Actualité

Ski: le ciel s'est ouvert pour Dressen à Kitzbühel, Roger 7e

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 16:53

Et la lumière se fit sur la Streif, annonciatrice en mondovision de la 1re victoire en Coupe du monde de ski alpin du jeune Allemand Thomas Dressen dans la plus mythique des descentes, samedi à Kitzbühel, où le Français Brice Roger a pris la 7e place.

Le plein soleil, améliorant la visibilité et accélérant la neige, a accompagné tout le parcours du seul Dressen, dossard 19.

Le Bavarois de poids, âgé de 24 ans, a ainsi devancé le Suisse Beat Feuz, dossard 5, et l'Autrichien Hannes Reichelt, qui avait ouvert la course sous les nuages, de 20 et 40/100.

"Quand j'ai vu le soleil pour Dressen. Je me suis dit: +j'espère que ça va durer+. Quand j'ai vu que ça se rebouchait, je me suis dit: +ne t'affole pas, on a pas le choix avec le temps+", a expliqué Roger, 31e à partir.

"Au départ, je ne faisais que me répéter qu'il fallait que je me batte contre moi-même avant de me battre contre les autres. Etonnamment, j'ai réussi à être relâché comme lors du second entraînement. Quand je skie comme ça, je n'ai même pas mal aux jambes", a ajouté le Savoyard, qui a aussi gagné sa sélection pour les Jeux d'hiver à Pyeongchang (Corée du Sud), du 9 au 25 février.

- Les Jeux, le rêve -

"Il y a quatre ans, ça avait été un enfer. Les Jeux, ça a toujours été mon rêve. Je vais y aller avec de bons objectifs", a rappelé Roger (27 ans), qui s'était blessé à un genou à l'entraînement la veille de la descente des J0 2014 à Sotchi.

Feuz, impressionnant dans les grands virages du Seidlalm, était assis comme un roi sur son trône avant que le ciel ne s'ouvre pour Dressen. Le Bernois, tombé en 2017 alors qu'il filait vers la victoire, se voyait déjà réaliser le prestigieux doublé des classiques du circuit après son succès il y a une semaine à Wengen, et rejoindre ainsi ses compatriotes Franz Heinzer et Didier Défago, respectivement en 1992 et 2009.

Mais c'était l'heure de Dressen et l'occasion pour le solide (1,88 m/104 kg) Bavarois d'ajourner les statistiques.

Le skieur de Garmisch-Partenkirchen a déjà effacé au jour près 39 ans d'attente depuis la dernière victoire d'un Allemand dans la plus prestigieuse des descentes, Sepp Ferstl, le 20 janvier 1979. Ferstl qui avait déjà gagné une première fois sur la Streif en 1977.

Dressen est aussi le 1er représentant de la Mannschaft à remporter une descente de Coupe du monde depuis Max Rauffer, le 18 décembre 2004 à Val Gardena.

Enfin, il a égalé le Suisse Didier Cuche, qui avait aussi ouvert son compteur de victoires sur le circuit majeur dans la descente de Kitzbühel, en 1998. Cuche y avait pris goût puisqu'il est devenu l'âge aidant le détenteur du record des victoires sur la Streif dans la discipline reine, avec cinq.

- Au nom du père -

"C'était mon rêve de gagner ici et le rêve s'est réalisé. Peut-être que quelqu'un a regardé de là-haut et m'a envoyé ce soleil", a déclaré le vainqueur, ému.

Thomas Dressen faisait référence au décès de son père Dirk dans un accident de télécabine en 2005 sur le glacier Rettenbach à Sölden, en Autriche, qui avait fait neuf victimes.

D'ailleurs, le chiffre 44, comme +DD+ (Dirk Dressen), la 4e lettre de l'alphabet, est inscrit sur le casque de Thomas.

"Je pense non seulement à mon père, mais aussi à ma mère, qui m'a tant aidé. Je n'en serais pas là aujourd'hui sans elle".

Catégories: Actualités

De Collonges à Orlando et Tokyo: l'empire Bocuse

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 16:51

Il y a bien sûr l'"Auberge" trois étoiles à Collonges, son village natal, les brasseries à Lyon, mais aussi des adresses au Japon et aux États-Unis: Paul Bocuse, décédé samedi, laisse derrière lui un empire de plusieurs dizaines de millions d'euros.

De loin, avec sa façade framboise et pistache, on croirait un décor de théâtre. Le restaurant de Collonges, trois étoiles au Michelin depuis 1965, fait figure de "vitrine" et attire encore des milliers de gourmets de la région lyonnaise et des quatre coins de la France et du monde, n'en déplaise à certains critiques lassés du classicisme de sa cuisine.

L'avenir après la disparition de "Monsieur Paul" ? La responsabilité repose en grande partie sur les épaules de son directeur, Vincent Leroux, époux de la petite-fille du patriarche.

Mais le groupe compte nombre d'autres adresses à Lyon et dans le monde, dont Jérôme, le fils né de la deuxième union de Paul, est aujourd'hui principalement à la tête.

A l'origine, le "pape" de la gastronomie s'était associé à Jean Fleury pour lancer la mode des brasseries de grands chefs, avec quatre tables portant le nom des points cardinaux (Nord, Sud, Est et Ouest), ouvertes à Lyon entre 1994 et 2003. L'idée: on déjeune "chez Bocuse" mais dans des "brasseries conviviales", autour d'un plat du jour et d'un verre de vin.

En 2010, les deux associés avaient ouvert le capital du pôle brasseries au fonds Naxicap Partners. Des salariés étaient également entrés au capital pour "avoir une part du gâteau", comme le souhaitait le grand chef.

Le succès de la formule a vu naître d'autres restaurants à Lyon et alentour, comme le Comptoir de l'Est dans la gare des Brotteaux, Marguerite ou la Brasserie des Lumières du Parc OL, le stade de foot de la ville. Le groupe s'est lancé également dans la restauration rapide à la française, avec la chaîne "Ouest Express" qui compte aujourd'hui quatre enseignes.

- Chez Disney -

Mais l'empire ne se limite pas à la capitale des Gaules.

Ambassadeur de la cuisine lyonnaise et plus largement française, Paul Bocuse a été l'un des premiers chefs à voyager à travers le monde. Il a très tôt revendiqué le fait qu'un chef pouvait ne pas être toujours lui-même derrière les fourneaux mais laisser un autre officier à sa place.

En 1982, il s'associe avec deux autres grands noms de la gastronomie, Gaston Lenôtre et Roger Vergé, pour ouvrir un pôle de restauration dans le parc de Disneyworld, à Orlando, en Floride. C'est désormais son fils Jérôme qui est aux commandes de ce complexe qui réalise plus de 35 millions de dollars de chiffre d'affaires.

Au Japon, Paul Bocuse est carrément une icône: il a été le premier chef à y ouvrir des franchises, dès 1979. Huit brasseries, dirigées par le Japonais Hirotoshi Hiramatsu, y portent son nom. Il y a également des "corners" d'épicerie fine et de produits dérivés.

A sa disparition, cet empire "devrait continuer sous le nom de Bocuse", assure-t-on dans le groupe. D'autant que Jérôme a également racheté en 2015 les parts de Naxicap Partners pour prendre le contrôle des huit établissements lyonnais - hors auberge et fast-food - qui cumulent pas loin de 30 millions de chiffre d'affaires. Le fils est aussi propriétaire de la marque détenant les franchises japonaises.

Pour perpétuer le nom, il y a encore l'Institut Paul Bocuse à Ecully, une école de management en hôtellerie, restaurant et arts culinaires, par laquelle sont déjà passés de nombreux étudiants français et étrangers.

Sans oublier les Bocuse d'or, ces prestigieux jeux Olympiques de la gastronomie créées en 1987, qui voient s'affronter tous les deux ans des candidats du monde entier. Ni les Halles Paul Bocuse à Lyon, en face desquelles un immense portrait du chef orne la façade d'un immeuble.

Catégories: Actualités

Coupe d'Europe: Montpellier, battu par le Leinster, éliminé sans gloire

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 16:50

Premier coup d'arrêt: Montpellier, renforcé à l'intersaison par l'arrivée du manager néo-zélandais Vern Cotter et de plusieurs joueurs d'envergure, a été éliminé sans gloire dès la phase de poules de la Coupe d'Europe à l'issue de sa défaite à domicile contre le Leinster (14-23), samedi lors de la 6e et dernière journée.

Le club héraultais, propriété de l'homme d'affaires Mohed Altrad, enregistre ainsi son premier revers significatif depuis l'arrivée cet été sur le banc de Cotter, avec plusieurs pointures (Picamoles, Cruden, Pienaar, Serfontein, Yacouba Camara).

Pour espérer se qualifier via un des trois billets de meilleurs deuxièmes, le leader du Top 14 devait gagner avec le point de bonus offensif tout en espérant, d'abord, un revers dans le même temps d'Exeter à Glasgow. Il n'a même pas rempli sa part du contrat, mené dès la 5e minute après un essai de Ross Byrne puis de nouveau à partir de la 50e à la suite d'une pénalité de ce dernier, alors que les Anglais se sont inclinés en Ecosse (21-28). Avec 15 points, ils sont aussi éliminés.

Montpellier termine troisième de la poule 3 (13 pts) avec seulement deux victoires, pour quatre défaites.

Le Leinster (1er, 27 pts) était de son côté déjà qualifié et assuré de jouer son quart de finale à domicile. Il termine premier de la phase de poules et rencontrera le week-end du 31 mars le club classé huitième.

Catégories: Actualités

Gironde: le pilote d'un scooter trouve la mort dans un accident

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 01/20/2018 - 16:50

La victime est décédée après une collision entre son scooter et une voiture, ce samedi, à Lussac. .
Les pompiers ont été appelés vers 14h40, ce samedi, pour un accident impliquant un scooter et une voiture, à Lussac, dans le Libournais. A leur arrivée sur place, le pilote du scooter, un homme d'une cinquantaine d'années,... Lire la suite

Catégories: Actualités

Dakar: victoire de l'Autrichien Matthias Walkner (KTM) en moto

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 16:46

l'Autrichien Matthias Walkner (KTM) a remporté le Dakar-2018, son premier titre sur l'épreuve, au terme de la 14e et dernière étape disputée samedi autour de Cordoba en Argentine et remportée par l'Argentin Kevin Benavides (Honda).

Le pilote âgé de 31 ans devance au classement général final Benavides et l'Australien Toby Price (KTM).

Walkner succède au palmarès à l'Anglais Sam Sunderland, son coéquipier qui a abandonné lors de la 4e spéciale après une chute.

Pour sa quatrième participation, l'Autrichien devient le premier Autrichien à être sacré en deux roues. Il avait terminé 2e en 2017.

Cette victoire couronne sa régularité, alors qu'il n'a jamais connu une journée hors du top 6 du général depuis le départ de Lima le 6 janvier.

Il a pris la tête après la 10e étape qu'il a remportée, entre Salta et Belen en Argentine, où plusieurs des ses concurrents avaient fait une erreur de navigation, lui conférant une nette avance qu'il a su gérer jusqu'au finish.

Grâce à Walkner, l'écurie autrichienne KTM remporte un 17e Dakar consécutif, une performance unique toutes catégories confondues.

Côté français, Antoine Meo termine à la 4e place. Deux autres chances tricolores de podium, Adrien Van Beveren et Xavier De Soultrait (Yamaha), ont abandonné au cours de l'épreuve.

?

ah-dhe

Catégories: Actualités

Dakar: victoire de l'Espagnol Carlos Sainz (Peugeot)

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 16:45

L'Espagnol Carlos Sainz (Peugeot) a remporté dans la catégorie autos le Dakar-2018, son deuxième sacre huit ans après le premier, samedi à l'issue de la 14e et dernière étape autour de Cordoba en Argentine.

Le pilote âgé de 55 ans, et son compatriote et copilote Lucas Cruz, devancent les Toyota du Qatarien Nasser Al-Attiyah et du Sud-Africain Giniel de Villiers.

Catégories: Actualités

Biathlon: Johannes Boe trop fort pour Martin Fourcade à Anterselva

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 16:39

Le Norvégien Johannes Boe, déjà dominateur vendredi sur le sprint, a écrasé samedi la poursuite d'Anterselva et repoussé Martin Fourcade, 2e de cette épreuve comptant pour la Coupe du monde de biathlon, à plus d'une minute.

La cadet de la fratrie norvégienne était incontestablement le plus fort, assommant ses adversaires sur les skis, à un rythme infernal, mais aussi sur le pas de tir, où il a rendu une copie parfaite (20/20).

Avec un débours de 13 secondes au départ, consécutif au sprint de vendredi, puis une faute dès le premier passage sur le pas de tir couché, le leader de la Coupe du monde et sextuple tenant du Gros Globe, n'avait aucune chance de renverser la situation (1 faute, 2e à 1 min 01 sec).

Le Russe Anton Shipulin complète le podium (1 faute, 3e à 1:22).

Catégories: Actualités

Bocuse, le chef qui a transformé les cuisiniers en stars

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 16:33

Paul Bocuse laisse un héritage énorme à la gastronomie française et mondiale: il a contribué à la starisation des chefs et apporté une modernité à la cuisine, même s'il a fini par incarner un certain classicisme français.

"C'est celui avec qui Henri Gault et Christian Millau ont lancé la Nouvelle cuisine. Il a été à l'origine de ce big bang dans la gastronomie française et mondiale", explique à l'AFP Côme de Chérisey, patron du guide Gault & Millau.

C'est une simple salade de haricots verts croquants qui fait naître ce mouvement révolutionnaire. Au milieu des années 60, Gault et Millau goûtent chez Bocuse ce plat et d'autres, qui suscitent l'envie d'une cuisine affranchie des canons de la tradition française.

Le travail d'autres cuisiniers s'inscrit dans cette tendance, comme les frères Troisgros, Michel Guérard, Alain Senderens ou Alain Chapel. En 1973, Gault et Millau lancent leur manifeste pour une "Nouvelle cuisine": cuissons plus courtes, moins de sauces, utilisation des produits du marché.

"Cela a vraiment révolutionné la cuisine et cela continue à marquer des générations de chefs", souligne Côme de Chérisey. "Quand Yannick Alléno lance son livre sur les sauces il y a deux ans, il se réfère aux commandements de la Nouvelle cuisine".

Le chef Pierre Gagnaire décrit la genèse de la Nouvelle cuisine comme une "rencontre de gens malins". Gault et Millau "ont été très intelligents, ils ont goûté le changement. Et en face il y avait cet homme qui avait saisi l'opportunité d'exister, au-delà du simple fait culinaire", dit-il à l'AFP.

Inspirateur de la Nouvelle cuisine, Bocuse refusait pour autant d'en être l'ambassadeur. "Je n'ai jamais fait de nouvelle cuisine, à part une salade de haricots verts qui a laissé tout le monde sur le derrière. La nouvelle cuisine, c'était rien dans l'assiette, tout dans l'addition!", disait-il au critique François Simon en 2007.

- 'Notre père à tous' -

"C'était un homme de la terre, il aimait la terre, il la respectait, il magnifiait le produit, il était contre une cuisine trop moderne. Sa cuisine soi-disant passéiste était complètement dans le ton actuel", affirme à l'AFP le chef Marc Veyrat.

Pour un autre chef, Philippe Etchebest, "Paul Bocuse fait partie des bases et en cuisine, il n'y a pas de créativité sans fondamentaux".

"Paul Bocuse était cette base-là, ce socle qu'on avait pour nous exprimer. Il s'est construit tellement de choses autour de ce socle", dit-il à l'AFP. "C'était un peu notre père à tous, notre référent".

Au-delà de son travail, Bocuse est celui qui a donné un statut au cuisinier.

"C'est l'homme qui a contribué à sortir les chefs des cuisines", rappelle Côme de Chérisey. "Dans les années 60, début des années 70, les cuisiniers étaient en cuisine, on parlait du restaurant mais pas des chefs".

A partir de ce moment-là, "les cuisiniers sont sortis de leurs cuisines et sont devenus des personnes importantes, des créateurs de cuisine, visibles et reconnus", analyse-t-il.

Bocuse était aussi un visionnaire sur le plan commercial. "Il a compris tous les codes autour du commerce de la gastronomie et est le premier à avoir fait de son nom une immense marque, connue dans le monde entier", note M. de Chérisey.

"La soupe VGE (une soupe aux truffes créée pour le président Valéry Giscard d'Estaing, ndlr), c'est devenu un plat médiatique, emblématique. Cela montre comment un chef crée une recette qui devient un objet de communication", poursuit-il.

Bocuse a aussi été l'un des premiers, bien avant Alain Ducasse, à revendiquer le fait qu'un chef pouvait ne pas être toujours lui-même derrière les fourneaux, mais laisser un autre officier en son nom.

Catégories: Actualités

A Montréal, le couple nord-coréen de patinage a gardé tout son mystère

Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik, qui emmèneront la délégation nord-coréenne aux Jeux olympiques de Pyeongchang, se sont entraînés pendant l’été 2017 sous la houlette d’entraîneurs québécois. Sans rien révéler de leur parcours et de leur vie.
Catégories: Actualités

Le chanteur britannique Ed Sheeran va se marier

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 16:20

Le chanteur de pop britannique Ed Sheeran a annoncé samedi qu'il allait épouser sa petite-amie Cherry Seaborn.

"Je me suis fiancé juste avant la nouvelle année. Nous sommes très heureux et amoureux, et nos chats aussi sont choyés", a annoncé le chanteur à ses 18 millions d'abonnés sur Instagram, publiant une photo où il embrasse sa fiancée.

"C'est génial de rencontrer des gens célèbres, mais ce n'est pas ça la vie, ce n'est pas la réalité, un jour ça va se terminer", avait déclaré l'auteur-compositeur-interprète au journal The Sunday Times l'an dernier. "Et je sais que Cherry est la seule personne qui sera toujours là".

Agé de 26 ans, Ed Sheeran est l'un des artistes qui vend le plus d'albums au monde. Il a gagné plusieurs Grammys et Brit Awards.

Après plusieurs années à jouer dans la rue et dans les bars, il a connu un succès international en 2014 avec sa chanson "Thinking Out Loud". Son dernier album, "Divide", a battu des records sur Spotify, avec 57 millions d'écoutes le premier jour.

Catégories: Actualités

Fake News : Facebook a besoin de vous pour fiabiliser les sources d'informations

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 01/20/2018 - 16:16

Le réseau social a annoncé vendredi qu'il allait hiérarchiser ses sources d'information selon la fiabilité accordée par ses utilisateurs.
Facebook va hiérarchiser les sources d'information selon le degré de fiabilité qui leur est accordé par les utilisateurs du réseau social, a annoncé le groupe vendredi, nouvelle... Lire la suite

Catégories: Actualités

Décès sur la Volvo Ocean Race: il fallait "slalomer" entre les bateaux de pêche, a dit Cammas

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 16:00

La flotte de la Volvo Ocean Race a dû "slalomer" au milieu d'un "nombre incalculable" de bateaux de pêche à l'approche de Hong Kong, a relaté samedi à l'AFP le marin français Franck Cammas après une collision tragique en fin de course.

Alors qu'il occupait la deuxième position, le voilier américano-danois Vestas 11th Hour Racing a percuté un bateau de pêche à 30 milles de l?arrivée samedi à 01h23 locale (17h23 GMT vendredi). Un pêcheur chinois a péri.

Vestas était à la bagarre pour conserver sa deuxième place derrière le vainqueur Team Sun Hung Kai/Scallywag, tandis que le voilier chinois Dongfeng, à bord duquel se trouvait Franck Cammas, poussait pour revenir, "à moins d'une dizaine de milles" (moins de 16 km) derrière.

"Quand on a su qu'il y avait l'accident ils sont apparus un peu en avant de notre travers, donc on n'était pas loin", a raconté celui qui possède l'un des plus grands palmarès de la voile française, et qui avait rejoint Dongfeng comme navigateur pour une "pige" exceptionnelle sur cette quatrième étape de la Volvo entre Melbourne et Hong Kong.

"On était au milieu d'un nombre incalculable de bateaux de pêche", a relaté l'Aixois de 45 ans, qui rentrera en France dans les prochains jours et rendra sa place à Pascal Bidégorry, "titulaire" du poste à bord de Dongfeng.

"Il y avait eu deux zones auparavant qui étaient de la même densité et ça c'était la dernière zone avant d'arriver sur Hong Kong", à une trentaine de milles.

- 'Dépendant du matériel' -

"Il fallait un peu slalomer, les bateaux étaient à vitesse maximale quasiment pour ces bateaux, autour de 20 noeuds (37 km/h) avec des bateaux où tout le monde est aux écoutes à contrôler les voiles avec pas mal d'eau sur la figure aussi."

"Donc ça va vite, ça fait du bruit, la communication entre celui qui est à la table à carte et celui qui barre n'est pas simple non plus", a-t-il poursuivi.

"Il y a une fatigue générale. On est dans des conditions où ça fait 15 jours qu'on se bat et l'arrivée est proche et on se bat à plusieurs bateaux à quelques milles."

Quand un +mayday+ (appel de détresse) a été lancé après la collision, Dongfeng a d'emblée proposé son assistance, a raconté Cammas.

"Le navigateur à bord a dit qu'il n'avait pas besoin de nous sur le moment parce qu'il y avait déjà d'autres bateaux sur zone et le +race control+ aussi, que l'on a contacté immédiatement, a dit de continuer la course pour ne pas rajouter de la confusion à la confusion qui existait déjà j'imagine."

Les accidents de ce genre sont "extrêmement rares", a rappelé Franck Cammas, en raison de la présence à bord d'instruments comme l'AIS (Automatic Identification System/Système d'identification automatique) qui permet de repérer les autres bateaux, si tant est qu'ils en sont dotés.

"On a tout ce qu'il faut", a estimé le marin qui avait remporté en 2012 la Volvo Ocean Race en tant que skipper de Groupama IV.

"C'est comme sur la route: il y a des accidents alors qu'il y a tout qui est en place pour ne pas avoir d'accident. Il faut suivre les règles pour que ça n'existe pas. Comme on est dépendant du bon fonctionnement du matériel, il faut que ce matériel fonctionne", a-t-il poursuivi en insistant sur l'importance d'une "veille forcément très attentive" de tous les bateaux.

Patron du Team France lors de la 35e Coupe de l'America, Franck Cammas est engagé dans une course contre la montre pour réunir les financements nécessaires à l'inscription d'ici juin à la prochaine édition de la prestigieuse course.

"Il nous reste quelques mois", a-t-il expliqué. "On met notre énergie vers cet objectif et on espère que la France sera représentée en Nouvelle-Zélande en 2021."

Catégories: Actualités

Danse sur glace : nouveau record du monde pour les Français Papadakis et Cizeron

Les danseurs français ont été sacrés champions d’Europe de danse sur glace pour la quatrième année consécutive.
Catégories: Actualités

Et si la relocalisation des réfugiés passait par un algorithme ?

Slate.fr - sam, 01/20/2018 - 15:58
La relocalisation des réfugiés est un sujet sensible. En exemple le plan de la Commission européenne d’instaurer des quotas pour les différents pays européens qui s’est soldé par un échec. Même en France, ceux qui obtiennent l'asile ne trouvent pas toujours de travail autour de leur lieu de résidence. Pour répondre à ce problème, des chercheurs ont trouvé une solution originale : utiliser un algorithme. ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Direct Rugby. Suivez Newport- Union-Bordeaux-Bègles en Challenge Cup

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 01/20/2018 - 15:57

En cas de victoire, l'UBB décrochera une qualification inédite pour les quarts de finale de la compétition continentale. Coup d'envoi à 16h. .
Lire la suite

Catégories: Actualités

Après North et Saint, le troisième enfant de Kim Kardashian et Kanye West s'appelle...

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 01/20/2018 - 15:43

"North, Saint et Chi", a tweeté la star de télé-réalité sur son compte suivi par 58 millions de fans. .
Après North et Saint, le troisième enfant du couple de célébrités Kim Kardashian et Kanye West, une petite fille née lundi d'une mère porteuse, a été prénommée Chicago, a annoncé la star de téléréalité sur les réseaux... Lire la suite

Catégories: Actualités

Le Premier ministre kurde reçu à Bagdad pour tenter de régler la crise

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 15:40

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a reçu samedi à Bagdad le chef du gouvernement local kurde Netchirvan Barzani pour la première fois depuis la tentative avortée de la région autonome de faire sécession.

Depuis la tenue fin septembre d'un référendum d'indépendance au Kurdistan d'Irak, Bagdad a multiplié les mesures de rétorsion, en ordonnant notamment un blocus aérien jusqu'à fin février des deux aéroports kurdes.

Le Premier ministre irakien a également envoyé les troupes reprendre l'ensemble des zones que se disputaient Bagdad et Erbil, privant les Kurdes, en pleine crise économique, d'immenses champs pétroliers et de leurs précieux revenus.

Après plusieurs mois de brouille, Erbil et Bagdad ont repris langue ces dernières semaines, avec plusieurs visites de responsables kurdes, dont un ministre dans la capitale irakienne.

Samedi, M. Barzani, accompagné de son vice-Premier ministre et du chef de cabinet de l'ex-président kurde Massoud Barzani, ont "discuté de la situation politique et sécuritaire et des moyens de régler les différends" avec M. Abadi, a indiqué le bureau de ce dernier.

M. Abadi, qui a fermement rejeté le référendum où le "oui" l'avait massivement emporté, a insisté sur "l'unité de l'Irak" et sur "l'importance de réinstaurer les autorités centrales au Kurdistan, notamment dans les aéroports et les postes-frontières".

Bagdad veut reprendre le contrôle des trois postes-frontières entre l'Iran et l'Irak situés dans le Kurdistan, ainsi que de celui de Fichkhabour, aux confins des territoires irakien, syrien et turc, par lequel passe l'oléoduc irakien menant vers le port turc de Ceyhan.

M. Barzani doit se rendre samedi en Iran, qui était également opposé à l?indépendance du Kurdistan.

Catégories: Actualités

Combiné nordique: Lamy Chappuis monte doucement en puissance

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 15:34

Devant son public à Chaux-Neuve (Doubs), et à trois semaines des jeux Olympiques de Pyeongchang, Jason Lamy Chappuis s'est un peu rassuré en prenant la 25e place de l'étape française de Coupe du monde de combiné nordique, son meilleur résultat de l'hiver.

"C'est en train de monter crescendo. Ce qui a surtout changé, c'est au tremplin ce matin. J'ai réussi à faire quelque chose de correct, même s'il en manque encore. Je me fais plus plaisir dans les groupes" en ski de fond, s'est réjoui Lamy Chappuis, champion olympique en 2010 à Vancouver, qui tente cet hiver un retour au plus haut niveau après deux années de pause.

Trente-quatrième après un saut posé à 100 mètres, le skieur de Bois-d'Amont a remonté ses adversaires, sous une neige qui n'a cessé de tomber.

Il réalise ainsi son meilleur résultat de l'hiver, alors que sa préparation a été perturbée depuis début décembre par une blessure au genou droit.

"Personnellement, aujourd'hui ça va déjà mieux, et je suis soulagé par rapport à ça. Le week-end dernier c'était dur en Italie. Aujourd'hui c'est mieux, si demain (pour l'épreuve par équipes, NDLR) c'est encore une marche de plus c'est encore mieux", a-t-il ajouté.

"Je suis sur la bonne voie", a-t-il conclu, alors qu'il fera encore l'étape de Coupe du monde à Seefeld (Autriche) la semaine prochaine.

- Rendez-vous par équipes dimanche -

Mais avant ce dernier rendez-vous avant les jeux Olympiques à Pyeongchang (9-25 février), il y a l'épreuve par équipes de Chaux-Neuve, que les Français peuvent aborder avec confiance.

Médaillé de bronze aux Mondiaux-2017 à Lahti (Finlande), François Braud a pris la 9e place à Chaux-Neuve samedi, meilleur tricolore auteur d'un joli tir groupé (Maxime Laheurte 14e, Antoine Gérard 22e).

"J'ai bien géré le saut ce matin en étant relâché, je suis satisfait de ma journée", s'est réjoui Braud.

"C'est une belle course pour François, il est avec tous les gros costauds allemands tout le long. Il en manque un peu sur la fin, mais il en manquait déjà sur le tremplin, le podium était un peu plié", a commenté Jérôme Laheurte, l'entraîneur national.

La victoire du jour est revenue au Norvégien Jan Schmid, qui renforce ainsi sa place en tête du classement général de la Coupe du monde. Parti avec 27 secondes de retard sur le Japonais Akito Watabe, meilleur sauteur du matin, Schmid a déposé Watabe au sprint dans les derniers mètres pour s'imposer.

Catégories: Actualités

Ski de fond: Nilsson et Klaebo vainqueurs des sprints de Planica

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 15:33

La Suédoise Stina Nilsson et l'intouchable Norvégien de 21 ans Johannes Hoesflot Klaebo ont remporté dimanche les sprints de Planica (Slovénie), comptant pour la Coupe du monde de ski de fond.

Nilsson s'est imposée devant deux Norvégiennes, Kathrine Rolsted Harsem (à 1 sec 27/100) et Maiken Caspersen Falla (1 sec 81/100).

Grâce à cette victoire, la Suédoise de 24 ans conforte sa position en tête de la coupe du monde de sprint. Au classement général pour le gros globe de cristal, la Norvégienne Heidi Weng fait la bonne affaire, et accentue encore son avance en terminant sixième et dernière de la finale.

Chez les messieurs, Klaebo a remporté sa 8e course sur 10 disputées cette saison. Il reprend ainsi la tête de la Coupe du monde, qu'il avait abandonnée pour avoir fait l'impasse sur le Tour de ski en décembre/janvier.

Sprint, distance ou poursuite, style libre ou classique, le jeune prodige s'est montré dominateur sur toutes les neiges depuis le début de saison et pourrait être l'un des figures majeures des JO de Pyeongchang en février.

A Planica, il a devancé d'une petite longueur son compatriote Emil Iversen, le seul à avoir réussi à s'accrocher dans le final. La troisième place est revenue au Suédois Teodor Peterson, distancé à plus de 8 secondes.

Chez les Français, Lucas Chavanat et Baptiste Gros ont été éliminés en quarts-de-finale. Ils terminent respectivement 14e et 27e de l'épreuve.

Dimanche, les dames se retrouvent sur un 10 km classique, et les messieurs sur un 15 km.

Catégories: Actualités

Girondins : Benoît Costil invité à reprendre la barre

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 01/20/2018 - 15:32

Après le départ de Toulalan et en l'absence de plusieurs cadres, c'est le portier des Girondins qui devrait prendre le brassard de capitaine ce samedi à Nantes. .
S’il n’en reste qu’un, ce sera donc lui. La colonne vertébrale, sur laquelle la relance était espérée avant et après Troyes, a explosé en vol : expulsé mardi... Lire la suite

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités