Actualité

AIG acquiert le réassureur Validus Holdings pour 5,56 milliards de dollars

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 13:28
(Reuters) - American International Group a annoncé lundi l'acquisition du réassureur Validus Holdings pour 5,56 milliards de dollars (4,54 milliards d'euros) en numéraire afin de renforcer son activité dans l'assurance dommages.

Vauxhall: Le chef du syndicat Unite rencontre le patron de PSA

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 13:26
LONDRES (Reuters) - Le dirigeant de Unite, le plus important syndicat britannique, devait rencontrer lundi le président du directoire de PSA pour réclamer de nouveaux investissements dans l'usine Vauxhall d'Ellesmore Port, dans le nord de l'Angleterre, dont le effectifs doivent être réduits d'un tiers.

Agenda : Carrefour en guest-star demain

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 13:23
Seb et bioMérieux publient leurs trimestriels...

LR reproche à Belloubet de "ne pas prendre la mesure" de la "détresse" des gardiens de prison

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 13:20

Les Républicains (LR) se sont dits lundi "solidaires du mouvement des gardiens de prison", reprochant à la garde des Sceaux Nicole Belloubet de ne "pas prendre la mesure" de leur "détresse", sur fond d?agressions dans les établissements carcéraux.

Des dizaines de prisons partout en France sont bloquées lundi matin à l'appel des syndicats avant une rencontre prévue à partir de 13H00 avec la ministre de la Justice pour reprendre les discussions sur leurs revendications salariales et sécuritaires.

"Nous sommes naturellement solidaires du mouvement des gardiens de prison. Ils expriment une détresse et un désarroi que nous devons entendre et auquel nous devons apporter des réponses rapides", a déclaré lundi l?une des porte-parole de LR, Lydia Guirous.

"Nicole Belloubet ne semble pas prendre la mesure de cette détresse et de cette urgence qu?ils expriment. Les réponses qui ont été apportées jusqu?à maintenant semblent en deçà des enjeux. L?administration pénitentiaire est pour le moment toujours le parent pauvre de la justice", a-t-elle poursuivi.

L'Ufap-Unsa et la CGT-Pénitentiaire ont participé à des négociations avec le gouvernement, mais ont refusé samedi de signer le "projet d'accord" qui en est sorti. L'Ufap-Unsa et la CGT estiment que le "projet d'accord" est "bien en deçà des attentes des collègues mobilisés" notamment concernant les indemnités et le statut des 28.000 surveillants. Ils jugent aussi insuffisante la proposition de 1.100 créations de postes sur quatre ans.

"Nous demandons le rétablissement des peines plancher, nous avons lancé une pétition pour que les peines plancher soient rétablies pour toute agression contre une personne détentrice de l?autorité publique, la police, les gendarmes, les gardiens de prison mais également les pompiers", a rappelé Lydia Guirous.

"Nous demandons également que le plan de construction de places de prisons soit relancé. Il avait été freiné durant le quinquennat de François Hollande. Emmanuel Macron et son gouvernement ne semblent pas non plus prêts à relancer un plan ambitieux de construction de places de prison", a-t-elle développé.

"Plus de places de prison, c?est permettre à ce que la surpopulation carcérale diminue, des meilleures conditions de travail pour les gardiens de prison, avec un meilleur équipement, et également pouvoir dédier des ailes dans les prisons pour les détenus radicalisés, car le problème aujourd?hui, comme dans l?ensemble de la société française, c?est la montée en puissance de la violence liée à l?islamisme radical", a conclu Mme Guirous.

Catégories: Actualités

Macron veut une administration "plus déconcentrée" et "responsabilisée"

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 13:16

Emmanuel Macron a appelé lundi à lancer la "réforme essentielle de la fonction publique", qui sera mise sur les rails en février par le gouvernement pour rendre l'administration "plus déconcentrée" et "plus responsabilisée".

S'exprimant à l'audience de rentrée de la Cour des Comptes, le président a indiqué que le Premier ministre Edouard Philippe allait réunir "début février" un "comité interministériel de la transformation publique" pour faire le point sur le programme Action publique 2022 lancé en octobre.

Le gouvernement "validera les premières orientations et détaillera les moyens mis en oeuvre pour les atteindre avec des décisions prises dès le début du mois de février", a ajouté M. Macron. "A partir de ce moment, chaque semaine en Conseil des ministres, il sera rendu compte des réformes conduites ministère par ministère non seulement sur l'année qui vient mais jusqu'en 2022".

A la mi-octobre, Edouard Philippe avait mis en place un groupe de 34 experts et personnalités pour étudier une réforme des missions de l'Etat et de son administration, afin d'améliorer la qualité des services publics et maîtriser des dépenses. Un fonds doté de 700 millions d'euros y sera consacré durant le quinquennat, a rappelé le président.

"Je crois dans une administration plus déconcentrée, plus responsabilisée, avec tout ce qui en découle", a précisé M. Macron devant la Cour des Comptes. Il a ainsi évoqué "des rémunérations qui pourront être aussi différentes", mais aussi des changements pour les débuts de carrière des hauts-fonctionnaires, notamment à la sortie de l'ENA.

"Le changement n'arrivera pas dans 20 ans mais beaucoup plus vite. Il impliquera des transformations profondes", a prévenu le chef de l'Etat.

S'exprimant avant lui, le président de la Cour des Comptes Didier Migaud avait regretté que, "trop souvent", les "réformateurs courageux" qui portent "les grandes modernisations au sein de la sphère publique" ne "peuvent aller au bout de leurs initiatives car ils ne disposent pas des marges de manoeuvre et d'une autonomie suffisantes".

Catégories: Actualités

LR reproche à Belloubet de "ne pas prendre la mesure" de la "détresse" des gardiens de prison

LCP Assemblée nationale - lun, 01/22/2018 - 13:12

Les Républicains (LR) se sont dits lundi "solidaires du mouvement des gardiens de prison", reprochant à la garde des Sceaux Nicole Belloubet de ne "pas prendre la mesure" de leur "détresse", sur fond d’agressions dans les établissements carcéraux.

Des dizaines de prisons partout en France sont bloquées lundi matin à l'appel des syndicats avant une rencontre prévue à partir de 13H00 avec la ministre de la Justice pour reprendre les discussions sur leurs revendications salariales et sécuritaires.

"Nous sommes naturellement solidaires du mouvement des gardiens de prison. Ils expriment une détresse et un désarroi que nous devons entendre et auquel nous devons apporter des réponses rapides", a déclaré lundi l’une des porte-parole de LR, Lydia Guirous.

"Nicole Belloubet ne semble pas prendre la mesure de cette détresse et de cette urgence qu’ils expriment. Les réponses qui ont été apportées jusqu’à maintenant semblent en deçà des enjeux. L’administration pénitentiaire est pour le moment toujours le parent pauvre de la justice", a-t-elle poursuivi.

L'Ufap-Unsa et la CGT-Pénitentiaire ont participé à des négociations avec le gouvernement, mais ont refusé samedi de signer le "projet d'accord" qui en est sorti. L'Ufap-Unsa et la CGT estiment que le "projet d'accord" est "bien en deçà des attentes des collègues mobilisés" notamment concernant les indemnités et le statut des 28.000 surveillants. Ils jugent aussi insuffisante la proposition de 1.100 créations de postes sur quatre ans.

"Nous demandons le rétablissement des peines plancher, nous avons lancé une pétition pour que les peines plancher soient rétablies pour toute agression contre une personne détentrice de l’autorité publique, la police, les gendarmes, les gardiens de prison mais également les pompiers", a rappelé Lydia Guirous.

"Nous demandons également que le plan de construction de places de prisons soit relancé. Il avait été freiné durant le quinquennat de François Hollande. Emmanuel Macron et son gouvernement ne semblent pas non plus prêts à relancer un plan ambitieux de construction de places de prison", a-t-elle développé.

"Plus de places de prison, c’est permettre à ce que la surpopulation carcérale diminue, des meilleures conditions de travail pour les gardiens de prison, avec un meilleur équipement, et également pouvoir dédier des ailes dans les prisons pour les détenus radicalisés, car le problème aujourd’hui, comme dans l’ensemble de la société française, c’est la montée en puissance de la violence liée à l’islamisme radical", a conclu Mme Guirous.

Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : le grand nettoyage de "la route des chicanes" a commencé

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 13:06

Après l'annonce mercredi de l'abandon du projet d'aéroport, une opération de nettoyage de la route d'accès à la ZAD a été amorcée lundi matin. Barrée pour protéger le bocage, "la route des chicanes" est pour les zadistes un symbole fort de leur lutte.
Lire la suite

Catégories: Actualités

Halliburton améliore très fortement ses résultats

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 13:02
Halliburton a publié pour son quatrième trimestre 2017 un bénéfice ajusté par action supérieur de 7 cents au consensus...

Biarritz: l'Hôtel du Palais en "négocation exclusive" avec Hyatt

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 13:00

L'Hôtel du Palais à Biarritz, seul établissement labellisé "palace" de la côte atlantique française, a annoncé lundi "entrer en négociation exclusive avec le groupe américain Hyatt" pour la gestion de l'hôtel, propriété de la municipalité.

A ce jour, la Ville de Biarritz gère le palace via une Société d'économie mixte (SEM), la Socomix, dans laquelle elle détient 70% des parts.

"Au terme de la nouvelle procédure de mise en concurrence de groupes hôteliers de luxe en vue d'établir un contrat de gestion, la Socomix, lors de son conseil d'administration du 18 janvier, a décidé d'entrer en négociation exclusive avec le groupe Hyatt", indique un communiqué sans plus de précision.

En 2016, la Socomix avait déjà engagé des "négociations exclusives" avec le groupe hôtelier canadien Four Seasons, finalement rompues en juin dernier pour un désaccord sur le prix des travaux de rénovation de l'Hôtel du Palais. Des travaux nécessaires pour son maintien dans la distinction "palace" et évalués à l'époque à 48,5 millions d'euros par la municipalité, mais à 64,5 millions d'euros par le groupe Four Seasons.

L'Hôtel du Palais a été construit en 1855 sous l'impulsion d'Eugénie de Montijo, épouse de l'empereur Napoléon III. L'impératrice le vendit à la ville en 1880 et la villa impériale fut alors transformée en hôtel-casino sous le nom de "Palais-Biarritz". Un incendie ravagea l'édifice en 1903 et il fut reconstruit en un hôtel de luxe, inauguré en 1905.

L'Hôtel du Palais, situé directement au bord de l'Océan Atlantique, est une référence de luxe sur la Côte basque et dispose de 150 chambres.

Selon la municipalité, il avait réalisé en 2016 un chiffre d'affaires record de 21 millions d'euros.

Catégories: Actualités

Rémunération des députés: Rugy dénonce des "amalgames"

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 12:51

François de Rugy a dénoncé lundi des "amalgames" après la diffusion dimanche par M6 d'un reportage sur les moyens des députés et la rémunération des fonctionnaires parlementaires, le président de l'Assemblée indiquant aussi vouloir poursuivre les réformes.

Après le reportage de l'émission "Capital", France Inter a en outre révélé lundi que quelque 1.700 m2 de logements sont réservés aux fonctionnaires de l'Assemblée, un chiffre confirmé à l'AFP par un député. En particulier, le secrétaire général de l'Assemblée et de la présidence dispose de 182 m2 ainsi que d'un majordome occupant un appartement de 49 m2, d'après la radio.

Vantant une "gestion plus efficace et plus économe" de l'Assemblée, M. de Rugy (LREM) pointe dans un communiqué des "amalgames en assimilant l?indemnité que perçoivent les députés -dont le montant n?a pas évolué depuis 10 ans? et les moyens qui leur sont accordés pour travailler".

L'indemnité s'élève à 7.210 euros brut mensuels. Depuis le 1er janvier, les députés bénéficient non plus d'une enveloppe non contrôlée pour leurs frais de mandat mais d?une avance mensuelle de 5.373 euros pour des frais qui doivent être justifiés et sont contrôlés a posteriori. En outre, ils ont des "facilités" de circulation dans les transports et disposent d'un crédit mensuel de 9.618 euros pour rémunérer leurs collaborateurs, et encore d'un crédit téléphonique et informatique de 15.500 euros pour la mandature.

"Depuis juillet 2017, l?Assemblée nationale se transforme" et "des réformes importantes" sont entrées en application, avec la fin du régime spécial de retraite des députés, l'alignement de leurs allocations chômage sur le droit commun, l'interdiction des emplois familiaux ou la suppression de la réserve parlementaire, rappelle le locataire de l'Hôtel de Lassay.

Concernant les quelque 1.100 fonctionnaires, dont les rémunérations sont épinglées par le magazine Capital de M6, M. de Rugy souligne, à la veille de ses voeux au personnel, que "l'Assemblée nationale bénéficie d?une fonction publique parlementaire de très grande qualité dont l?organisation et le fonctionnement doivent être adaptés aux nouveaux enjeux d?un Parlement moderne et les coûts maîtrisés".

Il rappelle avoir confié début janvier aux deux secrétaires généraux de l?Assemblée "une mission de réflexion sur les contours, le statut, l?organisation et les carrières de la fonction publique parlementaire".

Son "objectif" consiste désormais à "soumettre le budget de l'Assemblée nationale au contrôle de la Cour des comptes, comme c'est le cas de l?Elysée", conclut-il.

Catégories: Actualités

Pascal Dupraz n'est plus l'entraîneur du Toulouse FC

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 12:49

Le TFC, 19e de Ligue 1, a annoncé le départ de son entraîneur.
Pascal Dupraz n'est plus l'entraîneur du TFC. Le Savoyard et son président Olivier Sadran "ont décidé de mettre un terme à leur collaboration" ce lundi, a communiqué le club toulousain. L'entraîneur adjoint Mickaël Debève prend provisoirement les rênes de... Lire la suite

Catégories: Actualités

Ligue 1 : Pascal Dupraz n’est plus l’entraîneur de Toulouse

Artisan du maintien inespéré du TFC en 2016, Dupraz sera remplacé sur le banc toulousain par son adjoint Michaël Debève.
Catégories: Actualités

Open d'Australie: Novak Djokovic surpris par le Sud-Coréen Chung en 8e

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 12:48

Novak Djokovic, ex-N.1 mondial et sextuple vainqueur de l'Open d'Australie, a été éliminé par le Sud-Coréen Hyeon Chung, 58e mondial, en trois sets 7-6 (7/4), 7-5, 7-6 (7/3), lundi à Melbourne.

Le Serbe, descendu à la 14e place, faisait son retour à la compétition après six mois d'arrêt à cause d'une blessure au coude. Chung, 21 ans, 58e mondial, est lui un espoir du circuit.

Catégories: Actualités

Tchétchénie: l'ONG Memorial dans le viseur de Ramzan Kadyrov

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 12:46

Arrestations, perquisitions et agressions se multiplient contre Memorial, la dernière organisation de défense des droits de l'Homme en Tchétchénie. Pour nombre de militants, leur origine ne fait aucun doute: Ramzan Kadyrov, plus que jamais homme fort de la république du Caucase russe.

Après l'arrestation du responsable de Memorial dans cette région, Oïoub Titiev, un autre représentant de l'ONG, Oleg Orlov, constate: il est devenu "pratiquement impossible" pour les militants des droits de l'Homme d'y travailler.

A 60 ans, Oïoub Titiev a été arrêté le 9 janvier par la police tchétchène qui affirme avoir trouvé dans sa voiture de la drogue, selon lui placée dans le véhicule à son insu. Il risque jusqu'à dix ans de prison.

Quelques jours plus tard, deux inconnus ont mis le feu à l'antenne de Memorial en Ingouchie, autre république du Caucase russe voisine de la Tchétchénie, détruisant ordinateurs et documents. Vendredi, la police a perquisitionné ses locaux à Grozny, la capitale tchétchène, pour la troisième fois en une semaine.

Memorial est la dernière organisation de défense des droits de l'Homme encore présente en Tchétchénie, malgré ses critiques contre Ramzan Kadyrov qui dirige cette république à majorité musulmane depuis 2007 avec le soutien de Vladimir Poutine.

Selon Igor Kaliapine, à la tête de l'ONG Comité contre la torture, une telle défiance est inacceptable pour le leader tchétchène. Il l'accuse d'avoir déclenché une "guerre non déclarée" contre les militants des droits de l'Homme.

M. Kadyrov a récemment affirmé que ces militants "n'ont pas de nation, n'ont pas de religion, ils n'ont que leurs propres intérêts".

- 'Système totalitaire' -

Ramzan Kadyrov "cherche à construire un système totalitaire parfait en Tchétchénie, basé non seulement sur la peur, mais sur un amour sincère", assure M. Kaliapine. "Si quelqu'un dit du mal de lui en Tchétchénie, c'est comme si sa maison était cambriolée".

Les ONG de défense des droits de l'Homme ont considérablement réduit leur présence en Tchétchénie depuis l'assassinat en 2009 de Natalia Estemirova, qui dirigeait l'antenne de Memorial avant Oïoub Titiev.

Le Comité contre la torture a continué pendant plusieurs années d'y envoyer ses membres pour des missions de courte durée, tout en étant la cible d'incendies et d'agressions.

Igor Kaliapine lui-même a été attaqué à Grozny en 2016 par des hommes masqués qui ont jeté sur lui des oeufs et du liquide antiseptique.

"Aucune de ces délits n'a fait l'objet d'une enquête", souligne-t-il, accusant le dirigeant tchétchène d'avoir orchestré ces agressions: "On ne peut même pas éternuer en Tchétchénie sans que Kadyrov ne le sache".

Son ONG n'a plus d'antenne locale dans cette république, notamment en raison du peu d'intérêt démontré par les habitants. "A quoi bon demander de l'aide à ces gens s'ils ne peuvent pas se défendre eux-mêmes?", explique Igor Kaliapine.

- Sanctions américaines -

Accusé par des ONG des droits de l'Homme d'encourager les exactions à l'encontre des jihadistes présumés ou des homosexuels, M. Kadyrov jouit d'une popularité écrasante: selon un sondage réalisé en mai par l'institut VTsIOM, 77% des Russes approuvent au moins partiellement son action.

En Syrie, il finance les travaux de restauration des sites culturels islamiques. La télévision nationale vante ses efforts pour rapatrier d'Irak les enfants abandonnés des combattants du groupe Etat islamique (EI), souvent originaires du Caucase du Nord russe.

En décembre, les Etats-Unis l'ont placé sur leur liste noire, l'accusant d'être personnellement impliqué dans de graves violations des droits de l'Homme.

Peu après, le réseau social Instagram a fermé son compte, où il publiait pour ses trois millions d'abonnés des images de ses séances de sport ou de ses prières, et ses réactions à l'actualité internationale.

Pour Ekaterina Sokorianskaïa, du Centre d'analyse et de prévention des conflits, ces sanctions et la perte de ce moyen de communication ont pu pousser le président tchétchène à accentuer la pression sur Memorial.

Les autorités tchétchènes avaient mis en cause la responsabilité des "pseudos" défenseurs des droits dans l'introduction des sanctions américaines contre Ramzan Kadyrov.

"Instagram était un outil de propagande crucial, son jouet préféré, estime Ekaterina Sokorianskaïa.

"Il a gagné un poids politique encore plus grand en 2017", constate l'experte. "Il se rend compte que son capital politique augmente et l'impunité du régime augmente aussi".

Catégories: Actualités

Qatar Airways recevra son premier Airbus A350-1000 en février

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 12:45
DOHA (Reuters) - La livraison à Qatar Airways de son premier Airbus A350-1000 a été reportée au mois de février en raison d'une "configuration de sièges complexe" en classe affaires, a déclaré lundi le directeur général de la compagnie qatarie.

Football : Rennes s'est fait voler ses Coupes de France

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 12:45

Le club ne parvient pas à remettre la main sur les deux seuls trophées nationaux de son histoire.
Au Stade Rennais, les Coupes de France de 1965 et 1971, les seuls trophées remportés par le club (hormis un titre de champion de D2 en 1983), demeurent introuvables, relate le journal Ouest France lundi. "Elles ne sont nulle... Lire la suite

Catégories: Actualités

Ligue 1 : Tanguy Ndombele, le nouvel incontournable de l’OL

A 21 ans, l’ex-Amiénois a survolé le milieu de terrain dimanche lors du succès de Lyon face à Paris (2-1).
Catégories: Actualités

#balancetonhosto : le personnel soignant dénonce les absurdités à l'hôpital

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 12:43

Depuis une dizaine de jours, des médecins, infirmiers, aide-soignants décrivent sur Twitter des situations ubuesques et aberrantes.
Des couloirs mal configurés, des services éloignés des uns des autres : depuis le 12 janvier, du personnel soignant dénonce sur Twitter des situations absurdes et aberrantes dans certains... Lire la suite

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités