France 24 - L'info en continu

S'abonner à flux France 24 - L'info en continu France 24 - L'info en continu
Mis à jour : il y a 59 min 15 sec

Les duels de France/Afrique du Sud: Vermeulen face à Picamoles, retour contre rachat

ven, 11/17/2017 - 17:05

L'"opération rachat" du troisième ligne centre du XV de France Louis Picamoles, décevant face aux All Blacks samedi dernier (18-38), passe par un duel alléchant face à son vis-à-vis Duane Vermeulen, de retour avec l'Afrique du Sud samedi (21h00) lors du test-match au Stade de France.

. Picamoles-Vermeulen, choc plein axe

Un duels de trentenaires attend les deux N.8 Louis Picamoles et Duane Vermeulen, nés en 1986, à l'expérience comparable mais dans une situation bien différente vis-à-vis de leur sélection.

Le Montpelliérain (66 sél.), indiscutable chez les Bleus depuis plusieurs saisons, a déçu face à la Nouvelle-Zélande et doit regagner son statut de leader qui fait avancer son équipe.

Le Toulonnais (37 sél.), blessé lors de la dernière phase finale du Top 14, n'a lui repris que fin octobre (2 matches) et vient d'être rappelé par Allister Coetzee pour remplacer Pieter-Steph du Toit. Il n'a donc rien à perdre mais peut craindre un manque de rythme.

Vermeulen est "un joueur pétri de qualités, un sacré colosse, je m'en aperçois tous les jours à Toulon", a estimé vendredi le capitaine français Guilhem Guirado. "Il vient densifier cette troisième ligne qui est assez costaude. On sait qu'ils vont vouloir marquer le milieu du terrain avec cette ligne-là", a ajouté le talonneur.

"Les Sud-Africains vont vouloir densifier et nous prendre dans l'axe", a encore distillé Guirado, pour lequel il ne s'agira pas seulement de relever le défi physique: "Contre les Néo-Zélandais, on a été combattifs mais ils ont été d'une efficacité et d'un pragmatisme à la hauteur de leur équipe. On ne peut pas se baser que sur cela".

. Gabrillagues-Etzebeth, deux poids deux mesures

Sur le simple plan des mensurations, Gabrillagues, avec ses 199 cm et ses 119 kg, n'a pas grand-chose à envier au géant des Stormers (204 cm, 118 kg). Sauf qu'à 24 ans, le joueur du Stade Français est, en termes d'expérience, à des années-lumières du capitaine sud-africain, de deux ans son aîné mais qui compte 64 sélections - dont 61 titularisations - depuis 2012.

Le Parisien, lui, a fait ses débuts internationaux samedi face aux All Blacks et n'a, malgré une bonne activité en défense, pas échappé au naufrage collectif en première période (5-31, 18-38 score final).

Ce face à face, comme celui entre les piliers Rabah Slimani (178 cm pour 115 kg), en souffrance en première période face aux Néo-Zélandais, et Tendai Mtawarira, alias "The Beast" (183 cm pour 117 kg), symbolise l'esprit du test, résumé en un mot par le sélectionneur français Guy Novès: physique.

"Cela fait des années que les Boks jouent avec des joueurs aux dimensions athlétiques impressionnantes, et c'est toujours le cas aujourd'hui", a indiqué le Toulousain en soulignant cependant leur évolution.

"Ils ont rajouté à leur panel de forces du dynamisme, avec une volonté d'écarter beaucoup plus souvent les ballons, du moins de jouer beaucoup plus souvent les ballons, mais toujours en se reposant sur une réelle volonté d'avancer", estime Novès. Les Bleus s'en étaient rendu compte en juin, encaissant trois lourdes défaites.

. Dupont-Cronje, cuvée 2017

L'effort des Springboks, synthétise Novès, consiste à "avancer en mêlée, dans les rucks, sur la ligne d'avantage. Quand ils rentrent dans l'intervalle, il y a toujours cette volonté de détruire volontairement l'adversaire avant de profiter des ballons à jouer".

Le coeur de la bataille pourrait donc se situer autour du demi de mêlée. Cela tombe bien, Antoine Dupont a été le meilleur élément français face aux All Blacks.

Autre bonne nouvelle: le jeune Toulousain (21 ans depuis mercredi), titulaire pour la première fois samedi dernier pour sa 4e sélection, ne rendra pas beaucoup de capes à son vis-à-vis Ross Cronje (28 ans, 7 sél.), révélé en juin face au XV de France.

Catégories: Actualités

Zimbabwe : qui veut la chute de la maison Mugabe ?

ven, 11/17/2017 - 17:04
Depuis l'intervention de l’armée et la mise en résidence du président Mugabe, les suppositions sur l’avenir du pays vont bon train sans qu’une issue ne se profile. Tour d’horizon des différents acteurs politiques en présence et de leurs intérêts.
Catégories: Actualités

L'action Altice chute de plus de 12%, au plus bas depuis avril 2014

ven, 11/17/2017 - 17:04

L'action du groupe de télécoms et médias Altice a perdu plus de 12% vendredi à la Bourse d'Amsterdam, atteignant un plus bas depuis avril 2014.

Le titre a clôturé à 8,10 euros, en baisse de 12,01% à la fermeture du marché, après être tombé jusqu'à 8 euros en cours de séance.

Le titre est très chahuté depuis le début du mois et la publication de résultats jugés décevants pour le troisième trimestre.

L'agence Bloomberg a fait état vendredi d'une hausse des ventes à découvert de l'action Altice, accentuant le caractère spéculatif du titre.

L'action Altice a évolué sur des montagnes russes et a perdu près de 50% de sa valeur depuis le début du mois alors que la confiance des investisseurs a été mise à l'épreuve par des prévisions plus modestes, une succession de départs et des inquiétudes sur sa dette.

Altice avait vu son titre céder près d'un quart de sa valeur (-22,59%) le 3 novembre, au lendemain de la publication de ses résultats trimestriels, montrant un recul de ses deux principaux marchés, la France et les Etats-Unis.

Le titre avait encore perdu 13,17% à la Bourse d'Amsterdam lors de la séance de mardi alors que des notes d'analystes s'inquiétaient de voir la rentabilité souffrir durablement.

Le fondateur d'Altice Patrick Drahi a tenté de rassurer en annonçant une réorganisation du groupe et son retour aux responsabilités en tant que président du conseil d'administration.

Il a aussi promis de donner la priorité à la réduction de la dette nette, qui s'élève à 49,6 milliards d'euros, annonçant la fin de la série d'acquisitions de sociétés et de contenus des derniers mois.

Catégories: Actualités

La justice belge repousse sa décision sur le mandat d’arrêt visant Puigdemont

ven, 11/17/2017 - 17:01
La justice belge n’a pas rendu de décision sur le mandat d'arrêt européen visant Carles Puigdemont et quatre de ses anciens ministres, émis par l'Espagne qui réclame leur extradition. Une nouvelle audience a été convoquée le 4 décembre.
Catégories: Actualités

Harcèlement: le film de l'humoriste Louis C.K. ne sortira pas en France

ven, 11/17/2017 - 17:00

Après les États-Unis, la sortie en France du film de Louis C.K. prévue le 27 décembre a été annulée, alors que l'humoriste américain a reconnu s'être masturbé devant des femmes, a indiqué vendredi un porte-parole du film.

"Le film ne sortant pas aux États-Unis, il ne sortira pas en France", a-t-il dit.

Louis C.K., célèbre aux États-Unis mais peu connu à l'étranger, a reconnu le 10 novembre que des accusations d'exhibitionnisme portées contre lui était vraies, dans la foulée du scandale créé par l'affaire Weinstein, ce qui a immédiatement porté un coup d'arrêt à sa carrière.

La société de distribution Orchard a annulé la sortie du film "I Love You, Daddy" aux États-Unis, qui était programmée ce vendredi. Netflix a décidé de ne pas produire une nouvelle émission avec l'humoriste, contrairement à ce qui était envisagé et la société FX productions a annulé ses interventions prévues et les rémunérations correspondantes.

Le New York Times avait publié des témoignages de cinq femmes l'accusant de s'être masturbé devant elles ou de leur avoir proposé de le faire.

"Sur le moment, je me suis dit que je ne faisais rien de mal puisque je ne montrais jamais ma bite sans demander d'abord, ce qui est vrai aussi", s'est défendu Louis C.K.

"Mais ce que j'ai appris plus tard dans ma vie, trop tard, c'est que quand vous avez du pouvoir sur quelqu'un, leur demander de regarder votre sexe n'est pas une question. Pour elles, c'est une situation difficile. Le pouvoir que j'avais sur ces femmes, c'est qu'elles m'admiraient. Et je m'en suis servi de façon irresponsable", a-t-il ajouté.

"J'éprouve du remords pour mes actes. J'ai essayé d'en tirer les leçons. Et de les éviter (...) J'ai eu une carrière longue et chanceuse, j'ai pu dire tout ce que je voulais. Maintenant je vais prendre du recul et prendre longuement le temps d'écouter", a-t-il ajouté.

Catégories: Actualités

Au Mexique, les narcotrafiquants font fermer des écoles

ven, 11/17/2017 - 16:48
Depuis fin septembre, plus de 600 écoles ont fermé dans l'État du Guerrero, au Mexique. Jeudi, les autorités ont fini par admettre que ces fermetures étaient la conséquence des menaces des cartels de la drogue.
Catégories: Actualités

Compensation de la CSG: des cas d'entreprises publiques à statut en suspens

ven, 11/17/2017 - 16:40

Une compensation de la hausse de la Contribution sociale généralisée (CSG) pour quelques centaines de milliers de salariés d'entreprises publiques à statut reste en suspens, selon des informations recueillies vendredi par l'AFP.

La CSG augmentera au 1er janvier de 1,7 point afin de financer la suppression des cotisations chômage (2,40%) et maladie (0,75%) des salariés du secteur privé. Pour les employés du privé, cela représentera un gain de pouvoir d'achat de 1,45%.

Si des compensations sont prévues par le gouvernement pour les fonctionnaires et les indépendants, rien n'a été arbitré pour les salariés d'entreprises publiques comme la SNCF, la RATP ou La Poste, ont répondu à l'AFP ces entreprises.

Dans le secteur de l'énergie (EDF, Engie...), des négociations doivent s'ouvrir fin novembre au niveau de la branche des Industries électriques et gazières (IEG), selon un porte-parole d'Engie. EDF n'a pas souhaité s'exprimer.

Interrogé depuis mardi par l'AFP, le ministère de l'Economie n'avait pas donné suite vendredi.

Dans ces entreprises, où coexistent souvent plusieurs statuts, une grande partie des salariés relèvent d'un régime spécial.

Ils ne cotisent pas à l'assurance-chômage mais versent, comme les fonctionnaires, une contribution de solidarité de 1%. Certains dépendent d'une caisse d'assurance maladie spécifique.

Des syndicats commencent à afficher leur préoccupation. "Les salariés de la SNCF ne comprendraient pas que cette hausse de la CSG ne soit pas entièrement compensée", explique Sud-rail à l'AFP.

L'entreprise ferroviaire a convié les syndicats à des réunions sur le sujet fin novembre. "C'est au gouvernement de préciser les modalités de la compensation pour la SNCF", explique un porte-parole.

A la RATP, le sujet a été abordé vendredi matin avec les syndicats. "On nous a garanti une opération blanche sur la feuille de paie" mais l'opération va "coûter 20 millions d'euros à la RATP" et "l'Etat ne compensera pas tout, le curseur n'est pas arbitré", rapporte un syndicat, qui craint in fine un regain d'austérité salariale.

"Ce sujet est à l?étude, aucun principe n?est arrêté à ce stade", indique la RATP.

"On est les oubliés de cette grande annonce présidentielle de hausse du pouvoir d'achat", redoute une source syndicale dans le secteur de l'énergie.

"La cotisation de solidarité chômage pourrait être supprimée mais il reste 0,7% à trouver", souligne une autre source du secteur selon laquelle "les employeurs ont fait des propositions à l'Etat de baisse de cotisation salariale ou patronale".

Catégories: Actualités

Pages