Actualité

Le site d'essais nucléaires que Pyongyang veut démanteler

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 08:18

La promesse du leader nord-coréen Kim Jong Un de démanteler le seul site connu d'essais nucléaires de Corée du Nord braque les projecteurs sur ce centre de Punggye-ri, installation secrète près de la frontière avec la Chine.

Ce site souterrain a été le théâtre des six tests nucléaires menés par Pyongyang, dont le dernier en septembre.

La Corée du Nord a annoncé qu'il ferait exploser les tunnels d'accès devant les médias étrangers entre mercredi et vendredi.

Ce démantèlement se veut un geste de bonne volonté avant le sommet historique entre M. Kim et le président américain Donald Trump, prévu théoriquement le 12 juin à Singapour.

- Un environnement idéal -

Le site, entouré de sommets escarpés, est creusé profondément sous une montagne granitique de 2.000 m d'altitude dans le Hamqyong du Nord, province du nord-est frontalière de la Chine. L'endroit est réputé idéal pour résister aux forces déchaînées par des explosions nucléaires.

Son existence a été mise au jour en 2006 avec le premier test nucléaire nord-coréen, au temps de Kim Jong Il, le père aujourd'hui décédé de M. Kim. Depuis, il est scruté par images satellitaires.

Des tunnels pénétrant dans le site depuis diverses directions sont visibles. Le premier test a été effectué dans le tunnel oriental, le deuxième et le troisième dans le tunnel occidental et les autres dans le tunnel septentrional, selon des responsables des services secrets.

- Puissante explosion -

Les tests réalisés sur ce site ont démontré les progrès rapides du programme nucléaire nord-coréen, surtout depuis l'arrivée au pouvoir en 2011 de M. Kim qui a supervisé quatre essais atomiques.

Le premier essai, généralement perçu comme un échec, a dégagé une puissance d'un kilotonne seulement (1.000 tonnes), comparée à 250 kilotonnes pour le sixième, le 3 septembre 2017, ce qui représentait plus de 16 fois la puissance de la bombe atomique américaine qui a rasé Hiroshima en 1945.

Mais la proximité de Punggye-ri avec la Chine est devenue source d'inquiétude pour Pékin. Le sixième essai a provoqué un séisme ressenti de l'autre côté de la frontière, poussant à la fuite de nombreux Chinois paniqués.

- Sécurité du site -

Les essais ont suscité des craintes croissantes sur la sécurité du site, avec des mises en garde de scientifiques chinois contre une menace radioactive majeure pour toute la région.

Une récente étude de l'Université de science et technologie de Chine a avancé que le dernier essai aurait provoqué un effondrement de roches dans le Mont Mantap, sous lequel sont menés les tests.

M. Kim cité par Séoul a balayé l'idée que le site soit hors d'usage, évoquant "deux tunnels supplémentaires encore plus grands" et "en bon état".

- Concession de façade? -

Certains sceptiques estiment que le démantèlement du site est une concession de façade car il pourrait être déjà inutilisable. D'autres avancent que Pyongyang a d'ores et déjà appris tout ce qu'il y avait à apprendre des essais nucléaires menés sur place.

"Ils ont d'ores et déjà récupéré les données nécessaires lors des six essais nucléaires et à moins qu'ils ne détruisent ces données, il y a des doutes sur l'importance du démantèlement d'un site d'essai nucléaire qui a fait son temps", explique Go Myong-hyun de l'Institut Asan d'études politiques.

Mais pour Jeffrey Lewis, de l'Institut Middlebury des études stratégiques, rien ne permet d'affirmer que Punggye-ri est inutilisable. Pour lui, ce démantèlement n'est pas une affaire de "mise au rebut d'un site endommagé".

- Craintes de radiations -

Le Nord affirme depuis longtemps que ses essais ne menacent pas l'environnement et ne comportent "aucune fuite radioactive".

Mais des médias sud-coréens et japonais, citant des transfuges nord-coréens et des chercheurs, ont fait état de cas d'exposition à la radioactivité parmi des travailleurs du site ou des habitants voisins, avec des cancers ou la naissance de bébés souffrant de malformations.

Ces inquiétudes ont convaincu le ministère sud-coréen de l'Unification de faire procéder l'an dernier à des examens médicaux sur 30 Nord-Coréens ayant fait défection et venus de la région potentiellement concernée par cette radioactivité.

Quatre d'entre eux, venus du comté de Kilju qui inclut Punggye-ri, montraient des symptômes pouvant être attribués à une exposition à des radiations. Mais les chercheurs impliqués dans l'étude ont estimé ne pouvoir tirer aucune conclusion pour lier ces problèmes de santé à un essai nucléaire.

Catégories: Actualités

Près d'un quart de la population mondiale pourrait être obèse en 2045

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 08:18

Si la tendance actuelle se confirme, près d'un quart de la population mondiale sera obèse en 2045, avertissent des chercheurs qui ont présenté leurs conclusions mercredi au Congrès européen sur l'obésité à Vienne.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu'environ 13% des adultes (11% des hommes et 15% des femmes) étaient obèses en 2016.

Selon les projections faites par des chercheurs danois et britanniques, cette proportion grimpera à 22% en 2045 si rien ne change d'ici là.

"Le cours des choses peut être inversé, mais il faut pour cela des politiques volontaristes et coordonnées", a estimé l'un des auteurs de ces travaux, le docteur Alan Moses, qui travaille pour le numéro un mondial de l'insuline, le danois Novo Nordisk.

Cette projection cache des disparités selon les pays. Par exemple, si la tendance actuelle se maintient, plus de la moitié (55%) de la population des États-Unis sera obèse en 2045, contre 39% en 2017, selon les auteurs de ces travaux, qui n'ont pas encore été publiés dans une revue médicale.

Selon eux, cette hausse de l'obésité s'accompagnera d'une augmentation des cas de diabète de type 2, qui passeront de 9% de la population mondiale en 2017 à 12% en 2045, soit une personne sur huit.

"Le coût pour les systèmes de santé sera énorme", a prédit le docteur Moses.

L'obésité est une question de santé publique planétaire. Selon une étude américaine publiée en juin 2017, la proportion de la population obèse, qui n'a cessé d'augmenter dans le monde depuis 1980, a doublé dans 73 pays.

Conséquence: une augmentation de la mortalité due aux maladies cardio-vasculaires, au diabète et à certains cancers.

Surpoids et obésité sont mesurés selon l'indice de masse corporelle (IMC), qu'on obtient en divisant le poids par la taille au carré. Au-dessus de 25 pour un adulte, on est en surpoids et à partir de 30, on parle d'obésité.

Tous deux sont liés à l'alimentation et au mode de vie. L'OMS conseille ainsi de limiter la consommation de lipides et de sucres et d'avoir une activité physique régulière.

Selon les auteurs des travaux dévoilés mercredi, pour stabiliser les cas de diabète de type 2 dans le monde autour de 10% en 2045, il faudrait faire baisser le taux d'obésité à 10% de la population mondiale.

"Chaque pays est différent, du point de vue génétique, social et environnemental, c'est pourquoi il n'y a pas de recette unique. Chaque pays doit privilégier la stratégie qui lui correspond le mieux", a estimé le docteur Moses.

Une étude publiée en avril 2016 dans la revue britannique The Lancet estimait déjà que 20% des adultes dans le monde pourraient être obèses d'ici à 2025.

Catégories: Actualités

Toulouse. Maintien en Ligue 1 : le TFC face au défi corse

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 08:13
Les taquins remarqueront que Mosson rime souvent, pour les Violets, avec bouillon. Dans le «Stade du Mondial-98», le Tef n'y a gagné que deux fois sur ses dix dernières visites… En même temps, Toulouse n'a jamais joué non plus à Montpellier en Coupe de France ou plutôt de la Ligue –puisque l'adversaire du jour évolue en L2 – et puisque le principe de ces barrages ressemble comme deux gouttes d'eau à Dame Coupe. Même règlement, même...
Catégories: Actualités

Agen. Menaces sur un huissier, 1 kg de shit… et six mois ferme

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 08:11
«Tu as foutu en l'air mon ramadan. Je vais te crever.» Quand avec deux témoins et le serrurier requis, cet huissier a ouvert la porte sous contrainte, les insultes ont volé. La scène s'est déroulée ce vendredi matin dans un logement des quartiers nord-est. Dans l'après-midi, cette «personne représentant l'autorité publique» a porté plainte au commissariat.Il intervenait pour notifier au locataire un cumul de loyers impayés, à hauteur de 6 800...
Catégories: Actualités

UNE SAISON D’HIVER RÉUSSIE POUR LA DESTINATION GSTAAD

Monde Economique - Publications - mer, 05/23/2018 - 08:11
Particulièrement réjouissant: pour la première fois depuis dix ans, la BDG connaît une tendance ascendante. 18% de passages supplémentaires ont ainsi été enregistrés cet hiver, [...]
Catégories: Actualités

Philip Roth, l'éternel favori du prix Nobel qui ne le recevra jamais

Le Huffington Post - mer, 05/23/2018 - 08:11
Philip Roth, l'éternel favori du prix Nobel qui ne le recevra jamais
Catégories: Actualités

Philip Roth : 31 ouvrages qui ont marqué la littérature

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 08:10

L'écrivain américain Philip Roth, décédé mardi à l'âge de 85 ans, a publié une trentaine d'ouvrages, essentiellement des romans, qui ont marqué la littérature contemporaine.

- 1959: "Goodbye, Colombus" (recueil de nouvelles)

- 1962: "Laisser courir"

- 1967: "Quand elle était gentille"

- 1969: "Portnoy et son complexe"

- 1971: "Tricard Dixon et ses copains"

- 1972: "Le sein"

- 1973: "Le grand roman américain"

- 1974: "Ma vie d'homme"

- 1976: "Du côte de Portnoy et autres essais" (essai)

- 1977: "Professeur de désir"

- 1979: "L'écrivain des ombres"

- 1981: "Zuckerman délivré"

- 1983: "La leçon d'anatomie"

- 1985: "L'orgie de Prague"

- 1986: "La contrevie"

- 1988: "Les faits: autobiographie d'un romancier" (mémoires)

- 1990: "Tromperie"

- 1991: "Patrimoine: une histoire vraie" (mémoires)

- 1993: "Opération Shylock: une confession"

- 1995: "Le théâtre de Sabbath"

- 1997: "Pastorale américaine"

- 1998: "J'ai épousé un communiste"

- 2000: "La tache"

- 2001: "La bête qui meurt" et "Parlons travail" (essai)

- 2004: "Le complot contre l'Amérique"

- 2006: "Un homme"

- 2007: "Exit le fantôme"

- 2008: "Indignation"

- 2009: "Le rabaissement"

- 2010: "Némésis"

Catégories: Actualités

Le chômage repart à la hausse sur le premier trimestre de 2018

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 05/23/2018 - 08:08

 L'Insee a comptabilisé 2,75 millions de chômeurs en moyenne sur les trois premiers mois de 2018.
Après une forte baisse fin 2017, le taux de chômage est reparti à la hausse (+0,2 point) au 1er trimestre de 2018 : il s'établit à 9,2% en France entière (hors Mayotte), selon des chiffres provisoires de l'Insee publiés ce... Lire la suite

Catégories: Actualités

Mazères-de-Neste. Un aviateur américain de la Seconde Guerre mondiale de retour à Mazères-de-Neste

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 08:07
Le général américain Charles Chuck Yeager, un des héros de la Seconde Guerre mondiale, était dimanche, à Mazères-de-Neste, sur les traces de son passé. De son histoire. De notre histoire dans une famille de résistants. Elle n'en avait jamais parlé. De cette blessure de l'enfance qui, comme pour tant d'autres personnes, l'a marquée à vie. à 7 ans, le 29 mai 1944, Josette Durrieu voyait ses parents, Paul et Marie Dufaza, résistants à Mazères-de...
Catégories: Actualités

Castéra-Bouzet. Journée du souvenir au maquis des Carottes

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 08:06
Le samedi 2 juin, l'Amicale du maquis de Lavit, dit maquis des Carottes, se souviendra de la constitution du maquis en 1944 et rendra un hommage particulier aux hommes et aux femmes de l'ombre qui ont concouru à la libération de notre pays. Nous rendrons hommage aux anciens résistants qui constituèrent la 10e compagnie de l'Armée secrète FFI. Le drapeau de l'amicale aux couleurs de la 10e AS-FFI, sous la croix de Lorraine, sera entouré des...
Catégories: Actualités

Cinq militants anticorrida condamnés

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 08:05
Cinq militants anticorrida âgés de 33 à 50 ans interpellés après une manifestation devant les arènes de Nîmes samedi ont été condamnés hier à des peines allant de 500 euros d'amende à 8 mois de prison avec sursis. Ils étaient poursuivis pour dégradations de biens ou rébellion, violences sur des policiers et attroupement avec armes. Une femme originaire des Pyrénées-Orientales a été condamnée par le tribunal correctionnel de Nîmes à 500 euros...
Catégories: Actualités

Manifestation à Paris: 125 personnes toujours en garde à vue

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 08:02
Cent vingt-cinq personnes étaient toujours en garde à vue mercredi matin, après avoir été interpellées la veille en marge d'une manifestation des fonctionnaires à Paris, a-t-on appris auprès de la Préfecture de police (PP).Outre 23 personnes interpellées durant la manifestation, notamment lors de heurts avec les forces de l'ordre, 102 l'ont été en début de soirée après avoir tenté d'occuper le lycée Arago (XIIe arrondissement), a détaillé la...
Catégories: Actualités

Escatalens. La gendarmerie nationale à la rencontre des jeunes de la MFR

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 08:01
Jeudi dernier, des ateliers de prévention étaient organisés par la gendarmerie nationale pour les jeunes de la MFR Sud Agromat. Trois ateliers de 45 minutes - sécurité routière, cybercriminalité et dangers d'Internet, et méthodes d'investigation sur les scènes de crimes – étaient proposés aux élèves du lycée par une douzaine d'intervenants de la gendarmerie. Si les dangers liés à la sécurité routière (excès de vitesse, alcool au volant…) ont...
Catégories: Actualités

Pamiers. «Marée populaire» samedi à Pamiers

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 08:00
La «marée populaire» va frapper l'Ariège. Pour dénoncer «la politique libérale du gouvernement et en montrer les dangers», huit organisations engagées dans le département appellent la population à se rassembler le 26 mai à Pamiers, dans le cadre d'une mobilisation à échelle nationale. Elles donnent rendez-vous aux Ariégeois samedi dès 10 heures devant la gare de la sous-préfecture pour manifester dans toute la ville. L'après-midi, les...
Catégories: Actualités

Foix. Les syndicats unis pour la défense du service public à Foix

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 08:00
Manifestation départementale, hier, dans les rues de Foix pour la défense de la fonction publique et des services publics. C'est symboliquement depuis la gare de Foix que le cortège s'est ébranlé, hier matin, à l'appel de neuf syndicats de la fonction publique (CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FA, FO, FSU, Solidaires, UNSA) auxquels s'est joint le syndicat général des lycéens de l'Ariège. Arrosés par quelques gouttes de pluie, les manifestants (730...
Catégories: Actualités

Le taux de chômage remonte au 1er trimestre à 9,2% en France entière

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 08:00

Après une forte baisse fin 2017, le taux de chômage est reparti à la hausse (+0,2 point) au 1er trimestre, pour s'établir à 9,2% en France entière (hors Mayotte), selon des chiffres provisoires de l'Insee publiés mercredi.

L'indicateur s'était établi à 9,0% (chiffre révisé à la hausse) de la population active au 4e trimestre 2017, son plus bas niveau depuis début 2009.

Le ressac observé au 1er trimestre n'est pas une surprise. Après la décrue d'une ampleur inhabituelle enregistrée fin 2017 (-0,6 point), l'Institut s'attendait, dans une note de conjoncture publiée en mars, à une légère correction de janvier à mars.

La dernière évolution trimestrielle est toutefois à analyser avec prudence, car elle se situe dans la marge d'erreur de l'indicateur (+/-0,3 pt).

Sur un an, le taux de chômage, mesuré par l'Institut national de la statistique selon les normes du Bureau international du travail (BIT), reste en baisse de 0,4 point.

Au total, l'Insee a comptabilisé 2,75 millions de chômeurs en moyenne au 1er trimestre, soit une hausse de 83.000 (+3,1%) sur trois mois et une baisse de 79.000 (-2,8%) sur 12 mois.

Sur la seule métropole, le taux de chômage remonte de 0,3 point, mais reste sous la barre des 9%, à 8,9%. En valeur absolue, l'Insee y a comptabilisé 2,59 millions de chômeurs.

Parmi eux, 1,06 million recherchent du travail depuis au moins un an. Le taux de chômage de longue durée baisse de 0,1 point sur trois mois, à 3,6% de la population active.

Sur le trimestre, toutes les classes d'âge ont vu leur situation se détériorer légèrement. Les taux de chômage des jeunes (15-24 ans) et des seniors ont augmenté de 0,1 point, respectivement à 21,4% et 6,5%. Ces deux taux restent sur une bonne tendance sur un an.

Contrairement au taux de chômage, le "halo autour du chômage" a, lui, baissé au 1er trimestre. Ces personnes souhaitant travailler, mais pas comptabilisées parce qu'elles ne cherchent pas activement ou ne sont pas disponibles immédiatement, étaient 1,48 million au 1er trimestre, un nombre en baisse de 22.000 sur le trimestre, mais quasi stable (-10.000) sur un an.

Par ailleurs, le taux de personnes en sous-emploi, c'est-à-dire qui souhaiteraient travailler davantage, a augmenté de 0,4 point, à 6,0% au 1er trimestre. Il est quasi stable (-0,1 point) sur un an. Il s'agit, pour l'essentiel, de travailleurs à temps partiel subi.

Catégories: Actualités

Vidéo. Éruption du volcan Kilauea à Hawaï : la lave s'approche d'une usine géothermique

L' Essentiel - SudOuest.fr - mer, 05/23/2018 - 07:58

Les autorités craignent de dangereuses émanations de vapeurs de sulfure d'hydrogène, un gaz très toxique. Les habitants sont appelés à se préparer à évacuer si le danger devient imminent. .
Les rivières de lave qui coulent lentement depuis le volcan Kilauea à Hawaï s'approchent d'une usine électrique, les autorités... Lire la suite

Catégories: Actualités

Le taux de chômage remonte de 0,2 point au 1er trimestre, à 9,2% en France

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 07:57
Après une forte baisse fin 2017, le taux de chômage est reparti à la hausse (+0,2 point) au 1er trimestre, pour s'établir à 9,2% en France entière (hors Mayotte), selon des chiffres provisoires de l'Insee publiés ce mercredi.  L'indicateur s'était établi à 9,0% (chiffre révisé à la hausse) de la population active au 4e trimestre 2017, son plus bas niveau depuis début 2009.  Le ressac observé au 1er trimestre n'est pas une surprise. Après la...
Catégories: Actualités

Budget : les Basques posent leurs conditions

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 07:57
La crise catalane menace l'adoption du budget espagnol prévue mercredi et donc le maintien au pouvoir de Mariano Rajoy. Les nationalistes basques ont en effet conditionné leur appui au budget en échange de la levée de la tutelle de Madrid sur la Catalogne. Aux Cortes, où le débat en séance plénière du projet de budget a débuté lundi, le suspense reste entier car le Parti Populaire de Mariano Rajoy attend toujours de savoir si les cinq députés...
Catégories: Actualités

Arthur Sadoun, le pied sur l'accélérateur chez Publicis à un moment "historique"

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 07:56

Propulsé il y a un an à la tête de Publicis, troisième groupe publicitaire mondial, Arthur Sadoun veut "accélérer" sa transformation au moment où le secteur, chahuté comme jamais, "vit un moment historique".

Le publicitaire de 47 ans a pris la présidence du directoire fin mai 2017, succédant à Maurice Lévy, emblématique patron de Publicis pendant 30 ans: une période délicate pour le groupe qui n'en est qu'à son troisième patron depuis son fondateur Marcel Bleustein-Blanchet.

Maurice Lévy, devenu président du conseil de surveillance, "a su me donner les clés". "C'est anecdotique, mais je ne voulais pas prendre son bureau. Il a insisté et il a eu raison, il y a un moment il faut savoir passer la main", explique le responsable dans un entretien à l'AFP.

Le géant de 1,97 m, marié à la journaliste Anne-Sophie Lapix, rend hommage à son mentor "visionnaire". Ce dernier a présidé à l'acquisition de la société technologique américaine Sapient, enclenché le passage de Publicis d'une holding à un groupe intégré et géré avec doigté sa succession à la tête du groupe de 9,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

"Quand je suis arrivé, j'ai dit: on ne change pas de cap, la stratégie est la bonne, en revanche on va nettement accélérer l'exécution. On était début juin, une période à peu près calme, avant les défis qui ont marqué cette année pour notre industrie".

"Ce que j'ai apporté c'est de positionner Publicis, non plus comme un partenaire en communication mais comme un partenaire en transformation", qui accompagne les entreprises dans la mutation numérique de leur modèle d'affaires.

"Ca transforme la façon dont on se présente au marché et ça nous a aidé énormément, ça eu un effet sur la partie visible de l'iceberg, les compétitions" pour les budgets publicitaires.

"On a un a bilan sans précédent pour l'industrie en terme de nouveaux clients", ce qui a aidé Publicis à renouer avec la croissance. "Et on est capables de gagner dans la même année la confiance de Doug McMillon, le patron de Walmart aux Etats-Unis et celle d'Alexandre Bompard, celui de Carrefour, en France", s'enthousiasme-t-il.

- successions quasi-simultanées -

Pas question pour autant de relâcher les efforts. "Je pense qu'on vit un moment historique pour l'industrie, je n'ai pas de souvenir d'un moment où notre marché a été mis sous une telle pression". Entre la baisse des dépenses de communication des grands clients, des plateformes comme Google et Facebook qui s'adressent directement aux clients et la nouvelle concurrence des sociétés de conseil comme Accenture ou Deloitte qui chassent sur les terres des agences de publicité, les défis se multiplient.

De plus, "le sujet de la confiance et de la transparence dans le marketing est énorme", note-t-il, en particulier après le scandale Cambridge Analytica.

"On vit un moment historique parce que 100% de nos clients ont besoin de réinventer leur business model".

Et aussi parce que les quatre grands poids lourds de la communication mondiale WPP, Omnicom, Publicis et Interpublic ont quasi simultanément eu à gérer une succession, "les quatre en même temps, c'est dingue".

Si la transition s'est passée sans heurts chez Publicis, WPP a vu son fondateur Martin Sorrell partir abruptement à la suite d'une enquête sur l'utilisation de fonds de la société.

"Je ne pense pas que les problèmes de WPP soient une bonne nouvelle pour nous", relève le patron de Publicis, "ce qui fait le plus cruellement défaut dans notre industrie aujourd'hui c'est la confiance. Il faut qu'on arrive à restaurer la confiance avec les clients et les marchés".

Interrogé sur l'opportunité de racheter l'un des actifs de WPP, comme la société d'études marketing Kantar, il écarte cette option. "Non, on n'est pas intéressés par Kantar, clairement pas". En terme d'acquisition, Publicis veut se renforcer dans le traitement des données, la création dynamique et la technologie.

Publicis n'est pas non plus "dans une course à la taille". "On n'a pas besoin d'être le plus gros pour réussir. On est dans une course pour les talents et l'expertise". Et pour ce faire, Publicis se prépare à dévoiler cette semaine son arme secrète, "Marcel" une plateforme collaborative basée sur l'intelligence artificielle.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités