Actualité

Tennis: Nishikori rejoint Nadal en finale du tournoi de Monte-Carlo

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 18:29

Le Japonais Kei Nishikori a rejoint le N.1 mondial Rafael Nadal en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo en venant à bout de l'Allemand Alexander Zverev, N.4 mondial, en trois sets (3-6, 6-3, 6-4) samedi.

Nishikori, ex-N.4 mondial descendu au 36e rang, aura fort à faire pour empêcher Nadal de remporter son onzième titre sur le Rocher dimanche. Il vit en tout cas sa plus belle semaine depuis son retour sur le circuit principal il y a deux mois, après une blessure au poignet droit qui l'a contraint à remiser sa raquette pendant cinq mois, entre août et fin janvier.

Le Japonais, déjà assuré de revenir aux portes du top 20 lundi, disputera la quatrième finale de sa carrière en Masters 1000. Les trois premières, à Madrid en 2014, puis à Miami et au Canada en 2016, ne lui ont pas souri.

Catégories: Actualités

La mort d'Avicii n'est pas criminelle selon la police d'Oman

Le Huffington Post - sam, 04/21/2018 - 18:26
La mort d'Avicii n'est pas criminelle selon la police d'Oman
Catégories: Actualités

Asile: l'Assemblée vote le doublement de la durée de rétention à 90 jours

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 18:24

L'Assemblée a donné son feu vert samedi à une augmentation de la durée maximale de séjour en centre de rétention des étrangers en attente de leur expulsion, une des mesures les plus contestées du projet de loi asile et immigration.

Cet article phare du texte porté par Gérard Collomb, qui prévoit que la durée maximale de rétention va passer de 45 à 90 jours, a été adopté par 77 voix contre 31, avec 46 abstentions, malgré les vives critiques de la gauche.

Catégories: Actualités

Syrie : des échantillons prélevés par l'OIAC sur le site l'attaque chimique présumée à Douma

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 18:21
Une délégation de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a eu accès samedi au site de l'attaque présumée chimique du 7 avril 2018 à Douma.
Catégories: Actualités

Des militants d'extrême droite bloquent un col des Alpes, lieu de passage de migrants

LCP Assemblée nationale - sam, 04/21/2018 - 18:20

Adeptes des actions spectaculaires, des militants de Génération Identitaire ont investi samedi un col des Hautes-Alpes emprunté par les migrants cherchant à passer d'Italie en France, suscitant l'indignation d'une partie de la gauche.

En matinée, une centaine de militants d'extrême-droite ont pris position au col de l'Echelle, culminant à 1.762 mètres à six kilomètres de la frontière italienne.

L'endroit est devenu un "point stratégique de passage des clandestins" depuis plusieurs mois. Génération Identitaire entend "veiller à ce qu'aucun (d'entre eux) ne puisse rentrer en France", a expliqué à l'AFP un porte-parole, Romain Espino.

Ce dernier dénonce "un manque de courage des pouvoirs publics" car "avec un petit peu de volonté, on peut contrôler l'immigration et les frontières".

Le groupe de militants, qui réclame "le blocage définitif" de ce col, compte majoritairement des Français, mais aussi des Italiens, Hongrois, Danois, Autrichiens, Anglais et Allemands. 

Après avoir gravi en raquettes le col enneigé, ils ont matérialisé une "frontière symbolique" avec du grillage de chantier pour "notifier" aux migrants "que la frontière est fermée et qu'ils doivent rentrer chez eux".

Une banderole géante, déployée à flanc de montagne, relaie ce message en anglais. Et si certains migrants devaient passer outre, "nous appellerions la gendarmerie (...). La justice fera après son travail", a assuré Romain Espino.

Deux hélicoptères affrétés par GI survolaient le site samedi à la mi-journée. Des drones devaient suivre, ainsi qu'un avion biplace dimanche.

Pour M. Espino, il s'agit d'"expliquer aux migrants éventuels que ce qui n'est pas humain, c'est de faire croire à ces gens qui traversent la Méditerranée ou les Alpes enneigées que ces parcours ne présentent aucun risque. C'est faux".

"Ils ne vont pas trouver l'Eldorado, c'est immoral. Ceux qui en payent les frais, ce sont les Français", a-t-il ajouté.

- Les services de l'Etat "pleinement mobilisés" -

Cette opération a fait réagir sur les bancs de la gauche, dans l'hémicycle de l'Assemblée, en plein débat prolongé sur le projet de loi asile-immigration.

Le chef de file des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a fustigé la "petite bande d'une centaine de personnes", des "amis de Madame Le Pen", qui "prétend régler le problème de la frontière" et "repousser dans la neige de pauvres gens qui s'y trouvent".

Ce à quoi, Gilbert Collard (FN) a vertement répliqué, accusant M. Mélenchon de "planer".

La ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault, a assuré que "les services de l'Etat (étaient) pleinement mobilisés pour assurer l'ordre public au col de l'Echelle". Sur place, aucune force de l'ordre n'était visible samedi après-midi.

Depuis un an, les Hautes-Alpes connaissent un afflux exponentiel de migrants, essentiellement d'Afrique de l'Ouest. Selon la préfecture, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l'Italie en 2016 et 1.900 en 2017.

Reconnaissant que la pression migratoire reste "forte" à la frontière franco-italienne, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, s'est inquiété vendredi soir à l'Assemblée de la poursuite de la coopération franco-italienne avec la montée des populismes en Europe.

"En 2017, 50.000 non-admissions ont été prononcées à cette frontière. Parce que cette pression reste forte, nous avons décidé de renouveler les contrôles aux frontières pour six mois", a-t-il dit.

Fondé en 2012, Génération identitaire (GI) avait affrété en juillet 2017 le navire C-Star dans le cadre de sa campagne "Defend Europe" en Méditerranée, pour dissuader les ONG de secourir les migrants en mer. Arrivée le 5 août au large de la Libye, l'opération avait pris fin le 17 août.

Le mouvement privilégie des actions au fort retentissement médiatique, comme la construction d'un mur devant un futur centre d'accueil pour demandeurs d'asile à Montpellier en septembre 2016 ou encore, à l'hiver 2013, des maraudes pour venir en aide aux sans-abris, destinées uniquement aux "Français de souche".

Le coût de l'opération "Alpes Defend Europe" est estimé au minimum à 30.000 euros par les organisateurs, financé "sur fonds propres des militants, avec des parrains et des donateurs".

Catégories: Actualités

Des militants d'extrême droite bloquent un col des Alpes, lieu de passage de migrants

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 18:20

Adeptes des actions spectaculaires, des militants de Génération Identitaire ont investi samedi un col des Hautes-Alpes emprunté par les migrants cherchant à passer d'Italie en France, suscitant l'indignation d'une partie de la gauche.

En matinée, une centaine de militants d'extrême-droite ont pris position au col de l'Echelle, culminant à 1.762 mètres à six kilomètres de la frontière italienne.

L'endroit est devenu un "point stratégique de passage des clandestins" depuis plusieurs mois. Génération Identitaire entend "veiller à ce qu'aucun (d'entre eux) ne puisse rentrer en France", a expliqué à l'AFP un porte-parole, Romain Espino.

Ce dernier dénonce "un manque de courage des pouvoirs publics" car "avec un petit peu de volonté, on peut contrôler l'immigration et les frontières".

Le groupe de militants, qui réclame "le blocage définitif" de ce col, compte majoritairement des Français, mais aussi des Italiens, Hongrois, Danois, Autrichiens, Anglais et Allemands.

Après avoir gravi en raquettes le col enneigé, ils ont matérialisé une "frontière symbolique" avec du grillage de chantier pour "notifier" aux migrants "que la frontière est fermée et qu'ils doivent rentrer chez eux".

Une banderole géante, déployée à flanc de montagne, relaie ce message en anglais. Et si certains migrants devaient passer outre, "nous appellerions la gendarmerie (...). La justice fera après son travail", a assuré Romain Espino.

Deux hélicoptères affrétés par GI survolaient le site samedi à la mi-journée. Des drones devaient suivre, ainsi qu'un avion biplace dimanche.

Pour M. Espino, il s'agit d'"expliquer aux migrants éventuels que ce qui n'est pas humain, c'est de faire croire à ces gens qui traversent la Méditerranée ou les Alpes enneigées que ces parcours ne présentent aucun risque. C'est faux".

"Ils ne vont pas trouver l'Eldorado, c'est immoral. Ceux qui en payent les frais, ce sont les Français", a-t-il ajouté.

- Les services de l'Etat "pleinement mobilisés" -

Cette opération a fait réagir sur les bancs de la gauche, dans l'hémicycle de l'Assemblée, en plein débat prolongé sur le projet de loi asile-immigration.

Le chef de file des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a fustigé la "petite bande d'une centaine de personnes", des "amis de Madame Le Pen", qui "prétend régler le problème de la frontière" et "repousser dans la neige de pauvres gens qui s'y trouvent".

Ce à quoi, Gilbert Collard (FN) a vertement répliqué, accusant M. Mélenchon de "planer".

La ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault, a assuré que "les services de l'Etat (étaient) pleinement mobilisés pour assurer l'ordre public au col de l'Echelle". Sur place, aucune force de l'ordre n'était visible samedi après-midi.

Depuis un an, les Hautes-Alpes connaissent un afflux exponentiel de migrants, essentiellement d'Afrique de l'Ouest. Selon la préfecture, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l'Italie en 2016 et 1.900 en 2017.

Reconnaissant que la pression migratoire reste "forte" à la frontière franco-italienne, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, s'est inquiété vendredi soir à l'Assemblée de la poursuite de la coopération franco-italienne avec la montée des populismes en Europe.

"En 2017, 50.000 non-admissions ont été prononcées à cette frontière. Parce que cette pression reste forte, nous avons décidé de renouveler les contrôles aux frontières pour six mois", a-t-il dit.

Fondé en 2012, Génération identitaire (GI) avait affrété en juillet 2017 le navire C-Star dans le cadre de sa campagne "Defend Europe" en Méditerranée, pour dissuader les ONG de secourir les migrants en mer. Arrivée le 5 août au large de la Libye, l'opération avait pris fin le 17 août.

Le mouvement privilégie des actions au fort retentissement médiatique, comme la construction d'un mur devant un futur centre d'accueil pour demandeurs d'asile à Montpellier en septembre 2016 ou encore, à l'hiver 2013, des maraudes pour venir en aide aux sans-abris, destinées uniquement aux "Français de souche".

Le coût de l'opération "Alpes Defend Europe" est estimé au minimum à 30.000 euros par les organisateurs, financé "sur fonds propres des militants, avec des parrains et des donateurs".

Catégories: Actualités

L’irlandais Smyths Toys reprend les magasins Toys’R’Us en Allemagne, Autriche et Suisse

Toys’R’Us avait annoncé en mars sa faillite, qui va se solder par la fermeture de ses 735 magasins restants aux Etats-Unis avec la suppression de 33 000 emplois à la clé.
Catégories: Actualités

Asile: l'Assemblée vote le doublement de la durée de rétention à 90 jours

ladepeche.fr - sam, 04/21/2018 - 18:14
L'Assemblée a donné son feu vert samedi à une augmentation de la durée maximale de séjour en centre de rétention des étrangers en attente de leur expulsion, une des mesures les plus contestées du projet de loi asile et immigration. Cet article phare du texte porté par Gérard Collomb, qui prévoit notamment que la durée maximale de rétention va passer de 45 à 90 jours, a été adopté par 77 voix contre 31, avec 46 abstentions. Outre la plupart...
Catégories: Actualités

Asile: l'Assemblée vote le doublement de la durée de rétention à 90 jours

LCP Assemblée nationale - sam, 04/21/2018 - 18:14

L'Assemblée a donné son feu vert samedi à une augmentation de la durée maximale de séjour en centre de rétention des étrangers en attente de leur expulsion, une des mesures les plus contestées du projet de loi asile et immigration.

Cet article phare du texte porté par Gérard Collomb, qui prévoit notamment que la durée maximale de rétention va passer de 45 à 90 jours, a été adopté par 77 voix contre 31, avec 46 abstentions. Outre la plupart des LREM, il a obtenu des suffrages UDI-Agir mais "sans gaieté de coeur".

Vivement critiqué par la gauche, qui a unanimement voté contre, l'article s'est heurté à l'opposition de certains élus de la majorité.

Neuf LREM ont voté contre: Delphine Bagarry, Jean-Michel Clément, Stella Dupont, Florence Granjus, Sonia Krimi, François Michel-Lambert, Sandrine Mörch, Nathalie Sarles, Martine Wonner. Cinq se sont abstenus. Les MoDem se sont partagés en deux pour, un contre (Nadia Essayan), 11 abstentions. 

Les LR se sont majoritairement abstenus (24 abstentions et 3 contre), comme les FN.

Le ministre a défendu un article "totalement fondamental", dépeignant la rétention comme "un ultime moyen" mais qui "reste nécessaire". Il a notamment promis que les centres de rétention (CRA) seront aménagés pour que les conditions "puissent être effectivement acceptables", notamment pour les familles.

Défendant "un point d'équilibre", la rapporteure Elise Fajgeles (LREM) a affirmé que la rétention "est un moyen pour faire respecter les mesures d'éloignement", soulignant notamment que le taux d'exécution des obligations de quitter le territoire est de 15%. 

La gauche est montée au créneau contre cet article qui "concentre les critiques, l'opposition, la réprobation d'un grand nombre d'associations" (Danièle Obono, LFI), et "vient considérablement durcir les conditons de rétention" (Elsa Faucillon, PCF).

"Vous vous adressez à un électorat qui inscrit la peur de l'autre comme curseur", a dénoncé l'élue communiste, exprimant son "émotion" dans "ce moment grave".

Disant sa "tristesse", Marietta Karamanli (PS) a rappelé que la durée de rétention n'avait cessé d'augmenter (7 jours en 1981), ne voyant qu'une raison à cet "acharnement": "faire sentir aux étrangers qu'ils sont à la merci de l'Etat".

Tous les groupes de gauche et les radicaux non inscrits ont défendu vainement des amendements pour interdire le placement de mineurs en rétention, rejoints par le MoDem Erwan Balanant. "Des enfants derrière les grillages des CRA, moi, j'ai du mal à le supporter", a-t-il lancé. Ces amendements, auxquels des LREM et MoDem ont joint leurs suffrages, ont été rejetés par quelque 100 voix contre 20. 

D'autres amendements de gauche, notamment pour revenir à 45 jours, ont subi le même sort. 

Florent Boudié, chef de file LREM sur le texte, a souligné que ce ne serait "pas le solde de tout compte" sur la rétention des mineurs, un groupe de travail LREM devant plancher en vue d'une proposition de loi.

LR a notamment cherché à revenir à 135 jours, comme le prévoyait initialement le gouvernement, voire à étendre la durée à 180 jours. 

"Nous n'aurions pas ce débat si chaque étranger à qui l'on disait non à sa demande de se maintenir sur notre territoire, respectait cette décision et repartait par conséquent chez lui", a affirmé pour sa part Marine Le Pen (FN).

Catégories: Actualités

Des militants d'extrême droite bloquent un col des Alpes, lieu de passage de migrants

ladepeche.fr - sam, 04/21/2018 - 18:14
Adeptes des actions spectaculaires, des militants de Génération Identitaire ont investi samedi un col des Hautes-Alpes emprunté par les migrants cherchant à passer d'Italie en France, suscitant l'indignation d'une partie de la gauche.En matinée, une centaine de militants d'extrême-droite ont pris position au col de l'Echelle, culminant à 1.762 mètres à six kilomètres de la frontière italienne.L'endroit est devenu un "point stratégique de...
Catégories: Actualités

Des militants d'extrême droite bloquent un col des Alpes, lieu de passage de migrants

LCP Assemblée nationale - sam, 04/21/2018 - 18:14

Adeptes des actions spectaculaires, des militants de Génération Identitaire ont investi samedi un col des Hautes-Alpes emprunté par les migrants cherchant à passer d'Italie en France, suscitant l'indignation d'une partie de la gauche.

En matinée, une centaine de militants d'extrême-droite ont pris position au col de l'Echelle, culminant à 1.762 mètres à six kilomètres de la frontière italienne.

L'endroit est devenu un "point stratégique de passage des clandestins" depuis plusieurs mois. Génération Identitaire entend "veiller à ce qu'aucun (d'entre eux) ne puisse rentrer en France", a expliqué à l'AFP un porte-parole, Romain Espino.

Ce dernier dénonce "un manque de courage des pouvoirs publics" car "avec un petit peu de volonté, on peut contrôler l'immigration et les frontières".

Le groupe de militants, qui réclame "le blocage définitif" de ce col, compte majoritairement des Français, mais aussi des Italiens, Hongrois, Danois, Autrichiens, Anglais et Allemands. 

Après avoir gravi en raquettes le col enneigé, ils ont matérialisé une "frontière symbolique" avec du grillage de chantier pour "notifier" aux migrants "que la frontière est fermée et qu'ils doivent rentrer chez eux".

Une banderole géante, déployée à flanc de montagne, relaie ce message en anglais. Et si certains migrants devaient passer outre, "nous appellerions la gendarmerie (...). La justice fera après son travail", a assuré Romain Espino.

Deux hélicoptères affrétés par GI survolaient le site samedi à la mi-journée. Des drones devaient suivre, ainsi qu'un avion biplace dimanche.

Pour M. Espino, il s'agit d'"expliquer aux migrants éventuels que ce qui n'est pas humain, c'est de faire croire à ces gens qui traversent la Méditerranée ou les Alpes enneigées que ces parcours ne présentent aucun risque. C'est faux".

"Ils ne vont pas trouver l'Eldorado, c'est immoral. Ceux qui en payent les frais, ce sont les Français", a-t-il ajouté.

- Les services de l'Etat "pleinement mobilisés" -

Cette opération a fait réagir sur les bancs de la gauche, dans l'hémicycle de l'Assemblée, en plein débat prolongé sur le projet de loi asile-immigration.

Le chef de file des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a fustigé la "petite bande d'une centaine de personnes", des "amis de Madame Le Pen", qui "prétend régler le problème de la frontière" et "repousser dans la neige de pauvres gens qui s'y trouvent".

Ce à quoi, Gilbert Collard (FN) a vertement répliqué, accusant M. Mélenchon de "planer".

La ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault, a assuré que "les services de l'Etat (étaient) pleinement mobilisés pour assurer l'ordre public au col de l'Echelle". Sur place, aucune force de l'ordre n'était visible samedi après-midi.

Depuis un an, les Hautes-Alpes connaissent un afflux exponentiel de migrants, essentiellement d'Afrique de l'Ouest. Selon la préfecture, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l'Italie en 2016 et 1.900 en 2017.

Reconnaissant que la pression migratoire reste "forte" à la frontière franco-italienne, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, s'est inquiété vendredi soir à l'Assemblée de la poursuite de la coopération franco-italienne avec la montée des populismes en Europe.

"En 2017, 50.000 non-admissions ont été prononcées à cette frontière. Parce que cette pression reste forte, nous avons décidé de renouveler les contrôles aux frontières pour six mois", a-t-il dit.

Fondé en 2012, Génération identitaire (GI) avait affrété en juillet 2017 le navire C-Star dans le cadre de sa campagne "Defend Europe" en Méditerranée, pour dissuader les ONG de secourir les migrants en mer. Arrivée le 5 août au large de la Libye, l'opération avait pris fin le 17 août.

Le mouvement privilégie des actions au fort retentissement médiatique, comme la construction d'un mur devant un futur centre d'accueil pour demandeurs d'asile à Montpellier en septembre 2016 ou encore, à l'hiver 2013, des maraudes pour venir en aide aux sans-abris, destinées uniquement aux "Français de souche".

Le coût de l'opération "Alpes Defend Europe" est estimé au minimum à 30.000 euros par les organisateurs, financé "sur fonds propres des militants, avec des parrains et des donateurs".

Catégories: Actualités

Décès d'Avicii : la police d'Oman écarte la piste criminelle

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 04/21/2018 - 18:09

Le DJ suédois Avicii a été retrouvé mort vendredi soir à Oman, où il était en vacances.
Le corps du célèbre DJ suédois Avicii, mort vendredi à Oman, a été autopsié deux fois et les enquêteurs ont écarté toute piste criminelle dans la cause du décès. "Nous confirmons qu'il n'y a aucune piste criminelle retenue pour la... Lire la suite

Catégories: Actualités

Rugby: Marc Andreu vit ses derniers matches avec le Racing 92

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 18:08

A 32 ans, Marc Andreu vit ses derniers matches avec le Racing 92 et ses entraîneurs Laurent Travers et Laurent Labit dont il est très proche. Un véritable déclic pour l'ailier, plus efficace que jamais à l'heure d'affronter dimanche le Munster en demi-finales de Coupe d'Europe.

"En ce moment, rien ne peut perturber cette petite étoile au-dessus de ma tête." Avec 9 essais en 10 titularisations cette saison, dont un décisif lors du quart de finale continental remporté à Clermont (28-17), l'ailier de poche (1,70 m pour 80 kg) affiche une "forme olympique" après une saison 2016-2017 discrète (10 matches, 3 essais) ponctuée d'une blessure au bras.

"Il y a des moments dans ta carrière où tu sens que rien ne peut t'arriver", a-t-il confié mercredi lors d'un entretien à l'AFP. La maturité, l'expérience? Oui, mais surtout l'air du départ pour l'ex-international (7 sélections entre 2010 et 2013) qui a appris en début de saison des bouches de "Lolo" (Labit) et Toto (Travers) qu'il ne serait pas conservé.

"Je voulais le savoir très tôt pour pouvoir me retourner, préparer ma reconversion si je ne trouvais pas de club. Au moment où ils me l'ont annoncé, je ne jouais pas trop, j'étais un petit peu moins performant et de ce fait ils ne m'ont pas gardé. Ils prévoient un groupe sur quelques années, je ne faisais pas partie de ces plans", estime Andreu, handicapé par son manque de polyvalence vis-à-vis de Virimi Vakatawa, Joe Rokocoko, Juan Imhoff, Louis Dupichot ou la recrue Simon Zebo.

Un mal pour un bien. "Cela m'a donné envie de mieux faire, mieux travailler. J'ai préparé ma reconversion avec des projets professionnels à côté (il prépare une application de rugby, NDLR). J'ai réussi à me retourner, je suis complètement libéré au niveau de mon rugby", explique le trois-quarts.

- Le chouchou de ses messieurs -

"Lolo" et "Toto" peuvent-ils encore changer d'avis? "Ce n'est pas parce que tu fais de bonnes performances que ça va changer quelque chose pour le futur. Cela change quelque chose pour le présent: j'ai la chance de pouvoir jouer un peu plus et j'ai envie de bien finir avec eux", balaye Andreu.

Le présent, c'est un rêve de doublé Top 14-Coupe d'Europe pour le club. Le second trophée fait particulièrement saliver Andreu, déjà champion de France deux fois avec Castres (2013) et le Racing (2016).

Les deux fois, c'était avec les deux Laurent, qu'Andreu a suivi dans les Hauts-de-Seine en 2013, imité en 2014 par Brice Dulin et Antonie Claassen, en 2015 par Rémi Tales. Il voit donc le terme de neuf ans de collaboration avec le duo d'entraîneurs, qui l'avait fait venir à son arrivée dans le Tarn en 2009.

"Cela fait bizarre, quand tu as travaillé presque dix ans avec eux. Je pense que je les ai plus vus que mes parents. On a créé une relation très particulière," dit Andreu. "C'est le joueur auquel je suis le plus attaché", dit ouvertement Labit.

"Je le savais", répond l'ex-Castrais en plaisantant. "On me dit tout le temps que je suis le chouchou, même si dans le travail, il n'y a pas de chouchou. T'es bon, tu joues, t'es pas bon, tu joues pas."

- Boucler la boucle à Toulon -

Cette proximité n'est pas toujours un avantage. "C'est dur parce que quand une personne te connaît par coeur, elle attend encore plus de choses de toi".

Andreu a-t-il parfois regretté d'avoir choisi le club où la concurrence est féroce? "L'herbe n'est jamais plus verte ailleurs. Je me suis toujours dit que si j'étais là, c'est que j'avais ma place."

Andreu espère que l'herbe sera verte à Toulon, le club de ses débuts (2005-2009) qui doit compenser la retraite de Vincent Clerc et le départ de Semi Radradra à Bordeaux.

Pour boucler la boucle, le président toulonnais Mourad Boudjellal doit encore officialiser la chose. "C'est un secret de polichinelle", reconnaît Andreu. Mais même s'il attend toujours son contrat, l'ailier est plus serein que jamais.

Catégories: Actualités

L’organisation des débats sur la loi asile immigration sous le feu des critiques des oppositions

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 18:08
Dans l'opposition, des voix s'élèvent pour dénoncer une organisation des débats à l'Assemblée nationale assez peu à la hauteur des enjeux du projet de loi asile et immigration porté par Gérard Collomb.
Catégories: Actualités

Artistes et fans rendent hommage au DJ suédois Avicii, décédé à 28 ans

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 18:06

Des milliers de personnes, musiciens et fans, ont rendu hommage samedi à Stockholm au prodige suédois Avicii, un des DJs les plus célèbres de la scène électro, au lendemain de sa mort à l'âge de 28 ans à Oman.

Considéré comme l'un des meilleurs DJs au monde, Tim Bergling, de son vrai nom, a été retrouvé sans vie vendredi à Mascate, la capitale du sultanat d'Oman, où il se trouvait depuis quelques jours en vacances avec des amis.

Une source policière omanaise a déclaré à l'AFP qu'"n'y a aucune piste criminelle retenue" pour le décès de la star. La police de ce pays du Golfe a "toutes les informations sur la mort" du DJ de 28 ans, mais "refuse de les rendre publiques pour des raisons de confidentialité" à la demande de la famille, a poursuivi cette source sous couvert d'anonymat.

De Madonna à David Guetta, les messages d'artistes et d'anonymes ont afflué sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire du jeune Suédois et sa contribution à la "House" dont il était un des représentants les plus écoutés.

A l'initiative du DJ/producteur Sebastian Ingrosso et du collectif Swedish House Mafia, plusieurs milliers de personnes, souvent jeunes, se sont rassemblées samedi après-midi sur la place Sergels Torg, dans le centre de la capitale suédoise, où étaient diffusés en boucle ses titres les plus populaires.

"C'était un Mozart moderne", s'est avancé, ému, Chris Koskela, 61 ans. "Un des plus grands artistes que la Suède ait connus, au niveau de Madonna ou de David Bowie", a indiqué à l'AFP ce professeur de langues alors que la foule, souvent jeune, dansait sur "Wake me up" ou "Levels".

"Je ne trouve pas de mots. Nous étions des gamins de Suède avec des rêves et Tim nous a inspirés comme il a inspiré des millions d'autres", a tweeté Sebastian Ingrosso.

Dans la nuit de vendredi à samedi, les clubs de Stockholm ont observé une minute de silence et l'Ericsson Globe, une des plus grandes arènes de Stockholm qu'il avait remplie trois soirs de suite en 2014, a projeté son nom sur sa façade.

A l'époque, rappelle la journaliste spécialisée Annah Björk, responsable de la critique musicale au journal Svenska Dagbladet, Avicii suscitait "l'incompréhension absolue des adultes qui ne voyaient pas comment un type seul poussant des boutons sur son ordinateur pouvait attirer des foules dans le monde entier".

- Problèmes de santé -

Avicii était notamment connu du grand public pour son tube "Wake Me Up" avec le chanteur Aloe Blacc en 2013.

Le Suédois s'est hissé à deux reprises à la troisième place du classement des meilleurs DJs du monde, en 2012 et 2013, selon "DJ Magazine", la référence en la matière. Et d'après le magazine Forbes, il avait engrangé 90 millions de dollars (73 millions d'euros) entre 2012 et 2016.

Sur Spotify, ses titres affichent près de 600 millions d'écoutes.

"Tellement triste... Tellement tragique", a commenté la reine de la pop Madonna sur Instagram.

Pour la star française David Guetta, "le monde a perdu un musicien incroyablement talentueux" et Wyclef Jean, qui avait travaillé avec lui en 2016, a dit pleurer "un petit frère".

Au cours de ces dernières années, le Suédois n'avait pas fait mystère de ses problèmes de santé, comme sa pancréatite, due à une consommation excessive d'alcool. Il avait annoncé en 2016 qu'il se rangeait des platines et ne mixerait plus sur scène.

Fils de l'actrice populaire suédoise Anki Lidén, Avicii avait sorti ses premiers titres en 2010 avant de connaître une ascension fulgurante.

Son tube "Levels", sorti en 2011 et construit notamment autour d'un sample de la chanteuse de soul américaine Etta James, lui a notamment valu deux nominations aux Grammys.

Son nom de scène venait du mot sanskrit désignant un des cercles de l'enfer bouddhiste, auquel il a rajouté un "i" pour des raisons stylistiques.

Il avait publié le 17 avril un tweet: "Merci pour la nomination" de son nouvel EP (extended play) "Avicii(01)" aux Billboard Awards.

Catégories: Actualités

La Chancellerie condamne les « allégations » sur la mort d’un détenu à Toulouse

Après la publication d’une lettre de détenus affirmant que Jaouad, 27 ans, avait été battu à mort par des surveillants, le ministère se réserve le droit de donner des suites.
Catégories: Actualités

WestWorld, saison 2: Jusqu'où peut-on aller avec un robot sexuel sans devenir inhumain?

Le Huffington Post - sam, 04/21/2018 - 18:02
WestWorld, saison 2: Jusqu'où peut-on aller avec un robot sexuel sans devenir inhumain?
Catégories: Actualités

Liège-Bastogne-Liège: Bardet estime qu'il lui "manque quelque chose"

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 18:01

Liège-Bastogne-Liège est sa classique préférée mais Romain Bardet (AG2R La Mondiale), qui s'est toujours classé dans les 13 premiers lors de ses cinq premières participations, court toujours après la victoire et même le podium dans une course où, de son propre aveu, il lui "manque quelque chose".

QUESTION: Avez-vous été rassuré par la Flèche Wallonne (9e) ?

REPONSE: "Oui, si besoin était (sourire) J'ai mes repères en amont de Liège-Bastogne-Liège. La Flèche n'est pas un point de passage obligé mais l'occasion de s'imprégner aussi des routes, de monter La Redoute. J'étais content des sensations. Tout est en place, il n'y a plus qu'à espérer avoir les mêmes jambes que mercredi... et un peu de réussite."

Q: Etes-vous inspiré par l'initiative de Vincenzo Nibali qui est passé à l'attaque dans la Flèche Wallonne ?

R: "Sur Liège, ça a davantage de chances de réussir que sur la Flèche. On sait que la Flèche est souvent une course de côte et cela a encore été le cas mercredi. Avec les bonnes conditions (météo), il risque d'y avoir encore plus de coureurs au pied des dernières ascensions de Liège, donc plus de coéquipiers présents. Il faudra être plus fin tactiquement. Pour un coureur comme moi, il faut des circonstances favorables, il faut provoquer, inventer des choses. L'an dernier, j'ai viré en troisième position aux 200 mètres et je n'ai pas fini sur le podium (6e). Je suis régulier mais il me manque quelque chose et c'est hyper frustrant. Ce n'est pas un mouvement que je pourrai faire tout seul. Les coureurs dans ma position devront trouver des idées s'ils veulent gagner."

Q: Etes-vous prêt à tout risquer ?

R: "Des places de 6, de 9, de 13, j'en ai... Je rêve mieux qu'un top 10 ! J'ai l'avantage de bien connaître la course, de jauger à quel moment on peut y aller ou pas. J'aviserai en fonction des circonstances. Je ne suis qu'un outsider. Je me dis qu'un jour il y aura des circonstances favorables, une course de mouvement. Liège est une course où l'on se retourne beaucoup. Quand on voit un groupe de 20-25 avec deux ou trois Movistar, deux Quick-Step, on sait qu'il y a peu de chances que ça se décide avant (le dernier kilomètre)."

Catégories: Actualités

Allemagne: Hoffenheim déchaîné, le Bayern en roue libre

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 17:56

Hoffenheim s'est rapproché du top 4 de la Bundesliga, synonyme de Ligue des champions, en passant cinq buts au RB Leipzig samedi (5-2), histoire de mettre la pression sur Dortmund (4e) et Leverkusen (3e) qui s'opposent dans la soirée.

Un doublé de Mark Uth (14, 59) et trois autres buts de Gnabry (35), Kaderabek (45) et Rupp (64) ont prolongé la série noire de Leipzig, éliminé par Marseille en quarts de finale de l'Europa League.

Conséquence directe de ce résultat, Hoffenheim prend la 5e place à Leipzig, vice-champion l'an dernier mais plombé par une différence de buts indigne d'un prétendant à la C1: 0, en ayant encaissé 25 buts de plus que le Bayern Munich.

Pendant ce temps-là, le Bayern, déjà champion avec une marge colossale (plus 20 points), a préparé tranquillement sa demi-finale de C1 face au Real Madrid, mercredi en faisant tourner son effectif et en faisant débuter le jeune Lukas Mai (18 ans) en défense.

Les hommes de Jupp Heynckes, en roue libre, ont fait durer le plaisir sur la pelouse d'Hanovre (3-0), jusqu'à l'ouverture du score par Thomas Müller (57). Puis ils ont fait le break par Robert Lewandoski (73) et Sebastian Rudy (89), histoire de parfaire une démonstration de champion.

De son côté, le Hertha Berlin a fait aussi bien que le Bayern en allant gagner à l'extérieur, sur les terres de l'Eintracht Francfort (3-0), qui reste 7e du classement.

Dans le ventre mou, le VfB Stuttgart a logiquement battu le Werder Brême (2-0) tandis que, dans le match de la peur, Hambourg, 17e, a préservé un semblant d'espoir en battant de justesse le 16e, Fribourg (1-0).

Après le choc de cette 31e journée, programmé samedi soir entre le Borussia Dortmund et le Bayer Leverkusen, il va falloir attendre dimanche soir pour voir évoluer l'actuel dauphin du Bayern, Schalke 04, sur la pelouse du FC Cologne.

Catégories: Actualités

Décès du DJ Avicii: "pas de piste criminelle", selon une source policière à Oman

France 24 - L'info en continu - sam, 04/21/2018 - 17:52

Le corps du célèbre DJ suédois Avicii, mort vendredi à Oman, a été autopsié deux fois et les enquêteurs ont écarté toute piste criminelle dans la cause du décès, a indiqué samedi à l'AFP une source au sein de la police omanaise.

"Nous confirmons qu'il n'y a aucune piste criminelle retenue pour la mort" de la star mondiale de la musique électro, a déclaré cette source sous couvert d'anonymat.

La police de ce pays du Golfe a "toutes les informations sur la mort" du DJ de 28 ans, mais "refuse de les rendre publiques pour des raisons de confidentialité" à la demande de la famille, a poursuivi cette source.

Considéré comme l'un des meilleurs DJs au monde, Tim Bergling, de son vrai nom, a été retrouvé sans vie vendredi à Mascate, la capitale du sultanat d'Oman, où il se trouvait depuis quelques jours en vacances avec des amis.

De Madonna à David Guetta, les messages d'artistes et d'anonymes ont afflué sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire du jeune Suédois et sa contribution à la musique électro.

Avicii était notamment connu du grand public pour son tube "Wake Me Up" avec le chanteur américain Aloe Blacc en 2013.

Le Suédois s'est hissé à deux reprises à la troisième place du classement des meilleurs DJs du monde, en 2012 et 2013, selon "DJ Magazine", la référence en la matière.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités