Actualité

Gestion : une sélection de titres aux dividendes élevés...

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 16:09
L'objectif du fonds CPR Euro High Dividend consiste à rechercher une performance supérieure à celle de l'indice MSCI EMU sur une durée supérieure à 8...

Cryptomonnaies : le Ripple a pratiquement doublé en 24 heures !

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 16:09
Le rebond des cryptomonnaies est aussi brutal que le krach qui l'avait précédé

LR: Copé ne fera pas à Wauquiez le "cadeau" de son départ du parti

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 16:08

Jean-François Copé a critiqué jeudi une "machine à exclure" au sein de LR depuis l'élection de Laurent Wauquiez et s'est dit "inquiet" des départs successifs de ténors, refusant toutefois de "faire le cadeau" de son propre départ au nouveau président des Républicains.

"Quand on a subi la défaite désastreuse qui a été celle de la droite française" en 2017, "le moins qu'on puisse faire", c'est faire preuve "d'un peu de résilience et de cohérence", a déclaré l'ancien président de l'UMP lors de l'émission "Questions d'Info" LCP-Le Point-AFP.

"Il y a des gens (...) qui n'ont pas compris qu'il s'est passé un big bang considérable en mai" avec l'élection d'Emmanuel Macron et continuent de "refaire comme avant (...) la petite élection à l'ancienne" en cherchant "vite à se positionner pour 2022", a déploré le maire de Meaux, candidat malheureux à la primaire de la droite (0,3%).

"Bien entendu, la machine à exclure se met en marche tout de suite. Sarkozy avait viré les non-sarkozystes, Fillon les non-fillonistes, Wauquiez est en train de virer les +non-wauquiezistes+", a-t-il lancé.

M. Copé s'est dit "inquiet" des départs ou prises de distance de Xavier Bertrand, Luc Chatel, Alain Juppé, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin ou encore François Baroin. "Si la stratégie consiste à dire +surtout, on vire tous les gens qui brillent un peu+ (...) j'ai peur qu'à un moment donné, l'addition soit salée".

Pourrait-il lui-même quitter le parti ? "Je ne vois vraiment pas pourquoi j'offrirais le cadeau" de ce départ, a-t-il dit, assurant rester "dans ce parti".

"Je mets en garde ceux qui dirigent" LR, car "leur légitimité n'est pas liée a une élection majeure" et "il faut rassembler", a-t-il tancé.

Selon M. Copé, "l'objectif" de Laurent Wauquiez, est "qu'il dégage tout le monde, qu'il supprime la primaire, et qu'il (soit) candidat du parti". Ensuite, "il supprime les primaires, comme ça il n'a pas de concurrent à l'intérieur du parti" mais "ce n'est pas parce qu'il supprime les primaires qu'il supprimera les candidats à la présidentielle".

A l'approche des européennes de 2019, "si le match doit être entre, d'un côté, les pro-européens avec Macron, Juppé et, de l'autre, les anti-européens avec Wauquiez, Le Pen, Mélenchon, alors là, on est mal barrés", a-t-il estimé dans une autre critique de Laurent Wauquiez et de son euroscepticisme.

Il a aussi regretté ses "postures" anti-Macron alors que le chef de l'Etat "mène une politique (économique) qui correspond à ce qu'on n'a pas eu le courage de faire nous".

Est-il donc donc devenu macroniste ? "Non, je dois être un des derniers copéistes, peut-être... Il y en a encore un ou deux, en dehors bien sûr de ma famille adorée et de mes amis", a éludé M. Copé en souriant.

Catégories: Actualités

LR: Copé ne fera pas à Wauquiez le "cadeau" de son départ du parti

LCP Assemblée nationale - jeu, 01/18/2018 - 16:07

Jean-François Copé a critiqué jeudi une "machine à exclure" au sein de LR depuis l'élection de Laurent Wauquiez et s'est dit "inquiet" des départs successifs de ténors, refusant toutefois de "faire le cadeau" de son propre départ au nouveau président des Républicains.

"Quand on a subi la défaite désastreuse qui a été celle de la droite française" en 2017, "le moins qu'on puisse faire", c'est faire preuve "d'un peu de résilience et de cohérence", a déclaré l'ancien président de l'UMP lors de l'émission "Questions d'Info" LCP-Le Point-AFP.

"Il y a des gens (...) qui n'ont pas compris qu'il s'est passé un big bang considérable en mai" avec l'élection d'Emmanuel Macron et continuent de "refaire comme avant (...) la petite élection à l'ancienne" en cherchant "vite à se positionner pour 2022", a déploré le maire de Meaux, candidat malheureux à la primaire de la droite (0,3%).

"Bien entendu, la machine à exclure se met en marche tout de suite. Sarkozy avait viré les non-sarkozystes, Fillon les non-fillonistes, Wauquiez est en train de virer les +non-wauquiezistes+", a-t-il lancé.

M. Copé s'est dit "inquiet" des départs ou prises de distance de Xavier Bertrand, Luc Chatel, Alain Juppé, Dominique Bussereau, Jean-Pierre Raffarin ou encore François Baroin. "Si la stratégie consiste à dire +surtout, on vire tous les gens qui brillent un peu+ (...) j'ai peur qu'à un moment donné, l'addition soit salée".

Pourrait-il lui-même quitter le parti ? "Je ne vois vraiment pas pourquoi j'offrirais le cadeau" de ce départ, a-t-il dit, assurant rester "dans ce parti".

"Je mets en garde ceux qui dirigent" LR, car "leur légitimité n'est pas liée a une élection majeure" et "il faut rassembler", a-t-il tancé.

Selon M. Copé, "l'objectif" de Laurent Wauquiez, est "qu'il dégage tout le monde, qu'il supprime la primaire, et qu'il (soit) candidat du parti". Ensuite, "il supprime les primaires, comme ça il n'a pas de concurrent à l'intérieur du parti" mais "ce n'est pas parce qu'il supprime les primaires qu'il supprimera les candidats à la présidentielle".

A l'approche des européennes de 2019, "si le match doit être entre, d'un côté, les pro-européens avec Macron, Juppé et, de l'autre, les anti-européens avec Wauquiez, Le Pen, Mélenchon, alors là, on est mal barrés", a-t-il estimé dans une autre critique de Laurent Wauquiez et de son euroscepticisme.

Il a aussi regretté ses "postures" anti-Macron alors que le chef de l'Etat "mène une politique (économique) qui correspond à ce qu'on n'a pas eu le courage de faire nous".

Est-il donc donc devenu macroniste ? "Non, je dois être un des derniers copéistes, peut-être... Il y en a encore un ou deux, en dehors bien sûr de ma famille adorée et de mes amis", a éludé M. Copé en souriant.

Catégories: Actualités

Wall Street ouvre sans direction, ballotée par plusieurs indicateurs

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 16:07

Wall Street a ouvert sans direction jeudi au lendemain de records, ballotée par plusieurs indicateurs économiques partagés, alors que la saison des résultats se poursuit: le Dow Jones reculait de 0,02% et le Nasdaq prenait 0,03%.

Vers 14H45 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait 5,07 points à 26.110,58 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 1,84 point, à 7.300,12 points.

L'indice élargi S&P 500 avançait de 0,04%, ou 1,22 point, à 2.803,78 points.

La Bourse de New York avait repris sa course aux sommets mercredi, le Dow Jones terminant pour la première fois au-dessus des 26.000 points (+1,26%), soutenu par le cours de Boeing et l'envolée des valeurs technologiques, le Nasdaq (+1,03%) et le S&P 500 (+0,94%) affichant également des records.

A cette occasion, le Dow Jones et le S&P 500 ont affiché leur plus forte progression en une séance depuis la fin novembre 2017.

"Les indices américains sont partagés et le marché évalue les statistiques mitigées dans l'immobilier, l'emploi et l'industrie manufacturière régionale", ont commenté les analystes de Schwab.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont atteint un plus bas depuis 45 ans tandis que les statistiques de mises en chantier en décembre et l'activité économique dans la région de Philadelphie ont déçu.

Les résultats trimestriels d'entreprises continuaient par ailleurs à capter l'attention des marchés, Morgan Stanley avançant (+0,51% à 55,63 dollars) grâce à un bénéfice net à 516 millions de dollars très affecté toutefois par la réforme fiscale.

Le producteur d'aluminium et de bauxite américain Alcoa chutait quant à lui (-7,50% à 52,72 dollars) après avoir annoncé une perte nette et des résultats ajustés inférieurs aux attentes.

Les résultats d'American Express et IBM étaient attendus après la séance.

Le marché obligataire reculait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans se tendait et passait le cap des 2,60% pour la première fois depuis mars 2017 à 2,6010% contre 2,590% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans avançait à 2,876% contre 2,857% la veille.

Catégories: Actualités

Girondins : Wenger refroidit l'option Malcom à Arsenal

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 01/18/2018 - 16:07

Le manager d'Arsenal s'est exprimé ce jeudi sur l'éventualité d'une attaque d'Arsenal pour le Girondin. Plus catégorique que les fois précédentes.
La probabilité d'une "attaque" d'Arsenal concernant un recrutement de l'ailier brésilien des Girondins Malcom s'amenuise. Alors que des discussions entre le clan du joueur et... Lire la suite

Catégories: Actualités

May et Macron à Sandhurst pour le 35e sommet franco-britannique

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 16:04

La Première ministre britannique Theresa May et le président français Emmanuel Macron sont arrivés jeudi à l'Académie militaire royale de Sandhurst pour le 35e sommet franco-britannique, une rencontre qui sera dominée par les questions liées à l'immigration clandestine et à la défense.

Les deux dirigeants sont arrivés peu avant 15H00 GMT dans ce prestigieux établissement situé à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Londres, accueillis par une parade, après un déjeuner de travail au pub The Royal Oak à Maidenhead, ville proche.

Catégories: Actualités

May et Macron à Sandhurst pour le 35e sommet franco-britannique

LCP Assemblée nationale - jeu, 01/18/2018 - 16:04

La Première ministre britannique Theresa May et le président français Emmanuel Macron sont arrivés jeudi à l'Académie militaire royale de Sandhurst pour le 35e sommet franco-britannique, une rencontre qui sera dominée par les questions liées à l'immigration clandestine et à la défense.

Les deux dirigeants sont arrivés peu avant 15H00 GMT dans ce prestigieux établissement situé à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Londres, accueillis par une parade, après un déjeuner de travail au pub The Royal Oak à Maidenhead, ville proche.

Catégories: Actualités

Hand: Timothey N'Guessan forfait pour le reste de l'Euro

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 16:00

L'arrière gauche de l'équipe de France Timothey N'Guessan, touché au genou gauche, est contraint de déclarer forfait pour le reste de l'Euro-2018 de handball en Croatie, a annoncé jeudi l'encadrement des Bleus.

N'Guessan est sorti sur blessure au cours du troisième match de poule de la France jeudi contre la Biélorussie (victoire 32-25).

"La lésion n'est pas d'une grande gravité mais il y a tout de même une entorse du pivot central (ligament croisé antérieur) du genou gauche", a expliqué le médecin des Français dans un communiqué. "Cela nécessite environ deux semaines de repos afin de laisser cicatriser les micro-lésions de ce traumatisme."

L'arrière gauche va donc rejoindre son club de Barcelone "dans les prochaines heures" pour poursuivre les soins.

Ce forfait est un coup dur pour les Bleus, qui débutent samedi le tour principal de la compétition avec un match contre la Suède (18h15).

Timothey N'Guessan était en effet le seul arrière gauche présent dans l'effectif après les blessures d'Olivier Nyokas et William Accambray au cours de la préparation.

Le staff de l'équipe de France se réserve la possibilité d'effectuer un éventuel changement, est-il précisé.

Catégories: Actualités

Boursier.com Learning - Episode 7 : les ordres de bourse

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 16:00
Découvrez tous les types d'ordres de bourse disponibles chez Binck.fr

Lunettes : l'UFC lance un comparateur de prix

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 16:00
L'association de défense des consommateurs dénonce des écarts de prix énormes selon les opticiens et veut faire jouer la concurrence.

Bordeaux Bassins à flot : les travaux de la rue Lucien-Faure terminés en octobre

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 01/18/2018 - 15:58

Le réaménagement de l'artère qui longe les bassins devrait être conclu en octobre 2018.
La deuxième phase de travaux de la rue Lucien-Faure, entre le cours Henri-Brunet et la place Latule, bat son plein. Débutée en octobre dernier, elle devrait durer un an. Suivront les aménagements en plantations, qui devraient se... Lire la suite

Catégories: Actualités

La commission européenne dit "oui" sous conditions au rachat de NXP par Qualcomm

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 15:55
BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne (CE) a autorisé Qualcomm à racheter NXP Semiconductors pour 38 milliards de dollars (28 milliards d'euros) mais sous conditions.

Des journalistes demandent à la France d'accueillir un confrère pakistanais menacé

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 15:53

Un collectif de journalistes demande à la France d'accueillir leur confrère pakistanais Taha Siddiqui, correspondant de France 24 et lauréat du prix Albert Londres, dont les jours sont en danger après une tentative d'enlèvement, selon une tribune publiée sur le site du Monde jeudi.

"En tant qu'amis reporters et anciens correspondants au Pakistan, nous demandons aux autorités françaises de condamner officiellement l'agression d'un journaliste qui depuis six ans défend nos valeurs, la liberté d'expression et la démocratie dans son pays", écrit la vingtaine de signataires, issus de plusieurs grands médias français.

Le 10 janvier, Taha Siddiqui a été victime d'une tentative d'enlèvement en plein jour alors qu'il se rend à l'aéroport d'Islamabad, "un trajet tout ce qu'il y a de plus banal sur l'un des axes les plus sécurisés du pays", rappelle la tribune.

"Connu pour dénoncer sur les réseaux sociaux les abus de tous bords, des talibans à l'armée pakistanaise, le reporter se sait menacé" et avait "porté plainte contre une des officines de sécurité du ministère de l'Intérieur pour tentative d'intimidations", "une première dans l'histoire du journalisme au Pakistan".

"Aujourd'hui, le reporter n'a aucun doute. Ses agresseurs font partie des +agences pakistanaises+, ces forces de sécurité de l'ombre qui instaurent un climat de peur sur le pays et étouffent la moindre contestation", et si "lui et sa famille sont désormais sous protection policière", "le reporter sait que ses ravisseurs sont capables de réitérer leur attaque", poursuit la tribune.

Correspondant de France 24 au Pakistan depuis 2012, c'est le seul étranger à avoir été récompensé par le prix Albert Londres.

"Mais aujourd'hui sa vie est en danger, comme celle de sa famille", avertissent les signataires, qui espèrent que "l'Etat français lui accorde très vite un visa et un permis de travail, pour qu'il puisse être mis hors de danger et exercer son métier au pays des droits de l'Homme" et "qu'il permette aussi à son épouse et à son fils de le rejoindre rapidement".

"Nous souhaitons que les chaînes de télévision pour lesquelles Taha Siddiqui a collaboré pendant de nombreuses années acceptent de faire travailler un journaliste rigoureux, professionnel et précieux, le meilleur d'entre nous. S'il lui arrivait quelque chose, nous serions tous responsables", préviennent-ils.

Catégories: Actualités

Le "robot méduse", un aspirateur flottant pour aspirer les détritus

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 15:48

Un aspirateur qui vogue sur l'eau pour ramasser les détritus qui flottent dans les ports: grâce au "Jellyfishbot" (robot méduse), en rodage jeudi dans le port de Cassis (Bouches-du-Rhône), ses trois inventeurs espèrent conquérir la Côte d'Azur.

Il mesure 70 cm, pèse 16 kilos et traîne derrière lui un simple filet dans lequel viennent s'amasser papiers, feuilles ou encore canettes au fur et à mesure de ses allers et venues entre les coques des bateaux.

Télécommandé à distance, le prototype sera bientôt équipé d'un laser afin de détecter "les obstacles et de collecter les déchets de manière autonome", explique l'un de ses créateurs, Nicolas Carlesi, doctorant en robotique et intelligence artificielle.

Equipé de "lingettes", le robot peut également absorber les hydrocarbures produits par les moteurs des embarcations à quai et qui brillent à la surface de l'eau.

"Je suis passionné de voile, de plongée sous-marine, et j'ai toujours été frappé de voir la pollution sur le littoral méditerranéen, alors je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose et me servir de mes connaissances", raconte le trentenaire.

En se faufilant dans les lieux exigus, le "jellyfishbot", d'une autonomie de 7 à 8 heures grâce à ses deux batteries, est plus efficace que les salabres (sortes d'épuisettes) maniées par les employés des port, et surtout plus rapide, vante M. Carlesi.

Vendu 8.000 euros, le robot intéresserait la métropole d'Aix-Marseille, avec laquelle la petite société basée à Aubagne (Bouches-du-Rhône) se dit en "discussion avancée", selon son co-fondateur. Iadys espère équiper deux à trois ports de la Côte-d'Azur d'ici la saison estivale, et une dizaine à fin 2018.

Catégories: Actualités

Woody Allen de nouveau accusé d'abus sexuels par sa fille adoptive Dylan Farrow

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 15:47
Dans une interview à la chaîne CBS, Dylan Farrow, la fille adoptive de Woody Allen, accuse de nouveau le réalisateur new-yorkais d'abus sexuels. Ce dernier dément mais plusieurs acteurs disent désormais regretter avoir tourné avec lui.
Catégories: Actualités

La sicav de la semaine: Amilton Premium Europe

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 15:46
Un fonds qui permet d'intégrer en portefeuille un couple rendement risque attractif

Wendy Bouchard et une nouvelle émission littéraire sur Public Sénat

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 15:44

Public Sénat a dévoilé jeudi deux nouveautés qui arriveront bientôt sur son antenne: un magazine présenté par Wendy Bouchard et une nouvelle émission littéraire pour remplacer l'ex-"Bibliothèque Médicis" de Jean-Pierre Elkabbach, qui avait quitté la chaîne publique pour CNews.

Wendy Bouchard, journaliste d'Europe 1, qui avait animé Zone Interdite sur M6 avant d'intégrer France 3, s'est vu confier la présentation d'un nouveau magazine mensuel, "Terra Terre", consacré à l'écologie et qui, grande nouveauté, est "entièrement tourné aux smartphones", a précisé la chaîne dans un communiqué.

Ce magazine sera diffusé à partir du jeudi 1er février à 23h, ajoute Public Sénat, qui partage le canal 13 de la TNT avec LCP.

Et pour remplacer "Bibliothèque Médicis", l'émission littéraire de Jean-Pierre Elkabbach, qui s'est arrêtée fin décembre suite au départ de son présentateur pour CNews, la chaîne d'info du groupe Canal+, Public Sénat diffusera tous les vendredi à 22h "Livres & vous", à partir du 3 février.

Cette nouvelle émission sera présentée par Adèle Van Reeth, philosophe bien connue des auditeurs de France Culture où elle produit et anime "Les chemins de la philosophie".

Elle recevra, toujours dans la prestigieuse bibliothèque du Sénat qui avait donné son nom à l'ancienne émission de Jean-Pierre Elkabbach, "une personnalité de l?art, de la pensée ou de la politique, pour une discussion intime sur les livres qu?ils ont écrits et ceux qui les ont construits", explique la chaîne, qui va également enrichir son offre de documentaires et de fictions.

Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : Les Français soutiennent la décision du gouvernement

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 15:41
Les Français interrogés saluent surtout la capacité du gouvernement à trancher un dossier qui traînait depuis une cinquantaine d'années...

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités