Actualités

Formation continue : la négociation durera un peu plus longtemps que prévu

Le patronat et les syndicats ont fixé le 16 février 2018 comme échéance aux discussions, soit deux semaines de plus que le calendrier préconisé par le gouvernement.
Catégories: Actualités

Masters: "Je n'ai jamais trouvé la clé pour battre" Federer, reconnaît Goffin

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 6 min

Après sa victoire en deux sets secs (6-4, 6-1) sur Dominic Thiem, numéro 4 mondial, vendredi au Masters de Londres, David Goffin s'est montré très prudent avant d'affronter Roger Federer, samedi, en demi-finale, déclarant ne pas savoir quoi faire contre le Suisse contre lequel il n'a "jamais trouvé la clé" pour l'emporter.

Q: Vous avez été breaké d'entrée de jeu, et vos revers sortaient de plusieurs mètres. Étiez vous à l'aise physiquement ? Cela vous a pris quelques jeux pour entrer dans le match ?

R: "J'ai bien commencé, je frappais bien la balle, j'ai fait de bons points. Je servais bien également. Mais Dominic n'a pas raté grand chose, il a très bien servi. Mon jeu de service n'était pas mauvais, même si je l'ai perdu sans mettre un point. Je savais que j'étais dans mon match, donc je n'ai pas paniqué après la perte des trois premiers jeux. Je savais que j'aurais l'opportunité de le breaker. Et c'est ce que j'ai fait ensuite. Je me suis senti plus à l'aise en retour, et j'ai bien joué jusqu'à la fin du set.

Q: Depuis l'US Open (fin août), vous portez une protection sur votre genou gauche. Est-ce que cela a pu vous gêner cette semaine ? Êtes vous inquiet de pouvoir développer une blessure à long terme ?

R: "Tout d'abord, je joue avec ces bandes adhésives depuis l'US Open parce que je me sens mieux avec. Je préfère les garder jusqu'à la fin de la saison. Je ressens encore parfois mon genou, j'ai besoin de repos depuis la demi-finale de Coupe Davis (en septembre). Mais j'ai joué chaque semaine depuis, donc j'ai pris la décision de jouer avec ces bandes. C'est un bon choix. Si vous voyez mes performances ces deux derniers mois, et mon parcours ici, je pense que c'était un bon choix. Et je vais continuer comme ça jusqu'à la fin de la saison. Mais il est clair qu'il faudra ensuite que je repose mon genou.

Q: Vous avez bien joué ces derniers temps, mais Roger Federer vous a posé des problèmes lors du tournoi de Bâle (victoire du Suisse 6-1, 6-2). Qu'est ce qu'il faudra changer par rapport à ce dernier match contre lui ?

R: "Je n'ai jamais trouvé la clé pour battre Roger. Honnêtement, je ne sais pas quoi faire demain. Je vais essayer quelque chose, jouer différemment de ce que j'ai pu faire par le passé. Clairement, je vais faire de mon mieux pour jouer un meilleur match qu'à Bâle. Là-bas, ça n'avait pas été facile. Il avait bien joué, peu raté. Il était très agressif, comme toujours, retournait très bien. J'espère qu'il ne fera pas le même match. Mais je vais tenter quelque chose de différent, c'est certain."

Propos recueillis en conférence de presse.

Catégories: Actualités

Affaire Grégory: Jacqueline Jacob défend son "alibi inattaquable" devant la juge

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 10 min

Jacqueline Jacob, mise en examen en juin avec son époux Marcel pour l'enlèvement et la séquestration suivis de la mort de son petit-neveu Grégory en 1984, a défendu vendredi devant la juge d'instruction un "alibi inattaquable", selon ses avocats.

"Jacqueline Jacob a un alibi inattaquable pour le jour des faits (...) c'est le point essentiel de ce dossier", a martelé Me Frédéric Berna, l'un de ses conseils, à la sortie de l'interrogatoire, ajoutant que sa cliente était avec son mari "au travail le 16 octobre (1984) de 8 heures à 21 heures".

Mme Jacob, qui avait invoqué son droit au silence en juin, en garde à vue devant les gendarmes comme devant la magistrate chargée du dossier, a été entendue pour la première fois depuis cinq mois vendredi après-midi.

"Jacqueline Jacob a répondu à l'intégralité des questions qui lui étaient posées", a indiqué Me Berna, précisant que "d'autres auditions" étaient à prévoir. "Ce dossier est titanesque, on ne peut pas tout faire en une après-midi avec une femme qui a 73 ans, pour elle c'est très éprouvant", a-t-il justifié.

Les époux Jacob sont soupçonnés d'avoir été les "corbeaux" de l'affaire, auteurs de plusieurs lettres anonymes très bien renseignées, et d'être impliqués dans le rapt et la mort de Grégory, dans le cadre d'un "acte collectif" qu'ils contestent.

L'arrestation des Jacob, jamais inquiétés auparavant, avait relancé cette affaire qui reste un mystère depuis la mort du petit garçon de 4 ans, retrouvé pieds et poings liés dans les eaux de la Vologne le 16 octobre 1984. Brièvement écroués en juin, ils ont depuis l'obligation de résider séparément et loin de leur domicile situé dans les Vosges.

Jacqueline Jacob espère désormais pouvoir rentrer chez elle: une demande en ce sens sera examinée lundi par la chambre de l'instruction de Dijon qui a refusé, fin octobre, de modifier le contrôle judiciaire du couple, évoquant notamment un risque de concertation.

Marcel Jacob, dont une première audition a été reportée, doit quant à lui être entendu le 4 décembre, avant de demander à son tour une modification de son contrôle judiciaire.

Catégories: Actualités

Macron accueillera Hariri "en tant que Premier ministre" du Liban

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 11 min

Le président français Emmanuel Macron accueillera samedi à l'Elysée Saad Hariri "en tant que Premier ministre" du Liban car sa "démission n'est pas reconnue dans son pays puisqu'il ne s'y est pas rendu".

M. Hariri, qui doit arriver à Paris vendredi soir en provenance de Ryad, "a vocation, je crois, à se rendre dans son pays dans les jours ou les semaines à venir", a précisé M. Macron devant la presse à la fin du sommet européen social de Göteborg.

Il doit recevoir samedi à 11H00 GMT au palais de l'Elysée M. Hariri, qui sera ensuite rejoint par sa famille pour un déjeuner, selon la présidence française.

"Je l'accueille demain avec les honneurs dus à un Premier ministre, certes démissionnaire, mais dont la démission n'est pas reconnue dans son pays encore puisqu'il ne s'y est pas rendu", a-t-il expliqué.

Cette invitation est "amicale pour discuter avec lui et accueillir le Premier ministre d'un pays ami", a précisé M. Macron, qui avait proposé à M. Hariri et à sa famille de venir à Paris "pour quelques jours" afin de sortir de l'impasse née de sa démission surprise annoncée le 4 novembre à Ryad. Une invitation acceptée par M. Hariri avec l'accord du parrain saoudien.

M. Macron a indiqué qu'il n'y aurait pas "d'accueil officiel" pour M. Hariri vendredi soir à son arrivée en France puisqu'il s'agit d'"une visite familiale".

Le président a par ailleurs réaffirmé sa volonté de "dialoguer" avec l'Iran, qui a accusé Paris de "partialité" après les critiques du chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian sur les "tentations hégémoniques" de Téhéran au Moyen-Orient.

"La réaction iranienne méconnaît la position française", a réagi M. Macron. "La France tient une ligne (...) qui consiste à construire la paix, à ne s'immiscer dans aucune des divisions nationales ou régionales, et à ne pas choisir un camp contre l'autre, là où beaucoup voudraient entraîner les puissances occidentales dans une opposition croissante entre sunnites et chiites".

"Le rôle de la France est de parler à tout le monde", a-t-il ajouté avant de juger que "tout le monde a intérêt à chercher le calme".

"Notre souhait est que l'Iran ait une stratégie régionale moins agressive et que nous puissions clarifier sa politique balistique qui apparaît comme non maîtrisée", a souligné M. Macron, qui a annoncé son intention de se rendre dans ce pays courant 2018.

Catégories: Actualités

Etienne Daho entre tourbillons musicaux et existentiels

Onzième album du Rennais, « Blitz », rythmé d’audaces psychédéliques, vibre des tourments du monde.
Catégories: Actualités

Mashrou 'Leila, porte-drapeau malgré eux des gays du monde arabe

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 16 min

Lorsque le groupe de rock libanais Mashrou 'Leila s'est produit au Caire, en septembre dernier, les drapeaux arc-en-ciel brandis dans le public, l'emblème mondial pour les droits des homosexuels, ont provoqué une réaction brutale.

Les autorités égyptiennes ont lancé des rafles dans la communauté gay, arrêtant des dizaines de personnes, dont certaines ont été soumises à des examens physiques humiliants, selon des groupes de défense des droits de l'homme.

Le chanteur de Mashrou 'Leila, Hamed Sinno, est ouvertement gay et le groupe s'est dit indigné par la répression. Mais Mashrou 'Leila ne veut pas pour autant devenir un étendard pour les droits des homosexuels, ni une caricature de ce que Sinno considère comme une vision occidentale simpliste du monde arabe.

Mashrou 'Leila - qui avec son mélange unique de rock alternatif et de poésie arabe, est devenu l'un des groupes les plus en vue du Moyen-Orient - considère la musique comme un objectif en soi.

"Vouloir représenter quelqu'un d'autre que notre propre personne est une question vraiment troublante", explique Hamed Sinno à l'AFP dans un bar près de l'université de New York (NYU), où le groupe dirige un atelier musical de deux mois.

Les lois contre l'homosexualité au Moyen-Orient remontent souvent à la période coloniale. L'Egypte n'a jamais inscrit cette interdiction dans la loi mais son Parlement envisage maintenant une législation.

"La seule raison derrière cela est, essentiellement, une vague culturelle très claire dans le sens d'une plus grande acceptation. Sans cela il n'y aurait aucune raison d'introduire une nouvelle loi", juge Hamed Sinno.

- 'La musique façonne la réalité' -

En Egypte et dans d'autres pays arabes qui ont connu la vague révolutionnaire du printemps arabe, s'est imposée l'idée de "masculinité nationale comme forme de dignité", observe Hamed Sinno.

Il voit la campagne anti-gay en Egypte comme une man?uvre politique du président Abdel Fattah al-Sissi, soucieux de séduire les conservateurs religieux avant les élections.

Et la Jordanie a interdit l'an dernier une performance de Mashrou 'Leila. Malgré cela, Hamed Sinno voit des progrès sur les questions de genre et de sexualité au Liban, mais aussi au Maroc et en Tunisie.

Le chanteur est en revanche sceptique sur les motivations des pays occidentaux dans la promotion des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres dans le monde arabe.

Les Etats-Unis peuvent justifier ce que Hamed Sinno estime être une quête du pétrole en disant: "+Nous envahissons pour les homosexuels et les femmes!+"

"Mais les bombes tombent aussi sur les gays et les femmes", dit-il.

Le dernier clip du groupe, "Roman", tourné par la réalisatrice libanaise Jessy Moussallem, met en scène des femmes voilées qui se mettent soudainement à danser. Une façon pour Mashrou 'Leila de se jouer de la vision occidentale de la répression des femmes au Moyen-Orient.

"La musique a la capacité de façonner la réalité pour les gens", dit Hamed Sinno, et de montrer "qu'il y a d'autres personnes qui partagent votre politique et votre langage."

Catégories: Actualités

Hariri à Paris, une occasion de régler les comptes pour des ex-salariés de son groupe

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 19 min

Le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri, qui sera reçu samedi à Paris par Emmanuel Macron, risque d'être confronté au dossier épineux des 240 ex-employés français de Saudi Oger, son groupe de BTP aujourd'hui en faillite, qui réclament à l'homme d'affaires près de 20 millions d'euros d'impayés.

C'est depuis l'Arabie Saoudite que le chef du gouvernement libanais avait annoncé sa démission début novembre. C'est aussi en Arabie Saoudite qu'il a bâti sa fortune, héritant en 1994 du géant du BTP Saudi Oger, fondé dans les années 1970 par son père Rafic Hariri, milliardaire ancien Premier ministre libanais assassiné en 2005.

Las, à compter de la mi-2015, cette entreprise florissante, engagée dans d'innombrables chantiers, a été frappée de plein fouet par la chute des cours du pétrole, qui a mis un coup d'arrêt à la frénésie immobilière du royaume.

Très vite, le groupe, surendetté et à la gestion hasardeuse, se voit couper le robinet du crédit. Avec pour conséquence qu'il ne peut plus payer ses quelque 50.000 salariés, issus de 30 nationalités différentes.

Parmi eux, 240 expatriés et détachés français. Brutalement privés de leur paie, certains se retrouvent bientôt avec des dettes de loyer ou d'écoles sur les bras et sous le coup d'une interdiction de quitter l'Arabie tant qu'ils n'ont pas soldé leurs comptes.

"Quand j'ai compris la situation, j'ai emprunté de l'argent à des amis et je suis parti en urgence. Je ne voulais pas être bloqué là-bas et ne pas revoir ma famille pendant un an", témoigne un ingénieur français qui a souhaité gardé l'anonymat pour des raisons de sécurité.

-"comme des chiens"-

"Et encore, nous, les Français, on est bien lotis par rapport à nos collègues indiens, philippins, pakistanais, sénégalais, portugais, espagnols, marocains : eux ont été considérés comme des chiens", ajoute cet homme de 62 ans, expatrié depuis 2009 à Ryad.

Il raconte que dans les "bases vie" où étaient logés les ouvriers, il n'y avait "plus d'eau, plus d'électricité, les toilettes n'étaient pas vidangées" et Saudi Oger ne fournissait plus à manger. L?État saoudien a dû se substituer à l'employeur défaillant tandis que les ambassades se sont activées pour aider et rapatrier leurs ressortissants, dont certains se sont suicidés.

Pour cet ingénieur, dès lors que les "Français vont prendre en charge (la) sécurité (de l'ex-Premier ministre), on est en droit de mettre cela sur la place publique".

"Je trouve délirant qu'on déroule le tapis rouge à Saad Hariri sans exiger de lui au préalable qu'il paie immédiatement les millions qu'il doit aux salariés français, sachant qu'à titre personnel lui et sa famille sont assis sur des fortunes colossales", s'insurge Me Caroline Wassermann, qui défend les intérêts de quelque 75 ex-employés français.

Avec son confrère Jean-Luc Tissot, l'avocate a engagé une action devant les prud'hommes de Seine-Saint-Denis, où se trouve le siège d'Oger international, filiale de Saudi Oger.

Au total, selon leurs calculs, le groupe dont M. Hariri est l'actionnaire majoritaire doit près de 15 millions d'euros d'arriérés de salaires, mais aussi 5 millions d'euros aux organismes de retraite complémentaires (Axa, Pro-BTP), à la caisse des Français de l'étranger ou encore à Pôle Emploi.

"Quand je suis parti, j'avais quatre mois de salaire de retard et trois trimestre de retraite en moins car ils se sont permis de retirer de nos salaires les cotisations salariales, mais ne les ont jamais reversées aux caisses", témoigne l'ingénieur, qui réclame 30.000 euros à son ancien employeur.

Lors de sa visite à Paris le 1er septembre, celui qui était encore Premier ministre s'était pourtant engagé auprès du président Emmanuel Macron à "résoudre le problème". Mais, depuis, pas un centime n'est rentré dans la poche des anciens employés français, déplore Caroline Wassermann.

Catégories: Actualités

Espagne/affaire Bankia: l'ex-directeur du FMI Rato sera jugé pour escroquerie

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 21 min

L'ex-directeur du Fonds monétaire international (FMI) Rodrigo Rato sera jugé pour avoir falsifié les comptes et escroqué les investisseurs lors de l'entrée en Bourse de la banque espagnole Bankia en 2011, a annoncé vendredi un tribunal espagnol.

M. Rato, à la tête de la banque à l'époque des faits, sera jugé avec une trentaine d'autres anciens responsables de Bankia, qui s'était effondrée après son entrée en bourse catastrophique, obligeant l'Etat à la nationaliser pour la sauver.

Le parquet anticorruption espagnol a requis en juin cinq ans de prison contre M. Rato, expliquant que l'ancien président de la banque et trois autres anciens dirigeants étaient "spécialement responsables du fait que des informations essentielles sur la véritable situation patrimoniale de Bankia avaient été soustraites au moment de son introduction en bourse".

Au total, 32 personnes physiques comparaîtront devant le tribunal: 31 anciens responsables de Bankia, dont M. Rato, ainsi qu'un membre du cabinet d'audit Deloitte, chargé des rapports sur la banque.

Bankia, sa maison-mère BFA (Banco Financiero y de Ahorros) et le cabinet Deloitte seront également jugés en tant que personnes morales.

Bankia, créée à partir de la fusion de sept caisses d'épargne en juillet 2011, avait été introduite en Bourse en grande pompe par Rodrigo Rato, ex-directeur du Fonds monétaire international (2004-2007) et ancien ministre espagnol conservateur de l'Economie (1996-2004).

Dans l'année qui avait suivi, les comptes de Bankia s'étaient avérés catastrophiques et son cours en Bourse avait chuté de plus de 80%, ruinant des dizaines de milliers de petits actionnaires.

L'affaire, alliée aux conséquences de la crise économique, avait précipité un sauvetage du secteur bancaire espagnol, effectué grâce à un prêt européen de plus de 41 milliards d'euros, dont 22 milliards pour renflouer la seule Bankia.

En tant qu'ancien président de Bankia, Rodrigo Rato a déjà été condamné en février à quatre ans et demi de prison pour l'émission de cartes bancaires occultes qui permettaient à leurs titulaires, notamment des dirigeants de la banque, de dépenser sans compter et sans déclarer ces revenus additionnels.

Il est libre dans l'attente de son procès en appel.

Catégories: Actualités

Un ex-ministre ressent "une certaine humiliation" après avoir dû payer son billet de train

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 5 heures 27 min

Jusqu'au 1er octobre dernier, le train était gratuit pour les anciens ministres et les députés honoraires. Mais les choses ont changé, comme s'en est rendu compte Louis Mexandeau.
L'affaire, repérée par Le Point, remonte au début du mois d'octobre. L'ex-dirigeant socialiste Louis Mexandeau, ministre des PTT sous François... Lire la suite

Catégories: Actualités

Trophées d'éléphants: Trump est "inapte à gouverner" pour Brigitte Bardot

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 28 min

Brigitte Bardot a dénoncé la décision de Washington de réautoriser l'importation de trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie et affirmé que Donald Trump est "inapte à gouverner", dans une lettre adressée vendredi au président américain.

"Aucun despote dans le monde ne peut prendre la responsabilité de tuer des espèces aussi vieilles et qui font partie de l'héritage mondial de l'humanité", a écrit l'ancienne actrice française au lendemain d'une annonce controversée de l'agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche.

Le U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS) a en effet annoncé jeudi qu'il allait "émettre des permis autorisant l'importation des trophées d'éléphants chassés par loisir au Zimbabwe à partir du 21 janvier 2016 et jusqu'au 31 décembre 2018", suscitant de nombreuses critiques de la part d'associations de défense des animaux.

"L'éléphant est un animal unique, magique, sacré, révéré et protégé. Vos actions honteuses confirment les rumeurs selon lesquelles vous êtes inaptes à gouverner", a écrit la star de 83 ans, dénonçant "un acte meurtrier.

Selon l'organisation Great Elephant Census, le nombre de pachydermes a chuté de 30% entre 2007 et 2014 en Afrique, avec une baisse de 6% pour le Zimbabwe.

En avril, la présidente et fondatrice de la fondation Bardot avait déjà dénoncé une loi promulguée par Donald Trump qui autorisait la chasse dans des réserves protégées en Alaska.

Elle avait interpellé sur son compte Twitter le président américain et lui avait demandé de revenir sur "cette décision absurde qui est un crime de l'humanité contre la nature".

"Une fois encore vous affichez votre mépris face à l?indispensable nécessité de préserver la nature, de défendre la biodiversité", avait-elle également écrit.

Catégories: Actualités

Japon : le train part avec 20 secondes d'avance, la compagnie s'excuse

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 5 heures 31 min

Les excuses ont amusé et dépité certains internautes dans le monde entier.
Une compagnie ferroviaire japonaise s'est excusée de "l'énorme gêne" occasionnée par l'un de ses trains, parti avec 20 secondes d'avance, un zèle qui a étonné même au Japon où la ponctualité est pourtant prise très au sérieux.  Un train de la ligne... Lire la suite

Catégories: Actualités

Disparue de Marcillac (33) : un corps de femme retrouvé en Charente-Maritime

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 5 heures 32 min

Le corps d'une femme a été retrouvé dans les bois de Jussas, en Charente -Maritime.
Jusque là vaines, les recherches des gendarmes ont fini par aboutir. Comme jeudi, près de 100 gendarmes ou élèves gendarmes étaient encore sur le terrain pour tenter de retrouver Christelle Brauer, conseillère municipale de la commune de... Lire la suite

Catégories: Actualités

On a testé… « Star Wars : Battlefront II », aux côtés des soldats de l’Empire

Très critiqué pour son système d’achats internes, le dernier jeu « Star Wars » propose une excellente immersion dans l’univers de la saga, mais s’avère un peu trop chiche.
Catégories: Actualités

Les duels de France/Afrique du Sud: Vermeulen face à Picamoles, retour contre rachat

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 42 min

L'"opération rachat" du troisième ligne centre du XV de France Louis Picamoles, décevant face aux All Blacks samedi dernier (18-38), passe par un duel alléchant face à son vis-à-vis Duane Vermeulen, de retour avec l'Afrique du Sud samedi (21h00) lors du test-match au Stade de France.

. Picamoles-Vermeulen, choc plein axe

Un duels de trentenaires attend les deux N.8 Louis Picamoles et Duane Vermeulen, nés en 1986, à l'expérience comparable mais dans une situation bien différente vis-à-vis de leur sélection.

Le Montpelliérain (66 sél.), indiscutable chez les Bleus depuis plusieurs saisons, a déçu face à la Nouvelle-Zélande et doit regagner son statut de leader qui fait avancer son équipe.

Le Toulonnais (37 sél.), blessé lors de la dernière phase finale du Top 14, n'a lui repris que fin octobre (2 matches) et vient d'être rappelé par Allister Coetzee pour remplacer Pieter-Steph du Toit. Il n'a donc rien à perdre mais peut craindre un manque de rythme.

Vermeulen est "un joueur pétri de qualités, un sacré colosse, je m'en aperçois tous les jours à Toulon", a estimé vendredi le capitaine français Guilhem Guirado. "Il vient densifier cette troisième ligne qui est assez costaude. On sait qu'ils vont vouloir marquer le milieu du terrain avec cette ligne-là", a ajouté le talonneur.

"Les Sud-Africains vont vouloir densifier et nous prendre dans l'axe", a encore distillé Guirado, pour lequel il ne s'agira pas seulement de relever le défi physique: "Contre les Néo-Zélandais, on a été combattifs mais ils ont été d'une efficacité et d'un pragmatisme à la hauteur de leur équipe. On ne peut pas se baser que sur cela".

. Gabrillagues-Etzebeth, deux poids deux mesures

Sur le simple plan des mensurations, Gabrillagues, avec ses 199 cm et ses 119 kg, n'a pas grand-chose à envier au géant des Stormers (204 cm, 118 kg). Sauf qu'à 24 ans, le joueur du Stade Français est, en termes d'expérience, à des années-lumières du capitaine sud-africain, de deux ans son aîné mais qui compte 64 sélections - dont 61 titularisations - depuis 2012.

Le Parisien, lui, a fait ses débuts internationaux samedi face aux All Blacks et n'a, malgré une bonne activité en défense, pas échappé au naufrage collectif en première période (5-31, 18-38 score final).

Ce face à face, comme celui entre les piliers Rabah Slimani (178 cm pour 115 kg), en souffrance en première période face aux Néo-Zélandais, et Tendai Mtawarira, alias "The Beast" (183 cm pour 117 kg), symbolise l'esprit du test, résumé en un mot par le sélectionneur français Guy Novès: physique.

"Cela fait des années que les Boks jouent avec des joueurs aux dimensions athlétiques impressionnantes, et c'est toujours le cas aujourd'hui", a indiqué le Toulousain en soulignant cependant leur évolution.

"Ils ont rajouté à leur panel de forces du dynamisme, avec une volonté d'écarter beaucoup plus souvent les ballons, du moins de jouer beaucoup plus souvent les ballons, mais toujours en se reposant sur une réelle volonté d'avancer", estime Novès. Les Bleus s'en étaient rendu compte en juin, encaissant trois lourdes défaites.

. Dupont-Cronje, cuvée 2017

L'effort des Springboks, synthétise Novès, consiste à "avancer en mêlée, dans les rucks, sur la ligne d'avantage. Quand ils rentrent dans l'intervalle, il y a toujours cette volonté de détruire volontairement l'adversaire avant de profiter des ballons à jouer".

Le coeur de la bataille pourrait donc se situer autour du demi de mêlée. Cela tombe bien, Antoine Dupont a été le meilleur élément français face aux All Blacks.

Autre bonne nouvelle: le jeune Toulousain (21 ans depuis mercredi), titulaire pour la première fois samedi dernier pour sa 4e sélection, ne rendra pas beaucoup de capes à son vis-à-vis Ross Cronje (28 ans, 7 sél.), révélé en juin face au XV de France.

Catégories: Actualités

Zimbabwe : qui veut la chute de la maison Mugabe ?

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 43 min
Depuis l'intervention de l’armée et la mise en résidence du président Mugabe, les suppositions sur l’avenir du pays vont bon train sans qu’une issue ne se profile. Tour d’horizon des différents acteurs politiques en présence et de leurs intérêts.
Catégories: Actualités

L'action Altice chute de plus de 12%, au plus bas depuis avril 2014

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 43 min

L'action du groupe de télécoms et médias Altice a perdu plus de 12% vendredi à la Bourse d'Amsterdam, atteignant un plus bas depuis avril 2014.

Le titre a clôturé à 8,10 euros, en baisse de 12,01% à la fermeture du marché, après être tombé jusqu'à 8 euros en cours de séance.

Le titre est très chahuté depuis le début du mois et la publication de résultats jugés décevants pour le troisième trimestre.

L'agence Bloomberg a fait état vendredi d'une hausse des ventes à découvert de l'action Altice, accentuant le caractère spéculatif du titre.

L'action Altice a évolué sur des montagnes russes et a perdu près de 50% de sa valeur depuis le début du mois alors que la confiance des investisseurs a été mise à l'épreuve par des prévisions plus modestes, une succession de départs et des inquiétudes sur sa dette.

Altice avait vu son titre céder près d'un quart de sa valeur (-22,59%) le 3 novembre, au lendemain de la publication de ses résultats trimestriels, montrant un recul de ses deux principaux marchés, la France et les Etats-Unis.

Le titre avait encore perdu 13,17% à la Bourse d'Amsterdam lors de la séance de mardi alors que des notes d'analystes s'inquiétaient de voir la rentabilité souffrir durablement.

Le fondateur d'Altice Patrick Drahi a tenté de rassurer en annonçant une réorganisation du groupe et son retour aux responsabilités en tant que président du conseil d'administration.

Il a aussi promis de donner la priorité à la réduction de la dette nette, qui s'élève à 49,6 milliards d'euros, annonçant la fin de la série d'acquisitions de sociétés et de contenus des derniers mois.

Catégories: Actualités

La justice belge repousse sa décision sur le mandat d’arrêt visant Puigdemont

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 46 min
La justice belge n’a pas rendu de décision sur le mandat d'arrêt européen visant Carles Puigdemont et quatre de ses anciens ministres, émis par l'Espagne qui réclame leur extradition. Une nouvelle audience a été convoquée le 4 décembre.
Catégories: Actualités

Harcèlement: le film de l'humoriste Louis C.K. ne sortira pas en France

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 48 min

Après les États-Unis, la sortie en France du film de Louis C.K. prévue le 27 décembre a été annulée, alors que l'humoriste américain a reconnu s'être masturbé devant des femmes, a indiqué vendredi un porte-parole du film.

"Le film ne sortant pas aux États-Unis, il ne sortira pas en France", a-t-il dit.

Louis C.K., célèbre aux États-Unis mais peu connu à l'étranger, a reconnu le 10 novembre que des accusations d'exhibitionnisme portées contre lui était vraies, dans la foulée du scandale créé par l'affaire Weinstein, ce qui a immédiatement porté un coup d'arrêt à sa carrière.

La société de distribution Orchard a annulé la sortie du film "I Love You, Daddy" aux États-Unis, qui était programmée ce vendredi. Netflix a décidé de ne pas produire une nouvelle émission avec l'humoriste, contrairement à ce qui était envisagé et la société FX productions a annulé ses interventions prévues et les rémunérations correspondantes.

Le New York Times avait publié des témoignages de cinq femmes l'accusant de s'être masturbé devant elles ou de leur avoir proposé de le faire.

"Sur le moment, je me suis dit que je ne faisais rien de mal puisque je ne montrais jamais ma bite sans demander d'abord, ce qui est vrai aussi", s'est défendu Louis C.K.

"Mais ce que j'ai appris plus tard dans ma vie, trop tard, c'est que quand vous avez du pouvoir sur quelqu'un, leur demander de regarder votre sexe n'est pas une question. Pour elles, c'est une situation difficile. Le pouvoir que j'avais sur ces femmes, c'est qu'elles m'admiraient. Et je m'en suis servi de façon irresponsable", a-t-il ajouté.

"J'éprouve du remords pour mes actes. J'ai essayé d'en tirer les leçons. Et de les éviter (...) J'ai eu une carrière longue et chanceuse, j'ai pu dire tout ce que je voulais. Maintenant je vais prendre du recul et prendre longuement le temps d'écouter", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Espagne : Rodrigo Rato, ancien directeur du FMI, sera jugé pour escroquerie

Il est soupçonné d’avoir falsifié les comptes et escroqué les investisseurs lors de l’entrée en Bourse de la banque espagnole Bankia, qu’il dirigeait alors, en 2011.
Catégories: Actualités

Au Mexique, les narcotrafiquants font fermer des écoles

France 24 - L'info en continu - il y a 5 heures 59 min
Depuis fin septembre, plus de 600 écoles ont fermé dans l'État du Guerrero, au Mexique. Jeudi, les autorités ont fini par admettre que ces fermetures étaient la conséquence des menaces des cartels de la drogue.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités