Actualité

Noyade d'une fillette dans le Nord : l'adolescent aurait poussé l'enfant

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 05/25/2018 - 09:29

Âgé de 14 ans et souffrant de troubles autistiques, il avait disparu au moment de la découverte du corps de la petite fille.
Lundi, la petite Léa, 3 ans, avait été retrouvée morte dans un ruisseau près de chez elle, à Mairieux (Nord). Une enquête avait été ouverte sur les circonstances de la mort de la fillette : c'est... Lire la suite

Catégories: Actualités

Les heures de colle pourraient bientôt disparaître selon RTL

Le Huffington Post - ven, 05/25/2018 - 09:29
Les heures de colle pourraient bientôt disparaître selon RTL
Catégories: Actualités

500 miles d'Indianapolis: Pagenaud et Bourdais, l'année ou jamais?

France 24 - L'info en continu - ven, 05/25/2018 - 09:28

Seulement deux Français, Jules Goux en 1913 et René Thomas l'année suivante, ont inscrit leur nom au palmarès des 500 miles d'Indianapolis, mais Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais n'ont jamais été aussi bien placés pour mettre fin à cette longue attente.

Le premier, sacré champion IndyCar en 2016, s'élancera dimanche en première ligne sur la grille de départ de la 102e édition de la course mythique de vitesse.

Le second a réalisé le 5e temps des qualifications, un an après un terrible accident sur le célèbre circuit ovale d'Indianapolis qui l'a alors privé d'une très probable pole position, de la course et d'une bonne partie de la saison 2017.

Pour tous les deux, "Indy" est le Graal de la course automobile.

"Mais, prévient Bourdais, il y a des milliers de façons de perdre cette course et des milliers de façons de la gagner".

. Simon Pagenaud, à l'avant-garde de l'armada Penske

Avec trois pilotes aux quatre premières places, l'écurie Penske a fait forte impression lors des qualifications.

Seul l'Américain Ed Carpenter a été plus rapide que les monoplaces Penske: "On pourrait dire que je suis le grand perdant, mais je suis très heureux de cette 2e place", a assuré Pagenaud.

"Chevrolet a fait un boulot phénoménal par rapport à l'an dernier, ils ont non seulement dépassé l'autre fournisseur de moteurs (Honda, NDLR), mais ils ont même pris une belle avance", s'est réjoui le Poitevin.

"C'est vraiment une situation très prometteuse", a-t-il assuré.

Pagenaud s'est déjà élancé de la première ligne à "Indy", en 2015 (3e), mais il n'avait pas réussi à concrétiser en course pour terminer à la 10e place.

Son meilleur résultat, une 8e place, remonte à 2013, au tout début de sa carrière en IndyCar, une autre époque où il n'avait pas derrière lui la puissante écurie Penske qui lui a permis notamment de s'imposer sur un speedway, un circuit ovale, en 2017 à Phoenix.

"On va s'élancer dans une position idéale pour réaliser une bonne course, partir dans les premiers, cela fait une grande différence, comme je l'avais montré en 2015", a-t-il rappelé.

Il avait bouclé 35 des 200 tours en tête avant un accrochage où il avait endommagé son aileron avant et perdu toutes chances de succès.

"Beaucoup de choses me rappelle 2015, on a nos chances", s'est-il réjoui.

. Sébastien Bourdais pour exorciser 2017

Son accident lors de la première journée des qualifications de l'édition 2017 a laissé des traces, physiques un peu, mentales surtout.

"Cela reste quand même relativement frais, il y a encore des choses qui se remettent encore en place d'un point de vue physique, mais globalement je m'en sors plutôt très, très bien. Il n'y en a pas beaucoup qui peuvent dire qu'ils ont tapé le mur à 370 km/h", a constaté le pilote de l'écurie Dale Coyne, victime de multiples fractures (bassin, hanche).

S'il a fait son retour en compétition trois mois seulement après son accident, revenir à "Indy" l'a éprouvé mentalement.

"Le week-end des qualifications a été probablement le week-end le plus difficile de ma carrière", a-t-il avoué.

Ce qui ne l'a pas empêché de réaliser les meilleures qualifications de sa carrière: "La voiture y est pour beaucoup, mais c'est aussi une petite victoire personnelle", a reconnu Bourdais, sacré à quatre reprises en ChampCar, championnat depuis absorbé par l'IndyCar.

Deux ans après son meilleur résultat (9e), le Manceau, âgé de 39 ans, sait qu'il a "un coup à jouer".

Parce que sa voiture est la plus rapide des Honda, parce qu'il se sent doté depuis son accident d'"une certaine sagesse".

"Cela amène à réfléchir, cela donne des leçons, si tu n'apprends pas de cela, il te manque un fil. Quand l'auto est devenu +compliqué+ en qualifs dans le virage N.1, j'ai levé un petit peu le pied et ce n'était pas la fin du monde", a-t-il constaté.

Catégories: Actualités

SNCF: l'Etat reprendra 35 milliards d'euros de dette, dont 25 milliards en 2020, selon l'Unsa

ladepeche.fr - ven, 05/25/2018 - 09:27
L'Etat va reprendre "35 milliards d'euros" de la dette de la SNCF, dont 25 milliards en 2020 et 10 milliards en 2022, a annoncé vendredi Luc Bérille, secrétaire général de l'Unsa, à la sortie d'un entretien avec le Premier ministre Edouard Philippe."Le Premier ministre a été précis", a-t-il dit. Concernant les investissements dans le système ferroviaire, l'Etat va augmenter sa participation de "200 millions d'euros par an", portant son effort...
Catégories: Actualités

Fusionner 4 arrondissements parisiens, c'est mission impossible

Le Huffington Post - ven, 05/25/2018 - 09:25
Fusionner 4 arrondissements parisiens, c'est mission impossible
Catégories: Actualités

"Marée populaire": Besancenot salue une "unité", qui "ne suffit pas"

France 24 - L'info en continu - ven, 05/25/2018 - 09:24

Le porte-parole du NPA Olivier Besançenot a salué vendredi une "unité des organisations" syndicales, politiques et associatives qui défileront ensemble samedi, qui cependant "ne suffit pas" face à Emmanuel Macron.

"Quand d'un côté vous avez la politique qui (...) consiste à donner aux plus riches parmi les plus riches et qu'au reste de la population vous demandez de se serrer la ceinture, ça agace, ça énerve et de fait ça crée une convergence", a assuré sur RTL l'ancien candidat à la présidentielle, saluant l'organisation d'une "marée populaire" qui réunira plus de 60 partis de gauche, associations et syndicats dans plusieurs villes de France.

"C'est pas vrai de dire que ça ne s'est jamais passé dans l'Histoire, mais c'est un petit événement. On a d'abord réussi à regrouper plus d'une dizaine d'organisations politiques et maintenant il y a une jonction (...) avec les organisations syndicales", a-t-il avancé, soulignant que "les mobilisations, elles sont encore devant nous, pas derrière".

Fait inédit pour cette manifestation, la CGT et La France Insoumise (LFI), appellent ensemble à la mobilisation, qui réunira le PCF, NPA ou Europe Ecologie-Les Verts, ainsi qu'Attac, Act'up, la Confédération paysanne, Les Effronté.es!, le Syndicat de la magistrature. En tout 65 organisations étaient dénombrées en milieu de semaine.

"Je ne raconte pas d'histoires, ça ne suffit pas", a cependant prévenu le porte-parole. "L'unité des organisations, ça va pas se substituer au rapport de force réel", a-t-il ajouté, expliquant que celui-ci interviendrait "quand Macron va faire un calcul et se dire +j'ai plus à perdre qu'à gagner à continuer avec ce conflit+".

"Une victoire serait par exemple d'obtenir concrètement le retrait de Parcoursup", une "bombe à retardement", et "le retrait de la réforme sur la SNCF", a jugé M. Besancenot, appelant les organisations à ne pas "se louper", comme lors des manifestations contre la loi Travail où chacun a "joué pour soi".

"Je pense que tout le monde en est revenu", a-t-il cependant affirmé.

"Il est déterminé Macron, nous on est déterminé aussi. On le fait pas pour le folklore. Quand je vais manifester c'est pas pour le plaisir de marcher, je le fais parce que j'ai des convictions et j'y crois", a-t-il conclu.

Catégories: Actualités

Pujaudran. Commémoration de la fin d'une folie meurtrière

ladepeche.fr - ven, 05/25/2018 - 09:22
Devant les Pujaudranais, Roger Heiniger, Christine Ducarouge, Francis Larroque, Guy Arqué, le souvenir francais, les enseignants, les drapeaux et la société Philarmonique de l'Isle Jourdain ont célébré le souvenir de la guerre. Monique Frinault a lu le message de la secrétaire d'État aux anciens combattants. Après les dépos des gerbes au pied du monument aux morts, Christian Gousy a rappelé les noms des morts aux cours des deux guerres...
Catégories: Actualités

Comme un animal blessé, l'EI reste dangereux, préviennent des experts

France 24 - L'info en continu - ven, 05/25/2018 - 09:20

Depuis les bases qu'il conserve dans le désert syrien, par ses filiales dans plusieurs pays ou en inspirant des partisans à passer à l'action isolément, le groupe état islamique (EI) reste une menace qu'il ne faut pas sous-estimer, assurent des experts.

La reconquête en 2017, par une coalition de 71 pays, de la plupart des territoires qu'il avait conquis en Irak et en Syrie a pu faire croire que le danger était écarté et que le groupe jihadiste allait être rayé de la surface du globe.

Mais, "comme l'a prouvé l'exemple d'Al Qaïda, les groupes terroristes sont extrêmement résilients et adaptables, même s'ils peuvent connaître des périodes de déclin", prévient Antonia Ward, du groupe de réflexion américain Rand Corp. "Il est dangereux pour l'Occident de les sous-estimer".

Le mois dernier, la porte-parole du Pentagone, Dana White, a déclaré: "Nous avons toujours dit que notre mission en Syrie était de vaincre ISIS (acronyme en anglais de l'EI). C'est presque le cas, mais ce n'est pas encore fait".

Depuis les oasis et les bases qu'ils contrôlent dans le nord-est de la Syrie, plaine désertique à la lisière de l'Irak, les jihadistes de l'EI ont prouvé mardi qu'ils restaient capables de monter des offensives coordonnées: au moins 26 membres des forces pro-gouvernementales syriennes ont péri dans une de leurs attaques.

C'est dans cette région, la Badiya syrienne, que des combattants de Daech (acronyme en arabe de l'EI) ont "récemment été évacués, en provenance de la banlieue de Damas, avec l'accord du régime Assad", assure à l'AFP Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences-Po Paris.

Selon lui, "l'effondrement du pseudo-califat de Daech, sous les coups de la coalition menée par les États-Unis, n'a réglé aucun des problèmes qui avaient permis (au calife auto-proclamé) Abou Bakr al-Baghdadi de s'emparer en 2013 de Raqa et en 2014 de Mossoul".

- Serment d'allégeance -

"Les populations sunnites, minoritaires en Irak et majoritaires en Syrie, restent privées de représentation politique, non seulement au niveau national, mais aussi à l'échelon régional, avec une mainmise, chiite en Irak et kurde en Syrie, sur les zones +libérées+", ajoute-t-il, craignant que les mêmes causes n'entraînent les mêmes effets et qu'une autre insurrection sunnite, peut-être sous un autre nom mais représentant les mêmes griefs, n'émerge en Irak dans les années à venir.

Donné pour mort à plusieurs reprises, le chef de l'EI est toujours vivant et, probablement blessé dans un raid aérien, se terre dans un hôpital de campagne dans le désert du nord-est syrien, a assuré en février un haut responsable du ministère irakien de l'Intérieur.

S'il n'est apparu qu'une fois devant des caméras, il s'est souvent exprimé dans des enregistrements audio dans lesquels il appelait ses partisans à continuer la lutte. Son dernier discours date du 28 septembre 2017, deux semaines avant la chute de la "capitale" syrienne du groupe, Raqa.

Ces appels, comme ceux de ses propagandistes que rien ne semble pouvoir priver d'accès à internet malgré la mobilisation des polices et services secrets du monde entier, sont entendus par des apprentis-jihadistes qui, hors de toutes structures et sans contact avec l'organisation, passent régulièrement à l'action-suicide.

Avant de sortir dans une rue de Paris, le 12 mai, et de poignarder des passants, faisant un mort et quatre blessés, le Français d'origine tchétchène Khamzat Azimov avait enregistré une vidéo dans laquelle il prêtait allégeance au calife de l'EI. Le lendemain, elle était sur Telegram.

"Étant donné le nombre de sympathisants indépendants et de petites cellules que conserve le groupe, ainsi que sa capacité à monter des attaques dévastatrices avec des ressources limitées et peu d'entraînement, les gouvernements occidentaux ne doivent pas estimer que la destruction de son commandement et de ses ressources signifient la fin de ce groupe terroriste", avertit Antonia Ward.

Et pour Jean-Pierre Filiu, il faut compter avec la branche égyptienne de Daech, dans le Sinaï, "qui continue de tenir en échec les offensives lancées contre elle par le régime" du président Sissi.

"Dans le sud de la Libye, au Sahel et en Afghanistan, les partisans de Baghdadi ont beau être cantonnés à des espaces périphériques, ils y enracinent leur influence à la faveur des conflits locaux", ajoute-t-il.

Catégories: Actualités

Orlando Sierra, de l'AFP, photographe de l'année au Honduras

France 24 - L'info en continu - ven, 05/25/2018 - 09:18

Le Parlement du Honduras a décerné jeudi le prix du photographe de l'année à Orlando Sierra, qui travaille pour l'AFP depuis 1992, saluant sa capacité à saisir "des moments vibrants de notre Histoire" dans ce pays qui est l'un des plus dangereux au monde pour les journalistes.

Lors d'une cérémonie, les "Prix parlementaires 2018" ont été remis à M. Sierra et onze autres journalistes locaux.

Avant de remettre la médaille de sa récompense au photographe de l'AFP, le président du Parlement, Mauricio Oliva, a souligné dans un discours "son talent fin pour la photographie", grâce auquel il "saisit des moments vibrants de notre Histoire et dépeint les différents angles de la réalité".

Orlando Sierra, 52 ans, a lui réagi en expliquant que "la meilleure information n'est pas toujours celle qui est donnée en premier mais, très souvent, celle qui est le mieux racontée". "Cela, je l'ai appris en travaillant avec l'AFP depuis 25 ans", a-t-il ajouté.

Diplômé de l'Université nationale autonome du Honduras, M. Sierra a d'abord travaillé comme rédacteur et photographe du journal La Tribuna pendant 16 ans, puis trois ans comme reporter de la chaîne Televisa.

La cérémonie de remise des prix a commencé par une minute de silence en hommage aux 71 journalistes, propriétaires et employés de médias de communications assassinés depuis 2003 au Honduras. Dans plus de 90% des cas, ces crimes restent impunis.

Le pays d'Amérique centrale, miné par la pauvreté, la corruption et la violence des gangs, est considéré comme l'un des plus dangereux au monde pour exercer le journalisme.

En 2017, son actualité a notamment été marquée par la réélection contestée du président Juan Orlando Hernandez, le 26 novembre dernier, contre laquelle des dizaines de milliers de personnes ont manifesté, obligeant à déclarer l'état d'urgence temporairement.

Plus de 30 personnes ont été tuées et plusieurs centaines ont été arrêtées au cours de ces troubles, selon des organisations de défense des droits de l'homme.

Catégories: Actualités

Pourquoi tant d'applis vous parlent de "RGPD" et vous demandent de valider leurs conditions générales?

Le Huffington Post - ven, 05/25/2018 - 09:18
Pourquoi tant d'applis vous parlent de "RGPD" et vous demandent de valider leurs conditions générales?
Catégories: Actualités

La Bourse de Paris ouvre en hausse

France 24 - L'info en continu - ven, 05/25/2018 - 09:17

La Bourse de Paris a ouvert en hausse vendredi matin (+0,40%), essayant de repartir dans le vert en dépit de tensions commerciales accrues et d'incertitudes géopolitiques renouvelées.

A 09H00, l'indice CAC 40 prenait 22,28 points à 5.570,73 points. La veille, il avait fini en baisse de 0,31% à 5.548,45 points.

Catégories: Actualités

Comme un animal blessé, l'EI reste dangereux, préviennent des experts

ladepeche.fr - ven, 05/25/2018 - 09:13
Depuis les bases qu'il conserve dans le désert syrien, par ses filiales dans plusieurs pays ou en inspirant des partisans à passer à l'action isolément, le groupe état islamique (EI) reste une menace qu'il ne faut pas sous-estimer, assurent des experts. La reconquête en 2017, par une coalition de 71 pays, de la plupart des territoires qu'il avait conquis en Irak et en Syrie a pu faire croire que le danger était écarté et que le groupe...
Catégories: Actualités

Gaz: Total entre dans un nouveau projet de Novatek dans l'Arctique russe

France 24 - L'info en continu - ven, 05/25/2018 - 09:12

Le groupe français Total, déjà présent dans l'Arctique russe, compte investir 2,5 milliards de dollars pour prendre 10% d'un nouveau projet géant de gaz naturel liquéfié dans l'Arctique russe de Novatek, selon un accord signé jeudi par les deux groupes.

Cet accord a été signé en présence du président russe Vladimir Poutine et de son homologue français Emmanuel Macron lors d'une visite de ce dernier en périphérie de Saint-Pétersbourg.

"La transaction sera conclue au plus tard le 31 mars 2019. La valeur du projet est déterminée à 25,5 milliards de dollars" en tout, a précisé Novatek dans un communiqué.

De son côté Total affirme que "la décision finale d'investissement est prévue en 2019 et le démarrage du premier train est envisagé d'ici fin 2023".

"Compte tenu du fait que Total détient environ 19% du capital de Novatek et de la volonté de Novatek de conserver 60% du projet, la participation économique globale du groupe dans ce nouveau projet GNL s'élèvera à environ 21,5%. Au cas où Novatek déciderait d'abaisser sa participation en dessous de 60%, Total aurait la possibilité d'augmenter sa participation directe jusqu'à 15%", a précisé Total.

Les deux groupes ont également convenu que Total pourra acquérir 10% à 15% de tous les futurs projets de GNL Novatek, situés sur les péninsules de Yamal et de Gydan, à 600km au nord du cercle polaire.

Ce projet géant, nommé Arctic LNG 2, est situé sur la péninsule de Gydan, dans le Nord de la Sibérie, à une trentaine de kilomètres de l'autre méga projet qui associe Total et Novatek, Yamal LNG, qui a démarré la production de gaz en décembre 2017.

Il est prévu que le projet atteigne une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an, soit 535.000 barils équivalent pétrole par jour, en puisant dans plus de 7 milliards de barils équivalent pétrole de ressources d'hydrocarbures du gisement onshore de gaz à condensats d'Utrenneye.

Trois plate-formes seront bâties pour accueillir trois trains de liquéfaction d'une capacité de 6,6 millions de tonnes par an chacun. Le transport du GNL obtenu vers les clients internationaux se fera, comme pour Yamal, "par une flotte de méthaniers brise-glace qui pourra emprunter la route du Nord pour les cargaisons à destination de l'Asie", précise Total.

"Ce projet s'inscrit dans le cadre de notre partenariat stratégique avec Novatek et de notre engagement durable à contribuer à la valorisation des immenses ressources gazières du Grand Nord russe à destination principalement des marchés asiatiques en forte croissance", a déclaréle PDG de Total Patrick Pouyanné, cité dans ce communiqué.

Le projet "va contribuer à notre stratégie de croissance dans le GNL en développant des projets compétitifs fondés sur des ressources géantes à bas coût de production", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Paris Gallery Weekend place les galeries françaises sur la scène artistique digitale

Le Huffington Post - ven, 05/25/2018 - 09:12
Paris Gallery Weekend place les galeries françaises sur la scène artistique digitale
Catégories: Actualités

Laurence Boccolini publie une photo d'elle adolescente

Le Huffington Post - ven, 05/25/2018 - 09:11
Laurence Boccolini publie une photo d'elle adolescente
Catégories: Actualités

Mayrinhac-Lentour. Concert de harpes demain

ladepeche.fr - ven, 05/25/2018 - 09:10
Dans le cadre du projet collectif «Entre chênes et galets» porté par les trois associations, Patrimoine et culture de Mayrinhac-Lentour, Culture animation et patrimoine de Loubressac, et Sauvegarde du château de Taillefer de Gintrac, l'église Saint-Pierre-ès-Liens de Mayrinhac-Lentour accueille un concert de harpes ce samedi 26 mai à 20 h 30. Les élèves harpistes de l'école de musique de Saint-Céré/Bretenoux, dirigés par leur professeure...
Catégories: Actualités

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert furieux qu'on répète qu'il est "aux mains des lobbies"

Le Huffington Post - ven, 05/25/2018 - 09:08
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert furieux qu'on répète qu'il est "aux mains des lobbies"
Catégories: Actualités

Concots. Assemblée générale de la diane concotoise

ladepeche.fr - ven, 05/25/2018 - 09:06
Samedi 26 mai à 9 heures, aura lieu dans le local des chasseurs, route d'Escamps à Concots, l'assemblée générale de la Diane concotoise. À l'ordre du jour : Rapport moral et rapport d'activité 2017-2018, bilan garderie, bilan des cartes d'invitation ; rapport financier ; augmentation du nombre de membres du conseil d'administration de 6 à 7 places ; renouvellement d'un tiers du conseil d'administration ; élection d'un représentant de la Diane...
Catégories: Actualités

Six millions d’abonnés à 10 ans : ces enfants qui font une carrière solo sur YouTube

Gibby, Melle Nina, Paola lct, M-Gigantoraptor… Ces chaînes YouTube aux milliers, voire aux millions d’abonnés, ont en commun d’avoir été créées par des enfants de moins de 12 ans.
Catégories: Actualités

Les truites se lâchent

ladepeche.fr - ven, 05/25/2018 - 09:05
Les plans d'eau conventionnés avec la Fédération du Lot pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique vont être largement habités par près de 3 000 truites supplémentaires. Pour ce samedi 26 mai, la Fédération procédera à des lâchers dans cinq plans d'eau : Cazals : 300 truites ; Frayssinet : 200 truites ; Dégagnac : 300 truites ;Le Vigan : 200 truites ; Caillac : 400 truites. Pour le week-end prochain, cinq autres plans d'eau...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités