Le Huffington Post

S'abonner à flux Le Huffington Post
Le Huffington Post
Mis à jour : il y a 1 jour 4 heures

Comment soigner efficacement (et sans risque) un rhume chez l'enfant

jeu, 02/22/2018 - 12:06

SANTÉ - Nez qui coule, toux, éternuements, congestion nasale et fièvre. Une fois les symptômes classiques du rhume apparus, l'heure est venue d'agir.

Le premier réflexe des parents lorsque leur petit est malade est bien souvent de se ruer chez le médecin pour qu'il leur prescrive des médicaments. Mais ce n'est pas forcément la solution idéale.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir alerte sur l'inutilité voire la dangerosité de certains traitements médicamenteux donnés à nos enfants en cas de rhume ou encore de toux, dans son numéro de mars en kiosque le 23 février.

Quelles sont donc les solutions efficaces et sûres pour soigner le rhume?

À cette question, les médecins répondent à l'unisson: faire baisser la fièvre, nettoyer le nez et bien s'hydrater. ​​​​​"Si l'enfant est fiévreux, on peut lui donner du paracétamol", explique le Docteur Jacques Battistoni, Président de MG France, la Fédération française des médecins généralistes, contacté par Le HuffPost.

L'UFC Que Choisir va dans ce sens: "Le paracétamol a peu d'effets secondaires, sauf cas rarissime d'allergie, et peut être pris sans problème en même temps que d'autres molécules utilisées chez les enfants, c'est pourquoi il constitue un recours précieux".

"Il faudra surtout bien lui nettoyer le nez avec du sérum physiologique", poursuit le spécialiste. Plus exactement, il faut déboucher le nez "4 à 6 fois par jour, 10 à 15 minutes avant chaque repas, sinon l'enfant risque de ne rien manger [NDLR: car les petits ne respirent pas spontanément avec sa bouche quand leur nez est bouché]", détaille auprès du HuffPost une médecin généraliste urgentiste.

Une technique également recommandée par l'association de consommateurs. "Le sérum physiologique en dosette est idéal pour les bébés et les plus grands, peut-on lire. Il faut apprendre à le faire ressortir par l'autre narine, afin que l'enfant n'avale pas le liquide, trop salé".

Il faut également boire beaucoup d'eau, ou de lait pour les plus petits, comme le recommande l'urgentiste. Cette dernière préconise aussi de ne pas trop couvrir ni découvrir l'enfant, de maintenir la température des pièces à 19 degrés, "pas besoin de plus ni de moins" et de bien surveiller le petit.

Prendre ses précautions

Contre le rhume, les prescriptions sont finalement assez réduites. "Le rhume est une infection virale qui guérie spontanément", note le Docteur Jacques Battistoni, avant d'ajouter que les "médicaments ne sont pas actifs" dans ce cas-là. "Il vaut mieux prendre des précautions en amont", assure-t-il.

À ce titre, l'urgentiste conseille, elle, d'éviter les contacts physiques avec les petits si l'on est soi-même porteur d'un rhume et de bien se laver les mains.

Il y a toutefois des attitudes différentes à adopter en fonction de l'âge. "Si l'enfant est fiévreux avant trois mois, une visite chez le médecin est obligatoire", souligne la médecin généraliste. En revanche, entre trois et 24 mois, "s'il n'y a pas de difficultés respiratoires, on pourra donner seulement du paracétamol pour baisser la fièvre".

La fièvre disparaît souvent dans les 48 heures, si elle dure au-delà, il faut se rendre impérativement chez le médecin. Le rhume durera, lui, une grosse semaine, "avec le nez qui coule, etc.", précise-t-elle.

Pas de panique toutefois, "les enfants sont grognons parce que leur nez est bouché est qu'ils ont donc du mal à manger", mais il ne faut pas pour autant dramatiser. "C'est normal s'ils mangent un peu moins, quand les adultes sont malades, ils ont eux aussi moins faim", tempère cette dernière.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Contre le rhume ou la grippe, seule une minorité de médicaments est efficace

BLOG. Des astuces simples pour soigner naturellement un rhume

Virus hivernal, quelques conseils pour réduire le risque de transmission

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Ligne par ligne, découvrez quand les métros du Grand Paris arriveront près de chez vous

jeu, 02/22/2018 - 12:00

GRAND PARIS - Le Premier ministre a annoncé ce jeudi 22 février des retards importants sur certains tronçons du futur métro du Grand Paris et dit viser une réduction de son coût d'environ 10%, même s'il a assuré que l'ensemble serait achevé comme prévu en 2030.

Exprimant sa volonté de "rendre totalement irréversible" le projet, Edouard Philippe a souligné "la nécessité de le recaler, de lisser la réalisation de certains tronçons, de les prioriser, pour en assurer la réalisation dans des délais réalistes".

Dans le détail, la ministre des Transports Elisabeth Borne a confirmé les prolongements de la ligne 14 au Nord et au Sud -de Saint-Denis Pleyel à l'aéroport d'Orly via Paris- et le tronc commun des lignes 16 et 17 de Pleyel au Bourget RER, lancés au début du mois.

Ils sont stratégiques pour les jeux Olympiques de 2024, le village olympique devant être construit à Pleyel, et devraient donc être prêts à temps. Découvrez la nouvelle carte ci-dessous (cliquez pour agrandir):

Cliquez ici pour voir le détail de la Ligne 14 Sud

Cliquez ici pour voir le détail de la Ligne 15 Est

Cliquez ici pour voir le détail de la Ligne 15 Ouest

Cliquez ici pour voir le détail de la Ligne 15 Sud

Cliquez ici pour voir le détail de la Ligne 16

Cliquez ici pour voir le détail de la Ligne 17

Cliquez ici pour voir le détail de la Ligne 18

Borne a indiqué que le Grand Paris Express pourrait également aller à cette échéance jusqu'à l'aéroport du Bourget - où doit s'installer le village des médias des JO- si cela est "techniquement possible".

La ministre a également annoncé que le super-métro devrait bien arriver dans les quartiers sensibles de Clichy-Montfermeil (Seine-Saint-Denis) en 2024, comme le président Macron l'avait encore promis à l'automne.

Le Grand Paris Express n'atteindra en revanche le pôle scientifique de Saclay (Essonne) qu'en 2027, avec trois ans de retard, selon le dernier calendrier du gouvernement. Les autres tronçons devraient prendre entre trois et six ans de retard.

Le chef du gouvernement a par ailleurs demandé à la Société du Grand Paris (SGP) -la structure publique chargée de construire le métro- "de préparer un plan d'optimisation permettant de comprimer le coût global du projet". Il a précisé qu'il visait "une optimisation de l'ordre de 10%" de ce coût, soit 3,5 milliards d'économies à trouver sur une facture de 35 milliards.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Le scandale des chantiers du Grand Paris

Voici à quoi ressembleront les nouvelles rames du métro parisien

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Parti socialiste: le débat entre les quatre candidats aura lieu le 7 mars

jeu, 02/22/2018 - 11:53

POLITIQUE - Contrairement aux Républicains, les candidats à la direction du Parti socialiste vont bien s'opposer lors d'un débat télévisé. Selon les informations du HuffPost recueillies auprès des candidats et de la direction du PS, Stéphane Le Foll, Emmanuel Maurel, Olivier Faure et Luc Carvounas sont tombés d'accord pour pour débattre le mercredi 7 mars.

Il reste désormais à trancher entre les différents organes de presse qui se sont proposés pour retransmettre le débat. "Le pool médias n'est pas tranché", précise l'entourage d'un candidat. A la télévision, BFMTV, LCI (en partenariat avec RTL) et LCP ont fait acte de candidature.

Cette confrontation interviendra huit jours avec ce qui correspond au premier tour de ce congrès: le vote sur les motions qui aura lieu le 15 mars. Les deux arrivées en tête pourront présenter leur chef de file au suffrage des militants qui les départageront le 29 mars.

Pour Luc Carvounas, qui cherche à combler un déficit de notoriété, ce débat sera crucial pour accroître la mobilisation lors du vote qui pourrait ne pas attirer plus de 30.000 militants. "On sait qu'il y a 100.000 personnes qui ont leur carte mais seulement 21.000 ont voté lors du scrutin sur les statuts. C'est aussi pour cela que je voulais un débat. Il y 80.000 adhérents qui sont dans le désert. Si le débat peut en attirer 5000, ça change la donne", veut croire le député du Val-de-Marne.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

L'un de ces quatre hommes sera le prochain patron du PS

Mais où sont les femmes au Parti socialiste?

Malgré un scrutin controversé, les Jeunes socialistes ont une nouvelle présidente

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

En Syrie, ce garçon de 15 ans filme l'enfer de la Ghouta au quotidien

jeu, 02/22/2018 - 11:51

SYRIE - L'ONU décrit la situation comme étant un "enfer sur terre". Depuis le 18 février, le gouvernement syrien bombarde l'enclave rebelle de la Ghouta, région assiégée depuis 2013 par le régime. Déjà plus de 300 personnes y ont perdu la vie dont des dizaines d'enfants. Le régime de Bachar al-Assad souhaite reprendre ce dernier fief des rebelles près de Damas, d'où des tirs d'obus vers la capitale sont souvent tirés.

"Les enfants de la Ghouta meurent chaque jour des bombardements du régime d'Assad et de la Russie", explique Muhammad Najem sur son compte Twitter. Ce garçon de 15 ans vit à l'est de la Ghouta, selon CNN qui est entré en contact avec lui. Il publie régulièrement des images de ce qu'il présente comme sa ville sur ses réseaux sociaux pour interpeller la communauté internationale, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Si on ne sait pas si Muhammad Najem gère ses comptes seul ou s'il y a une organisation derrière, toujours est-il qu'il appelle régulièrement à une action internationale. "Nous sommes tous tués par votre silence. Bachar al-Assad, Poutine, Khamenei ont tué notre enfance. Sauvez-nous avant qu'il ne soit trop tard", supplie le jeune homme dans une de ses vidéos.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

La Ghouta orientale, dernière poche rebelle près de Damas, qui vit l'enfer des bombes de Bachar al-Assad

En Syrie, au moins 250 morts en deux jours, la France craint "un cataclysme humanitaire"

Les images tournées par les secours après la mort d'au moins 100 civils dans la Ghouta orientale en Syrie, en une journée

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Najat Vallaud Belkacem a trouvé un deuxième job, chez Ipsos cette fois

jeu, 02/22/2018 - 11:40

POLITIQUE - L'heure est à la reconversion pour toute une génération de responsables politiques. Après Nathalie Kosciusko-Morizet qui rejoint Capgemini et Arnaud Montebourg qui devient PDG pour vendre du miel et des amandes, c'est au tour de Najat-Vallaud Belkacem de rejoindre le privé, rapporte ce jeudi 22 février Le Figaro, confirmant une information de Challenges.

L'ex-ministre de l'Éducation nationale s'apprête à travailler au sein de l'institut de sondages Ipsos en qualité de directrice générale déléguée des études internationales et de l'innovation. Dans le détail, sa mission sera de contribuer à la refonte stratégique de l'entreprise, afin de "développer le chiffre d'affaires de l'institut à horizon 2020 en déployant de nouveaux outils de mesure permettant notamment d'exploiter des données en temps réel".

Dans une une interview à L'Obs début janvier, l'ancienne ministre renonçait à se porter candidate à la tête du PS en expliquant vouloir prendre du recul sur la vie politique.

"Je sais que cela peut paraître étrange de ne pas céder à l'amicale pression de ses amis, que les standards de la politique nous ont plutôt habitués au contraire, mais je veux vraiment réfléchir, travailler et comprendre d'autres mondes que le seul monde politique. Je n'ai d'ailleurs jamais voulu d'une vie réduite à la politique", avait-elle expliqué, annonçant qu'elle allait diriger une collection chez l'éditeur Fayard.

Elle aura ainsi deux occupations: son poste à l'institut Ipsos et ses responsabilités de directrice d'une collection d'essais consacrés aux batailles culturelles et au progressisme.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

"Consternée", Pécresse réagit aux propos de Wauquiez

Pourquoi Macron reçoit des agriculteurs à l'Élysée malgré un précédent délicat

La justice annule la fermeture des voies sur berge à Paris mais...

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Ce client de Carrefour Evry 2 a filmé "une famille de souris" installée dans une gigoteuse pour bébé

jeu, 02/22/2018 - 11:38

CONSOMMATION - Cet habitant d'Evry n'avait certainement pas envisagé de repartir avec deux produits pour le prix d'un. Parti acheter une "gigoteuse" pour bébé au Carrefour d'Evry 2, dans l'Essonne, il a décidé de filmer et de dénoncer les conditions d'hygiènes plus que douteuses, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux ce mardi 20 février.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de l'article, une "famille de souris" a creusé son trou dans ces vêtements pour enfants. Par transparence, nombreuses d'entre elles sont visibles et s'agitent. Si la première réaction de l'enseigne de grande distribution n'était pas forcément adéquate, Le Parisien rapporte qu'elle a fini par s'excuser.

"Suite à l'incident survenu sur son magasin d'Evry, Carrefour tient à présenter ses excuses à ses clients. Il s'agit ici d'un cas isolé. Des mesures immédiates ont été prises: nettoyage, retrait des produits ainsi qu'un dispositif de contrôle renforcé. Tout au long de l'année, Carrefour met en place un ensemble de mesures et de process qualité, effectués par les services internes et par des organismes externes indépendants, afin d'assurer une parfaite hygiène dans l'ensemble de ses magasins", a indiqué la direction nationale dans un communiqué.

Le Parisien explique cependant que la direction du Carrefour d'Evry 2 n'a pas souhaité s'exprimer.

De son côté, le maire Francis Chouat a demandé à ses services d'engager une procédure auprès des services de contrôle d'hygiène.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Même Carrefour ne comprend pas cette vidéo tournée dans ses rayons

Lait Lactalis: Carrefour et Auchan avouent avoir remis en rayon des boîtes retournées par les clients

La grande distribution s'engage à contrôler systématiquement les produits en caisse

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Avec l'évacuation de la ZAD à Bure, le gouvernement veut tourner la page Notre-Dame-des-Landes

jeu, 02/22/2018 - 11:19

POLITIQUE - La manière forte. Au moins 500 gendarmes ont participé ce jeudi 22 février à l'aube à l'évacuation de la ZAD de Bure où est prévue la construction d'un centre d'enfouissement des déchets nucléaires. L'annonce faite par le ministre de l'Intérieur a aussitôt été relayée par les ténors de la majorité qui assument un déploiement de la force.

"Nous ne voulons plus qu'il y ait en France des lieux qui soient des lieux de non-droit", a ainsi déclaré le premier ministre Gérard Collomb, en marge d'un déplacement à Lognes (Seine-et-Marne). Interrogé sur l'évacuation menée par la gendarmerie, il a précisé que cette opération avait été décidée "à la fin de la semaine dernière". "Il faut bien qu'un jour la loi soit respectée", a-t-il ajouté.

Un mois après l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes, l'exécutif entend raffermir son image et montrer que le procès en laxisme qui avait suivi n'a plus lieu d'être. "C'est une capitulation, parce que c'est la victoire des zadistes. Ils ont gagné. La violence, aujourd'hui en France, paie. Vous pouvez, en utilisant les moyens les plus violents, bloquer un projet", avait notamment dénoncé le sénateur Les Républicains Bruno Retailleau en janvier.

Édouard Philippe avait récemment répondu à ces critiques, assurant la semaine dernière: "les évacuations, elles viendront". Si en Loire-Atlantique, les discussions avec les occupants de la ZAD promettent de durer après le 31 mars et que l'idée d'une évacuation s'éloigne de jour en jour, le gouvernement a décidé de montrer sa fermeté ailleurs.

"Assumer nos responsabilités"

"Nos responsabilités, nous voulons également les assumer face à ceux qui occupent illégalement des zones. Et dont je constate que nous avons trop longtemps accepté qu'ils les occupent. Si nous voulons éviter que ces choses se reproduisent, il faut donc que nous fassions en sorte que les procédures administratives soient menées peut-être un peu plus rapidement qu'aujourd'hui, et que nous ne laissions pas des zones s'enkyster sur des parties du territoire national", promettait le premier ministre.

Mais peu de monde s'attendait à une mise en oeuvre aussi rapide de ces menaces. Particulièrement pas à Bure où malgré une décision de justice rendue en avril 2017, les zadistes se voyaient rester là pour un bon moment. Surtout, le secrétaire d'Etat à la transition écologique, Sébastien Lecornu, est attendu sur place dans la journée. "C'est absolument invraisemblable car la visite était prévue aujourd'hui. Il devait nous rencontrer demain en tant qu'opposants. C'est la sidération", a réagi une porte-parole du collection "Bure Stop".

"Rien ne justifie une occupation illégale de l'espace public, donc il ne faut pas laisser se prendre de mauvaises habitudes ou laisser perdurer des habitudes qui ont pu être prises antérieurement. Force doit rester à la loi", a estimé Richard Ferrand. "Aujourd'hui il y a une occupation illicite d'espace (...) Ce ne sont pas de gentils écologistes qui sont dans la forêt, ce sont des gens qui, quand ils vont manifester (...), y vont de façon violente", a dénoncé Christophe Castaner.

Si la décision devrait satisfaire la droite de l'échiquier politique (qui n'oubliera cependant pas le renoncement de janvier) elle fait dores et déjà hurler l'opposition de gauche. Cécile Duflot a, par exemple, mis en doute cette démonstration de l'autorité de l'Etat. Comme à Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement est en tout cas confronté à l'impossibilité de prendre une décision qui fasse l'unanimité. Et Benoît Hamon a dénoncé sur France info "la méthode Gérard Collomb", estimant qu'"il aurait fait la même chose à Notre-Dame-des-Landes si on l'avait "écouté".

Vraiment ? ... si la démonstration de « l'autorité de l'état » c'est que 500 gendarmes arrivent à déloger 50 personnes qui vivent dans les bois. Eh ben.. Franchement.. Ce serait plutôt d'obliger à faire la démonstration (non faite) de la sécurité et de l'utilité du projet. #Burehttps://t.co/pNIjnjUyHo

— Cécile Duflot (@CecileDuflot) 22 février 2018

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Le gouvernement évacue la ZAD de Bure, futur site d'enfouissement de déchets nucléaires

À l'origine de la ZAD de Bure, un projet de "poubelle nucléaire" pour déchets ultra-radioactifs

"Collomb au bûcher": les zadistes tout feu tout flamme pour fêter leur victoire

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Justin Bieber a emmené Selena Gomez au mariage de son père

jeu, 02/22/2018 - 11:16

PEOPLE- C'est reparti et ça a l'air de plus en plus sérieux. Après avoir été plus de trois ans en couple, de 2011 à 2014, pour finalement se séparer, voilà que depuis novembre dernier, le couple Selena Gomez - Justin Bieber se donne une nouvelle chance, pour le meilleur, comme pour le pire.

Après avoir été aperçus très complices dans un restaurant de Beverly Hills pour la Saint-Valentin, il semblerait que les deux tourtereaux aient déjà passé un cap dans leur nouvelle relation. Le chanteur canadien a convié sa douce au mariage de son père, Jeremy Bieber, qui se tenait en Jamaïque ce mercredi 21 février.

Selon le magazine américain People, Justin Bieber est dans un premier temps passé par le Texas pour récupérer sa belle, avant de s'envoler pour les Caraïbes. Si ce n'est pas romantique!

Family

Une publication partagée par Jeremy Bieber (@jeremybieber) le 20 Févr. 2018 à 3 :42 PST

Ce qui l'est moins en revanche, ce sont les tenues de Bieber père, et fils, qui se sont visiblement donnés le mot pour s'habiller en short le jour du mariage. Blanc pour l'un, et rose pour l'autre.

Yesterday was the most amazing day ever. I married my best friend! I love you!

Une publication partagée par Chelsey Bieber (@rebelochelsey) le 20 Févr. 2018 à 3 :47 PST

Selena Gomez n'est pas visible sur les photos postées par les mariés, mais la chanteuse a bel et bien été aperçue en compagnie de Justin Bieber avant et après le mariage. Ce qui a donné lieu à une escapade romantique visiblement très appréciée par les deux jeunes artistes.

#PHOTOS | Justin Bieber et Selena Gomez aperçu en Jamaïque (20 février) pic.twitter.com/aezn4QBF2N

— Justin Bieber Switzerland (@suissecandidsjb) 21 février 2018

(2) #PHOTOS | Justin Bieber et Selena Gomez aperçu en Jamaïque (20 février) pic.twitter.com/oVxoXkdlxP

— Justin Bieber Switzerland (@suissecandidsjb) 21 février 2018

PICTURE EXCLUSIVE: Justin Bieber and Selena Gomez put on a VERY affectionate display at his father's wedding https://t.co/upUiYc6Onapic.twitter.com/3aZwOn5VuA

— Daily Mail Celebrity (@DailyMailCeleb) 20 février 2018

Selena in Jamaica today! (apparently she is attending Justin's dad wedding)

Une publication partagée par Selena Gomez Updates (@gomezupdates) le 19 Févr. 2018 à 4 :07 PST

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Cette tenue de Jennifer Lawrence fait débat, elle réagit vivement

Cette vidéo de Griezmann et sa fille fait craquer les fans

Adam Levine et Behati Prinsloo dévoilent une adorable première photo de leur fille

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

"Game of Thrones" saison 8: Maisie Williams, alias Arya Stark, connaît la fin de la série

jeu, 02/22/2018 - 11:00

SÉRIES - De la chance ou une promo bien huilée? Va savoir, mais l'animateur Jimmy Kimmel a réussi à soutirer quelques informations à la jeune actrice qui campe le personnage d'Arya Stark dans "Game Of Thrones". Invitée sur le plateau de "Jimmy Kimmel Live" ce mardi 20 février, Maisie Williams a affirmé connaître la fin de la saison 8 de la série à succès... Et n'a pas hésité à s'en vanter.

La jeune femme qui joue le rôle d'Arya Stark depuis qu'elle a 14 ans, semble s'être laissée piéger par les questions de l'animateur d'ABC, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. Pas de panique, il n'y a pas de spoilers majeurs, l'actrice nous révèle seulement quelques informations sur le potentiel avenir de son personnage, pour le plus grand plaisir des fans.

Une interview en plein tournage

L'animateur lui demande au cours de l'interview s'il lui reste beaucoup de choses à tourner. "Le tournage est sans fin", répond-elle, "c'est gargantuesque cette année, vraiment énorme". Pour la série qui tue ses personnages principaux comme on change de chemise, l'information est appréciée par les fans de la jeune femme, qui pensent ainsi la retrouver dans plusieurs épisodes.

Maisie Williams finit par conclure qu'on ne la verra "pas nécessairement dans plusieurs épisodes, certains prennent beaucoup de temps à filmer." Beau rattrapage... Mais cela suffira-t-il pour convaincre les fans?

Plusieurs fins possibles

L'actrice nous éclaire aussi sur l'histoire des fins différentes de la série, qui a été annoncée le 13 septembre dernier par le directeur des programmes de HBO. Selon ses dires, le producteur tournerait plusieurs fins possibles à la série, "pour que personne ne sache réellement ce qui va se passer", et éviter les fuites comme ce fût le cas pour la saison 7.

Maisie Williams donne son avis là-dessus, et affirme qu'elle ne pense pas "que la série a le budget pour tourner beaucoup de fins alternatives". "Comme vous savez, les présidents ne disent pas toujours la vérité", finit-elle par lâcher.

Voilà de quoi nous mettre l'eau à la bouche en attendant le premier épisode de la série, qui sera dévoilé en 2019, selon HBO. Voir mi-2019 d'après Maisie Williams, qui avait déjà annoncé que le premier épisode serait diffusé en avril, ce qui n'a pas encore été confirmé par la chaîne.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Maisie Williams a-t-elle dévoilé la date de la dernière saison de "Game of Thrones"?

"GOT": C'est officiel, il va falloir être très patient pour voir l'épilogue de la série

Sophie Turner a choisi Maisie Williams pour demoiselle d'honneur

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Il avait 1 chance sur 100 millions, cet astronome amateur a observé la naissance d'une supernova

jeu, 02/22/2018 - 10:52

ESPACE - Une chance sur 100 millions, plus rare que de gagner au loto. Le rêve de tout astronome. Un amateur argentin a débusqué une supernova, l'explosion violente d'une étoile en fin de vie, révèle une étude publiée ce mercredi 21 février dans Nature.

"Les astronomes professionnels sont depuis longtemps à la recherche d'un tel événement", s'enthousiasme Alex Filippenko de l'université américaine de Berkeley, coauteur de l'étude. "C'est comme gagner à la 'loterie cosmique'", ajoute-t-il dans un communiqué de l'université californienne.

"Les mesures de Víctor Buso (l'astronome amateur, ndlr) constituent un ensemble de données sans précédent", explique à l'AFP Federico Garcia du Commissariat français à l'énergie atomique , également coauteur de l'étude. C'est "exceptionnel", renchérit son collègue Alex Filippenko.

Un simple test photo

Le 20 septembre 2016, l'Argentin Victor Buso, qui se passionne pour les étoiles, décide de tester un nouvel appareil photo sur son télescope.

Depuis sa ville de Rosario, au nord de Buenos Aires, il choisit, pour faire ses premiers clichés, la galaxie NGC 613, située à environ 80 millions d'années-lumière de la Terre, dans la constellation du Sculpteur. Coup de chance: une étoile massive vient d'y vivre ses dernières heures dans une explosion cataclysmique connue sous le nom de supernova.

Les phénomènes qui accompagnent la mort d'une étoile sont très violents car, selon la théorie, la matière composant l'astre est éjectée à des vitesses de plusieurs milliers de kilomètres par seconde. Du fait de l'incroyable quantité d'énergie libérée, l'événement brille énormément et peut être visible depuis la Terre.

Mais le phénomène est rare et surtout imprévisible. Les astronomes le détectent généralement après plusieurs jours et jamais à son début, comme a eu la chance de le faire Victor Buso.

Une onde de choc explosive

L'amateur éclairé donne l'alerte via l'association américaine des observateurs d'étoiles variables (AVVSO), déclenchant une réaction en chaîne: une batterie d' astronomes et de physiciens pointent leurs instruments sur le phénomène. Certains observeront les suites de l'explosion pendant plus de deux mois.

Selon l'étude, les nouvelles données recueillies permettent de mieux comprendre la structure physique de l'étoile juste avant sa disparition et la nature même de l'explosion.

L'équipe a pu évaluer que la masse initiale de l'étoile était environ 20 fois celle du Soleil.

Les chercheurs ont également pu observer une augmentation spectaculaire de la luminosité de la supernova, "en moins d'une demi-heure, l'objet avait multiplié sa luminosité par 3", selon un communiqué de l'Université française Paris Diderot.

Ce qui pourrait correspondre à l'émergence d'une vague lumineuse, une onde de choc explosive à la surface de l'étoile, déjà prédite par des modèles mais jamais observée.

"L'onde de souffle de l'explosion émerge de la surface stellaire, après avoir traversé l'intérieur de l'étoile de façon supersonique. A ce moment précis, une énorme quantité de lumière est violemment libérée dans un flash lumineux", précise le communiqué.

Victor Buso n'avait "qu'une chance sur 10 millions voire sur 100 millions" de voir ce spectacle, souligne Melina Bersten de l'Institut d'Astrophysique de La Plata en Argentine, qui a également participé à l'étude.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

La galaxie voisine d'Andromède est plus jeune que la Terre, voici comment elle s'est formée

Cette fillette a écrit à la Nasa pour que Pluton redevienne une planète

On en sait plus sur l'histoire chaotique de l'astéroïde Oumuamua

Pour suivre les dernières actualités de C'est Demain, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Après le Club Med, le conglomérat chinois Fosun s'offre Lanvin

jeu, 02/22/2018 - 10:52

ÉCONOMIE - Le conglomérat chinois Fosun a pris la majorité de la maison de couture française en difficulté Lanvin, ont annoncé ce jeudi 22 février les deux groupes dans un communiqué.

Lanvin, la plus ancienne maison de couture française encore en activité, était jusque-là détenue à 75% par une femme d'affaires basée à Taïwan, Shaw Lan Chu-Wang, et par un entrepreneur allemand, Ralph Batel, qui vont garder une part minoritaire de Lanvin, ajoutent les deux groupes, sans donner davantage de précisions.

En 2015, le même conglomérat avait racheté le Club Med, spécialiste des villages vacances. Un "succès" selon Bruno Le Maire, car l'opération a permis de revaloriser ce fleuron du "patrimoine culturel" français en le faisant monter en gamme et en finançant son développement international.

"Aucun doute sur le fantastique potentiel de croissance"

"La compréhension par Fosun de la marque, confortée par sa forte expérience sur les marchés européens et mondiaux (...), nous font penser que Fosun est le parfait partenaire stratégique à long terme pour la Maison", estime Nicolas Druz, directeur général délégué de Lanvin, dans le communiqué.

Pour Fosun, l'acquisition de Lanvin vient renforcer des activités dans la mode regroupées au sein de Fosun Fashion Group. "Nous n'avons aucun doute sur le fantastique potentiel de croissance de cette marque de réputation mondiale", déclare Guo Guangchang, président de Fosun International, dans le communiqué.

"Nous croyons fermement que Fosun peut apporter une forte plus-value à Lanvin, grâce à nos ressources et compétences mondiales, tout en respectant le positionnement haut-de-gamme et l'exceptionnelle qualité des collections fabriquées en France et en Italie", a abondé Joann Cheng, présidente exécutive du Fosun Fashion Group.

L'état des finances de Lanvin n'est pas connu mais selon les derniers comptes annuels déposés auprès du greffe de Paris, à fin décembre 2016, la maison de couture affichait une perte nette de 20,3 millions d'euros. La maison a été fondée par Jeanne Lanvin en 1889. Elle était redevenue rentable pour la première fois depuis 35 ans en 2007.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Privatiser la SNCF? "Même pas en rêve", répond son patron

Le gouvernement promet "un big bang" de la formation professionnelle

Les salariés d'Air France font grève pour aligner les salaires sur l'inflation

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Cette sénatrice veut supprimer des aménagements de peine pour les auteurs de violences conjugales

jeu, 02/22/2018 - 10:48

VIOLENCES CONJUGALES - Françoise Laborde n'a pas déposé sa proposition de loi. Elle l'a "commise", s'amuse-t-elle elle-même. Ce jeudi 22 février, la sénatrice de Haute-Garonne et plusieurs de ses collègues présentent au Sénat un texte pour le durcissement du régime d'aménagement des peines pour les auteurs de violences conjugales. S'il ne devrait pas être voté en l'état, la parlementaire entend bien ouvrir le débat.

Le texte propose d'exclure les auteurs de violences conjugales de certaines possibilités d'aménagement ou d'exécution des peines prévues par la loi, "afin de les maintenir à une distance effective des victimes". Concrètement, un homme condamné à 18 mois de prison pour non-assistance à personne en danger ne pourrait voir sa peine changée en un placement sous surveillance avec bracelet électronique, par exemple. "Les aménagements de peines qui sont décidés dans certains cas entraînent un sentiment de grande incompréhension chez les victimes et leurs familles", ainsi qu'un "sentiment d'impunité pour l'auteur de ces violences", plaide la sénatrice.

Mais la Commission des lois du Sénat a remis en cause la constitutionnalité du texte. Si "l'objectif de la proposition de loi" est "compris", "d'importantes difficultés juridiques et pratiques" sont mises en lumière: les infractions retenues concernent des "violences d'inégale gravité", le texte ignore l'intérêt des suivis probatoires (qui "permettent d'obliger les condamnés à suivre des traitements") et, surtout, il porterait "atteinte au principe d'égalité". "Il serait incohérent et contraire au principe constitutionnel d'égalité devant la loi d'exclure les seuls auteurs de violences conjugales du bénéfice des crédits de réduction de peine", comme le sont actuellement les condamnés pour terrorisme, explique le rapport de la Commission.

Un "vrai sujet"

"La Commission des lois pense que je suis folle", s'amuse Françoise Laborde, interrogée par Le HuffPost. Si elle reconnaît un texte "assez simple, voire simpliste", la vice-présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat estime que son initiative "permet de parler d'un sujet difficile". "Pratiquant régulièrement les associations qui aident et accueillent les victimes de violences conjugales, je me suis dit qu'il était important de regarder ce qui se passe, raconte-t-elle. Il faut arrêter, il faut dire les choses".

C'est évident que c'est un vrai sujet"Carmelina de Pablo au HuffPost

"Quand un enfant voit sa mère maltraitée, violentée, qu'elle va au bout du système et que ce père violent ne va pas en prison, quel exemple cela donne-t-il de la justice, de la famille?", s'interroge la sénatrice, membre du Parti radical de gauche (PRG).

Du côté des associations, on ne peut que valider le constat. Un conjoint qui se rapproche de celle qu'il a violentée alors qu'il n'en avait pas l'autorisation, c'est "un des cas de féminicide", affirme Corinne Aimé, présidente de La Maison de Simone, à Pessac, qui héberge et accompagne des femmes et enfants victimes de violences conjugales. "C'est évident que c'est un vrai sujet", abonde Carmelina de Pablo, conseillère municipale de Montrouge et présidente des "Élues contre les violences faites aux femmes" (ECVF). "Il faut que (les agresseurs) sachent que la loi est appliquée, c'est primordial".

L'angoisse des victimes et l'absence d'information

Au-delà de la question des aménagements de peine pour les auteurs de violences conjugales, un autre problème est évoqué par les défenseurs des victimes: ces dernières ne sont aujourd'hui tout simplement pas mises au courant par la justice de la date et des conditions de sortie de leur agresseur. "Il faut instaurer un droit à l'information des victimes lorsque l'agresseur peut se rapprocher", plaide auprès du HuffPost Isabelle Steyer, avocate spécialisée dans les violences faites aux femmes. Elle constate chaque jour l'angoisse que génèrent les possibilités de libérations anticipées chez les femmes et les enfants victimes.

Pour elle, il est aussi essentiel que les énoncés de mesures d'éloignement soient "plus claires". Et l'avocate de citer le cas de cette coiffeuse de Seine-Saint-Denis, frappée par son compagnon devant ses deux enfants, avant que la justice n'interdise finalement l'homme de la voir. "Un jour, lorsqu'elle va chercher son enfant à l'école, l'homme est là et utilise la situation pour menacer cette femme de mort, raconte Isabelle Steyer. Il joue en fait sur la rapidité de la situation et l'ambiguïté de l'énoncé" de la mesure d'éloignement pour se rapprocher de la femme qu'il a frappée, alors que cela lui est interdit.

Si le régime des aménagements de peine pour les auteurs de violences conjugales ne devrait pas être remis en cause ce jeudi, après l'avis défavorable de la Commission des lois, François Laborde estime qu'elle aura réalisé un double objectif: lancer un débat sur cette "violence qu'on ne peut pas banaliser" et remettre en cause le système de l'exécution des peines. La sénatrice en est convaincue: "Il faut que l'idée fasse son chemin".

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

"Mon père est un homme battu et personne ne le prend au sérieux"

Le gardien du RC Lens en garde a vue après avoir frappé sa compagne

"Témoin de la violence envers les femmes comme médecin, je vais continuer le combat en tant que député"

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Le testament manuscrit de Johnny Hallyday dévoilé

jeu, 02/22/2018 - 10:40

JUSTICE - C'est ce document que Laura Smet et David Hallyday ont découvert au décès de leur père. Avant de découvrir le 15 février dernier le tout dernier testament du rockeur écrit en Californie, ses deux grands enfants n'avaient pris connaissance que de ce simple bout de papier rédigé le 3 avril 2014 à Marnes-la-Coquette et publié par Le Point ce jeudi 22 février.

"Ceci est un testament qui révoque toute disposition antérieur", précise le chanteur avant d'annoncer "léguer l'intégralité de ma succession à mon épouse Laeticia". Comme dans le dernier document faisant foi, l'interprète de "L'envie" évoque le possible pré-décès de sa femme ou un décès concomitant au sien. "L'intégralité de ma succession reviendra à mes deux filles Jade et Joy par part égale", a-t-il écrit noir sur blanc.

DOCUMENT EXCLUSIF sur Johnny #Hallyday#LePoint publie le testament manuscrit du rockeur à l'origine de la guerre de clans qui oppose les Hallyday.https://t.co/yRczEaCsb4@MarcLeplongeon@StephSemillantpic.twitter.com/ObuWvVwWXA

— Le Point (@LePoint) 21 février 2018

Beaucoup plus bref que le document publié par RTL le lundi 19 février, ce testament ne détaille pas précisément l'organisation de la succession de la star.

Daté du 11 juillet 2014, le dernier document dont on a connaissance pour le moment, fait foi sur les dernières volontés de Johnny Hallyday. Rédigé selon la loi américaine dans un cabinet notarial de Los Angeles, ce testament est, selon RTL qui a pu le consulter, "une copie quasi conforme" de celui de son épouse Laeticia.

Ce document rédigé en anglais et à la première personne confirme plusieurs choses. Que Laeticia Smet "née Boudou" est l'unique exécutrice de ce testament. "Jean-Philippe Smet", le nom civil de Johnny Hallyday est également désigné ainsi dans le testament de sa femme. On apprend dans cette dernière version que c'est le frère de Laeticia, Grégory Boudou, puis sa grand-mère, Elyette "Mamie Rock" Boudou qui deviendraient exécuteurs testamentaires en cas de décès de la femme de Johnny Hallyday.

Dans ce legs aucune mention n'est faite sur ce que pourraient toucher ses deux autres enfants, Jade et Joy, contrairement au testament dévoilé ce jour et écrit 3 mois plus tôt à Marnes-la-Coquette.

window.beOpinionAsyncInit = function() { BeOpinionSDK.init({ account: "57553bb709e77706d51ec645" }); BeOpinionSDK.watch(); };

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Testament de Johnny Hallyday: chez les people, chacun prend position

Johnny Hallyday: le document qui dévoile le contenu du testament du chanteur

Eddy Mitchell apporte son soutien à Laura Smet

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Mathieu Gallet fait ses adieux à Radio France: "Chaque jour dans ce pays il y a des gens qui se font virer, alors je ne vais pas me plaindre"

jeu, 02/22/2018 - 10:29

MÉDIAS - La voix tremblante et les yeux embués, il a fait ses adieux ce jeudi 22 février sur l'antenne de France Inter. Mathieu Gallet, le PDG de Radio France, doit quitter ses fonctions dans une semaine, après avoir été révoqué par le CSA, le 31 janvier.

Invité de Léa Salamé, il confie avoir "beaucoup d'émotions". Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article, Mathieu Galet explique: "J'ai beaucoup d'émotions pour cette maison que j'ai aimée. Ce qui me rend le plus triste c'est cette aventure humaine avec l'équipe que j'ai constituée, depuis ces presque quatre ans, qui va s'arrêter dans quelques jours". Après "quelques jours" de repos, il a annoncé qu'il "chercherait du boulot": "J'ai dit à mes parents qui étaient inquiets pour moi, 'vous savez, des gens qui se font virer il y en a tous les jours'".

L'ex-patron de l'INA a été condamné à un an de prison avec sursis pour "favoritisme", le 15 janvier dernier. Il a a également écopé d'une amende de 20.000 euros.

Ce jeudi, il a annoncé qu'il renonçait à contester sa révocation par le CSA via un référé suspension auprès du Conseil d'Etat, une procédure d'urgence, mais qu'il se réservait la possibilité d'intenter un recours ultérieurement contre cette décision qu'il juge "contestable". Cependant "j'ai encore quelques semaines pour pouvoir regarder (la possibilité d'un recours) au fond, non pas pour m'accrocher à cette maison, à ce poste, mais pour que le droit et tout le droit soit dit", a déclaré Mathieu Gallet.

Interrogé sur ses projets, alors que son départ de Radio France a été fixé au 1er mars, et qu'il s'apprête à y passer ses dernières heures, Mathieu Gallet a répondu: "Je vais partir quelques jours en vacances, et après je vais chercher du boulot, comme beaucoup de Français".

"C'est ce que j'ai dit à mes parents qui étaient inquiets pour moi, vous savez chaque jour dans ce pays il y a des gens qui se font virer et pas forcément dans les mêmes conditions que moi, alors je ne vais pas me plaindre", a-t-il ajouté.

Dans un entretien au Figaro à paraître ce vendredi 23 février, il a aussi affirmé que "le service public, au moins à court terme, c'est fini pour moi", disant vouloir retrouver du travailler dans les médias ou d'autres secteurs en pleine "transformation digitale", "comme la distribution, le luxe, la banque, l'assurance".

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Françoise Nyssen demande indirectement le départ de Mathieu Gallet

Mathieu Gallet condamné à un an de prison avec sursis, il va faire appel

Matthieu Gallet démis par le CSA de ses fonctions de président de Radio France

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Avant le départ de Mathieu Gallet, les humoristes de France Inter ne l'ont pas raté

jeu, 02/22/2018 - 10:26

MÉDIAS - Révoqué par le CSA après sa condamnation pour favoritisme lorsqu'il dirigeait l'INA, Mathieu Gallet quittera son poste de président-directeur général de Radio France dans une semaine, le 1er mars. Mais avant son départ, il était l'invité de la matinale de France Inter ce jeudi 22 février. Le dirigeant sur le départ a parlé de son avenir et de celui de Radio France, mais il a surtout dû faire bonne figure face aux provocations des humoristes qui ont souhaité lui rendre "hommage".

"Comme dans le Nord, tu as réussi à nous faire pleurer deux fois: la première fois en arrivant, la deuxième fois puisque tu pars", se sont moqués Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek et Guillaume Meurice. Le trio a enchaîné les vannes sur celui qui a été leur PDG pendant 4 ans. "Ils ont commencé à débarrasser ton bureau, ça m'a fait un pincement au cœur quand j'ai vu démonter le jacuzzi", ont-il osé alors que Mathieu Gallet leur faisait face. Tout comme un ambitieux: "T'as des projets pour la suite? À part à Fleury-Mérogis?"

Mathieu Gallet a aussi eu droit à un billet "ému" de Daniel Morin. Le journaliste et humoriste a réussi à faire lire une lettre d'adieu particulière au président sur le départ. "Pas du tout validée", s'est empressé de clarifier Mathieu Gallet qui va "partir quelques jours en vacances" avant de "chercher du boulot, comme beaucoup de Français".

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Qui est le président de Radio France par intérim qui va succéder à Mathieu Gallet?

Mathieu Gallet révoqué par le CSA

Pour "Quotidien", la plainte de Wauquiez est "une très bonne chose"

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Bure: Cigéo, future "poubelle nucléaire" pour déchets ultra-radioactifs à l'origine de la ZAD

jeu, 02/22/2018 - 10:12

BURE - Le projet Cigéo d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse), contre lequel se battent les opposants expulsés du site par la gendarmerie ce jeudi 22 février, consiste à enfouir à 500 mètres sous terre des déchets nucléaires très radioactifs ou à vie longue.

Les origines du projet

Après le vote en 1991 de la Loi Bataille, qui définit un calendrier pour gérer à long terme les déchets radioactifs, plusieurs options et sites sont étudiées - dans la Vienne, le Gard, et en Meuse et Haute-Marne. Dès 1998, c'est le site Meuse-Haute-Marne qui est choisi pour l'implantation d'un laboratoire souterrain, dont la construction commence deux ans après.

En 2006, une loi, complétée en 2016, retient la solution du stockage réversible en couche géologique profonde comme solution, et donne un calendrier indicatif.

Quels déchets sont concernés ?

Cigéo se prépare à accueillir 80.000 m3 de déchets: 10.000 m3 de déchets hautement radioactifs, dits de haute activité (HA) et 70.000 de déchets de moyenne activité à vie longue (MA-VL).

S'ils représentent, selon l'Autorité de sureté du nucléaire (ASN), moins de 10% de la totalité des déchets produits, ils forment plus de 99% de la radioactivité totale, et leur durée de vie avoisine les 100.000 ans.

Ces estimations sont fondées sur une prolongation de 10 ans de la durée de vie des centrales nucléaires françaises et prennent en compte l'EPR de Flamanville ainsi que l'ITER.

Pour l'instant, les déchets déjà produits sont stockés sur le site d'Areva à La Hague (Manche).

Comment seront stockés les déchets

Les déchets seront vitrifiés, afin d'enfermer la matière radioactive dans du verre, puis insérés dans de gros cylindres métalliques à La Hague, où ils devront passer 40 à 50 ans afin de refroidir suffisamment pour être entreposés en sous-sol.

Ils seront ensuite transportés en train jusqu'à Bure, où ils passeront par une "descenderie", un tunnel en pente à 12%, sur 5 km, qui les mènera 490 m sous terre. Là, chaque "colis", de 500 à 600 kg pièce, sera entreposé dans des tunnels.

En janvier dernier, l'Autorité de sureté nucléaire a demandé à l'Andra de revoir sa copie concernant les déchets bitumineux. Ces boues radioactives conditionnées dans du bitume (environ 18% de l'ensemble des déchets qui seront stockés) sont très inflammables.

Les prochaines étapes

2019: l'Andra dépose la demande d'autorisation de création du centre de stockage. Initialement, l'Agence avait prévu de déposer cette demande en 2018.

2022: si le décret d'autorisation est publié, début des travaux de construction (au lieu de 2021 initialement prévu).

2025: démarrage de l'installation par une phase pilote, avec des colis factices, pendant environ deux ans.

2030/2035: arrivée des premiers déchets radioactifs, après un nécessaire feu vert du Parlement.

2130/2140: le centre de stockage peut être scellé, une fois la période de réversibilité de 100 ans écoulée.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Il n'y a pas que les zadistes qui enterrent le projet de Notre-Dame-des-Landes

À NDDL, des zadistes les fesses à l'air pour accueillir la préfète

La contre-société de Notre-Dame-des-Landes survivra-t-elle à la menace?

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

JO d'hiver 2018 : le curleur russe, reconnu coupable de dopage, perd officiellement sa médaille

jeu, 02/22/2018 - 09:50

SPORT - Le curleur russe sous bannière olympique Alexander Krushelnitsky, contrôlé positif au meldonium, a été reconnu coupable de violation aux règles antidopage et la médaille de bronze gagnée en double mixte avec sa femme est officiellement perdue, a annoncé ce jeudi 22 février le Tribunal arbitral du Sport (TAS).

Cette sanction est sans surprise, le sportif ayant lui-même admis le contrôle positif tout en niant s'être dopé volontairement. La médaille du double mixte gagnée avec son épouse Anastasia Bryzgalova devrait revenir à la Norvège, initialement 4e, mais le processus est désormais entre les mains du Comité international olympique (CIO) et de la fédération internationale de curling (WCF), précise le communiqué du TAS.

La décision du TAS intervient peu après que l'audience sur ce sujet, initialement prévue jeudi en début d'après-midi à Pyeongchang, avait été annulée à la demande de toutes les parties concernées, à savoir d'un côté Alexander Krushelnitsky et de l'autre le CIO et la WCF.

L'amende du Comité olympique russe payée

Ce cas de dopage d'un sportif russe sera pris en compte par la Commission exécutive du CIO qui doit décider samedi de lever ou non la suspension du Comité olympique russe (ROC). La mise au jour d'un système de dopage institutionnalisé avait entraîné le 5 décembre la suspension du ROC, interdisant de facto de participation aux Jeux les sportifs russes.

Le CIO avait dans le même temps décidé d'accorder des invitations à un certain nombre de sportifs russes dont le parcours et le profil, scrupuleusement étudiés par un panel de spécialistes, permettaient d'établir qu'ils sont "propres". Au total, 168 Russes participent aux JO de Pyeongchang sous la bannière olympique.

Mercredi, une source proche du dossier avait annoncé à l'AFP que l'amende de 15 M USD (12,3 M EUR) infligée au ROC au moment de sa suspension, avait été réglée, autre condition à la levée éventuelle de sa suspension. Si la suspension du ROC est levée, les sportifs russes pourront défiler derrière le drapeau russe lors de la cérémonie de clôture des JO, un scénario prévu dès le 5 décembre dans la décision du CIO.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Qu'est-ce que le meldonium dopant à l'origine d'un cas aux JO-2018

Ce problème de robe a fait vivre "son pire cauchemar" à cette patineuse

JO d'hiver: un skieur français écarté après un coup de gueule polémique

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Contre le rhume ou la toux chez les enfants, la liste des médicaments à éviter

jeu, 02/22/2018 - 09:48

SANTÉ - Toux, rhume, régurgitations et reflux, "trop de médicaments pour enfants sont inutiles ou dangereux", avertit l'association de consommateurs UFC-Que Choisir dans le numéro de mars de son mensuel, sorti le 21 février.

Dans l'arsenal de bon sens, on trouve des produits courants: le paracétamol (type Doliprane en sirop) en cas de fièvre, à dose adaptée à l'âge de l'enfant, les dosettes de sérum physiologique pour le nez en cas de rhume et des solutions de réhydratation en cas de diarrhée du nourrisson.

Le mensuel livre une liste des médicaments utiles ou à éviter, assortie de conseils sur la conduite à tenir détaillant les situations qui doivent amener à consulter, comme par exemple une toux avant trois mois surtout avec fièvre et difficultés à respirer ou manger.

"En général, la toux, la fièvre, le rhume, etc., ne sont pas graves, et la plupart des médicaments en vente pour ces situations sont inutiles ou plus dangereux qu'utiles", dit à l'AFP le docteur Bruno Toussaint, directeur éditorial de la revue indépendante Prescrire à propos de ce "dossier bien utile".

"Il vaut mieux prendre quelques minutes pour en parler clairement avec le médecin et le pharmacien, pour savoir comment surveiller avec patience l'évolution des symptômes et savoir quoi faire sans médicament, au lieu de donner aux enfants l'habitude (nocive) de 'médicamenter' la vie quotidienne", ajoute-t-il.

  • Fluidifiants bronchiques

Les fluidifiants bronchiques (acétylcystéine, carbocistéine) type Mucomyst poudre, Fluimucil 2% enfant ou Bronchokod enfant, en vente libre, sont à éviter chez les moins deux ans car ils peuvent aggraver l'encombrement des bronches des nourrissons qui n'ont pas les capacités de bien tousser, souligne le mensuel. Leur "efficacité n'étant pas prouvée, ils sont en fait à éviter chez tous les enfants", ajoute-t-il.

  • Sprays antiseptiques et décongestionnants

Également "à éviter", en cas de rhume, les sprays antiseptiques (comme le Dolirhume) qui "ne font pas mieux que les solutions à base d'eau salée mais peuvent provoquer irritations et allergies". Et "gardés trop longtemps, ils véhiculent des germes".

Les sprays décongestionnants - "jamais avant 15 ans" -, ces solutions nasales sur ordonnance, "ne devraient normalement plus être prescrites, surtout chez les petits".

  • Sérum physiologique

En revanche, dosettes de sérum physiologique et sprays (Prorhinel spray, Marimer...) sont utiles, en prenant des précautions avec ces derniers qui ont un gros embout.

  • Sirops contre la toux

Quant aux sirops contre la toux, contenant de la codéine ou les sirops antihistaminiques (comme le Humex ou Toplexil), auxquels les enfants sont très sensibles, ils font partie des produits "à éviter".

La toux, un réflexe naturel, est provoquée le plus souvent chez l'enfant par l'écoulement dans la gorge des sécrétions nasales causées par un rhume. Mais une toux aiguë peut avoir d'autres causes (asthme, allergies respiratoire, laryngite, bronchite...). Mieux vaut traiter la cause plutôt que de s'acharner à faire disparaître la toux, note le magazine.

Enfin, environ 30% des nourrissons de moins d'un an régurgitent, sans qu'il s'agisse systématiquement d'un reflux gastro-oesophagien (RGO) pathologique. Pourtant, le reflux du nourrisson, la plupart du temps bénin, fait encore l'objet d'une "surprescription", remarque le mensuel.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Les sirops contre la toux sont au mieux inutiles, au pire dangereux

Le sirop contre la toux est surtout efficace contre les AVC

Les médicaments sans ordonnance contre le rhume les plus dangereux

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Muriel Pénicaud promet "un big bang" de la formation professionnelle

jeu, 02/22/2018 - 09:35

EMPLOI - La ministre du Travail Muriel Pénicaud a promis jeudi "un bigbang" du système de formation professionnelle qu'elle annoncera mardi prochain, estimant que les partenaires sociaux "n'ont pas traité" ce sujet dans leur accord finalisé dans la nuit.

Commentant sur CNews l'issue des négociations patronat-syndicats sur la formation professionnelle, Muriel Pénicaud a exprimé "un avis contrasté". Elle a salué d'un côté "un vrai progrès" pour les droits à la formation des salariés mais a regretté que l'accord ne touche pas à "la complexité du système".

Elle a précisé qu'elle "annoncerait mardi le volet formation professionnelle" du projet de loi que le gouvernement entend présenter au printemps et regroupant formation, apprentissage et assurance chômage.

Muriel Pénicaud a fait valoir que pour rendre "effectif" le droit à la formation, qui s'apparente aujourd'hui à "un parcours du combattant", il faut "traiter l'architecture du système". "C'est le big bang dont le pays a besoin", a-t-elle estimé, ajoutant: "le système est beaucoup trop compliqué, à nous de le simplifier".

"Comme un boomerang"

Des propos qui ont refroidi les négociateurs. "Madame la ministre devrait faire attention que son 'big bang' ne lui revienne pas comme un boomerang", a mis en garde Michel Beaugas (FO). "Ne pas reprendre un accord signé par une grande majorité des organisations syndicales et d'employeurs, c'est prendre le risque d'un déni de la démocratie sociale."

"Je ne sais pas si elle a eu le temps de lire l'accord avant de parler", a déclaré Florence Poivey (Medef), jugeant le procédé "un tout petit peu irritant". Si le négociateur de la CGT, Djamal Teskouk, n'a pas souhaité réagir, son camarade Denis Gravouil, en charge de l'assurance chômage, a dénoncé le "mépris" du gouvernement.

Pour Maxime Dumont (CFTC), qui s'est dit "un peu atterré", la méthode du gouvernement n'est "pas la meilleure façon de respecter les partenaires sociaux". Sur le fond, Yvan Ricordeau, son homologue de la CFDT, s'est dit "assez inquiet sur la question du 'big bang'", s'inquiétant d'un "nivellement par le bas" des droits des salariés.

Le patronat et les syndicats avaient quasiment finalisé dans la nuit de mercredi à jeudi un accord sur la formation professionnelle renforçant les droits à la formation et à la reconversion notamment à travers le compte personnel de formation (CPF). Sur la feuille de route du gouvernement, figurait la simplification d'un système aux multiples acteurs réputé illisible.

Le texte est "finalisé", ont annoncé Michel Beaugas (FO) et Maxime Dumont (CFTC) à l'issue d'une nouvelle brève réunion jeudi en début d'après-midi. A l'exception de la CGT, tous les partenaires sociaux ont laissé entendre que leurs organisations le signeraient.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

BLOG - La formation continue, seule façon de gagner la bataille contre le chômage

Assurance chômage: dernière chance pour syndicats et patronat de trouver un accord

BLOG - 5 conditions pour réinventer notre système d'assurance-chômage

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Brit Awards 2018: Dua Lipa a pris toute la place sur le tapis rouge avec sa robe

jeu, 02/22/2018 - 09:20

PEOPLE - Ce 21 février à Londres, le monde de la chanson britannique était à l'honneur à l'occasion des Brit Awards. Parmi les grands vainqueurs du soir, le rappeur londonien Stormzy lauréat du prix du meilleur artiste britannique -devant Ed Sheeran et Liam Gallagher- et du meilleur album britannique. Mais aussi la jeune chanteuse Dua Lipa qui, comme ce dernier, a décroché deux prix: celui de la meilleure artiste britannique et de la révélation britannique de l'année.

Et au moment de fouler le tapis rouge de l'O2 Arena, Dua Lipa est apparue dans une gigantesque robe rose superposée en tulle, occupant ainsi une bonne partie de l'espace au moment de poser face aux photographes. Deux personnes l'aidaient d'ailleurs à déplacer sa volumineuse tenue.

Dans les autres catégories majeures, Kendrick Lamar et Lorde ont été désignés meilleurs artistes internationaux, les Foo Fighters ont remporté le Brit Award du meilleur groupe international et Gorillaz a été désigné meilleur groupe britannique.

Regardez les images du tapis rouge dans notre diaporama ci-dessous

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

La robe de Lady Gaga a pris beaucoup de place sur le tapis rouge des Grammys

Aux Grammys 2018, Lorde a cousu ce qu'elle avait à dire dans son dos

Ce détail sur le tapis rouge des Grammys n'aura échappé à personne

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Pages