Actualité

Yonne: deux morts dans une collision entre une voiture et un TER

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 22:00

Deux personnes sont décédées dimanche en fin d'après midi dans une collision sur un passage à niveau entre une voiture et un TER à Jonches (Yonne), a-t-on appris auprès du parquet et de la préfecture, confirmant une information de la presse régionale.

Aucun des passagers du TER, reliant Auxerre à Dijon n'a été blessé.

Vers 17H40, la voiture des deux victimes, un homme et une femme âgés d'une vingtaine d'années, s'est engagée sur le passage à niveau alors que le feu clignotait signalant l'arrivée imminente d'un train.

"La voiture s'est retrouvé coincée entre les deux barrières alors que la deuxième venait de s'abaisser. Le jeune homme a ensuite essayé de dégager le véhicule qui était immobilisé tandis qu'arrivait à pleine vitesse la locomotive du train", a expliqué à l'AFP la procureure de la République d'Auxerre Sophie Macquart-Moulin.

Aucun des 55 passagers du TER, reliant Auxerre à Dijon n'a été blessé. Les voyageurs choqués ont été pris en charge par une cellule psychologique, a précisé la préfecture.

Quelque 100 policiers, gendarmes et pompiers sont sur place.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l'accident.

Le passage à niveau de Jonches est "considéré comme dangereux et avait déjà été le lieu en décembre 2010 d'une collision entre un train et un bus scolaire, qui n'avait pas fait de blessés graves", a précisé à l'AFP le préfet de l'Yonne Patrice Latron, présent sur place.

Des aménagements avaient été depuis mis en place pour le sécuriser, dont une limitation à 30 km/h, l'installation de feux rouges et d'un radar automatique avant les barrières.

Une étude portant sur plusieurs autres tracés de substitution est également en cours pour le supprimer définitivement, a encore détaillé la préfecture.

kal/bw

Catégories: Actualités

Pour Mahmoud Abbas, l'offre de paix de Trump est la "claque du siècle"

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 21:54
Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a rejeté les propositions du président Trump pour résoudre le conflit israélo-palestinien, ajoutant qu'Israël avait "mis fin à Oslo".
Catégories: Actualités

Marquise de Moratalla : le fils adoptif conforté par la justice

L' Essentiel - SudOuest.fr - dim, 01/14/2018 - 21:46

Les accusations du fils biologique ont été rejetés par la juge des tutelles de Bayonne.
La juge des tutelles de Bayonne a estimé que le mandat de protection de la marquise de Moratalla avait été "régulièrement mis en oeuvre" par son fils adoptif, rejetant les accusations du fils biologique de la riche héritière décédée le... Lire la suite

Catégories: Actualités

Harcèlement : Catherine Deneuve s’excuse auprès des « victimes qui ont pu se sentir agressées »

Après le tollé provoqué par la tribune qu’elle a cosigné, l’actrice déplore notamment les propos tenus par certaines des pétitionnaires, qui sont « pire qu’un crachat au visage de toutes celles qui ont subi ce crime ».
Catégories: Actualités

Tribune polémique: Deneuve assume mais présente ses "excuses" aux victimes d'agression (texte dans Libération)

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 21:40

Catherine Deneuve justifie la signature de la tribune sur la "liberté d'importuner", texte qu'elle juge "vigoureux, à défaut de le trouver parfaitement juste", mais présente ses excuses aux victimes d'agression, dans une tribune publiée dimanche soir sur le site du quotidien Libération.

"Je salue fraternellement toutes les victimes d?actes odieux qui ont pu se sentir agressées par cette tribune parue dans le Monde, c?est à elles et à elles seules que je présente mes excuses", écrit l'actrice.

Catégories: Actualités

ProA: Monaco remporte le duel au sommet contre Limoges

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 21:33

Monaco a remporté le choc au sommet de la ProA contre Limoges (105-90) lors d'un véritable festival offensif et consolidé son fauteuil de leader, dimanche à domicile lors de la 16e journée.

Contre le 3e du championnat, le club de la Principauté a signé un douzième succès de rang Coupe d'Europe incluse. Les hommes de Zvezdan Mitrovic n'ont plus perdu depuis le 12 novembre (face à Strasbourg).

Ils ont qui plus est repris deux longueurs d'avance sur le Mans, vainqueur de Châlons-Reims (90-84) samedi, et termineront donc la phase aller en tête.

Bousculés pendant vingt minutes, les Monégasques ont eu besoin d'un panier primé au buzzer - avec l'aide du panneau - de Paul Lacombe (15 points, 11 rebonds, 5 passes décisives) pour reprendre l'avantage à la pause (45-43).

Au retour des vestiaires, la "Roca Team" a creusé son sillon vers la victoire en s'appuyant sur une nette domination aux rebonds (37 contre 19) et l'apport précieux dans ce secteur de sa nouvelle recrue Ali Traoré. L'international français, arrivé d'Antibes, a compilé 6 points et 7 rebonds en 17 minutes.

En l'absence de Mouhammadou Jaiteh, touché à une cuisse à l'entraînement, et Fréjus Zerbo, prêté à Antibes, les Limougeauds ont eux éprouvé des difficultés dans la raquette. Le pivot lituanien Tautyvas Lydeka (5 pts, 1 rbd en 14 minutes) a manqué de tranchant.

Grâce à un jeu collectif bien huilé (30 passes décisives), le leader a compté jusqu'à 26 points (96-70) d'avance dans le dernier quart-temps. Le CSP a eu le mérite de ne rien lâcher en s'appuyant sur deux joueurs en forme Kenny Hayes (21 pts) et Axel Bouteille (17 pts).

Après cette défaite, Limoges reste sur le podium mais compte désormais le même nombre de victoires que Strasbourg (10), vainqueur à Dijon (77-65) vendredi.

L'avant-dernière journée de la phase aller s'achève lundi à Gravelines qui reçoit Le Portel avec l'opportunité de faire un pas supplémentaire vers la Leaders Cup.

ll/chc

Résultats de la 16e journée du Championnat de France ProA de basket-ball:

vendredi

Antibes - Boulazac 75 - 70

Dijon - Strasbourg 65 - 77

samedi

Levallois - Nanterre 96 - 91

Bourg-en-Bresse - Hyères-Toulon 99 - 88

Chalon-sur-Saône - Villeurbanne 84 - 52

Le Mans - Châlons-Reims 90 - 84

Pau-Orthez - Cholet 70 - 78

dimanche

Monaco - Limoges 105 - 90

lundi

(20h45) Gravelines - Le Portel

Catégories: Actualités

Catherine Deneuve présente ses "excuses" aux victimes et désavoue certaines cosignataires de la tribune polémique

Le Huffington Post - dim, 01/14/2018 - 21:31

SEXUALITÉ - Le texte sur "la liberté d'importuner" signé par cent femmes dont Catherine Deneuve a provoqué une vague d'indignation. Six jours après sa publication dans Le Monde, l'actrice a présenté ses "excuses" aux victimes d'agression et pris certaines distances, sans pour autant renier totalement le texte controversé.

C'est par le biais d'une tribune qu'elle a cette fois elle-même écrite et parue dans Libération ce dimanche 14 janvier que l'actrice s'est exprimée, affirmant que "rien dans le texte ne prétend que le harcèlement a du bon, sans quoi (elle) ne l'aurait pas signé".

Au vu des très nombreuses réactions -en France comme à l'international- que la tribune a provoquées, Catherine Deneuve a décidé d'y apporter "des précisions". "J'ai, je le confesse, trouvé ce texte vigoureux, à défaut de le trouver parfaitement juste", affirme l'actrice, qui rappelle cependant à ceux qui lui ont reproché "de ne pas être féministe" son engagement en faveur de l'avortement et sa participation au manifeste "Je me suis fait avorter" de Simone de Beauvoir.

Et de présenter ses excuses à "toutes les victimes d'actes odieux qui ont pu se sentir agressées par cette tribune parue dans le Monde (...) à elles et à elles seules."

L'actrice prend également ses distances avec certaines des co-signataires du texte, et notamment Brigitte Lahaie, qui en déclarant qu'on "pouvait jouir d'un viol", s'était déjà attirée les foudres des rédactrices du texte. "Dire sur une chaîne de télé qu'on peut jouir lors d'un viol est pire qu'un crachat au visage de toutes celles qui ont subi ce crime. (...) Quand on paraphe un manifeste qui engage d'autres personnes, on se tient, on évite de les embarquer dans sa propre incontinence verbale. C'est indigne", a condamné Catherine Deneuve.

"Non, je n'aime pas ces effets de meute"

Pour autant, l'actrice oscarisée reste sur ses positions concernant l'utilisation des hashtags #Metoo et #balancetonporc, par le biais desquels se sont faites de nombreuses révélations et accusations.

"Je n'aime pas cette caractéristique de notre époque où chacun se sent le droit de juger, d'arbitrer, de condamner. Une époque où de simples dénonciations sur réseaux sociaux engendrent punition, démission, et parfois et souvent lynchage médiatique", écrit l'actrice qui évoque sans le nommer le cas de Kevin Spacey. "Qui peut m'assurer qu'il n'y aura pas de manipulation ou de coup bas ? Qu'il n'y aura pas de suicides d'innocents?"

Elle s'inquiète également de "la censure" que pourrait engendrer de tels mouvements dans le monde de l'art. "Va-t-on brûler Sade en Pléiade? Désigner Léonard de Vinci comme un artiste pédophile et effacer ses toiles? Décrocher les Gauguin des musées?". Une question récurrente dans le milieu artistique, et qui s'est notamment posée lors de la sortie du film "Gauguin-Voyage de Tahiti" en septembre 2017.

Si elle "n'excuse rien" des actes des agresseurs sexuels, Catherine Deneuve dit "croire en la justice" et également en l'éducation des générations futures. "Le piège se referme lorsqu'il devient impossible de dire non sans risquer son emploi, ou de subir humiliations et sarcasmes dégradants. Je crois donc que la solution viendra de l'éducation de nos garçons comme de nos filles. Mais aussi éventuellement de protocoles dans les entreprises, qui induisent que s'il y a harcèlement, des poursuites soient immédiatement engagées."

Lire aussi :

"Arrêtons de détruire nos icônes" : la réaction de Biolay à la tribune de Deneuve

"Madame Deneuve, vous n'aurez ni notre peur, ni notre renoncement"

"Les porcs et leurs allié.e.s ont raison de s'inquiéter", la réponse de féministes à Deneuve sur le "puritanisme"

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Fausse alerte à Hawaï: inquiétudes d'une défiance à l'égard des alertes

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 21:20

La ministre de la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen a exhorté dimanche la population américaine à ne pas "tirer de conclusions erronées" après la fausse alerte lancée à Hawaï samedi, assurant que le système était fiable malgré cette erreur humaine.

Une alerte a été envoyée par erreur samedi aux habitants de l'archipel d'Hawaï les avertissant que le territoire était visé par un missile balistique et les enjoignant de se mettre à l'abri.

Si plusieurs élus locaux ont démenti l'information au bout de quelques minutes, le message officiel d'erreur n'est lui arrivé que près de 40 minutes après l'alerte, qui avait créé une grande confusion.

La fausse alerte est intervenue dans un contexte de fortes tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, qui a assuré disposer de missiles balistiques susceptibles de toucher n'importe quel point du territoire américain.

Les autorités locales ont indiqué samedi que l'incident était lié à une erreur humaine au sein de l'antenne locale de l'agence de gestion des événements d'urgence (EMA).

Le responsable de cette antenne locale Vern Miyagi et le gouverneur d'Hawaï David Ige ont tous deux présenté leurs excuses.

Pour Mme Nielsen, malgré cette bourde spectaculaire, les Américains "peuvent faire confiance aux systèmes du gouvernement". "Nous les testons tous les jours", a-t-elle ajouté lors d'un entretien à la chaîne Fox News.

"Je ne voudrais surtout pas que quiconque ne suive pas ces alertes", qui sont "vitales", a-t-elle martelé. "Les secondes et les minutes" entre une alerte et une éventuelle attaque "peuvent sauver des vies".

Elle a indiqué que son ministère travaillait avec les autorités locales pour "s'assurer que cela ne se reproduise pas".

"Il apparaît que les autorités d'Hawaï ne disposaient pas de garde-fous raisonnables ou de procédures de contrôle pour empêcher l'envoi d'une fausse alerte", a commenté Ajit Pai, président de l'autorité de régulation des communications (FCC), qui supervise le système d'alerte d'urgence.

Il a également annoncé que la FCC avait ouvert une enquête sur l'incident.

Samedi, M. Ige avait annoncé que de premières mesures avaient déjà été prises pour modifier les procédures d'activation des alertes, qui nécessiteront désormais la présence de deux personnes contre une seule jusqu'ici.

"S'il vous plaît, gardez en tête que la menace est là", a insisté samedi M. Miyagi au sujet des alertes. "Si une alerte arrive, vous allez avoir 12 ou 13 minutes avant que l'événement ne se produise. S'il vous plaît, prenez ça au sérieux."

Catégories: Actualités

Adolescent poignardé lors d'une rixe à Paris: quatre jeunes en garde à vue

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 21:00

Quatre adolescents se trouvaient dimanche soir en garde à vue dans l'enquête sur la rixe entre bandes survenue la veille dans un quartier très fréquenté du centre de Paris, au cours de laquelle un jeune de 15 ans a été mortellement poignardé, a-t-on appris de source judiciaire.

Les enquêteurs s'attachaient à établir le degré d'implication de ces quatre garçons d'une quinzaine d'années, dans cette brève mais violente bagarre qui a éclaté dans le XIe arrondissement de Paris, rue de la Roquette, connue pour sa vie nocturne animée le week-end.

Un autre jeune, interpellé samedi mais avant les faits suite à une première rixe, était lui aussi en garde à vue dimanche. Dans son cas, les enquêteurs cherchent à établir les éventuels liens entre les deux bagarres.

Les causes de la rixe mortelle restaient inconnues dimanche soir. L'adolescent de 15 ans, grièvement blessé à l'arme blanche et transporté en urgence à l'hôpital, est décédé peu après 21H00 (20H00 GMT) samedi soir.

Plusieurs témoins avaient souligné la rapidité avec laquelle le drame s'est noué.

"Cinquante jeunes ont déferlé dans toute la rue. Deux groupes bien distincts se sont formés. Il y a eu des cris et de loin on a vu un gamin de 14-15 ans à terre. Il y a quelqu'un qui a essayé de faire un massage cardiaque et après les policiers ont bouclé le quartier. La bagarre a duré 2-3 minutes. Un policier (...) a dit qu'il avait été poignardé avec une lame de 30cm", a raconté à l'AFP un témoin.

Catégories: Actualités

Marquise de Moratalla: le fils adoptif a "régulièrement" exercé le mandat de protection de sa mère

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 20:57

La juge des tutelles de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a estimé que le mandat de protection de la marquise de Moratalla avait été "régulièrement mis en ?uvre" par son fils adoptif, rejetant les accusations du fils biologique de la riche héritière décédée le 29 novembre 2017.

Le 17 novembre, quelques jours avant le décès, la juge avait entendu à huis clos le fils biologique de la marquise, Forester Labrouche, âgé de 65 ans, ainsi que German de la Cruz, 38 ans, adopté en 1987 en Colombie. Les deux hommes, tous deux résidents suisses, se disputent l'immense fortune de leur mère décédée à Bayonne à l'âge de 87 ans.

Au c?ur du débat, un mandat signé en Suisse en 2012 par la marquise elle-même et enregistré durant l'été par le tribunal de Bayonne, qui donnait tout pouvoir à German de la Cruz pour administrer ses biens ou à défaut, à son gestionnaire de fortune, Markus Frey. Le fils biologique de la marquise avait déposé une requête contre ce mandat.

Dans sa décision rendue le 12 janvier et dont l'AFP a eu copie dimanche, la juge estime que le mandat a été "régulièrement mis en ?uvre" et que "German de la Cruz (...) a bien exercé le mandat confié le 14 décembre 2012 par sa mère pour sa protection et le respect de sa volonté".

La juge rejette également les accusations de "prétendus détournements" dénoncés par Forester Labrouche contre son frère et Markus Frey. "Ces ordres de paiement ne sont ni injustifiés, ni, par leur montant ou destination, contraires à l'intérêt de la mandante", estime-t-elle.

La juge a par ailleurs relevé la "défiance" de la marquise envers son fils aîné et sa femme Stéphanie, qui, "depuis, 1999, ont lancé une série d'attaques judiciaires ininterrompues" contre la marquise.

"Notre client est évidemment très satisfait que la justice ait constaté le caractère totalement infondé des accusations portées par son frère, en reconnaissant qu'il avait exercé son mandat dans l'intérêt et conformément aux volontés de sa mère", s'est félicité auprès de l'AFP Me Ronald Asmar, avocat suisse de German de la Cruz.

Pour Forester Labrouche, Me Richard Malka a dénoncé une décision "qui bafoue le principe de contradiction". "La décision ne répond à aucun de nos arguments juridiques et décide de ne pas tenir compte des prélèvements effectués sur le patrimoine de la marquise y compris en cours de procédure. Nous allons très sereinement interjeter appel dès lundi", a-t-il ajouté.

Après le décès de sa mère, Forester Labrouche avait déposé plainte pour "homicide volontaire contre X". Les premiers résultats de l'autopsie du corps de la défunte ordonnée par le parquet de Bayonne avaient toutefois "exclu l'intervention d'un tiers dans le processus de décès".

Soledad Cabeza de Vaca, marquise de Moratalla, était née d'un père issu de la noblesse ibérique, Antonio Cabeza de Vaca, dont l'un des ancêtres, Alvar Nunez Cabeza de Vaca (1488-1559), était un illustre conquistador.

Mais sa fortune, difficile à évaluer précisément, viendrait en fait de sa mère, Olga Leighton, une veuve anglaise qui la tenait de son premier mari.

Catégories: Actualités

Le président palestinien qualifie l'offre de paix de Trump de "claque du siècle"

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 20:55

Le président palestinien Mahmoud Abbas a qualifié dimanche l'offre de paix du président américain Donald Trump de "claque du siècle".

"Nous disons à Trump que nous n'accepterons pas son plan, l'affaire du siècle s'est transformée en claque du siècle", a affirmé M. Abbas à l'ouverture à Ramallah d'une réunion du Conseil central de l'OLP (CCOLP) destinée à examiner la riposte à la reconnaissance par le président américain de Jérusalem comme capitale d'Israël, le 6 décembre.

M. Abbas a également affirmé qu'Israël avait mis fin" aux accords israélo-palestiniens d'Oslo sur l'autonomie palestinienne signés en 1993.

"Je dis qu'il n'y a plus d'Oslo, Israël a mis fin à Oslo", a-t-il répété, ajoutant qu'il fallait prendre des décisions pour l'avenir durant cette réunion prévue pour deux jours.

Le 13 septembre 1993, après six mois de négociations secrètes à Oslo, Israël et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) se reconnaissent mutuellement et signent à Washington en présence du président Bill Clinton une "Déclaration de principes" sur une autonomie palestinienne transitoire de cinq ans.

M. Abbas avait déjà affirmé que les Américains ne pouvaient plus jouer un rôle de médiateur dans le processus de paix après la déclaration du président Trump sur Jérusalem.

A la tête de l'Autorité palestinienne depuis 2005, Mahmoud Abbas, 82 ans, avait annoncé qu'il ne recevrait pas le vice-président Mike Pence dont la visite initialement prévue mi-décembre avait été reportée au 22 janvier.

Il avait aussi affirmé qu'il n'accepterait "aucun plan" de paix proposé par Washington. "Les États-Unis se sont disqualifiés eux-mêmes", avait-t-il proclamé.

Catégories: Actualités

Ligue 1: Cavani titulaire avec le PSG à Nantes, Silva remplaçant

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 20:47

Edinson Cavani, écarté deux matches après son retard de retour de vacances, est dans le onze titulaire du Paris SG contre Nantes en L1, selon la feuille de match de la LFP qui montre que le capitaine Thiago Silva est remplaçant dimanche.

Cavani (deux jours de retard) a sans doute purgé sa sanction sportive, contrairement à Javier Pastore (cinq jours de retard), qui n'a pas été convoqué pour ce match.

Cavani n'en est plus qu'à un but du record de Zlatan Ibrahimovic, meilleur réalisateur de l'histoire du PSG (155 contre 156, toutes compétitions confondues).

Neymar, touché aux côtes, a été laissé au repos. L'absence de Silva, sur le banc, profite à Presnel Kimpembe en défense centrale.

Les équipes

Nantes: Tatarusanu - Dubois (cap.), Diego Carlos, Pallois, Awaziem - Ab. Touré, Rongier - Bammou, Girotto, Lima - Sala

Paris SG: Areola - Dani Alves, Kimpembe, Marquinhos (cap.), Kurzawa - Rabiot, Verratti, Lo Celso - Di Maria, Cavani, Mbappé

Catégories: Actualités

Vent d'ouverture sur la mode à Milan: D&G s'encanaille dans un grand magasin

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 20:40

Des mannequins qui montent et descendent sur des escalators au milieu d'une foule armée de smartphones: Dolce & Gabbana a fait souffler dimanche un vent d'ouverture sur la Fashion week milanaise, en organisant un défilé dans un grand magasin.

Au lendemain de son show réservé aux happy few, où elle a fait défiler des stars des réseaux sociaux, enfants de célébrités et même le footballeur de la Juventus Paulo Dybala, la maison italienne s'est encanaillée à La Rinascente, une chaîne italienne de grands magasins.

Trente minutes avant l'heure prévue du show, l'ambiance est électrique. Difficile de trouver, puis surtout de garder sa place, alors que des agents de sécurité en costume noir tentent de laisser libre l'espace nécessaire aux passages des mannequins.

Venus seulement faire des emplettes, certains s'agacent de ne plus pouvoir sortir, les escalators étant bloqués...

Mais soudain, la musique résonne et un à un, les mannequins --sans star cette fois-- défilent.

La foule, diverse, braque ses téléphones portables. Des "waouh" et des cris éclatent lorsque des modèles apparaissent en veste de pyjama de soie ouverte sur un torse musclé, sur lequel pend un collier en or.

Avec leurs lunettes noires carrées et les cheveux rabattus sur le côté, les mannequins sembles clonés. La collection baptisée "DG Sartoria" est plus classique que celle de la veille.

Parti du stand de D&G, le cortège traverse le premier étage, descend les escalators et fait le tour du niveau mezzanine, avant de descendre au rez-de-chaussée.

Comme dans un show classique, les mannequins reviennent à la fin tous ensemble, accompagnés cette fois des petites mains de la maison en blouse blanche. Le duo de stylistes Domenico Dolce et Stefano Gabbana ferme le banc, acclamés par le public.

- Comme le design -

"C'était génial! Cela n'arrive jamais qu'un défilé soit ouvert au public, il faut toujours avoir une invitation. C'est mon premier défilé", s'enthousiasme Leslie Boggi, 18 ans. "D&G a un style jeune, très extravagant. C'est une icône".

Avec son amie Sonia Ferri, elles ont filmé et posté des photos en direct sur Instagram, réseau social très utilisé par la griffe.

Elles font partie du c?ur de cible de D&G, les "millenials", ces jeunes nés entre 1980 et 2000, venus en nombre dimanche.

Mais les plus âgés sont aussi séduits: "c'est vraiment un belle occasion d'ouvrir les défilés", souligne Davide Parise, 38 ans, en jugeant très original le lieu choisi.

L'initiative de D&G s'inscrit dans cette volonté d'"ouverture sur la ville" souhaitée par le maire de Milan, Giuseppe Sala, qui avait invité en septembre 2016 le monde de la mode à suivre l'exemple du design.

Le Salon du meuble, organisé chaque mois d'avril, essaime ainsi dans toute la capitale lombarde, avec une multitude d'événements off qui suscitent l'enthousiasme des Milanais et des touristes.

- Chez Etro aussi -

Lors de la semaine de la mode femmes, en septembre, avait déjà été organisé l'événement "Milano XL", avec sept installations géantes à travers la cité mettant en avant la créativité italienne, des tissus aux lunettes.

Samedi, la maison Etro, qui fête ses 50 ans, a elle aussi ouvert pour une heure à une centaine d'anonymes son "Dandy Detour", installation créée dans le Palazzo del Ghiaccio (une ancienne patinoire) afin de faire découvrir sa nouvelle collection.

Le visiteur est accueilli dans une sorte de brocante de luxe, des souvenirs accumulés par le Dandy: les mannequins sont assis dans des fauteuils, allongés sur une énorme pile de coussins ou adossés à un juke-box.

"Nous sommes pour la multiplicité, l'ouverture", explique à l'AFP le directeur artistique Kean Etro.

"C'est aussi l'esprit d'un certain Milan", celui de "l'accueil", ajoute-t-il, en rappelant que pour Etro il ne s'agit pas d'une première.

"Par le passé, nous avons déjà organisé des défilés dans un supermarché, un train ou à travers les rues de Milan", précise le styliste, en soulignant avoir "toujours un peu de difficulté à vivre le défilé traditionnel".

Catégories: Actualités

Parcoursup: "Je sais ce que je veux faire mais on manque d'informations"

Le Huffington Post - dim, 01/14/2018 - 20:39

PARCOURSUP - APB est mort, vive Parcoursup! La nouvelle plateforme d'orientation post-bac sera dévoilée lundi 15 janvier. Plus de hiérarchisation des vœux, fin du tirage au sort dans les filières sous pression, des pré-requis attendus pour l'entrée dans certaines formations.

Deux jours avant le lancement, nous avons demandé à Diane, en Terminale ES, dans quel état d'esprit elle se trouvait. Que sait-elle de Parcoursup? A-t-elle changé d'avis pour l'après bac? Comment envisage-t-elle les prochaines semaines et son inscription sur la plate-forme?

Tout au long de l'année scolaire et jusqu'aux résultat du baccalauréat, Le HuffPost découvrira les débuts de ce nouveau système au côté de Diane, 17 ans et élève en terminale ES à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne. À chaque étape de la procédure nous la retrouverons pour faire le bilan et suivre au plus près son parcours vers l'orientation post bac.

Pour lire le premier épisode de cette série, le voici.

"Je ne suis pas inquiète, je sais ce que je veux faire après le bac, mais on manque d'informations", résume la lycéenne. Ce n'est que jeudi 11 janvier que Diane et le reste de sa classe ont reçu un "fascicule" leur présentant la plateforme. Sa professeure principale s'est chargée de lire avec eux et de répondre à certaines de leurs questions.

"On a eu un peu de temps pour le lire chacun de notre côté, déplore Diane, mais quand on en a parlé ensemble, on a eu des informations fausses sur certaines choses comme la hiérarchie des vœux qui en fait n'existe plus. Mercredi prochain (le 17 janvier, ndlr) un monsieur viendra au lycée donner une conférence sur le sujet."

Diane a eu des informations en décembre, "j'ai eu une présentation assez précise de Parcoursup pendant les journées portes-ouvertes de la 'Catho' (l'Institut catholique de Paris, un établissement privé, ndlr). Je vais aller à la conférence de présentation mercredi dans mon lycée et ça ira."

Son projet d'orientation n'a pas évolué pour le moment, elle se destine toujours à étudier le droit français et anglais. Une petite inquiétude perdure cependant chez elle. Pour parvenir à ses fins, ses deux enseignants principaux devront apposer sur son dossier des appréciations. "Je vais aller parler à ma prof d'anglais de mon projet pour savoir ce qu'elle pourrait écrire comme appréciation si elle est ma deuxième prof principale. Comme ça, je pourrai mieux me préparer au résultat", se rassure-t-elle.

En attendant, dès lundi, la lycéenne compte bien aller voir à quoi ressemble Parcoursup.

Lire aussi :

Le rattrapage au bac pourrait être supprimé pour 2021

La sélection à la fac voulue par le gouvernement est contraire aux défis du 21e siècle

Seulement la philo et un grand oral passés en juin?

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Rugby: Castres se venge face à Leicester

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 20:33

Castres, déjà quasi hors course en Coupe d'Europe, a lavé son honneur en écrasant Leicester (39-0), dimanche lors de la 5e journée, et vite retrouvé la victoire après avoir été stoppé dans son élan en Top 14.

Sans illusions sur leurs chances de qualification --même s'ils ne sont pas mathématiquement éliminés à la 3e place (12 points) de la poule 4 derrière le Racing (15 points) et le Munster (16 pts)--, les hommes de Christophe Urios ont abordé cette rencontre avec en premier lieu l'envie de se venger de l'humiliation subie en Angleterre au match aller (défaite 54-29).

Et l'ambition de vite repartir de l'avant après une défaite à Agen (30-3) samedi dernier qui a mis fin à une série de sept victoires en championnat. Une série justement entamée après la gifle reçue à Leicester.

Mission accomplie face à des Tigers, derniers de la poule et fortement diminués par l'absence des internationaux anglais (Youngs, May, Ford et Cole) laissés au repos en vue du Tournoi, et de Tuilagi et Toomua, revenus il y a peu de blessure.

Les Castrais n'ont mis que 46 secondes pour rendre la monnaie de leur pièce aux Anglais avec un premier essai inscrit par Benjamin Urdapilleta.

Le centre Thomas Combezou a inscrit le deuxième (25e) avant de signer un doublé (39e) malgré l'infériorité numérique du CO après le carton jaune infligé à Armand Batlle pour antijeu (34e).

Avec déjà près de 30 points au compteur à la pause (27-0), les Tarnais ont poursuivi leur festival en seconde période avec un quatrième essai synonyme de bonus offensif inscrit par Batlle (48e), qui a lui aussi signé un doublé en fin de rencontre (77e).

Catégories: Actualités

Matthieu Bastareaud s'excuse après avoir traité un joueur italien de "putain de pédé"

Le Huffington Post - dim, 01/14/2018 - 20:31

SPORT - La victoire du Rugby Club Toulonnais ce dimanche 14 janvier a sans doute été un peu ternie par la polémique née après que Matthieu Bastareaud a lancé une insulte homophobe à l'encontre d'un des joueurs du club de Trévise.

Après un penalty en faveur de l'Italie et un échange un peu musclé avec Sebastian Negri, le joueur du XV de France a lancé, en anglais "fucking faggot" -"putain de pédé" en français. Comme le précise BFMTV, l'insulte a été entendue grâce au micro de l'arbitre.

L'affaire a immédiatement provoqué un tollé sur les réseaux sociaux dans le monde du rugby. "Dégoutant de la part de Matthieu Bastareaud d'avoir appelé Sebastian Negri "p*** de pédé". Il n'y a pas de place pour l'homophobie dans ce jeu", a tweeté l'ancien rugbyman professionnel Andy Goode.

Disgusting from Mathieu Bastareaud @BastaOfficiel at the end of the @RCTofficiel v @BenettonRugby game calling Sebastian Negri a "f***ing faggot." No place in the game for homophobia, @ChampionsCup should throw the book at him

— Andy Goode (@AndyGoode10) 14 janvier 2018

L'EPCR, en charge de l'organisation de deux des principaux tournois européens a indiqué dans l'après-midi avoir ouvert une enquête. Ce qui inquiète Mourad Boudjellal, le président toulonnais, qui craint une sanction qui pénaliserait le XV de France. "Je suis inquiet. Ce que je crains, c'est le côté mormon de l'EPCR avec les Gallois et les Irlandais. Ce sont des gens qui vendent de la morale alors qu'ils n'en ont pas", a-t-il déclaré à Rugbyrama.

"A mes yeux, on parle d'une insulte qui est entrée dans le langage commun. A aucun moment, Mathieu Bastareaud n'a voulu juger l'orientation sexuelle du joueur en question. (...) Mais nous sommes dans une époque où la morale a pris beaucoup d'importance. Comme les gens ne sont pas capables de comprendre ça et de faire la part des choses... Le seul domaine pour lequel l'humour n'a pas sa place, c'est la pédophilie. Ce que Mathieu a dit est de l'ordre du dérapage dans le feu de l'action", a-t-il affirmé.

Face à l'ampleur de la situation, le joueur a présenté ses excuses sur Twitter.

Bonsoir tout le monde,
Je tiens à m'excuser de ma réaction aux insultes du joueur Italien.
J'ai mal réagi en répondant à sa provocation, j'en suis sincèrement navré pour les personnes que j'ai pu blesser.

— Mathieu Bastareaud (@BastaOfficiel) 14 janvier 2018

Lire aussi :

Novès conteste son licenciement pour une "faute grave"

On sait quels adjoints devraient accompagner le successeur de Novès

Jacques Brunel nommé sélectionneur du XV de France

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Les propositions des « chantiers de la justice » remises au gouvernement

Ces réflexions issues de questionnaires envoyés aux magistrats dans les juridictions concernent cinq volets : la transformation numérique, la simplification des procédures pénale et civile, l’organisation territoriale et l’efficacité des peines.
Catégories: Actualités

Rugby: Bastareaud s'excuse après des propos homophobes

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 20:20

Le centre international de Toulon Mathieu Bastareaud s'est excusé dimanche après avoir traité un joueur de Trévise de "putain de pédé" lors du match de Coupe d'Europe remporté 36-0 par le RCT.

"Je tiens à m'excuser de ma réaction aux insultes du joueur italien. J'ai mal réagi en répondant à sa provocation, j'en suis sincèrement navré pour les personnes que j'ai pu blesser", a déclaré le joueur du XV de France, qui semble sur les images vidéo avoir répondu à une insulte similaire du deuxième ligne italien Sebastian Negri.

Ces propos ont suscité de nombreuses réactions sur Twitter, notamment celle de l'international anglais Alex Goode, qui a interpellé le Toulonnais.

"Dégoûtant de la part de Mathieu Bastareaud, à la fin du match Toulon-Trévise, de traiter Sebastian Negri de putain de pédé", a déclaré le joueur des Saracens, ajoutant: "Il n'y a pas de place dans notre sport pour l'homophobie, la Coupe d'Europe devrait le sanctionner lourdement."

L'organisateur de la compétition, l'European Professional Rugby Club (EPCR), a indiqué les images allaient être visionnées et qu'une décision serait prise lundi sur l'éventuelle ouverture d'une procédure disciplinaire à l'encontre du joueur français.

S'il venait à être sanctionné, Bastareaud pourrait manquer une partie ou la totalité du Tournoi des six nations, qui débute pour le XV de France le 3 février face à l'Irlande.

Le nouveau sélectionneur Jacques Brunel doit donner mercredi une liste d'une trentaine de joueurs pour préparer ce premier test de l'année.

Catégories: Actualités

Dakar: la revanche de Peterhansel, Sainz toujours leader en auto

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 20:13

Le Français Stéphane Peterhansel (Peugeot) a remporté dimanche la 8e étape du Dakar-2018 entre Uyuni et Tupiza en Bolivie, alors que son coéquipier espagnol Carlos Sainz conserve la tête du classement général.

Au lendemain d'une journée noire, "Peter" s'est relevé pour boucler les 498 km de spéciale en 5 h 15 min 18 sec, devant son coéquipier Cyril Despres (à 49 sec) et le Qatarien de Toyota Nasser Al-Attiyah (à 2 min 12 sec). Sainz a terminé 5e à 7 min 04 sec du vainqueur.

Catégories: Actualités

Champions Cup : le point après la 5e journée

L' Essentiel - SudOuest.fr - dim, 01/14/2018 - 20:11

Toulon et le Racing préservent leurs chances de qualification. La Rochelle et Clermont battus mais toujours en course. Montpellier quasiment éliminé.
Poule 1 : Des Rochelais battus mais en bonne posture L'Ulster a pris les commandes en battant samedi le Stade Rochelais (20-13), qu'il devance désormais d'un point. Mais la... Lire la suite

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités