Actualité

Ces photos de jeunes mariés avec leur chat sont à ronronner de plaisir

Le Huffington Post - sam, 01/20/2018 - 03:28

ANIMAUX - Les chiens volent régulièrement la vedette des mariés. Ils peuvent jouer le rôle de porteur d'alliance ou de demoiselle d'honneur ou tout autre acteur photogénique d'un mariage. Les chats, cependant, sont souvent oubliés des festivités parce qu'ils sont capricieux et pas particulièrement fans d'endroits inconnus ou de grands groupes.

C'est pourquoi Marianna Zampieri, une photographe installée à Vicence en Italie, propose des séances photos post-mariage avec les jeunes mariés et leurs chats chéris, afin de capturer ce lien spécial entre eux, avec tout le confort de leur foyer.

Marianna Zampieri est fascinée par la prise de photos de chats depuis qu'elle en a adopté un il y a cinq ans; il s'appelle Arthur. Après s'être mariée en avril 2017, elle a fait une série d'auto-portraits dans sa tenue de mariage avec Arthur.

"Je ne pouvais pas supporter l'idée que parmi ces photos du jour le plus important de ma vie, il n'y en aurait aucune d'Arthur", raconte-t-elle au HuffPost.

Peu après, certains de ses amis lui ont demandé des séances photos similaires avec leurs propres chats.

"Ils savaient que ce serait très difficile de faire de belles photos le jour du mariage - trop d'émotions, trop de confusion et trop de gens présents pour des animaux qui ont leurs habitudes", explique-t-elle. "Alors une semaine après le mariage, je suis me suis rendue dans leur foyer pour photographier le couple et leur chat."

Comme les propriétaires de chats le savent, ces animaux ne sont pas toujours d'humeur coopérative, ce qui rend la prise de photos délicate. Mais Marianna Zampieri affirme que les chats avec lesquels elle a travaillé pour l'instant ont été étonnamment plein de bonne volonté.

"Tous les chats ont participé avec plaisir et amusement comme s'ils avaient senti que l'occasion était importante - chacun à sa manière, avec son propre caractère", souligne-t-elle.

"Perla, en particulier, un beau chat blanc, s'est beaucoup amusée avec les différentes couches de tulle de la robe de mariée. Elle se cachait tout le temps sous la longue traîne!", poursuit la photographe.

Pour en savoir plus sur le travail de la photographe voire si vous avez besoin de ses services pour votre mariage, c'est par ici.

Cet article, précédemment publié sur le HuffPost américain, a été traduit de l'anglais par Marine Le Breton.

Lire aussi :

Un couple fait filmer son mariage par son chien, et le résultat est étonnant

Ces 30 photos de mariage primées sont si belles que vous allez vous y perdre

Il fait sortir un crocodile de l'eau pour faire sa demande en mariage

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Ces cinq réformes qui ont changé (ou pas) les États-Unis de Trump

Le Huffington Post - sam, 01/20/2018 - 03:20

DONALD TRUMP - C'était il y a un an tout juste. Le 20 janvier 2017, Donald Trump était investi président des États-Unis, deux mois après son élection retentissante à la tête du pays.

Au fil des mois, le nouveau chef de l'État a tout fait pour mettre en œuvre les mesures phares de son programme controversé, détricotant dans le même temps les réformes mises en place par son prédécesseur Barack Obama.

Parmi ses grands projets: réformer l'immigration et la santé, sortir des accords de Paris sur le climat ou encore revoir la fiscalité. Mais Donald Trump a rencontré une très forte opposition, chez ses adversaires comme parfois au sein de son propre camp politique.

Si le président américain a réussi à imposer certaines de ses promesses de campagne, d'autres réformes n'ont pas abouti, comme le montre notre vidéo en tête d'article.

Lire aussi :

Trump voulait "un bon shutdown", il a bien changé d'avis...

Trump transforme les Etats-Unis pendant que les scandales monopolisent l'attention

Les États-Unis veulent développer de "mini-armes nucléaires"

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Soupçons d’ingérence russe : Twitter a fermé 1 000 nouveaux comptes

Au total, 3 814 profils associés une agence considérée comme une « usine à trolls » proche du Kremlin ont été suspendus par le réseau social.
Catégories: Actualités

JO-2018 : 111 sportifs russes sur 500 déjà écartés par le CIO

Le nombre d’athlètes russes autorisés à participer sous bannière neutre aux Jeux de Pyeongchang est encore inconnu.
Catégories: Actualités

Rouler dans Manhattan pourrait devenir payant à partir de 2020

Le Huffington Post - sam, 01/20/2018 - 01:26

NEW YORK - Comment désengorger Manhattan? La capitale financière américaine étouffe dans les bouchons et l'idée longtemps taboue d'un péage pour rouler au cœur de Manhattan gagne du terrain.

Des défaillances croissantes du métro à l'explosion des services de voitures avec chauffeurs type Uber, en passant par les records de fréquentation touristique et le boom du vélo, tout contribue à gripper la circulation, selon un rapport publié ce vendredi 19 janvier par un panel d'élus et spécialistes formé par le gouverneur Andrew Cuomo.

Témoin du problème: un taxi roulait en 2010 à une vitesse moyenne de 10,5 km/h à "Midtown", centre de Manhattan. En 2016, la vitesse moyenne était tombée à 7,5 km/h, à peine plus vite qu'un piéton.

Ces chiffres font de New York "la deuxième ville la plus encombrée des Etats-Unis", derrière Los Angeles, et "la troisième au monde", derrière la métropole californienne et Moscou. Et les bouchons pourraient coûter à la première ville américaine "100 milliards d'ici cinq ans", selon ce rapport.

La proposition phare de la commission -la plus controversée- est d'instaurer un péage qui pourrait atteindre 11,52 dollars pour les voitures et 25,34 dollars pour les camions qui voudraient rouler dans la zone allant de la pointe sud de Manhattan jusqu'à la 60e rue, peut-être dès 2020.

Il s'ajouterait aux péages déjà prélevés sur certains ponts et tunnels new-yorkais et contribuerait au financement du métro.

Améliorer la fiabilité du métro

La commission souligne que l'idée d'un tel péage, émise en 2007 puis écartée, a fait ses preuves à Stockholm ou Singapour.

Pour prévenir la grogne, elle préconise cependant d'améliorer d'abord la fiabilité du métro, pour lequel un plan d'urgence a été décrété l'an dernier, avant d'introduire progressivement ce péage.

Gouverneur et élus veulent aussi éviter à tout prix qu'une telle solution pénalise les habitants des districts de Brooklyn et Queens, de plus en plus nombreux en raison de la flambée de l'immobilier à Manhattan.

Avec 5 millions de personnes, ils représentent près de 60% des New-Yorkais et n'ont souvent d'autre option que la voiture pour aller travailler.

Ces propositions devraient fait l'objet de vifs débat au Parlement de l'Etat de New York, et rien ne dit qu'elles seront adoptées.

Mais la commission a souligné que la situation réclamait "un plan d'action immédiat" si New York voulait "conserver son rang de meilleure ville du monde".

Lire aussi :

Finalement, New York décide de garder sa plaque honorant Pétain

Les images du pire incendie à New York depuis des décennies

Le vent sur l'Empire State Building fait carrément danser ses cheveux

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Une ex-collaboratrice de Michael Douglas, Susan Braudy, l'accuse de harcèlement sexuel

Le Huffington Post - sam, 01/20/2018 - 00:55

HARCELEMENT SEXUEL - Une ancienne collaboratrice de Michael Douglas l'accuse de harcèlement sexuel verbal répété et de s'être masturbé devant elle, ce que réfute l'acteur américain, l'un des plus grands noms d'Hollywood.

"Il pensait qu'il était le roi du monde et qu'il pouvait m'humilier sans répercussions", affirme Susan Braudy dans un entretien à la chaîne NBC.

Elle accuse la star d'avoir eu avec elle fréquemment des conversations sexuellement chargées pendant les trois ans durant lesquels elle a travaillé dans sa maison de production.

Celle qui est ensuite devenue écrivaine et journaliste dit que le comportement de l'acteur a culminé en 1989 lors d'une séance de travail dans son appartement: "il s'est glissé sur le sol, a défait sa ceinture, mis sa main dans son pantalon (...). Puis il a commencé à se caresser", décrit-elle, ajoutant avoir été "très effrayée".

L'auteure nommée pour un prestigieux prix Pulitzer affirme qu'elle s'est confiée à plusieurs amis, qui l'ont vivement incitée à ne rien dire: "les gens avaient peur pour moi", dit-elle.

Michael Douglas, 73 ans, a gagné un Oscar de meilleur acteur en 1988 pour son célèbre rôle de trader sans scrupules dans "Wall Street". Le fils du légendaire Kirk Douglas a également reçu un Oscar pour avoir produit "Vol au-dessus d'un nid de coucou".

Il a répondu aux allégations de Susan Braudy dans la revue spécialisée The Hollywood Reporter, qualifiant ses accusations d'"invention complète".

"Aigrie"?

Dès le mois dernier, l'interprète de "Ma vie avec Liberace", qui lui a valu un Golden Globe il y a quatre ans, avait pris les devants face à des allégations qu'il pressentait en déclarant au site internet Deadline: "je n'arrive pas à croire que quelqu'un causerait à quelqu'un d'autre tant de peine (...). Elle est peut-être aigrie que sa carrière ne se soit pas déroulée comme elle le souhaitait".

Il assure que Susan Braudy ne s'est jamais plainte pendant leur collaboration, ce qu'elle nie, admettant cependant ne pas avoir été voir la police parce qu'elle ne réalisait pas à l'époque que ce comportement pouvait être considéré comme criminel.

L'actrice Catherine Zeta-Jones, épouse de Michael Douglas depuis 2000, a commenté vendredi les allégations contre son mari, soulignant qu'elles dataient d'"avant Catherine". "Michael a fait une déclaration préventive. Il a été éloquent, il a parlé avec son cœur, il a été honnête et transparent. Il doit maintenant décider ce qu'il fait à partir de ça. Tout ça s'est passé il y a trente ans", a-t-elle élaboré dans l'émission The View sur la chaîne ABC.

La comédienne de "Ocean's Twelve" ou du "Masque de Zorro" note qu'elle soutient le mouvement Time's Up d'aide aux victimes de harcèlement ou agressions sexuelles, créé par quelque 300 femmes influentes de Hollywood, et celui de #MeToo sur les réseaux sociaux.

Parallèlement, le syndicat des producteurs d'Hollywood (PGA) a publié vendredi de nouvelles lignes directrices envoyées à ses quelque 8200 membres, pour lutter contre le fléau du harcèlement sexuel.

"Les producteurs possèdent l'autorité sur et en dehors des plateaux de tournage et peuvent donner un exemple clé pour créer et maintenir un environnement de respect mutuel", affirme le PGA dans un communiqué.

Le syndicat détaille notamment différentes formes de harcèlement comme le chantage "faveur sexuelle contre travail" ou "l'environnement de travail hostile", à savoir "les commentaires ou la conduite créant un environnement intimidant, agressif, blessant".

Lire aussi :

Colin Firth rejoint la liste des acteurs qui prennent leurs distances avec Woody Allen

Robert Redford se félicite que #MeToo marque un "tournant" à Hollywood

Le photographe star Mario Testino accusé de harcèlement sexuel

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Aly Raisman réclame une enquête sur l'omerta dans la gymnastique américaine

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 00:40

L'une des figures les plus connues de la gymnastique, la triple médaillée d'or olympique Aly Raisman, a réclamé vendredi une enquête indépendante pour comprendre comment l'ancien médecin de l'équipe américaine Larry Nassar a pu agresser sexuellement plus de cent sportives en toute impunité.

Le Dr Nassar a entendu, en quatre jours, les témoignages poignants de 85 femmes, célèbres gymnastes ou victimes anonymes, devant un tribunal de Lansing dans le Michigan où il encourt une peine de prison à perpétuité. Il a déjà plaidé coupable d'avoir agressé plus de cent femmes, pour l'immense majorité d'anciennes gymnastes mineures à l'époque des faits. Ces auditions qui secouent le monde de la gymnastique se poursuivront lundi.

"Tu as profité de nos passions et de nos rêves", a lancé Aly Raisman, aujourd'hui âgée de 23 ans. "Tu es tellement tordu. Je n'arrive même pas à saisir l'ampleur de la colère que je ressens quand je pense à toi", a-t-elle lâché à celui qui prétextait administrer des soins médicaux pour abuser les jeunes filles.

"Nous avons besoin d'une enquête indépendante sur ce qui s'est passé exactement, ce qui a mal tourné, et comment cela peut être évité à l'avenir. C'est seulement à ce moment-là que nous pourrons savoir quels changements sont nécessaires. C'est seulement à ce moment-là que nous pourrons croire que de tels changements sont réels", a jugé la championne olympique.

Un peu plus tôt, sa coéquipière Jordyn Wieber, avec qui elle a remporté le titre par équipe aux JO de Londres en 2012, avait révélé qu'elle faisait aussi partie des victimes du Dr Nassar.

La fédération nationale "USA Gymnastics est responsable. Le comité olympique américain est responsable", a dénoncé cette dernière, visiblement nerveuse.

"Je pensais que l'entraînement pour les jeux Olympiques serait la chose la plus difficile que j'aurais à vivre. Mais, en réalité, la plus grande épreuve que j'ai connue est le fait d'accepter que je suis une victime de Larry Nassar", a déclaré Jordyn Wieber, dans la foulée de révélations des médaillées olympiques Simone Biles, Gabby Douglas, McKayla Maroney et Jamie Dantzscher.

- 'Perdu toute joie de vivre' -

Jordyn Wieber a expliqué que le comportement du médecin l'ayant agressée à partir de ses 14 ans n'était pas remis en cause à l'époque en raison de la réputation du Dr Nassar dans le milieu de la gymnastique, où il était vu comme un "faiseur de miracles".

"J'ai l'impression d'avoir perdu toute joie de vivre. Je ne veux plus sortir du lit. Je ne veux pas aller au travail. Je ne veux pas me doucher", a tristement énuméré Amy Labadie, une autre victime, devant la juge.

Face au flot des témoignages, USA Gymnastics a annoncé jeudi mettre fin à son partenariat avec le célèbre centre d'entraînement national, connu sous le nom de ranch Karolyi, où la championne Simone Biles a affirmé avoir été agressée par le Dr Nassar.

"USA Gymnastics a oublié de mentionner qu'il y avait des athlètes en train de s'entraîner là-bas le jour où ils ont publié le communiqué", a affirmé Aly Raisman.

"Même maintenant, après que tout cela soit arrivé, USA Gymnastics a le culot de dire les mêmes choses qu'elle a dites tout du long. Ne voyez-vous pas à quel point cela est irrespectueux ? Ne voyez-vous pas à quel point cela est blessant ?"

Ce à quoi la juge Rosemarie Aquilina a répondu: "je ne savais pas qu'il y avait encore des gens là-bas (...). Cela me laisse sans voix".

La fédération n'est pas seule sous le feu des critiques, la MSU, l'université d'Etat du Michigan, où travaillait également le Dr Nassar jusqu'en 2016, est aussi pointée du doigt.

Vendredi, son conseil administration a demandé au procureur général de l'Etat, Bill Schuette, de se pencher sur leur gestion du scandale.

"Nous faisons cette demande car nous pensons que votre examen pourrait être nécessaire pour répondre aux questions du public sur la manière dont la MSU a géré la situation Nassar", ont écrit ses membres dans une lettre au procureur.

L'université se défend d'avoir couvert les agissements du médecin, qui a été condamné début décembre à 60 ans de réclusion pour détention de matériel pédopornographique dans un volet distinct de l'affaire.

Catégories: Actualités

JO-2018: un sommet olympique pour entériner la participation nord-coréenne

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 00:20

Combien de sportifs Nord-Coréens présents aux JO-2018 et dans quels sports ? Selon quel protocole ? Logeront-ils au Village Olympique ? Si la participation de la Corée du Nord aux JO de Pyeongchang est déjà acquise, un sommet olympique quadripartite en précisera samedi les contours.

Certes la présence de la Corée du Nord aux jeux Olympiques d'hiver n'est pas une première. Pyongyang avait envoyé pour la première fois une délégation aux JO d'Innsbruck en 1964 et a participé à 7 des 12 derniers JO d'hiver, la dernière fois à Vancouver en 2010.

Mais en revanche, le Nord avait boycotté les JO d'été 1988 organisés à Séoul, en Corée du Sud.

Dans un contexte de fortes tensions dans la péninsule, exacerbées par les multiples tirs de missiles et essais nucléaires menés par le Nord, la présence de sportifs nord-coréens à des JO organisés par le voisin honni marque donc un moment rare de publicité diplomatique positive pour l'olympisme et un espoir de détente.

Si les décisions et propositions de principe ont été adoptées lors de plusieurs récentes réunions inter-coréennes, il reste au CIO, puissance invitante, à les entériner et à les préciser.

L'instance olympique a ainsi expliqué mercredi qu'il devait "évaluer attentivement les conséquences et le potentiel impact sur les jeux Olympiques et les compétitions olympiques" de ces propositions, avant de prendre une "décision définitive" samedi.

Pour ce faire, le patron du CIO, Thomas Bach a convié trois délégations, représentant la Corée du Nord, la Corée du Sud et le Comité d'organisation des JO de Pyeongchang, à un "sommet" qui s'ouvrira samedi à 9h30 (8h30 GMT) au siège du CIO à Lausanne.

Nord et Sud seront représentés par le président de leur Comité national olympique respectif et par leur représentant au CIO, à savoir respectivement Chang Ung et Seung Min Ryu, ancien champion olympique de tennis de table.

Les deux gouvernements seront aussi représentés par des "officiels de rang ministériel", précise le CIO.

- Hockeyeuses et pom-pom girls -

Pyongyang a proposé d'envoyer une délégation de 550 personnes à Pyeongchang, composée non seulement de sportifs participants, mais également de pom-pom girls ou d'une équipe de taekwondo.

Un seul couple nord-coréen de patinage artistique formé de Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik a réussi à se qualifier fin septembre pour les Jeux mais la Corée du Nord a laissé passer la date limite du 30 octobre pour les inscrire.

Le CIO, qui a expliqué qu'il se montrerait "le plus flexible possible", pourrait donc entériner leur participation ainsi que celle de patineurs de vitesse et de skieurs.

Les deux Corées se sont également accordées sur le principe d'une équipe de hockey féminine unie.

Si elle est saluée comme "une bonne idée sur le plan politique", cette initiative soulève cependant "des questions sur le plan de l'équité sportive", s'est émue jeudi la Fédération suisse de hockey sur glace, dont l'équipe féminine doit rencontrer la Corée en ouverture du tournoi olympique le 10 février.

Une équipe commune dans des compétitions internationales ne serait pas inédite. Ainsi, "Nord et Sud jouaient ensemble dès 1991 lors de la Coupe du monde de football des moins de 20 ans, disputée au Portugal", rappelle un expert. Cette équipe éphémère avait même atteint les quarts de finale.

En bobsleigh, un bob à 4 coréen "uni" pourrait également participer, mais seulement pour ouvrir la piste, et ne figurerait donc pas au classement, a annoncé cette semaine la Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton (IBSF).

- Défilé commun -

Le CIO doit aussi déterminer les conditions d'hébergement des Nord-Coréens, leur présence au sein du Village Olympique, n'étant "pas certaine", selon une source proche du dossier.

Le CIO doit aussi valider la proposition des deux Corées de faire défiler ensemble les sportifs des deux pays, lors des cérémonies d'ouverture et de clôture, sous le drapeau représentant la péninsule réunifiée, comme ils l'avaient déjà fait aux JO-2000 à Sydney, 2004 à Athènes et 2006 à Turin.

Ce défilé commun revêt une portée symbolique forte, alors que les deux pays sont encore officiellement en guerre, puisque c'est un armistice qui a mis fin au conflit entre le Nord et le Sud en 1953 et non un traité de paix.

Catégories: Actualités

Une ex-collaboratrice de Michael Douglas l'accuse de harcèlement sexuel

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 00:13

Une ancienne collaboratrice de Michael Douglas l'accuse de harcèlement sexuel verbal répété et de s'être masturbé devant elle, ce que réfute l'acteur américain, l'un des plus grands noms d'Hollywood.

"Il pensait qu'il était le roi du monde et qu'il pouvait m'humilier sans répercussions", affirme Susan Braudy dans un entretien à la chaîne NBC.

Elle accuse la star d'avoir eu avec elle fréquemment des conversations sexuellement chargées pendant les trois ans durant lesquels elle a travaillé dans sa maison de production.

Celle qui est ensuite devenue écrivaine et journaliste dit que le comportement de l'acteur a culminé en 1989 lors d'une séance de travail dans son appartement: "il s'est glissé sur le sol, a défait sa ceinture, mis sa main dans son pantalon (...). Puis il a commencé à se caresser", décrit-elle, ajoutant avoir été "très effrayée".

L'auteure nommée pour un prestigieux prix Pulitzer affirme qu'elle s'est confiée à plusieurs amis, qui l'ont vivement incitée à ne rien dire: "les gens avaient peur pour moi", dit-elle.

Michael Douglas, 73 ans, a gagné un Oscar de meilleur acteur en 1988 pour son célèbre rôle de trader sans scrupules dans "Wall Street". Le fils du légendaire Kirk Douglas a également reçu un Oscar pour avoir produit "Vol au-dessus d'un nid de coucou".

Il a répondu aux allégations de Susan Braudy dans la revue spécialisée The Hollywood Reporter, qualifiant ses accusations d'"invention complète".

- 'Aigrie' ? -

Dès le mois dernier, l'interprète de "Ma vie avec Liberace", qui lui a valu un Golden Globe il y a quatre ans, avait pris les devants face à des allégations qu'il pressentait en déclarant au site internet Deadline: "je n'arrive pas à croire que quelqu'un causerait à quelqu'un d'autre tant de peine (...). Elle est peut-être aigrie que sa carrière ne se soit pas déroulée comme elle le souhaitait".

Il assure que Susan Braudy ne s'est jamais plainte pendant leur collaboration, ce qu'elle nie, admettant cependant ne pas avoir été voir la police parce qu'elle ne réalisait pas à l'époque que ce comportement pouvait être considéré comme criminel.

L'actrice Catherine Zeta-Jones, épouse de Michael Douglas depuis 2000, a commenté vendredi les allégations contre son mari, soulignant qu'elles dataient d'"avant Catherine".

"Michael a fait une déclaration préventive. Il a été éloquent, il a parlé avec son coeur, il a été honnête et transparent. Il doit maintenant décider ce qu'il fait à partir de ça. Tout ça s'est passé il y a trente ans", a-t-elle élaboré dans l'émission The View sur la chaîne ABC.

La comédienne de "Ocean's Twelve" ou du "Masque de Zorro" note qu'elle soutient le mouvement Time's Up d'aide aux victimes de harcèlement ou agressions sexuelles, créé par quelque 300 femmes influentes de Hollywood, et celui de #MeToo sur les réseaux sociaux.

Parallèlement, le syndicat des producteurs d'Hollywood (PGA) a publié vendredi de nouvelles lignes directrices envoyées à ses quelque 8.200 membres, pour lutter contre le fléau du harcèlement sexuel.

"Les producteurs possèdent l'autorité sur et en dehors des plateaux de tournage et peuvent donner un exemple clé pour créer et maintenir un environnement de respect mutuel", affirme le PGA dans un communiqué.

Le syndicat détaille notamment différentes formes de harcèlement comme le chantage "faveur sexuelle contre travail" ou "l'environnement de travail hostile", à savoir "les commentaires ou la conduite créant un environnement intimidant, agressif, blessant".

Catégories: Actualités

Facebook va demander aux utilisateurs de classer les sources d’information

Le réseau social va leur demander un avis sur chacun des médias pour mesurer leur fiabilité.
Catégories: Actualités

Fake news: Facebook va hiérarchiser les sources selon leur fiabilité

France 24 - L'info en continu - sam, 01/20/2018 - 00:00

Facebook va hiérarchiser les sources d'information selon le degré de fiabilité qui leur est accordé par les utilisateurs du réseau social, a annoncé le groupe vendredi, nouvelle illustration de sa lutte contre les "fausses informations".

"J'ai demandé à nos équipes de s'assurer que nous donnons la priorité aux informations, fiables, (réellement) informatives et locales", a expliqué le patron de Facebook Mark Zuckerberg dans un texte publié sur sa page personnelle.

Mais comment décider du caractère fiable des sources d'information, s'interroge-t-il aussi, ajoutant avoir décidé de demander leur avis aux utilisateurs eux-mêmes.

"Nous allons désormais demander aux (utilisateurs) s'ils connaissent telle ou telle source publiant des informations et, si c'est le cas, s'ils font confiance à cette source. L'idée, c'est que certains médias ne sont considérés comme fiables que par leurs lecteurs ou téléspectateurs, tandis que d'autres bénéficient d'un degré de confiance plus large dans la société, même par ceux qui ne les suivent pas directement", explique M. Zuckerberg.

En fonction des réponses, les publications de médias considérés comme fiables seront plus visibles sur le fil d'actualités.

"Cette nouveauté ne modifiera pas la quantité d'informations que vous verrez sur Facebook. Cela ne fera que modifier l'équilibre des informations en faveur de sources qui sont considérées comme fiables par la communauté" des utilisateurs, poursuit M. Zuckerberg.

Cette nouvelle annonce intervient une semaine après une autre mesure de Facebook, qui a annoncé jeudi son intention de réduire la présence des marques et des médias sur les fils d'actualité.

Le groupe est critiqué depuis des mois, accusé notamment de ne pas assez lutter contre les fausses informations présentes sur le réseau, qui revendique deux milliards d'utilisateurs actifs mensuels.

Catégories: Actualités

Facebook annonce une mesure pour lutter contre les "fake news"

Le Huffington Post - sam, 01/20/2018 - 00:00

RESEAUX SOCIAUX - Facebook va hiérarchiser les sources d'information selon le degré de fiabilité qui leur est accordé par les utilisateurs du réseau social, a annoncé le groupe ce vendredi 19 janvier, nouvelle illustration de sa lutte contre les "fake news" ("fausses informations").

"J'ai demandé à nos équipes de s'assurer que nous donnons la priorité aux informations, fiables, (réellement) informatives et locales", a expliqué le patron de FacebookMark Zuckerberg dans un texte publié sur sa page personnelle.

Mais comment décider du caractère fiable des sources d'information, s'interroge-t-il aussi, ajoutant avoir décidé de demander leur avis aux utilisateurs eux-mêmes.

"Nous allons désormais demander aux (utilisateurs) s'ils connaissent telle ou telle source publiant des informations et, si c'est le cas, s'ils font confiance à cette source. L'idée, c'est que certains médias ne sont considérés comme fiables que par leurs lecteurs ou téléspectateurs, tandis que d'autres bénéficient d'un degré de confiance plus large dans la société, même par ceux qui ne les suivent pas directement", explique Mark Zuckerberg.

Critiqué depuis des mois

En fonction des réponses, les publications de médias considérés comme fiables seront plus visibles sur le fil d'actualités.

"Cette nouveauté ne modifiera pas la quantité d'informations que vous verrez sur Facebook. Cela ne fera que modifier l'équilibre des informations en faveur de sources qui sont considérées comme fiables par la communauté" des utilisateurs, poursuit Mark Zuckerberg.

Cette nouvelle annonce intervient une semaine après une autre mesure de Facebook, qui a annoncé jeudi son intention de réduire la présence des marques et des médias sur les fils d'actualité.

Le groupe est critiqué depuis des mois, accusé notamment de ne pas assez lutter contre les "fakes news" présentes sur le réseau, qui revendique deux milliards d'utilisateurs actifs mensuels.

Lire aussi :

Ce qui va changer dans votre fil d'actualité Facebook

La bonne résolution de Zuckerberg sert enfin à quelque chose (mais bon courage)

BLOG - Pourquoi la mesure anti-fake news de Facebook va avoir l'effet inverse

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

En Afrique du Sud, une rentrée scolaire sur fond de vives tensions raciales

Un lycée situé à 50 km au sud de Johannesburg, est depuis trois jours au centre de l’attention : une rixe locale a rouvert les plaies de l’apartheid.
Catégories: Actualités

Une astronaute noire de la Nasa, Jeanette Epps, mystérieusement remplacée au dernier moment

Le Huffington Post - ven, 01/19/2018 - 23:31

NASA - La Nasa a remplacé au dernier moment et sans explication une astronaute afro-américaine, Jeanette Epps qui serait devenue la première personne noire à participer à une mission de longue durée dans la Station spatiale internationale (ISS).

Ingénieure aérospatiale et astronaute à la Nasa depuis 2011, Jeanette Epps, 47 ans, devait rejoindre la Station en juin à bord d'un vaisseau russe Soyouz pour faire partie de l'expédition 56/57. Elle avait été sélectionnée pour cette mission en janvier 2017.

Jeanette Epps devait rester 143 jours dans l'espace, ce qui aurait été le plus long séjour orbital pour un astronaute noir, dont six sont déjà restés dans l'ISS.

Elle sera remplacée par sa collègue Serena Aunon-Chancellor qui devait initialement rejoindre l'ISS en novembre pour faire partie de l'Expedition 58/59, a indiqué ce vendredi 19 janvier l'agence spatiale dans un communiqué. L'astronaute Anne McClain prendra sa place pour le vol de novembre vers l'avant-poste orbital.

Jeanette Epps réintégrera le bureau des astronautes au Centre spatial Johnson à Houston au Texas et "sera prise en considération pour de futures missions" spatiales, ajoute la Nasa sans autre précision.

Timing très inhabituel

"Nombre de facteurs sont pris en compte pour sélectionner les astronautes pour des missions et ces décisions relèvent de questions personnelles pour lesquelles la Nasa ne fournit pas d'information", s'est bornée à dire vendredi une porte-parole de l'Agence, Brandi Dean, interrogée par l'AFP. "Elle (Jeanette Epps) sera prise en compte pour de futures missions", a-t-il ajouté.

Ce n'est pas la première fois que la Nasa remplace des astronautes assignés à des missions, le plus souvent pour des raisons médicales.

Ainsi l'astronaute Jack Swigert avait remplacé son collègue Ken Mattingly trois jours avant le lancement d'Apollo 13 vers la Lune parce qu'il avait été exposé à la rougeole.

L'astronaute Tim Kopra avait également dû céder sa place dans un vol de la navette spatiale en 2011 après avoir été blessé dans un accident de vélo.

Mais selon des experts, il est très inhabituel pour la Nasa de remplacer un membre d'équipage moins de six mois avant un lancement vers la Station spatiale internationale, des missions de plusieurs mois.

Lire aussi :

En 1978, pour les nouvelles astronautes, la Nasa a imaginé une indispensable trousse de maquillage

La Nasa redémarre des propulseurs inutilisés depuis 37 ans, à 21 milliards de km de la Terre

Uber s'allie avec la Nasa pour développer des taxis volants

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Standard & Poor's relève la note de la Grèce de "B-" à "B"

Le Boursier - ven, 01/19/2018 - 23:26
(Reuters) - Standard & Poor's a annoncé vendredi avoir relevé la note de la dette grecque de "B-" à "B", évoquant l'amélioration des prévisions budgétaires et de croissance du pays.

NBA: Rudy Gobert de retour avec Utah après un mois d'absence

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 23:20

Le pivot français d'Utah Rudy Gobert va effectuer son retour à la compétition vendredi contre les New York Knicks après plus d'un mois d'absence à cause d'une entorse du genou gauche.

"C'est un joueur important dans notre équipe, c'est bien qu'il soit de retour, nous étions impatients", a expliqué Quin Snyder, l'entraîneur du Jazz.

"Mais il va falloir lui laisser le temps de reprendre ses repères", a-t-il poursuivi.

"Rudy est un joueur qui veut gagner, c'est devenu un joueur désireux de se préparer pour gagner", a insisté Snyder, admiratif du travail accompli par son pivot durant sa convalescence.

Gobert, 25 ans, s'est blessé le 15 décembre dernier dès les premières minutes d'un match contre Boston où son coéquipier Derrick Favors est retombé lourdement sur son genou gauche.

Une entorse du genou gauche au niveau du ligament croisé postérieur avec contusion osseuse a ensuite été diagnostiquée et les médecins tablaient initialement sur une absence d'au moins deux semaines.

Gobert a finalement manqué cinq semaines de compétition et les seize derniers matches de son équipe. En son absence, le Jazz a plongé au classement de la conférence Ouest (10e, 23 v-22 d) et n'a gagné que quatre rencontres.

Gobert, considéré comme l'un des meilleurs défenseurs de NBA, avait déjà manqué onze matches à cause d'une blessure au tibia droit contracté en novembre.

Cette saison, il tourne à des moyennes de 11,6 points, 9,6 rebonds et 2,3 contres par match.

Catégories: Actualités

Ligue 1: Marseille gagne à Caen 2-0 et reprend la 2e place

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 23:00

Marseille a repris la deuxième place de Ligue 1 à Lyon, qui accueillera dimanche le leader Paris SG, grâce à sa victoire 2 à 0 à Caen, vendredi soir, en ouverture de la 22e journée.

Les buts marseillais ont été marqués par Dimitri Payet sur penalty (55) et Florian Thauvin (74). Avec 47 points, l'OM compte deux unités de plus que l'OL avant son match au sommet face au PSG, dimanche soir au Parc OL.

Catégories: Actualités

L’ancienne gymnaste américaine Aly Raisman réclame une enquête sur l’omerta dans le milieu

Triple médaillée d’or olympique, la sportive a été l’une des victimes de Larry Nassar, ancien médecin de l’équipe nationale de gymnastique. Ce dernier a agressé sexuellement et durant de nombreuses années plusieurs jeunes gymnastes.
Catégories: Actualités

"Chicago", prénom du 3e bébé des Kardashian/West

France 24 - L'info en continu - ven, 01/19/2018 - 22:54

Après North et Saint, le troisième enfant du couple de célébrités Kim Kardashian et Kanye West, une petite fille née lundi par mère porteuse, a été prénommée Chicago, a confirmé vendredi la star de téléréalité.

"North, Saint et Chi", a tweeté Kim Kardashian, 37 ans, sur son compte suivi par 58 millions de fans, alors que les réseaux sociaux redoublaient de spéculations l'annonce de la naissance lundi. Elle a aussi indiqué, via un retweet, que le surnom qui s'imposait était "Chaï", et non pas "Chi".

Le couple formé par le rappeur/homme d'affaires et la star de télé-réalité, qui a grandi à Chicago, avait déjà deux enfants, une fille prénommée North, 4 ans, et un garçon prénommé Saint, 2 ans.

La mère porteuse de Chicago, dont l'identité n'a pas été révélée, aurait reçu 45.000 dollars pour mettre au monde ce bébé, selon le site spécialisé TMZ.

Kim Kardashian souffrirait d'un problème au placenta qui a créé de sérieuses complications pendant sa deuxième grossesse et aurait pu mettre sa vie en danger lors d'une troisième, selon le site.

Kanye West, 40 ans, qui a disparu des réseaux sociaux début mai 2017, après une hospitalisation officiellement pour stress et fatigue, n'a lui fait aucun commentaire public.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités