Actualité

Stoltenberg : "Le sommet de l'Otan permettra de montrer l'unité transatlantique"

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 11:35
Dans un entretien accordé à France 24, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, revient notamment sur le sommet de l'Alliance qui doit se tenir les 11 et 12 juillet à Bruxelles. Selon lui, ce sommet ne sera pas synonyme de division, comme l'a été celui du G7 au Canada.
Catégories: Actualités

Les magasins australiens de Toys 'R' Us ferment faute de repreneur

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 11:33
Les magasins australiens du distributeur de jouets américain Toys 'R' Us vont fermer faute d'avoir trouvé un repreneur, dernières victimes en date du commerce en ligne, a annoncé mercredi l'administrateur judiciaire. La branche australienne de Toys 'R' Us avait été placée en redressement le mois dernier après une tentative ratée de vendre les magasins aux enchères. Les 44 magasins Toys 'R' Us et Babies 'R' Us de l'île continent sont restés ouverts sur décision du cabinet McGrathNicol le temps qu'il recherche un repreneur ou des solutions pour recapitaliser l'opération. "Malgré des discussions productives avec un certain nombre de parties intéressées, toutes les parties ont à présent informé l'administrateur qu'elles se sont retirées du processus de vente", a dit le cabinet dans un communiqué. "De ce fait, la vente ne sera pas réalisée et les opérations vont progressivement s'arrêter". Les magasins vendront leurs stocks existants dans les semaines à venir. Environ 700 personnes vont perdre leur emploi. Né en 1948, ce qui n'était qu'un petit magasin de puériculture est devenu l'une des marques pour enfants les plus célèbres du monde. Mais le distributeur a été victime comme d'autres du développement de la vente en ligne. En mars, il a annoncé la liquidation de ses opérations américaines et la fermeture de ses 735 magasins. Les magasins britanniques ont également mis la clé sous la porte.
Catégories: Actualités

Vingt ans après son agression, le gendarme Nivel toujours lourdement handicapé

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 11:32
Violemment agressé par des hooligans allemands le 21 juin 1998 aux abords du stade Bollaert de Lens après un match de Coupe du monde de football, le gendarme Daniel Nivel conserve de lourdes séquelles qui le privent de toute autonomie, vingt ans après. "Il continue à vivre paisiblement avec son handicap qui est important car il a perdu 70% de ses capacités", explique à l'AFP Me Antoine Vaast, avocat de la famille Nivel. Agé de 63 ans, le gendarme ne peut pas sortir seul de son domicile, à cause de problèmes de perception dus "à son état neurologique, au niveau de l'audition et de la vision". "En apparence, si on ne lui adresse pas la parole, on ne voit pas qu'il a tous ces soucis", ajoute son avocat. Mais pour vivre, "il est totalement dépendant de son épouse, qui est pleine d'entrain et d'énergie. Par un geste parfois il arrive à se faire comprendre", confie Me Vaast. Tout a basculé le 21 juin 1998 pour ce père de famille de deux enfants, Vincent et Nicolas. Alors que le match de Coupe du monde Allemagne-Yougoslavie (2-2) venait de se terminer au stade Bollaert, une trentaine de hooligans avaient fait irruption dans une rue où Daniel Nivel et deux collègues surveillaient un car de gendarmerie. Ses deux collègues étaient parvenus à s'enfuir et Daniel Nivel était resté seul face à la horde. Alors âgé de 43 ans, il avait été très violemment frappé à la tête par plusieurs hooligans et plongé six semaines dans le coma. Lors du procès en 2001 d'un de ses agresseurs, les médecins appelés à la barre avaient indiqué qu'il était pratiquement impossible de lier l'infirmité de Daniel Nivel à un coup précis. En tout, six Allemands ont été condamnés à des peines de prison pour leur participation plus ou moins directe à l'agression. - Fondation - Trois se sont vu infliger en 1999 des peines allant de 3 ans et demi à six ans d'emprisonnement. Un quatrième, André Zawacki, qui s'était acharné au tromblon lance-grenades sur la tête du gendarme, a été plus lourdement condamné (dix ans). Un cinquième hooligan, Markus Warnecke, avait été condamné en mai 2001 à cinq ans de prison ferme, alors que l'avocat général avait requis dix ans d'incarcération, le considérant comme le "meneur" de l'assaut. Mais les différents témoignages lors du procès n'avaient pas permis d'établir avec certitude son implication lors de cette action collective extrêmement brève. Enfin, en juillet 2003, un sixième hooligan, Daniel Kohl, avait écopé d'une peine de trois ans et quatre mois de prison. Depuis la terrible agression, le gendarme et son épouse Lorette sont régulièrement invités par la Fédération allemande de football (DFB) à assister à des rencontres, comme Allemagne-Pologne en 2006 ou plus récemment à Allemagne-Ukraine lors de l'Euro-2016 en France. "La fédération allemande se manifeste régulièrement. Il n'a pas été oublié de ce côté-là, ça a été un traumatisme aussi chez les Allemands. Ils ont également collecté des dons très importants" pour la famille, selon Me Vaast. Autre legs, la création d'une fondation Daniel Nivel en octobre 2000 à l?initiative de la DFB avec la participation de la Fédération française de football (FFF), de l?UEFA et de la Fifa. Son objet est "de prévenir les incidents autour des matchs, particulièrement ceux opposant supporters et policiers".
Catégories: Actualités

Activités périscolaires : le plan de Blanquer pour occuper les mercredis

Avec le retour à la semaine de quatre jours, les villes devraient proposer plus d’activités extrascolaires, en lien avec les bibliothèques, musées ou conservatoires.
Catégories: Actualités

Eva Longoria a accouché de son premier enfant, une première photo et le nom du bébé dévoilés

Le Huffington Post - mer, 06/20/2018 - 11:30
Eva Longoria a accouché de son premier enfant, une première photo et le nom du bébé dévoilés
Catégories: Actualités

Autriche: Kurz reçoit les Bavarois et agite le spectre d'une "catastrophe" migratoire

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 11:28
Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a agité mercredi le spectre d'une "catastrophe" migratoire "semblable à celle de 2015" si l'UE ne parvient pas à élaborer une réponse commune dans ce dossier, lors d'une réunion avec ses alliés bavarois en pleine crise avec la chancelière Angela Merkel. "Nous ne pouvons pas attendre jusqu'à ce que la catastrophe soit semblable à celle de 2015", a souligné le jeune dirigeant conservateur en marge d'un conseil des ministres commun avec le gouvernement du Land allemand de Bavière, dirigé par la CSU, organisé à Linz, dans le nord de l'Autriche. Le différend sur la politique migratoire entre le ministre de l'Intérieur allemand, le Bavarois Host Seehofer (CSU), et la chancelière allemande Angela Merkel (CDU) a poussé les Européens à faire du dossier migratoire une priorité brûlante du sommet des 28 et 29 juin. Tout en se défendant de prendre parti dans les affaires "intra-allemandes", M. Kurz, qui a formé fin 2017 un gouvernement avec l'extrême droite sur une ligne dure concernant l'immigration, s'est félicité de le sujet se soit hissé en haut de l'agenda des Vingt-Huit. "Si la discussion en Allemagne a quelque chose de bon, c'est qu'il y a désormais une nouvelle dynamique au plan européen, avec une nouvelle fois une grande opportunité pour que l'UE bouge enfin" dans ce dossier, selon lui. M. Kurz, qui se targue d'avoir été un des principaux artisans de la fermeture de la "Route des Balkans" aux migrants début 2016 alors qu'il était ministre des Affaires étrangères, a également décoché une flèche envers Mme Merkel, sans toutefois la nommer. "Ceux qui avaient ouvert les frontières en 2015 sont responsables du fait qu'il y ait aujourd'hui des frontières entre l'Autriche et la Bavière, entre la Hongrie et l'Autriche, entre l'Italie et l'Autriche. Et que la situation va peut-être encore empirer", a-t-il déclaré en référence à la main tendue aux réfugiés par la chancelière il y a trois ans. Le chef du gouvernement de Bavière, Markus Söder, a souligné que Munich et Vienne partageaient "une position et un esprit commun" dans ce dossier. M. Kurz, qui entend faire de la question migratoire la priorité de la présidence autrichienne de l'UE à partir du 1er juillet, multiplie les initiatives pour réunir un bloc de pays tenants d'un durcissement de la ligne européenne. Après la création d'un "axe" controversé avec la Bavière et l'Italie, il doit assister jeudi à Budapest à une réunion du groupe de Visegrad (Hongrie, Pologne, Rép. tchèque et Slovaquie), hostile aux quotas européens de réfugiés.
Catégories: Actualités

Yémen: les forces progouvernementales prennent aux rebelles l'aéroport de Hodeida

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 11:27
Les forces progouvernementales yéménites ont annoncé mercredi avoir pris le contrôle total de l'aéroport de Hodeida, après une semaine d'une offensive qui vise à chasser les rebelles Houthis de cette cité portuaire stratégique pour la suite du conflit au Yémen. Au terme d'intenses combats, les forces loyales yéménites appuyées par la coalition menée par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, étaient parvenues mardi à pénétrer dans cet aéroport situé à la limite sud de la ville, à huit kilomètres du port. Au huitième jour d'une offensive pour laquelle aucune perspective de trêve n'est en vue, elles ont annoncé l'avoir "complètement +nettoyé+" de la présence des rebelles. "Il est sous le contrôle" total des troupes progouvernementales, a annoncé Abdel Salam al Shehi, commandant des forces de la coalition pour la côte ouest du Yémen, dans une vidéo postée par WAM, l'agence officielle des Emirats. "Aujourd'hui, l'aéroport de Hodeida a été libéré grâce aux +Brigades des Géants+ et au soutien de la coalition", a dit ce commandant émirati, en affirmant que les rebelles avaient perdu "des centaines" des leurs. - "Brigade des géants" - Une source militaire yéménite a confirmé à l'AFP la reprise de l'aéroport, ajoutant que les combats se déroulaient à présent sur l'artère menant au port de Hodeida. Les rebelles se sont repliés vers des quartiers du sud et de l'ouest de cette cité de 600.000 habitants, a-t-il ajouté. Les Emirats, un pilier d'une coalition militaire dirigée par le royaume saoudien, pilote l'offensive sur Hodeida qui réunit des forces hétéroclites yéménites. Les "Brigades des Géants" sont ainsi une ancienne unité d'élite de l'armée yéménite remise sur pied par les Emirats et renforcée par des milliers de combattants du sud du Yémen. La "Résistance nationale" réunit des partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh -tué en décembre par ses ex-alliés Houthis-, sous le commandement de Tarek Saleh, neveu du chef de l'Etat assassiné. La troisième force, appelée la "Résistance de Tihama", est formée de militaires restés fidèles au gouvernement. Hodeida, ville du littoral de la mer Rouge, est le principal point d'entrée des importations et de l'aide humanitaire au Yémen, pays pauvre et en guerre depuis 2015. Le Yémen dépend des importations pour 90% de sa nourriture, et 70% de ces importations passent par Hodeida. La coalition affirme que Hodeida est aussi un point de départ pour des attaques rebelles contre des navires et le lieu par lequel l'Iran livrerait des armes aux Houthis, ce que Téhéran dément. - "En juillet" - Nombre d'habitants de Hodeida avaient espéré que la visite le week-end dernier à Sanaa de l'émissaire de l'ONU, Martin Griffiths, permette de déboucher sur un règlement politique ou une trêve. Mais le responsable a quitté mardi Sanaa, la capitale yéménite tenue par les rebelles Houthis, au terme d'une visite de trois jours sans faire la moindre déclaration, après s'être heurté à l'intransigeance des belligérants. Dejà, environ 32.000 personnes ont quitté leurs maisons dans toute la province de Hodeida depuis le 1er juin, dont environ 3.000 dans la ville même, selon l'ONU. Lors d'une réunion à huis clos avec les 15 membres du Conseil de sécurité, M. Griffiths a cependant dit espérer une reprise "en juillet" des négociations, selon des sources diplomatiques. Les négociations entre le gouvernement yéménite, réfugié dans le sud du pays, et les rebelles Houthis sont interrompues depuis deux ans. Dans ce conflit qui a fait près de 10.000 morts en plus de trois ans, la bataille de Hodeida est la plus importante depuis une offensive en 2015 qui avait permis aux forces loyalistes de reprendre aux rebelles plusieurs régions du sud dont Aden, deuxième ville du pays et siège actuel du gouvernement.
Catégories: Actualités

Coupe du monde 2018: les Brésiliennes indignées par cette blague machiste de supporters

Le Huffington Post - mer, 06/20/2018 - 11:27
Coupe du monde 2018: les Brésiliennes indignées par cette blague machiste de supporters
Catégories: Actualités

Yémen: les forces progouvernementales prennent aux rebelles l'aéroport de Hodeida

ladepeche.fr - mer, 06/20/2018 - 11:26
Les forces progouvernementales yéménites ont annoncé mercredi avoir pris le contrôle total de l'aéroport de Hodeida, après une semaine d'une offensive qui vise à chasser les rebelles Houthis de cette cité portuaire stratégique pour la suite du conflit au Yémen.Au terme d'intenses combats, les forces loyales yéménites appuyées par la coalition menée par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, étaient parvenues mardi à pénétrer dans cet...
Catégories: Actualités

En Grèce, le secteur des produits de luxe tire son épingle du jeu.

France 3 Corse ViaStella - culture - mer, 06/20/2018 - 11:24

Cette semaine dans Mediterraneo, la crise économique en Grèce. Dans un contexte toujours morose le secteur des produits de luxe tire son épingle du jeu.

Catégories: Actualités

Paris Fashion Week Homme : les temps forts de la première journée

ladepeche.fr - mer, 06/20/2018 - 11:24
Après Londres et Milan, la semaine de la mode masculine se poursuit à Paris avec un démarrage en douceur, mardi 19 juin, marqué par les deux seuls défilés de la journée : les collectifs Cmmn Swdn et GmbH. Le premier a mis en lumière un vestiaire élégant, très sensuel avec de la transparence et des broderies, et parsemé de quelques détails d'inspiration sportswear, tandis que le deuxième, qui a proposé un vestiaire mixte, s'est souvent inspiré...
Catégories: Actualités

Migrants : «Je soutiens le ministre de l'intérieur allemand et Monsieur Salvini en Italie» déclare N. Morano

ladepeche.fr - mer, 06/20/2018 - 11:22
Nadine Morano, députée européenne (LR), était l’invitée de Territoires d’Infos, mercredi matin, sur Public Sénat. Elle appelle à cesser le « discours d’appel d’air » de l’Union européenne aux migrants. Emmanuel Macron était à Berlin pour une rencontre avec Angela Merkel à l’occasion d’un conseil franco-allemand, mardi. La question migratoire a notamment été abordée, suite à la polémique de l’Aquarius. « Moi je soutiens le ministre de...
Catégories: Actualités

Île d'Oléron : la femme blessée au thorax a reconnu avoir tué son compagnon

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 06/20/2018 - 11:22

Elle avait été retrouvée aux côtés de son compagnon mort. Ils travaillaient tous deux à l'Intermarché de Dolus-d'Oléron, lui en tant que directeur. Le parquet a ouvert une information judiciaire du chef de meurtre par concubin.
Ce mercredi matin, le parquet de La Rochelle a donné des informations sur l'enquête... Lire la suite

Catégories: Actualités

Toulouse. Un article de La Dépêche du Midi, sujet de l'épreuve d'histoire au Bac Pro

ladepeche.fr - mer, 06/20/2018 - 11:21
Lundi 18 juin, les élèves qui passaient le Bac Professionel ont eu la surprise de découvrir un article de La Dépêche du Midi lors de l'épreuve d'enseignement moral et civique.Le sujet choisi était "Le principe de précaution". La commission d’élaboration et de choix des sujets, composée d’une dizaine d’enseignants et présidée par un Inspecteur d’académie, avait choisi d'illustrer l'épreuve par un article du 9 juin 2017 : Les parents d'élèves...
Catégories: Actualités

Bio: Travert dit vouloir réinstaurer le seuil de 20% dans les cantines

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 11:20
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert "espère convaincre" la semaine prochaine les sénateurs de réinstaurer un seuil de 20% de produits bio dans les cantines d'ici 2022, supprimé lors de l'examen en commission du projet de loi sur l'alimentation et l'agriculture. "Nous allons être en séance publique au Sénat la semaine prochaine et j'espère pouvoir convaincre (les sénateurs, NDR) de revenir (...) à notifier les pourcentages d'agriculture biologique dans la restauration collective", a indiqué le ministre sur Europe 1 mercredi matin. "C'était important de noter que nous avions besoin d'apporter plus de produits bio dans la restauration collective, et nous avons souhaité apporter des chiffres précis pour pouvoir se donner des objectifs et les respecter", a-t-il expliqué. Sous l'influence d'un groupe de sénateurs LR, la commission des Affaires économiques du Sénat a supprimé l'objectif de parvenir à 20% de bio en restauration collective publique au plus tard le 1er janvier 2022 dans le texte du projet de loi, qui avait été adopté par l'Assemblée nationale le 30 mai. L'article 11 du texte conserve seulement l'objectif de parvenir à 50% de produits de qualité et labellisés dans les cantines d'ici 2022, mais ne comporte plus d'objectif précis sur le bio. Les sénateurs LR à l'origine de l'amendement estiment qu'un objectif aussi précis pour le bio pourrait être contre-productif par rapport aux objectifs de la loi censée soutenir l'agriculture française: il pourrait en effet faciliter les importations massives de bio, l'agriculture française n'ayant pas encore la capacité de fournir les quantités nécessaires. "Nous avons besoin de structurer une offre en agriculture biologique, nous avons besoin que plus d'agriculteurs puissent se convertir à l'agriculture biologique", a noté pour sa part Stéphane Travert, sans plus de détail. En septembre, il avait annoncé la fin du versement par l'Etat des aides au maintien des agriculteurs bio, prolongeant les aides à la conversion. Mercredi, il a aussi fait valoir que les agriculteurs bio allaient devoir trouver des solutions de remplacement au sulfate de cuivre, considéré comme toxique, pour traiter leurs plantes contre les maladies fongiques bactériennes. Le remplacement du sulfate de cuivre, communément utilisé en agriculture bio sous le nom de "bouillie bordelaise" pour lutter contre les tavelures du pommier ou les mildiou de la vigne et de la pomme-de terre, "pose un problème", a-t-il estimé. "Comment est-ce que nous allons faire en sorte que celles et ceux qui utilisent aujourd'hui ce type de produit dans l'agriculture biologique ne soient pas mis au pied du mur?", s'est-il interrogé. "Il va falloir créer des groupes de travail, emmener avec nous la recherche, les instituts techniques (...) je ne pense pas qu'il existe aujourd'hui de solutions alternatives et donc nous devons les trouver", a-t-il déclaré, reprenant les mêmes arguments que ceux qu'il utilise depuis plusieurs mois pour "trouver des alternatives" à l'herbicide chimique contesté glyphosate. Selon M. Travert, trois types d'agricultures au moins seraient à même de bénéficier d'exemption en cas d'interdiction du glyphosate d'ici trois ans: "l'agriculture de conservation" (qui se pratique sans labour du terrain avec des couverts végétaux entre les périodes de culture pour développer la biodiversité des sols et favoriser le stockage du carbone), "l'agriculture en terrasse" (comme certaines vignes dans l'est de la France), et "l'agriculture qui concerne la production de fruits et légumes destinés à l'industrie" (car les industriels imposent par contrat aux agriculteurs l'interdiction de toute mauvaise herbe à tout moment dans les cultures).
Catégories: Actualités

Les Etats-Unis 1er pays de demande d'asile dans l'OCDE en 2017, devant l'Allemagne

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 11:19
Les Etats-Unis sont redevenus l'an dernier le premier pays de demande d'asile dans l'OCDE, devant l'Allemagne qui était en tête depuis 2013, souligne mercredi un rapport de l'organisation, qui exhorte les Etats à ne pas "ignorer l'inquiétude du public" sur le sujet sensible de l'immigration. Les demandes d'asile ont augmenté de 26% aux Etats-Unis l'an dernier, à 330.000 au total, affirme l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans ses "Perspectives des migrations internationales", publiées alors que l'administration Trump revendique une fermeté inflexible aux frontières, provoquant un tollé sur la séparation des familles de sans-papiers. Dans le même temps, l'Allemagne a enregistré une chute de 73% des demandes d'asile par rapport au record de 2016, à 198.000 au total, note le rapport. Viennent ensuite l'Italie (127.000 demandes), la Turquie (124.000) et la France (91.000). Au total, les pays de l'OCDE ont reçu 1,64 million de demandes en 2017, une "baisse sensible" par rapport à l'année précédente (1,23 million), selon l'organisation, qui précise qu'il faut ajouter à ces chiffres les 550.000 Syriens installés en Turquie sans avoir à demander l'asile. "Nous nous éloignons du pic de la crise des réfugiés" où le défi était l'aide d'urgence, pour entrer dans une "phase complexe" où l'intégration est la priorité, affirme dans son introduction Stefano Scarpetta, directeur des affaires sociales à l'OCDE. Or, cela ne va pas sans "défis", note-t-il, car "la crise des réfugiés a accru les préoccupations de l'opinion publique quant aux avantages supposés des migrations". Pour la première fois, l'OCDE tente d'évaluer les conséquences sur l'emploi de ces arrivées de réfugiés, en rappelant que les études antérieures ont conclu à un effet "modeste" à long terme sur le marché du travail. Mais, à court terme, la population active pourrait progresser "de 0,4% d'ici décembre 2020". En Allemagne le nombre de chômeurs pourrait "augmenter d'environ 6%", et dans certains pays "où l'afflux de réfugiés est important" (Suède, Allemagne, Autriche) l'impact sera "plus marqué" pour les catégories en concurrence avec les réfugiés sur le marché de l'emploi, notamment les hommes au niveau de formation faible. "Même si ce sous-groupe de population est relativement restreint, une nouvelle détérioration de ses résultats sur le marché de l'emploi, liée à la concurrence avec les réfugiés (...), pourrait entraîner une forte dégradation de l'opinion publique relative à l'impact moyen des réfugiés sur l'économie", avertit l'OCDE.
Catégories: Actualités

Allemagne : la police dit avoir déjoué un attentat à la bombe à la ricine

ladepeche.fr - mer, 06/20/2018 - 11:19
Le chef de la police judiciaire allemande a indiqué mercredi qu'un attentat à la "bombe biologique" avec de la ricine, un poison très puissant, avait été déjoué, suite à l'arrestation la semaine dernière d'un Tunisien à Cologne. "Il y a eu dans cette affaire des préparatifs concrets pour commettre un tel acte, avec une sorte de bombe biologique, et il s'agit en Allemagne d'une chose sans précédent", a déclaré Holger Münch à la radio publique...
Catégories: Actualités

Sur YouTube, derrière l’écran de fumée, les maîtres de la chicha

Slate.fr - mer, 06/20/2018 - 11:17
Depuis 2013, JC et Mehdi s’occupent de Royaume Smoke, une petite boutique spécialisée dans la chicha et située dans le XVe arrondissement de Paris. En vitrine et sur les murs, on trouve tout ce qu’il faut pour les amateurs de narguilé, aussi bien les appareils déjà montés que les pièces détachées: foyers, cheminées, tuyaux, pinces à charbon… Si (presque) toutes les formes et les couleurs imaginables sont disponibles, c’est parce que les clients ont souvent des goûts précis. «Tu as des petites pépites, nous apprend JC, que tu vas chercher à gauche et à droite, en Allemagne, aux États-Unis, en Russie... Sur Instagram, par exemple, on peut taper le mot “chicha” en russe pour accéder à des milliers de photos où l’on trouve de nouveaux foyers ainsi que leur fournisseur.» ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Immigration : Donald Trump, preneur d’otages

Editorial. En séparant les familles de sans-papiers, le président américain veut pousser le Congrès à adopter des mesures extrêmement restrictives.
Catégories: Actualités

Boxe Dopage: la décision sur Tony Yoka notifiée "au plus tôt le 4 juillet"

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 11:16
La décision concernant Tony Yoka, entendu mercredi par l'antidopage français après avoir manqué à ses obligations de localisation, sera notifiée au boxeur français "au plus tôt le 4 juillet", a annoncé l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD). "Au terme de l'audience (...) le sportif se retirera et le collège délibérera sur sa décision. La décision sera notifiée au sportif au plus tôt le 4 juillet avant toute publication officielle. Le principe que nous respectons systématiquement c'est que la décision est d'abord connue du sportif avant de faire l'objet d'une quelconque publication éventuelle", a déclaré Mathieu Teoran, le secrétaire général de l'AFLD, avant l'audition du champion olympique des lourds devant le collège de l'Agence composé de 9 membres et comprenant magistrats, scientifiques et représentants du monde sportif. . Le boxeur de 26 ans était arrivé peu auparavant au siège de l'AFLD accompagné de son épouse Estelle Mossely et de ses avocats. Vêtu d'un costume noir, d'une chemise blanche et d'une cravate, il n'a fait aucune déclaration. Suspendu un an avec sursis en décembre par la Fédération française de boxe pour trois "no-show" entre juillet 2016 et juillet 2017, Yoka, dont le dossier a été repris en main par l'AFLD, risque deux ans de suspension ferme, ou un an au mieux, "en fonction du degré de la faute du sportif", selon le code de l'Agence mondiale antidopage (AMA). Le droit français dispose que la peine peut être encore réduite en raison de "circonstances particulières", mais l'AFLD a l'habitude de suivre la réglementation de l'AMA. Cette audition devant l'AFLD intervient à trois jours du 5e combat chez les professionnels de Yoka, contre l'Anglais Dave Allen, samedi au Palais des Sports de Paris. arb-kn/jcp
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités