Actualité

Brigitte Macron est à Bordeaux

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 05/17/2018 - 16:05

La Première dame Brigitte Macron est à Bordeaux ce jeudi. Un déplacement consacré au handicap.
Brigitte Macron, l'épouse d'Emmanuel Macron, est à Bordeaux ce jeudi. Selon nos informations, ce déplacement en Gironde de la Première dame a trait au handicap. Elle a ainsi déjeuné au restaurant solidaire, qui emploie des... Lire la suite

Catégories: Actualités

A Paris, le plus gros campement de migrants "se dégrade de jour en jour"

ladepeche.fr - jeu, 05/17/2018 - 16:05
Une situation sanitaire alarmante et des tensions qui s'aggravent depuis deux semaines: le campement du Millénaire, à Paris, "se dégrade de jour en jour" et les appels se multiplient pour mettre à l'abri les 1.600 migrants entassés sous le périphérique.Il est 15H00 et Médecins du monde vient de commencer sa consultation quai du Lot, entre les tentes et le point d'eau sommaire où les hommes font leur lessive. Derrière la camionnette blanche où...
Catégories: Actualités

"Koh-Lanta" : Eddy Guyot le candidat soupçonné d'agression sexuelle donne sa version des faits

Le Huffington Post - jeu, 05/17/2018 - 16:01
"Koh-Lanta" : Eddy Guyot le candidat soupçonné d'agression sexuelle donne sa version des faits
Catégories: Actualités

Le PDG de La Provence démissionne après des invitations frauduleuses pour OM-Atlético

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/17/2018 - 16:00

Il voulait faire une "belle opération" de relations publiques, mais la finale de l'Europa League disputée par l'OM a coûté son poste au PDG de La Provence, contraint à la démission après avoir invité au match des annonceurs dans des conditions interdites par l'UEFA.

"Je n'ai pas essayé d'escroquer les gens, mais seulement de faire une belle opération de relations publiques, ça partait d'un bon sentiment, mais je ne me suis pas renseigné côté légal", a assuré à l'AFP Jean-Christophe Serfati, dont la démission a été révélée jeudi matin par Le Figaro.

Concrètement, le journal détenu par Bernard Tapie avait proposé à ses annonceurs la possibilité d'acquérir un "pack" leur offrant, en échange de l'achat d'encarts publicitaires dans le quotidien, des entrées pour le stade achetées auprès d'une agence néerlandaise, selon des informations révélées mercredi par le site Marsactu et le Canard enchaîné. Mais le règlement de l'UEFA prévoit que seuls les sponsors de l'Europa League sont autorisés à monter de telles opérations commerciales ou promotionnelles autour des matches de la compétition.

"J'ai essayé d'obtenir des places à Marseille, mais je n'y suis pas parvenu, j'ai alors été contacté par cette société néerlandaise qui m'a proposé des places, c'est une erreur", a expliqué l'ex-PDG, arrivé il y a tout juste un an à la tête du journal.

M. Serfati a assuré avoir rendu les places pour prouver sa "bonne foi" et que l'UEFA lui avait finalement attribué 50 places pour que "les VIP puissent quand même assister au match".

- "Désespérant" -

Avant l'annonce de la démission de Jean-Christophe Serfati, Bernard Tapie l'avait appelé dans une déclaration à l'AFP à "prendre ses responsabilités", évoquant une "faute". "Je regrette sa démission car il a été très bon dans ses fonctions", a-t-il ensuite réagi, assurant que M. Serfati avait pris sa décision "en toute conscience".

"M. Serfati a pensé bien faire en invitant des annonceurs, il a oublié totalement de demander s'il avait le droit de le faire. L'UEFA et La Provence vont déposer plainte contre l'entité qui a vendu les places", a aussi commenté M. Tapie.

"On est dépités. Soit c'est de l'escroquerie, soit c'est de l'incompétence, soit c'est de l'escroquerie incompétente. C'est désespérant", a réagi auprès de l'AFP une journaliste de la rédaction.

La Provence s'est "ridiculisée", a de son côté regretté le SNJ, réclamant "des éclaircissements et des justifications", au plus tard lors du comité d'entreprise qui doit avoir lieu vendredi: "nous voulons des réponses sur ce qui a provoqué la démission de Jean-Christophe Serfati et, surtout, sur ses conséquences".

M. Serfati avait pris les rênes du journal en juin 2017 après la démission de son prédécesseur Claude Perrier qui avait justifié son départ en expliquant "avoir terminé la mission qui lui avait été confié".

Propriété de l'homme d'affaires Bernard Tapie, La Provence comprend 7 éditions diffusées à 117.000 exemplaires, dans les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence.

Selon les chiffres communiqués par la Provence, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires estimé à 66 millions d'euros en 2016 contre 67,98 millions en 2015 et dégagé un bénéfice net de 1,8 millions d'euros en 2016 contre une perte nette de 4,1 millions en 2015.

Catégories: Actualités

Une ville estonienne met une feuille de cannabis sur son logo

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/17/2018 - 15:59

Une petite ville estonienne, dont le nom, Kanepi, veut dire "cannabis", a décidé de faire de la feuille de marijuana l'élément central de son logo, a indiqué jeudi un responsable municipal.

Le nom de cette ville du sud du pays est dû à l'industrie traditionnelle de la région qui, il y a quelques siècles, fabriquait de l'huile et du tissu à partir du chanvre.

Le chanvre est utilisé comme matière première et n'a pas ou peu d'effets psychoactifs.

"Aujourd'hui la feuille de cannabis est considérée surtout comme une drogue récréative, mais en fait, le cannabis du type chanvre était utilisé à de nombreuses fins pratiques depuis des années", a expliqué à l'AFP Andrus Seeme, membre du conseil municipal de Kanepi.

Il ne voit "rien de mauvais" dans le nouveau logo de sa ville.

"Nous avons quelques PME qui produisent de l'huile et de la farine biologiques à partir du chanvre", a-t-il ajouté. Une boulangerie vend du pain aux graines de chanvre tandis qu'une entreprise fabrique du béton de chanvre, un matériau de construction de qualité.

Kanepi, qui était un petit village au 16e siècle, compte actuellement environ 5000 habitants, après avoir fusionné avec d'autres localités.

Pour choisir son logo, la ville avait organisé une consultation ouverte à tous les Estoniens intéressés et quelque 12000 votants sur 15000 ont opté pour la feuille de marijuana. Ce choix a été entériné ensuite par la commission héraldique estonienne.

Catégories: Actualités

Supporter le Toulouse Football Club, ce drôle de sacerdoce

Slate.fr - jeu, 05/17/2018 - 15:57
Quatrième ville de France en terme de population, Toulouse est loin d’atteindre ce rang dès lors qu’il s’agit de football. Le Toulouse Football Club fleurte quasi constamment avec les dernières places du championnat de la Ligue 1 depuis une dizaine d’années. Et l’écart entre le TFC et les clubs des autres grandes villes françaises se mesure aussi au nombre de supporteurs: entre 20.000 et 35.000 abonnés pour les trois plus grandes villes de l’Hexagone (Paris, Marseille et Lyon) et 7.500 seulement pour la quatrième, qui chute ainsi à la quinzième place du championnat des abonnés pour la saison 2017/2018. ... Lire la suite
Catégories: Actualités

En images. Des célébrités disent adieu à Maurane

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 05/17/2018 - 15:55

Les obsèques de la chanteuse belge Maurane, décédée le 7 mai à son domicile bruxellois à l'âge de 57 ans, ont été célébrées ce jeudi matin dans une église de la capitale belge. Zazie, Michel Fugarin, Pascal Obispo, Muriel Robin, Francis Cabrel, Catherine Lara, sont venus lui dire adieu.
Lire la suite

Catégories: Actualités

Gérard Jouannest, pianiste et mélodiste de Jacques Brel et de Juliette Gréco, est mort

Pour Brel comme pour Gréco, Gérard Jouannest forma, avec l’arrangeur et chef d’orchestre François Rauber, un tandem de l’ombre.
Catégories: Actualités

De nombreuses chaînes à l'heure anglaise pour le mariage royal

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/17/2018 - 15:48

Les téléspectateurs auront l'embarras du choix samedi pour suivre le mariage du prince Harry et de Meghan Markle, qui sera diffusé en direct par de nombreuses chaînes généralistes et d'information en continu.

La cérémonie proprement dite, qui se déroulera dans la chapelle Saint-George du château de Windsor, débutera à 13H00 (heure française), mais de nombreux diffuseurs lanceront leurs émissions spéciales plusieurs heures avant, et certains prolongeront l'événement avec des émissions en plateaux, interviews de spécialistes des têtes couronnées, documentaires et autres reportages.

- TF1 et sa chaîne d'info LCI proposeront plus de 5 heures de direct, à partir de 10H00. La retransmission de la cérémonie sera présentée par Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau. TF1 prolongera cette programmation royale avec un documentaire à 15H30, suivi du magazine de reportage 50' Inside qui sera consacré à la monarchie britannique.

- Le service public ne sera pas en reste, avec une édition spéciale à partir de 09H55 sur France 2, retransmise en simultané sur la chaîne franceinfo et TV5Monde. Elle sera présentée par Julian Bugier et évidemment l'incontournable Stéphane Bern, animateur phare de la chaîne et grand expert des familles royales.

- M6 déroulera également le tapis rouge aux Windsor, de 10H40 à 14H45. Nathalie Renoux présentera le documentaire "Harry et Meghan: une love story des temps modernes", puis recevra des invités pour la diffusion en direct du mariage. W9, autre chaîne du groupe M6, proposera de son côté une "soirée spéciale", à partir de 18H55 et jusqu'à 1H20, qui permettra notamment de revivre les moments forts de l'événement.

- Outre LCI et franceinfo, les autres chaînes d'info seront de la partie. A commencer par BFMTV, qui mettra les petits plats dans les grands, avec une journée consacrée quasi-entièrement à l'événement, dès 06H00 du matin, pour ne rien rater des derniers préparatifs. Le magazine "7 jours BFM", de 18 à 20H00, sera également présenté depuis Windsor. De son côté, CNews a programmé, plus sobrement, une édition spéciale à partir de 11H00.

- Même certaines radios se mettront pour l'occasion à l'heure anglaise, notamment RTL qui proposera une édition spéciale de 12H30 à 13H30, ou Europe 1 qui rediffusera un numéro d'"Au coeur de l'histoire", sur le mariage de Wallis Simpson, qui avait contraint Edouard VIII à abdiquer.

Catégories: Actualités

Rien ne vous choque sur cette couverture de "GQ" avec Kate McKinnon, Issa Rae et Sarah Silverman?

Le Huffington Post - jeu, 05/17/2018 - 15:48
Rien ne vous choque sur cette couverture de "GQ" avec Kate McKinnon, Issa Rae et Sarah Silverman?
Catégories: Actualités

A la SNCF, la vot'action prolongée jusqu'à mardi soir, résultats mercredi

ladepeche.fr - jeu, 05/17/2018 - 15:46
La consultation syndicale vot'action organisée à la SNCF va être prolongée jusqu'à mardi soir et ses résultats seront annoncés mercredi à 10H00 par l'intersyndicale CGT, Unsa, SUD, CFDT, a indiqué jeudi Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminots."L'arrêt des votes se fera sûrement vers 16H00 ou 17H00 selon les sites" et "les remontées" des comptages des voix "auront lieu jusqu'à tard le soir" mardi, a précisé à l'AFP M. Brun.Lancée...
Catégories: Actualités

Wall Street ouvre en baisse, préoccupée par la montée des taux

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/17/2018 - 15:43

La Bourse de New York a débuté la séance en légère baisse jeudi, rattrapée par une certaine fébrilité à cause de la montée des taux d'intérêt: le Dow Jones perdait 0,11% et le Nasdaq 0,25%.

Wall Street avait terminé en hausse mercredi, reléguant au second plan les inquiétudes sur les tensions géopolitiques et les taux pour se concentrer sur les résultats encourageants de la chaîne de magasins Macy's et un indicateur solide: le Dow Jones avait gagné 0,25% et le Nasdaq 0,63%.

Catégories: Actualités

Benoît Costil : "J’espère voir mon nom dans les 30"

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 05/17/2018 - 15:42

Le gardien des Girondins croit pouvoir se glisser parmi les réservistes.
Benoît Costil va regarder ce jeudi soir Didier Deschamps annoncer sa pré-sélection pour le Mondial en Russie. Sans pression. "Je ne suis pas stressé. Je suis serein. Je connais la situation, les listes qu’il y a eu depuis le début de la saison. Je suis... Lire la suite

Catégories: Actualités

Nom de la Macédoine: Zaev dit avoir trouvé une solution "acceptable" avec Tsipras

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/17/2018 - 15:40

Le Premier ministre macédonien Zoran Zaev a indiqué jeudi qu'une "solution acceptable" avait été trouvée avec son homologue grec Alexis Tsipras dans les négociations en cours avec la Macédoine au sujet de la querelle sur le nom de cette dernière.

"Nous avons examiné différentes options. L'une d'elles est une solution acceptable pour les deux pays", a déclaré à Sofia, lors d'une conférence de presse, le chef de gouvernement macédonien qui négocie depuis plusieurs mois avec la Grèce un compromis sur cette question qui divise les deux pays depuis 27 ans.

Le Premier ministre macédonien a noté qu'il était "important de confirmer les succès obtenus" jusqu'à présent lors des pourparlers entre les deux pays. MM. Zaev et Tsipras se sont rencontrés à Sofia, en marge du sommet EU-pays des Balkans.

"Nous allons avoir des consultations dans nos pays (respectifs, ndlr) pour voir si cette solution est possible", a ajouté M. Zaev.

Mardi, le gouvernement grec s'est félicité "des progrès importants" effectués dans les négociations en cours avec la Macédoine au sujet de la querelle sur le nom, soulignant toutefois qu'il reste encore "de la distance" d'ici à un accord.

"C'est très possible qu'il y ait un nouveau tour de négociations pour combler la distance qui sépare les deux parties", a souligné le porte-parole du gouvernement Dimitris Tzanakopoulos lors d'un point de presse.

La rencontre des deux Premiers ministres constitue un pas important depuis la relance des négociations sur ce dossier il y a quelques mois.

Les deux hommes s'étaient déjà vus en marge du sommet de Davos en janvier, et M. Zaev avait alors annoncé en signe de bonne volonté que la principale autoroute macédonienne et l'aéroport international de Skopje, tous deux nommés "Alexandre-le-Grand" -au grand courroux d'Athènes qui souligne que ce roi de l'Antiquité est seulement grec- seraient débaptisés.

Après avoir bloqué la reconnaissance internationale de la Macédoine sous ce nom depuis l'indépendance de cette ex-république yougoslave en 1991 -pour ne pas qu'elle s'appelle comme sa province septentrionale- la Grèce serait désormais prête à accepter "un nom composé comprenant le terme de Macédoine", par exemple Haute-Macédoine, "sous condition de la révision de la Constitution du pays voisin" pour en tenir compte, a réitéré M. Tzanakopoulos.

Selon une source proche du gouvernement macédonien ayant requis l'anonymat, "la difficulté principale actuellement" pour un règlement de cette querelle politico-sémantique, reste "l'appellation de la langue macédonienne".

Catégories: Actualités

Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine : "pas d'élevage sans amour !"

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 05/17/2018 - 15:35

Les agriculteurs prennent la parole sur le salon, échangent avec le public et les pouvoirs publics et s'affichent avec leurs animaux sur les réseaux sociaux.
"Beaucoup d'agriculteurs sont offensés par les attaques injustifiées dont ils sont la cible notamment sur les réseaux sociaux. Les éleveurs sont en première ligne et... Lire la suite

Catégories: Actualités

Les Burundais votent en nombre pour donner le pouvoir absolu à Nkurunziza

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/17/2018 - 15:33

Les Burundais votaient en nombre jeudi lors d'un référendum encadré de près par le régime sur une vaste révision constitutionnelle destinée à renforcer le pouvoir du président Pierre Nkurunziza et à lui permettre d'éventuellement rester en fonctions jusqu'en 2034.

Sous un important déploiement sécuritaire, avec véhicules blindés et forces de l'ordre avec de nombreux effectifs, les Burundais ont afflué très tôt dans les 11.076 bureaux de vote, fortement incités en ce sens par les autorités.

Quelque 4,8 millions d'électeurs étaient appelés à s'exprimer sur cette réforme qui consacre définitivement la dérive autocratique du pouvoir observée ces trois dernières années.

Le bulletin de vote ne comporte pas de question. Seule apparaît la mention "référendum constitutionnel de la République du Burundi de mai 2018", avec les cases oui et non à remplir.

De longues files ont été observées en différents endroits. Dans la province de Ngozi (nord), d'où est originaire M. Nkurunziza, plusieurs centaines de personnes sont arrivées avant l?aube au centre de vote d'une école primaire, a constaté un photographe de l?AFP.

"Je suis venu à l?aube parce que j?étais impatient de voter pour le oui pour consolider l?indépendance et la souveraineté de notre pays", a déclaré à l?AFP un cultivateur d?une trentaine d?années, se présentant sous le nom de Miburo.

Vêtu d'un survêtement bleu et coiffé d'un chapeau de cowboy orange, le président Nkurunziza a voté dès 06h45 sur sa colline natale de Buye, en compagnie de son épouse.

Il a salué "l'engouement" de la population, venue participer "en masse" à ce référendum. Son responsable de la communication, Willy Nyamitwe, a lui aussi vanté, sur Twitter, l'entrain des Burundais, "impatients d'aller voter".

- Un enthousiasme peu spontané -

Cet enthousiasme est cependant loin d'être spontané. Selon un cadre du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, ses membres ont reçu pour consigne de se présenter très tôt aux bureaux de vote.

La coalition d'indépendants Amizero y'Abarundi (Espoir des Burundais), opposée à la réforme, a aussi accusé les responsables des bureaux de vote, tous membres du CNDD-FDD, d'entrer dans les isoloirs avec les électeurs et de les forcer à voter pour le oui.

Il y a "des intimidations de toute sorte et même des gens qui vont aux bureaux de vote et qui forcent les gens à voter contre leur propre gré", a accusé son chef, l'ancien leader rebelle hutu Agathon Rwasa.

Des Imbonerakure, la ligue de jeunesse du CNDD-FDD, qualifiée de milice par l'ONU et qui fait régner la terreur parmi la population, ont fait ouvertement campagne pour le oui et forcé des gens à voter de la sorte, selon des journalistes.

Si elle est adoptée, la Constitution autorisera M. Nkurunziza, 54 ans et au pouvoir depuis 2005, à briguer deux mandats de sept ans à partir de 2020. L'issue du vote ne fait guère de doute tant les voix discordantes ont été étouffées.

La campagne référendaire a été marquée par des enlèvements, meurtres et arrestations arbitraires, selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), qui a dénoncé une "campagne de terreur".

Le projet de révision a été condamné par la communauté internationale, dont l'Union européenne, premier donateur de ce pays, l'un des plus pauvres au monde, les États-Unis et l'Union africaine.

- "Référendum de malheur" -

Le Cnared, la principale plateforme de l'opposition en exil, a appelé au boycottage. A ses yeux, le texte, qui introduit des modifications d'ampleur, bouleverse l'architecture institutionnelle du pays, en signant "l'arrêt de mort" de l'accord de paix d'Arusha.

Signé en 2000, il avait ouvert la voie à la fin de la guerre civile (qui fit plus de 300.000 morts entre 1993 et 2006), en instaurant un système de partage du pouvoir entre les deux principales ethnies, Hutu et Tutsi. Il spécifie qu'aucun président ne peut diriger le Burundi plus de 10 ans.

Les partis d'opposition intérieurs et Amizero y'Abarundi ont appelé à voter non, craignant des représailles s'ils se prononçaient en faveur de l'abstention, plus que tout redoutée par les autorités.

"Je viens de voter non, bien sûr, car ce référendum de malheur vient enterrer le peu de démocratie qui restait dans ce pays", a expliqué à l'AFP un cadre du ministère de l?Intérieur.

Ce nouveau texte vise surtout à entériner la mainmise totale sur les institutions du CNDD-FDD et à concentrer encore plus le pouvoir exécutif dans les mains du président Nkurunziza.

Depuis sa candidature à un troisième mandat en avril 2015, contestée par l'opposition, la société civile et une partie de son camp, il a mené une répression brutale, qui a fait au moins 1.200 morts et plus de 400.000 réfugiés.

La Cour pénale internationale a ouvert une enquête sur ces exactions. Et l'opposition n'a de cesse de dénoncer la dérive absolutiste et mystico-religieuse d'un dirigeant qui dit avoir été choisi par la volonté divine.

Catégories: Actualités

Foix. Trafic SNCF perturbé entre Toulouse et Foix : des bus sont mis en place

ladepeche.fr - jeu, 05/17/2018 - 15:32
De nouvelles perturbations touchent ce jeudi la ligne Toulouse/Latour-de-Carol, qui dessert l'Ariège. Un train immobilisé sur la voie bloque la circulation. Quatre TER ont été supprimés. "Nos équipes sont sur place pour rétablir la situation.", indique la SNCF sur Twitter. Des bus ont été mis en place pour assurer les correspondances.    15h16 D'autres suppressions de #TER sont à observer▶️Le #TER871414 est supprimé entre Foix et...
Catégories: Actualités

Zara transforme l'expérience shopping de ses clients à Westfield Stratford

ladepeche.fr - jeu, 05/17/2018 - 15:32
Après plusieurs mois de rénovation, la boutique Zara nichée au sein du centre commercial Westfield Stratford (Londres) rouvre ses portes avec un tout nouveau concept, mêlant e-commerce et expérience shopping en magasins. Pour la première fois, les clients de la marque peuvent acheter leurs articles favoris via la plateforme en ligne et les collecter sur place en quelques minutes seulement.Programmée aujourd'hui, jeudi 17 mai, la réouverture de...
Catégories: Actualités

Girondins : l'incertitude Sankharé et la jurisprudence Payet

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 05/17/2018 - 15:31

Blessé depuis le match à Saint-Etienne, Younousse Sankharé n'a toujours pas repris un entraînement normal. Gustavo Poyert aimerait pouvoir compter sur lui samedi à Metz mais l'exemple de Dimitri Payet avec l'OM en finale contre l'Atletico Madrid le fait réfléchir.
Les Girondins vont-ils jouer à Metz avec Younousse... Lire la suite

Catégories: Actualités

Festival international de journalisme : faites votre choix

Rencontres, témoignages, débats, projections, gastronomie, baignade et concerts : il y en aura pour tous les goûts, à la troisième édition du Festival international de journalisme, organisé du 13 au 15 juillet dans le village de Couthures-sur-Garonne.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités