Actualité

Cantines publiques : au moins 50 % de bio en 2022

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 08:07
Les repas dans la restauration collective publique devront comprendre, au plus tard en 2022, au moins 50 % de produits issus de l'agriculture biologique ou tenant compte de la préservation de l'environnement, ont décidé hier les députés en commission. La commission des Affaires économiques de l'Assemblée, qui examine depuis mardi le projet de loi agriculture et alimentation, a adopté des amendements de l'ancienne ministre de l'Écologie...
Catégories: Actualités

La réforme de la justice présentée Conseil des ministres

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 08:07
La ministre de la Justice, Nicole Belloubet présente aujourd'hui en Conseil des ministres son vaste projet de réforme de la justice. Depuis février, les avocats et les magistrats s'y opposent lui reprochant d'affaiblir les droits de la défense et de limiter l'accès au juge. Grèves reconductibles ou «perlées», «journées mortes dans la justice» avec rassemblements autour de couronnes funéraires, puis manifestation nationale de milliers de...
Catégories: Actualités

Loi asile immigration, l'opposition se crispe

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 08:06
C'est dans une ambiance électrique que se sont déroulés les débats de mardi et mercredi portant sur le projet controversé de loi asile et immigration. Le gouvernement a néanmoins réussi à faire voter hier matin l'article qui étend la «réunification familiale» pour les mineurs reconnus réfugiés, très contesté par la droite et le FN, l'ensemble de l'opposition dénonçant aussi la tenue des débats. Avant-hier, tard dans la soirée la ministre...
Catégories: Actualités

De plus en plus de mineurs isolés en Occitanie

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 08:06
Le parcours de H., jeune homme originaire de Guinée, ressemble à celui de bien des migrants. Pour se rendre en Europe, le garçon qui affirme avoir 16 ans, a parcouru des milliers de kilomètres, à pied, en bus ou en voiture. Mali, Algérie et enfin Maroc. Là, il a traversé la Méditerranée sur un simple zodiac, malgré les risques encourus. «Des gens vomissaient, de l'eau rentrait à bord du bateau, j'avais peur qu'il coule», raconte H. Un parcours...
Catégories: Actualités

Rémi Bourguignon, enseignant-chercheur : «Les syndicats ne mobilisent pas les salariés»

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 08:02
Voit-on aujourd'hui une convergence des luttes, comme le souhaite la CGT ? La question est plutôt de savoir si cette convergence des luttes rassemble largement ou reste très minoritaire. La CGT cherche à mobiliser d'autres bastions syndicaux car elle a du mal à mobiliser au sein des cheminots au-delà de leur base syndicale. Pourquoi n'y a-t-il pas plus d'union entre les syndicats sur les mouvements sociaux ? La convergence des luttes est un...
Catégories: Actualités

Grâce et civisme: ce que Washington peut apprendre de Barbara Bush

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 08:01

A l'heure des attaques personnelles et des querelles partisanes, le parcours de l'ancienne Première dame Barbara Bush, décédée mardi à 92 ans, rappelle à la bulle politique de Washington l'importance des valeurs qu'elle incarnait: la pudeur et l'élégance.

Les responsables politique de tous bords ont rendu hommage à "la Première Grand-Mère" de l'Amérique, connue pour ses cheveux blancs et son style vestimentaire bourgeois.

Son mariage de 73 ans avec George H.W. Bush, plus longue union présidentielle de l'histoire américaine, a renforcé son image de partenaire loyale et honnête, dans une ville où l'hypocrisie est monnaie courante chez les politiques.

"Il est important que les gens aient à l'esprit la dignité, le civisme et l'élégance qu'elle a apportés à la vie publique", a expliqué à l'AFP John Cornyn, numéro deux des républicains au Sénat.

"Il est rassurant de se souvenir qu'il y a des gens comme elle, son mari et sa famille qui placent la barre très haut", a ajouté l'élu du Texas, Etat d'adoption de Barbara Bush.

Une barre que ne parvient pas à atteindre la vie politique actuelle, rythmée par les invectives et les insultes du président Donald Trump.

Le démocrate Patrick Leahy, doyen du Sénat, se souvient d'une époque où le respect était de mise même en cas de désaccord politique, comme cela a souvent été le cas entre lui et le républicain George H.W. Bush (président de 1989 à 1993).

"Ma femme comme moi avons énormément d'estime pour eux", explique l'élu du Vermont, qui siège au Congrès depuis 1975.

"Beaucoup de gens aiment parler des valeurs familiales, mais ils n'appliquent pas leur discours", ajoute-t-il.

- "Dignité et civisme" -

Après son départ de la Maison Blanche, Barbara Bush a cherché à rapprocher démocrates et républicains, expliquant notamment sur la radio nationale NPR en 1994 que les partis devraient être "très inclusifs, et non exclusifs".

Pour l'ancienne représentante républicaine Connie Morella, la personnalité "humble" de Barbara Bush, sa candeur et son approche diplomatique, sa disposition à trouver des compromis et son respect manquent au Congrès actuellement.

"Maintenant, c'est comme si on était en pleine guerre tribale", a déclaré jeudi l'ancienne représentante américaine à l'OCDE, choisie en 2003 pour ce poste par le président George W. Bush, le fils de Barbara.

"Ils ne se connaissent pas, donc c'est impossible pour eux de se respecter", a-t-elle ajouté.

Pour la cheffe de la minorité démocrate à la Chambre des représentants Nancy Pelosi, qui a fait son arrivée au Congrès quand George Bush père était président, l'ancienne Première dame "apportait de la dignité, du civisme et de l'esprit à tout ce qu'elle faisait".

Des qualités qui détonneraient avec le ton abrasif, et parfois corrosif, utilisé de nos jours à Washington.

Le sénateur républicain Bob Corker, qui a déjà été la cible de tweets rageurs du président Trump, se souvient d'une visite de George et Barbara Bush chez lui, dans le Tennessee, en 2000.

"Il n'y avait pas de fanfare mais beaucoup d'humilité", détaille-t-il. Est-ce qu'une telle approche pourrait encore être synonyme de succès de nos jours dans la capitale fédérale? La réponse est sans appel: "Oh mon Dieu, oui".

Catégories: Actualités

Un master sino-suisse pour former les acteurs du développement durable

L’université de Genève et l’université chinoise Tsinghua, à Pékin, cofondent un master consacré à la réalisation des dix-sept Objectifs de développement durable fixés par l’ONU.
Catégories: Actualités

L’Afrique en alerte face à une forme de paludisme qui ne craint pas les médicaments

Paludisme, la guerre d’usure (6/10). En Asie, un parasite résistant aux traitements se propage rapidement : son arrivée sur le continent serait catastrophique.
Catégories: Actualités

Universités: le blocage de Tolbiac levé après une intervention policière

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 08:00

Le blocage du site universitaire parisien de Tolbiac, lieu emblématique de la mobilisation contre la réforme de l'accès à la fac, a été levé vendredi à l'issue d'une vaste opération de police lancée au petit matin.

Au moins une centaine de CRS ont pénétré à 5H00 du matin sur le site Pierre Mendes-France, une tour de 22 étages occupée depuis le 26 mars, essuyant notamment des jets de bouteilles de verre et autres projectiles dans une ambiance très tendue, a constaté une journaliste de l'AFP.

Quelques minutes avant, les occupants des lieux avaient sonné l'alarme, semant la confusion. Certains se sont retranchés à l'intérieur tandis que d'autres tentaient de s'enfuir en escaladant la grille tout en lançant des projectiles sur les forces de l'ordre, a constaté la journaliste de l'AFP.

Les abords du site, dans le XIIIe arrondissement, ont ensuite été bouclés par la police.

L'opération a pris fin vers 06H00, a annoncé la préfecture de police de Paris (PP) à l'AFP, indiquant qu'une centaine de personnes avaient quitté les lieux dans le calme. Un individu a été interpellé pour outrage et rébellion.

"On n'a pas fait acte de résistance", a confirmé à l'AFP un des occupants, cagoulé. "Perso, je dormais pas. C'est venu comme ça, ils ont pas cherché à savoir qui faisait quoi qui était qui et il y a eu des violences, des intimidations quand on nous traite de petits étudiants", a-t-il affirmé.

"On est fatigué surtout parce qu'on était dans le stress de savoir à quel moment on allait être délogés. On a eu la réponse", a-t-il ajouté.

L'opération s'est déroulée "dans le calme, aucun incident", a assuré la PP. Dans un communiqué, elle a par ailleurs relevé "des dégradations nombreuses" sur le site qui sont en cours de constatation "aux fins d?exploitation dans un cadre judiciaire".

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a salué dans un communiqué "la réussite de cette opération dans un contexte d'intervention délicat". "Désormais, le site Tolbiac sera repris par l?Université qui le fermera pour des raisons de sécurité et de remise en état, suite aux dégradations des occupants", a-t-il ajouté.

- "Capharnaüm" -

L'intervention des forces de l'ordre avait été réclamée dès le 9 avril par Georges Haddad, président de l'université Paris-1 dont dépend Tolbiac, inquiet de la situation après la découverte de cocktails molotov sur le site.

"J'ai du mal à le décrire (le site) tellement je suis consterné par l'état du centre, un vrai capharnaüm. La violence, la drogue, le sexe même", avait récemment déclaré M. Haddad sur Cnews.

La préfecture de police n'avait toutefois pas immédiatement donné suite à sa demande, invoquant une "appréciation technique". Compte-tenu de la "particularité topographique" du site, "c?est presque plus dangereux (d?intervenir) que de ne pas intervenir", avait expliqué dimanche Emmanuel Macron, lors de son interview sur BFMTV, RMC et Mediapart pour justifier la prudence de la préfecture.

Réagissant à l'évacuation, M. Haddad a fait part de son "immense soulagement".

"Je suis heureux qu'il n'y ait eu aucun blessé et je tiens à remercier tous les personnels de l'université qui se sont dévoués jour et nuit pour assurer la sécurité et la sûreté dans le centre", a-t-il ajouté sur BFMTV, affirmant qu'il comptait sur les forces de l'ordre pour "sécuriser le site" pendant la semaine de vacances qui débute lundi.

Le syndicat UNI (classé à droite), qui avait déposé plusieurs recours en justice infructueux pour contraindre les forces de l'ordre à intervenir, a lui aussi salué l'évacuation tout en espérant que "des plaintes pénales" seraient déposées pour les "dégradations et les agressions" qui auraient accompagné cette occupation.

Depuis plusieurs semaines, quatre universités sont totalement bloquées et une dizaine de sites (sur 400) perturbés pour protester contre la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), accusée par ses détracteurs d'instaurer un système de "sélection" déguisée.

Le 9 avril, des CRS étaient également intervenus à la faculté de Nanterre, autre point chaud de la mobilisation, pour lever le blocage d'un bâtiment.

A Montpellier, le tribunal administratif a ordonné mercredi aux occupants de l'université Paul-Valéry, bloquée depuis mi-février, de "libérer les lieux sans délai" mais les forces de l'ordre ne sont pas encore intervenues.

Catégories: Actualités

Pamiers. Budget 2018 : hausse des taux d'imposition de 5%

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:59
On avait bien compris, depuis la présentation des orientations budgétaires, qu'il y avait anguille sous roche : le poisson est sorti de sous son caillou : ce sera plus 5 % d'augmentation sur les taux d'imposition par la communauté de communes en 2018 (les quatre taxes). Ainsi en ont décidé hier les élus, en conseil communautaire, après la proposition de budget et de vote des taux présentés par Jean-Claude Combres, vice-président chargé des...
Catégories: Actualités

La contestation gagne de nouveaux secteurs

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:58
Hier, les cheminots ont été rejoints dans la rue par les étudiants, les fonctionnaires ou encore les salariés de l'énergie. Un début de convergence des luttes qui a eu du mal à rassembler au-delà de la CGT. «Convergence des luttes», ont scandé les manifestants hier un peu partout en France. Cheminots, personnels hospitaliers, postiers, fonctionnaires, étudiants : ils étaient près de 120000, côte à côte hier, partout en France, à l'appel de la...
Catégories: Actualités

Cuba : Miguel Diaz-Canel succède comme prévu à Raul Castro

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:58
Désigné unique candidat mercredi, Miguel Diaz-Canel, 57 ans, a été élu par les députés pour un mandat renouvelable de cinq ans, avec 603 voix sur 604 possibles, soit 99,83 % des suffrages. «Le mandat donné par le peuple à cette législature est de poursuivre la révolution cubaine dans un moment historique crucial», mais aussi les réformes économiques entamées par Raul Castro, a-t-il déclaré dans son premier discours en tant que président du...
Catégories: Actualités

Espagne : ETA serait prêt à annoncer sa dissolution

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:58
Sauf «imprévu de dernière minute»… L'organisation indépendantiste basque ETA (Euskadi ta Askatasuna : Pays basque et liberté) devrait annoncer sa dissolution le 5 ou le 6 mai au Pays basque français, par une «déclaration très claire», a assuré, hier, à la radio publique basque, Alberto Spectorovsky, professeur d'université en Israël et membre du Groupe international de contact (GIC) qui a travaillé à la paix dans la région. En France, le GIC,...
Catégories: Actualités

Europe : Macron et Merkel recherchent un compromis

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:57
Les différences de vision, notamment sur la question de l'Europe, se sont clairement exprimées hier lors de la rencontre entre Angela Merkel et Emmanuel Macron. Lors de sa rencontre avec Angela Merkel, à Berlin hier, Emmanuel Macron avait bon espoir d'obtenir d'avantage de «solidarité» financière dans le cadre de son projet de refondation de l'Europe. Il n'a finalement obtenu qu'une réponse des plus réservées de la part de la part de la...
Catégories: Actualités

Grande Barrière de corail : une «hécatombe catastrophique»

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:57
En 2016, une vague de chaleur s'est abattue sur la Grande Barrière de corail, en Australie. Selon une étude de «Nature» révélée avant-hier, ce phénomène, lié au réchauffement global, a tué 30 % des coraux présents dans ce joyau du Patrimoine mondial. La Grande Barrière de corail, inscrite au patrimoine de l'Unesco depuis 1981, s'étend sur plus de 348 000 km carrés, le long de la côte australienne et constitue donc le plus grand massif...
Catégories: Actualités

Très contestée, la réforme de la justice présentée en Conseil des ministres

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 07:55

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet présente vendredi en Conseil des ministres son vaste projet de réforme de la justice, très critiqué par avocats et magistrats, qui lui reprochent d'affaiblir les droits de la défense et de limiter l'accès au juge.

Grèves reconductibles ou "perlées", "journées mortes dans la justice" avec rassemblements autour de couronnes funéraires, puis manifestation nationale de milliers de personnes, principalement des avocats, à Paris le 11 avril: depuis février, la mobilisation contre le projet de loi de programmation pour la justice 2018-2022 ne faiblit pas.

La garde des Sceaux et le Premier ministre Edouard Philippe ont ouvert en octobre cinq grands chantiers: la simplification des procédures pénale et civile, l'organisation territoriale, la numérisation, le sens et l'efficacité des peines. Le champ de la réforme est très large.

Parmi les objectifs: "rétablir la confiance de nos concitoyens dans notre justice". "L'état de nos juridictions et de nos prisons ne répond pas aux attentes des citoyens", souligne le projet de loi.

Hasard du calendrier, la direction de l'administration pénitentiaire a annoncé jeudi un nouveau record de détenus dans les prisons françaises, avec 70.367 personnes incarcérées au 1er avril. Le taux d'occupation atteint en moyenne 118% dans les prisons, mais grimpe à 143% dans les maisons d'arrêt.

Face à une surpopulation carcérale chronique, Emmanuel Macron a annoncé une profonde réforme du système des peines, qui proscrira les détentions courtes mais assurera l'application de celles de plus d'un an, tout en multipliant les alternatives en milieu ouvert. L'objectif n'est plus de 15.000 nouvelles places de prison comme promis pendant la campagne électorale, mais de 7.000 places d'ici 2022.

Dans un pays sous constante menace jihadiste, un parquet national antiterroriste va être créé: cela permettra, selon le gouvernement, de disposer d'une "véritable force de frappe judiciaire" et de décharger le parquet de Paris "de ce contentieux lourd et spécifique".

Autre grande annonce: l'expérimentation d'un tribunal criminel départemental. A mi-chemin entre cour d'assises et tribunal correctionnel, il jugera des crimes allant jusqu'à 20 ans de réclusion. Il sera composé de magistrats uniquement et non de jurés populaires. Environ 57% des affaires actuellement jugées aux assises (sur un total de 2.000) seront concernées.

- Juge d'instruction "écarté"? -

Le projet le plus contesté est la fusion des tribunaux d'instance (TI) et de grande instance (TGI). Elle intervient dix ans après la réforme de la carte judiciaire de l'ex-ministre Rachida Dati, qui a laissé un traumatisme dans les juridictions. Les TI sont des lieux de justice de proximité, où sont jugées les affaires civiles (surendettement, loyers impayés, tutelles, etc.) pour lesquelles la demande porte sur des sommes inférieures à 10.000 euros.

Pour l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire), cette fusion conduira à la suppression de plus de 300 tribunaux d'instance et de la fonction du juge d'instance. Mais la garde des Sceaux n'a cessé de le répéter: il n'y aura pas de fermeture de tribunal. Cette fusion permettra, selon la Chancellerie, de rendre "plus lisible et plus efficace" la justice civile.

Pour Céline Parisot (USM), cette analyse est "une escroquerie intellectuelle". "Des contentieux vont passer à la trappe, noyés au sein du TGI", assure-t-elle.

Pour cette magistrate, le projet de réforme "révolutionne la justice". "Au civil, on déjudiciarise" en limitant l'accès au juge, souligne-t-elle. Un exemple: la révision de la pension alimentaire sera confiée aux directeurs des Caisses d'allocations familiales (CAF), et non plus à un juge, selon une expérimentation.

La bâtonnière de Paris Marie-Aimée Peyron reconnaît avoir obtenu le retrait de dispositions, "mais il y en a tellement d'autres, attentatoires aux droits de la défense". "Tout est fait pour le parquet et la police. (...) On écarte le juge d'instruction", dénonce-t-elle. "Aujourd'hui, 5% des dossiers vont à l'instruction, et avec la réforme, il y en aura deux fois moins", assure Basile Ader, le vice-bâtonnier.

La question du budget de la justice est omniprésente. Selon l'USM, il représente 1,8% du budget public français, ce qui place la France à la 23ème place sur 28 pays dans l'Union européenne.

Le projet de loi de programmation prévoit qu'il passe de 6,7 milliards d'euros en 2017 à 8,3 milliards en 2022.

Catégories: Actualités

L'accès au col de Marmare fermé jusqu'à fin octobre

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:54
L'hiver a été rude, y compris pour le réseau routier départemental. Un glissement de terrain a, en effet, emporté une importante portion de la RD 20, quelque 300 mètres avant l'arrivée au sommet du col de Marmare depuis la commune de Caussou, rendant le passage des véhicules impossible dans les deux sens de circulation. Le constat a été réalisé, en début de semaine, par les personnels de la direction des routes départementales lors de...
Catégories: Actualités

Pamiers. «L'urgence sociale» converge à Pamiers

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:54
Plusieurs centaines de manifestants, se sont réunis hier matin à Pamiers, en zone commerciale, pour répondre à une situation «d'urgence sociale» . Un tour d'horizon départemental des luttes en cette journée de revendication nationale. Ils ont convergé de partout ! À la vitesse de leurs opérations «escargot». Ce furent, hier, les manifestants ariégeois, venus de tous les recoins de l'Ariège, porter leur colère au cœur de Pamiers, dans le cadre...
Catégories: Actualités

NBA: Golden State et La Nouvelle-Orléans implacables

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 07:52

Le champion en titre Golden State et La Nouvelle-Orléans ont fait un grand pas vers le 2e tour des play-offs NBA jeudi en dominant pour la troisième fois en autant de matches respectivement San Antonio (110-97) et Portland (119-102).

Les Warriors ont signé sur le parquet des Spurs leur 19e victoire lors de leurs vingt derniers matches de play-offs.

Dimanche, toujours sur le parquet de San Antonio, ils peuvent composter leur billet pour les demi-finales de conférence.

Mais les joueurs de Steve Kerr se gardaient bien de tout triomphalisme après une rencontre disputée dans un contexte difficile pour leurs adversaires: les Spurs étaient en effet privés de leur emblématique entraîneur Gregg Popovich, dont l'épouse, Erin, est décédée mercredi à l'âge de 67 ans.

"Nos joueurs peuvent être fiers de ce qu'ils ont accompli", a insisté l'Italien Ettore Messina, l'adjoint de Popovich promu entraîneur en chef en son absence.

"C'était vraiment une journée triste", a résumé Tony Parker, le meneur français de San Antonio qui a présenté les Popovich comme des parents de substitution à son arrivée dans le Texas en 2001 à 19 ans.

Lors de sa conférence de presse d'après-match, Parker n'a pas eu envie de commenter sa prestation offensive, l'une de ses meilleures de la saison avec 16 points.

- "Difficile et étrange" -

"J'ai d'autres choses en tête que le basket", a-t-il reconnu.

Même sentiment de tristesse pour Steve Kerr, ancien joueur des Spurs qui présente Popovich comme l'un de ses mentors: "C'était un match difficile et étrange, c'était bizarre de ne pas voir +Pop+ sur le banc des Spurs", a-t-il admis.

Devant son public, San Antonio a fait jeu égal avec Golden State pendant la première période, avant de lâcher prise face à l'efficacité offensive de Kevin Durant (26 pts) et Klay Thompson (19 pts).

Les Warriors, toujours privés de Stephen Curry, blessé au genou gauche depuis le 23 mars, ont fait aussi la différence avec leur agressivité en défense.

"On est en train de monter en puissance en défense, c'est ce niveau qu'il faut atteindre match après match pour viser le titre", a prévenu Draymond Green.

"Rien n'est encore fait dans cette série: les Spurs n'ont plus rien à perdre et on connaît la qualité de cette équipe", a-t-il ajouté.

- Embiid cauchemar masqué -

Mais Golden State, qui n'a pas été épargné par les blessures cette saison, a connu deux grosses frayeurs en fin de match quand tour à tour Shaun Livingtson et Kevin Durant se sont tordu une cheville et ont quitté leurs coéquipiers en boitant légèrement.

"Tout va être OK pour eux", a assuré Steve Kerr après la rencontre.

De son côté, La Nouvelle-Orléans continue de martyriser Portland qui avait pourtant abordé ces play-offs en pleine confiance en ayant terminé à la 3e place de la conférence Ouest.

Les Pélicans ont étouffé les Trail Blazers avec un premier quart-temps étincelant (36-20).

Nikola Mirotic a marqué 30 points en 30 minutes (12 sur 15 au tir) et Anthony Davis a apporté 28 points et 11 rebonds.

A l'Est, Philadelphie a repris l'avantage et mène deux victoires à une face à Miami après son succès sur le parquet du Heat (128-108).

Pour le premier match de play-offs de sa carrière, le pivot camerounais des Sixers Joel Embiid a fait souffrir Miami avec ses 23 points et sept rebonds.

"Je vais être le cauchemar du Heat", a insisté Embiid qui portait un imposant masque de protection après son opération du plancher orbital gauche fin mars.

Catégories: Actualités

Auch. Manifestants contre militants de la campagne européenne du candidat LREM au marché d'Auch

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:52
La manifestation auscitaine contre le gouvernement a failli tourner au pugilat, au marché, quand le cortège a rencontré le stand de campagne européenne du candidat LREM. Hier, la manifestation pour la défense des services publics a bien failli déraper, lorsque les opposants au gourvenement ont croisé la route du candidat La République En Marche au marché, qui menait campagne au marché pour les élections européennes. L'ambiance était bon...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités