Actualités

La justice belge repousse sa décision sur le mandat d’arrêt visant Puigdemont

France 24 - L'info en continu - ven, 11/17/2017 - 17:01
La justice belge n’a pas rendu de décision sur le mandat d'arrêt européen visant Carles Puigdemont et quatre de ses anciens ministres, émis par l'Espagne qui réclame leur extradition. Une nouvelle audience a été convoquée le 4 décembre.
Catégories: Actualités

Harcèlement: le film de l'humoriste Louis C.K. ne sortira pas en France

France 24 - L'info en continu - ven, 11/17/2017 - 17:00

Après les États-Unis, la sortie en France du film de Louis C.K. prévue le 27 décembre a été annulée, alors que l'humoriste américain a reconnu s'être masturbé devant des femmes, a indiqué vendredi un porte-parole du film.

"Le film ne sortant pas aux États-Unis, il ne sortira pas en France", a-t-il dit.

Louis C.K., célèbre aux États-Unis mais peu connu à l'étranger, a reconnu le 10 novembre que des accusations d'exhibitionnisme portées contre lui était vraies, dans la foulée du scandale créé par l'affaire Weinstein, ce qui a immédiatement porté un coup d'arrêt à sa carrière.

La société de distribution Orchard a annulé la sortie du film "I Love You, Daddy" aux États-Unis, qui était programmée ce vendredi. Netflix a décidé de ne pas produire une nouvelle émission avec l'humoriste, contrairement à ce qui était envisagé et la société FX productions a annulé ses interventions prévues et les rémunérations correspondantes.

Le New York Times avait publié des témoignages de cinq femmes l'accusant de s'être masturbé devant elles ou de leur avoir proposé de le faire.

"Sur le moment, je me suis dit que je ne faisais rien de mal puisque je ne montrais jamais ma bite sans demander d'abord, ce qui est vrai aussi", s'est défendu Louis C.K.

"Mais ce que j'ai appris plus tard dans ma vie, trop tard, c'est que quand vous avez du pouvoir sur quelqu'un, leur demander de regarder votre sexe n'est pas une question. Pour elles, c'est une situation difficile. Le pouvoir que j'avais sur ces femmes, c'est qu'elles m'admiraient. Et je m'en suis servi de façon irresponsable", a-t-il ajouté.

"J'éprouve du remords pour mes actes. J'ai essayé d'en tirer les leçons. Et de les éviter (...) J'ai eu une carrière longue et chanceuse, j'ai pu dire tout ce que je voulais. Maintenant je vais prendre du recul et prendre longuement le temps d'écouter", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Espagne : Rodrigo Rato, ancien directeur du FMI, sera jugé pour escroquerie

Il est soupçonné d’avoir falsifié les comptes et escroqué les investisseurs lors de l’entrée en Bourse de la banque espagnole Bankia, qu’il dirigeait alors, en 2011.
Catégories: Actualités

Au Mexique, les narcotrafiquants font fermer des écoles

France 24 - L'info en continu - ven, 11/17/2017 - 16:48
Depuis fin septembre, plus de 600 écoles ont fermé dans l'État du Guerrero, au Mexique. Jeudi, les autorités ont fini par admettre que ces fermetures étaient la conséquence des menaces des cartels de la drogue.
Catégories: Actualités

Compensation de la CSG: des cas d'entreprises publiques à statut en suspens

France 24 - L'info en continu - ven, 11/17/2017 - 16:40

Une compensation de la hausse de la Contribution sociale généralisée (CSG) pour quelques centaines de milliers de salariés d'entreprises publiques à statut reste en suspens, selon des informations recueillies vendredi par l'AFP.

La CSG augmentera au 1er janvier de 1,7 point afin de financer la suppression des cotisations chômage (2,40%) et maladie (0,75%) des salariés du secteur privé. Pour les employés du privé, cela représentera un gain de pouvoir d'achat de 1,45%.

Si des compensations sont prévues par le gouvernement pour les fonctionnaires et les indépendants, rien n'a été arbitré pour les salariés d'entreprises publiques comme la SNCF, la RATP ou La Poste, ont répondu à l'AFP ces entreprises.

Dans le secteur de l'énergie (EDF, Engie...), des négociations doivent s'ouvrir fin novembre au niveau de la branche des Industries électriques et gazières (IEG), selon un porte-parole d'Engie. EDF n'a pas souhaité s'exprimer.

Interrogé depuis mardi par l'AFP, le ministère de l'Economie n'avait pas donné suite vendredi.

Dans ces entreprises, où coexistent souvent plusieurs statuts, une grande partie des salariés relèvent d'un régime spécial.

Ils ne cotisent pas à l'assurance-chômage mais versent, comme les fonctionnaires, une contribution de solidarité de 1%. Certains dépendent d'une caisse d'assurance maladie spécifique.

Des syndicats commencent à afficher leur préoccupation. "Les salariés de la SNCF ne comprendraient pas que cette hausse de la CSG ne soit pas entièrement compensée", explique Sud-rail à l'AFP.

L'entreprise ferroviaire a convié les syndicats à des réunions sur le sujet fin novembre. "C'est au gouvernement de préciser les modalités de la compensation pour la SNCF", explique un porte-parole.

A la RATP, le sujet a été abordé vendredi matin avec les syndicats. "On nous a garanti une opération blanche sur la feuille de paie" mais l'opération va "coûter 20 millions d'euros à la RATP" et "l'Etat ne compensera pas tout, le curseur n'est pas arbitré", rapporte un syndicat, qui craint in fine un regain d'austérité salariale.

"Ce sujet est à l?étude, aucun principe n?est arrêté à ce stade", indique la RATP.

"On est les oubliés de cette grande annonce présidentielle de hausse du pouvoir d'achat", redoute une source syndicale dans le secteur de l'énergie.

"La cotisation de solidarité chômage pourrait être supprimée mais il reste 0,7% à trouver", souligne une autre source du secteur selon laquelle "les employeurs ont fait des propositions à l'Etat de baisse de cotisation salariale ou patronale".

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités