Actualité

Macron en Russie pour poursuivre un dialogue difficile avec Poutine

Le président français effectue une visite de deux jours à Saint-Pétersbourg. Le dossier nucléaire iranien sera notamment sur la table.
Catégories: Actualités

Philip Roth évoquant la mort: "Elle me paralyse"

Le Huffington Post - mer, 05/23/2018 - 11:03
Philip Roth évoquant la mort: "Elle me paralyse"
Catégories: Actualités

Lourdes Leon au naturel pour la collab' Converse x MadeMe

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 11:02
Le label new-yorkais MadeMe a dévoilé sur Instagram les premiers clichés de la campagne dédiée à sa collaboration avec Converse. Lourdes Maria Ciccone Leon, mieux connue sous le nom de Lourdes Leon, la fille de Madonna, prête ses traits aux pièces de la collection, assumant une esthétique plus naturelle que jamais.Lourdes Leon rejoint la longue liste des "enfants de" à avoir pris le chemin du mannequinat, posant et défilant pour les maisons de...
Catégories: Actualités

Des bateaux aux satellites: l'Ecosse tourne les yeux vers le ciel

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 11:00

La ville de Glasgow en Écosse, jadis connue pour la construction navale, tourne désormais les yeux vers le ciel, avec une industrie satellite en pleine croissance.

Selon des experts de l'industrie spatiale, Glasgow est la ville, hors Etats-Unis, qui produit le plus de satellites, se spécialisant dans les petits appareils pouvant être utilisés pour les prévisions météorologiques comme les systèmes GPS.

"L'Ecosse est reconnue pour sa construction de vaisseaux. Et aujourd'hui, nous fabriquons des vaisseaux spatiaux", a relevé Peter Anderson, directeur du développement du fabricant de satellites Clyde Space.

Les bureaux de la société se trouvent au bord la rivière Clyde, à quelques mètres de l'imposante grue Finnieston, autrefois utilisée pour amener chars et locomotives à vapeur sur les navires.

Clyde Space a lancé le tout premier satellite d'Ecosse en 2014 et deux ans plus tard l'entreprise produisait six satellites chaque mois. Cela a été le début d'une période de croissance rapide dans l'industrie spatiale en Écosse.

Le chiffre d'affaires du secteur spatial écossais a augmenté de plus de 70% depuis 2010 pour atteindre 2,7 milliards de livres sterling (3 milliards d'euros, 3,6 milliards de dollars) l'année dernière, selon ADS Scotland, un organisme qui représente le secteur. Cette industrie emploie environ 7.500 personnes.

Elle pourrait bénéficier d'un coup de fouet supplémentaire si des rumeurs de construction de deux nouveaux ports spatiaux venaient à être confirmées

- Diable à ressort -

ClydeSpace partage un complexe de bureaux, appelé SkyPark, avec l'entreprise américaine Spire Global, spécialisée dans la collecte de données fournies par un réseau de petits satellites.

Selon l'ingénieur en chef de cette dernière, Joel Spark, elle a bénéficié d'une main-d'oeuvre hautement qualifiée présente sur place depuis l'époque de la bulle internet, fin 1990-début 2000. L'Ecosse était alors surnommée "Silicon Glen" du fait de la construction sur place d'appareils électroniques de haute technologie, une activité toujours présente même si elle a perdu en importance.

"A Silicon Glen étaient fabriqués des téléphones portables, de petits appareils électroniques avec une technologie radio, et c'est très similaire à ce que nous faisons, de sorte que nous avons pu puiser dans ces compétences", a expliqué M. Spark.

Plusieurs start-up se sont également développées, comme Alba Orbital, qui s'apprête à lancer cette année son premier satellite, le petit Unicorn1, conçu en partenariat avec l'Agence spatiale européenne (ESA). L'appareil, monté dans ses locaux sans prétention au sud du fleuve Clyde, sera lancé au moyen d'un lanceur à ressort, un peu comme un diable à ressort.

"Au kilogramme, lancer un satellite coûte plus cher que l'or. L'idée de concevoir un cube plus petit était donc très pertinente", a déclaré le directeur général de la société, Tom Walkinshaw, à l'AFP.

Les espoirs sont grands aussi que l'Ecosse puisse bientôt disposer de ses propres bases de lancement.

"Nous tablons, dans un avenir proche, sur un site de lancement vertical quelque part dans le nord de l'Ecosse", a indiqué Matjaz Vidmar, chercheur à l'Observatoire royal d?Édimbourg. Deux sites militaires dans les Western Isles sont pressentis.

"Mais il y aura plus probablement et plus rapidement une rampe de lancement horizontale à Prestwick", qui implique une mise sur orbite à haute altitude à partir d'un système de lancement sur un avion conventionnel.

Le Royaume-Uni s'intéresse d'autant plus au développement de son industrie spatiale que son rôle dans le projet de satellite européen est remis en question par le Brexit.

L'Union européenne a en effet indiqué que les entreprises britanniques pourraient être empêchées de répondre à des appels d'offres pour des contrats relatifs à Galileo.

Le Royaume-Uni, qui a joué un rôle important dans son développement, souhaiterait pouvoir continuer à participer en tant que membre à part entière de Galileo, même après avoir quitté l'UE en mars 2019, mais l'UE ne semble pas de cet avis et a décidé de déplacer l'une des bases de contrôle de Galileo du Royaume-Uni vers l'Espagne afin de "préserver la sécurité".

Le Royaume-Uni envisage désormais le développement et le lancement de son propre système de navigation par satellite.

Catégories: Actualités

La lycéenne pakistanaise tuée dans la fusillade au Texas inhumée à Karachi

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 11:00

La lycéenne pakistanaise tuée vendredi lors d'une fusillade au lycée de Santa Fe (Etats-Unis) qui a fait dix morts a été inhumée mercredi à Karachi (Sud), la plus grande ville du Pakistan.

Une garde d'honneur a accueilli au petit matin la dépouille de Sabika Sheikh, 17 ans, à son arrivée à l'aéroport de Karachi. Des représentants du gouvernement provincial du Sindh, dont Karachi est la capitale, étaient présents, tout comme le consul américain au Pakistan, John E. Warner.

Son cercueil, recouvert d'un drapeau pakistanais, a été conduit au domicile familial, où ses proches s'étaient réunis. Des centaines de personnes se sont ensuite rassemblées dans un espace public pour prier autour du cercueil et présenter leurs condoléances à la famille avant l'inhumation dans un cimetière voisin.

"Il était prévu qu'elle rentre, heureuse, le 9 juin. Qui pouvait prévoir qu'elle reviendrait de cette façon ?", s'est interrogé son oncle Muhammad Ali, dénonçant une mort "tragique".

"Ma fille est une martyre et les martyrs ne meurent pas", a réagi son père Abdul Aziz.

En échange scolaire au Texas depuis dix mois, Sabika Sheikh est l'une des dix personnes tuées vendredi par un adolescent armé qui a ouvert le feu.

"La nation entière est aux côtés de la jeune Pakistanaise morte en martyre dans une attaque terroriste aux Etats-Unis", a déclaré à la presse Mohammad Zubair, le gouverneur de la province du Sindh.

Malgré les relations houleuses entre Washington et Islamabad, les Etats-Unis restent une destination étrangère prisée des étudiants pakistanais. Des milliers d'entre eux s'inscrivent dans des écoles américaines chaque année.

La fusillade de Santa Fe est survenue trois mois à peine après celle de Portland, en Floride, qui avait fait 17 morts et donné naissance à un mouvement sans précédent pour le contrôle des armes.

Une "March for Our Lives" (Marchons pour nos vies) avait rassemblé un million de personnes fin mars à travers les Etats-Unis, sans que les responsables politiques ne prennent de dispositions légales significatives.

La fusillade de Santa Fe est la 22e à se produire dans une école américaine cette année, selon des médias américains. Les armes à feu, qui font partie de la culture des Etats-Unis, y tuent 30.000 personnes chaque année.

Catégories: Actualités

Rapport Borloo : Macron l’a «enterré de la manière la plus brutale qui soit» fustige Stéphane Troussel

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 10:59
Stéphane Troussel, président PS du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, était l’invité de Territoires d’Infos, mercredi matin, sur Public Sénat. Interrogé sur le discours d’Emmanuel Macron sur la banlieue, il estime que le Président n’est pas « à la hauteur de la mobilisation nationale ».Emmanuel Macron a donné un discours mardi sur les banlieues. Il devait annoncer ce qu’il retenait du plan de Jean-Louis Borloo. Finalement, il a...
Catégories: Actualités

Japon: des conduites d'air rouillées dans 12 réacteurs nucléaires

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:58

Des conduites de systèmes de ventilation mangées par la corrosion et parfois percées ont été découvertes dans douze réacteurs nucléaires du Japon, ce qui présenterait un risque pour les techniciens en cas d'accident, selon un rapport de l'autorité nucléaire rendu public mercredi.

Ces anomalies ont été recensées lors d'une procédure de vérification ordonnée par le gendarme du secteur après un premier cas rencontré à la centrale de Shimane (sud-ouest) en décembre 2016.

La corrosion affecte des conduites d'air qui desservent les salles de contrôle. Il n'y a pas de danger en temps normal mais, "en cas d'accident", les techniciens pourraient être exposés à des fuites d'air contaminé.

Les douze tranches concernées sont réparties dans un total de sept centrales, dont celle de Kashiwazaki-Kariwa (nord-ouest), la plus importante, exploitée par Tokyo Electric Power. Les conduites de quatre des sept unités de cette centrale présentent des points de corrosion, avec 5 fentes dans celles de la salle du réacteur 3 (dont une de 13 cm de long et 5 de large).

Quatre trous de 2 mm de diamètre ont aussi été repérés dans l'unité 7 qui a pourtant reçu récemment le certificat technique de conformité aux normes japonaises de sûreté, présentées par le gouvernement comme étant les plus sévères au monde.

Tous les réacteurs concernés par ces problèmes sont des modèles à eau bouillante (REB ou BWR) similaires à ceux de la centrale Fukushima Daiichi, mise en péril par le tsunami de mars 2011. Ses deux tranches les moins affectées, 5 et 6, ont aussi fait l'objet de ce contrôle de corrosion, la deuxième présentant des points de rouille.

Aucun des réacteurs à eau pressurisée (REP ou PWR) n'est concerné.

Catégories: Actualités

Contrôlé en excès de vitesse, il sauve une amie du suicide avec l'aide des gendarmes

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 05/23/2018 - 10:57

En Bretagne, les gendarmes ont intercepté lundi un homme qui roulait à vive allure. ll se précipitait en fait chez une amie suicidaire.
Lundi dernier, en Bretagne, un drame a été évité de justesse. Vers 13 heures, les gendarmes de Guingamp contrôlent une voiture qui leur passe à côté à vive allure. Ils interceptent alors le... Lire la suite

Catégories: Actualités

"Vot'action" à la SNCF : 94,97% des votants se disent contre la réforme

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 05/23/2018 - 10:55

Pour le gouvernement et la direction de la SNCF, ce vote n'a "aucune valeur légitime". .
"Êtes-vous pour ou contre le pacte ferroviaire porté par le gouvernement ?" : c’était la question posée aux 146 000 cheminots de la SNCF depuis le 14 mai. Sans surprise, 94,97% des cheminots ayant participé à la consultation... Lire la suite

Catégories: Actualités

Transfert: Unai Emery, ex-coach du Paris SG, nommé manager d'Arsenal

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:55

Unai Emery, ex-coach du Paris SG, a été nommé mercredi nouveau manager d'Arsenal, a annoncé le club londonien où il aura la lourde tache de succéder à Arsène Wenger qui était en poste depuis 22 ans.

Pour le meilleur, ce technicien espagnol de 46 ans a remporté trois Europa League consécutives avec Séville (2014, 2015 et 2016) avant de rejoindre Paris ces deux dernières saisons. Pour le pire, il restera associé à la fameuse "remontada" subie avec le PSG à Barcelone (6-1) en Ligue des champions en 2017.

Catégories: Actualités

Philip Roth, un homme de contradictions

Slate.fr - mer, 05/23/2018 - 10:55
En 2010, après la parution de Némésis, l’écrivain américain Philip Roth décide qu’il n’écrira plus de livre. Déçu par le dernier roman de son ami dont il est un fervent admirateur, Saul Bellow, il en tire la conclusion qu’un auteur ne doit pas écrire après l’âge de 80 ans. Cette retraite littéraire est l’occasion pour sa biographe, Claudia Roth Pierpont (aucun lien de parenté ne les unit malgré son nom), de parcourir l’œuvre et la vie de Philip Roth pour livrer une analyse approfondie de ses romans et de sa posture d’écrivain. ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Iran : Jean-Yves Le Drian estime que la politique américaine risque de « mettre en danger » la région

Le chef de la diplomatie française a affirmé mercredi que la « posture » américaine sur l’Iran allait favoriser les conservateurs au détriment des modérés à Téhéran.
Catégories: Actualités

La SNCF remboursera la moitié des passes Navigo de ses usagers pour avril et mai

Un rabais similaire sera appliqué aux détenteurs de la carte Imagine R, destinée aux jeunes, a annoncé mercredi Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France.
Catégories: Actualités

Macron et les banlieues : "Au fond, il n'y a pas une vraie ambition...", juge Yves Jégo

LCP Assemblée nationale - mer, 05/23/2018 - 10:51
Territoires prioritairesEmmanuel MacronJean-Louis Borloo

"Où va-t-on vraiment ?..." Mercredi dans Politique matin, le député UDI-Agir-Indépendants Yves Jégo, ancien maire d'une ville moyenne de Seine-et-Marne, ne cache pas sa déception après les déclarations du président de la République qui s'est dit opposé à tout "plan banlieues".

"Pourquoi avoir confié à Jean-Louis Borloo un plan pour ne pas le reprendre ?!, déplore l'ancien maire de Montereau-Fault-Yonne. On a l'impression que l'on a confondu dans les annonces d'hier l'accessoire et le principal, qu'on repart sur une espèce de logique de saupoudrage de mesures..." Pour Yves Jégo, Emmanuel Macron a montré qu'il n'avait pas "une vraie ambition" : "S'il y avait une vraie ambition, cela se traduirait par des vrais moyens."

"On a tous le même diagnostic, mais si on ne met pas les moyens, si on ne fixe pas des calendriers, si on n'agit pas dans le dur en s'en donnant la peine, on risque de retrouver la même problématique..."Yves Jégo, député UDI de Seine-et-Marne

Le président de la République a annoncé mardi des mesures ciblées pour les quartiers défavorisés, écartant de fait le rapport Borloo qui préconisait d'attribuer quelques 50 milliards d'euros à la politique de la ville. Les détails avec Stéphanie Dépierre:


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat

Catégories: Actualités

Orelsan présente Perl, "la fille qu'il a rencontrée sur Internet"

Le Huffington Post - mer, 05/23/2018 - 10:51
Orelsan présente Perl, "la fille qu'il a rencontrée sur Internet"
Catégories: Actualités

En Arabie saoudite, le changement ne peut venir que du haut

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:46

L'Arabie saoudite a qualifié cette semaine de "traîtres" des défenseurs connus des droits des femmes, envoyant selon des militants et des analystes un avertissement sans équivoque dans le royaume: le changement ne peut venir que du haut.

Au moins 10 militants, en majorité des femmes, ont été arrêtés à quelques semaines de l'entrée en vigueur le 24 juin du décret royal autorisant les femmes à conduire.

Les détenus s'étaient battus pour cet objectif qui, en revanche, a été présenté par les autorités comme faisant partie de la politique de modernisation impulsée par le jeune prince héritier Mohammed ben Salmane.

"Le moment est crucial" et "le message est clair", explique à l'AFP un militant sous couvert d'anonymat. "Permettre de conduire n'est pas un droit que les femmes peuvent revendiquer. Ce n'est pas le résultat d'une lutte, c'est une bénédiction que le roi et la famille royale ont accordée au peuple en Arabie Saoudite".

La répression, ajoute-t-il, vise à tuer l'idée que tout changement futur pourrait être la conséquence d'actes publics de militantisme.

Ces arrestations "causent certainement un grand préjudice à la campagne internationale de relations publiques" ayant accompagné les récentes visites du prince héritier aux Etats-Unis et en Europe, estime Kristian Ulrichsen, expert associé à la Rice University à Houston.

Elles pourraient "masquer une lutte (interne) plus profonde sur le rythme et la direction des réformes", ajoute-t-il en notant que la présentation de militants des droits des femmes comme "traîtres" à la Une de journaux "envoie un puissant message à l'international et à l'intérieur, bien que ça soit pour des raisons très différentes".

Dans le royaume, l'avertissement "apparaîtra limpide à quiconque serait tenté de critiquer le gouvernement", dit cet analyste.

Selon Kristin Diwan de l'Arab Gulf States Institute à Washington, il s'agit plus pour le pouvoir royal de "se repositionner", entre libéraux et conservateurs, plutôt que de "revenir sur les réformes".

"S'en prendre à ces militants à gauche et ramener vers soi certains hommes du vieil establishment religieux permet au pouvoir de se positionner au centre, alors qu'il avance avec les changements", dit-elle.

Si le programme de modernisation Vision 2030 du prince Mohammed revêt un caractère économique et social, il "n'inclut pas un élargissement de l'espace politique", a rappelé l'ancien ambassadeur américain Gerald Feierstein devant le Middle East Institute.

- Monarchie absolue -

Une militante explique, sous couvert d'anonymat, que lorsque le décret royal autorisant les femmes à conduire a été annoncé en septembre 2017, de nombreux Saoudiens ont pensé qu'ils pourraient désormais être associés par la famille régnante à certaines prises de décision, "mais cela n'a jamais été le cas".

"La nature et le rythme des réformes sont totalement contrôlés par la monarchie absolue", ajoute-t-elle.

La sécurité d'Etat saoudienne n'a pas identifié les détenus, mais seulement les motifs des arrestations, y compris conspiration pour "porter atteinte à la stabilité" du royaume et "contacts suspects avec des parties étrangères".

Les autorités n'ont pas été plus spécifiques dans leurs accusations. Mais dans les heures ayant suivi l'annonce, la presse progouvernementale s'est mise à remplir des blancs, publiant les noms des militants et les qualifiant de "traîtres".

Sous le titre "Vos trahisons ont échoué", le quotidien Al-Jazirah a publié les photos des militantes Loujain al-Hathloul et Aziza al-Youssef, symboles de la jeune et de l'ancienne génération de féministes.

L'avocat Ibrahim al-Madmyegh, également parmi les détenus, a été qualifié d'"avocat du diable".

Le journal Okaz est allé jusqu'à soulever la perspective de peines de mort si les accusations sont confirmées: "Le crime de trahison et de collaboration avec l'ennemi sont des crimes de corruption qui méritent la mort".

Sur Twitter, des partisans du gouvernement ont affirmé que les personnes arrêtées avaient "trahi" leur patrie et même leur religion.

La militante interrogée par l'AFP estime que cette campagne constitue un avertissement sans équivoque à quiconque serait tenté de suivre l'exemple du groupe de personnes arrêtées.

Le message est que "si vous voulez que des choses se produisent, vous ne devez travailler qu'avec les dirigeants du régime saoudien".

Moins de trois semaines avant l'annonce du 26 septembre sur la levée de l'interdiction des femmes au volant, les autorités avaient déjà arrêté au moins 20 personnes, dont des intellectuels et des prédicateurs, perçues comme potentiellement hostiles au pouvoir.

Catégories: Actualités

"Vot'action" SNCF: 94,97% des votants se disent contre la réforme

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:40

Près de 95% des cheminots ayant participé à la consultation "vot'action" organisée par les syndicats de la SNCF, se sont prononcés contre la réforme ferroviaire, a annoncé mercredi l'intersyndicale du groupe.

Précisément, 94,97% des votants ont rejeté le projet de réforme, a annoncé Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminots, lors d'une conférence de presse. La participation à cette consultation interne, lancée le 14 mai par l'intersyndicale CGT, Unsa, SUD et CFDT et sans valeur légale, a atteint 61,15%, a-t-il ajouté.

Initialement prévue sur sept jours, la "vot'action" avait été prolongée pour "permettre au plus grand nombre de cheminots de voter", selon M. Brun. Le scrutin, clos mardi soir, a été qualifié de "pétition" par le gouvernement et la direction de la SNCF.

Son résultat intervient alors que l'entreprise connaît mercredi sa 21e journée de grève depuis début avril et que les sénateurs de la commission de l'Aménagement du territoire et du Développement durable examinent le projet de loi de réforme ferroviaire.

Au total, 169 amendements ont été déposés sur ce texte qui arrivera en séance publique au Sénat à partir du 29 mai, avant un vote solennel prévu le 5 juin.

Catégories: Actualités

En Italie, la coalition antisystème à la merci d’un CV bidonné

Le président italien Sergio Mattarella doit décider du sort du premier ministre suggéré par les populistes. Giuseppe Conte est accusé d’avoir menti sur son parcours universitaire.
Catégories: Actualités

Eurovision : une parodie néerlandaise de la chanson gagnante déplaît à Israël

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 05/23/2018 - 10:39

Une artiste néerlandaise a modifié les paroles de "Toy" pour adresser un message politique. Une version qualifiée de "honteuse" par Israël.
La parodie néerlandaise de la chanson de Netta Barzilai, la gagnante de l'Eurovision 2018, provoque la colère d'Israël.  Samedi soir, Sanne Wallis de Vries, une actrice et artiste de... Lire la suite

Catégories: Actualités

Fusillade à Bruxelles en 2016: pas de procès en appel en Belgique pour Abdeslam

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:37

Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos jihadistes du 13 novembre à Paris, ne sera pas rejugé après sa condamnation en Belgique à 20 ans de prison pour une fusillade avec des policiers, son co-prévenu Sofiane Ayari ayant, comme lui, décidé de ne pas faire appel.

"Monsieur Ayari ne fera pas appel", a indiqué mercredi son avocat, Me Isa Gultaslar, à l'AFP.

L'avocat de Salah Abdeslam avait déjà annoncé le 14 mai que son client renonçait à faire appel et le parquet fédéral, dont les réquisitions ont été suivies en première instance, a confirmé mercredi à l'AFP qu'il ne souhaitait pas lui non plus que les faits soient rejugés.

Il n'y aura donc pas de second procès.

Salah Abdeslam est le seul membre encore en vie des commandos qui ont fait 130 morts le 13 novembre 2015 à Paris et un suspect-clé dans l'enquête sur ces attentats, les pires jamais commis sur le sol français, revendiqués par le groupe Etat islamique (EI).

Il doit être jugé en France pour ces faits dans les prochains mois.

Le jihadiste français d'origine marocaine âgé de 28 ans avait défié les juges au premier jour du procès à Bruxelles en février, affirmant "placer sa confiance en Allah et c'est tout". Il avait refusé ensuite de comparaître.

A l'époque de la fusillade à Bruxelles, survenue le 15 mars 2016 dans la commune de Forest, il était l'homme le plus recherché d'Europe et se cachait en Belgique avec des membres de la cellule à l'origine de ces attentats.

Lui et son complice Sofiane Ayari, un jihadiste tunisien de 24 ans, ont été condamnés le 23 avril dernier par le tribunal correctionnel de Bruxelles à 20 ans de prison pour avoir tiré sur des policiers ce jour-là au fusil d'assaut.

La perquisition ayant déclenché l'échange de tirs intervenait dans le cadre de l'enquête franco-belge sur le 13 novembre. Quatre policiers avaient été blessés, et un jihadiste algérien tué en couvrant la fuite d'Abdeslam et d'Ayari.

Conformément aux réquisitions du parquet fédéral, ces derniers ont été reconnus coupables de tentatives d'assassinat à caractère terroriste et port d'armes prohibé, et ont écopé de la peine maximale prévue pour les faits jugés.

Le jugement avait été rendu en l'absence des deux prévenus, qui n'avaient pas souhaité être extraits de prison. Déjà lors du procès en février, aucun d'eux n'avait voulu s'expliquer sur les faits.

Trois jours après ce raid policier, rue du Dries à Forest, Abdeslam avait été arrêté avec Ayari à Molenbeek.

Les enquêteurs sont convaincus que cette arrestation a précipité les attentats de Bruxelles, commis par des membres de la même cellule, qui ont fait 32 morts le 22 mars 2016.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités