Actualité

OFI AM : Jean-Charles Naudin nommé Responsable de la gestion Multi-Stratégies

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:13
Jean-Charles Naudin est nommé Responsable de la gestion Multi-Stratégies chez OFI Asset Management...

LREM veut "doubler la part" de l'épargne des Français dans les PME

LCP Assemblée nationale - lun, 01/22/2018 - 10:11

La majorité présidentielle "cherche à doubler la part de l'épargne des Français qui va dans les PME", a annoncé lundi la députée LREM Amélie de Montchalin.

Invitée de RTL, la députée de l'Essonne a expliqué "vouloir doubler la part de l'épargne des Français qui va dans les PME", la faisant passer d'"à peu près cinq milliards, aujourd'hui" à "dix milliards" d'euros.

Face au risque d'un tel placement, elle a précisé qu'il ne fallait pas "mettre tous ses oeufs dans le même panier" et donc diversifier ses investissements.

"Si chacun d'entre nous met 0,5% ou 1% de son épargne dans les PME, pour nous, ça ne fait pas une grande différence (...) et, pour les PME, ça change tout" a t-elle ajouté.  

Mme de Montchalin souhaite aussi que les conseillers bancaires "rappellent" les citoyens pour leur dire que leur épargne "n'est pas au bon endroit".

La députée organise lundi un grand rendez-vous de l'investissment productif à l'Assemblée nationale, avec pour objectif de "remettre les intérêts des épargnants en face des intérêts de l'économie". 

Plus de 300 intermédiaires financiers dévoileront alors leurs feuilles de route pour réorienter l'épargne des Français vers l'investissement dans les entreprises, un des paris d'Emmanuel Macron qui a supprimé l'impôt sur la fortune.

La députée a terminé en précisant qu'il y avait aujourd'hui un "passage de relais" entre les "politiques qui ont fait leur part du contrat" et les acteurs financiers "dont c'est le métier d'appliquer les lois". Elle a annoncé qu'un rendez-vous aura lieu tous les six mois entre la majorité et ces acteurs, pour s'assurer qu'ils soient "pleinement mobilisés".

L'événement sera ouvert par le Premier ministre Edouard Philippe et clos par le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Catégories: Actualités

Violences policières contre les migrants à Calais : Yann Moix accuse Macron "d'infamie"

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 10:11

VIDEO. Images à l'appui, l'écrivain Yann Moix affirme que des "actes criminels envers les exilés" sont commis par les forces de police à Calais. .
L'écrivain et chroniqueur de l'émission "On n'est pas couché" Yann Moix s'est attaqué à la politique migratoire de Macron dans une lettre ouverte publiée par Libération le... Lire la suite

Catégories: Actualités

Le Maire salue le retrait de la France de l'Expo universelle

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:07
PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a estimé lundi que la décision du Premier ministre Edouard Philippe de retirer la candidature de la France pour l'Exposition universelle en 2025 était "responsable" pour les contribuables.

Netflix : publication aujourd'hui

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 10:07
Résultats trimestriels...

Fair-play financier 2.0 et marathon de tennis… ce que vous avez manqué en sport ce week-end

L’actualité sportive ne s’est pas limitée à la victoire française en championnat d’Europe de handball, ni à celle de Lyon face au PSG. La preuve par Le Monde.fr.
Catégories: Actualités

NBA: Ntilikina vit à fond son rêve américain

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 09:50

Depuis trois mois, le nouveau phénomène du basket français Frank Ntilikina vit un rêve: "C'est du pur bonheur", sourit le meneur des New York Knicks qui, à 19 ans, se fait doucement un nom dans le Championnat le plus relevé de la planète.

Dans les vestiaires du Staples Center, il range soigneusement ses affaires quand la plupart de ses coéquipiers, déçus par la lourde défaite contre les Lakers (127-107), ont jeté en boule leurs short et bas dans un coin.

Le N.11 des Knicks a lui aussi du mal à digérer le déroulement du match et ses statistiques mitigées (7 pts et 3 passes décisives en 18 minutes de jeu), mais l'ancien Strasbourgeois, toujours très posé et réfléchi, voit plus loin.

"Le potentiel est là, on est une équipe en recherche de constance, en recherche d'expérience", analyse-t-il.

Les Knicks qui n'ont plus participé aux play-offs depuis 2013, alternent en effet le bon et le moins bon.

Dixièmes de la conférence Est (21 v-26 d), ils sont capables de s'imposer à Cleveland, de dominer les Clippers, Oklahoma City ou Toronto, comme d'enchaîner quatre défaites en huit jours ou de s'incliner chez la lanterne rouge, Atlanta.

Le constat vaut aussi pour Ntilikina: le 15 janvier dernier, il s'est offert son premier "double double" (2 catégories de statistiques à dix unités et plus) avec 10 points et 10 passes décisives contre Brooklyn, mais il est resté muet lors de quatre de ses sept dernières sorties.

"C'est un processus, pas mal de rookies passent par là, cette recherche de constance est primordiale, il y a pas mal des choses que je ne contrôle pas non plus. En tant que meneur européen, c'est différent, mais cela va bien aller", insiste-t-il.

- 45 matches en trois mois -

Son entraîneur Jeff Hornacek ne dit pas le contraire: "Il a cette capacité à rebondir et à comprendre vite les choses", apprécie-t-il.

Choisi par les Kicks en 8e position de la draft en juin dernier --du jamais vu pour un Français--, Ntilikina était attendu et ne déçoit pas, même si ses statistiques --5,3 points, 2,3 rebonds, 3,5 passes décisives et 1,1 interception par match-- ne sont pas aussi clinquantes que celles d'autres "rookies" comme Donovan Mitchell (Utah), Lonzo Ball (Lakers) ou Dennis Smith Jr (Dallas).

"Je suis une personne ambitieuse, j'aimerais que cela se passe mieux, à tous les niveaux, j'aimerais un peu plus de tout", admet-il volontiers.

La pause de quelques jours mi-février à l'occasion du All Star Game va lui permettre de recharger ses batteries après avoir disputé 45 matches depuis fin octobre.

Mais le bilan de ces trois premiers mois en NBA et aux États-Unis reste largement positif: "C'est super. La NBA, c'est jouer au basket pratiquement tous les jours, c'est voyager, c'est faire de sa passion son job".

"C'est un pays où je rêvais de vivre, sans même jouer au basket, je voulais vivre ce rêve américain", rappelle-t-il.

Alors que des rumeurs prêtent l'intention aux Knicks de recruter dans les jours à venir un autre meneur qui pourrait être le prolifique Kemba Walker (Charlotte), Ntilikina ne s'en soucie guère.

"Je sais que je peux faire de grandes choses dans cette ligue", conclut le champion d'Europe 2016 des moins de 18 ans.

Catégories: Actualités

Le parquet espagnol demande la réactivation du mandat d'arrêt contre Puigdemont

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 09:48

Le parquet espagnol a demandé lundi au juge en charge de l'enquête sur le président destitué de Catalogne, l'indépendantiste Carles Puigdemont, de relancer le mandat d'arrêt européen qui le vise, a-t-on appris de source judiciaire.

Le juge n'est pas tenu d'accéder à la demande du parquet, formulée après l'arrivée à Copenhague de l'ex-président catalan qui s'est exilé en Belgique pour échapper aux poursuites de la justice espagnole. Il a été inculpé, comme le reste de son gouvernement destitué après une tentative de sécession, pour "rébellion, sédition, et malversation de fonds".

Catégories: Actualités

En 2017, la Women's March était une réaction; en 2018, elle est une révolution

Slate.fr - lun, 01/22/2018 - 09:48
à San francisco, États-unis ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Toujours en exil, Carles Puigdemont se rend à Copenhague

Le président destitué de Catalogne veut assister à un colloque au Danemark. La justice espagnole a demandé la réactivation du mandat d’arrêt européen.
Catégories: Actualités

Le Louvre Abu Dhabi raye le Qatar de ses cartes

Une carte exposée dans le musée des enfants qu’abrite l’institution fait polémique.
Catégories: Actualités

« Quelle malédiction frappe les chefs-d’œuvre technologiques français ? »

Dans sa chronique, Jean-Michel Bezat, journaliste au « Monde », explique pourquoi les industriels français rencontrent tant de difficultés à vendre leurs A380, TGV, Rafale ou autres EPR...
Catégories: Actualités

Il y a cinquante-cinq ans, le traité de l’Elysée marquait le rapprochement franco-allemand

Les Assemblées française et allemande doivent voter, lundi, un projet de résolution commune baptisée « Pour un nouveau traité de l’Elysée ».
Catégories: Actualités

Affaire Grégory: Murielle Bolle demande à pouvoir rentrer chez elle

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 09:41

Murielle Bolle, personnage clé de l'affaire Grégory devenue suspecte, demande lundi à la cour d'appel de Dijon à pouvoir rentrer chez elle dans les Vosges, dont elle est tenue éloignée depuis sa mise en examen fin juin.

Ses avocats sont arrivés un peu avant 9H00, sans leur cliente, devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Dijon, chargée d'examiner la requête.

En 1984, Murielle Bolle, alors adolescente, avait accusé son beau-frère Bernard Laroche, cousin du père de Grégory, du rapt du garçon de quatre ans retrouvé mort dans la Vologne, avant de se rétracter.

Trois décennies plus tard, la justice soupçonne cette femme de 48 ans d'avoir participé au rapt mortel de l'enfant, tout comme les époux Jacob, tous deux septuagénaires aujourd'hui et qui auraient été les "corbeaux" de l'affaire. Des soupçons rejetés en bloc par la défense.

D'abord écrouée, Murielle Bolle avait été placée sous strict contrôle judiciaire début août, avec obligation de résider dans la Nièvre, loin de son domicile.

Le 20 décembre, les magistrats de Dijon avaient permis à Jacqueline et Marcel Jacob de se retrouver chez eux dans les Vosges, après six mois de séparation dans le cadre de leur contrôle judiciaire.

Mais le procureur général Jean-Jacques Bosc s'oppose à tout assouplissement de celui de Mme Bolle, au motif notamment que celle-ci n'a pas encore été ré-entendue par la juge depuis six mois.

Ses avocats ont déposé par ailleurs une requête visant à faire annuler sa mise en examen, assortie d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) touchant aux conditions de sa garde à vue en 1984.

Catégories: Actualités

Dans le vieux Mossoul, les corps de jihadistes empoisonnent la vie des habitants

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 09:40

Pendant trois ans, ils ont rendu la vie impossible aux habitants de Mossoul. Six mois après avoir été défaits, les jihadistes continuent de leur empoisonner la vie dans la vieille ville où personne ne veut se charger de leurs encombrants cadavres.

Dans de nombreuses zones du coeur historique de la deuxième cité d'Irak, les rares personnes osant s'aventurer ne progressent que le nez et la bouche protégés par des masques et des écharpes tant l'odeur est insupportable.

Au milieu des amas de gravats qui surplombent le fleuve Tigre, des restes humains sont en putréfaction. Ces corps, qui se décomposent depuis des mois dans une odeur pestilentielle, n'ont pas été enterrés.

Ici ou là, sur un mur ou sur une pancarte, des combattants progouvernementaux ont inscrit à la bombe de peinture: "cimetière des gens de Daech", selon l'acronyme arabe du groupe Etat islamique (EI) qui a occupé la ville durant trois ans, de 2014 à mi-juillet 2017.

Car ceux qui gisent là, assurent habitants et secours, sont des jihadistes. Leurs habits, de longues tenues afghanes, et leurs longues barbes --parfois même les ceintures d'explosifs qui entourent encore leur torse-- les ont trahis.

Tant qu'ils sont là, Othmane Ahmed, chômeur de 35 ans, n'imagine pas une seconde revenir vivre avec sa femme et leurs deux enfants dans la vieille ville.

- 'Creuser à la main' -

"On a peur à cause de tous ces corps et de cette odeur atroce qui pollue l'air", affirme-t-il à l'AFP, dans une ruelle du vieux Mossoul, non loin de sa maison qu'il est désormais incapable de reconnaître avec précision, tant les destructions causées par des mois de bataille pour chasser les jihadistes sont considérables.

Un peu plus loin, Abou Chaker, 60 ans, dit redouter "les microbes et les épidémies". Comme Othmane Ahmed, lui non plus ne sait plus vers qui se tourner.

La Défense civile explique que sa mission, terminée le 10 janvier, consistait uniquement à sortir les corps des civils des décombres.

Des cadavres de femmes, d'enfants et d'hommes de tous âges, les hommes de la Défense civile en ont transporté des centaines, jour après jour, dans de grands sacs mortuaires noirs.

Le bilan des civils morts dans la bataille de Mossoul reste toujours inconnu.

Chaque extraction a été une épreuve: "dans la Vieille ville, les accès sont étroits et il nous était impossible d'entrer avec nos véhicules et notre matériel", témoigne le lieutenant-colonel Rabie Ibrahim. "Pour creuser, nous utilisions des outils légers et nos mains, donc sortir les corps nous a demandé énormément d'efforts et beaucoup de temps", explique-t-il encore à l'AFP.

A chaque signalement des familles, racontent ses collègues, ils se sont lancés à l'assaut des tonnes de gravats qui ont désormais remplacé la vieille ville multiséculaire. Pour éviter d'enterrer des corps non identifiés et d'augmenter encore le nombre des disparus, la Défense civile assure n'agir qu'en compagnie de proches, capables de reconnaître les cadavres.

La prise en charge des dépouilles des jihadistes --des Irakiens mais aussi d'autres venus du monde entier-- relève, elle, de la municipalité.

"Plus de 450 ont déjà été sortis des décombres, mais des centaines d'autres s'y trouvent encore", explique à l'AFP le directeur des services de la municipalité, Abdel Sattar al-Habbou. Pour expliquer la lenteur des opérations, il rappelle, que la plupart des véhicules et du matériel des autorités locales ont été volés ou détruits par les jihadistes.

- 'Avant la pluie' -

En plus, dit-il, les employés de la municipalité progressent difficilement, certains corps portant encore des explosifs non désamorcés par les forces de sécurité. Les cadavres extraits sont placés dans des fosses communes, sans rituel d'inhumation.

Désormais, prévient Hossam Eddine al-Abar qui siège au Conseil provincial, le temps presse. "Il faut enlever ces corps avant les pluies et la montée du Tigre dont les eaux emporteront ces cadavres qui pourrissent sur ses rives", plaide-t-il.

Si le fleuve vient à être contaminé, il sera impossible de purifier l'eau car les stations de filtrage et d'épuration des environs ont été détruites par les jihadistes ou par les neuf mois de durs combats autour et dans Mossoul.

Un médecin, qui préfère garder l'anonymat, assure qu'aucun cas n'a été signalé pour le moment. Mais ces corps en putréfaction, souligne-t-il, "polluent l'air et l'eau et pourraient bientôt provoquer des maladies".

Au-delà, c'est tout l'écosystème du fleuve qui pourrait être contaminé et transmettre des maladies, affirme de son côté le docteur Ahmed Ibrahim, gastro-entérologue. "Ces maladies peuvent se développer maintenant, comme elles peuvent apparaître encore pendant des années", prévient-il.

Catégories: Actualités

Direction du PS: Kalfon soutient Carvounas, "un homme d'engagement"

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 09:40

François Kalfon, membre de la direction collégiale du Parti socialiste, a annoncé lundi qu'il soutenait la candidature de Luc Carvounas, député du Val-de-Marne, à la tête du parti.

"Je veux un congrès d'engagement, je ne veux pas un congrès de faux-semblants", a expliqué l'ancien directeur de campagne d'Arnaud Montebourg sur Sud Radio. "Je veux un congrès d'engagement et je veux un congrès de rassemblement", a-t-il ajouté.

"C'est pourquoi je vais soutenir Luc Carvounas, qui est un homme d?engagement, qui est un homme qui finalement vient du fond de la salle, comme on dit, a conquis ses mandats et souhaite opérer ce rassemblement".

"Car nous n'allons pas rejoué l?opposition entre ceux qui étaient les hollandais et les frondeurs, ça n'aurait aucun sens", a-t-il poursuivi.

"Je ne veux pas d'un congrès où nous aurions sur l'avant-scène des socialistes qui sont dans la fierté" et qui seraient "finalement dans les coulisses (...) soit la force supplétive d'Emmanuel Macron dans quelques années, soit peut-être ceux qui rallieraient La France insoumise", a-t-il encore affirmé.

Cet ex-soutien d'Arnaud Montebourg ne voit pas de problème à apporter aujourd'hui son soutien à Luc Carvounas, lui-même ex-soutien de Manuel Valls. "Tout ça c'est le passé, il faut construire l'avenir", a-t-il dit.

Interrogé sur l'idée d'une coprésidence à la tête du PS, comme l'a suggéré Julien Dray, M. Kalfon a jugé qu'"il faut de l'incarnation". "Je pense que nous devons avoir un homme ou une femme à la direction de ce parti".

François Kalfon a toutefois déclaré qu'il aurait "souhaité qu'un ticket puisse s'opérer entre un homme et une femme". "Je vais vous révéler que Luc Carvounas l'a proposé à quelques personnes, à quelques femmes qui étaient potentiellement candidates", a-t-il glissé.

Catégories: Actualités

Ouverture Paris : Air France et Sanofi à la peine

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 09:30
La solide séance de vendredi (+0,58%) a permis au CAC40 de s'affranchir quelque peu des 5...

RobecoSAM : lance le fonds Global Sustainable Impact Equities

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 09:29
RobecoSAM annonce le lancement du fonds RobecoSAM Global Sustainable Impact Equities...

Direction du PS: Kalfon soutient Carvounas, "un homme d'engagement"

LCP Assemblée nationale - lun, 01/22/2018 - 09:27

François Kalfon, membre de la direction collégiale du Parti socialiste, a annoncé lundi qu'il soutenait la candidature de Luc Carvounas, député du Val-de-Marne, à la tête du parti.

"Je veux un congrès d'engagement, je ne veux pas un congrès de faux-semblants", a expliqué l'ancien directeur de campagne d'Arnaud Montebourg sur Sud Radio. "Je veux un congrès d'engagement et je veux un congrès de rassemblement", a-t-il ajouté.

"C'est pourquoi je vais soutenir Luc Carvounas, qui est un homme d’engagement, qui est un homme qui finalement vient du fond de la salle, comme on dit, a conquis ses mandats et souhaite opérer ce rassemblement".

"Car nous n'allons pas rejoué l’opposition entre ceux qui étaient les hollandais et les frondeurs, ça n'aurait aucun sens", a-t-il poursuivi.

"Je ne veux pas d'un congrès où nous aurions sur l'avant-scène des socialistes qui sont dans la fierté" et qui seraient "finalement dans les coulisses (...) soit la force supplétive d'Emmanuel Macron dans quelques années, soit peut-être ceux qui rallieraient La France insoumise", a-t-il encore affirmé.

Cet ex-soutien d'Arnaud Montebourg ne voit pas de problème à apporter aujourd'hui son soutien à Luc Carvounas, lui-même ex-soutien de Manuel Valls. "Tout ça c'est le passé, il faut construire l'avenir", a-t-il dit.

Interrogé sur l'idée d'une coprésidence à la tête du PS, comme l'a suggéré Julien Dray, M. Kalfon a jugé qu'"il faut de l'incarnation". "Je pense que nous devons avoir un homme ou une femme à la direction de ce parti".

François Kalfon a toutefois déclaré qu'il aurait "souhaité qu'un ticket puisse s'opérer entre un homme et une femme". "Je vais vous révéler que Luc Carvounas l'a proposé à quelques personnes, à quelques femmes qui étaient potentiellement candidates", a-t-il glissé.

Catégories: Actualités

Des images des crues du week-end en Dordogne

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 09:26

Météo France avait placé le département en vigilance orange aux inondations ce week-end. La Vézère et les autres rivières sont sorties de leurs lits, ce qui donne des photos toujours spectaculaires.
Lire la suite

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités