Actualités

Facebook aidera ses usagers à savoir s'ils ont été exposés à la propagande russe

France 24 - L'info en continu - jeu, 11/23/2017 - 06:10

Le réseau social Facebook a annoncé mercredi qu'il allait permettre à ses utilisateurs de déterminer s'ils avaient été exposés à des contenus Facebook ou Instagram relevant d'ingérences attribuées à la Russie durant la présidentielle américaine de 2016.

Un nouvel outil sera lancé d'ici la fin de l'année, a promis le réseau social, pour savoir si l'on a "aimé" ou "suivi", entre janvier 2015 et août 2016, des pages ou des comptes de l'Internet Research Agency, une société liée au renseignement russe et accusée d'avoir publié des milliers de messages pour influencer la campagne qui a mené à l'élection de Donald Trump en novembre 2016.

"Il est important que les gens comprennent comment des intervenants étrangers ont tenté de semer la division et la méfiance en utilisant Facebook avant et après l'élection américaine de 2016", écrit Facebook sur son blog.

La création de ce nouvel outil intervient alors que Facebook et d'autres géants d'internet ont été pointés du doigt par le Congrès américain pour avoir permis la diffusion de contenus mis en ligne par des intérêts russes et pour avoir tardé à réagir face à cette campagne d'influence.

Au total, environ 150 millions d'utilisateurs de Facebook et d'Instagram ont vu des contenus créés par des opérateurs russes pour influencer la présidentielle, avait affirmé le directeur juridique de Facebook, Colin Stretch, lors d'une audition parlementaire consacrée au rôle des réseaux sociaux dans la campagne.

Google, Facebook et d'autres groupes technologiques ont rejoint plusieurs médias en début de mois au sein de l'initiative "Trust Project", destinée à identifier les sources d'informations fiables, dernier projet en date pour combattre le phénomène des "fake news".

Catégories: Actualités

Etats-Unis: LaVar Ball n'a peur de rien ni de personne

France 24 - L'info en continu - jeu, 11/23/2017 - 06:00

Donald Trump, les légendes de la NBA ou encore... le ridicule, rien ni personne ne fait peur à LaVar Ball, excentrique et omniprésent père d'une fratrie de prodiges du basket qu'il destine depuis leur naissance à la gloire.

A 50 ans, LaVar Ball touche enfin au but: à défaut d'avoir fait carrière (et fortune) dans le basket ou le football américain comme joueur, il est devenu en seulement quelques semaines le père de famille le plus connu des Etats-Unis.

Pour avoir engendré et formé Lonzo, nouveau meneur de jeu à seulement 20 ans des célèbres Los Angeles Lakers, LiAngelo et LaMelo promis eux aussi respectivement à 18 et 16 ans à un bel avenir sur les parquets de basket.

Mais aussi, et surtout, pour ces déclarations-choc et provocations qui font les délices des réseaux sociaux et qui lui valent d'être régulièrement invité sur les plateaux de la chaîne de télévision sportive ESPN et même, consécration suprême cette semaine, de la chaîne d'information en continue CNN.

Alors que son cadet LiAngelo a été arrêté début novembre en Chine avec deux autres joueurs de son équipe universitaire pour vol à l'étalage, LaVar Ball a minimisé à plusieurs reprises le rôle de Donald Trump dans leur libération par les autorités chinoises.

"Je ne sais pas si Trump a aidé. Si je dois remercier quelqu'un, c'est le président chinois Xi (...) C'est moi qui ai aidé mon fils à quitter la Chine, j'étais en relation avec des gens sur place qui avaient leur mot dire", a-t-il déclaré à CNN.

- 'Don King du pauvre' -

Après avoir relativisé le délit commis par son fils ("Je suis de Los Angeles. J'ai vu des choses bien pires qu'un gars prendre une paire de lunettes"), il a fini par donner une leçon au président américain: "Qu'il s'occupe de politique et moi de mon fils, chacun son métier".

Sans surprise, ces déclarations ont provoqué le courroux de Donald Trump qui s'est exprimé comme souvent sur Twitter: "J'aurais dû les laisser en prison!", a-t-il ainsi écrit dimanche.

Avant une nouvelle saillie mercredi: "LaVar, tu aurais pu passer Thanksgiving pour les cinq à dix prochaines années avec ton fils en Chine (...) Ce ne sont pas des gens sur place qui avaient leur mot dire qui ont évité à ton fils une longue peine de prison, C'EST MOI!".

Et pour conclure cet échange digne d'une cours d'école, le président américain a comparé LaVar au célèbre et excentrique promoteur de boxe Don King: "C'est le Don King du pauvre, qui plus est sans cheveux".

Enième avatar du père-entraîneur qui vit la carrière qu'il n'a pas eu par procuration, LaVar Ball est aussi régulièrement comparé à Joe Jackson, patriarche controversé devenu richissime grâce aux succès interplanétaires dans la chanson de ses enfants, les Jackson Five.

- Plus fort que Jordan? -

Surfant sur l'arrivée de son aîné en NBA et surtout sur sa popularité, LaVar Ball a ainsi lancé sa propre marque, Big Baller Brand (BBB), qui commercialise notamment des baskets à 495 dollars la paire (418 euros).

Pour faire connaître sa marque, qu'il arbore à chacune de ses apparitions télé, il multiplie les provocations pour attirer l'attention.

Il assure ainsi qu'il aurait battu le légendaire Michael Jordan s'ils s'étaient affrontés en un-contre-un au sommet de sa carrière, que son fils, Lonzo est meilleur que Stephen Curry, le meneur-vedette de Golden State, ou encore que le fils aîné de la superstar LeBron James ne fera pas carrière.

Si ses fils sont habitués aux excès de leur père et semblent s'en accommoder plutôt bien, LaVar n'a pas peur de déranger.

Il critique régulièrement leurs entraîneurs successifs, dans leur lycée de Chino Hills, dans la banlieue de Los Angeles, ou en NBA.

"Les gens pensent que je parle beaucoup et trop fort, ils me prennent pour un mec stupide qui vient de la rue, mais ils ne savent pas que tout est calculé depuis le premier jour", a-t-il assuré dans un entretien au magazine GQ en juillet.

Catégories: Actualités

NTM et Dätcha Mandala, premiers noms du prochain festival ODP à Talence (33)

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 11/23/2017 - 06:00

La quatrième édition du festival organisé en soutien aux Orphelins des Pompiers se tiendra mi-mai 2018 à Talence, près de Bordeaux.
Année après année, le festival ODP monte en puissance. Les organisateurs (le tourneur 3C et l’association des Orphelins des Sapeurs-pompiers) viennent de révéler les premiers noms de... Lire la suite

Catégories: Actualités

Pour Terra Nova, le règne de la viande est révolu

Pour des raisons environnementales et sanitaires, le think tank appelle les Français à diviser par deux leur consommation de chair animale d’ici à vingt ans.
Catégories: Actualités

L’exonération de taxe d’habitation, puissant moteur d’adhésion à Macron

L’IFOP a identifié un « survote » Macron dans les communes où le montant de la taxe d’habitation est le plus élevé.
Catégories: Actualités

Violences sexuelles : porter plainte, l’autre épreuve des victimes

Si police et gendarmerie améliorent l’accueil des femmes, des dysfonctionnements et des préjugés subsistent.
Catégories: Actualités

« Il est très possible qu’Uber ne soit plus là dans cinq ans »

Alors que son nouveau PDG affirme qu’Uber a « changé », le spécialiste de l’économie du partage Steven Hill n’exclut pas que la plate-forme de voitures avec chauffeur, « massivement non rentable », disparaisse si elle ne double pas ses tarifs.
Catégories: Actualités

Culture : Valérie Pécresse contre « le parisianisme »

Agacée d’être le bouc émissaire d’un milieu culturel traditionnellement de gauche, la présidente (LR) de la région Ile-de-France entend « secouer le cocotier ».
Catégories: Actualités

Après le manque de neige, les stations de ski subissent un « effet Brexit »

La faiblesse de la livre contraint les vacanciers britanniques à réduire la durée de leur séjour dans les massifs français ou à pratiquer les sports d’hiver sous d’autres cieux
Catégories: Actualités

Un grand brûlé survit grâce à une greffe de peau de son jumeau

France 24 - L'info en continu - jeu, 11/23/2017 - 05:40

Le lien entre ces vrais jumeaux est fusionnel, au sens propre: Franck, 33 ans, brûlé sur la quasi-totalité du corps (95%) et condamné à mourir, a été sauvé grâce à la greffe de peau provenant de son frère, une première selon les médecins qui l'ont soigné.

"C'est la première fois qu'on réalise une greffe de peau entre jumeaux sur 95% du corps", dit à l'AFP le Pr Maurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique et reconstructrice à l'hôpital Saint-Louis à Paris.

Des brûlés ont déjà été greffés avec de la peau de leur vrai jumeau, mais jamais sur une telle étendue, où les chances de survie sont quasiment nulles.

Les cas publiés jusque-là dans le monde allaient de 6 à 68% environ et portaient sur 45% de la surface du corps en moyenne, selon le chirurgien.

L'avantage est que cette peau greffée ne sera jamais rejetée, sans nécessiter de traitement immunosuppresseur (anti-rejet) puisque ces vrais jumeaux ont un capital génétique identique, selon les médecins.

Le 27 septembre 2016, Franck est admis au centre spécialisé de l'hôpital Saint-Louis de Paris (AP-HP, Assistance Publique des hôpitaux de Paris).

Brûlé sur 95% de son corps lors d'un accident du travail, il est quasiment assuré de mourir. Il est pris en charge par le Pr Mimoun et l'équipe du Pr Alexandre Mebazaa en anesthésie réanimation.

Par chance, les médecins découvrent qu'il a un jumeau homozygote (du même oeuf). En acceptant de lui donner de sa peau, ce dernier, Eric, lui a sauvé la vie.

La première greffe de peau, prélevée sur le jumeau sain, est réalisée le 7e jour après l'admission de Franck à l'hôpital.

Les deux frères sont opérés au même moment par deux équipes de chirurgiens et d'anesthésistes réanimateurs, afin de réaliser le transfert immédiat de la peau.

Le procédé est répété au 11e et 44e jour pour assurer la couverture entière du patient brûlé. Au total, il a subi une dizaine d'opérations, incluant greffes et interventions pour exciser la peau brûlée, toxique pour l'organisme, note le Pr Mimoun.

- 'Comme un bas résille' -

Les prélèvements de peau sur le donneur ont été faits en prenant de "minces couches" (5 à 10 cm de large) sur le crâne, qui cicatrise très vite, en moins d'une semaine, ainsi que sur le dos et les cuisses, qui cicatrisent en une dizaine de jours.

Les 45% de peau obtenue ont été étirés dans une machine pour obtenir "comme un bas résille", ensuite posé sur le corps du brûlé. "Les petites plaies entre chaque maille cicatrisent en dix jours", explique le chirurgien.

Le donneur n'est pas balafré. Il "conservera peut-être une petite différence de pigmentation", précise le médecin.

L'utilisation de la peau de donneur décédé est classique chez les grands brûlés, mais est systématiquement rejetée au bout de quelques semaines et doit être remplacée.

Le patient est sorti du centre de brûlés de l'hôpital Saint-Louis mi-février, quatre mois et demi après son hospitalisation. Il est ensuite passé par le centre de réadaptation de grands brûlés Coubert (Ile-de-France) jusqu'en juillet dernier.

Aujourd'hui, le patient, qui peut marcher, est rentré chez lui et poursuit sa rééducation de jour dans un autre centre. "Il est chez lui avec sa compagne, il peut vaquer à ses occupations, son visage a très bien récupéré, ses mains aussi", se réjouit le Pr Mimoun.

Son jumeau, lui, "va bien". Il est "super ravi" d'avoir aidé son frère , dit le chirurgien.

Les procédés de réparation chirurgicaux et d'anesthésie réanimation sont au point et permettront d'utiliser les peaux innovantes en cours d'étude dans le monde, selon ces spécialistes.

Catégories: Actualités

Une hotline pour sauver son dîner de Thanksgiving

Il y a trente ans, un des principaux vendeurs de dinde aux Etats-Unis a créé un service pour cuisiner la dinde le jour J. A l’heure des tutoriels sur YouTube, ce service a toujours autant de succès.
Catégories: Actualités

Comment les correcteurs du « Monde » débattent sur la langue

Pour certains, changer les mots ne changera pas les mœurs, pour d’autres, il faut forcer les résistances dans le langage comme ailleurs.
Catégories: Actualités

Une greffe de peau entre jumeaux réalisée pour la première fois sur 95 % du corps

Un homme de 33 ans, brûlé sur la quasi-totalité de son corps après un accident du travail, a été sauvé grâce à la greffe, à l’hôpital Saint-Louis, de la peau de son frère jumeau.
Catégories: Actualités

Alain Rey : « Faire changer une langue, c’est un sacré travail ! »

Le linguiste et lexicographe revient sur les récentes controverses autour de la place ­du féminin dans le français. En fin de compte, rappelle ­cet amoureux des mots, « c’est l’usage qui a raison ». ­
Catégories: Actualités

Les dessous de la folle envolée du bitcoin

Depuis début 2017, le cours de cette devise électronique a été multiplié par huit.
Catégories: Actualités

La police papouasienne intervient dans le camp australien de réfugiés de Manus

Ce centre de rétention est au cœur d’un face-à-face tendu entre les migrants et les autorités depuis qu’il a officiellement fermé le 31 octobre.
Catégories: Actualités

Football : Unai Emery, entraîneur bienheureux d’un PSG inarrêtable

Après la victoire (7-1) de son équipe contre le Celtic Glasgow, le coach parisien est presque assuré de terminer à la première place de son groupe qualificatif en Ligue des champions.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités