Actualité

Alerte rouge au frelon asiatique pour cet été

ladepeche.fr - lun, 04/23/2018 - 03:47
Les reines sont nombreuses à être sorties de leur hibernations prématurément. Ce qui annonce une période estivale difficile. Il faut piéger le frelon maintenant. L'hiver très doux et humide qui a déjà pourri notre quotidien pendant de longs mois, risque de peser aussi sur… la période estivale. Car toutes les petites bêtes nuisibles qui piquent et provoquent boutons et démangeaisons voire parfois pire, ont profité des aléas climatiques pour...
Catégories: Actualités

Visite d'État à Washington: comment Macron est devenu le "best friend" de Trump (alors que ce n'était pas gagné)

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 03:42
Visite d'État à Washington: comment Macron est devenu le "best friend" de Trump (alors que ce n'était pas gagné)
Catégories: Actualités

Asile-immmigration: le texte voté à l'issue d'un marathon enflammé de sept jours

France 24 - L'info en continu - lun, 04/23/2018 - 03:40

Au septième jour, les débats passionnels sur le projet de loi "asile-immigration" se sont achevés dimanche soir à l'Assemblée nationale par le vote du texte en première lecture avec, au final, un seul opposant LREM, qui a aussitôt annoncé son départ du groupe majoritaire.

Après 61 heures de joutes enflammées et un millier d'amendements examinés -mais très peu adoptés- le projet de loi "pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie" a finalement été voté vers 23H00 en première lecture par 228 voix contre 139 et 24 abstentions.

Les Républicains et toute la gauche -socialistes, communistes et "Insoumis"- ont voté contre, tout comme les députés FN.

Au sein du groupe LREM, seul l'ex-socialiste Jean-Michel Clément a voté contre et aussitôt annoncé son départ du groupe, conscient d'avoir "enfreint les règles" du groupe majoritaire. Quatorze autres LREM ont cependant exprimé leur désaccord avec le texte en s'abstenant. Une députée MoDem, Nadia Essayan, a également voté contre, et huit autres centristes se sont abstenus.

Au Sénat maintenant de prendre la suite en juin, où la majorité de droite a déjà promis de "l'amender considérablement".

Ce "week-end un peu particulier à Paris", selon le président du groupe MoDem Marc Fesneau, est inédit (hors budgets) depuis l'homérique bataille du "mariage pour tous" de 2013.

Présent quasiment de bout en bout et défendant avec vigueur son texte "face à des hommes et des femmes de convictions", le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a salué l'adoption d'un "texte juste". Dès lundi soir, il avait plaidé "l'urgence à réagir" pour limiter "une immigration massive" et "en même temps" garantir le droit d'asile, "sacré".

Le texte vise à réduire à six mois, contre onze aujourd'hui, l'instruction de la demande d'asile. Objectif affiché: faciliter à la fois l'expulsion des déboutés et l'accueil des acceptés. La rapporteure Elise Fajgeles (LREM) a souvent insisté sur une "ligne de crête", entre "exigence de pragmatisme" et "humanité".

- Des oppositions combatives -

Extrêmement combatives, les oppositions (LR, FN et gauche) ont fait prolonger des débats enflammés.

Critiquant une "petite loi" d'une majorité "immigrationniste" et des "pudeurs de violette" du ministre, les Républicains ont bataillé pour durcir le texte, avec 323 amendements, tous rejetés par une majorité "sectaire", dans le sillage des propositions très droitières de Laurent Wauquiez cette semaine.

Et LR de demander, plusieurs dizaines de fois, s'il y avait "un plan caché pour régulariser 40.000 étrangers en situation irrégulière".

La présidente du FN Marine Le Pen a, elle, fustigé une "loi d'organisation d'une immigration supplémentaire" et raillé le patron de LR Laurent Wauquiez, "mis sous (s)on aile, en quelque sorte" avec les propositions de son parti.

Droite et extrême droite ont été omniprésentes dans l'hémicycle jusqu'au dernier jour où le FN proposait de supprimer le droit du sol et LR de le restreindre.

"LR et FN tristes alliés d'une droite dure et extrême. Mêmes mots, mêmes arguments, même opposition à tous droits des migrants", a commenté Matthieu Orphelin (LREM).

Vent debout contre une loi "inhumaine", la gauche a combattu des "régressions", comme le doublement de la durée maximale de rétention, portée à 90 jours, avec la possibilité maintenue "d'enfants derrière les barbelés". "Une loi qui fait de l'étranger un suspect", selon la communiste Elsa Faucillon.

La gauche a régulièrement accusé LR de "jouer à l'idiot utile du macronisme et faire passer une loi extrême pour une loi équilibrée".

L'une des mesures phare - réduction de moitié du délai d'appel à 15 jours après rejet d'une demande d'asile - a été votée par le FN (inhabituellement presque au complet dans l'hémicycle), un "tournant" historique selon Olivier Faure (PS).

Ces critiques de la gauche contre la réduction des droits des demandeurs d'asile ont été reprises par quelques députés de la majorité qui avaient déjà depuis plusieurs mois tenté, le plus souvent en vain, de convaincre le ministre de l'Intérieur d'amender son texte.

Au long des débats, cette frange contestataire LREM, avec quelques MoDem, jouait, sous pressions, les équilibristes pour faire entendre sa défense des "vulnérables" sans paraître "fronder".

Dans les dernières heures, encore émaillées d'invectives, l'Assemblée a voté, au grand dam de LR y voyant une concession du gouvernement "à son aile gauche",l'assouplissement du "délit de solidarité" pour certaines personnes venant en aide aux migrants. Et le délai pour accéder au marché du travail pour les demandeurs d'asile a été ramené de neuf à six mois.

Catégories: Actualités

Asile-immigration: le député Jean-Michel Clément quitte le groupe LREM après avoir voté contre le texte

France 24 - L'info en continu - lun, 04/23/2018 - 03:33

Le député La République en marche Jean-Michel Clément a annoncé dimanche soir qu'il quittait le groupe LREM après avoir voté contre le projet de loi asile-immigration, adopté en première lecture à l'Assemblée nationale.

"Afin d?éviter que mon vote nourrisse quelques interprétations ambiguës ou farfelues, d?où qu?elles viennent, j?ai décidé de me mettre en congé du groupe parlementaire La République en Marche à compter de ce jour", a déclaré M. Clément (ex-PS) anticipant ainsi sa probable exclusion par le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale Richard Ferrand.

"Sur ce sujet, comme pour d?autres à venir, lois bioéthiques ou fin de vie, je pense n?avoir fait ici qu?en appeler à ma conscience pour fonder mon vote", a fait valoir l'élu de la Vienne.

"Mon engagement politique s?est toujours inscrit dans un collectif. Acceptant les compromis, sans pour autant renoncer à ma liberté. Une liberté encore plus précieuse quand elle touche à ma conscience", a souligné M. Clément.

S'agissant de ce projet de loi, "je ne suis pas sûr que nous envoyions aux citoyens du monde le message universaliste qui a toujours été le nôtre", a-t-il ajouté.

M. Clément "pensait sincèrement que la complexité de ce sujet impliquait que chaque parlementaire de notre groupe soit libre dans son expression et dans son vote. Cela n?a pu être le cas, et je le regrette".

Richard Ferrand avait menacé tout député LREM votant contre ce texte important du gouvernement d'exclusion du groupe. "Abstention, péché véniel, vote contre, péché mortel", avait-il fait valoir.

14 députés LREM se sont pour leur part abstenus sur ce projet de loi.

Dans une lettre de réponse à M. Clément, Richard Ferrand le remercie pour son courrier qui "constate qu'il enfreint nos règles et en tire les conséquences".

"J'accepte votre mise en congé du groupe La République en marche à compter de ce jour, conscient par ailleurs que votre soutien aux choix de la majorité n'avait jusqu'à ce jour jamais fait défaut", souligne M. Ferrand, qui "ne doute pas" que le député de la Vienne "continuera à porter l'essentiel des orientations du président de la République".

Un autre ancien député PS frondeur a aussitôt félicité Jean-Michel Clément pour son vote. "Ma reconnaissance et ma sympathie à qui m'accompagna sur ma première responsabilité de parlementaire à l'été 2012 (harcèlement sexuel). Son vote contre la loi l'honore. Il a annoncé dans la foulée qu'il quittait le groupe ", a tweeté Gérard Sebaoun.

Sur Facebook, les Jeunes socialistes de la Vienne ont eux appelé M. Clément à rejoindre son ancien parti: "il est encore temps pour toi de retrouver ta famille. Ton mandat de député peut encore s'exercer aux côtés de tes camarades socialistes afin de peser de ton expérience contre cette politique qui est une honte pour notre République".

Catégories: Actualités

5 ans après le mariage pour tous, l'apocalypse promise par la droite n'a toujours pas eu lieu

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 03:26
5 ans après le mariage pour tous, l'apocalypse promise par la droite n'a toujours pas eu lieu
Catégories: Actualités

Français de l'étranger (5e circonscription): la députée LREM Samantha Cazebonne réélue

France 24 - L'info en continu - lun, 04/23/2018 - 03:20

La députée La République en marche de la 5e circonscription des Français de l'étranger (Espagne, Portugal, Monaco, Andorre) Samantha Cazebonne, dont l'élection avait été invalidée, a été réélue dimanche au second tour d'une législative partielle, ont annoncé plusieurs responsables LREM sur Twitter.

Mme Cazebonne a été réélue face au candidat de La France insoumise François Ralle-Andreoli. Les résultats définitifs n'étaient pas encore connus dimanche soir.

Samantha Cazebonne, 46 ans, largement élue en juin 2017 face au même adversaire, avait vu son élection annulée en février par le Conseil constitutionnel, qui avait notamment évoqué des dysfonctionnements dans le vote par correspondance.

Au premier tour le 8 avril, marqué par une participation famélique (7,87%) habituelle dans les circonscriptions de l'étranger, elle avait obtenu 35,15% des suffrages, contre 28,45% pour son concurrent soutenu par un éventail de partis de gauche (La France insoumise, EELV, PCF, Génération.s de Benoît Hamon. Le candidat de droite Raphaël Chambat (Les Républicains) avait été élu avec 13,95% des suffrages.

Le parti majoritaire du président Emmanuel Macron a aussitôt vu dimanche soir "un signal fort" dans cette réélection, un an pile après le premier tour de l'élection présidentielle. "Ravis de vous retrouver sur les bancs de notre majorité ! Un an après la victoire d? , sa réélection est un signal fort venant des électeurs. ", a fait valoir En Marche sur Twitter.

"Bravo à réélue ce jour députée des Français de l'étranger de la 5eme circonscription. La candidate LR contestant sa 2nde place en juin ayant finalement renoncé, son parti aura été éliminé dès le 1er tour", s'est félicité le délégué général de LREM, Christophe Castaner.

Le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a pris acte dimanche en fin de soirée de la défaite de son candidat tout en saluant son score. "Grand salut à qui a considérablement amelioré son score avec 46% et 13 points de plus dans l'élection législative des Français de l'étranger", a-t-il déclaré sur Twitter.

Catégories: Actualités

La saison 2 de "Genius", consacrée à Picasso, dévoile la genèse de "Guernica"

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 03:17
La saison 2 de "Genius", consacrée à Picasso, dévoile la genèse de "Guernica"
Catégories: Actualités

Être blogueur voyage c'est le rêve, mais c'est contraignant

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 02:58
Être blogueur voyage c'est le rêve, mais c'est contraignant
Catégories: Actualités

La députée LRM Samantha Cazebonne réélue chez les Français de l’étranger

Son élection dans cette 5e circonscription avait été annulée en février par le Conseil constitutionnel en raison de dysfonctionnements dans le vote par correspondance.
Catégories: Actualités

Après avoir réchappé à une attaque d'ours et une morsure de serpent, il échappe cette fois à un requin tigre

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 02:19
Après avoir réchappé à une attaque d'ours et une morsure de serpent, il échappe cette fois à un requin tigre
Catégories: Actualités

Anthony Hopkins a littéralement pété un câble dans cette vidéo

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 01:41
Anthony Hopkins a littéralement pété un câble dans cette vidéo
Catégories: Actualités

Français de l'étranger (5e circonscription): la députée LREM Samantha Cazebonne réélue

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 00:57
Français de l'étranger (5e circonscription): la députée LREM Samantha Cazebonne réélue
Catégories: Actualités

Nicaragua : le président annule la réforme des retraites à l’origine de manifestations meurtrières

Cette réforme, dénoncée par une vague de manifestations, prévoyait de diminuer de 5 % le montant des retraites afin de réduire le déficit de la Sécurité sociale.
Catégories: Actualités

Asile-immmigration: le texte voté à l'issue d'un marathon enflammé de sept jours

ladepeche.fr - lun, 04/23/2018 - 00:41
Au septième jour, les débats passionnels sur le projet de loi "asile-immigration" se sont achevés dimanche soir à l'Assemblée nationale par le vote du texte en première lecture avec, au final, un seul opposant LREM, qui a aussitôt annoncé son départ du groupe majoritaire.Après 61 heures de joutes enflammées et un millier d'amendements examinés -mais très peu adoptés- le projet de loi "pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif...
Catégories: Actualités

Asile-immmigration: le texte voté à l'issue d'un marathon enflammé de sept jours

LCP Assemblée nationale - lun, 04/23/2018 - 00:41

Au septième jour, les débats passionnels sur le projet de loi "asile-immigration" se sont achevés dimanche soir à l'Assemblée nationale par le vote du texte en première lecture avec, au final, un seul opposant LREM, qui a aussitôt annoncé son départ du groupe majoritaire.

Après 61 heures de joutes enflammées et un millier d'amendements examinés -mais très peu adoptés- le projet de loi "pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie" a finalement été voté vers 23H00 en première lecture par 228 voix contre 139 et 24 abstentions.

Les Républicains et toute la gauche -socialistes, communistes et "Insoumis"- ont voté contre, tout comme les députés FN.

Au sein du groupe LREM, seul l'ex-socialiste Jean-Michel Clément a voté contre et aussitôt annoncé son départ du groupe, conscient d'avoir "enfreint les règles" du groupe majoritaire. Quatorze autres LREM ont cependant exprimé leur désaccord avec le texte en s'abstenant. Une députée MoDem, Nadia Essayan, a également voté contre, et huit autres centristes se sont abstenus.

Au Sénat maintenant de prendre la suite en juin, où la majorité de droite a déjà promis de "l'amender considérablement".

Ce "week-end un peu particulier à Paris", selon le président du groupe MoDem Marc Fesneau, est inédit (hors budgets) depuis l'homérique bataille du "mariage pour tous" de 2013.

Présent quasiment de bout en bout et défendant avec vigueur son texte "face à des hommes et des femmes de convictions", le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a salué l'adoption d'un "texte juste".  Dès lundi soir, il avait plaidé "l'urgence à réagir" pour limiter "une immigration massive" et "en même temps" garantir le droit d'asile, "sacré".

Le texte vise à réduire à six mois, contre onze aujourd'hui, l'instruction de la demande d'asile. Objectif affiché: faciliter à la fois l'expulsion des déboutés et l'accueil des acceptés. La rapporteure Elise Fajgeles (LREM) a souvent insisté sur une "ligne de crête", entre "exigence de pragmatisme" et "humanité".

- Des oppositions combatives -

Extrêmement combatives, les oppositions (LR, FN et gauche) ont fait prolonger des débats enflammés.

Critiquant une "petite loi" d'une majorité "immigrationniste" et des "pudeurs de violette" du ministre, les Républicains ont bataillé pour durcir le texte, avec 323 amendements, tous rejetés par une majorité "sectaire", dans le sillage des propositions très droitières de Laurent Wauquiez cette semaine. 

Et LR de demander, plusieurs dizaines de fois, s'il y avait "un plan caché pour régulariser 40.000 étrangers en situation irrégulière".

La présidente du FN Marine Le Pen a, elle, fustigé une "loi d'organisation d'une immigration supplémentaire" et raillé le patron de LR Laurent Wauquiez, "mis sous (s)on aile, en quelque sorte" avec les propositions de son parti.

Droite et extrême droite ont été omniprésentes dans l'hémicycle jusqu'au dernier jour où le FN proposait de supprimer le droit du sol et LR de le restreindre. 

"LR et FN tristes alliés d'une droite dure et extrême. Mêmes mots, mêmes arguments, même opposition à tous droits des migrants", a commenté Matthieu Orphelin (LREM).

Vent debout contre une loi "inhumaine", la gauche a combattu des "régressions", comme le doublement de la durée maximale de rétention, portée à 90 jours, avec la possibilité maintenue "d'enfants derrière les barbelés". "Une loi qui fait de l'étranger un suspect", selon la communiste Elsa Faucillon.

La gauche a régulièrement accusé LR de "jouer à l'idiot utile du macronisme et faire passer une loi extrême pour une loi équilibrée".

L'une des mesures phare - réduction de moitié du délai d'appel à 15 jours après rejet d'une demande d'asile - a été votée par le FN (inhabituellement presque au complet dans l'hémicycle), un "tournant" historique selon Olivier Faure (PS).

Ces critiques de la gauche contre la réduction des droits des demandeurs d'asile ont été reprises par quelques députés de la majorité qui avaient déjà depuis plusieurs mois tenté, le plus souvent en vain, de convaincre le ministre de l'Intérieur d'amender son texte.

Au long des débats, cette frange contestataire LREM, avec quelques MoDem, jouait, sous pressions, les équilibristes pour faire entendre sa défense des "vulnérables" sans paraître "fronder".

Dans les dernières heures, encore émaillées d'invectives, l'Assemblée a voté, au grand dam de LR y voyant une concession du gouvernement "à son aile gauche",l'assouplissement du "délit de solidarité" pour certaines personnes venant en aide aux migrants. Et le délai pour accéder au marché du travail pour les demandeurs d'asile a été ramené de neuf à six mois.

Catégories: Actualités

Chelsea-Southampton: l'incroyable but de Giroud entre 4 défenseurs

Le Huffington Post - lun, 04/23/2018 - 00:03
Chelsea-Southampton: l'incroyable but de Giroud entre 4 défenseurs
Catégories: Actualités

Français de l'étranger (5e circonscription): la députée LREM Samantha Cazebonne réélue

LCP Assemblée nationale - dim, 04/22/2018 - 23:45

La députée La République en marche de la 5e circonscription des Français de l'étranger (Espagne, Portugal, Monaco, Andorre) Samantha Cazebonne, dont l'élection avait été invalidée, a été réélue dimanche au second tour d'une législative partielle, ont annoncé plusieurs responsables LREM sur Twitter.

Mme Cazebonne a été réélue face au candidat de La France insoumise François Ralle-Andreoli. Les résultats définitifs n'étaient pas encore connus dimanche soir.

Samantha Cazebonne, 46 ans, largement élue en juin 2017 face au même adversaire, avait vu son élection annulée en février par le Conseil constitutionnel, qui avait notamment évoqué des dysfonctionnements dans le vote par correspondance.

Au premier tour le 8 avril, marqué par une participation famélique (7,87%) habituelle dans les circonscriptions de l'étranger, elle avait obtenu 35,15% des suffrages, contre 28,45% pour son concurrent soutenu par un éventail de partis de gauche (La France insoumise, EELV, PCF, Génération.s de Benoît Hamon. Le candidat de droite Raphaël Chambat (Les Républicains) avait été élu avec 13,95% des suffrages.

Array

Array

Array

Catégories: Actualités

Ligue 1: Paris poursuit sa quête de records en gagnant petitement à Bordeaux

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 23:40

Le Paris SG, déjà titré mais engagé désormais dans une course aux records en tout genre en L1 en attendant sa finale de Coupe de France, a obtenu une victoire poussive sur le terrain de Bordeaux (1-0), dimanche soir, en clôture de la 34e journée.

Une reprise sèche de Lo Celso aux 20 mètres à un quart du terme a suffi aux hommes d'Unai Emery pour se défaire de Girondins accrocheurs, bien organisés défensivement pour faire face à la possession parisienne mais dont ce revers signe sûrement la fin des espoirs dans leur course à l'Europe.

Sérieux à défaut d'être brillants ou percutants, avec du déchet qui ne leur a pas permis d'emballer davantage cette partie, Paris a peut-être manqué de motivation quatre jours après Caen (3-1).

Sur un terrain où il avait brillé il y a trois semaines en finale de la Coupe de la Ligue face à Monaco, où Cavani règne habituellement en buteur en série (deux doublés lors des deux dernières visites), ce fut plus compliqué.

Sa défense, mise sous pression d'entrée, n'a pas été des plus impériales, son milieu a pas mal gaspillé à l'image de Pastore, alors que Mbappé, homme du match ici même face à l'ASM, est tombé sur un Poundjé pugnace.

Au regard des situations franches, un nul n'aurait pas été usurpé pour les hommes de Gustavo Poyet soutenus comme jamais cette saison, avec le record d'affluence du Matmut Atlantique à la clé (41.290 spectateurs).

Mais à l'image de leur saison où ils ont beaucoup gâché, les Bordelais se sont fait punir sur un des rares tirs cadrés du nouveau champion de France.

- Parades monstrueuses d'Areola -

Le buteur du soir avait allumé la première mèche (13e) bien sortie par Costil, tandis que Cavani s'était vu refuser un but pour un hors-jeu limite au retour des vestiaires. Et puis il y a eu ce corner de Draxler repoussé plein axe sur Lo Celso qui reprenait puissamment à ras de terre figeant Costil sur sa ligne (76e).

Ce but intervenait après un gros temps fort des locaux qui croyaient vraiment en leurs chances à ce moment-là, en atteste les deux parades monstrueuses d'Areola sur une frappe de Lerager alors qu'il était masqué (63e) et surtout sur cette tête à bout portant de Pablo (74e).

A l'ultime minute, sur un dernier rush aquitain initié par Kamano, qui a beaucoup tenté ce dimanche, Koundé monté aux avant-postes, a vu sa reprise cadrée sortie par un tacle de Berchiche.

Avec ces trois unités de plus à leur compteur, les Parisiens (90 points) ne sont plus qu'à deux victoires du total le plus élevé qu'ils détiennent depuis deux ans. Avec ce petit but, la meilleure différence de l'histoire qu'ils ont établie en 2016 (+83) est aussi dans leurs cordes.

En revanche, ils ont peut-être perdu le rythme pour atteindre les 118 buts du RC Paris version 1959-1960. Il leur en manque 14 désormais à inscrire lors des quatre prochaines journées.

Catégories: Actualités

Ligue 1: le PSG en service minimum, bonne opération de Nice et Saint-Etienne pour l'Europe

France 24 - L'info en continu - dim, 04/22/2018 - 23:34

Paris a souffert avant d'arracher la victoire à Bordeaux (1-0) pour son premier match dans la peau du champion, dimanche en clôture de la 34e journée de L1, tandis que Nice et Saint-Etienne ont fait une bonne opération dans la course à l'Europa League.

. Paris, champion bousculé

"Bordeaux, c'est un stade très joli, et un adversaire qui joue très bien au football. Je crois que nous aurons l'opportunité de voir un bon match, mais notre objectif sera surtout de gagner", avait pourtant prévenu Unai Emery avant la rencontre. Mais les joueurs parisiens, loin de leur niveau affiché lors du carton 7-1 infligé à Monaco dimanche dernier, ont failli ne pas être à la hauteur de leur statut de champion de France 2018.

Bousculés dans tous les secteurs du jeu par des Bordelais sans complexes, ils auraient même pu être menés au score sans un Alphonse Aréola impérial sur les nombreuses occasions franches adverses et auteur de huit arrêts dans le match, à l'image d'une tête de Pablo à bout portant qui filait au but (74e).

Mais sur un exploit de Giovani Lo Celso, auteur d'une frappe puissante à l'extérieur de la surface (76e), le PSG a fini par ouvrir le score et faire la différence, tandis que Yuri Berchiche a réussi un sauvetage salvateur sur la dernière action du match.

Avec ce succès qui porte son total à 90 unités, le club parisien peut continuer de viser le record de points pris en championnat (96, établi par Laurent Blanc en 2015/16), mais il faudra être plus dangereux pour espérer battre le record de buts inscrits en une saison, détenu depuis 1960 par le Racing Club de Paris (118 buts, contre 103 pour Paris).

. Nice s'empare de la 5e place

La bonne opération de la journée est l'oeuvre de Nice. Grâce à sa victoire précieuse (1-0) contre Montpellier, concurrent direct pour les places européennes, le Gym s'est emparé seul de la 5e place du classement avec 50 points, synonyme de qualification pour la prochaine Europa League.

Malgré un calendrier délicat à venir avec deux déplacements à Marseille et Lyon, les Niçois ont fait le plus dur en relégant l'un de leurs adversaires à quatre unités.

Décalé par Saint-Maximin, plein axe, c'est Pierre Lees-Melou qui a trouvé l'ouverture d'une frappe dans le petit filet droit de Lecomte (1-0, 59e).

. Les Verts ne s'arrêtent plus !

Merci Robert Beric ! Le buteur slovène, pourtant sur le banc au coup d'envoi, a permis à Saint-Etienne de renverser Troyes (2-1) et de se hisser à la 6e place, potentiellement synonyme de qualification pour l'Europa League, si Paris venait à remporter la Coupe de France le 8 mai.

Menés d'entrée de jeu après l'ouverture du score d'Adama Niane, les Stéphanois ont retourné la situation grâce à leur "recrue" Beric: après avoir égalisé en reprenant de la tête un coup franc tiré par Romain Hamouma (69e), l'international slovène s'est offert le doublé en étant à la conclusion d'une contre-attaque initié par le même Hamouma (75e).

Malgré cette défaite, Troyes reste barragiste (18e) à égalité de points avec Lille (29 pts) mais au bénéfice d'une meilleure différence de buts (-23 contre -25).

vendredi

Nantes - Rennes 1 - 1

Dijon - Lyon 2 - 5

samedi

Marseille - Lille 5 - 1

Guingamp - Monaco 3 - 1

Amiens - Strasbourg 3 - 1

Metz - Caen 1 - 1

Toulouse - Angers 2 - 0

dimanche

Nice - Montpellier 1 - 0

Saint-Etienne - Troyes 2 - 1

Bordeaux - Paris SG 0 - 1

Catégories: Actualités

Le député Jean-Michel Clément quitte le groupe LREM après avoir voté contre la loi asile et immigration

Le Huffington Post - dim, 04/22/2018 - 23:32
Le député Jean-Michel Clément quitte le groupe LREM après avoir voté contre la loi asile et immigration
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités