Actualité

NextStage : du potentiel ?

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:46
Portzamparc vise 114,60 euros

une grosse prise dans les biotechs

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:46
Consultez cet article sur Boursier.com

La loi pour une société de "confiance" en débat dans l’hémicycle

LCP Assemblée nationale - lun, 01/22/2018 - 10:43
Société de confianceGérald DarmaninJulien DiveStanislas Guerini

Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat

Catégories: Actualités

Les "exigences" de Trump sur l'Iran "ressemblent parfois à des ultimatums" pour Le Drian

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 10:40

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a jugé lundi que les "exigences" envers les Européens du président américain Donald Trump sur l'accord nucléaire iranien "ressemblent parfois à des ultimatums".

"Nous avons observé avec intérêt que le président Trump n'a pas rompu l'accord, même si d'un autre côté il a posé des exigences qui ressemblent parfois à des ultimatums", a déclaré M. Le Drian, qui se rendra en Iran le 5 mars, en arrivant à une réunion de l'UE à Bruxelles.

Le 12 janvier, le président américain a exigé des Européens qu'ils aident à remédier aux "terribles lacunes" de l'accord nucléaire, faute de quoi les Etats-Unis réimposeront les sanctions liées au nucléaire iranien et sortiront alors de facto du pacte conclu en 2015 à Vienne avec les autres grandes puissances (Chine, Russie, France, Allemagne et Royaume-Uni) et l'Iran.

A ce stade, les trois signataires européens de l'accord et la diplomate en chef de l'UE, Federica Mogherini --chargée de veiller à sa bonne mise en oeuvre-- n'ont pas révélé comment ils comptaient répondre à M. Trump, qui réclame d'ici le 12 mai un accord de suivi pour pérenniser certaines clauses du pacte nucléaire, mais veut aussi interdire à Téhéran de développer des missiles balistiques.

"Nous aurons l'occasion au cours de cette réunion de refaire le point sur ce dossier essentiel avec (...) de la fermeté sur la nécessité de maintenir cet accord qui est un élément essentiel de la lutte contre la prolifération", a expliqué M. Le Drian, qui a parallèlement fait valoir que "l'Iran ne respecte pas" une résolution de l'ONU qui limite ses capacités à fabriquer des missiles balistiques.

"Nous aurons aussi l'occasion de redire nos préoccupations, nos interrogations à l'égard des tentations de déstabilisation qu'initie aujourd'hui l'Iran dans la région, que ce soit au Yémen, au Liban ou en Syrie", a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie française avait souligné dimanche qu'il suivrait "une ligne de franchise" lors de sa visite à Téhéran, en évoquant les préoccupations des Occidentaux sur ses activités balistiques et son "influence militaire déstabilisatrice au Moyen-Orient", des sujets de contentieux sur lesquels les Etats-Unis ont longtemps eu l'impression de ne pas être soutenus par les Européens.

Catégories: Actualités

Un référendum sur l'autonomie de la Corse? Simeoni craint des risques de "fracture" dans l'île

LCP Assemblée nationale - lun, 01/22/2018 - 10:37
CorseGilles Simeoni

"Dans tout exercice démocratique, le recours au référendum est une voie privilégiée. Si on considère que cela est important pour valider certaines options, nous en serons partie prenante. Ceci étant, je crois qu'il ne faut pas concevoir le référendum comme un outil de division", confie Gilles Simeoni, lundi dans Politique Matin.

Le président du conseil exécutif de la collectivité de Corse, grand vainqueur des dernières élections territoriales, veut privilégier la cohésion de la société corse.

Obsession des nationalistes : ne pas reproduire une fracture, similaire aux Catalans, entre anti et pro autonomie. "On l'a vu en Catalogne qu'une partie importante du peuple catalan était en faveur de l'indépendance, l'autre opposée. On arrive à des situations de fracture, juge Gilles Simeoni. Nous, nous ne sommes pas dans cette logique politique là... Nous sommes au contraire dans la recherche du renforcement de la cohésion de la société corse."


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat

Catégories: Actualités

EDF bat déjà la campagne pour Sizewell C

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:36
Le groupe discute avec des fonds d'investissement...

L’ex-footballeur de légende George Weah investi président du Liberia

Avec ses promesses sur l’emploi et l’éducation, il a soulevé l’espoir d’améliorer la vie dans le pays, classé parmi les derniers du monde en termes de développement.
Catégories: Actualités

iPhone ralentis : après la France et l’Italie, la Corée du Sud ouvre une enquête

D’autres actions sont en cours dans plusieurs pays après qu’Apple a reconnu avoir volontairement ralenti les anciens modèles de son téléphone.
Catégories: Actualités

Stéphane Richard a vocation à être reconduit a la tête d'Orange, estime Bruno Le Maire

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:33
Mais en cas de condamnation dans le dossier Tapie, il devrait quitter son poste, répète le ministre de l'Economie.

Les dirigeants nationalistes corses reçus à Matignon : ce qu'ils demandent

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 10:32

Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont reçus en fin d'après-midi par Édouard Philippe.
Un mois et demi après leur large victoire aux élections territoriales, les dirigeants nationalistes corses Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont reçus ce lundi à 17 heures par Édouard Philippe à Matignon, à qui ils demandent un... Lire la suite

Catégories: Actualités

Liberia : dans le bidonville où a grandi George Weah

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 10:32
Ce lundi 22 janvier, George Weah sera investi président du Liberia. Le Ballon d'Or 1995 a grandi dans le bidonville le plus pauvre du pays. Les envoyés spéciaux de France 24 Sylvain Rousseau et Catherine Norris Trent s'y sont rendus pour retrouver ses proches.
Catégories: Actualités

Des "Jeux de la Paix", mais aussi de la discorde en Corée du Sud

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 10:31

Les efforts de Séoul pour obtenir une présence nord-coréenne à ses "Jeux de la Paix" sont loin de faire l'unanimité en Corée du Sud, où certains craignent que les JO de Pyeongchang ne soient devenus les JO de Pyongyang.

Pour eux, le président sud-coréen de centre-gauche Moon Jae-In, qui a toujours prôné un dialogue avec le Nord, est allé trop loin dans les concessions pour plaire à l'imprévisible voisin.

Et ils dénoncent le fait que le chef de l'Etat aurait sacrifié des sportifs du Sud sur l'autel de la politique.

Lundi, des manifestants ont brûlé à Séoul une effigie du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un et le drapeau du Nord, au moment où s'achevait une visite d'une délégation nord-coréenne --la première en quatre ans-- pour préparer la venue des sportifs du Nord aux jeux Olympiques d'hiver (9-25 février).

Séoul présente de longue date l'événément comme des "Jeux de la Paix" à même de faire retomber les tensions sur une péninsule où la situation s'est gravement détériorée en 2016 et 2017 du fait de l'accélération des programmes nucléaire et balistique du Nord.

Mais désormais, c'est bien à l'intérieur de la Corée du Sud qu'il faut apaiser les choses.

Depuis l'annonce surprise de Kim Jong-Un le 1er janvier de l'envoi possible d'une délégation nord-coréenne aux JO, tout est allé très vite.

Il a été décidé que le Nord participerait, que les deux frères ennemis défileraient ensemble derrière un drapeau de la Corée unifiée ou encore qu'il y aurait une équipe féminine commune en hockey sur glace.

- Spectacle 'politique' -

L'accord entériné samedi par le Comité international olympique (CIO) prévoit que 12 joueuses du Nord soient ajoutées aux 23 hockeyeuses du Sud. Pour chaque match, 22 joueuses seront choisies dans ce contingent, dont au moins trois Nord-Coréennes.

En Corée du Sud, certains dénoncent un spectacle "politique" organisé à la va-vite et déplorent que l'on vole ainsi à certaines sportives du Sud la possibilité de participer aux JO.

Selon un récent sondage, 73% des Sud-Coréens ne jugeaient pas nécessaire une équipe commune.

Le sport devrait être exempt de politique, affirmait lundi un éditorial du quotidien conservateur Dong-A.

"Le gouvernement sud-coréen est concentré sur l'organisation de Jeux de la Paix et dit +oui+ à tout ce que la Corée du Nord demande", a-t-il accusé.

Les deux Corées avaient déjà défilé ensemble lors des cérémonies d'ouverture des JO-2000 à Sydney, 2004 à Athènes et 2006 à Turin. Et à l'époque l'initiative avait été très bien accueillie au Sud, où tout contact avec le Nord est proscrit.

Mais du fait de la menace nucléaire du Nord, le sentiment est aujourd'hui tout autre au Sud.

- 'Investissement d'avenir' -

Bien que largement couverte par les médias, la visite de la délégation nord-coréenne dimanche et lundi a été très fraîchement accueillie par certains internautes, l'un se demandant si les jeux seraient "ceux de Pyeongchang ou ceux de Pyongyang".

"Non seulement le Nord obtient un billet gratuit pour cet événement sur lequel nous avons travaillé dur, mais en plus il affiche cette femme comme une reine en visite qui nous ferait une faveur", dénonçait un autre en référence à la membre la plus éminente de la délégation Hyon Song-Wol, du groupe de pop nord-coréenne entièrement féminin Moranbong.

"Nous ne questionnons pas les efforts du président Moon Jae-In pour faire un lien entre les JO et son initiative de paix pour la péninsule coréenne. Mais le gouvernement doit se demander pouquoi le mécontentement populaire est à la hausse", avance de son côté le journal JoongAng.

"Aucun Sud-Coréen ne peut croire que le problème nucléaire se réglera simplement parce que le gouvernement aura mis en place une +co-organisation+ des Jeux", poursuit l'éditorial publié lundi.

Dimanche, la présidence a défendu sa politique comme étant nécessaire non seulement pour la paix, mais aussi pour la promotion de Jeux qui peinaient jusqu'alors à susciter un quelconque intérêt.

"Nous comprenons que les citoyens qui s'inquiétaient il y a juste un mois de la menace des missiles du Nord soient perplexes face au changement soudain d'atmosphère", a déclaré dans un communiqué le cabinet de M. Moon.

"Les jeux Olympiques de Pyeongchang ne permettront pas seulement une réconciliation, ils offriront un chemin vers une baisse des tensions sur la péninsule et vers la paix", a-t-il poursuivi, ajoutant que la participation du Nord aux JO était "un investissement d'avenir".

Catégories: Actualités

Des professeurs débutants en quête de réponses sur la laïcité

Sur le campus d’Orsay, une formation de deux heures est organisée pour faire face aux questions des élèves, mais également à celles des parents.
Catégories: Actualités

BigBen Interactive : réponse attendue !

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:21
Consultez cet article sur Boursier.com

LREM veut "doubler la part" de l'épargne des Français dans les PME

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 10:20

La majorité présidentielle "cherche à doubler la part de l'épargne des Français qui va dans les PME", a annoncé lundi la députée LREM Amélie de Montchalin.

Invitée de RTL, la députée de l'Essonne a expliqué "vouloir doubler la part de l'épargne des Français qui va dans les PME", la faisant passer d'"à peu près cinq milliards, aujourd'hui" à "dix milliards" d'euros.

Face au risque d'un tel placement, elle a précisé qu'il ne fallait pas "mettre tous ses oeufs dans le même panier" et donc diversifier ses investissements.

"Si chacun d'entre nous met 0,5% ou 1% de son épargne dans les PME, pour nous, ça ne fait pas une grande différence (...) et, pour les PME, ça change tout" a t-elle ajouté.

Mme de Montchalin souhaite aussi que les conseillers bancaires "rappellent" les citoyens pour leur dire que leur épargne "n'est pas au bon endroit".

La députée organise lundi un grand rendez-vous de l'investissment productif à l'Assemblée nationale, avec pour objectif de "remettre les intérêts des épargnants en face des intérêts de l'économie".

Plus de 300 intermédiaires financiers dévoileront alors leurs feuilles de route pour réorienter l'épargne des Français vers l'investissement dans les entreprises, un des paris d'Emmanuel Macron qui a supprimé l'impôt sur la fortune.

La députée a terminé en précisant qu'il y avait aujourd'hui un "passage de relais" entre les "politiques qui ont fait leur part du contrat" et les acteurs financiers "dont c'est le métier d'appliquer les lois". Elle a annoncé qu'un rendez-vous aura lieu tous les six mois entre la majorité et ces acteurs, pour s'assurer qu'ils soient "pleinement mobilisés".

L'événement sera ouvert par le Premier ministre Edouard Philippe et clos par le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Catégories: Actualités

Texas Instruments : c'est pour demain

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:20
Résultats trimestriels...

En 2018, Alten recrutera 3.800 nouveaux collaborateurs

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:20
En 2018, Alten recrutera 3.800 nouveaux collaborateurs Avec une forte croissance de son activité en 2017, Alten confirme sa position parmi les...

Abandon de l'Exposition universelle 2025 : Edouard Philippe accusé de "lâcheté"

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 10:18

Le retrait de la candidature de la France à l'organisation de l'Expo suscite la colère des élus de tous bords. .
La Coupe du monde de rugby 2023, les jeux Olympiques 2024 mais pas l'Exposition universelle 2025 : la France a retiré sa candidature à l'organisation de l'Expo invoquant le risque financier. L'annonce a été... Lire la suite

Catégories: Actualités

Open d’Australie : Caroline Garcia éliminée en huitièmes, il n’y a plus de Français en lice

La Lyonnaise, 8e mondiale, avait été placée parmi les outsiders du tournoi après ses excellents résultats de l’automne.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités