Actualité

Washington claque la porte du Conseil des droits de l'homme de l'ONU

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 01:00
Les Etats-Unis se sont retirés mardi du Conseil des droits de l'homme de l'ONU en accusant l'institution basée à Genève d'"hypocrisie" et de parti pris contre Israël, une décision aussitôt dénoncée par des organisations de défense des droits humains. "Nous prenons cette mesure parce que notre engagement ne nous permet pas de continuer à faire partie d'une organisation hypocrite et servant ses propres intérêts, qui fait des droits de l'homme un sujet de moquerie", a lancé devant la presse à Washington l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley, aux côtés du secrétaire d'Etat Mike Pompeo. "Pendant trop longtemps, le Conseil des droits de l'homme a protégé les auteurs de violations des droits de l'homme et a été un cloaque de partis pris politiques", a-t-elle ajouté. Mme Haley et M. Pompeo ont insisté sur le fait que les Etats-Unis resteraient un héraut des droits de l'homme dans le monde mais, pour beaucoup, cette décision reflète la défiance du gouvernement américain envers les organismes multilatéraux. - "Biais continu" - Cette annonce intervient au lendemain de vives critiques du Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Zeid Ra'ad Al Hussein contre la politique "inadmissible" et "cruelle" des autorités américaines de séparation d'enfants de leurs parents sans-papiers à la frontière mexicaine. Mais Nikki Haley et Mike Pompeo ont assuré que la décision était liée à l'échec des tentatives de réforme du CDH. "Malheureusement, il est maintenant clair que notre appel à la réforme n'a pas été entendu", a dit Mme Haley. Le CDH a été créé en 2006 pour promouvoir et protéger les droits humains à travers le monde mais ses rapports ont souvent contredit les priorités américaines. En particulier, le fait qu'Israël soit le seul pays au monde ayant un point fixe (appelé point 7) à l'ordre du jour de chaque session, soit trois fois par an, provoque la colère des Etats-Unis. Washington, dont le mandat au Conseil s'achevait en principe en 2019, avait aussi réclamé que l'exclusion des Etats membres commettant de graves violations des droits de l'homme soit votée à la majorité simple et non aux deux tiers, et que le processus de sélection des Etats membres soit renforcé. "Les pays (membres) se sont entendus pour saper la méthode actuelle de sélection des membres", a déclaré M. Pompeo. "Et le biais continu et bien documenté du Conseil contre Israël est inadmissible. Depuis sa création, le Conseil a adopté plus de résolutions condamnant Israël que contre le reste du monde", a-t-il ajouté. - Critiques - Si l'ambassadeur d'Israël à l'ONU Danny Danon s'est réjoui de ce retrait et a remercié les Etats-Unis pour leur refus "de la haine aveugle à l'égard d'Israël dans les institutions internationales", le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a dit qu'il "aurait préféré que les Etats-Unis restent au Conseil des droits de l'homme", a déclaré son porte-parole. Quant à l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW), elle a vivement critiqué ce nouveau repli. Le CDH a "joué un rôle important dans des pays comme la Corée du Nord, la Syrie, la Birmanie et le Soudan du Sud", a dit le patron de l'ONG Kenneth Roth. "Mais Donald Trump n'est intéressé que par la défense d'Israël", a-t-il dénoncé. Le Conseil "est loin d'être parfait, mais il est une force importante pour la reddition de comptes et la justice. En se retirant, les Etats-Unis sapent délibérément les droits de l'homme de tous les peuples partout dans le monde et leurs luttes pour la justice", a de son côté critiqué Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International. Depuis l'arrivée début 2017 du républicain Donald Trump à la Maison Blanche, les Etats-Unis se sont retirés de l'Unesco, ont coupé plusieurs financements à des organes de l'ONU et ont annoncé notamment leur retrait de l'accord de Paris sur le climat et de l'accord nucléaire avec l'Iran endossé par les Nations unies. Le départ des Etats-Unis du Conseil des droits de l'homme n'est pas une première. Il y a douze ans, l'administration du républicain George W. Bush avait déjà boycotté le CDH, avant que le démocrate Barack Obama ne décide d'y faire participer son pays à nouveau.
Catégories: Actualités

Russie-Egypte : ce que peut un seul homme pour son équipe

L’attaquant Mohamed Salah et le sélectionneur Stanislav Tchertchessov en sont venus à incarner les Pharaons d’un côté, et la Sbornaïa, de l’autre.
Catégories: Actualités

Pologne-Sénégal: la célébration du sélectionneur Aliou Cissé vaut le détour

Le Huffington Post - mer, 06/20/2018 - 00:41
Pologne-Sénégal: la célébration du sélectionneur Aliou Cissé vaut le détour
Catégories: Actualités

FR NW SOT 2 NIKKY HALEY 01H - io du i

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 00:28
SOT - Nikki Haley, ambassadrice américaine auprès des Nations unies "We take this step because our commitment does not allow us to remain a part of a hypocritical and self-serving organization that makes a mockery of human rights. // Almost every country we met with agrees with us, in principle and behind closed doors, that the Human Rights Council needs major, dramatic, systemic changes. Yet no other country has had the courage to join our fight.""Nous prenons cette mesure parce que notre engagement ne nous permet pas de rester dans une organisation hypocrite et égoïste qui tourne en dérision les droits de l''homme // Presque tous les pays que nous rencontrons sont d''accord avec nous : le Conseil des droits de l''homme a besoin de changements majeurs, dramatiques et systémiques, mais aucun autre pays n''a eu le courage de se joindre à notre lutte. "
Catégories: Actualités

PLUS BESOIN DE S'ACHETER UNE VOITURE DE RÊVE QUAND IL SUFFIT DE LA LOUER

Monde Economique - Publications - mer, 06/20/2018 - 00:23
Ce nouveau type de comportement invite à la réflexion et permet la remise en cause du vieux modèle [...]
Catégories: Actualités

"Out d'or": Jonas Ben Ahmed, acteur de "Plus belle la vie", élu personnalité LGBT de l'année

Le Huffington Post - mer, 06/20/2018 - 00:21
"Out d'or": Jonas Ben Ahmed, acteur de "Plus belle la vie", élu personnalité LGBT de l'année
Catégories: Actualités

FR NW GRAB DRIDI 22H

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 00:12
2018-06-20 00:09 FR NW GRAB DRIDI 22H
Catégories: Actualités

FR NW SOT 1 NIKKY HALEY 01H - i

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 00:07
SOT - Nikki Haley, ambassadrice américaine auprès des Nations unies Human rights abusers continue to serve on and be elected to the council. The world''s most inhumane regimes continue to escape scrutiny, and the council continues politicizing and scapegoating of countries with positive human rights records in an attempt to distract from the abusers in their ranks. Therefore as we said we would do a year ago if we did not see any progress, the United States is officially withdrawing from the UN Human Rights Council."Les auteurs de violations des droits de l''homme continuent de servir et d''être élus au conseil. Les régimes les plus inhumains au monde continuent d''échapper à l''examen,et le conseil continue de faire porter le chapeau à des pays ayant des antécédents positifs en matière de droits de la personne pour tenter de détourner l''attention des agresseurs.Par conséquent, comme nous l''avions dit il y a un an en l''absence de progrès, les États-Unis se retirent officiellement du Conseil des droits de l''homme de l''ONU.
Catégories: Actualités

FR NW GRAB XAVIER PROGRAMME DE DAMIN 23H30

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 00:01
2018-06-19 23:58 FR NW GRAB XAVIER PROGRAMME DE DAMIN 23H30
Catégories: Actualités

L'Osteria Francescana de nouveau "meilleur restaurant du monde"

France 24 - L'info en continu - mer, 06/20/2018 - 00:00
Deux ans après son premier sacre, le restaurant Osteria Francescana à Modène (nord) du chef italien Massimo Bottura a reçu mardi à Bilbao le titre de "meilleur restaurant du monde" de l'influent mais controversé classement "50 Best Restaurants". "C'est incroyable, c'est quelque chose que nous avons construit tous ensemble (...) Je vais profiter d'être sous les feux de la rampe pour montrer qu'en 2018, les chefs sont beaucoup plus que la somme de leurs recettes", a dit Bottura, qui compte trois étoiles dans le guide Michelin. L'Italien, qui avait été sacré pour la première fois il y a deux ans, succède au palmarès à l'Eleven Madison Park de New York du chef suisse Daniel Humm, qui se classe cette année quatrième. Le restaurant espagnol El Celler De Can Roca, basé à Gérone (Catalogne) et sacré en 2013 et 2015, se classe cette fois à la deuxième place. Le troisième du classement est le restaurant français, le Mirazur de Menton, tenu par le chef argentin Mauro Colagreco, qui s'était classé à la 4e place en 2017. Le cinquième cette année est le restaurant Gaggan à Bangkok en Thaïlande suivi aux sixième et septième places par deux restaurants péruviens, le Central et le Maido, tous deux à Lima. Deuxième restaurant français dans le classement, l'Arpège d'Alain Passard à Paris est huitième. Les deux restaurants fermant la marche dans le Top 10 sont espagnol et basque: le Mugaritz à Saint-Sébastien et l'Asador Etxebarri à Axpe. Alors que son père le poussait à être avocat, Bottura, qui cuisinait toujours pour sa bande d'amis, abandonne ses études de droit pour ouvrir à 23 ans la Trattoria del Campazzo, dans la campagne de Modène (nord). Lors de ses jours de repos, il apprend auprès du chef français Georges Cogny, installé à deux heures de là. "Il m'a dit: +suis toujours ton palais parce que tu as un grand palais et ce palais fera connaître Modène au monde entier+", disait-il dans un entretien à l'AFP il y a deux ans. Après des intermèdes à New York et à Monaco où il travaille pour Alain Ducasse, l'une des personnes "les plus importantes de sa vie", Bottura ouvre l'Osteria en 1995. Réinterprétant les recettes traditionnelles, le tout "filtré à travers une pensée contemporaine", Bottura n'est pas tout de suite compris en Italie - "ils voulaient me crucifier sur la place principale de Modène parce que je (...) +détruisais+ les recettes de nos grands-mères", disait-il - mais décroche sa troisième étoile en 2011. Chef engagé, Bottura a ouvert en mars son restaurant solidaire "Refettorio" à Paris, dans la crypte de l'église de la Madeleine, après Milan, Rio et Londres. - Classement controversé - Le "50 Best" est décerné depuis 2002 par un millier d'"experts indépendants" (chefs, journalistes spécialisés, propriétaires de restaurants...) qui notent leurs expériences des 18 derniers mois sous l'égide du magazine "Restaurant" du groupe de presse britannique William Reed. Si ce classement, parrainé par plusieurs marques, est très influent, sa légitimité est régulièrement contestée, notamment par des chefs français qui l'accusent de complaisance et d'opacité. Aucun restaurant français ne s'est vu décerner le titre de meilleur restaurant du monde depuis sa création. En réaction, ses détracteurs, français, mais aussi japonais et américains ont lancé en 2015 "La liste", classement de mille tables à travers le monde.
Catégories: Actualités

L'Osteria Francescana de nouveau "meilleur restaurant du monde"

ladepeche.fr - mar, 06/19/2018 - 23:58
Deux ans après son premier sacre, le restaurant Osteria Francescana à Modène (nord) du chef italien Massimo Bottura a reçu mardi à Bilbao le titre de "meilleur restaurant du monde" de l'influent mais controversé classement "50 Best Restaurants". "C'est incroyable, c'est quelque chose que nous avons construit tous ensemble (...) Je vais profiter d'être sous les feux de la rampe pour montrer qu'en 2018, les chefs sont beaucoup plus que la somme...
Catégories: Actualités

FR NW GRAB DRIDI 22H

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 23:53
2018-06-19 23:57 FR NW GRAB DRIDI 22H
Catégories: Actualités

Les États-Unis se retirent du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 23:51
Les États-Unis ont mis mardi soir leur menace à exécution en annonçant leur retrait du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. Ils jugent cette instance basée à Genève "hypocrite". Le secrétaire général de l'ONU a dit regretter cette décision.
Catégories: Actualités

MALGRÉ DES BAISSES DE PRIX ET DE TARIFS, LES PRIMES DE L’ASSURANCE DE BASE 2019 AUGMENTERONT D’ENVIRON 4 %

Monde Economique - Publications - mar, 06/19/2018 - 23:50
La part des assurés au régime de base affiliés à un modèle d'assurance alternatif (MAA) dépasse aujourd'hui les 60% [...]
Catégories: Actualités

L'acteur Will Ferrell et Netflix préparent un film inspiré de l'Eurovision (médias)

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 23:40
L'acteur américain Will Ferrell va réaliser et jouer dans un film pour Netflix inspiré du concours de l'Eurovision, un événement annuel qui attire des dizaines de millions de téléspectateurs, ont rapporté plusieurs médias mardi. La vedette de 50 ans devrait co-écrire le scénario avec Andrew Steele, ancien responsable des auteurs de la célèbre émission satirique "Saturday Night Live" dans laquelle Will Ferrell s'est produit pendant plusieurs années. Sollicités par l'AFP, ni l'acteur ni Netflix n'ont réagi dans l'immédiat. Ce film est considéré comme une tentative de la plateforme américaine Netflix pour séduire ses clients étrangers. "Cet accord donne à Netflix une comédie qui attirera autant, voire davantage, la base des abonnés étrangers au service de streaming qui sont plus familiers de la compétition musicale", a commenté Mike Fleming Jr, spécialiste du cinéma pour le site Deadline. "Et Ferrell devient la dernière star de la comédie en date à prendre la tête d'affiche d'un projet de Netflix, à un moment où les comédies avec des vedettes peinent énormément sur grand écran", a-t-il poursuivi. Selon plusieurs médias, Will Ferrell a eu l'idée en assistant cette année au concours Eurovision --la finale de la 63e édition s'est déroulée le 12 mai--, qu'il aurait découvert grâce à son épouse depuis 18 ans, l'actrice suédoise Viveca Paulin. Le concours Eurovision, lancé en Suisse en 1956, reste méconnu aux Etats-Unis malgré quelques participants célèbres comme ABBA et Céline Dion. Au total, 43 pays ont participé à la finale cette année, attirant près de 200 millions de téléspectateurs. Aucune date n'a été fixée pour la sortie du film, second projet de Will Ferrell avec Netflix après la comédie romantique "Ibiza" (2018) qu'il a co-produite mais dans laquelle il n'a pas joué. D'autres grands noms de la comédie américaine ont également signé des projets avec Netflix, dont Mike Myers, Adam Sandler, Chris Rock ou encore Rob Schneider --tous des anciens de "Saturday Night Live".
Catégories: Actualités

L’Osteria Francescana de nouveau sacré « meilleur restaurant du monde »

L’établissement, situé a Modène en Italie, est arrivé à la première place du classement « 50 Best » décerné par la revue « Restaurant ».
Catégories: Actualités

LE JOURNAL DU MONDIAL

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 23:39
2018-06-19 23:15 LE JOURNAL DU MONDIAL
Catégories: Actualités

Les États-Unis se retirent du Conseil des droits de l'homme de l'ONU

Le Huffington Post - mar, 06/19/2018 - 23:38
Les États-Unis se retirent du Conseil des droits de l'homme de l'ONU
Catégories: Actualités

LA VALEUR DES ACQUISITIONS CIBLANT LE SECTEUR KÉNYAN DES ASSURANCES DEPUIS 2010 A ATTEINT PLUS DE 283 MILLIONS $

Monde Economique - Publications - mar, 06/19/2018 - 23:32
L'acquisition la plus importante réalisée dans le secteur des assurances au Kenya reste celle effectué par la firme AfricInvest [...]
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités