Actualité

Coupe d'Europe: le Racing 92 arrache ses retrouvailles avec le printemps européen

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 17:11

De retour: après un an d'absence, le Racing 92 disputera les quarts de finale de la Coupe d'Europe, grâce à sa victoire arrachée dans une fin de match à suspense et des conditions difficiles à Leicester (23-20), dimanche lors de la 6e et dernière journée.

Comme un clin d'oeil, c'est sous une météo hivernale, sur un terrain de Welford Road en grande partie enneigé, surtout en première période, et sous une pluie fine, que les Franciliens se sont octroyés le droit de revoir le printemps européen, manqué la saison passé.

Des conditions auxquelles ils sont moins habitués depuis qu'ils ont emménagé dans leur écrin couvert de la U Arena, et qui ont dû leur rappeler celles parfois connues dans leur vétuste stade de Colombes. Où ils ont souvent livré et remporté des batailles de tranchées, comme celle de dimanche.

Pour une qualification acquise au moins via l'un des trois billets de meilleur deuxième, puisqu'ils peuvent encore terminer premiers de la poule 4 en cas de victoire de Castres sur le terrain du Munster (16 pts) un peu plus tard dimanche.

Une qualification, surtout, obtenue au forceps, lors de dix dernières minutes étouffantes après avoir mené 14 à 0 dès le premier quart d'heure grâce à deux essais de Henry Chavancy (7) et Maxime Machenaud (12).

"Cela avait tout d'un traquenard, avec des conditions climatiques difficiles. On a très bien commencé, puis on a laissé (Leicester) revenir par trop d'indiscipline. Cela s'est joué à pas grand-chose. C'est beaucoup de soulagement" a déclaré Laurent Labit, entraîneur des arrières du Racing, au micro de BeIn Sports.

- Afatia talonneur! -

C'est un euphémisme. Premier acte de cette fin de match tendue à la 71e minute, quand un hors-jeu de Boris Palu a permis aux Tigers, par une pénalité de George Ford, d'égaliser à 20-20.

Les Franciliens étaient alors éliminés, mais une mêlée conquérante leur a permis de repasser devant quatre minutes plus tard, par une pénalité de Machenaud (23-20). Après un coup de pouce du destin: c'est en contrant involontairement, du dos, le dégagement de son coéquipier Ben Youngs, que Graham Kitchener a été signalé hors jeu.

Avant le troisième acte de cette pièce dramatique, dans les toutes dernières minutes: ils se sont retrouvés avec une mêlée à disputer devant leur ligne avec l'habituel pilier gauche Viliamu Afatia au talonnage, entré à la place de Dimitri Szarzewski après le forfait de dernière minute de Camille Chat, prévu comme titulaire.

Résultat: bras cassé pour Leicester, puis nouvelle pénalité pour les Anglais. Lesquels, par chance pour le Racing, n'avaient que faire du match nul, étant déjà éliminés, et ont donc opté pour une nouvelle mêlée pour l'emporter devant leur public.

Sur laquelle le Racing a tenu bon, avant de résister aux assauts adverses dans ses 22 mètres et d'être libéré par un ballon "gratté" dans un regroupement par Leone Nakarawa après la sirène.

Les Franciliens pouvaient se congratuler: ils disputeront un nouveau quart de finale, dans des conditions a priori plus clémentes que dimanche dans les Midlands.

Catégories: Actualités

Ski: Kristoffersen tient sa revanche, Muffat-Jeandet 4e du slalom de Kitzbühel

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 17:06

La revanche: le Norvégien Henrik Kristoffersen a dominé dimanche le slalom de Kitzbühel, son 1er succès de la saison en Coupe du monde de ski alpin après une série de dix podiums, devançant enfin Marcel Hirscher, son bourreau des dernières semaines.

Sous la neige battante, Kristoffersen (23 ans) a relégué Hirscher à 97/100, alors que le Suisse Daniel Yule a complété le podium, son 1er sur le circuit majeur, à 1 sec 35.

"S'il y a un endroit pour décrocher un 1er podium, c'est bien Kitzbühel", a assuré Yule, né en Suisse il y a 24 ans de parents écossais.

- Noël en fête -

Les Français ont réalisé le meilleur résultat d'ensemble de la saison, avec Victor Muffat-Jeandet au pied du podium (+2.16), sa performance de pointe entre les portes serrées, et le jeune (20 ans) Clément Nöël, huitième (+2.63) avec le dossard 47.

Le Vosgien du Venton, installé depuis quelques années à Val d'Isère (Savoie), remélange ainsi les cartes pour la sélection aux Jeux d'hiver, au détriment peut-être du vétéran Julien Lizeroux, 14e à Kitzbühel (+3.10), juste derrière le double champion du monde (2011 et 2015) Jean-Baptiste Grange (+3.04).

"Ca va dans la continuité. Il faut se servir de ça pour continuer à construire, et garder cette même rigueur et ces mêmes fondamentaux", a noté Muffat-Jeandet, requinqué aussi par sa 1re victoire en Coupe du monde, en combiné le 12 janvier à Wengen (Suisse).

"J'étais un peu tendu au départ parce que ça faisait deux fois que je sortais en deuxième manche. Et puis il y avait énormément de monde, on entend le bruit. Mais je suis plutôt content de la façon dont je suis parti dans la (seconde) manche. Je fais quelques petites fautes, j'avais peut-être un peu peur de la vitesse", a indiqué Nöel, grand et longiligne gaillard.

"Pour les Jeux, ça n'est pas moi qui décide. Je vais faire mes courses, il en reste encore une (à Schladming mardi). Moi, j'essaie de montrer que je skie bien", a ajouté le jeune Français.

Alexis Pinturault, éliminé dès la 1re manche, est assuré pour sa part de faire partie du quatuor des slalomeurs tricolores aux Jeux de Pyeongchang, en Corée du Sud du 9 au 25 février.

"C'est vraiment bien, j'ai réalisé deux excellentes manches, surtout la 1re. Sur le second parcours, beaucoup plus filant, j'ai failli sortir plusieurs fois", a remarqué Kristoffersen, âgé de 23 ans et à sa 16e victoire sur le circuit majeur.

- Une division au-dessus -

Devant son public, Hirscher a reconnu la loi du plus fort du jour. "Henrik était une division au-dessus avec Michi (son compatriote Michael Matt)", a souligné le sextuple (BIEN SEXTUPLE) vainqueur de la Coupe du monde, qui détient le gros globe de cristal depuis mars 2012.

En 1re manche, Kristoffersen avait devancé de 10/100 Matt, éliminé en seconde manche alors qu'il faisait le match avec le Norvégien, et Hirscher de 1 sec 05/100.

Sous les yeux d'Arnold Schwarzenegger, assis dans le parterre d'honneur, Hirscher a échoué aussi à remporter un 6e slalom de suite et à rejoindre son compatriote Hermann Maier, toujours deuxième avec 54 succès sur le circuit majeur, loin derrière le Suédois Ingemar Stenmark (86).

Le Salzbourgeois, qui conserve largement la tête au classement général aux dépens de Kristoffersen (1054 pts à 900), n'aura pas longtemps à attendre pour la revanche bis. Les slalomeurs sont attendus mardi soir à Schladming, toujours en Autriche, dans le temple de la discipline.

asc/dhe

Catégories: Actualités

Vidéo. Insolite : un supporter urine dans la bouteille d'eau du gardien de but

L' Essentiel - SudOuest.fr - dim, 01/21/2018 - 17:05

En deuxième division anglaise, un supporter a uriné dans la bouteille du gardien de l'équipe adverse. L'homme a été arrêté par la police locale.
Un supporter de Middlesbrough a été arrêté samedi pour avoir uriné dans la bouteille d'eau du gardien des Queens Park Rangers Alex Smithies lors d'un match de deuxième... Lire la suite

Catégories: Actualités

Combiné nordique: 4es à Chaux-Neuve, les Français confirment leurs prétentions olympiques

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 17:04

Quatrième de l'épreuve de Coupe du monde dimanche à Chaux-Neuve (Doubs), l'équipe de France de combiné nordique a confirmé ses prétentions de podium olympique, pour le retour et les adieux de sa star Jason Lamy Chappuis, à condition de s'améliorer sur le tremplin.

"Il ne manque pas grand chose. On est bien, on est aux avant-postes, en étant loin de notre niveau au tremplin. C'est plutôt de bon augure pour la suite, parce qu'on sait que l'on a tous quatre ou cinq mètres en plus dans les jambes", a commenté Lamy Chappuis, qui tente un retour au plus haut niveau cet hiver après une pause de deux années.

Quatrièmes des jeux Olympiques à Vancouver en 2010 et à Sotchi en 2014, les Français emmenés par leur champion olympique individuel 2010, courent après un podium aux JO qui leur glisse des doigts. C'est l'objectif clairement affiché par le skieur de Bois d'Amont pour son retour.

Dimanche à Chaux-Neuve, dans des conditions de saut compliquées, les hommes entraînés par Jérôme Laheurte n'ont pas été aussi bons qu'ils pouvaient l'espérer et ont accusé un retard de plus d'une minute trente sur des Norvégiens pour le moment hors d'atteinte.

Emmenés par Jan Schmid, le leader de la Coupe du monde en individuel, ils se sont promenés tant sur le tremplin que sur la piste de ski de fond.

- Stage terminal pour améliorer le saut -

Grâce à un excellent relais d'Antoine Gérard pour ramener l'équipe sur la Finlande, les Français se sont alors retrouvés dans une lutte à trois - avec l'Allemagne en plus - pour deux places sur le podium.

Et ils ont terminé à celle que personne ne veut prendre, la quatrième, alors que lors de la première épreuve par équipes en décembre à Lillehammer (Norvège), ils avaient pris la 3e place.

"Il y a quatre ans, on fait deux podiums en Coupe du monde avant les Jeux et on ne fait pas de médaille aux JO", a fait remarquer François Braud, de l'aventure il y a quatre ans à Sotchi en Russie, en espérant que l'inverse se produise en 2018.

"L'objectif, c'était de rentrer sur la Finlande et l'Allemagne le plus vite possible. Mais eux ne voulaient pas que je revienne. Ils se sont un peu relayés devant j'ai l'impression. Le Finlandais poussait très fort pour assurer le podium. Du coup, tout seul derrière, je ne pouvais pas faire grand chose", a estimé Lamy Chappuis, dernier relayeur.

Lamy Chappuis sera le seul à se rendre à Seefeld (Autriche) la semaine prochaine, pour continuer à se parfaire en saut, alors que les autres feront une coupure avant un dernier stage de préparation à Oberstdorf en Allemagne, avant les JO-2018.

"Sur le tremplin, il y a un peu de déception. C'est très bien qu'il y ait cette coupure la semaine prochaine. Et que l'on aille faire ce vrai stage de préparation à Oberstdorf, pour aligner des sauts de qualité et retrouver le niveau de début de saison", a prévenu Jérôme Laheurte.

Catégories: Actualités

Le SPD allemand approuve le principe d'une coalition avec Merkel

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 17:00

Le parti social démocrate (SPD) allemand a approuvé dimanche d'une courte majorité l'ouverture de négociations formelles avec les conservateurs d'Angela Merkel pour former un gouvernement commun.

Les délégués du parti réunis à Bonn ont approuvé d'une courte tête, 362 voix pour sur 642, l'ouverture de ces pourparlers qui doivent mettre fin à l'imbroglio politique privant l'Allemagne d'un gouvernement et d'une majorité depuis les législatives de septembre.

Catégories: Actualités

Carrefour en difficulté, emplois menacés : un plan secret pour redresser l'entreprise

L' Essentiel - SudOuest.fr - dim, 01/21/2018 - 16:49

Suppressions d'emploi, baisse des prix, plan de numérisation. Le géant de la distribution Carrefour doit annoncer mardi son plan de transformation pour redresser l'entreprise.
Carrefour, dont l'année 2017 a été de son propre aveu "globalement difficile", doit annoncer mardi un "plan de transformation" conçu dans le plus... Lire la suite

Catégories: Actualités

Coupe d'Europe: le Racing rejoint Clermont et Toulon

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 16:49

Et de trois: en attendant peut-être La Rochelle, le Racing 92 a rejoint Clermont et Toulon en quarts de finale de la Coupe d'Europe après sa victoire obtenue sur le fil sur le terrain de Leicester (23-20), dimanche lors de la 6e et dernière journée de Coupe d'Europe.

+ Le Racing sur le fil, Montpellier de loin

L'un des trois strapontins de meilleure 2e est, au pire, revenu dans l'escarcelle du Racing 92. Mais le finaliste 2016 a eu chaud, l'emportant en Angleterre, condition nécessaire, sur une pénalité de Maxime Machenaud à cinq minutes de la fin, avant de faire le dos rond dans ses vingt-deux-mètres dans les tous derniers instants face aux assauts des "Tigers", qui étaient déjà hors course.

Eliminés dès les poules la saison dernière, les Franciliens retrouveront le printemps européen et peuvent encore terminer premiers de la poule 4: ils comptent 19 points, soit trois de plus que le Munster, qui reçoit dans l'après-midi Castres, désormais éliminé (12 pts). Mais le Racing devra a priori se déplacer en quarts de finale. La Rochelle a de son côté besoin d'une victoire dans l'après-midi à domicile face aux Harlequins pour rejoindre le contingent français.

Montpellier a lui encore raté la marche, éliminé dès la phase de poules pour la cinquième fois en six participations après sa défaite à domicile contre le Leinster (14-23), pourtant déjà qualifié. Le MHR, battu par tous les gros bras de cette poule 3 (Exeter et le Leinster, à deux reprises), a de nouveau touché du doigt ses limites au plan continental. Et ceci malgré les nouveaux investissements consentis à l'intersaison par son propriétaire Mohed Altrad, qui a attiré dans ses filets le manager néo-zélandais Vern Cotter et plusieurs joueurs de premier plan (Picamoles, Cruden, Pienaar, Serfontein, Yacouba Camara). Le premier titre majeur tant attendu par l'homme d'affaires passera cette saison par le championnat, dont le club héraultais occupe la tête.

+ Clermont et Toulon en habitués

Ils sont de nouveau au rendez-vous. Clermont et Toulon, les deux habitués français de la phase finale, verront de nouveau le printemps européen. L'ASM, finaliste à trois reprises (2013, 2015 et 2017), pour la neuvième fois, quand le RCT, triple vainqueur (2013 à 2015) disputera son septième quart de finale en autant de participations.

La lecture de leur qualification est cependant différente. Celle des Varois a été tirée par les cheveux -- comme l'an passé -- grâce à un point de bonus défensif glané samedi sur le terrain des Scarlets (27-30). Il leur permet simplement de prendre un des trois billets de meilleur deuxième (19 pts) dans une poule 5 abordable (Bath et Trévise en plus des Gallois), où ils n'auront effectué aucun match plein (courtes victoires à la maison contre les Scarlets et Bath et à Trévise, revers en Angleterre et au pays de Galles). Comme, peu ou prou, depuis l'arrivée de Fabien Galthié aux commandes cet été.

Ils se déplaceront donc en quarts de finale le week-end du 31 mars, quand Clermont disputera le sien à domicile.

Les Auvergnats, mal embarqués en championnat (10e) et qui semblent avoir, consciemment ou non, fait de l'Europe une priorité, ont terminé en tête (22 pts) de la "poule de la mort" (2), malgré une épidémie de blessures ces derniers mois (Lopez, Fofana, Raka, Penaud, Laidlaw), grâce à leur succès samedi contre les Ospreys (24-7). Pour conclure un quasi sans-faute: cinq succès, dont deux face aux Saracens, leur bourreau en finale en mai dernier. Les Anglais, doubles champions d'Europe (18 pts), peuvent encore accrocher le dernier billet de meilleur deuxième.

Catégories: Actualités

Grèce : manifestation nationaliste sur le nom de la Macédoine

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 16:47
Environ 50 000 opposants au maintien du mot Macédoine dans le nom de l'ancienne république yougoslave ont défilé dimanche à Thessalonique, capitale de la Macédoine grecque, alors qu'Athènes et Skopje tentent de trouver une issue à ce vieux conflit.
Catégories: Actualités

Biathlon: l'éclatante revanche de Martin Fourcade à Anterselva

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 16:46

Un coup pour toi, un coup pour moi: après avoir subi la loi de Johannes Boe sur le sprint et la poursuite d'Anterselva vendredi et samedi, Martin Fourcade a pris une éclatante revanche sur le Norvégien en remportant dimanche la mass start, dernier rendez-vous avant les JO.

A trois semaines de Pyeongchang (9-25 février), les éléments d'un duel au sommet sont donc en place entre le Français et le Norvégien, seulement 6e.

"Je suis très content, ce n'était pas qu'une course avec Johannes, il y avait beaucoup de monde", a tempéré Fourcade au micro de la chaîne l'Equipe.

Il n'empêche, le Français - qui a ainsi signé la 69e victoire de sa carrière - avait bien le Norvégien dans le viseur durant cette course.

"Avec ce duel, c'est sûr que je dois aller plus loin dans mes réserves", a reconnu le leader du général de la Coupe du monde.

"Aujourd'hui j'ai calqué ma course sur Johannes, et quand il a fait ses deux fautes au tir (dès le premier passage), j'ai embrayé pour conserver un écart conséquent. Après je savais que ça ne dépendait que de moi", a-t-il expliqué.

Fourcade, qui signe sa 6e victoire de l'hiver - contre 8 à Boe - reprend un peu d'avance au classement général de la Coupe du monde (834 pts contre 780 pour Boe).

"J'ai fait une course plutôt intelligente en terme de gestion, en gardant pour le dernier tour au cas où, ça m'a permis de finir tranquillement, j'avais le corps un peu fatigué après 3 semaines de compétition", a encore confié Fourcade.

Fourcade a finalement devancé l'aîné des frères Boe (2e à 2 sec 8/10) et l'autre Norvégien Erland Bjoentegaard (3e à 5 sec 1/10), tous deux également fautifs au tir à deux reprises.

- 'faire le plein d'énergie' -

Tout n'a pas été parfait malgré tout pour le Français, auteur donc d'un 18/20 aux tirs. Mais à l'en croire, il s'agit d'un mal pour un bien, dans l'optique des Jeux.

"Mes erreurs au tirs sont des erreurs bêtes car techniquement il y a tout en place. Je suis presque heureux de terminer la course comme ça, ça me permet de rester vigilant dans la préparation des Jeux, ce sont des détails qui vont m'être utiles dans la préparation".

Le N.1 mondial va désormais s'octroyer "deux trois jours de repos".

Il s'agira pour lui de "faire le plein d'énergie et d'aborder ces JO avec plein d'envie et de joie de vivre comme il y a quatre ans avant Sotchi".

Cela avait effectivement plutôt pas mal marché pour lui en Russie (deux titres et une médaille d'argent)...

Sotchi est également un excellent souvenir pour la Bélarusse Darya Domracheva, qui avait un signé un triplé en or aux JO-2014.

Et ce n'est sans doute pas un hasard de la voir ainsi revenir au premier plan à trois des semaines de Pyeongchang.

Elle aussi a donc remporté la mass start d'Anterselva, devant la Slovaque Anastasia Kuzmina et la Finlandaise Kaisa Makarainen, 3e à 16 sec 2/10 malgré 4 fautes, de quoi susciter des regrets pour elle.

Catégories: Actualités

Attentat dans un hôtel de Kaboul : au moins 18 morts dont 14 étrangers

L' Essentiel - SudOuest.fr - dim, 01/21/2018 - 16:43

Revendiquée par les talibans, l'attaque terroriste survenue samedi et dimanche à l'Hôtel Intercontinental de Kaboul a fait au moins 18 morts selon un dernier bilan. Le point. .
Au moins 18 personnes, dont 14 étrangers, ont péri dans l'attaque dans la nuit de samedi à dimanche de l'hôtel Intercontinental à Kaboul en... Lire la suite

Catégories: Actualités

Allemagne : les sociaux-démocrates approuvent le principe d’une coalition avec Merkel

Ce résultat permet un début de sortie de crise en Allemagne, sans gouvernement depuis les élections législatives de septembre dernier.
Catégories: Actualités

Pendant une semaine, j'ai suivi l'actu avec Russia Today (et rien d'autre)

Slate.fr - dim, 01/21/2018 - 16:37
Disons le d’emblée: le fait de ne regarder qu’une seule chaîne de télévision et de se cantonner à cette unique source d’information toute une semaine durant n’est pas ici présenté comme étant le moyen idéal pour s’en faire une idée juste. Au contraire. Quelle que soit cette source, la saturation arrive vite et les limites de la ligne éditoriale en question se font ressentir bien plus vivement qu’à la normale. Des limites qui, cependant, apparaissent ainsi plus nettement, plus violemment même.  ... Lire la suite
Catégories: Actualités

"Je veux juste rentrer chez moi et oublier" : le témoignage édifiant d'un djihadiste français

L' Essentiel - SudOuest.fr - dim, 01/21/2018 - 16:37

Un djihadiste français détenu par les forces kurdes a témoigné à visage découvert. Alors qu'il déclare vouloir rentrer en France, son geôlier également français se mêle de l'interview .
Les djihadistes français détenus en Syrie doivent-ils rentrer en France ? Voilà un débat qui enflamme l'opinion, depuis que de... Lire la suite

Catégories: Actualités

Ski : des Français solides lors du slalom de Kitzbühel

L’épreuve de slalom de Kitzbühel a permis de constater que Marcel Hirscher n’est pas imbattable et que les Français sont en forme, à trois semaines des JO d’hiver.
Catégories: Actualités

Coupe d’Europe de rugby : le Racing rejoint Toulon et Clermont en quarts

En attendant le match de La Rochelle, trois clubs français se sont qualifiés.
Catégories: Actualités

L'allemand Schaeffler ne songe pas à une scission

Le Boursier - dim, 01/21/2018 - 16:14
FRANCFORT (Reuters) - L'allemand Schaeffler ne voit aucun intérêt à se scinder en plusieurs entités, contrairement à d'autres équipementiers automobiles comme Continental, Delphi ou Autoliv, qui ont séparé certaines de leurs activités ou envisagent de le faire.

Biathlon : Fourcade remporte la mass start, 3 semaines avant les JO

Le Français a devancé le Norvégien Boe lors de la dernière sortie avant les Jeux de Pyeongchang.
Catégories: Actualités

Comment des chercheurs ont reconstitué le visage d’une adolescente grecque morte il y a 9 000 ans

Slate.fr - dim, 01/21/2018 - 16:07
Elle s’appelle Avgi et la dernière fois que sa tête a été aperçue, elle vivait en Grèce il y a près de 9 000 ans. Et sans les technologies modernes n’ont n’aurions probablement jamais été capables de savoir à quoi ressemblait cette adolescente du Mésolithique. ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Airbus va proposer des incitations à l'Autriche sur l'Eurofighter

Le Boursier - dim, 01/21/2018 - 16:05
(Reuters) - Airbus prévoit de soumettre un ensemble de propositions au nouveau gouvernement autrichien afin de l'inciter à conserver une flotte d'avions de combat Eurofighter, rapporte dimanche le journal Österreich.

Blocage des prisons: Belloubet à l'épreuve de sa première crise majeure

LCP Assemblée nationale - dim, 01/21/2018 - 16:01

Après une semaine de mobilisation, la poursuite du mouvement des gardiens de prison prend des allures de test pour Nicole Belloubet, qui n'est pas parvenue à éteindre la colère et dont la méthode est vertement critiquée par les syndicats pénitentiaires.

La ministre de la Justice "a mis quatre jours" à se rendre à Vendin-le-Vieil, ont déploré les personnels locaux, qui l'ont accueillie au son d'une Marseillaise hostile. C'est dans ce centre pénitentiaire du Pas-de-Calais que des surveillants ont été agressés par un détenu jihadiste le 11 janvier, entraînant le début d'un mouvement social d'ampleur.

Quelques jours plus tard, Nicole Belloubet est huée devant la maison d'arrêt de Borgo (Corse), où elle s'est immédiatement rendue après une agression spectaculaire à l'arme blanche.

Et surtout, après des jours de discussions avec l'Ufap-Unsa Justice (majoritaire) et la CGT-Pénitentiaire, les propositions du gouvernement sur l'emploi et la sécurité ont été samedi unanimement rejetées. Le mouvement va se durcir, après un appel de tous les syndicats à un "blocage total" et reconductible lundi dès 06H00.

Dans un communiqué, la garde des Sceaux s'est bornée dimanche à prendre acte du rejet du projet d'accord. Sans proposer de rencontrer à nouveau les organisations syndicales, elle a relevé les "mesures concrètes pour renforcer la sécurité des personnels et des moyens" apportés par ce texte, citant la création de 1.100 emplois sur quatre ans et une prise en charge spécifique des détenus radicalisés.

Juriste brillante et ancienne élue PS, Nicole Belloubet a-t-elle sous-estimé le malaise d'une profession mal-aimée, qui ne parvient pas à conserver ses recrues et demande plus de reconnaissance?

Les syndicats, qui étaient eux-mêmes divisés au début du mouvement, sont désormais tous d'accord pour critiquer "la méthode" de la chancellerie et "la distance" de la ministre.

"C'est une honte, la manière dont elle traite son personnel en souffrance. Répondre qu'elle +prend acte+, comme ça, montre bien le peu de considération qu'elle porte aux agents", a réagi auprès de l'AFP le secrétaire général de la CGT-Pénitentiaire, Christopher Dorangeville.

- "Absente des discussions" -

"La DAP (Direction de l'administration pénitentiaire) a refusé d'emblée de prendre en compte les demandes de revalorisation statutaire de FO, préférant discuter uniquement de questions sécuritaires avec d'autres syndicats. Résultat, on a perdu une semaine", a déclaré à l'AFP le secrétaire général de FO-Pénitentiaire, Emmanuel Baudin.

L'Ufap-Unsa a pour sa part regretté que la ministre ne soit pas venue s'asseoir elle-même à la table des discussions. 

"La ministre a été absente de toutes les discussions", a renchéri M. Dorangeville pour la CGT. "On peut commencer avec le directeur de l'administration pénitentiaire, mais à un moment donné, il faut un engagement et un pilotage de la ministre".

Pour FO, la crise a atteint un tel degré qu'il faut maintenant un arbitrage au plus haut niveau. "Nous avons des revendications statutaires. On demande le passage des personnels de la catégorie C à B. Il faut que Bercy travaille sur tout ça et il faut maintenant que le Premier ministre reprenne la main", estime M. Baudin.

Lundi dernier, au début du mouvement de blocage, le président Emmanuel Macron avait annoncé, au côté de sa ministre, un "plan global" pour la prison en février. L'exécutif n'a depuis fait aucun commentaire sur la crise actuelle. "C'est que la ministre gère bien ses dossiers", commente-t-on place Vendôme.

La méthode Belloubet a toutefois déjà essuyé quelques critiques des syndicats de magistrats qui dénoncent une "consultation de façade" sur les cinq chantiers prioritaires pour réformer la Justice ou de hauts représentants du parquet qui ont appris en même temps que la presse un projet de création d'un parquet national antiterroriste.

"Il est toujours temps de s'asseoir et de discuter", estimait dimanche Emmanuel Baudin de FO. "Si on arrive à mettre les moyens dans les prisons, que les peines sont correctement exécutées, au bout du bout, on fera des économies".

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités