Actualité

Macron et les banlieues : "Au fond, il n'y a pas une vraie ambition...", juge Yves Jégo

LCP Assemblée nationale - mer, 05/23/2018 - 10:51
Territoires prioritairesEmmanuel MacronJean-Louis Borloo

"Où va-t-on vraiment ?..." Mercredi dans Politique matin, le député UDI-Agir-Indépendants Yves Jégo, ancien maire d'une ville moyenne de Seine-et-Marne, ne cache pas sa déception après les déclarations du président de la République qui s'est dit opposé à tout "plan banlieues".

"Pourquoi avoir confié à Jean-Louis Borloo un plan pour ne pas le reprendre ?!, déplore l'ancien maire de Montereau-Fault-Yonne. On a l'impression que l'on a confondu dans les annonces d'hier l'accessoire et le principal, qu'on repart sur une espèce de logique de saupoudrage de mesures..." Pour Yves Jégo, Emmanuel Macron a montré qu'il n'avait pas "une vraie ambition" : "S'il y avait une vraie ambition, cela se traduirait par des vrais moyens."

"On a tous le même diagnostic, mais si on ne met pas les moyens, si on ne fixe pas des calendriers, si on n'agit pas dans le dur en s'en donnant la peine, on risque de retrouver la même problématique..."Yves Jégo, député UDI de Seine-et-Marne

Le président de la République a annoncé mardi des mesures ciblées pour les quartiers défavorisés, écartant de fait le rapport Borloo qui préconisait d'attribuer quelques 50 milliards d'euros à la politique de la ville. Les détails avec Stéphanie Dépierre:


Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat

Catégories: Actualités

Orelsan présente Perl, "la fille qu'il a rencontrée sur Internet"

Le Huffington Post - mer, 05/23/2018 - 10:51
Orelsan présente Perl, "la fille qu'il a rencontrée sur Internet"
Catégories: Actualités

En Arabie saoudite, le changement ne peut venir que du haut

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:46

L'Arabie saoudite a qualifié cette semaine de "traîtres" des défenseurs connus des droits des femmes, envoyant selon des militants et des analystes un avertissement sans équivoque dans le royaume: le changement ne peut venir que du haut.

Au moins 10 militants, en majorité des femmes, ont été arrêtés à quelques semaines de l'entrée en vigueur le 24 juin du décret royal autorisant les femmes à conduire.

Les détenus s'étaient battus pour cet objectif qui, en revanche, a été présenté par les autorités comme faisant partie de la politique de modernisation impulsée par le jeune prince héritier Mohammed ben Salmane.

"Le moment est crucial" et "le message est clair", explique à l'AFP un militant sous couvert d'anonymat. "Permettre de conduire n'est pas un droit que les femmes peuvent revendiquer. Ce n'est pas le résultat d'une lutte, c'est une bénédiction que le roi et la famille royale ont accordée au peuple en Arabie Saoudite".

La répression, ajoute-t-il, vise à tuer l'idée que tout changement futur pourrait être la conséquence d'actes publics de militantisme.

Ces arrestations "causent certainement un grand préjudice à la campagne internationale de relations publiques" ayant accompagné les récentes visites du prince héritier aux Etats-Unis et en Europe, estime Kristian Ulrichsen, expert associé à la Rice University à Houston.

Elles pourraient "masquer une lutte (interne) plus profonde sur le rythme et la direction des réformes", ajoute-t-il en notant que la présentation de militants des droits des femmes comme "traîtres" à la Une de journaux "envoie un puissant message à l'international et à l'intérieur, bien que ça soit pour des raisons très différentes".

Dans le royaume, l'avertissement "apparaîtra limpide à quiconque serait tenté de critiquer le gouvernement", dit cet analyste.

Selon Kristin Diwan de l'Arab Gulf States Institute à Washington, il s'agit plus pour le pouvoir royal de "se repositionner", entre libéraux et conservateurs, plutôt que de "revenir sur les réformes".

"S'en prendre à ces militants à gauche et ramener vers soi certains hommes du vieil establishment religieux permet au pouvoir de se positionner au centre, alors qu'il avance avec les changements", dit-elle.

Si le programme de modernisation Vision 2030 du prince Mohammed revêt un caractère économique et social, il "n'inclut pas un élargissement de l'espace politique", a rappelé l'ancien ambassadeur américain Gerald Feierstein devant le Middle East Institute.

- Monarchie absolue -

Une militante explique, sous couvert d'anonymat, que lorsque le décret royal autorisant les femmes à conduire a été annoncé en septembre 2017, de nombreux Saoudiens ont pensé qu'ils pourraient désormais être associés par la famille régnante à certaines prises de décision, "mais cela n'a jamais été le cas".

"La nature et le rythme des réformes sont totalement contrôlés par la monarchie absolue", ajoute-t-elle.

La sécurité d'Etat saoudienne n'a pas identifié les détenus, mais seulement les motifs des arrestations, y compris conspiration pour "porter atteinte à la stabilité" du royaume et "contacts suspects avec des parties étrangères".

Les autorités n'ont pas été plus spécifiques dans leurs accusations. Mais dans les heures ayant suivi l'annonce, la presse progouvernementale s'est mise à remplir des blancs, publiant les noms des militants et les qualifiant de "traîtres".

Sous le titre "Vos trahisons ont échoué", le quotidien Al-Jazirah a publié les photos des militantes Loujain al-Hathloul et Aziza al-Youssef, symboles de la jeune et de l'ancienne génération de féministes.

L'avocat Ibrahim al-Madmyegh, également parmi les détenus, a été qualifié d'"avocat du diable".

Le journal Okaz est allé jusqu'à soulever la perspective de peines de mort si les accusations sont confirmées: "Le crime de trahison et de collaboration avec l'ennemi sont des crimes de corruption qui méritent la mort".

Sur Twitter, des partisans du gouvernement ont affirmé que les personnes arrêtées avaient "trahi" leur patrie et même leur religion.

La militante interrogée par l'AFP estime que cette campagne constitue un avertissement sans équivoque à quiconque serait tenté de suivre l'exemple du groupe de personnes arrêtées.

Le message est que "si vous voulez que des choses se produisent, vous ne devez travailler qu'avec les dirigeants du régime saoudien".

Moins de trois semaines avant l'annonce du 26 septembre sur la levée de l'interdiction des femmes au volant, les autorités avaient déjà arrêté au moins 20 personnes, dont des intellectuels et des prédicateurs, perçues comme potentiellement hostiles au pouvoir.

Catégories: Actualités

"Vot'action" SNCF: 94,97% des votants se disent contre la réforme

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:40

Près de 95% des cheminots ayant participé à la consultation "vot'action" organisée par les syndicats de la SNCF, se sont prononcés contre la réforme ferroviaire, a annoncé mercredi l'intersyndicale du groupe.

Précisément, 94,97% des votants ont rejeté le projet de réforme, a annoncé Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminots, lors d'une conférence de presse. La participation à cette consultation interne, lancée le 14 mai par l'intersyndicale CGT, Unsa, SUD et CFDT et sans valeur légale, a atteint 61,15%, a-t-il ajouté.

Initialement prévue sur sept jours, la "vot'action" avait été prolongée pour "permettre au plus grand nombre de cheminots de voter", selon M. Brun. Le scrutin, clos mardi soir, a été qualifié de "pétition" par le gouvernement et la direction de la SNCF.

Son résultat intervient alors que l'entreprise connaît mercredi sa 21e journée de grève depuis début avril et que les sénateurs de la commission de l'Aménagement du territoire et du Développement durable examinent le projet de loi de réforme ferroviaire.

Au total, 169 amendements ont été déposés sur ce texte qui arrivera en séance publique au Sénat à partir du 29 mai, avant un vote solennel prévu le 5 juin.

Catégories: Actualités

En Italie, la coalition antisystème à la merci d’un CV bidonné

Le président italien Sergio Mattarella doit décider du sort du premier ministre suggéré par les populistes. Giuseppe Conte est accusé d’avoir menti sur son parcours universitaire.
Catégories: Actualités

Eurovision : une parodie néerlandaise de la chanson gagnante déplaît à Israël

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 05/23/2018 - 10:39

Une artiste néerlandaise a modifié les paroles de "Toy" pour adresser un message politique. Une version qualifiée de "honteuse" par Israël.
La parodie néerlandaise de la chanson de Netta Barzilai, la gagnante de l'Eurovision 2018, provoque la colère d'Israël.  Samedi soir, Sanne Wallis de Vries, une actrice et artiste de... Lire la suite

Catégories: Actualités

Fusillade à Bruxelles en 2016: pas de procès en appel en Belgique pour Abdeslam

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:37

Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos jihadistes du 13 novembre à Paris, ne sera pas rejugé après sa condamnation en Belgique à 20 ans de prison pour une fusillade avec des policiers, son co-prévenu Sofiane Ayari ayant, comme lui, décidé de ne pas faire appel.

"Monsieur Ayari ne fera pas appel", a indiqué mercredi son avocat, Me Isa Gultaslar, à l'AFP.

L'avocat de Salah Abdeslam avait déjà annoncé le 14 mai que son client renonçait à faire appel et le parquet fédéral, dont les réquisitions ont été suivies en première instance, a confirmé mercredi à l'AFP qu'il ne souhaitait pas lui non plus que les faits soient rejugés.

Il n'y aura donc pas de second procès.

Salah Abdeslam est le seul membre encore en vie des commandos qui ont fait 130 morts le 13 novembre 2015 à Paris et un suspect-clé dans l'enquête sur ces attentats, les pires jamais commis sur le sol français, revendiqués par le groupe Etat islamique (EI).

Il doit être jugé en France pour ces faits dans les prochains mois.

Le jihadiste français d'origine marocaine âgé de 28 ans avait défié les juges au premier jour du procès à Bruxelles en février, affirmant "placer sa confiance en Allah et c'est tout". Il avait refusé ensuite de comparaître.

A l'époque de la fusillade à Bruxelles, survenue le 15 mars 2016 dans la commune de Forest, il était l'homme le plus recherché d'Europe et se cachait en Belgique avec des membres de la cellule à l'origine de ces attentats.

Lui et son complice Sofiane Ayari, un jihadiste tunisien de 24 ans, ont été condamnés le 23 avril dernier par le tribunal correctionnel de Bruxelles à 20 ans de prison pour avoir tiré sur des policiers ce jour-là au fusil d'assaut.

La perquisition ayant déclenché l'échange de tirs intervenait dans le cadre de l'enquête franco-belge sur le 13 novembre. Quatre policiers avaient été blessés, et un jihadiste algérien tué en couvrant la fuite d'Abdeslam et d'Ayari.

Conformément aux réquisitions du parquet fédéral, ces derniers ont été reconnus coupables de tentatives d'assassinat à caractère terroriste et port d'armes prohibé, et ont écopé de la peine maximale prévue pour les faits jugés.

Le jugement avait été rendu en l'absence des deux prévenus, qui n'avaient pas souhaité être extraits de prison. Déjà lors du procès en février, aucun d'eux n'avait voulu s'expliquer sur les faits.

Trois jours après ce raid policier, rue du Dries à Forest, Abdeslam avait été arrêté avec Ayari à Molenbeek.

Les enquêteurs sont convaincus que cette arrestation a précipité les attentats de Bruxelles, commis par des membres de la même cellule, qui ont fait 32 morts le 22 mars 2016.

Catégories: Actualités

Banlieues: la maire de Bondy "écoeurée" par le discours de Macron

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:35

La maire socialiste de Bondy (Seine-Saint-Denis) Sylvine Thomassin s'est dite mercredi "éc?urée" par le discours sur les banlieues prononcé par Emmanuel Macron, accusé "d'enfoncer des portes ouvertes".

"J'étais éc?urée", a confié l'élue, avant d'assurer avoir quitté la salle dix minutes avant la fin du discours, "quand le président a prononcé pour la troisième fois le mot +clientélisme+ en parlant des élus locaux".

"Je me suis sentie insultée par le président de la République, et mes collègues ont eu le même vécu que moi", a encore asséné Mme Thomassin, jusque-là séduite par "le magnifique travail fait par Jean-Louis Borloo", dont le rapport remis fin avril devait servir de base à l'intervention présidentielle.

Les propositions du père de la rénovation urbaine n'ont finalement été reprises que très partiellement par le chef de l'État.

Un écrémage qui ne convainc pas la maire de Bondy: "Il (Emmanuel Macron) nous parle des policiers municipaux. Mais la sécurité, c'est une fonction régalienne, on attend plutôt des policiers nationaux", a regretté Mme Thomassin.

Même analyse sur les 30.000 stages de 3e promis par le chef de l'État: "Ce n'est pas avec ces stages que les mômes vont se créer des réseaux suffisamment longs. C'est bien, mais on le faisait sans lui. En fait, il enfonce des portes ouvertes", a pesté l'élue, qui déplore des "effets d'annonce" alors que les banlieues ne sont, selon elle, "depuis des années, pas traitées à égalité avec les autres territoires de la République".

Le président du département de Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel, lui aussi membre du Parti socialiste (PS), a abondé dans le même sens.

"30.000 stages, c'est très bien. Mais ce n'est pas tout à fait à la hauteur des enjeux qui sont posés dans ces quartiers", a-t-il estimé.

Pour M. Troussel, "le discours n'était pas à la hauteur de la mobilisation nationale qui s'est organisée depuis plusieurs mois, notamment autour de Jean-Louis Borloo."

L'élu PS s'est en outre interrogé sur la capacité du président à surpasser l'auteur du rapport: "On verra dans quatre ans si Emmanuel Macron a les résultats qu'a eus Jean-Louis Borloo en matière de politique de la ville et de rénovation urbaine", a conclu M. Troussel.

dga/mat/kp

Catégories: Actualités

Les Français sont les champions d'Europe des vacances d'été

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 05/23/2018 - 10:35

69% des Français prévoient de prendre des congés estivaux - un score record en Europe.
À peine sortis des ponts de mai, les Français ont déjà les yeux rivés sur les prochaines vacances. Et pour cause : près de sept sur dix d'entre eux partiront cet été. Le nombre de départs en vacances prévus dans l'Hexagone pour... Lire la suite

Catégories: Actualités

Vidéo. Colis suspect : un cycliste vide le sac à dos en pleine intervention de la police

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 05/23/2018 - 10:31

L'homme a été plaqué au sol par les agents en quelques secondes.
Une intervention de police pour un colis suspect dans le centre-ville de Milwaukee, aux États-Unis, a pris une tournure inattendue lundi lorsqu'un passant a pris l'initiative d'ouvrir lui-même le sac abandonné. Alors que la zone était bouclée par les forces... Lire la suite

Catégories: Actualités

SNCF: Les cheminots votent massivement contre la réforme lors de la consultation des syndicats

Le Huffington Post - mer, 05/23/2018 - 10:27
SNCF: Les cheminots votent massivement contre la réforme lors de la consultation des syndicats
Catégories: Actualités

Philip Roth, géant de la littérature américaine, meurt à 85 ans

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:26

L'écrivain américain Philip Roth, auteur d'une trentaine d'ouvrages parmi lesquels plusieurs monuments de la littérature contemporaine, souvent cité pour un Nobel qu'il n'a toutefois pas obtenu, est mort mardi à 85 ans.

Andrew Wylie, l'agent littéraire de Philip Roth, a confirmé les informations du New Yorker et du New York Times annonçant son décès. Selon lui, l'écrivain est mort d'insuffisance cardiaque congestive.

"C'était un homme de vérité", a déclaré une amie de l'écrivain, Judith Thurman, "en état de choc".

Observateur lucide de la société américaine et de ses travers, Philip Roth, petit-fils d'immigrés juifs d'Europe de l'Est, était né le 19 mars 1933 dans un quartier juif de Newark (New Jersey).

Après avoir publié 31 ouvrages et deux ans après son dernier roman "Nemesis", ce géant de la littérature moderne avait annoncé en 2012 qu'il cessait d'écrire.

Ses oeuvres --récits provocateurs des moeurs de la petite bourgeoisie juive américaine, satires politiques, réflexions sur le poids de l'Histoire ou sur le vieillissement-- sont presque toujours entre autobiographie et fiction.

Régulièrement donné favori pour le Nobel de littérature, le prix lui a toujours échappé. "C'était devenu un gag pour lui", selon la journaliste française Josyane Savigneau qui lui rendait régulièrement visite.

Il avait obtenu de multiples autres récompenses --Pulitzer en 1998 pour "Pastorale américaine", National Book Award en 1960 pour "Goodbye, Columbus" et en 1995 pour "Le Théâtre de Sabbath"-- et avait eu en France l'honneur d'entrer de son vivant dans la collection de la Pléiade l'an dernier. "Il était vraiment content", selon Mme Savigneau.

- 'Portnoy et son complexe' -

C'est "Portnoy et son complexe" qui l'a révélé au grand public en 1969. Le livre fait scandale pour ses descriptions sexuelles très crues et sa façon d'aborder la judaïté. Ces deux thèmes resteront très présents dans la majeure partie de son oeuvre.

Il sera plusieurs fois publiquement critiqué par des figures du judaïsme pour ses écrits sur la judaïté.

"Je n'écris pas en tant que juif, j'écris en tant qu'Américain", disait-il.

Il est notamment l'auteur de "La Tache" (2000) qui dénonce une Amérique puritaine et renfermée sur elle-même ou "Pastorale américaine" (1997) sur les ravages de la guerre du Vietnam dans la conscience nationale.

Peu attiré par les mondanités et les interviews, c'était un observateur avisé de la vie politique américaine.

"Le complot contre l'Amérique" (2004) imaginait le destin d'une famille juive de Newark si les Etats-Unis avaient élu l'aviateur Charles Lindbergh, aux sympathies pro-nazies, plutôt que de réélire Franklin D. Roosevelt en 1940.

Beaucoup y ont vu des correspondances avec l'élection de Donald Trump mais Philip Roth était sorti de sa retraite fin janvier pour balayer toute analogie, écrivant au New Yorker que Lindbergh était "un grand héros" tandis que Trump utilise "un vocabulaire de 77 morts".

Son style acéré et sarcastique aura marqué plusieurs générations de lecteurs, ainsi que sa propension à mêler fiction et réalité, appuyant beaucoup de ses romans sur sa propre expérience.

Il évoquait ainsi régulièrement dans ses livres le quartier de Weequahic, à Newark, où il a grandi, avant que des émeutes raciales en 1967 ne transforment radicalement la ville, vidée d'une bonne partie de ses habitants blancs.

Selon Mme Thurman, après avoir arrêté d'écrire Philip Roth passait son temps libre à lire, nager et rencontrer des amis. Sans enfant, il partageait sa vie entre Manhattan et le Connecticut,

"C'était un tel perfectionniste, quand il a senti sa puissance baisser, il a voulu partir tant qu'il était au sommet et il l'a fait", a-t-elle dit.

"Kaddish (prière funéraire juive) pour Philip Roth, le grand romancier américain de notre monde d'après-guerre", a tweeté le scénariste David Simon ("The Wire" et "Treme" notamment).

L'auteur a expliqué avoir rencontré l'écrivain il y a quelques mois seulement pour discuter d'une adaptation télévisée de son roman "Le complot contre l'Amérique".

"A 85 ans, il était plus précis et pertinent, plus affûté intellectuellement et spirituel que n'importe qui, quel que soit son âge", a-t-il ajouté. "Quel esprit merveilleux et rigoureux."

Catégories: Actualités

Condamné par la justice russe pour pédophilie, Yoann Barbereau tente de refaire sa vie

Condamné fin 2016 par la justice russe pour pédophilie, ce qu’il a toujours nié, cet ancien directeur d’une Alliance française a choisi de s’évader. Il est de retour en France après une cavale de plus d’un an.
Catégories: Actualités

Gillian Anderson fait ses premiers pas dans la mode pour Winser London

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 10:26
La marque de prêt-à-porter britannique Winser London a fait appel à la créativité de l'actrice Gillian Anderson pour imaginer une capsule pour la rentrée, révèle Women's Wear Daily (WWD) ce mercredi 23 mai. L'héroïne de la série "X-Files" a planché sur cinq pièces mêlant élégance, féminité, et confort.Après le mannequin Yasmin Le Bon, égérie et créatrice pour Winser London durant plusieurs saisons, c'est au tour de Gillian Anderson de se...
Catégories: Actualités

"The Island" : Brahim Zaibat a un message pour Madonna

Le Huffington Post - mer, 05/23/2018 - 10:26
"The Island" : Brahim Zaibat a un message pour Madonna
Catégories: Actualités

En Irlande, cette femme raconte "la paranoïa et la honte" autour de l'avortement

Le Huffington Post - mer, 05/23/2018 - 10:23
En Irlande, cette femme raconte "la paranoïa et la honte" autour de l'avortement
Catégories: Actualités

Alain Finkielkraut  :  « Grâce au roman, Philip Roth s’élevait au-dessus de ses propres engagements »

Dans un entretien au « Monde »  le philosophe français rend hommage à l’auteur américain, qu’il a bien connu.
Catégories: Actualités

Ligue des champions Dames: Harder, la Danoise de Wolfsburg qui se rêve en Ronaldo

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:21

"Je veux être la meilleure joueuse du monde!" Pernille Harder, l'attaquante et buteuse danoise du VfL Wolfsburg, affiche son ambition et espère se rapprocher de son rêve, jeudi à Kiev, en brillant contre Lyon en finale de la Ligue des champions dames.

Trois fois désignée footballeuse de l'année dans son pays, cette joueuse de 25 ans, ultra-rapide et douée techniquement, sait très bien que le talent individuel ne suffit pas, au niveau international, pour être récompensée: "Si je ne gagne pas de titres avec mon équipe, je ne gagnerai pas de reconnaissance individuelle", dit-elle avec lucidité.

En choisissant Wolfsburg, où elle est arrivée en janvier 2017, cette joueuse tonique d'1,68 m a rejoint une place forte du foot féminin. Quatre fois champion d'Allemagne ces six dernières années, le club compte comme les Lyonnaises deux Ligues des champions dans son armoire à trophées, conquises en 2013 et 2014.

Le pari s'est avéré gagnant: Harder vient d'inscrire à son palmarès son deuxième doublé Coupe/championnat. Samedi, elle a marqué l'un des tirs au but gagnants en finale de la Coupe contre le Bayern Munich (0-0, 3-2 tab), après avoir déjà remporté le championnat deux journées avant la fin.

Contre Lyon, Harder et les "Louves" (Wolfsburg signifie "La cité des loups" en allemand) sont donc en quête d'un triplé.

Internationale depuis l'âge de 16 ans, elle avait réussi un coup du chapeau dès son premier match sous le maillot danois, une victoire... 15-0 contre la Géorgie. Huit ans plus tard, elle était la capitaine de la sélection qui battait l'Allemagne en quart de finale de l'Euro-2017. Venues en outsiders, Harder et ses coéquipières ne s'inclinaient finalement qu'en finale, battues 4-2 par les Pays-Bas, qui accueillaient le tournoi.

- Cheffe de bande -

Avec ses 51 buts en 99 sélections, cette jeune femme au caractère bien trempé n'est pas seulement une meneuse sur la pelouse. C'est elle aussi qui avait pris, en cheffe de bande, la tête d'un mouvement de revendication -couronné de succès- des joueuses contre leur fédération, pour améliorer leurs conditions financières.

Car si Harder gagne très confortablement sa vie à Wolfsburg, ses camarades qui évoluent au Danemark sont loin d'avoir les mêmes conditions en club, et attendent un peu plus de leur équipe nationale.

A Wolfsburg, les dirigeants savent qu'ils ont eu la main heureuse en allant chercher ce talent pur à Linköpings, pour la faire signer jusqu'en 2020. "Pernille fait partie des joueuses offensives les plus complètes du football féminin actuel", assure le directeur sportif, Ralf Kellermann. "C'est une joueuse de classe mondiale, mais c'est aussi une fille qui se met totalement au service de l'équipe".

A deux journées de la fin de la Bundesliga, elle est en tête du classement des buteuses, avec 17 buts en 20 matches.

Le football est pour elle la passion de toute une vie: "J'ai commencé à jouer à cinq, six ans", raconte-t-elle, "et jusqu'à l'âge de onze ans je n'ai joué qu'avec des garçons, parce qu'il n'y avait pas d'équipe de filles. J'ai toujours été la seule fille, mais ils voulaient tous m'avoir dans leur équipe".

Catégories: Actualités

Un photomontage de Jérusalem met l?ambassadeur américain dans l'embarras

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 10:21

L'ambassade des Etats-Unis en Israël a pris ses distances mercredi avec un photomontage présenté la veille à l'ambassadeur David Friedman sur lequel les lieux saints musulmans de Jérusalem ont disparu au profit d'un temple juif.

M. Friedman a été photographié mardi, tout sourire, auprès d'un cliché aérien de Jérusalem qu'on lui présente, mais qui a été retouché.

Sur l'image, le Dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa, sur l'ultra-sensible Esplanade des mosquées, ont disparu et ont laissé la place à une restitution d'un temple juif.

Face au début de controverse, l'ambassade américaine a exprimé sa réprobation et indiqué que les faits s'étaient produits à l'insu du diplomate.

Le montage touche à une matière particulièrement volatile. L'Esplanade est le troisième lieu saint de l'islam, mais elle est également révérée par les juifs --sous le nom de Mont du temple-- comme le site où s'élevait le temple détruit par les Romains en l'an 70.

Le sujet est d'autant plus brûlant que le site est à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville annexée par Israël, et se trouve au coeur du conflit israélo-palestinien. Pour des raisons historiques, il est sous la garde de la Jordanie, mais tous les accès en sont contrôlés par les forces israéliennes.

Alors que le site est pour les musulmans un lieu de culte où vont prier des dizaines de milliers de fidèles chaque semaine, les juifs y ont seulement le droit de visite à des heures précises, mais y ont l'interdiction de prier.

Toute tentative de remise en cause de ce statu quo est susceptible d'enflammer les passions chez les musulmans. Une minorité de juifs réclament la souveraineté sur le site et promeuvent activement la reconstruction du temple. Un éventuel soutien américain aurait un caractère explosif.

L'ambassade des Etats-Unis a assuré que tel n'était pas le cas.

"L'ambassadeur Friedman ne savait pas ce que représentait l'image présentée devant lui quand la photo a été prise", a-t-elle écrit sur Twitter, "il est profondément déçu". "La politique américaine est absolument claire: nous soutenons le statu quo".

La photo a été prise lors d'une visite à l'organisation Ahiya à Bnei Brak (centre), qui aide les enfants souffrant de difficultés d'apprentissage.

"Nous présentons nos excuses à l'ambassadeur des Etats-Unis en Israël et à l'ambassade", a réagi Ahiya dans un communiqué.

"Un membre du personnel de l'organisation a présenté la photo à l'ambassadeur à l'insu de l'organisation, de l'ambassade et de l'ambassadeur. Nous regrettons qu'un geste politique mesquin ait pollué cet évènement", a-t-elle dit.

L'incident intervient moins de dix jours après le transfert de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Le déménagement a ulcéré les Palestiniens qui y voient la négation de leurs revendications sur Jérusalem-Est.

Il implique en outre une personnalité honnie de la direction palestinienne, l'ambassadeur Friedman, de confession juive et décrié par les Palestiniens comme le défenseur de la colonisation et l'avocat ardent des intérêts israéliens.

Catégories: Actualités

Philip Roth : 31 ouvrages qui ont marqué la littérature

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 10:21
(AFP) - L'écrivain américain Philip Roth, décédé mardi à l'âge de 85 ans, a publié une trentaine d'ouvrages, essentiellement des romans, qui ont marqué la littérature contemporaine.- 1959: "Goodbye, Colombus" (recueil de nouvelles) - 1962: "Laisser courir" - 1967: "Quand elle était gentille" - 1969: "Portnoy et son complexe" - 1971: "Tricard Dixon et ses copains" - 1972: "Le sein" - 1973: "Le grand roman américain" - 1974: "Ma vie d'homme" -...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités