Actualité

Prison ferme pour cinq journalistes en Turquie

Les journalistes, dont Ragip Duran, l’ancien correspondant de « Libération » à Istanbul, ont été condamnés pour leur solidarité envers « Özgür Gündem », un journal d’opposition pro-kurde.
Catégories: Actualités

Le blogueur Jeremstar dans la tourmente après la diffusion de documents intimes

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 01/17/2018 - 17:27

Le jeune blogueur, spécialiste de la téléréalité, préfère s'éloigner des plateaux de C8 après la diffusion de documents intimes sur les réseaux sociaux. Le point sur l'affaire. .
Jeremstar, chroniqueur TV et vedette française de Snapchat, s'est mis en retrait de l'émission de Thierry Ardisson sur C8 après la... Lire la suite

Catégories: Actualités

Kaspersky dévoile l’existence de Skygofree, un logiciel espion visant des appareils Android

Le fabricant d’antivirus dit avoir découvert un puissant logiciel espion visant des téléphones fonctionnant sous Android. Ses victimes seraient localisées en Italie.
Catégories: Actualités

Pologne : l'avortement en sursis

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 17:20
L'avortement en cas de malformation du fœtus pourrait être partiellement interdit en Pologne au terme d'un débat entamé mi-janvier par les députés. En 2016, le gouvernement avait dû renoncer à un projet de loi sur l'interdiction totale de l'IVG, à la suite du mouvement de "protestation noire" des femmes.
Catégories: Actualités

Les pourparlers de paix sur la Syrie reprendront à Vienne les 25-26 janvier

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 17:20

Une nouvelle session de pourparlers de paix sur la Syrie doit avoir lieu les 25 et 26 janvier à Vienne sous l'égide de l'ONU, ont annoncé mercredi les Nations unies.

Après ce 9e round de discussions, auxquelles la principale instance de l'opposition syrienne a annoncé sa présence, une autre conférence sur la paix est prévue les 29 et 30 janvier à Sotchi, en Russie, alliée indéfectible de la Syrie du président Bachar al-Assad. Là aussi, le but affiché est de trouver un règlement au conflit qui déchire le pays depuis près de sept ans.

"Pour des raisons logistiques, cette réunion spéciale se tiendra dans les locaux des Nations unies à Vienne, en Autriche", a précisé le communiqué de l'émissaire onusien pour la Syrie, Staffan de Mistura.

Celui-ci "s'attend à ce que les délégations viennent à Vienne prêtes à un engagement" sur le dossier, "plus particulièrement sur le volet constitutionnel", poursuit le communiqué.

Les discussions parrainées par l'ONU ont d'ordinaire lieu à Genève et le huitième round de discussions sur le conflit syrien, qui s'est tenu début décembre, s'est achevé encore une fois sans réelles avancées, avec comme pierre d'achoppement le sort du président Bachar al-Assad.

Déclenché en mars 2011 par la répression gouvernementale de manifestations pacifiques, le conflit en Syrie s'est complexifié avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé.

Il a fait plus de 340.000 morts ainsi que des millions de déplacés et de réfugiés.

Catégories: Actualités

Accord sur les conditions de licenciement à l’usine Tupperware de Joué-lès-Tours

La direction générale de la firme américaine justifie sa décision de fermeture totale de l’usine et de suppression des 235 emplois par une surcapacité industrielle en Europe.
Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes: Comment l'État peut tenter de ne pas (trop) payer d'indemnités à Vinci

Le Huffington Post - mer, 01/17/2018 - 17:05

FINANCES PUBLIQUES - Plus de doute, il n'y aura pas d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Ce 17 janvier, le Premier ministre Edouard Philippe l'a confirmé: le gouvernement a tranché. Sans se prononcer sur le bien fondé de la décision, dans un dossier vieux d'un demi-siècle, où les arguments solides se répondent entre pro et anti, la question de l'indemnisation du groupe Vinci, qui a remporté l'appel d'offre en 2010, est le nouveau dossier épineux.

Entre les coûts directs et indirects du renoncement, les montants qui circulent empilent les centaines de millions d'euros. La seule chose qui semble sûre est que Vinci peut prétendre à une indemnité allant jusqu'à 350 millions d'euros.

"On est quelque part entre zéro et le montant maximum prévu au contrat", expliquait l'un des médiateurs, Michel Badré, lors de la remise du rapport en décembre. Les fourchettes les plus fréquemment retenues par les bons connaisseurs du dossier oscillent entre 75 et 300 millions.

"Il y aura des discussions avec Vinci qui a engagé des crédits", a reconnu ce jour dans les couloirs de l'Assemblée Christophe Castaner, secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement et patron d'En Marche. En revanche, il a nié le chiffre de 350 millions d'euros. Lors de son intervention au JT de TF1, Edouard Philippe a confirmé l'ouverture de discussion, sans évoquer une quelconque indemnisation.

Ce flou autour de la véritable facture de l'abandon de NDDL fait évidemment les affaires de l'opposition, comme l'élu FN Jérôme Buisson, le conseiller régional PS d'Ile-de-France François Kalfon, ou le député LR de l'Oise Eric Woerth.

#Vinci se frotte les mains et attend les millions d€ que le contribuable va lui rembourser pour l'abandon de #NDDL ! Après les portiques d'autoroutes ... cela devient une habitude ! pic.twitter.com/bwlWyDf9U1

— Jerome Buisson (@Bkk01) 17 janvier 2018

L'abandon de #NDDL est une défaite considérable pour la décision publique.
Je demande au Gouvernement de rendre publics les coûts directs et indirects pour l'Etat de l'abandon du projet d'aéroport.

— Eric Woerth (@ericwoerth) 17 janvier 2018

#NNDL : .&@EmmanuelMacron Vinci vous dit merci ! 600 millions d'euros de nos impôts pour payer les pénalités !!

— François Kalfon (@francoiskalfon) 17 janvier 2018

Alors, le gouvernement vient-il de signer un chèque en blanc pour le groupe Vinci? Ce n'est pas si simple. L'Etat ne manque pas de leviers et d'arguments pour entamer une négociation serrée. Et on va voir que Vinci, qui est resté muet jusqu'à maintenant, n'a aucun intérêt à aller au clash.

1. Dénoncer le contrat avec Vinci

Cette option se jouerait sur le terrain juridique, et semble hasardeuse. Selon une information de Franceinfo, le gouvernement a réfléchi à casser le contrat avec Vinci.

La source anonyme de France Info s'est contenté d'expliquer que l'indemnité record résulte d'une "clause bizarre", sans plus de précision, inscrite dans le contrat mais contestable, notamment à cause de son montant très élevé.

Un peu léger, mais suffisamment important pour faire réagir le gouvernement. "Les commentaires relayés dans la presse sur une éventuelle résiliation et a fortiori une éventuelle indemnisation du concessionnaire ne traduisent aucunement une quelconque position de l'Etat", a déclaré une source gouvernementale à l'AFP.

2. Compenser Vinci avec le chantier de l'aéroport de Nantes

Si NDDL ne voit pas le jour, le chantier d'agrandissement et de modernisation de l'aéroport de Nantes devient inévitable. Or, Vinci est gestionnaire de cette installation depuis 2010, qui lui rapporte beaucoup d'argent.

Pour les opposants à Notre-Dame-des-Landes, ce seul argument peut faire baisser la facture. "Je pense que l'argent qui a été gagné depuis 2010 et qui devrait tourner autour de 100 millions d'euros va peser dans la balance, relève François Verchère, co-présidente du Collectif des élus doutant de la pertinence de l'aéroport (Cédpa). ​​​​​Le fait que la société Aéroport du Grand Ouest [association de Vinci, la CCI de Nantes et de Saint-Nazaire, et l'Entreprise de Travaux publics de l'Ouest, qui exploite l'aéroport, NDLR] pourrait continuer à gérer l'aéroport actuel implique qu'il n'y aura pas de manque à gagner, puisqu'elle va gagner de l'argent dans les 50 ans qui viennent."

Et Vinci a une autre raison de ne pas faire des vagues: être bien placé pour remporter l'appel d'offre des travaux de ce même aéroport. D'après les estimations de la DGAC, le montant pourrait être à peine inférieur à celui de la construction de NDDL, soit 825 millions d'euros contre 992. D'aprèsReporterre, cela pourrait être beaucoup moins, de l'ordre de 325 millions.

Si la réalité se situe sans doute entre les deux, c'est quand même un chantier proche de 500 millions d'euros que Vinci pourrait décrocher. Edouard Philippe a semblé pencher pour cette solution puisqu'il a rappelé que le contrat liant l'Etat à Vinci concernait aussi l'exploitation de Nantes-Atlantiques
​​​​​

3. Favoriser Vinci en cas de privatisation d'ADP

Rien d'officiel cette fois, mais la cession totale ou partielle des parts de l'Etat dans ADP, qui exploite les aéroports parisiens de Roissy, Orly et du Bourget, serait en tête de liste des privatisations du gouvernement, pour financer son plan d'investissement dans la rénovation énergétique des bâtiments publics

Déjà actionnaire d'ADP à hauteur de 8%, Vinci fait figure de favori pour monter au capital. Avec une participation de 50,6%, la part de l'Etat est valorisée 8,2 milliards à l'heure qu'il est.

Après l'abandon de Notre-Dame-des-Landes, Vinci aura à coeur de mettre la main sur cet actif pour étoffer son activité stratégique et lucrative des concessions aéroportuaires. Quatrième acteur mondial, Vinci Airports gère 35 plateformes, dont treize en France, selon 20 Minutes.

Ce serait dommage de se fâcher avec l'Etat si près du but...

Lire aussi :

SONDAGE EXCLUSIF - Notre-Dame-des-Landes ne met personne d'accord

Le gouvernement mobilise 1000 gendarmes et CRS pour évacuer la Zad

À 71 ans, Geneviève se prépare elle aussi à résister aux gendarmes

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Ligue 1: Gourvennec (Bordeaux) présent à l'entraînement malgré la rumeur d'une mise à l'écart

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 17:04

L'entraîneur de Bordeaux Jocelyn Gourvennec, qui pourrait être évincé suite à la nouvelle défaite des Girondins mardi soir face à Caen (0-2), a assisté mercredi après-midi à l'entraînement de son équipe au bord du terrain, a constaté l'AFP.

Juste avant cette séance, les joueurs ont reçu pendant un quart d'heure la visite du président Stéphane Martin et du directeur technique Ulrich Ramé. Rien n'a filtré de ces échanges.

Peu après, les titulaires face aux Normands sont partis faire un décrassage à vélo, les remplaçants ou les non-retenus ont rejoint eux le terrain principal d'entraînement pour quelques exercices physique et une opposition.

Selon des informations de la presse belge, l'ancien technicien guingampais, arrivé à l'été 2016 sur les Bords de la Garonne, devrait céder sa place en fin de semaine au Belge Michel Preud'homme.

Selon ce scénario, Ulrich Ramé, qui avait déjà succédé à Willy Sagnol en mars 2016, devrait quant à lui assurer l'intérim samedi à Nantes, selon cette même source.

Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : le devenir des terres, autre source de conflits

L’abandon de l’aéroport ouvre la question de la redistribution des 1 650 hectares.
Catégories: Actualités

« Il n’y a aucune raison que le sexe biologique ait une influence sur les choix d’orientation »

Spécialiste de la psychologie de l’orientation, Françoise Vouillot plaide pour « une désexuation » qui prendrait autant en compte les aspirations des filles que celles des garçons pour leur ouvrir tous les champs professionnels.
Catégories: Actualités

Top 14: Boudjellal (Toulon) officialise le départ en fin de saison de Vermeulen

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 17:00

Le président de Toulon Mourad Boudjellal a officialisé mercredi le départ à la fin de la saison du numéro 8 international sud-africain Duane Vermeulen, qui sera remplacé "par un joueur de classe internationale", probablement le All Black Jerome Kaino.

Vermeulen (31 ans, 39 sél.), arrivé fin 2015 au RCT, est annoncé du côté des Stormers, la province du Cap qui évolue en Super Rugby.

"Vermeulen part, il sera remplacé par un joueur de classe internationale qu'on officialisera dans les 48h. Duane part car il veut préparer la Coupe du monde (2019 au Japon), on lui a proposé un contrat qui correspondait à son temps de travail" a déclaré Boudjellal en conférence de presse.

Le président varois a laissé entendre qu'il a proposé à Vermeulen une proposition de prolongation à la baisse, compte tenu de ses nombreuses absences à venir en sélection.

"On ne l'aurait pas eu la moitié de l'année, sur 24 mois de contrat il aurait été présent au club 11 mois. On lui a fait une belle proposition, mais il veut rentrer au pays et son sélectionneur compte sur lui. Je respecte ça. Les joueurs ne nous appartiennent pas" ainsi expliqué Boudjellal.

Catégories: Actualités

Ryanair veut ouvrir quatre bases en France d'ici à 2019

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 17:00

La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts Ryanair veut ouvrir quatre bases en France d'ici à 2019 pour doubler son trafic dans l'Hexagone dans les "trois ou quatre ans" à venir, a annoncé mercredi David O'Brien, son directeur commercial.

"Nous pensons raisonnablement pouvoir doubler d'ici trois ou quatre ans notre trafic en France" en passant de près de 10 à 20 millions de passagers par an en basant "30 avions dans quatre bases régionales", a expliqué M. O'Brien au cours d'une conférence de presse à Paris au côté du responsable des ressources humaines, Edward Wilson.

La compagnie envisage une ouverture de ces bases à "l'hiver 2018 ou à l'été 2019", selon M. O'Brien.

Un millier de salariés, dont environ 300 pilotes, y seront affectés et ils seront sous "contrats locaux", a précisé M. Wilson.

Le choix des aéroports où seront installées ces bases n'a pas encore été tranché, a-t-il ajouté, citant toutefois Beauvais, Nantes, Toulouse, Lyon, et Marseille, parmi de possibles points de chute.

Les deux responsables ont par ailleurs indiqué avoir discuté mercredi avec des représentants du principal syndicat de pilotes en France, le SNPL, au cours d'une rencontre "informelle".

La compagnie à bas coûts irlandaise indique détenir 6% de parts de marché en France où elle est présente sur 31 aéroports, mais elle n'y dispose d'aucune base, contrairement à d'autres pays européens.

Catégories: Actualités

Girondins : qui est Michel Preud'homme, potentiel successeur Jocelyn Gourvennec ?

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 01/17/2018 - 16:56

Michel Preud'homme a été un grand gardien de l'équipe nationale de Belgique, avant de connaître le succès comme entraîneur. Il a déjà été pressenti pour prendre les rênes de Bordeaux dans le passé.
Alors que Jocelyn Gourvennec semble poussé vers la sortie depuis la nouvelle défaite des Girondins, mardi contre Caen... Lire la suite

Catégories: Actualités

Dakar: victoire de Ten Brinke lors de la 11e étape, Sainz leader tranquille

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 16:56

Le Néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota) a remporté mercredi la 11e spéciale du Dakar-2018 entre Belen et Chilecito en Argentine, alors que l'Espagnol Carlos Sainz (Peugeot) a conforté son avance en tête du classement général.

Ten Brinke, avec son copilote français Michel Périn, a bouclé les 280 km de portion chronométrée en 4 h 10 min 54 sec, devant le Français Cyril Despres (Peugeot, à 4 min 35 sec) et Sainz (à 4 min 40 sec).

Sainz a terminé le parcours avec 10 secondes d'avance sur son dauphin, le Français Stéphane Peterhansel (Peugeot). Il compte désormais une avance de 50 min 45 sec au général.

Catégories: Actualités

Mathieu Bastareaud suspendu trois matches après son insulte homophobe à un joueur italien

Le Huffington Post - mer, 01/17/2018 - 16:55

SPORT - Le centre international de Toulon Mathieu Bastareaud a été suspendu trois semaines, et manquera donc le match du XV de France face à l'Irlande, pour avoir qualifié un joueur de Trévise de "pédé", a annoncé ce mercredi 17 janvier l'organisateur de la Coupe d'Europe.

Bastareaud ne pourra pas participer aux deux prochains matches de Toulon, ni à l'ouverture du Tournoi des six nations le 3 février avec les Bleus, au sein desquels il est remplacé par le Parisien Jonathan Danty, a annoncé peu après l'encadrement du XV de France.

Bastareaud, qui peut faire appel de la décision prise par la commission de discipline de l'European Professional Rugby Club (EPCR), organisateur de la Coupe d'Europe, pourra retrouver les Bleus la semaine du déplacement en Ecosse le 11 février.

Tensions sur le terrain

Avec le RCT, dont il est le capitaine depuis le début de saison, Bastareaud sera un absent majeur du déplacement samedi à Llanelli chez les Scarlets, décisif en vue de la qualification pour les quarts de finale, et de la réception de Bordeaux-Bègles le 27 janvier en Top 14, importante pour la course à la phase finale.

Lors d'un accrochage avec le deuxième ligne italien Sebastian Negri à la fin du match remporté dimanche par le RCT (36-0), Bastareaud semble avoir répondu à une insulte similaire mais moins clairement identifiable de son adversaire en le qualifiant en anglais de "putain de pédé".

La commission de discipline "a déterminé que la nature de l'insulte aurait mérité un carton rouge", a précisé l'EPCR dans son communiqué. "Elle a estimé que l'infraction correspondait à la sanction minimale du barème des sanctions de World Rugby et a sélectionné six semaines comme point d'entrée."

"Étant donné qu'il n'y avait aucun facteur aggravant et, en prenant en compte le fait que le joueur ait plaidé coupable, la Commission a ensuite réduit la sanction de moitié (le maximum autorisé) avant de prononcer une suspension de trois semaines", a expliqué l'EPCR.

Après le match, Bastareaud s'était rapidement excusé sur Twitter, reconnaissant avoir "mal réagi en répondant à sa provocation". "J'en suis sincèrement navré pour les personnes que j'ai pu blesser", avait-il ajouté.

Bonsoir tout le monde,
Je tiens à m'excuser de ma réaction aux insultes du joueur Italien.
J'ai mal réagi en répondant à sa provocation, j'en suis sincèrement navré pour les personnes que j'ai pu blesser.

— Mathieu Bastareaud (@BastaOfficiel) 14 janvier 2018

Lire aussi :

Matthieu Bastareaud s'excuse après avoir traité un joueur italien de "putain de pédé"

Novès conteste son licenciement pour une "faute grave"

Jacques Brunel nommé sélectionneur du XV de France

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Vidéos. Une météorite embrase le ciel du Michigan

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 01/17/2018 - 16:52

Le phénomène, qui s'est produit dans la nuit de mardi à mercredi, a été capté par plusieurs caméras.
C'est un phénomène relativement rare et toujours spectaculaire auquel ont assisté, dans la nuit de mardi à mercredi, les habitants de l'État du Michigan, dans le Nord-Est des États-Unis. Selon le site The Verge,... Lire la suite

Catégories: Actualités

Lactalis : des pistes pour améliorer les procédures de rappel

Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a mandaté le Conseil national de la consommation pour qu’il fasse des propositions, pour la fin du mois d’avril.
Catégories: Actualités

Notre-Dame-des-Landes : l'abandon du projet d'aéroport au centre des QAG

LCP Assemblée nationale - mer, 01/17/2018 - 16:50
Questions au gouvernement

Quelques heures après l'annonce par le gouvernement de l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, Edouard Philippe a dû répondre mercredi à de nombreuses interpellations de députés sur ce projet, qu'il a qualifié d'"ancien et dépassé".

Ce choix va "à l'encontre de toutes les décisions qui ont été prises par les élus locaux dans leur très grande majorité ces dernières années" et "à l'encontre des citoyens qui s'étaient exprimés à travers un référendum", a ainsi affirmé Franck Riester, le président du groupe UDI, Agir et Indépendants.

"Décision irrévocable"

La critique la plus virulente a été celle de Marc Le Fur. L'élu LR des Côtes-d'Armor a affirmé que "Paris abandonne les Bretons en rase campagne". "C'est une gifle, on nous prive du droit au développement. Le gouvernement ne respecte pas les territoires ! ", s'est insurgé le député.

"La décision est prise, je l'ai dit, elle est irrévocable", a répondu Edouard Philippe, qui a ajouté qu'"au printemps, les occupants sans titre qui demeureraient sur des parcelles seront expulsés".

L'abandon du projet d'aéroport a été salué sur les bancs du MoDem et de la République en Marche mais aussi par l'élue La France insoumise Mathilde Panot : "C'est pour nous une immense victoire !", a lancé la députée du Val-de-Marne.

"Je crains de devoir vous dire que si j'ai pris cette décision, je ne l'ai pas fait pour vous faire plaisir !", lui a répondu le Premier ministre, qui a voulu montrer sa fermeté l'égard des "zadistes".

Catégories: Actualités

Turquie: Antalyaspor veut se séparer de Nasri

France 24 - L'info en continu - mer, 01/17/2018 - 16:49

Le club turc d'Antalyaspor a annoncé mercredi son intention de se séparer du milieu de terrain Samir Nasri, un nouveau coup dur pour l'ancien international français, déjà sous le coup d'une enquête pour des injections de vitamines sans autorisation.

"Une décision a été prise pour se séparer de Nasri", a déclaré Cumhur Arici, membre du conseil d'administration d'Antalyaspor, cité par l'agence Dogan.

"Son agent va venir et des négociations auront lieu concernant l'argent qu'on lui doit, puis nos chemins se sépareront", a-t-il ajouté.

Nasri, alors dans l'impasse à Manchester City où le meneur de 30 ans était arrivé en 2011, s'était engagé en août dernier pour deux ans avec Antalyaspor.

L'ex-Bleu (5 buts en 41 sélections) avait rejoint la station balnéaire du sud de la Turquie après avoir été prêté la saison dernière au Séville FC par l'entraîneur Pep Guardiola qui ne comptait plus sur lui chez les Citizens.

Selon les médias turcs, le milieu offensif percevait un salaire de quatre millions d'euros par saison, hors bonus. Un autre ex-Bleu, Jérémy Ménez, avait quitté Antalyaspor début janvier pour s'engager avec le club mexicain de l'América.

L'annonce concernant Nasri survient alors qu'Antalyaspor occupe la 14e place au classement, à trois points seulement du premier relégable. Le club croyait pourtant pouvoir jouer les premiers rôles cette saison après un recrutement ambitieux orchestré par son richissime patron, Ali Safak Oztürk, qui a fini par jeter l'éponge en démissionnant en décembre, quelques jours après l'entraîneur brésilien de l'équipe Leonardo, ancien directeur sportif du PSG.

Outre ses déboires avec Antalyaspor, Samir Nasri risque une suspension de l'UEFA qui enquête sur des injections de vitamines par le joueur sans autorisation préalable de l'instance européenne.

L'UEFA avait engagé le 6 mars 2017 une procédure disciplinaire à l'encontre de Nasri, pour une violation possible du règlement antidopage.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités