Actualité

Le gaz naturel américain prêt à conquérir le monde

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 07:56

Les Etats-Unis produisent du gaz naturel à foison et ont récemment accéléré la recherche de débouchés sur le marché mondial, une offensive commerciale appuyée par Donald Trump.

"La période 2018-2029 est depuis longtemps considérée comme une période décisive pour le marché mondial du gaz naturel", remarque Breanne Dougherty, spécialiste de cette matière première pour la Société Générale.

Grâce aux nouvelles techniques d'exploitation des bassins de schiste, en particulier dans la région des Appalaches dans le nord-est du pays, les Etats-Unis sont depuis 2009 le premier producteur de gaz naturel au monde. Ils en ont extrait en 2017 un peu plus de 2 milliards de mètres cubes par jour.

Ils exportent déjà une partie de cette abondante ressource via des gazoducs au Canada et au Mexique.

Mais pour atteindre des marchés plus lointains, ils misent sur le gaz naturel liquéfié (GNL), du gaz condensé à l'état liquide pour pouvoir être transporté par voie maritime.

Les exportations de GNL ont commencé à prendre de l'ampleur en 2016 quand la société Cheniere Energy a pour la première fois affrété un méthanier depuis ses installations à Sabine Pass, en Louisiane. Jusqu'alors, les Etats-Unis n'exportaient du GNL qu'à partir d'un terminal situé en Alaska et fermé en 2015.

Elles ont quadruplé en un an, Washington redevenant en 2017 un exportateur net de gaz naturel pour la première fois en 60 ans.

Plus de 50% des cargaisons étaient à destination de trois pays: le Mexique, la Corée du Sud et la Chine. Environ un tiers était à destination de l'Europe.

Les exportations sont amenées à exploser encore plus dans la mesure où un nouveau terminal géré par Dominion Energy à Cove Point dans le Maryland, sur la côte est des Etats-Unis, a démarré ses activités en mars et que quatre autres projets devraient aboutir d'ici fin 2019.

La capacité d'exportation atteindra alors 272 millions de mètres cubes par jour.

- 3e exportateur mondial -

Résultat: les Etats-Unis devraient, selon l'agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), devenir le troisième exportateur mondial de GNL en 2020, derrière l'Australie et le Qatar et devant la Malaisie.

Les entreprises américaines peuvent compter sur un fort appétit pour le gaz naturel: selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la demande pour ce produit devrait croître de 1,6% par an d'ici 2040, contre 0,5% seulement pour le pétrole et 0,2% pour le charbon.

Donald Trump encourage cet essor.

Depuis qu'il a, en juin 2017, prôné la "domination américaine en matière d'énergie", il a plusieurs fois vanté les mérites du gaz naturel américain, évoquant par exemple lors d'une visite en Pologne l'été dernier l'intérêt des pays européens à diversifier leurs sources d'approvisionnement.

L'Asie est particulièrement ciblée: selon l'AIE, 80% de la croissance de la demande en gaz d'ici 2040 devrait venir des pays émergents, Chine et Inde en tête.

Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor, a souligné cette semaine que le sujet des exportations de pétrole et de gaz américains était au coeur des négociations commerciales avec la Chine.

Selon certains responsables européens, la décision du président américain de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien, qui pourrait empêcher Téhéran d'exploiter à l'envi ses immenses réserves de gaz, ou ses récentes critiques à l'encontre du gazoduc Nord Stream 2 visant à relier la Russie à l'Allemagne, sont aussi une façon de dégager le terrain pour le gaz naturel américain.

"Il serait exagéré de dire que l'énergie est la motivation première de ces décisions", estime toutefois Mme Dougherty.

"Elles ont sans conteste des implications sur le marché de l'énergie" mais "on n'a pour l'instant zéro visibilité sur les conséquences de ces actions", remarque-t-elle.

Par ailleurs, souligne Samantha Gross, spécialiste des politiques énergétiques au centre de réflexion Brookings, "même si l'administration aimerait certainement voir plus de gaz naturel s'exporter, elle n'a pas vraiment de contrôle sur les clients".

"Les entreprises américaines prennent leurs propres décisions en fonction des profits et pertes qu'elles peuvent engendrer", insiste-t-elle.

Catégories: Actualités

Israël presse les États-Unis de reconnaître sa souveraineté sur le Golan

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 07:56
La reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le plateau occupé du Golan est l'un des principaux sujets de discussion entre Israël et les États-Unis, selon le ministre israélien chargé du Renseignement, Israel Katz.
Catégories: Actualités

Vincent Ravalec publie son premier thriller

ladepeche.fr - jeu, 05/24/2018 - 07:54
(AFP) - On savait Vincent Ravalec "touche-à-tout" avec à son actif une cinquantaine de livres, des scénarios, des films et même des paroles de chansons notamment pour Johnny Hallyday mais curieusement on ne recensait encore aucun thriller dans son œuvre.L'oubli est réparé avec la publication jeudi de "Sekt, l'origine du venin" (TohuBohu), premier volet d'une série oppressante sur le monde des sectes. "Sekt est un fantasme de l'adolescence. Je...
Catégories: Actualités

La Fifa attaquée en justice sur les règles de propriété des joueurs

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 07:52

Un nouveau big-bang dans le football? Un nouvel arrêt Bosman? Un tribunal de Bruxelles, spécialisé en droit de la concurrence, doit se pencher jeudi sur la tierce propriété des joueurs, actuellement interdite par la Fifa.

Cette TPO (en anglais "third party ownership"), bannie par la Fédération internationale de football, est la possibilité pour des investisseurs extérieurs à un club de posséder une ou plusieurs parties des droits économiques d'un joueur. Dans quel but? Percevoir une partie de la valeur d'un futur transfert. A l'heure actuelle, seuls les clubs ont donc droit de propriété sur un joueur.

A l'origine de cette affaire, on trouve le club belge de Seraing (troisième division), signataire d'un contrat de tierce propriété avec le fonds d'investissement Doyen Sports en janvier 2015.

Seraing avait refusé de se plier à l'interdiction de la TPO décrétée quatre mois plus tard par la Fifa et avait alors été sanctionné financièrement (150.000 euros d'amende) par la Fédération internationale.

Le combat du club belge est soutenu par les ligues espagnole et portugaise, qui ont déposé auprès de la Commission européenne une plainte sur le sujet.

La Fifa, elle, est épaulée par l'UEFA et la Fifpro, syndicat mondial des joueurs professionnels, très opposés à la tierce propriété des joueurs.

"Une jambe de l'un, un bras de l'autre, transformant le contrat de travail en produit financier", avait récemment ironisé avec désarroi Philippe Piat, le président de la Fifpro.

- La Fifa a gagné la première manche -

L'avocat de Seraing est Jean-Louis Dupont, qui fut l'un des conseils de Jean-Marc Bosman, dont l'arrêt éponyme avait libéralisé le marché des transferts en 1995, en instaurant la libre circulation des joueurs et en abolissant les quotas sportifs (sur base de la nationalité).

Selon Me Dupont, en interdisant la TPO et "sous couvert de protéger les valeurs éthiques, la Fifa utilise son pouvoir régulateur pour favoriser ses propres intérêts économiques et ceux de ses membres ultimes, les clubs, en monopolisant à leur seul profit un marché des transferts qu'elle a décidé de créer et de réguler".

"Où est l'éthique lorsque le joueur ne peut être propriétaire de ses propres droits ?", s'interroge le juriste qui pourrait donc être à l'origine d'un arrêt Bosman "bis", lequel bouleverserait donc à nouveau le marché des transferts.

Dans cette affaire, l'avocat belge remet aussi en doute l'indépendance du Tribunal arbitral du sport (TAS), basé à Lausanne en Suisse, qui avait avalisé la sanction de la Fifa visant le FC Seraing.

Le TAS étant financé par les fédérations sportives (donc notamment la Fifa), il ne peut de fait être indépendant, estiment les défenseurs du FC Seraing.

En mars dernier, la Fifa avait toutefois remporté un premier combat devant la justice suisse: un tribunal fédéral avait confirmé au TAS son statut de Cour suprême de la justice sportive et du football.

Catégories: Actualités

Ligue des champions: chez les femmes aussi, Aulas a été visionnaire

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 07:51

Président de l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas a donné une impulsion décisive au développement du football féminin, bousculant les conservatismes et collectionnant les trophées: son club espère remporter jeudi contre Wolfsburg sa cinquième Ligue des champions, un record.

"On ne peut pas reprocher à un entrepreneur de vouloir aller à ce rythme", fait remarquer Brigitte Henriques, vice-présidente déléguée de la FFF, où "JMA" siège au Comité exécutif.

"Sa vision a permis d'accélérer le développement du football féminin. Lyon est l'un des rares clubs à y investir autant d'argent avec le PSG. Il partage cette vision avec (le président de la FFF) Noël Le Graët depuis plusieurs années. C'est une chance. Il a été le premier après (l'ancien président de Montpellier) Louis Nicollin à professionnaliser la discipline", poursuit la dirigeante fédérale.

A l'origine, c'est Thierry Braillard, alors adjoint aux sports de la Ville de Lyon (2001-2014) et par la suite secrétaire d'Etat aux Sports (2014-2017), qui a proposé à JMA de reprendre au sein de l'Olympique lyonnais la section féminine du FC Lyon, quatre fois championne de France (1991, 1993, 1995, 1998).

"Il est parfois critiqué mais c'est un passionné et, après réflexion, l'idée l'a séduit", témoigne l'ancien membre du gouvernement.

Au départ, il a fallu convaincre au sein même de l'OL où tout le monde n'était pas persuadé du bien fondé de voir débarquer le football féminin. Mais comme chaque fois, il a su imposer sa vision des choses.

"Il a professionnalisé le football féminin, imposant à la Fédération de créer une convention pour les joueuses car elle n'avaient pas de statut. Il a donné le coup de pouce qu'il fallait. Les joueuses reconnaissent que c'est de l'amour qu'il leur donne", reconnaît Thierry Braillard.

"Les résultats qu'elles obtiennent sont aussi liés à cela. Cela ne se règle pas seulement à coups de millions d'euros", estime-t-il encore.

- "Il y a cru" -

En 2017, cela a sans doute contribué à la prolongation de contrat pour cinq ans, jusqu'en 2022, de la défenseure et capitaine Wendie Renard, alors courtisée avec insistance par le PSG et des clubs anglais comme Arsenal, Manchester City ou Chelsea.

L'internationale française ne tarit pas d'éloges et de reconnaissance pour le patron de l'Olympique lyonnais: "Déjà, avant toute chose, on peut lui dire merci d'avoir cru au football féminin, même s'il ne faut pas oublier Louis Nicollin qui a été le premier à le soutenir", souligne-t-elle.

"Après la fusion avec le FC Lyon, dans sa tête, il voulait la Ligue des Champions. Il s'est donné les moyens de pouvoir la gagner, et nous en a donné les moyens, en recrutant des joueuses de haut niveau chaque année, en développant une section compétitive et professionnelle", raconte Wendie Renard.

"Il est très attentionné. C'est notre premier supporter. Il investit mais on sent qu'il y a une passion derrière tout cela, le football. Aujourd'hui, nous le lui rendons bien. On sent quelqu'un de différent quand il est avec nous, par rapport à ce qu'il est avec les garçons", poursuit-elle.

- Respect -

Capable de traverser l'Europe de l'Espagne à la Russie pour aller soutenir son équipe féminine, Jean-Michel Aulas est un vrai catalyseur pour ses joueuses.

"Cela donne une bonne pression. On se dit +respect+. On a pas le droit de le décevoir, de faire n'importe quoi. Quand on a un tel président qui croit en nous comme cela, la moindre des choses est de lui rendre sur le terrain, en respectant déjà le maillot. Il nous dit qu'il est fier de nous, qu'il a confiance en nous. On essaie toujours de faire le maximum pour lui", conclut-elle.

Et sans doute, jeudi avant d'affronter Wolfsburg, Jean-Michel Aulas saura encore trouver les mots pour galvaniser ses joueuses.

Catégories: Actualités

Vidéo. Biarritz Olympique : explication tendue devant les supporters

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 05/24/2018 - 07:51

Le président Benoît Raynaud a été apostrophé ce mercredi après-midi devant Aguilera par une centaine de fidèles rouge et blanc, inquiets pour l'avenir du club.
Cinq jours après la rétrogradation financière du Biarritz Olympique en Fédérale par la DNACG, le gendarme financier du rugby, une centaine de supporters avait... Lire la suite

Catégories: Actualités

Après l'acier et l'aluminium, Donald Trump envisage de taxer les importations de voitures

Le Huffington Post - jeu, 05/24/2018 - 07:50
Après l'acier et l'aluminium, Donald Trump envisage de taxer les importations de voitures
Catégories: Actualités

Castelsarrasin. Policiers agressés : les suspects déférés

ladepeche.fr - jeu, 05/24/2018 - 07:48
Les deux individus ont été déférés, hier après-midi, devant le parquet de Montauban, dans le cadre de l'enquête sur les incidents survenus durant le week-end de Pentecôte, avec des policiers, à Castelsarrasin. Placés en garde à vue mardi au commissariat de Castelsarrasin, les deux jeunes hommes âgés d'une vingtaine d'années ont été incarcérés à la maison d'arrêt de Beausoleil, à l'issue de leur présentation devant la procureure de la...
Catégories: Actualités

La justice interdit à Donald Trump de bloquer ses opposants sur Twitter

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 05/24/2018 - 07:48

Le fait que le président empêche ses opposants de réagir à ses messages sur le réseau social a été jugé "anticonstitutionnel" par la justice américaine.
Donald Trump n'a pas le droit d'empêcher ses détracteurs de le suivre sur le réseau social Twitter, a tranché la juge Naomi Reice Buchwald. En d'autres mots, le... Lire la suite

Catégories: Actualités

Lavaur. Cambriolage à Lavaur : deux figures du milieu toulousain condamnées

ladepeche.fr - jeu, 05/24/2018 - 07:48
Mardi, deux figures du milieu toulousain et une femme ont comparu devant le tribunal correctionnel de Castres pour des faits de vol par ruse et effraction. Deux hommes âgés de 67 et 65 ans bien connus pour leurs casiers judiciaires chargés et leurs longs séjours à la maison d'arrêt de Seysses, notamment pour avoir été impliqués dans de nombreux trafics de produits stupéfiants, pour des faits d'escroqueries, de recel et de proxénétisme. Cette...
Catégories: Actualités

Lombers. Aménagement de la D612 : cet itinéraire alternatif qui dérange

ladepeche.fr - jeu, 05/24/2018 - 07:48
Les élus du département ont présenté hier soir à la population de Réalmont et Lombers les projets d'aménagement des D612 et 41. Le débat qui a suivi a été pour le moins animé. «J'ai entendu le mécontentement des habitants de Lombers. En organisant cette réunion, je souhaitais cet échange. Je suis un élu et je ne suis pas ici pour vous vendre du vent. La déviation de Réalmont en site propre n'est pas possible, c'est ma responsabilité d'élu de...
Catégories: Actualités

MLS: David Beckham pourrait baptiser son équipe Miami Freedom

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 07:47

L'ancienne star du football anglais David Beckham pourrait baptiser son équipe qui doit faire ses débuts dans le Championnat nord-américain de football (MLS) en 2020 Miami Freedom (littéralement Miami Liberté), rapporte la presse américaine mercredi.

Selon le Miami Herald, quatre noms ont été déposés le 17 mai dernier auprès de l'administration en charge des brevets: Miami Freedom Football Club, Miami Freedom United, Miami Freedom FC et Miami Freedom.

Beckham a officialisé fin janvier la création de son équipe MLS après quatre années d'efforts et de déconvenues.

L'ancien joueur de Manchester United, du Real Madrid et du Paris SG avait reçu de la MLS en 2007 dans le cadre de son transfert au Los Angeles Galaxy le droit de créer une franchise à un prix réduit (25 M USD, contre 150 M actuellement).

Une fois sa carrière de joueur terminée en 2013, il s'était lancé dans le projet Miami, mais s'était rapidement heurté à l'opposition de la population locale pour la construction d'un stade.

Épaulé par de riches partenaires financiers, il a pu finalement acheter en juin 2016 un terrain dans le quartier d'Overtown où il va construire un stade de 25.000 places, pour un coût total de 300 millions de dollars et une livraison prévue en 2021.

Catégories: Actualités

En Afrique du Sud, des ravisseurs exigent une rançon en monnaie virtuelle

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 07:46
Les ravisseurs d'un jeune sud-africain de 13 ans, enlevé dimanche dans la ville de Witbank, réclament une rançon d'un peu plus de 100 000 euros en bitcoins. Il s'agit de la première demande de rançon en cryptomonnaie recensée dans le pays.
Catégories: Actualités

Syrie: des frappes américaines touchent des positions du régime dans l'est

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 07:43

Des frappes américaines ont touché plusieurs positions militaires du régime syrien, mercredi dans l'est du pays, a annoncé l'agence officielle SANA.

"Certaines de nos positions militaires entre Albu Kamal et Hmeimeh ont été touchées ce matin dans une attaque aérienne menée par la coalition américaine", a indiqué une source militaire syrienne citée par SANA.

Cette dernière a précisé que les attaques aériennes n'ont causé que "des dégâts matériels".

Il n'y a pas eu de commentaire immédiat de la coalition dirigée par les Etats-Unis ou des forces démocratiques syriennes (FDS) qui luttent pour chasser le groupe Etat islamique d'une dernière série de villages sur la rive est de l'Euphrate.

Une source militaire du régime syrien, interrogée par l'AFP, a indiqué que les frappes aériennes ont visé deux positions du régime proches de la ligne de front avec l'EI.

"Daesh a ensuite attaqué ces positions. Les frappes et les attaques ont tué plusieurs soldats syriens et causé de nombreux dégâts", a indiqué cette source utilisant l'acronyme arabe Daesh pour nommer l'EI.

"Il n'y a aucun iranien ni libanais parmi les victimes", a-t-elle encore précisé.

Albu Kamal et Hmeimeh se trouvent dans la province syrienne orientale de Deir Ezzor, où les troupes syriennes soutenues par la Russie et la coalition dirigée par les États-Unis ont mené des offensives distinctes contre le groupe Etat islamique (EI).

Une ligne dite de "déconfliction" qui longe l'Euphrate, en place depuis l'année dernière, est destinée à empêcher que les troupes du régime à l'ouest du fleuve et les FDS à l'est, soutenues par les États-Unis, ne s'affrontent.

La coalition dirigée par les Etats-Unis a mené au cours des derniers mois plusieurs frappes meurtrières contre les forces gouvernementales syriennes et leurs combattants alliés.

En février, les bombardements de la coalition dans la province de Deir Ezzor ont tué au moins 100 combattants du régime et alliés, y compris des ressortissants russes, en représailles à une attaque contre des positions des FDS.

L'EI a envahi des pans entiers de la Syrie et de l'Irak voisin en 2014, mais des offensives distinctes dans les deux pays ont vu son emprise sur le territoire se réduire de façon spectaculaire.

Lundi, les troupes du régime syrien ont évincé les combattants de l'EI des derniers districts qu'ils détenaient dans la capitale Damas.

Catégories: Actualités

Les Calédoniens consultés sur les "valeurs partagées" avant le référendum

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 07:42

La population de Nouvelle-Calédonie est invitée à s'exprimer sur des "propositions de valeurs partagées", dans le cadre de la préparation du référendum sur l'indépendance, qui aura lieu le 4 novembre, a annoncé l'Etat.

Publié mercredi sur le site internet du haut-commissariat de la République, sous le titre "Propositions de valeurs calédoniennes partagées", le document a été élaboré par le groupe de dialogue "sur le chemin de l'avenir", qui réunit sous la présidence du haut-commissaire, Thierry Lataste, les principales forces politiques locales.

Cette instance a été mise en place en décembre dernier à l'initiative du Premier ministre, Edouard Philippe, qui dispose en son sein d'un représentant personnel.

Jusqu'au 14 juin, les Calédoniens peuvent par courriel transmettre leurs avis et propositions sur ce texte qui égrène "les sources des valeurs calédoniennes, les valeurs, droits et devoirs de la personne et les valeurs et droits politiques, économiques et sociaux".

Son objectif est de "mettre en évidence ce qui rassemble et unit les Calédoniens dans leur diversité", alors que le référendum risque de raviver les tensions entre les communautés,

"Les valeurs calédoniennes prennent leurs racines dans les valeurs universelles et républicaines, dans les valeurs kanak et océaniennes, dans les valeurs chrétiennes", lit-on dans le document, qui a fait consensus entre les élus au terme de longs et souvent houleux débats.

Les droits "à la vie, à la sécurité, à une égale dignité de tous les êtres humains, à l'éducation ou encore au logement" sont reconnus tandis que "l'égalité entre les hommes et les femmes" et "le respect dû aux anciens" sont aussi mentionnés.

Dans l'esprit de l'accord de Nouméa (1998), il est rappelé "la double reconnaissance" de la légitimité du peuple kanak et de celle acquise par les autres communautés "par leur participation à l'édification de la Nouvelle-Calédonie".

"Saisissons l?occasion de montrer que ce qui nous rassemble est plus important que ce qui peut nous diviser", a écrit sur Facebook le député Philippe Dunoyer, dont le parti Calédonie Ensemble milite de longue date en faveur de cette démarche "pour vivre le référendum de manière plus sereine".

De son côté, Louis Mapou, chef du groupe UNI (Union nationale pour l'indépendance) au Congrès, a indiqué qu'en tant que "bi-culturels", les indépendantistes kanak faisaient "déjà campagne" sur ces valeurs partagées.

"On explique en quoi cela est important dans le cadre de l'organisation d'un nouvel Etat. (...) Cette charte peut très bien contenir les éléments du préambule de la prochaine constitution de Kanaky-Nouvelle-Calédonie", a-t-il déclaré.

Catégories: Actualités

Accès au droit, une journée pour comprendre et expliquer

ladepeche.fr - jeu, 05/24/2018 - 07:42
L'accès au droit réunit beaucoup de choses. Cette politique de partenariat public-privé associe l'État, ministère de la Justice, les collectivités territoriales (conseil départemental, métropole, communauté de communes) et les professionnels du droit (avocats, notaires, huissiers). Et l'accès au droit vit sa journée nationale aujourd'hui. Des rencontres sont organisées au palais de justice de Toulouse et Saint-Gaudens. Stands d'informations et...
Catégories: Actualités

NBA: Boston pousse LeBron James au bord du gouffre

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 07:42

L'ogre LeBron James vacille: alors qu'il vise une huitième finale NBA consécutive, la superstar de Cleveland n'a plus le droit à l'erreur après la nette défaite de son équipe à Boston (96-83) mercredi.

Il ne faut surtout pas lui dire, mais "King James" est lui aussi un simple mortel: en panne d'inspiration et multipliant les pertes de ballon (6, dont quatre après la pause), le triple champion NBA, 33 ans, était dans un mauvais jour.

"J'ai eu l'impression qu'il était fatigué", a même avancé son entraîneur Tyronn Lue.

"Je vais bien, je n'ai jamais dit que j'étais fatigué", a asséné plus tard James, le visage fermé, lorsque les propos de son entraîneur lui ont été rapportés.

Fatigué ou pas, le N.23 de Cleveland a tout de même marqué 26 points, mais malmené physiquement par Marcus Morris et Marcus Smart, il n'a pas eu son rendement habituel.

Cette troisième défaite en cinq matches dans la finale de conférence Est des Cavaliers illustre une nouvelle fois les limites de l'effectif de Cleveland, articulé exclusivement autour de James.

Quand il joue à son (phénoménal) niveau, ses coéquipiers répondent présent, quand il est en difficultés, personne n'est capable d'assumer ses énormes responsabilités.

Seul Kevin Love a dépassé le seuil des dix points (14) mercredi, alors que le taux de réussite à trois points, l'un des points forts de cette équipe, a sombré à 26,5%.

"On a eu des occasions de revenir dans ce match, mais on n'a pas su les saisir", a regretté James.

"On a encore toutes nos chances d'arracher un match N.7, il ne faut pas voir plus loin que le prochain match", a-t-il rappelé.

- Tatum aime la pression -

Si Cleveland, déjà poussé dans ses derniers retranchements par Indiana (4-3) au 1er tour, garde le moral, les Celtics sont, eux, radieux: ils ont mené de bout en bout durant ce match N.5 et n'ont laissé aucun chance à leurs adversaires.

Ils ont pris le large en fin de première période (32-19) grâce à un cinglant 16-4 et n'ont plus été inquiétés.

Cleveland est revenu brièvement à huit points, mais Jayson Tatum a redonné de l'air à son équipe.

A 20 ans, le rookie (débutant) est le symbole d'une équipe à qui on prédisait les pires difficultés en l'absence de Kyrie Irving, blessé à un genou depuis mars, mais qui ne fait aucun complexe.

Il a marqué 24 points et Jaylen Brown, 21 ans, en a ajouté 17

"J'adore jouer ces grands matches, c'est quand la pression est forte que je prends le plus de plaisir, mais tout le monde a haussé son niveau ce (mercredi) soir", a insisté Tatum.

"C'est incroyable de se dire qu'on n'est plus qu'à une victoire de la finale NBA", a-t-il noté, tout sourire.

Avec une victoire vendredi à Cleveland ou dimanche dans leur salle --ils ont remporté leurs dix matches disputés à domicile depuis le coup d'envoi des play-offs--, les Celtics, équipe la plus titrée de l'histoire de la NBA (17), accéderont à la 22e finale de leur histoire, huit ans après la dernière perdue (4-3) contre les Lakers de Kobe Bryant.

Le vainqueur de ce duel sera opposé au champion en titre Golden State ou à Houston, meilleure équipe de la saison régulière. Warriors et Rockets sont dos à dos deux victoires partout avant le match N.5 jeudi à Houston.

Catégories: Actualités

Carmaux. Pompiers : un nouveau centre de secours en 2019

ladepeche.fr - jeu, 05/24/2018 - 07:41
Au printemps 2019, les sapeurs-pompiers de Carmaux disposeront de nouveaux locaux chemin de la Vente, sur un terrain de 12 000 m2. La première pierre a été posée hier soir. Le SDIS du Tarn finance les 3 millions d'euros de la facture. Le centre de secours principal de l'avenue Neckarsulm, construit en 1979, n'a plus que quelques mois de fonctionnement devant lui. Au printemps 2019, si tout se déroule normalement, les sapeurs-pompiers carmausin...
Catégories: Actualités

Les Etats-Unis expulsent des diplomates vénézuéliens

Le chargé d’affaires de l’ambassade vénézuélienne et le consul général adjoint du consulat vénézuélien à Houston ont été déclarés, mercredi, persona non grata. Mardi, Caracas avait expulsé deux représentants américains.
Catégories: Actualités

Toulouse. Deux Toulousains au FameLab

ladepeche.fr - jeu, 05/24/2018 - 07:41
Assia Asrir et Benjamin Borderie, deux jeunes scientifiques de la Ville rose ont été sélectionnés pour participer à la finale nationale du FameLab. L'événement se déroule le 24 mai à partir de 19h au Musée des Confluences de Lyon. Pour remporter la finale, les candidats n'ont que 3 minutes pour vulgariser un concept scientifique devant un jury et plus de 300 spectateurs. C'est une grande opportunité pour Assia, post-doctorante à l'IPBS de...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités