas se focaliser sur les sommets des confédérations. Une femme à la tête d'un syndicat, "ça peut être l'arbre qui cache la forêt!". "La féminisation du haut doit s'appuyer sur une féminisation à tous les niveaux, sinon ça ne va pas tenir dans la durée", souligne-t-elle.

Un discours que reprend Rachel Silvera, maîtresse de conférence en économie à Nanterre: "On pourrait avoir cinq femmes à la tête des cinq organisations, qu'il n'y aurait pas égalité" femmes-hommes dans les syndicats. Les dirigeantes ne "portent pas forcément des idées progressistes" en termes d'égalité, ajoute la chercheuse.

Plus généralement, experts et syndicats citent plusieurs "freins" à l'accession des femmes aux postes à responsabilité, dont une "culture masculine du militantisme". "Le syndicaliste est encore perçu comme celui qui doit montrer ses muscles et doit renvoyer une image virile", relève Mme Silvera.

La "triple journée de travail" de la militante est aussi pointée: famille, travail et militantisme, ce qui entraîne un important turnover chez les femmes dirigeantes.

Enfin, les syndicats les plus puissants - dont sont souvent issus les dirigeants - restent des bastions très masculins (métallurgie, cheminots, sidérurgie...).

Catégories: Actualités

Périgueux : au Toulon, les joueurs de pétanque dans le viseur des riverains

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 04/23/2018 - 09:34

Le comité du quartier accuse l’Entente Périgueux Pétanque de prendre un peu trop ses aises dans le parc de la Source.
Vendredi soir, lors de la réunion publique organisée au Toulon à Périgueux, les représentants du comité de quartier ont fait part au maire Antoine Audi de leur exaspération vise-à-vis de l’Entente... Lire la suite

Catégories: Actualités

Arménie: le principal opposant interpellé, des centaines de manifestants à Erevan

France 24 - L'info en continu - lun, 04/23/2018 - 09:31

Des centaines de manifestants antigouvernementaux, dont de nombreux étudiants, ont défilé lundi à Erevan, la capitale arménienne, après l'interpellation la veille du principal opposant, Nikol Pachinian, suivie d'une manifestation ayant réuni des dizaines de milliers de personnes.

La contestation secoue l'Arménie, ex-république soviétique du Caucase du Sud, pour le onzième jour consécutif, les manifestants protestant contre l'ancien président Serge Sarkissian, récemment nommé Premier ministre avec des pouvoirs renforcés.

"Rejoignez-nous!", "Victoire!", scandaient lundi les jeunes présents dans le défilé, qui ont bloqué brièvement les routes, alors que les automobilistes klaxonnaient pour exprimer leur soutien aux protestataires, selon une journaliste de l'AFP.

Le député et leader de l'opposition, Nikol Pachinian, a été interpellé dimanche pour "avoir violé de manière répétitive et grossière la loi sur les manifestations", selon le Parquet général arménien.

Son interpellation a été suivie d'une grande manifestation de protestation qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes sur la place de la République, au centre de la capitale, où est situé le siège du gouvernement et où d'importants effectifs de la police avaient été déployés.

Cette première manifestation organisée en l'absence de M. Pachinian s'est terminée dans le calme dimanche soir. Les manifestants ont cependant réitéré leur volonté de poursuivre les rassemblements jusqu'à ce que Serge Sarkissian accepte leur demande de démissionner.

Catégories: Actualités

Arménie : le principal opposant interpellé, des centaines de manifestants à Erevan

ladepeche.fr - lun, 04/23/2018 - 09:31
Des centaines de manifestants antigouvernementaux, dont de nombreux étudiants, ont défilé lundi à Erevan, la capitale arménienne, après l'interpellation la veille du principal opposant, Nikol Pachinian, suivie d'une manifestation ayant réuni des dizaines de milliers de personnes. La contestation secoue l'Arménie, ex-république soviétique du Caucase du Sud, pour le onzième jour consécutif, les manifestants protestant contre l'ancien président...
Catégories: Actualités

Tennis: classement inchangé après la Fed Cup, Halep toujours N.1

France 24 - L'info en continu - lun, 04/23/2018 - 09:28

La Roumaine Simona Halep continue de dominer lundi le classement des meilleures joueuses du monde, resté inchangé après la parenthèse Fed Cup, qui ne rapporte pas de points WTA.

Halep, qui a remporté ses deux simples ce week-end pour sa sélection contre la Suisse, devance la Danoise Caroline Wozniacki et l'Espagnole Garbine Muguruza.

La première Française, Caroline Garcia, qui a fait l'impasse sur la demi-finale contre les Etats-Unis, occupe le 7e rang, alors que Kristina Mladenovic, mobilisée elle à Aix-en-Provence, reste 20e.

Les deux tricolores seront en lice cette semaine à Stuttgart, tout comme Halep, Muguruza, l'Ukrainienne Elina Svitolina (4e) ou la Tchèque Karolina Pliskova (6e).

Classement WTA au lundi 23 avril:

1. Simona Halep (ROU) 8140 pts

2. Caroline Wozniacki (DEN) 6790

3. Garbiñe Muguruza (ESP) 6065

4. Elina Svitolina (UKR) 5630

5. Jelena Ostapenko (LAT) 5307

6. Karolina Pliskova (CZE) 4730

7. Caroline Garcia (FRA) 4615

8. Venus Williams (USA) 4276

9. Sloane Stephens (USA) 3938

10. Petra Kvitova (CZE) 3271

11. Julia Görges (GER) 2980

12. Angelique Kerber (GER) 2971

13. Madison Keys (USA) 2722

14. Darya Kasatkina (RUS) 2570

15. Anastasija Sevastova (LAT) 2545

16. Coco Vandeweghe (USA) 2488

17. Elise Mertens (BEL) 2420

18. Magdalena Rybarikova (SVK) 2350

19. Ashleigh Barty (AUS) 2318

20. Kristina Mladenovic (FRA) 2280

...

35. Alizé Cornet (FRA) 1355

Catégories: Actualités

À 13 ans, il sauve la vie d'un autre ado agressé au couteau

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 04/23/2018 - 09:27

Sans jamais avoir suivi de formation, le garçon a prodigué les premiers secours à un autre ado, poignardé à plusieurs reprises.
Dimanche 8 avril, un adolescent de 15 ans est agressé par une bande à Dunkerque, dans le Nord. Poignardé à plusieurs reprises, il doit la vie à un autre adolescent : Souwan-Chun, 13 ans.  Le... Lire la suite

Catégories: Actualités

Grèves dans les transports : le secteur du tourisme s'inquiète pour la saison d'été

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 04/23/2018 - 09:25

Depuis le lancement des grèves à Air France et à la SNCF, les chiffres du tourisme français sont en baisse. Les répercussions pourraient se faire sentir jusqu'en été.
Après un mois de grèves à la SNCF et à Air France, les acteurs du tourisme français constatent un fléchissement de leur activité en avril, notamment en... Lire la suite

Catégories: Actualités

Lourdes. Le Fonds d'aménagement rural au secours des voiries

ladepeche.fr - lun, 04/23/2018 - 09:23
Le Fonds d'aménagement rural (FAR) du canton de Lourdes 1 a été partagé dans la mairie de Bartrès, jeudi soir. Cette subvention aux communes de moins de 2.000 habitants risque de disparaître d'ici 2020. Chaque année, c'est le même rituel pour les communes du canton de Lourdes 1. Jeudi soir, à la mairie de Bartrès, les maires des villages concernés se sont réunis autour de José Marthe, conseiller départemental, afin de s'accorder sur la...
Catégories: Actualités

Pour sa visite à Donald Trump, Emmanuel Macron se met à l'heure américaine

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 09:22
Pour sa visite à Donald Trump, Emmanuel Macron se met à l'heure américaine
Catégories: Actualités

Gaza : mort de deux Palestiniens blessés par des tirs de soldats israéliens

Le nombre de manifestants tués est porté à quarante depuis le 30 mars, début du mouvement appelé « la marche du retour ».
Catégories: Actualités

Luc-sur-Aude. Un œuf de 8,998 kg pour Mireille Alleaume

ladepeche.fr - lun, 04/23/2018 - 09:20
C'est Mireille Alleaume, habitante de Bouisse, proche de Mouthoumet, qui remporte l'œuf en chocolat conçu et réalisé par deux employés de la Sté Nougalet, Marc Laurent et Pascale Lamy. Mireille est originaire de la Loire, amatrice hors pair de chocolats, elle aime, à l'occasion des fêtes de fin d'année comme à Pâques, régaler son entourage de bons chocolats entièrement fabriqués à Luc-sur-Aude au sein de l'entreprise Nougalet, qu'elle apprécie...
Catégories: Actualités

Arques. Le nouveau bureau des Amis du patrimoine arquois

ladepeche.fr - lun, 04/23/2018 - 09:20
L'APA tenait son assemblée générale salle Gilbert Raynaud. Claude Caro souhaitait la bienvenue aux membres de l'association, le secrétaire Joel Forcellini et le trésorier Michel Taudou faisaient à tour de rôle le bilan de l'exercice écoulé. L'assemblée élisait ensuite un nouveau bureau qui se présente comme suit : Présidente Annie Blanchy, vice président Claude Caro, secrétaire Maurice Coquin, secrétaire adjoint Joel Forcellini, trésorier...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités