France 24 - L'info en continu

S'abonner à flux France 24 - L'info en continu France 24 - L'info en continu
Mis à jour : il y a 44 min 53 sec

Ligue 1: Marseille euphorique, Lille pathétique

sam, 04/21/2018 - 19:14

Encore un festival! L'Olympique de Marseille a massacré Lille (5-1) avec des doublés de Florian Thauvin et Kostas Mitroglou pour revenir à hauteur de Lyon dans la course à la 3e place, samedi pour la 34e journée de Ligue 1.

Avec ce nouveau carton, l'OM reste au niveau de l'OL avec 69 points mais n'a refait assez de son retard à la différence de but (+31 contre +39) sur Lyon, qui l'avait soignée la veille contre Dijon (5-2). Monaco (2e), attendu à Guingamp samedi soir (20h00) n'a plus qu'une longueur d'avance sur le duo olympique...

Mais la bonne affaire n'est pas seulement comptable. L'OM a aussi dopé son incroyable confiance du moment et confirmé la grande forme de ses hommes forts, son duo de créateurs, Dimitri Payet et Thauvin. L'effet Leipzig dure encore, dix jours après ce rocambolesque quart de finale d'Europa League (5-2).

A Troyes, les hommes de Rudi Garcia avaient remonté deux fois le score (3-2): cette fois, ils ont vite pris le large face à un LOSC dépassé et avant-dernier, doublé à la différence de buts par Troyes, en déplacement à Saint-Étienne dimanche (17h00).

Le malheureux gardien Hervé Kouakou Koffi symbolise la faillite psychologique de Lille. Coupable d'erreurs de main, et ce dès son premier ballon, il n'a jamais pu endiguer les vagues des Ciel et Blanc.

Florian Thauvin lui, en revanche, est euphorique. Il a marqué à chacun des trois matches de la série en cours. Le voilà à 19 buts en L1, 22 toutes compétitions confondues.

- Payet laisse le penalty à Thauvin -

Il a d'abord coupé de la tête un malin centre au premier poteau de Bouna Sarr (12) puis a marqué sur penalty.

Ce coup de pied aux 11 m est un autre signe de la bonne santé du collectif à l'OM. Thauvin et Payet s'étaient un peu accrochés pour tirer un coup franc à Troyes (frappé par Flotov)? "Dim", frappeur habituel, a laissé à son coéquipier botter le penalty qu'il venait pourtant lui-même d'obtenir, percuté par Hamza Mendyl.

A 2-0, Lille, qui avait inquiété Yohann Pelé, s'est éteint pour de bon et le fossoyeur avait une barbe. Kostas Mitroglou a signé deux buts en trois minutes.

Sur le premier, le Grec a marqué de la tête la deuxième passe décisive en six jours de Jordan Amavi; sur le second, il a repris de volée une tête en retrait de Lucas Ocampos intelligemment jouée.

Très en jambe après sa suspension contre l'Estac, Lucas Ocampos a signé le 5-1 (68), sur une nouvelle "assist" de Payet, qui a eu le 6-1 au bout du pied mais n'a trouvé que le poteau (71).

Seuls bémols, l'OM a perdu Hiroki Sakai et sa concentration, laissant Yassine Benzia réduire le score (54) en dribblant trop aisément dans la surface marseillaise.

Encore aligné côté gauche, le Japonais Sakai est sorti en boitant au bout de 20 minutes, remplacé par Jordan Amavi. Il semble s'être tordu une cheville en disputant un ballon à Kévin Malcuit.

A propos d'infirmerie, Rolando lui effectuait son retour après trois semaines d'absence et a joué une bonne heure, avant d'être remplacé par Frank Anguissa (63) et relayé par Luiz Gustavo en défense centrale.

Au final, la fête fut belle dans un Vélodrome bien garni (52.530 spectateurs), qui devrait être archi-comble pour la demi-finale aller de C3 contre Salzbourg, jeudi. Si l'OM garde cet élan, il peut rêver de remplir le stade de Lyon pour la finale...

Catégories: Actualités

Fed Cup: Mladenovic remet la France à égalité avec les Etats-Unis

sam, 04/21/2018 - 19:10

Kristina Mladenovic a renversé Coco Vandeweghe, 16e mondiale, en trois sets (1-6, 6-3, 6-2) et ainsi remis la France à égalité avec les Etats-Unis (1-1), tenants du titre, en demi-finale de Fed Cup, samedi à Aix-en-Provence.

La N.1 des Bleues aura l'occasion de donner l'avantage à son équipe dimanche (13h00) face à la N.1 du Team USA Sloane Stephens qui a difficilement dominé, plus tôt, Pauline Parmentier (7-6 (7/3), 7-5).

Grâce au succès de Mladenovic, l'équipe de France conserve des chances de se qualifier pour la finale, pour la deuxième fois en trois ans. Comme lors du premier tour face à la Belgique (3-2) en février en Vendée, où elle avait gagné tous ses matches, la Nordiste de 24 ans a assumé ses responsabilités.

Arrivée avec un dos fragilisé en Provence, la 20e mondiale n'a pas donné l'impression de souffrir, si ce n'est peut-être dans le premier set où après un break d'entrée, elle a concédé six jeux d'affilée.

Mais la suite du match a tourné en sa faveur. De plus en plus libérée, Mladenovic a varié le jeu, en alternant frappes lourdes et slicées, ainsi que des amorties pour prendre l'ascendant sur la "frappeuse" américaine.

Elle a mené 3-0 dans la deuxième manche avant de se faire rattraper (3-3) mais a refait le break avant de sceller l'égalisation à une manche partout sur un ace.

Dans le troisième acte, Vandeweghe a cumulé trop de fautes directes et n'a plus vraiment existé face à la N.1 française qui réussissait quasiment tout ce qu'elle entreprenait.

Catégories: Actualités

Transat AG2R La Mondiale: trois semaines sur l'eau en duo et en Figaro

sam, 04/21/2018 - 19:07

Grande classique des courses sur l'océan Atlantique, la Transat AG2R La Mondiale est une belle ligne sur un palmarès de marin. Dimanche à Concarneau (Finistère), ils seront 19 duos à prendre le départ pour rejoindre Saint-Barthélémy au termes de trois semaines intenses.

A six mois de la tant rêvée Route du Rhum, transatlantique en solitaire disputée tous les quatre ans, les navigateurs se font la main sur la Transat AG2R La Mondiale, qui joue sa 14e représentation.

Et cette année la course en double bi-annuelle s'est offert un beau plateau ! Des marins déjà bien ancrés dans le monde de la course au large ont choisi d'y participer, comme Thomas Ruyant et Morgan Lagravière, acteurs du dernier Vendée Globe et qui n'avaient encore jamais pris part à l'AG2R.

"C'est une course importante, une référence dans la tête des sportifs. Sur un palmarès, dès qu'il y a la mention Figaro, c'est révélateur du niveau. Je ne l'avais encore jamais faite parce que je donnais la priorité à la Solitaire du Figaro mais faire du bateau sans traverser l'Atlantique en Figaro, c'est un manque. J'avais à coeur de le faire", souligne à l'AFP Lagravière, associé à Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance).

Pour Ruyant, en binôme avec Adrien Hardy (Agir Recouvrement), "c'est la grosse transat du circuit". "Elle est bien tamponnée comme une course à gagner. Ce ne sont que des grands marins qui l'ont gagnée".

Et pas des moindres ! Armel Le Cléac'h, vainqueur du dernier Vendée Globe, l'a remportée deux fois (2004 et 2010). Sans parler de Michel Desjoyeaux, le tout premier en 1992 avec Jacques Caraès, de Roland Jourdain, Jean Le Cam ou encore Alain Gautier.

- Rebondissements -

La course se joue sur des Figaro Bénéteau 2, voiliers monotypes de la classe Figaro. Quand on aspire à être un grand marin, le cursus classique est de faire ses classes en olympisme pour ensuite accéder au circuit Figaro, puis Imoca - celui du Vendée Globe. Et quelques élus pourront atteindre la toute dernière classe, celle des maxi-trimarans Ultim.

Dans ce petit monde de la course au large, les skippers évoluent souvent ensemble. La moitié de la flotte de la transat AG2R s'est même préparée dans un esprit collectif au pôle de Port-la-Forêt.

"On a ressenti sur les derniers entraînements que la tension montait, les gens étaient plus nerveux", raconte Romain Attanasio, en duo avec Pierre Rhimbault (Bretagne CMB Espoir). "L'avantage, c'est que le jour du départ on y est préparé parce qu'on l'a déjà répété quasi en temps réel".

Le vrai départ, ce sera dimanche à 13h00 à Concarneau à destination de l'île de Saint-Barthélémy, soit 3.890 milles (7.205 km) via une marque de passage à La Palma (Les Canaries). Le vainqueur est attendu aux alentours du 12 mai.

"Vingt jours en mer, ce n'est pas rien. On sait qu'on part dans quelque chose de difficile. Une transat, c'est un terrain de jeu qu'on connaît bien, un parcours assez technique. C'est la course longue par excellence, une course de demi-fond. C'est plus une compétition qu'une aventure. Sur une transat, on connaît à peu près la météo sur tout le parcours alors la stratégie prend le pas sur le fun", relève Attanasio, qui participe pour la 5e fois à l'AG2R.

Par expérience, il sait que la première semaine est technique, avec beaucoup de jeu et pas mal de rebondissements. "La semaine la plus longue est presque la dernière. Il commence à faire très chaud, la chaleur est très pénalisante parce qu'on passe beaucoup de temps dehors".

Les tenants du titre, Erwan Tabarly et Thierry Chabagny (Armor Lux ? Gedimat)figurent une nouvelle fois au rang des favoris.

Catégories: Actualités

Meurtre d'une adolescente près de Toulouse: un jeune homme de 19 ans mis en examen

sam, 04/21/2018 - 19:00

Un jeune homme de 19 ans a été mis en examen samedi pour le meurtre et le viol de la jeune Alicia, 14 ans, découverte cachée dans un lit-coffre dans la nuit de jeudi à vendredi à Beauzelle, près de Toulouse, a annoncé samedi le parquet de Toulouse.

Dans son communiqué, le procureur de la République, Pierre-Yves Couilleau, précise que le jeune homme a été mis en examen pour "meurtre précédé, accompagné ou suivi d?un autre crime et de viol commis sur un mineur de 15 ans".

Le jeune homme a été placé en détention provisoire.

Un autre garçon, un mineur âgé d'un peu plus de 17 ans, qui avait lui aussi été placé en garde à vue dans le cadre de cette enquête, "a été mis hors de cause et remis à ses parents", ajoute le communiqué.

Le décès de la jeune fille est "la conséquence d'une asphyxie secondaire à une strangulation et/ou une suffocation", avait expliqué le procureur lors d'un point de presse, vendredi.

Le corps d'Alicia avait été découvert jeudi soir par des gendarmes, chez le jeune homme, dans un lit-coffre, un bâillon dans la bouche et un câble électrique autour du cou.

En arrêt cardio-respiratoire, la jeune fille avait d'abord pu être ranimée. Mais elle était décédée plus tard, à l'hôpital de Purpan.

Alicia avait été autorisée par son père et sa belle-mère à se rendre chez des amis, à Beauzelle.

Mais, à l'heure convenue pour la récupérer, près du domicile du proche où Alicia était censée avoir passé la soirée, la jeune fille ne s'était pas présentée. Inquiets, les parents avaient alerté la gendarmerie.

Ils avaient croisé l'occupant de l'appartement, qui leur avait affirmé qu'Alicia venait de partir, ce dont les parents doutaient.

Une patrouille de la gendarmerie s'était rendu chez le jeune homme où elle avait constaté l'absence d'Alicia.

Mais les gendarmes ont été intrigués par l'attitude du jeune homme qui restait assis sur le lit pendant qu'ils l'interrogeaient. Lorsqu'ils lui avaient demandé de se lever, il s'était enfui immédiatement. Le jeune homme avait été interpellé un peu plus tard à Blagnac, une ville voisine.

Catégories: Actualités

Ligue 1: Marseille répond à Lyon en écrasant Lille 5-1

sam, 04/21/2018 - 18:58

Marseille a répondu à la démonstration de force de Lyon à Dijon vendredi (5-2) en écrasant Lille 5 à 1, samedi, au stade Vélodrome pour ne rien céder à l'OL dans la lutte pour la 3e place de Ligue 1.

L'OM, qualifié pour les demi-finales d'Europa League, a ouvert le score par Thauvin, auteur d'un doublé (12e, 30e) tout comme Mitroglou (35e, 38e) pour mener 4-0 à la pause. Ocampos a conclu le festival olympien (68e), alors que Benzia a joliment sauvé l'honneur des Lillois (54e). L'OM et l'OL comptent 69 points chacun mais les Lyonnais sont 3e grâce à leur meilleure différence de buts.

Catégories: Actualités

Dernier hommage à Barbara Bush à Houston

sam, 04/21/2018 - 18:53

Plus d'un millier de personnes, dont quatre anciens présidents, ont assisté samedi à Houston (Texas) aux obsèques de Barbara Bush, ancienne Première dame des Etats-Unis décédée mardi à l'âge de 92 ans et qui fut le pilier d'une des plus grandes familles politiques du pays.

Elle laisse derrière elle son mari, George H. W. Bush, 93 ans et président de 1989 à 1993, cinq enfants dont George W. Bush président de 2001 à 2009, dix-sept petits-enfants et sept arrière-petits-enfants.

Les anciens couples présidentiels démocrates Barack et Michelle Obama et Bill et Hillary Clinton, assistaient à la cérémonie dans l'église Saint-Martin de Houston, au Texas, retransmise en direct par les grandes chaînes de télévision.

L'actuelle Première dame Melania Trump était aussi présente aux côtés des Obama pour représenter Donald Trump. Celui-ci a souhaité éviter des "perturbations" causées par les mesures de sécurité supplémentaires et par respect pour la famille Bush, selon la Maison Blanche.

Il a toutefois assuré samedi sur Twitter être "en pensées et en prières avec toute la famille Bush".

M. Trump a plusieurs fois critiqué les Bush, qui ne l'avaient pas soutenu alors qu'il était candidat à la présidentielle de 2016.

Souffrante depuis plusieurs années de la thyroïde, la santé de Barbara Bush s'était récemment détériorée. Elle s'est éteinte mardi dans la maison familiale de Houston.

L'ancienne Première dame incarnait la pudeur et l'élégance, par ses manières douces, ses cheveux blancs, son collier de perles et son style très guindé. Elle était également appréciée dans tous les camps politiques.

Barbara Bush avait créé une fondation portant son nom qui lutte contre l'analphabétisme.

Barbara Pierce est née en juin 1925 dans l'Etat de New York. Elle a rencontré George H. W. Bush à 16 ans avant de l'épouser en 1945 et s'installer au Texas, terre d'adoption de la famille Bush.

Son mariage de 73 ans est la plus longue union présidentielle de l'histoire américaine.

L'ancien président républicain et vice-président de Ronald Reagan est atteint de la maladie de Parkinson, ce qui le contraint depuis plusieurs années à se déplacer en fauteuil roulant.

Le convoi funéraire devait ensuite rallier College Station, à 140 km de Houston, où Barbara Bush sera enterrée sur le site de la Bibliothèque présidentielle de son époux.

Catégories: Actualités

BM: un revirement de Washington ouvre la voie à une augmentation de capital

sam, 04/21/2018 - 18:51

Les pays membres de la Banque mondiale s'apprêtaient à approuver samedi une augmentation de capital de l'institution pour financer les pays les plus pauvres, grâce à un revirement des Etats-Unis qui s'étaient jusqu'à présent opposés à cette idée.

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, dont le pays est le principal actionnaire de la Banque mondiale et dont le feu vert est nécessaire pour toute décision, a apporté samedi le soutien de son pays à l'augmentation de capital devant le Comité de développement de la Banque mondiale au dernier jour des réunions de printemps de l'institution et du Fonds monétaire international (FMI) à Washington.

Visiblement satisfait des concessions obtenues qui n'ont pas encore été dévoilées, il a salué cette augmentation, qui pourrait s'élever à 13 milliards de dollars selon la presse, assurant qu'elle "permettra d'orienter les prêts vers les clients les plus pauvres".

En octobre, lors de la réunion annuelle de la banque à Washington, le ministre des Finances américain avait pourtant écarté fermement cette augmentation, exigeant "un changement important dans l'attribution des financements afin de soutenir des pays qui ont le plus besoin de financer leur développement".

Steven Mnuchin s'était alors plaint que la banque ait encore des programmes avec la Chine, la deuxième économie mondiale, estimant qu'elle ne devait plus bénéficier du soutien financier de la Banque mondiale.

L'administration Trump s'était longuement opposée à cette augmentation. "Davantage de capital n'est pas la solution quand le capital existant n'est pas alloué de manière efficace", avait argué M. Mnuchin en octobre.

- Le multilatéralisme "fonctionne" encore

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, dont l'institution finance le développement, plaide depuis plus d'une année pour une augmentation de ses ressources, alors qu'elle est concurrencée par de nouveaux acteurs du développement.

Pour sa part, le vice-ministre des Finances chinois Guangyao Zhu s'est également félicité de cette augmentation. "Des fondements solides sont une garantie importante pour que la Banque mondiale (...) atteigne ses propres objectifs de développement", a-t-il expliqué devant le Comité de développement, qui doit approuver formellement l'augmentation dans l'après-midi.

"Cette augmentation de capital est une mesure fondamentale pour que la Banque mondiale devienne plus grande, mais aussi une décision concrète de soutien au multilatéralisme", a-t-il réagi, dans une allusion à peine voilée aux tensions commerciales actuelles entre Washington et Pékin.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a également salué cette décision: "Cela prouve que, au moins sur certains aspects, l'approche multilatérale fonctionne", a-t-il affirmé, en référence à l'unilatéralisme américain sur les sujets commerciaux.

Avec cette augmentation de capital, la France demande à la Banque mondiale "une plus grande implication dans les projets de lutte contre les changements climatiques" et un soutien aux pays les plus pauvres, notamment dans la région du Sahel.

Pendant l'année fiscale 2016-2017, qui s'est terminée en juin, les prêts de la Banque mondiale ont atteint 58,8 milliards de dollars. L'année précédente, ils s'étaient élevés à 61,3 milliards.

Catégories: Actualités

L'Arabie saoudite mise sur le secteur du divertissement et du cinéma en particulier

sam, 04/21/2018 - 18:51
La projection publique, cette semaine, d’un film en Arabie saoudite, est une première depuis trente-cinq ans. Elle annonce la volonté du nouveau Prince héritier de développer une industrie du divertissement très lucrative.
Catégories: Actualités

Rugby: le Leinster qualifié en force en finale de Coupe d'Europe

sam, 04/21/2018 - 18:49

Le Leinster s'est qualifié samedi pour la finale de la Coupe d'Europe, après une démonstration à Dublin face aux Scarlets (38-16), laissant une énorme impression de puissance et de solidité.

Forts de leur dizaine d'internationaux irlandais (dont Healy, Furlong, James Ryan, Leavy, Sexton, Ringrose, Kearney, etc.), les Dublinois étaient les grands favoris, à domicile un mois après le Grand Chelem irlandais: ils ont joué comme tels.

A l'Aviva Stadium, à quelques centaines de mètres de son habituel RDS Arena, le Leinster n'a pas fait dans le détail. Vagues après vagues, les Irlandais ont submergé les Gallois, pour conserver leur 100% de victoires cette saison dans la compétition et franchir le cap des demies, ce qu'ils n'avaient pas réussi à accomplir la saison passée, battus par Clermont à Lyon.

Privés de Jonathan Davies et Liam Williams, les Scarlets, champion en titre du Pro14, n'ont existé que sporadiquement pendant une demi-heure avant de couler.

Après seulement dix minutes, les Irlandais aplatissaient leur premier essai. Patchell, d'un énorme retour, empêchait McFadden de marquer après une superbe action en première main sur une touche du côté opposé. L'arrière gallois ne faisait toutefois que retarder l'échéance puisque James Ryan s'effondrait dans l'en-but sur le ruck suivant (9, 7-3).

Alternant entre jeu en puissance et accélérations des lignes arrières, le Leinster mettait ensuite la province de Llanelli au supplice.

Après plusieurs mêlées à cinq mètres, Healy finissait par franchir en force la ligne aux pieds des poteaux (26, 17-6).

Les Irlandais prenaient ensuite le large juste avant la mi-temps grâce à une superbe action conclue par une longue passe sautée de Ringrose pour McFadden (39, 24-9).

Avec autant d'avance, le Leinster fermait un peu plus le jeu en seconde période, s'offrant toutefois un essai, encore tout en puissance de Fardy (49, 31-9).

Et puis, Sexton a parachevé le travail de ses avants d'un petit crochet intérieur pour le cinquième essai irlandais, avant de s'offrir un 100% au pied sur la transformation (59, 38-9).

Que ce soit le Racing 92 ou le Munster, qui s'affrontent dimanche dans l'autre demi-finale, les adversaires en finale le 12 mai à Bilbao sont prévenus: pour avoir une chance d'exister, il faudra d'abord résister à la puissance du Leinster.

Catégories: Actualités

Des militants d'extrême droite bloquent un col des Alpes, lieu de passage de migrants

sam, 04/21/2018 - 18:40

Adeptes des actions spectaculaires, des militants de Génération Identitaire ont investi samedi un col des Hautes-Alpes emprunté par les migrants cherchant à passer d'Italie en France, suscitant l'indignation d'une partie de la gauche.

En matinée, une centaine de militants d'extrême-droite ont pris position au col de l'Echelle, culminant à 1.762 mètres à six kilomètres de la frontière italienne.

L'endroit est devenu un "point stratégique de passage des clandestins" depuis plusieurs mois. Génération Identitaire entend "veiller à ce qu'aucun (d'entre eux) ne puisse rentrer en France", a expliqué à l'AFP un porte-parole, Romain Espino.

Ce dernier dénonce "un manque de courage des pouvoirs publics" car "avec un petit peu de volonté, on peut contrôler l'immigration et les frontières".

Le groupe de militants, qui réclame "le blocage définitif" de ce col, compte majoritairement des Français, mais aussi des Italiens, Hongrois, Danois, Autrichiens, Anglais et Allemands.

Après avoir gravi en raquettes le col enneigé, ils ont matérialisé une "frontière symbolique" avec du grillage de chantier pour "notifier" aux migrants "que la frontière est fermée et qu'ils doivent rentrer chez eux".

Une banderole géante, déployée à flanc de montagne, relaie ce message en anglais. Et si certains migrants devaient passer outre, "nous appellerions la gendarmerie (...). La justice fera après son travail", a assuré Romain Espino.

Deux hélicoptères affrétés par GI survolaient le site samedi à la mi-journée. Des drones devaient suivre, ainsi qu'un avion biplace dimanche.

Pour M. Espino, il s'agit d'"expliquer aux migrants éventuels que ce qui n'est pas humain, c'est de faire croire à ces gens qui traversent la Méditerranée ou les Alpes enneigées que ces parcours ne présentent aucun risque. C'est faux".

"Ils ne vont pas trouver l'Eldorado, c'est immoral. Ceux qui en payent les frais, ce sont les Français", a-t-il ajouté.

- Les services de l'Etat "pleinement mobilisés" -

Cette opération a fait réagir sur les bancs de la gauche, dans l'hémicycle de l'Assemblée, en plein débat prolongé sur le projet de loi asile-immigration.

Le chef de file des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a fustigé la "petite bande d'une centaine de personnes", des "amis de Madame Le Pen", qui "prétend régler le problème de la frontière" et "repousser dans la neige de pauvres gens qui s'y trouvent".

Ce à quoi, Gilbert Collard (FN) a vertement répliqué, accusant M. Mélenchon de "planer".

La ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault, a assuré que "les services de l'Etat (étaient) pleinement mobilisés pour assurer l'ordre public au col de l'Echelle". Sur place, aucune force de l'ordre n'était visible samedi après-midi.

Depuis un an, les Hautes-Alpes connaissent un afflux exponentiel de migrants, essentiellement d'Afrique de l'Ouest. Selon la préfecture, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l'Italie en 2016 et 1.900 en 2017.

Reconnaissant que la pression migratoire reste "forte" à la frontière franco-italienne, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, s'est inquiété vendredi soir à l'Assemblée de la poursuite de la coopération franco-italienne avec la montée des populismes en Europe.

"En 2017, 50.000 non-admissions ont été prononcées à cette frontière. Parce que cette pression reste forte, nous avons décidé de renouveler les contrôles aux frontières pour six mois", a-t-il dit.

Fondé en 2012, Génération identitaire (GI) avait affrété en juillet 2017 le navire C-Star dans le cadre de sa campagne "Defend Europe" en Méditerranée, pour dissuader les ONG de secourir les migrants en mer. Arrivée le 5 août au large de la Libye, l'opération avait pris fin le 17 août.

Le mouvement privilégie des actions au fort retentissement médiatique, comme la construction d'un mur devant un futur centre d'accueil pour demandeurs d'asile à Montpellier en septembre 2016 ou encore, à l'hiver 2013, des maraudes pour venir en aide aux sans-abris, destinées uniquement aux "Français de souche".

Le coût de l'opération "Alpes Defend Europe" est estimé au minimum à 30.000 euros par les organisateurs, financé "sur fonds propres des militants, avec des parrains et des donateurs".

Catégories: Actualités

GP des Amériques: Iannone en tête, Zarco relancé aux essais 3 de MotoGP

sam, 04/21/2018 - 18:32

L'Italien Andrea Iannone (Suzuki), a signé le meilleur chrono à l'issue des trois premières séances d'essais libres, disputées vendredi et samedi à Austin (Texas), du Grand Prix des Amériques, catégorie MotoGP.

Marquez (Honda), sans rival sur le Circuit des Amériques depuis 2013 avec cinq victoires et cinq pole positions de suite, a été le plus rapide samedi mais a échoué à 9/1000e de seconde du temps de référence établi la veille par Iannone (2:04.599).

Les qualifications programmées à 14h10 locales (20h10 françaises, 18h10 GMT) pourraient, selon les prévisions météo, se disputer sous la pluie.

Les deux pilotes officiels Yamaha, l'Espagnol Maverick Vinales et l'Italien Valentino Rossi, ont conservé leurs 3e et 4e places acquises vendredi.

Le grand bénéficiaire de cette séance est le Français Johann Zarco: en difficultés la veille (13e), le pilote de l'écurie Yahama Tech3 a résolu ses problèmes mécaniques et bondi à la 5e place (2:05.025) avec le 2e chrono de la séance.

Le leader du Championnat du monde, le Britannique Cal Crutchlow (LCR Honda), a rétrogradé d'une position (6e), tandis que l'Espagnol Dani Pedrosa (Honda), opéré du poignet droit la semaine dernière, a arraché la 10e place, la dernière qualificative pour la Q2.

Classement combiné des trois premières séances d'essais libres, catégorie MotoGP:

1. Andrea Iannone (ITA/Suzuki) 2:04.599

2. Marc Marquez (ESP/Honda) à 0.009

3. Maverick Vinales (ESP/Yamaha) à 0.264

4. Valentino Rossi (ITA/Yamaha) à 0.359

5. Johann Zarco (FRA/Yamaha Tech3) à 0.426

6. Cal Crutchlow (GBR/LCR Honda) à 0.489

7. Alex Rins (ESP/Suzuki) à 0.853

8. Andrea Dovizioso (ITA/Ducati) à 0.871

9. Jorge Lorenzo (ESP/Ducati) à 0.888

10. Dani Pedrosa (ESP/Honda) à 0.905

...

NDLR: 24 pilotes classés. Record du circuit: 2:02.135 (Marc Marquez en 2015), record du tour en course: 2:03.575 (Marc Marquez en 2014).

Catégories: Actualités

Syrie: des experts finalement sur le site d'une attaque chimique présumée

sam, 04/21/2018 - 18:32

Des enquêteurs internationaux ont finalement pu se rendre samedi dans la ville syrienne de Douma et y prélever des échantillons, deux semaines après une attaque chimique présumée à l'origine de frappes militaires occidentales contre le régime syrien.

L'attaque présumée aux gaz toxiques, qui a fait au moins 40 morts à Douma le 7 avril selon des secouristes, est au coeur d'affrontements diplomatiques tendus entre grandes puissances, Washington et Moscou en tête.

Le régime syrien, qui a mené une campagne militaire meurtrière pour reprendre cette ville aux rebelles mais nie avoir eu recours à des armes chimiques, avait réclamé une enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Mais depuis leur arrivée il y a une semaine à Damas, les experts de cette organisation basée à La Haye n'avaient pas pu se rendre à Douma, ex-fief rebelle aux portes de la capitale.

Moscou, allié indéfectible du président syrien Bachar al-Assad, avait évoqué des questions de sécurité, même si à deux reprises des journalistes ont été escortés par le régime à Douma sans rencontrer de problème.

Les Occidentaux, Washington en tête, ont accusé la Russie et Bachar al-Assad d'entraver les investigations pour faire disparaître les preuves.

L'OIAC a finalement annoncé samedi que ses enquêteurs ont pu "prélever des échantillons" à Douma. L'organisation "va étudier les prochaines étapes, y compris une autre possible visite à Douma".

L'OIAC a pour mandat de déterminer un éventuel recours à des armes chimiques, mais non d'en identifier les auteurs.

Moscou avait dévoilé un peu plus tôt cette visite de terrain, disant attendre "l'enquête la plus impartiale possible", selon le ministère des Affaires étrangères.

- "Échantillons" -

Une semaine jour pour jour après le drame de Douma, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni avaient bombardé des installations militaires du régime syrien servant, selon eux, à la production et au stockage d'armes chimiques.

Ces frappes contre le régime étaient d'une ampleur sans précédent depuis le début de la guerre en Syrie, en 2011.

Alors que les enquêteurs de l'OIAC étaient bloqués à Damas, les Etats-Unis ont estimé que les Russes pourraient avoir "altéré" le lieu de l'attaque présumée, tandis que la France a jugé "très probable" la disparition de "preuves" et autres "éléments essentiels".

Une équipe de sécurité de l'ONU menant une mission de reconnaissance à Douma, aujourd'hui sous contrôle du régime, avait essuyé des tirs mardi.

Deux semaines après la date de l'attaque présumée, la tâche qui attend les enquêteurs est ardue.

Ils tenteront de recueillir des "échantillons chimiques, environnementaux et biomédicaux", d'interroger des victimes, des témoins, des personnels médicaux et peuvent même participer à des autopsies, explique l'OIAC. Ils chercheront aussi des preuves montrant si le site a été altéré, selon des experts.

"Des échantillons d'autopsie, s'ils sont disponibles, peuvent fournir des preuves inestimables: des agents neurotoxiques peuvent être trouvés sur de nombreux organes", assure à l'AFP Alastair Hay, professeur de toxicologie environnementale à l'université de Leeds.

Les premières accusations faisaient état d'une utilisation de gaz de chlore, voire du sarin, un agent neurotoxique plus puissant.

Deux semaines après les faits, les experts chercheront notamment des "formes dégradées" de ces gaz. Si le chlore est difficile à détecter après un certain délai, les traces de sarin peuvent être retrouvées durant des semaines.

Les échantillons seront analysés dans des laboratoires spécialisés et les résultats pourraient tomber dans deux semaines, selon des experts.

- Réduit jihadiste -

Au lendemain de l'attaque chimique présumée de Douma, alors tenue par le groupe rebelle Jaich al-Islam, les insurgés avaient finalement accepté un accord d'évacuation.

Après les départs de milliers de combattants et de civils, transférés vers le nord syrien, le régime avait annoncé le 14 avril la reconquête totale de la Ghouta orientale, au terme d'une offensive qui a causé la mort de 1.700 civils.

Une nouvelle victoire fracassante pour le pouvoir de Bachar al-Assad, qui contrôle désormais plus de la moitié de la Syrie, sept ans après le début d'un conflit ayant fait plus de 350.000 morts.

La guerre qui a éclaté après la répression dans le sang par le pouvoir de manifestations pacifiques en faveur de réformes démocratiques s'est complexifiée au fils des ans impliquant des puissances étrangères mais aussi des groupes jihadistes.

Pour consolider son emprise sur Damas, centre névralgique de son pouvoir, le régime s'attaque aujourd'hui aux dernières poches jihadistes dans la périphérie sud de la capitale, où le groupe Etat islamique (EI) maintient une présence.

Samedi, le régime pilonnait les bastions de l'EI du quartier de Hajar al-Aswad et du camp palestinien de Yarmouk, selon les médias étatiques.

La reconquête de ces zones permettraient à Bachar al-Assad de contrôler l'ensemble de la capitale et de ses environs pour la première fois depuis 2012.

burx-tgg/sva/iw

Catégories: Actualités

Un professeur et membre du Hamas assassiné à Kuala Lumpur

sam, 04/21/2018 - 18:30

Un professeur palestinien et membre du Hamas a été assassiné samedi à Kuala Lumpur en Malaisie, a annoncé le mouvement islamiste à Gaza, la famille de la victime accusant le Mossad israélien.

Fadi el-Batch, 35 ans, a été tué par balles par deux suspects probablement liés à des services de renseignement étrangers en se rendant à une mosquée pour la prière de l'aube, selon les autorités malaisiennes.

M. Batch était "un ingénieur électrique et un expert dans la fabrication de roquettes", a affirmé le ministre malaisien de l'Intérieur Ahmad Zahid Hamidi, cité par l'agence de presse officielle Bernama.

"Il était probablement devenu un élément gênant pour un pays hostile à la Palestine", a-t-il ajouté, précisant que le professeur devait se rendre samedi en Turquie pour participer à une conférence internationale.

Selon le ministre, la police malaisienne fera appel à Interpol pour retrouver les suspects, probablement de nationalités européennes.

Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a affirmé que le chercheur dans le domaine de l'énergie faisait partie de ses membres. Il n'a pas pointé du doigt des responsables, alors qu'il accuse souvent immédiatement Israël, son ennemi juré, de tels assassinats.

Mais la famille el-Batch, a elle aussitôt accusé le Mossad, le service de renseignement israélien, dans un communiqué. Elle a appelé les autorités malaisiennes "à retrouver les suspects avant qu'ils ne prennent la fuite" et à faciliter le transfert de sa dépouille à Jabaliya, dans la bande de Gaza, afin qu'il y soit inhumé.

Interrogé par l'AFP, un responsable gouvernemental israélien, qui a requis l'anonymat, n'a souhaité faire aucun commentaire.

- "Il était la cible" -

A Kuala Lumpur, la police avait annoncé tôt le matin la mort du Palestinien, tué par deux hommes armés circulant à moto.

"L'un des deux suspects a tiré 10 balles, dont quatre ont atteint la tête et le corps du professeur qui est mort sur le coup", a précisé le chef de la police, Datuk Seri Mazlan Lazim, cité par l'agence Bernama.

Le professeur était également un imam à la mosquée près de son lieu de résidence et était marié et père de trois enfants, a-t-il ajouté.

Selon des images enregistrées par des caméras de vidéo-surveillance, les deux assaillants ont attendu pendant vingt minutes avant qu'il ne sorte de chez lui.

"Il était la cible", a indiqué le chef de la police malaisienne en soulignant que la police allait s'employer à identifier les suspects.

Le représentant de l'Autorité palestinienne à Kuala Lumpur, Anwar al-Agha, a déclaré à l'AFP que Fadi al-Batch vivait en Malaisie depuis 10 ans, et confirmé qu'il était membre du Hamas.

A la question de savoir si le Mossad pouvait être tenu pour responsable de ce meurtre, il a répondu: "Je ne peux pas faire de commentaire à ce sujet. Nous devons attendre les résultats de l'enquête officielle".

Catégories: Actualités

Tennis: Nishikori rejoint Nadal en finale du tournoi de Monte-Carlo

sam, 04/21/2018 - 18:29

Le Japonais Kei Nishikori a rejoint le N.1 mondial Rafael Nadal en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo en venant à bout de l'Allemand Alexander Zverev, N.4 mondial, en trois sets (3-6, 6-3, 6-4) samedi.

Nishikori, ex-N.4 mondial descendu au 36e rang, aura fort à faire pour empêcher Nadal de remporter son onzième titre sur le Rocher dimanche. Il vit en tout cas sa plus belle semaine depuis son retour sur le circuit principal il y a deux mois, après une blessure au poignet droit qui l'a contraint à remiser sa raquette pendant cinq mois, entre août et fin janvier.

Le Japonais, déjà assuré de revenir aux portes du top 20 lundi, disputera la quatrième finale de sa carrière en Masters 1000. Les trois premières, à Madrid en 2014, puis à Miami et au Canada en 2016, ne lui ont pas souri.

Catégories: Actualités

Asile: l'Assemblée vote le doublement de la durée de rétention à 90 jours

sam, 04/21/2018 - 18:24

L'Assemblée a donné son feu vert samedi à une augmentation de la durée maximale de séjour en centre de rétention des étrangers en attente de leur expulsion, une des mesures les plus contestées du projet de loi asile et immigration.

Cet article phare du texte porté par Gérard Collomb, qui prévoit que la durée maximale de rétention va passer de 45 à 90 jours, a été adopté par 77 voix contre 31, avec 46 abstentions, malgré les vives critiques de la gauche.

Catégories: Actualités

Syrie : des échantillons prélevés par l'OIAC sur le site l'attaque chimique présumée à Douma

sam, 04/21/2018 - 18:21
Une délégation de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a eu accès samedi au site de l'attaque présumée chimique du 7 avril 2018 à Douma.
Catégories: Actualités

Des militants d'extrême droite bloquent un col des Alpes, lieu de passage de migrants

sam, 04/21/2018 - 18:20

Adeptes des actions spectaculaires, des militants de Génération Identitaire ont investi samedi un col des Hautes-Alpes emprunté par les migrants cherchant à passer d'Italie en France, suscitant l'indignation d'une partie de la gauche.

En matinée, une centaine de militants d'extrême-droite ont pris position au col de l'Echelle, culminant à 1.762 mètres à six kilomètres de la frontière italienne.

L'endroit est devenu un "point stratégique de passage des clandestins" depuis plusieurs mois. Génération Identitaire entend "veiller à ce qu'aucun (d'entre eux) ne puisse rentrer en France", a expliqué à l'AFP un porte-parole, Romain Espino.

Ce dernier dénonce "un manque de courage des pouvoirs publics" car "avec un petit peu de volonté, on peut contrôler l'immigration et les frontières".

Le groupe de militants, qui réclame "le blocage définitif" de ce col, compte majoritairement des Français, mais aussi des Italiens, Hongrois, Danois, Autrichiens, Anglais et Allemands.

Après avoir gravi en raquettes le col enneigé, ils ont matérialisé une "frontière symbolique" avec du grillage de chantier pour "notifier" aux migrants "que la frontière est fermée et qu'ils doivent rentrer chez eux".

Une banderole géante, déployée à flanc de montagne, relaie ce message en anglais. Et si certains migrants devaient passer outre, "nous appellerions la gendarmerie (...). La justice fera après son travail", a assuré Romain Espino.

Deux hélicoptères affrétés par GI survolaient le site samedi à la mi-journée. Des drones devaient suivre, ainsi qu'un avion biplace dimanche.

Pour M. Espino, il s'agit d'"expliquer aux migrants éventuels que ce qui n'est pas humain, c'est de faire croire à ces gens qui traversent la Méditerranée ou les Alpes enneigées que ces parcours ne présentent aucun risque. C'est faux".

"Ils ne vont pas trouver l'Eldorado, c'est immoral. Ceux qui en payent les frais, ce sont les Français", a-t-il ajouté.

- Les services de l'Etat "pleinement mobilisés" -

Cette opération a fait réagir sur les bancs de la gauche, dans l'hémicycle de l'Assemblée, en plein débat prolongé sur le projet de loi asile-immigration.

Le chef de file des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a fustigé la "petite bande d'une centaine de personnes", des "amis de Madame Le Pen", qui "prétend régler le problème de la frontière" et "repousser dans la neige de pauvres gens qui s'y trouvent".

Ce à quoi, Gilbert Collard (FN) a vertement répliqué, accusant M. Mélenchon de "planer".

La ministre auprès du ministre de l'Intérieur, Jacqueline Gourault, a assuré que "les services de l'Etat (étaient) pleinement mobilisés pour assurer l'ordre public au col de l'Echelle". Sur place, aucune force de l'ordre n'était visible samedi après-midi.

Depuis un an, les Hautes-Alpes connaissent un afflux exponentiel de migrants, essentiellement d'Afrique de l'Ouest. Selon la préfecture, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l'Italie en 2016 et 1.900 en 2017.

Reconnaissant que la pression migratoire reste "forte" à la frontière franco-italienne, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, s'est inquiété vendredi soir à l'Assemblée de la poursuite de la coopération franco-italienne avec la montée des populismes en Europe.

"En 2017, 50.000 non-admissions ont été prononcées à cette frontière. Parce que cette pression reste forte, nous avons décidé de renouveler les contrôles aux frontières pour six mois", a-t-il dit.

Fondé en 2012, Génération identitaire (GI) avait affrété en juillet 2017 le navire C-Star dans le cadre de sa campagne "Defend Europe" en Méditerranée, pour dissuader les ONG de secourir les migrants en mer. Arrivée le 5 août au large de la Libye, l'opération avait pris fin le 17 août.

Le mouvement privilégie des actions au fort retentissement médiatique, comme la construction d'un mur devant un futur centre d'accueil pour demandeurs d'asile à Montpellier en septembre 2016 ou encore, à l'hiver 2013, des maraudes pour venir en aide aux sans-abris, destinées uniquement aux "Français de souche".

Le coût de l'opération "Alpes Defend Europe" est estimé au minimum à 30.000 euros par les organisateurs, financé "sur fonds propres des militants, avec des parrains et des donateurs".

Catégories: Actualités

Rugby: Marc Andreu vit ses derniers matches avec le Racing 92

sam, 04/21/2018 - 18:08

A 32 ans, Marc Andreu vit ses derniers matches avec le Racing 92 et ses entraîneurs Laurent Travers et Laurent Labit dont il est très proche. Un véritable déclic pour l'ailier, plus efficace que jamais à l'heure d'affronter dimanche le Munster en demi-finales de Coupe d'Europe.

"En ce moment, rien ne peut perturber cette petite étoile au-dessus de ma tête." Avec 9 essais en 10 titularisations cette saison, dont un décisif lors du quart de finale continental remporté à Clermont (28-17), l'ailier de poche (1,70 m pour 80 kg) affiche une "forme olympique" après une saison 2016-2017 discrète (10 matches, 3 essais) ponctuée d'une blessure au bras.

"Il y a des moments dans ta carrière où tu sens que rien ne peut t'arriver", a-t-il confié mercredi lors d'un entretien à l'AFP. La maturité, l'expérience? Oui, mais surtout l'air du départ pour l'ex-international (7 sélections entre 2010 et 2013) qui a appris en début de saison des bouches de "Lolo" (Labit) et Toto (Travers) qu'il ne serait pas conservé.

"Je voulais le savoir très tôt pour pouvoir me retourner, préparer ma reconversion si je ne trouvais pas de club. Au moment où ils me l'ont annoncé, je ne jouais pas trop, j'étais un petit peu moins performant et de ce fait ils ne m'ont pas gardé. Ils prévoient un groupe sur quelques années, je ne faisais pas partie de ces plans", estime Andreu, handicapé par son manque de polyvalence vis-à-vis de Virimi Vakatawa, Joe Rokocoko, Juan Imhoff, Louis Dupichot ou la recrue Simon Zebo.

Un mal pour un bien. "Cela m'a donné envie de mieux faire, mieux travailler. J'ai préparé ma reconversion avec des projets professionnels à côté (il prépare une application de rugby, NDLR). J'ai réussi à me retourner, je suis complètement libéré au niveau de mon rugby", explique le trois-quarts.

- Le chouchou de ses messieurs -

"Lolo" et "Toto" peuvent-ils encore changer d'avis? "Ce n'est pas parce que tu fais de bonnes performances que ça va changer quelque chose pour le futur. Cela change quelque chose pour le présent: j'ai la chance de pouvoir jouer un peu plus et j'ai envie de bien finir avec eux", balaye Andreu.

Le présent, c'est un rêve de doublé Top 14-Coupe d'Europe pour le club. Le second trophée fait particulièrement saliver Andreu, déjà champion de France deux fois avec Castres (2013) et le Racing (2016).

Les deux fois, c'était avec les deux Laurent, qu'Andreu a suivi dans les Hauts-de-Seine en 2013, imité en 2014 par Brice Dulin et Antonie Claassen, en 2015 par Rémi Tales. Il voit donc le terme de neuf ans de collaboration avec le duo d'entraîneurs, qui l'avait fait venir à son arrivée dans le Tarn en 2009.

"Cela fait bizarre, quand tu as travaillé presque dix ans avec eux. Je pense que je les ai plus vus que mes parents. On a créé une relation très particulière," dit Andreu. "C'est le joueur auquel je suis le plus attaché", dit ouvertement Labit.

"Je le savais", répond l'ex-Castrais en plaisantant. "On me dit tout le temps que je suis le chouchou, même si dans le travail, il n'y a pas de chouchou. T'es bon, tu joues, t'es pas bon, tu joues pas."

- Boucler la boucle à Toulon -

Cette proximité n'est pas toujours un avantage. "C'est dur parce que quand une personne te connaît par coeur, elle attend encore plus de choses de toi".

Andreu a-t-il parfois regretté d'avoir choisi le club où la concurrence est féroce? "L'herbe n'est jamais plus verte ailleurs. Je me suis toujours dit que si j'étais là, c'est que j'avais ma place."

Andreu espère que l'herbe sera verte à Toulon, le club de ses débuts (2005-2009) qui doit compenser la retraite de Vincent Clerc et le départ de Semi Radradra à Bordeaux.

Pour boucler la boucle, le président toulonnais Mourad Boudjellal doit encore officialiser la chose. "C'est un secret de polichinelle", reconnaît Andreu. Mais même s'il attend toujours son contrat, l'ailier est plus serein que jamais.

Catégories: Actualités

L’organisation des débats sur la loi asile immigration sous le feu des critiques des oppositions

sam, 04/21/2018 - 18:08
Dans l'opposition, des voix s'élèvent pour dénoncer une organisation des débats à l'Assemblée nationale assez peu à la hauteur des enjeux du projet de loi asile et immigration porté par Gérard Collomb.
Catégories: Actualités

Artistes et fans rendent hommage au DJ suédois Avicii, décédé à 28 ans

sam, 04/21/2018 - 18:06

Des milliers de personnes, musiciens et fans, ont rendu hommage samedi à Stockholm au prodige suédois Avicii, un des DJs les plus célèbres de la scène électro, au lendemain de sa mort à l'âge de 28 ans à Oman.

Considéré comme l'un des meilleurs DJs au monde, Tim Bergling, de son vrai nom, a été retrouvé sans vie vendredi à Mascate, la capitale du sultanat d'Oman, où il se trouvait depuis quelques jours en vacances avec des amis.

Une source policière omanaise a déclaré à l'AFP qu'"n'y a aucune piste criminelle retenue" pour le décès de la star. La police de ce pays du Golfe a "toutes les informations sur la mort" du DJ de 28 ans, mais "refuse de les rendre publiques pour des raisons de confidentialité" à la demande de la famille, a poursuivi cette source sous couvert d'anonymat.

De Madonna à David Guetta, les messages d'artistes et d'anonymes ont afflué sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire du jeune Suédois et sa contribution à la "House" dont il était un des représentants les plus écoutés.

A l'initiative du DJ/producteur Sebastian Ingrosso et du collectif Swedish House Mafia, plusieurs milliers de personnes, souvent jeunes, se sont rassemblées samedi après-midi sur la place Sergels Torg, dans le centre de la capitale suédoise, où étaient diffusés en boucle ses titres les plus populaires.

"C'était un Mozart moderne", s'est avancé, ému, Chris Koskela, 61 ans. "Un des plus grands artistes que la Suède ait connus, au niveau de Madonna ou de David Bowie", a indiqué à l'AFP ce professeur de langues alors que la foule, souvent jeune, dansait sur "Wake me up" ou "Levels".

"Je ne trouve pas de mots. Nous étions des gamins de Suède avec des rêves et Tim nous a inspirés comme il a inspiré des millions d'autres", a tweeté Sebastian Ingrosso.

Dans la nuit de vendredi à samedi, les clubs de Stockholm ont observé une minute de silence et l'Ericsson Globe, une des plus grandes arènes de Stockholm qu'il avait remplie trois soirs de suite en 2014, a projeté son nom sur sa façade.

A l'époque, rappelle la journaliste spécialisée Annah Björk, responsable de la critique musicale au journal Svenska Dagbladet, Avicii suscitait "l'incompréhension absolue des adultes qui ne voyaient pas comment un type seul poussant des boutons sur son ordinateur pouvait attirer des foules dans le monde entier".

- Problèmes de santé -

Avicii était notamment connu du grand public pour son tube "Wake Me Up" avec le chanteur Aloe Blacc en 2013.

Le Suédois s'est hissé à deux reprises à la troisième place du classement des meilleurs DJs du monde, en 2012 et 2013, selon "DJ Magazine", la référence en la matière. Et d'après le magazine Forbes, il avait engrangé 90 millions de dollars (73 millions d'euros) entre 2012 et 2016.

Sur Spotify, ses titres affichent près de 600 millions d'écoutes.

"Tellement triste... Tellement tragique", a commenté la reine de la pop Madonna sur Instagram.

Pour la star française David Guetta, "le monde a perdu un musicien incroyablement talentueux" et Wyclef Jean, qui avait travaillé avec lui en 2016, a dit pleurer "un petit frère".

Au cours de ces dernières années, le Suédois n'avait pas fait mystère de ses problèmes de santé, comme sa pancréatite, due à une consommation excessive d'alcool. Il avait annoncé en 2016 qu'il se rangeait des platines et ne mixerait plus sur scène.

Fils de l'actrice populaire suédoise Anki Lidén, Avicii avait sorti ses premiers titres en 2010 avant de connaître une ascension fulgurante.

Son tube "Levels", sorti en 2011 et construit notamment autour d'un sample de la chanteuse de soul américaine Etta James, lui a notamment valu deux nominations aux Grammys.

Son nom de scène venait du mot sanskrit désignant un des cercles de l'enfer bouddhiste, auquel il a rajouté un "i" pour des raisons stylistiques.

Il avait publié le 17 avril un tweet: "Merci pour la nomination" de son nouvel EP (extended play) "Avicii(01)" aux Billboard Awards.

Catégories: Actualités

Pages