Actualité

Au cimetière américain de Colleville, des jumeaux réunis 74 ans après la guerre

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:52
Soixante-quatorze ans après son décès, un soldat américain a été enterré aux côtés de son jumeau lors d''une cérémonie au cimetière américain de Colleville-sur-Mer. Récemment identifié, son corps a pu rejoindre celui de son frère tué le même jour.
Catégories: Actualités

FR NW PKG SPORT LONG 14H30

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:47
2018-06-20 14:48 FR NW PKG SPORT LONG 14H30
Catégories: Actualités

"A genoux les gars" : une comédie crue et féministe sur le désir et l’interdit

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:45
Dans ce numéro 100% cinéma, Thomas Baurez et Vincent Roux reçoivent le réalisateur Antoine Desrosières pour son nouveau long métrage "A genoux les gars", une comédie sur un chantage à la sextape dans la banlieue d’aujourd’hui. Au sommaire également : "How to talk to girls at parties", ovni punk signé John Cameron Mitchell. Et “Bécassine!”, revue et corrigée par Bruno Podalydès.
Catégories: Actualités

Le chef étoilé Alexis Gauthier annonce que son restaurant à Londres sera 100% vegan d'ici deux ans

Le Huffington Post - mer, 06/20/2018 - 14:45
Le chef étoilé Alexis Gauthier annonce que son restaurant à Londres sera 100% vegan d'ici deux ans
Catégories: Actualités

L'accord Macron-Merkel pour un budget de la zone euro est-il vraiment si "historique"?

Le Huffington Post - mer, 06/20/2018 - 14:42
L'accord Macron-Merkel pour un budget de la zone euro est-il vraiment si "historique"?
Catégories: Actualités

L'environnement sera inscrit dans l'article 1 de la Constitution

ladepeche.fr - mer, 06/20/2018 - 14:41
Pour les ONG, c'est un symbole fort qui permettra de mieux protéger la planète: Nicolas Hulot a annoncé mercredi que la défense de l'environnement serait inscrite dans l'article 1 de la Constitution, et non dans l'article 34 comme envisagé initialement. "Ça sera dans l'article 1, maintenant (dans) la formulation il faut regarder (...) notamment la portée juridique", a déclaré le ministre de la Transition, qui accompagnait Emmanuel Macron dans...
Catégories: Actualités

Mondial-2018: une star de la BBC accusée de "racisme" après un tweet sur les Sénégalais

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:40
"Raciste", "imbécile", "enfoiré": Alan Sugar, un présentateur star de la BBC, affrontait mercredi un déluge de critiques après avoir publié un tweet assimilant les joueurs de l'équipe de foot du Sénégal à des vendeurs à la sauvette sur une plage de Marbella. "Je reconnais certains de ces gars de la plage de Marbella. Des gars débrouillards", a-t-il écrit dans ce tweet, accompagné d'un montage photo montrant l'équipe du Sénégal à côté de sacs à main et lunettes de soleil vendues sur un drap faisant fortement penser à des produits contrefaits. Sitôt publié, le message du présentateur de l'émission "The Apprentice", qui consiste à choisir le candidat idéal pour entrer dans son entreprise, a suscité des réactions enflammées sur les réseaux sociaux. "Un tweet choquant, ignoble", a dénoncé la journaliste de la BBC Babita Sharma. "C'est particulièrement raciste", a estimé pour sa part l'actrice Kelechi Okafor. Le tweet d'Alan Sugar, insiste-t-elle, est construit sur les stéréotypes racistes voulant que "1) tous les Noirs se ressemblent 2) sont pauvres 3) ne peuvent pas s'élever socialement". Alors que la polémique enflait, l'intéressé a supprimé son tweet et accusé ses détracteurs de manquer d'humour. "Je viens de lire la réaction à mon tweet amusant sur les types sur la plage de Marbella... Il semble qu'il a été mal interprété et jugé offensant par quelques personnes", a-t-il tweeté, avant de présenter finalement ses excuses dans un autre message. Alan Sugar, un homme d'affaires qui avait notamment fondé la marque informatique Amstrad, n'en est pas à son premier scandale: rebondissant sur des accusations d'antisémitisme au sein du Labour, il avait posté en début d'année un autre montage photo plaçant côte à côte Hitler et le chef des travaillistes, Jeremy Corbyn.
Catégories: Actualités

Sommet franco-allemand : Merkel accepte le principe d'un budget de la zone euro

LCP Assemblée nationale - mer, 06/20/2018 - 14:39
EUROPEAngela MerkelEmmanuel Macron

QUESTIONS D'ACTU, en direct les mardis et mercredis de 14h à 16h30, c’est le temps fort de la vie politique et parlementaire sur LCP : une grande session d’actualité parlementaire à l’occasion des Questions au Gouvernement, pour suivre et décrypter ce rendez-vous incontournable de l’Assemblée nationale.

Catégories: Actualités

Les imprimés, les crop tops, et les sacs tissés parmi les essentiels mode de l'été

ladepeche.fr - mer, 06/20/2018 - 14:37
A quelques jours des premiers départs en vacances, Pinterest lève le voile sur les pièces mode qui génèrent le plus d'idées et d'intérêt sur sa plateforme de recherches visuelles. L'occasion de découvrir les essentiels à glisser dans sa valise pour parader avec style sur la plage tout au long de l'été.D'une façon générale, les imprimés et les couleurs vives auront la cote cet été, offrant un peu de gaieté aux looks de plage. Certains motifs...
Catégories: Actualités

Le télétravail, défi pour la culture d'entreprise

Slate.fr - mer, 06/20/2018 - 14:31
Travailler depuis son domicile ou un espace de coworking: une pratique de plus en plus répandue. Pour les salariés et les salariées, c'est une solution pour réduire le temps perdu en trajets et profiter, souvent un jour par semaine, du confort du domicile. Un solution idéale pour beaucoup, mais pas encore à la portée de tous; les sondages le montrent, il y une forte différence entre le nombre de salariés et de salariées qui aimeraient télétravailler et le nombre de celles et ceux qui le font vraiment. Pourquoi un tel écart? Quels sont les freins du coté des dirigeants? Comment adapter la culture d'entreprise à cette nouvelle relation au travail? Les réponses dans ce nouvel épisode d'In the mood for work. Lire la suiteTags: télétravailentrepriseRubriques: Tech & internetÉconomieDate: Wednesday, June 20, 2018 - 14:30Photo: Podcast: <iframe frameborder="no" height="200" scrolling="no" src="https://player.megaphone.fm/SLT6403678450?" width="100%"></iframe>
Catégories: Actualités

Boris Becker, l'ancien champion qui accumule les revers

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:30
Controverse burlesque autour de son prétendu statut de diplomate centrafricain, déboires financiers et frasques conjugales qui alimentent les tabloïds: les nuages s'amoncellent pour l'ancienne star du tennis allemand Boris Becker, qui vit une reconversion cauchemardesque. Criblé de dettes, déclaré en faillite il y a un an, l'ex numéro un mondial, aujourd'hui âgé de 50 ans, va de Charybde en Scylla depuis sa retraite sportive en 1999. Depuis peu, il est même au coeur d'un imbroglio inédit autour de l'authenticité d'un passeport diplomatique qu'il affirme tenir des autorités de la République de Centrafrique. "Boum Boum" dit avoir été nommé en avril par le président centrafricain Faustin Archange Touadéra "attaché" auprès de l'Union européenne pour les affaires culturelles, sportives et humanitaires de ce pays longtemps déchiré par la guerre civile et qui demeure l'un des plus pauvres au monde. La nouvelle, plutôt passée inaperçue, a suscité un intérêt beaucoup plus large lorsque le triple vainqueur de Wimbledon a invoqué mi-juin un prétendu statut diplomatique et l'immunité attenante auprès de la justice britannique pour échapper à des poursuites pour des dettes de plusieurs millions d'euros après avoir été déclaré en faillite en 2017. Problème: mardi, le ministère des Affaires centrafricain a qualifié le document de "faux" et qu'il provenait manifestement d'un lot "de passeports vierges volés en 2014". - Ubuesque - Becker, lui, soutient mordicus que le document est authentique: "c'est un fait que je suis aujourd'hui un diplomate de Centrafrique", a-t-il affirmé mardi dans un entretien vidéo à un magazine allemand, affirmant avoir obtenu son passeport "de l'ambassadeur" de Centrafrique à Bruxelles. Ce dernier, Daniel Emery Dede, avait "confirmé" lundi que l'Allemand était en possession d'un passeport diplomatique centrafricain. L'affaire, qui s'annonce ubuesque, marque une étape de plus dans le chemin de croix qu'est devenue la retraite de l'ancienne star du tennis allemand, malgré les quelques 20 millions de dollars accumulés durant sa carrière, entre déboires sentimentaux, placements calamiteux et dettes abyssales. Juste avant l'affaire du passeport, sa séparation avec son épouse Lilly, une mannequin et star de télévision de 41 ans avec laquelle il a eu un enfant, a alimenté pendant plusieurs semaines la une de la presse people. En 2001, il divorce de son épouse Barbara après la révélation d'une aventure avec un mannequin russe en 1999. Becker sera contraint de reconnaitre l'enfant né de cette relation-éclair... dans la lingerie d'un hôtel londonien. Le divorce d'avec Barbara, avec qui il a eu deux enfants, lui coûtera plusieurs millions d'euros. - Trophées perdus - Malheureux en amour, heureux en affaires ? L'adage ne marche pas avec Becker, qui accumule les revers financiers, comme en 2007 lorsqu'il doit verser près de 115.000 euros pour la faillite d'un portail internet dans lequel il avait investi. Becker, devenu entretemps commentateur et essaie de faire marcher sa notoriété, a connu plusieurs démêlées avec le fisc, comme en 2002, lorsqu'il est condamné à deux ans de prison avec sursis ainsi qu'à 500.000 euros d'amende pour quelque 1,7 millions d'euros d'arriérés d'impôts. Il a aussi été en délicatesse avec la justice espagnole, qui l'a condamné pour des dettes impayées après des travaux dans sa villa de Majorque, et avec la justice suisse, pour ne pas avoir payé le pasteur qui avait officié en 2009 lors de son mariage avec Lilly. Mais la procédure qui lui donne le plus de sueurs froides est sans conteste celle dont il fait actuellement l'objet au Royaume-Uni: acculé par ses créanciers qui lui réclament plusieurs millions d'euros, il est désespérément à la recherche de cash pour éponger ses dettes. Signe qu'il est aux abois: vainqueur de 49 trophées dans sa carrière, Becker tente de les rassembler pour les vendre afin de rembourser une partie de ses dettes. Problème: il a égaré la plupart des plus prestigieux, ceux gagnés en Grand Chelem et qui pourraient donc lui rapporter le plus d'argent. Le cabinet chargé de gérer sa faillite a lancé en début d'année un appel pour remettre la main dessus...
Catégories: Actualités

FR NW PKG FR2 ENFANTS MIGRANTS US 14H30

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:28
2018-06-20 14:32 FR NW PKG FR2 ENFANTS MIGRANTS US 14H30
Catégories: Actualités

Toulouse. Contractualisation avec l'Etat : la région Occitanie refuse de signer

ladepeche.fr - mer, 06/20/2018 - 14:26
Comme de nombreuses collectivités territoriales en France, la région Occitanie doit conclure d'ici le 30 juin un contrat avec l'Etat visant à limiter la hausse annuelle de ses dépenses de fonctionnement sous peine de pénalités, décuplées en cas de refus de signer. Dans un communiqué publié ce mercredi 20 juin, Carole Delga, refuse de signer ce contrat et explique les raisons de cette décision."Une iniquité incompréhensible"« Un contrat est un...
Catégories: Actualités

FR MG PKG FAMILLES SEPAREES REAX USA

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:24
2018-06-20 14:27 FR MG PKG FAMILLES SEPAREES REAX USA
Catégories: Actualités

Nouveaux médicaments : des associations dénoncent des prix "exhorbitants et injustifiés"

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 06/20/2018 - 14:21

Cette inflation menace le système d'Assurance maladie et "l'accès équitable" aux soins, selon huit organisations.
Les prix des traitements "qualifiés d'innovants", notamment contre le cancer, l'hépatite C ou les maladies rares, augmentent de manière "significative" et "injustifiée" depuis de nombreuses années et sont... Lire la suite

Catégories: Actualités

FR NW SOT SUPPORTERS PORTUGAL MAROC 14H

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:20
2018-06-20 14:20 FR NW SOT SUPPORTERS PORTUGAL MAROC 14H
Catégories: Actualités

Jean-Marie Le Pen fête ses 90 ans à l'hôpital

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:20
Jean-Marie Le Pen, qui a 90 ans mercredi, est toujours à l'hôpital, "de son fait", a indiqué à l'AFP le conseiller de l'ancien président du Front national. "Il préfère rester en milieu hospitalier plutôt que d'imposer à la maison le rythme de la fin de traitement", a déclaré Lorrain de Saint Affrique. "Il l'est de son fait, il pourrait en sortir", a-t-il assuré, précisant qu'il avait eu l'ancien dirigeant du FN au téléphone : "je l'ai trouvé extrêmement joyeux. Il est de très bonne humeur". "Quand les automobilistes français vont ralentir à 80, moi, j'accélère à 90", a tweeté Jean-Marie Le Pen, ironisant sur le décret limitant la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Hospitalisé depuis le mardi 12 juin dans un établissement près de Paris, Jean-Marie Le Pen est suivi pour des "complications" d'une grippe contractée début avril, qui avait été suivie d'une "complication pulmonaire dangereuse" et lui avait valu d'être déjà hospitalisé. Cette hospitalisation a conduit au renvoi, au 3 octobre, de son procès pour des propos visant les homosexuels. "Il a l'oeil fixé sur le 30 juin", date à laquelle Jean-Marie Le Pen a prévu de fêter son anniversaire dans sa maison familiale de Montretout (Hauts-de-Seine), a affirmé son conseiller. "Ce n'est pas interdit de s?inquiéter de sa santé et je me permets de vous rassurer sur son état de santé", a déclaré mercredi sa fille et présidente du RN, Marine Le Pen, sur France 2. Elle a en revanche critiqué le fait que des journalistes ont rapporté sa visite dimanche auprès de son père, annoncée par le conseiller de Jean-Marie Le Pen. "Tout cela fait partie de la vie familiale, la vie familiale fait partie elle-même de l?intime, par conséquent ça ne regarde pas les journalistes", a-t-elle dénoncé.
Catégories: Actualités

Les écrivains "chez Gonzague Saint Bris", un an après son décès

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:13
Un an après le décès du journaliste et écrivain Gonzague Saint Bris dans un accident de voiture, la manifestation littéraire annuelle qu'il avait créée en Touraine va renaître sous le titre "Les écrivains chez Gonzague Saint Bris", a-t-on appris mercredi. Le rendez-vous annuel des "Ecrivains chez Gonzague Saint Bris" remplacera La Forêt des Livres, "en conservant le caractère d'une fête populaire, culturelle et ouverte à tous" le dernier dimanche d'août, a indiqué l'association organisatrice. Le Chalet des chasseurs à Chanceaux-près-Loches (Indre-et-Loire), dont il avait fait l'épicentre de la Forêt des Livres, doit accueillir le 26 août prochain plus d'une trentaine d'auteurs de métier, ou venus du monde du spectacle, de la science, ou des affaires. Comme durant La Forêt des Livres, les auteurs invités dédicaceront leurs oeuvres sous les platanes centenaires devant le Chalet des chasseurs. "Les livres sont issus des arbres, il fallait que les écrivains reviennent avec l'hommage de leurs feuilles", justifiait Gonzague Saint Bris. Parmi les auteurs invités figurent notamment le comédien Richard Bohringer, le chanteur Cali, les anciens patrons de France Télévisions Patrick de Carolis, et d'Arte Jérôme Clément. Ou encore Boris Cyrulnik, Tristane Banon, Irène Frain, Axel Kahn, Loïk Le Floch-Prigent, la chorégraphe Marie-Claude Pietragalla, la journaliste et chroniqueuse Natacha Polony, Patrick Poivre d'Arvor, Yann Queffélec, Jean-Marie Rouart ou Thomas Sotto... Chaque dernier dimanche d'août, Gonzague Saint Bris faisait de son Chalet des chasseurs une annexe de Saint-Germain-des-prés : il y recevait, à un jet de pierre du château familial, le gotha de la république des lettres françaises tandis que se pressaient des milliers de visiteurs dans le petit village de Chanceaux-près-Loches. Les frères de Gonzague Saint Bris, décédé le 8 août dernier, ont décidé de faire de ce chalet une maison d'écrivain. Elle sera centrée, comme le souhaitait l'auteur des "Vieillards de Brighton" (Grasset, Prix Interallié 2002), sur "le développement, la promotion et la sauvegarde de la création artistique contemporaine et la sauvegarde de l'écriture et de l'édition (...) dans la Touraine de Rabelais, de Ronsard, de Vigny et de Balzac".
Catégories: Actualités

Divisés, les députés britanniques votent sur l'avenir du Brexit

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:09
La Première ministre britannique affronte mercredi les députés europhiles de son Parti conservateur, qui réclament que le dernier mot sur l'accord final du Brexit revienne au Parlement.
Catégories: Actualités

Des associations dénoncent les prix "exhorbitants et injustifiés" des nouveaux médicaments

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 14:05
"L'inflation continue" des prix des nouveaux médicaments, "injustifiée et inacceptable", menace le système d'Assurance maladie et "l'accès équitable" aux soins, ont dénoncé mercredi huit organisations de défense des malades et des professionnels. Les prix des traitements "qualifiés d'innovants", notamment contre le cancer, l'hépatite C ou les maladies rares, augmentent de manière "significative" et "injustifiée" depuis de nombreuses années et sont devenus "exorbitants", critiquent ces associations dans un livre blanc publié conjointement. En oncologie, "le coût moyen d'une année de vie gagnée est passé de 15.877 euros en 1996, à 175.968 euros en 2016", rappelle la Ligue contre le cancer. Les laboratoires "demandent des prix astronomiques même quand les médicaments n'ont pas nécessité d'investissement important en recherche et développement", renchérit l'association UFC-Que Choisir. L'UFC cite l'exemple de plusieurs médicaments, dont le "Keytruda", indiqué dans le traitement de certains mélanomes, pour lequel "la Haute autorité de santé a estimé que l'amélioration du service médical rendu" n'était "que mineure par rapport aux traitements existants", mais qui coûte en France jusqu?à "72.000 euros par an". En cause, selon ces associations: la négociation "opaque" des prix entre gouvernements et industriels du secteur, les "pressions" exercées par les laboratoires et leur "manque de transparence", concernant les coûts de production et de recherche ou encore l'évaluation des médicaments. En France, les instruments utilisés lors des négociations conventionnelles sont "inflationnistes": ils reposent notamment sur la fixation d'un prix public élevé associé à des "remises confidentielles" consenties par les laboratoires en fonction des volumes de vente, explique Médecins du Monde. Si les pouvoirs publics tentent de "maitriser les dépenses" à l'aide d'économies axées majoritairement sur les "médicaments de tous les jours", l'arrivée prochaine de nouveaux traitements se comptant "en centaines de milliers d'euros par patient", se traduira par "une nouvelle augmentation" des dépenses, prévient l'association. "Combien de temps sera-t-il possible de garantir un accès aux meilleurs traitements" à tous ? Des "critères d'accès seront-ils-définis ?", s'interroge La Ligue contre le cancer. Enfin le mot "innovation", utilisé pour décrire ces nouveaux traitements, n'est pas toujours garant d'une "véritable amélioration" du service médical rendu, la mise sur le marché pouvant s'effectuer, après des procédures accélérées, "sur la base d'une connaissance très limitée", regrette la revue Prescrire. Alors que le gouvernement doit réunir les industriels du secteur le 9 juillet prochain, les associations plaident pour un "nouveau modèle de fixation des prix", et une "réelle transparence à tous les niveaux".
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités