Actualité

Handball : une star féminine accuse deux joueurs d'avoir diffusé des photos intimes

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 01/18/2018 - 11:36

Nora Mørk s'est fait pirater son téléphone et accuse des joueurs de l'équipe masculine d'avoir fait tourner les photos sur internet.
Sale ambiance entre les équipes nationales norvégiennes de handball. Les filles font bloc derrière l'une de leurs coéquipières contre deux joueurs de l'équipe masculine, sous l'oeil d'une... Lire la suite

Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : « La décision prise par l’exécutif est la moins risquée pour lui »

Cédric Pietralunga, journaliste au service politique du « Monde », a répondu aux questions des internautes après l’annonce de l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.
Catégories: Actualités

Emirates a commandé 36 Airbus A380 pour 16 milliards de dollars

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 11:35

Emirates, l'une des plus grandes compagnies aériennes du monde, a annoncé jeudi un accord d'un montant catalogue de 16 milliards de dollars pour acquérir 36 Airbus A380 supplémentaires.

L'accord comprend 20 commandes fermes et 16 commandes en option, précise un communiqué de la compagnie de l'émirat de Dubaï. Les livraisons commenceront en 2020.

Emirates est la compagnie aérienne qui possède déjà le plus grand nombre d'avions géants A380 (101+41 commandes fermes).

Le 15 janvier, Airbus avait pour la première fois évoqué un possible arrêt de l'A380, son programme emblématique boudé par les clients depuis deux ans et suspendu alors aux commandes de son principal donneur d'ordres, Emirates.

Catégories: Actualités

Airbus : la compagnie Emirates passe une commande cruciale de 36 A380

Cette commande, d’un montant de 16 milliards de dollars, est jugée vitale par Airbus pour l’avenir du programme.
Catégories: Actualités

Qui est vraiment Brigitte Macron ? L'auteure de sa biographie raconte

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 01/18/2018 - 11:33

L'auteure de "Brigitte Macron l'affranchie", en librairies depuis mercredi, a dévoilé les "coulisses" de son travail dans un entretien à L'Express.
Qui est vraiment Brigitte Macron ? Maëlle Brun, journaliste people à Closer, a recueilli les témoignages d'une "cinquantaine" de ses proches dans le but d'écrire une biographie... Lire la suite

Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : un atterrissage maîtrisé

Editorial. Pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouvait le dossier de l’aéroport NDDL, Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont procédé à une analyse coûts-bénéfices approfondie.
Catégories: Actualités

Macron derrière des barbelés: Jean Daniel déplore la couverture de l'Obs

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 11:31

Le visage d'Emmanuel Macron derrière des barbelés: Jean Daniel, fondateur de L'Obs, critique vigoureusement la couverture choisie par son hebdomadaire pour traiter de la politique migratoire de la France - qu'il qualifie par ailleurs d'"indéfendable".

"Il me faut d'abord proclamer qu'à nos yeux la politique vis-à-vis des migrants, telle qu'elle est appliquée et contrairement à la manière dont elle avait été formulée, est indéfendable, parfois alarmante et peut finir par mériter des noms grossiers", écrit en préambule le grand journaliste de 97 ans, dans une mise au point publiée mercredi sur le site de L'Obs.

"Mais non, décidément non, je n'arrive pas à me résigner devant la dernière couverture de notre hebdomadaire".

La couverture du n°2775 offre une photo en noir et blanc du visage du président derrière des barbelés, avec le titre "Migrants, bienvenue au pays des droits de l'Homme".

"Je ne supporte pas de voir la tête de notre président entourée de barbelés, avec le choix de les subir ou de les imposer", poursuit Jean Daniel. "Je ne supporte pas non plus que le président de la République soit représenté comme un tyran qui affecterait de recevoir avec humanité et générosité tous les migrants de la terre".

"A ce propos, je ne trouve pas que, dans cette polémique, l'humour soit tolérable. D'ailleurs, en général, depuis que je fais ce métier, je ne crois pas que l'on puisse distraire avec n'importe quoi et surtout pas, surtout pas avec la douloureuse, l'insupportable aventure des migrants. Nous ne savions pas à quel point les migrants représentent notre propre tragédie. Nous ne savions pas à quel point cette tragédie illustre tous nos drames".

La semaine dernière, Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, avait déploré cette Une qui, selon elle, "manque de rigueur" et "rappelle les camps" de la Seconde guerre mondiale.

Catégories: Actualités

Antidopage: la CEDH justifie l'obligation des sportifs de se localiser

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 11:29

L'obligation pour les sportifs de haut niveau de se localiser auprès des agences antidopage est conforme à la Convention européenne des droits de l'Homme, a jugé jeudi la CEDH, estimant que les "motifs d'intérêt général" rendent "nécessaires" les contrôles inopinés.

"Les obligations de localisation des sportifs ne violent pas la Convention", déclare la Cour européenne des droits de l'Homme dans un arrêt rendu jeudi à l'unanimité par les 7 juges de chambre.

La Cour était appelée à se prononcer sur une requête introduite en 2011 contre la France par plusieurs syndicats sportifs français, accompagnés par une centaine de sportifs individuels, puis en 2013 par la célèbre cycliste française Jeannie Longo, aujourd'hui âgée de 59 ans.

Certains sportifs, ceux du "groupe cible", choisi dans l'élite par les fédérations internationales ou les agences nationales antidopage, se plaignaient de devoir donner une localisation quotidienne à l'avance pour permettre des contrôles antidopage inopinés.

Selon les règlements de l'Agence mondiale antidopage (AMA), le sportif doit notamment préciser pour chaque jour du trimestre à venir un lieu où il sera disponible pour un contrôle, sur un créneau de 60 minutes, une procédure jugée très lourde et contraignante par une partie du milieu sportif.

Les requérants estimaient que cette obligation de localisation portait atteinte au droit au respect de la vie privée et familiale, ainsi qu'au droit de circuler librement, protégés par la Convention européenne des droits de l'Homme.

"Tenant compte de l'impact que les obligations de localisation ont sur la vie privée des requérants, la Cour considère néanmoins que les motifs d'intérêt général qui rendent (ces contrôles) nécessaires sont d'une particulière importance et justifient les restrictions apportées aux droits" fondamentaux de la Convention, souligne la Cour.

Les magistrats européens estiment que "la réduction ou la suppression de ces obligations conduirait à accroître les dangers du dopage pour la santé des sportifs et celle de toute la communauté sportive".

En 2011, le Conseil d'Etat en France avait débouté les syndicats sportifs.

Cet arrêt de la CEDH n'est pas définitif. Les parties ont trois mois pour décider si elles demandent un renvoi de leur affaire devant la Grande Chambre, l'instance suprême de la Cour.

Catégories: Actualités

4 raisons qui expliquent pourquoi Notre-Dame-des-Landes est devenu le symbole des blocages français

Le Huffington Post - jeu, 01/18/2018 - 11:29

A l'évidence, le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, qui date des années 1960 et qui a été relancé par le gouvernement Jospin en 2000 après avoir été mis en sommeil pendant plusieurs décennies, n'intéresse pas uniquement la petite ville de Notre-Dame-des-Landes et ses 2000 habitants, ainsi que les villes et les villages alentour, le département de la Loire-Atlantique ou la région des Pays de la Loire.

Les débats et les innombrables controverses qu'il a suscités, la contestation dont il a fait l'objet, la Zone à défendre (ZAD) qui s'est installée à partir de la fin des années 2000 sur le site où devait être construit l'aéroport, la tentative infructueuse d'évacuation des "zadistes" en 2012, l'indécision des différents gouvernements qui se sont succédé jusqu'au gouvernement d'Edouard Philippe, le référendum de juin 2016 où 55% des habitants de Loire-Atlantique ont voté en faveur du transfert de l'aéroport à NDDL sans pour autant que les choses évoluent sur le terrain, tout ceci a montré que Notre-Dame-des-Landes était loin de se limiter à un enjeu purement local en devenant même une véritable controverse nationale. Notre-Dame-des-Landes, ça n'est pas non plus un simple enjeu de transport, d'aménagement du territoire ou de protection de l'environnement. C'est bien plus que cela. On peut même dire que c'est, d'une certaine manière, un condensé de ce qu'est la France d'aujourd'hui, de l'état d'esprit des Français et de l'attitude de ses dirigeants. C'est sans doute la raison profonde pour laquelle le pays s'est tant passionné pour ce qui s'y passait.

Loin de se limiter à un enjeu purement local, Notre-Dame-des-Landes est devenu une véritable controverse nationale.

- Notre-Dame-des-Landes est, en effet, en premier lieu un grand symbole des défaillances des dirigeants et des hommes politiques français. Elle est d'abord le symbole par excellence de l'incapacité des différents gouvernements avant celui d'Edouard Philippe à prendre une décision, dans un sens comme dans un autre, y compris après le référendum de juin 2016 qui avait été pourtant organisé à l'instigation de l'exécutif et alors même que deux des quatre premiers ministres entre 2007 et 2017 étaient des élus de la région et des partisans ouverts du nouvel aéroport. François Fillon a présidé le Conseil régional des Pays de la Loire de 1998 à 2002, et Jean-Marc Ayrault a été maire de Nantes de 1989 à 2012, les opposants parlaient d'ailleurs souvent d' "Ayraultport" à propos du projet d'aéroport du Grand ouest. NDDL a sans aucun doute marqué au fer rouge de ce point de vue le quinquennat de François Hollande, de l'opération d'évacuation de la ZAD en octobre-novembre 2012, qui n'a pas empêché la réoccupation du site par les opposants, jusqu'au référendum de juin 2016 appelé de ses vœux par le président de la République lui-même, en étant le symbole par excellence de l'indécision hollandienne et des divisions des différents gouvernements et, plus largement, de la gauche durant cette période. Comment expliquer cette situation? NDDL est le genre de dossiers pour lesquels les hommes politiques ne veulent pas prendre le risque de trancher car ils savent qu'ils ont plus à perdre qu'à y gagner et que, quelle que soit la décision qu'ils prendront, elle sera impopulaire et fera des mécontents. Edouard Philippe l'a d'ailleurs lui-même reconnu: il n'y a pas de bonne décision en la matière. Alors pourquoi décider! Laissons cela à notre successeur... Pour les hommes politiques, Notre-Dame-des-Landes semble donc être l'incarnation du NIMTOO, pour Not in my term of office ou pas durant mon mandat. La volonté d'Emmanuel Macron de tenir ses engagements en la matière constitue par conséquent un exemple supplémentaire de sa volonté de rompre avec les pratiques des présidences précédentes.

NDDL est le genre de dossiers pour lesquels les hommes politiques ne veulent pas trancher, car quelle que soit la décision qu'ils prendront, elle sera impopulaire et fera des mécontents.

- Notre-Dame-des-Landes est tout autant le symptôme de l'incapacité de l'Etat français à assumer pleinement ses fonctions, en l'occurrence à restaurer son autorité sur une véritable zone de non-droit, à respecter le souhait des électeurs exprimé lors du référendum de 2016, ainsi que les décisions de justice: les défenseurs de l'aéroport de NDDL parlent à ce propos de 179 décisions de justice favorables au projet.

- Notre-Dame-des-Landes est également un symbole des interrogations économiques qui taraudent le pays. C'est d'abord, d'un certain point de vue, le symbole d'une France qui n'arrive toujours pas à faire le deuil des Trente glorieuses. Rappelons que la première mouture du projet d'aéroport qui date des années 1960 s'inscrivait d'ailleurs dans cette volonté de développement et de modernisation assez typique de l'époque puisque cet aéroport était initialement prévu pour accueillir des avions supersoniques Concorde. C'est aussi le symbole d'un pays qui ne parvient pas non plus à trancher entre, d'une part, un développement économique qui s'appuie sur de grands projets d'aménagement, et, d'autre part, une tentation décroissante et alternative de plus en plus perceptible au nom du respect de l'environnement et d'une certaine qualité de vie. Au-delà des enjeux purement locaux, ce projet soulève, en effet, la question fondamentale du modèle économique que nous voulons collectivement pour le pays.

C'est aussi le symbole d'un pays qui ne parvient plus à trancher entre un développement économique qui s'appuie sur de grands projets d'aménagement et une tentation décroissante et alternative.

- Enfin, Notre-Dame-des-Landes apparaît comme un grand symbole de la crise de la démocratie française. Pour Bruno Hug de Larauze, "aucun projet d'infrastructures n'a été plus étudié, analysé et expertisé. Il a même été finalement approuvé par un vote démocratique". Et pourtant les opposants estiment que ce projet a été imposé d'en haut, qu'il est soutenu par des notables et des élites économiques locales et que les citoyens n'ont jamais vraiment été consultés à son sujet. En réalité, si chacun se réfère à la démocratie, les partisans et les opposants du projet d'aéroport ne parlent pas de la même chose. Les pro-aéroport font généralement référence à la démocratie représentative incarnée par les élus, tandis que les anti-aéroport, eux, revendiquent plutôt une démocratie réelle ou participative. Les réactions contrastées vis-à-vis de ce projet sont également le symptôme de ce que l'on pourrait appeler une société de défiance mutuelle. Une partie notable des citoyens tend à se méfier spontanément des projets impulsés par les gouvernements et les élites économiques. Parallèlement, les élus tendent eux aussi à se méfier des réactions populaires et préfèrent souvent choisir la voie de l'évitement. Enfin, NDDL soulève également la question du rapport délicat entre majorité et minorité. Alors que la démocratie est censée s'appuyer sur la règle de la majorité, il semble bien aujourd'hui que dans de nombreux dossiers, ce sont les minorités les plus actives et les plus déterminées qui ont souvent gain de cause. Sans aller jusqu'à parler de "tyrannie des minorités", comme a pu le faire Nicolas Sarkozy, force est de constater que quelque 200 zadistes sont parvenus à bloquer le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes pendant près d'une décennie.

Au final, ce que l'on peut dire, c'est que Notre-Dame-des-Landes est en grande partie le symbole d'une France en manque de repères qui ne sait plus trop où elle va, qui ne parvient plus à trancher entre différents modèles économiques, entre l'économie et l'environnement, entre le local et le global ou entre intérêts particuliers et intérêt général. Est-ce que le fait d'avoir enfin pris une décision sur ce dossier changera la donne? Rien n'est moins sûr.

Lire aussi :

Abandon de Notre-Dame-des-Landes: Hulot peut savourer sa 1ère victoire politique

NDDL, un encouragement pour les zadistes ou un cas d'école du mauvais projet?

NDDL: Comment l'État peut tenter de ne pas (trop) payer d'indemnités à Vinci

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Berenberg, toujours positif sur Iliad, réduit son objectif

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 11:29
Le curseur recule à 258 euros...
Catégories: Actualités

Eloge du jeu vidéo comme plaisir tactile

En annonçant Nintendo Labo, une gamme de jouets en carton, Nintendo rappelle que le jeu vidéo est autant un plaisir pour les yeux que pour les doigts.
Catégories: Actualités

Entre l’Europe de l’Est et de l’Ouest, le fossé se creuse

Accusés de dumping social et fiscal, les ex-pays de l’Est, qui n’ont pas encore rattrapé le niveau de vie de occidental, se sentent floués.
Catégories: Actualités

Dopage: Les syndicats de sportifs français déboutés à Strasbourg

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 11:27
STRASBOURG (Reuters) - La Cour européenne des droits de l’homme a débouté jeudi la Fédération des syndicats de sportifs français qui dénonçait le caractère intrusif de l’obligation faite à certains d’entre eux d’être "localisables" une heure par jour à leur domicile en vue d’un éventuel contrôle antidopage.
Catégories: Actualités

Les jihadistes de l'EI pourraient reprendre du terrain en Irak

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 11:26

Les jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI), cachés dans des zones désertiques après leur défaite militaire en Irak, ont toujours la capacité de s'emparer de localités dans ce pays, surtout près de la frontière avec la Syrie, estiment responsables et experts.

Il y a à peine un peu plus d'un mois, le 9 décembre, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi annonçait la "fin de la guerre" contre l'EI et le contrôle total par les troupes progouvernementales -l'armée et les forces paramilitaires du Hach al-Chaabi- de la longue frontière poreuse irako-syrienne.

Pour Ali al-Bayati, qui commande une unité du Hachd al-Chaabi à Nimroud, cette localité située à une trentaine de km au sud-est de Mossoul, "peut tomber à tout moment car la sécurité y est fragile".

Deuxième ville d'Irak située dans le nord du pays, Mossoul, un temps "capitale" irakienne du califat de l'EI aujourd'hui en lambeaux, a été libérée en juillet 2017 de l'EI.

Chassés de la cité, les jihadistes ont fui et "sont allés se cacher dans les zones désertiques à l'ouest de Mossoul", qui s'étendent sur des milliers de kilomètres carrés près de la frontière syrienne, affirme à l'AFP le commandant Bayati. Et de cette région, ils lancent des attaques contre les forces de sécurité et les civils".

- Cellules pas si 'dormantes' -

Samedi et lundi derniers, trois kamikazes ont lancé des attaques à Bagdad, tuant plus de 35 personnes.

Alors que l'EI revendique toujours des attaques en Irak, M. Abadi a appelé à éliminer les "cellules dormantes" jihadistes.

"Ce concept de cellules dormantes est une erreur: elles sont au contraire actives, capables de mener des attaques et même de reprendre le contrôle de zones", estime Hicham al-Hachémi, un spécialiste des mouvements jihadistes.

Terrés dans "les vallées, les anfractuosités naturelles et dans des caches et tranchées qu'ils avaient eux-mêmes creusées" durant leur occupation d'un tiers du pays, les jihadistes possèdent "des stocks d'armes, de carburant, d'eau et de nourriture" qui leur permettent de vivre, nombreux, dans la clandestinité, assure M. Bayati.

Dans la province de Ninive, où se trouvent Nimroud et Mossoul, "plus de 4.000 jihadistes ont été arrêtés" depuis la reprise de Mossoul, selon le chef de la police, le général Wathiq al-Hamdani.

Malgré cela, des attaques ont toujours lieu à Mossoul même, note Ayed al-Louayzi, du Conseil provincial. "Des civils ont été cambriolés ou assassinés, parfois par des assaillants déguisés en militaires".

Il s'agissait, assure-t-il, de membres de l'EI venus des zones environnantes de Tal Afar, plus à l'ouest, ou de Hatra, plus au sud. Pourtant ces deux villes ont été reprises il y a des mois par les forces gouvernementales.

Pour M. Hachémi, "l'annonce de la victoire militaire sur l'EI signifie tout simplement que plus aucun drapeau du groupe ne flotte au-dessus d'une maison ou d'un bâtiment officiel". Mais cela ne signifie pas que les jihadistes ont été complètement éradiqués.

- Violences meurtrières -

La coalition internationale anti-EI emmenée par les Etats-Unis a mené, en appui aux forces irakiennes, des frappes dans la région de Mossoul "contre des caches d'équipements, d'explosifs et d'obus", affirme à l'AFP son porte-parole, le colonel Ryan Dillon.

En outre, explique-t-il, la coalition a formé "les forces irakiennes en vue d'une transition de la phase de combat à celle du travail de police et afin qu'elles contrent les menaces à venir".

Le Hachd assure essuyer tous les jours des tentatives d'infiltration de jihadistes à la frontière irako-syrienne.

Plus à l'est, dans le secteur de Hawija, l'un des derniers bastions urbains irakiens repris à l'EI, les jihadistes continuent également de tuer.

Depuis le début du mois, au moins trois civils et un combattant du Hachd ont été abattus, selon des sources de sécurité. En outre, une soixantaine de jihadistes ont été tués dans des combats avec les forces progouvernementales, assurent-elles.

Le problème, estime M. Louayzi, c'est que "géographiquement, le terrain a été repris" à l'EI, "mais pas tous les jihadistes ont été arrêtés".

A cause de cela, "nous sommes dans une situation sécuritaire identique à celle ayant mené à la chute de Mossoul en 2014", lorsque d'autres jihadistes imposaient déjà leur loi dans certains secteurs autour de Mossoul.

Catégories: Actualités

LA BANQUE REYL LANCE UN NOUVEAU SITE INTERNET QUI SOULIGNE SON EMPREINTE ENTREPRENEURIALE ET INTERNATIONALE

Monde Economique - Publications - jeu, 01/18/2018 - 11:25
En ligne avec sa signature « Innovative Banking », le nouveau site mélange avec subtilité l'univers des activités [...]
Catégories: Actualités

Avec sa nouvelle gamme de jeux, Nintendo veut vous faire travailler

Le Huffington Post - jeu, 01/18/2018 - 11:24

JEUX VIDÉO - Nintendo Labo: c'est le nom tout simple de la gamme surprenante annoncée à l'improviste par le constructeur japonais ce mercredi 17 janvier. Destinés en priorité à un public jeune, les nouveaux jeux s'accompagnent d'un kit en carton à construire soi-même, et dans lequel la console phare de la marque, la Switch, vient s'intégrer.

Canne à pêche, guidon, pédale, ou même armure robotisée: dans une rapide vidéo de présentation, Nintendo révèle les premières applications utilisant cette nouvelle idée, déjà disponible en précommande. "Avec Nintendo Labo (le nom du projet), construire est aussi amusant que jouer", plaide la compagnie sur son site dédié. Derrière cet aspect interactif, la gamme surfe sur la tendance du Do It Yourself ("Faites-le vous-même") qui connaît un puissant essor sur internet depuis plusieurs années.

Une annonce gardée secrète jusqu'au dernier moment, mais la firme de Kyoto n'en est pas à son coup d'essai en la matière. Depuis le succès de la Wii, le constructeur a choisi d'affirmer sa différence face à ses concurrents sur le marché des consoles Sony et Microsoft. Après l'échec de la Wii U, l'entreprise a retrouvé le chemin du succès commercial avec la Switch, console transportable lancée en 2017 dont les ventes dans le monde dépasse déjà les 10 millions.

Lire aussi :

Mario Odyssey: On s'est posé des questions bêtes en jouant

"Zelda: Breath of the Wild", le fruit de 31 ans d'évolution graphique

Pourquoi un tel engouement autour des consoles rétro?

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

LCL Banque Privée propose trois nouveaux placements

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 11:23
LCL Banque Privée lance trois nouveaux placements à destination des particuliers : LCL Autocall 2018, fonds à formule éligible au PEA, LCL Autocall...
Catégories: Actualités

Le passage des frontières risque de devenir un calvaire pour les Britanniques

Slate.fr - jeu, 01/18/2018 - 11:20
Au lendemain de la publication de l’accord du 8 décembre entre le négociateur européen et le gouvernement britannique, des commentateurs aussi divers que Charles Moore dans le Daily Telegraph et Jean Quatremer dans Libération qualifiaient ce compromis de «capitulation». ... Lire la suite
Catégories: Actualités

GKN dénonce des déclarations "trompeuses" de Melrose

Le Boursier - jeu, 01/18/2018 - 11:20
par Paul Sandle
Catégories: Actualités

Première en Australie: des nageurs secourus en mer par un drone

France 24 - L'info en continu - jeu, 01/18/2018 - 11:20

Un drone a pour la première fois jeudi en Australie secouru deux nageurs en difficulté dans l'océan, en leur larguant des équipements de sauvetage.

L'île-continent est un des leaders de l'expérimentation des drones dans le domaine du sauvetage aquatique. Plusieurs dizaines d'engins sont actuellement en phase de test sur diverses plages du pays, en plein été austral.

Jeudi, deux adolescents ont été les premiers à être secourus par un drone, après avoir été emportés et mis en difficulté dans l'eau par une houle de trois mètres au large de Lennox Head en Nouvelles-Galles du Sud, non loin de la frontière avec le Queensland.

Ce sont des plagistes qui ont alerté les nageurs-sauveteurs, lesquelles ont prévenu le pilote du drone.

"J'ai pu le faire décoller, voler et larguer l'équipement de sauvetage en une à deux minutes", a expliqué Jai Sheridan au Gold Coast Bulletin.

"D'habitude, cela prend quelques minutes de plus aux sauveteurs pour atteindre les personnes en difficulté".

Ces drones sont également testés pour repérer les requins s'approchant des côtes. Ils utilisent ainsi les technologies dernier cri pour identifier différents objets dans la mer: intelligence artificielle, milliers d'images et algorithme.

Le logiciel peut faire la différence entre les différents habitants de la mer comme les requins, qu'il identifie avec un taux de réussite de 90%, contre 16% à l??il nu.

Les clubs de secours pour les surfeurs sont des institutions sur les côtes australiennes, où vit la majorité de la population. Les secouristes surveillent la mer à l??il nu et en cas de danger, ils partent au secours de la personne à bord de canots pneumatiques ou de planches.

Certaines plages australiennes sont équipées de filets antirequins mais ils ne garantissent pas totalement la sécurité, tout en provoquant d'importants dégâts sur la faune marine, selon une étude gouvernementale qui préconise leur disparition progressive.

Il y a eu plusieurs attaques de squales cette année. D'après les spécialistes, les incidents sont en augmentation à cause de la popularité croissante des sports nautiques et du fait que certaines catégories de poissons se rapprochent des plages. Mais les attaques mortelles sont rares, 47 au cours des 50 dernières années.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités