France 24 - L'info en continu

S'abonner à flux France 24 - L'info en continu France 24 - L'info en continu
Mis à jour : il y a 45 min 4 sec

Espagne: L'Atlético, écrasé à la Real Sociedad 3-0, rate le coche

jeu, 04/19/2018 - 21:31

L'Atlético Madrid, humilié 3 à 0 sur le terrain de la Real Sociedad, a gâché une belle occasion de revenir sur le FC Barcelone, le leader tenu en échec 2-2 au Celta Vigo mardi, et voit même son avance sur le Real, 3e, fondre à trois unités.

L'Atlético reste deuxième avec 71 points, la Real Sociedad progresse d'un rang (11e) avec 43 points.

Willian José a ouvert la marque pour la Real Sociedad (27e), Juanmi doublant la mise pour les locaux (80e) avant d'ajouter un troisième but dix minutes plus tard.

Catégories: Actualités

Le Swaziland va désormais s'appeler "eSwatini"

jeu, 04/19/2018 - 21:26
Le roi du Swaziland, dernier monarque absolu d'Afrique, a annoncé que son pays changeait de nom pour s'appeler "eSwatini", une décision rendue publique jeudi à l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendance de ce petit État d'Afrique australe.
Catégories: Actualités

Tennis: Nadal et Thiem ont rendez-vous, Djokovic en progrès

jeu, 04/19/2018 - 21:15

Le choc des quarts de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo opposera le N.1 mondial Rafael Nadal à Dominic Thiem, le dernier à l'avoir dominé sur terre battue. Mais, même battu en trois sets par l'Autrichien jeudi, Novak Djokovic a montré qu'il retrouvait des couleurs.

Certes, "Djoko" a fini par s'incliner. Mais il y a, pour celui qui bataille depuis près de deux ans avec un moral et des résultats en berne, des motifs d'espoir dans le long combat mené contre Thiem, N.7 mondial, en huitièmes de finale (6-7 (2/7), 6-2, 6-3 en 2h28).

Il illustre à la fois le chemin parcouru par le Serbe par rapport à sa calamiteuse tournée américaine de reprise (deux éliminations d'entrée à Indian Wells et Miami en mars), et celui qui le sépare encore de son tout meilleur niveau : face à un des meilleurs spécialistes de la terre battue, l'ex N.1 mondial tombé au treizième rang, la faute à un coude qui l'a contraint à zapper la seconde moitié de la saison 2017 puis à subir une opération en février, et à une tête en vrac, a d'abord tenu le choc en remportant le premier set au prix d'une épatante remontée. Avant d'accuser le coup physiquement.

Rapidement mené 5-2 dans la manche initiale et confronté à trois balles de set, Djokovic a trouvé les ressources, physiques et mentales, pour retourner la situation. Là où il pliait sous la puissance de feu de Thiem en début de partie, il a, progressivement, mieux tenu l'échange et trouvé des angles pour déstabiliser son adversaire.

- "Défi ultime" -

Son cri de rage poussé quand il a débreaké après s'être employé en défense, pour revenir à 5-4, ne trompaient pas sur son envie retrouvée.

"J'ai le sentiment que ça s'améliore jour après jour. Je n'ai pas ressenti de douleur au coude. Mon entraîneur Marian (Vajda) est de retour dans mon box. Il y a beaucoup de choses positives dans ce tournoi", a confirmé Djokovic, qui vient de renouer avec l'entraîneur de tous ses succès après un an de séparation.

La bonne nouvelle pour le Serbe, c'est qu'on ne l'avait plus vu tenir une telle cadence depuis longtemps. La moins bonne, c'est qu'il n'a pas été en mesure de le faire dans la durée. Ce qui s'est traduit par une série de cinq jeux encaissés dans le deuxième set, et une de quatre dans le dernier.

Pour Thiem, double demi-finaliste de Roland-Garros, le prochain sommet s'annonce encore plus ardu à gravir : il s'appelle Nadal.

A l'actif de l'Autrichien, il est le dernier joueur à avoir battu le roi de l'ocre sur sa surface favorite, au printemps dernier à Rome, en quarts de finale (6-4, 6-3).

A son passif, le Majorquin avait pris une sévère revanche à Roland-Garros, en demi-finale (6-3, 6-4, 6-0). Et jeudi, lancé à la conquête d'un onzième trophée à Monte-Carlo, il n'a fait qu'une bouchée (6-3, 6-2) de l'espoir russe Karen Khachanov (21e).

"C'est beaucoup plus agréable de l'affronter en sachant que vous l'avez déjà battu sur cette surface", n'a pas caché Thiem. "Mais c'est le défi ultime de jouer contre lui."

- Gasquet, cap 500 -

Dernier Français en course, Richard Gasquet (34e) s'est lui aussi invité au rendez-vous des quarts de finale sur le Rocher, ce qui ne lui était plus arrivé depuis cinq ans. Au passage, il a signé, à 31 ans, la 500e victoire de sa carrière - une première pour un Tricolore.

"Je suis très heureux de le faire à Monaco, où j'ai gagné mon premier match en 2002 (à 15 ans contre l'Argentin Franco Squillari, ndlr), c'est un beau clin d'oeil", a-t-il souligné.

Un Zverev peut en cacher un autre pour le Biterrois : après Mischa (battu 6-2, 7-5), c'est le cadet Alexander, N.4 mondial, qui l'attend pour une place dans le dernier carré. Un stade de la compétition qu'il n'a atteint qu'une seule fois : c'était il y a treize ans, en 2005.

Les deux autres quarts de finale opposeront le Bulgare Grigor Dimitrov au Belge David Goffin, et le Japonais Kei Nishikori au Croate Marin Cilic. Ce dernier s'est qualifié sans jouer, à la faveur du forfait du Canadien Milos Raonic, touché au genou droit.

Catégories: Actualités

Des Arabes israéliens manifestent à l'occasion de l'anniversaire de l'Etat hébreu

jeu, 04/19/2018 - 21:12

Des milliers d'Arabes israéliens ont manifesté jeudi dans le nord d'Israël pour exprimer leur colère à l'occasion du 70e anniversaire de la création de l'Etat hébreu.

"Votre jour d'indépendance est notre jour de Nakba" (catastrophe, en arabe), ont scandé les manifestants regroupés à Atlit, à environ 12 km au sud de Haifa.

Selon les Palestiniens, les 174 habitants de ce village ont été chassés par Israël lors de la guerre qui a accompagné sa création en 1948.

Une ville israélienne porte aujourd'hui le même nom.

Brandissant des drapeaux palestiniens, les manifestants ont réclamé le "droit au retour" des réfugiés dont les familles ont fui ou ont été expulsées de leurs maisons en 1948.

Ce droit est soutenu par une résolution des Nations unies qui n'a jamais été mise en oeuvre. Près de cinq millions de réfugiés palestiniens et leurs descendants vivent en Cisjordanie occupée, à Gaza ou dans d'autres pays de la région.

"Je suis arabe et je veux préserver ma culture et mon identité, quelque soit le nom du pays", a indiqué Wassal Kanana, 21 ans.

Israël affirme que l'afflux de millions de réfugiés Palestiniens détruirait le concept même d'un Etat juif, proclamé le 14 mai 1948, mais fêté cette semaine en fonction du calendrier hébraïque.

Jeudi, des avions israéliens ont paradé au-dessus de Haifa et d'autres grandes villes du pays.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d'Israël en 1948. Ils représentent 17,5% de la population israélienne.

Catégories: Actualités

Damas rend la légion d'honneur d'Assad à la France, "esclave" de Washington

jeu, 04/19/2018 - 21:08

La présidentielle syrienne a annoncé jeudi avoir rendu la Légion d'honneur attribuée par la France en 2001 au président Bachar al-Assad qui ne portera pas une décoration remise par "l'esclave" des Etats-Unis.

L'entourage du président français Emmanuel Macron avait indiqué lundi que la France avait engagé une procédure de retrait de la Légion d'honneur au président Assad, deux jours après la participation de Paris à des frappes contre des sites du régime syrien.

"Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a officiellement rendu à la République française, par le biais de l'ambassade de Roumanie à Damas, qui parraine les intérêts français en Syrie, la décoration de grand-croix de la Légion d'honneur accordée au président Assad par l'ancien président français Jacques Chirac", indique la présidence dans un communiqué.

La décision de rendre la légion d'honneur a été prise après "la participation de la France à l'agression tripartite aux côtés des Etats-Unis et du Royaume Uni contre la Syrie le 14 avril", selon le communiqué.

Washington, Paris et Londres ont effectué samedi à l'aube des frappes contre des sites présentés comme liés au programme d'armement chimique syrien en représailles à une attaque chimique présumée le 7 avril à Douma, qui était alors le dernier bastion rebelle dans la Ghouta orientale, près de Damas.

Le régime syrien dément toute implication dans l'attaque chimique présumée.

"Il n'est point d'honneur pour le président Assad de porter une décoration attribuée par un régime esclave (...) des Etats-Unis qui soutient les terroristes", indique encore la présidence.

Le président syrien avait été fait grand-croix (le plus haut grade) de la Légion d'honneur par le président Jacques Chirac en 2001, peu après avoir succédé à son père Hafez al-Assad à la tête du pays.

Catégories: Actualités

Tennis: Djokovic "croit vraiment" à son retour au plus haut niveau

jeu, 04/19/2018 - 21:00

Novak Djokovic, à la recherche de son meilleur niveau depuis près de deux ans, "croit vraiment" qu'il va le retrouver, a-t-il déclaré après sa défaite face à l'Autrichien Dominic Thiem (6-7 (2/7), 6-2, 6-3) en 8e de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo jeudi.

"Je crois vraiment que si je continue à faire ce que je fais jusque-là, si je crois en moi, je vais finir par y arriver. Je vais y arriver", a insisté Djokovic en conférence de presse.

"Je dois être réaliste et dire que je ne suis pas encore à ce niveau, mais je m'en rapproche", a-t-il poursuivi.

"Evidemment, ça demande de la patience, ça demande de croire en moi, en mon jeu, dans mon entourage", a ajouté le Serbe, qui vient de renouer avec l'entraîneur de tous ses succès, le Slovaque Marian Vajda, après un an de séparation.

Depuis son triomphe à Roland-Garros en 2016, l'ex-N.1 mondial retombé au treizième rang (30 ans) bataille avec un moral et des résultats en berne, et un coude droit en vrac qui l'a contraint à zapper la seconde moitié de la saison 2017 et à subir une opération en février.

"J'ai le sentiment que ça s'améliore jour après jour, a-t-il estimé. J'ai joué trois matches ici. Je n'ai pas ressenti de douleur au coude, c'est important. Mon entraîneur Marian (Vajda) est de retour dans mon box. Il y a eu beaucoup de choses positives dans ce tournoi."

"Est-ce que mon coude peut souffrir si je joue trop de matches d'affilée, je ne sais pas", a-t-il encore reconnu.

"J'ai fait, avec mon entourage, tout ce qui était en notre pouvoir pour que mon coude soit dans la meilleure condition possible", a souligné "Djoko", douze titres du Grand Chelem à son palmarès.

"Il est sur la pente ascendante, c'est certain. Je suis sûr qu'on va le revoir au plus haut niveau très bientôt", a jugé Thiem, son vainqueur du jour.

Avant Monte-Carlo, la saison de Djokovic se résumait à un abandon en quarts de finale de l'Open d'Australie et à deux éliminations d'entrée aux Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami.

Catégories: Actualités

Les Etats-Unis lèvent certaines restrictions sur les ventes de drones

jeu, 04/19/2018 - 20:53

Les Etats-Unis ont levé jeudi certaines restrictions sur les ventes de leurs drones les plus performants afin de renforcer les armées de leurs alliés et de concurrencer la Chine sur le marché mondial des armes, a annoncé la Maison Blanche.

L'exécutif américain a mis à jour sa politique sur les transferts d'armes afin de promouvoir les exportations et les emplois aux Etats-Unis. Les nouvelles règles concernent en particulier les avions de combat sans pilote.

L'un des conseillers économiques de la Maison Blanche, Peter Navarro, a expliqué que cette levée de restrictions visait à remédier à la décision de l'ancien président Barack Obama de limiter l'accès des alliés américains à la technologie des drones.

Permettre aux entreprises d'armement américaines de commercialiser directement des drones au lieu de forcer les clients étrangers à s'adresser au gouvernement leur permettrait, a-t-il dit, de concurrencer les ventes chinoises de produits "copiés" bas de gamme.

"La politique d'exportation des UAS (systèmes aériens sans pilote) de l'administration uniformisera les règles du jeu en permettant aux entreprises américaines d'augmenter leurs ventes directes aux alliés et partenaires autorisés", a-t-il déclaré.

Selon lui, les exportations américaines d'armes et du secteur de l'aérospatiale atteignent 1.000 milliards de dollars par an, soutiennent 2,5 millions d'emplois bien rémunérés et constituent un élément clé de l'ambition du président Donald Trump de réduire le déficit commercial américain.

Il a également souligné que le marché des drones à lui seul pourrait atteindre 50 milliards de dollars en une décennie, regrettant le déploiement au Moyen-Orient de "répliques chinoises de la technologie américaine des UAS".

À titre d'exemple, M. Navarro a cité le drone de moyenne altitude Wing Loong 2 fabriqué par le groupe chinois Chengdu Aircraft Group. Présenté au salon de l'aéronautique du Bourget en 2017, cet engin constitue, selon lui, "une copie claire" du MQ-9 Reaper de la société américaine General Atomics.

"Le fait est que nos alliés et nos partenaires veulent acheter des produits américains", a assuré M. Navarro.

Les Etats-Unis ont été les pionniers de l'utilisation d'aéronefs sans pilote, dont certains ont été déployés à l'autre bout du monde grâce à des liaisons par satellite, que ce soit pour des missions de repérage ou des frappes de missiles. Ils permettent d'intervenir sans mettre en danger la vie de personnels américains.

Mais malgré la précision des missiles guidés par laser déployés sur ce type de drones, des centaines, voire des milliers de civils ont été tués lors des frappes américaines en Asie du Sud, au Moyen-Orient et dans la Corne de l'Afrique.

Catégories: Actualités

GP des Amériques: Marquez pour se rassurer et chasser les polémiques

jeu, 04/19/2018 - 20:49

Le roi de la MotoGP Marc Marquez retrouve à partir de vendredi le Circuit des Amériques où il est invaincu depuis 2013: rien de mieux pour se relancer et effacer les polémiques du Grand Prix d'Argentine.

Depuis 2013, le Championnat du monde fait escale à Austin (Texas) et Marquez y collectionne les victoires, les poles et les meilleurs tours en course.

Le pilote Honda, double champion du monde en titre, a réussi le "hat-trick" à quatre reprises sur les cinq éditions de la manche américaine: seul l'Italien Andrea Iannonce l'a privé du tour le plus rapide en course en 2015.

L'Espagnol de 25 ans sera très surveillé, pas seulement parce qu'il est sans rival sur le très technique tracé d'Austin, mais aussi car son comportement en course lors de la 2e manche de la saison début mars sur le circuit des Thermes de Rio Hondo (Argentine) a fait polémique.

Après avoir reçu une pénalité en début de course, Marquez, survolté, a entamé une impressionnante remontée, mais, trop agressif, il a envoyé au tapis l'Italien Valentino Rossi.

"J'ai fait ce que je croyais être juste, mais je suis toujours prêt à apprendre de mes erreurs. J'ai présenté mes excuses, j'ai été pénalisé, c'est un chaître clos", a déclaré le quadruple champion du monde lors d'une conférence de presse très suivie jeudi.

- "Il détruit notre sport" -

Et c'est peu dire que le nonuple champion du monde n'a pas apprécié: après la course, il a refusé de rencontrer Marquez venu lui présenter ses excuses et a mis la pression sur Mike Webb, le directeur de course du Championnat MotoGP.

"Il doit faire quelque chose pour que Marquez ne se comporte plus comme ça. Il a une grande responsabilité", avait-il estimé.

Selon Rossi, qui a terminé le GP d'Argentine en 19e position, Marquez "détruit notre sport, car il n'a aucun respect pour ses adversaires, jamais".

"Je respecte l'opinion de Valentino, a assuré Marquez lors de sa conférence de presse. Mon but est de m'améliorer et d'éviter de refaire les erreurs que j'ai pu commettre, en tant que pilote, on est toujours à la limite et on peut se tromper, l'important est de ne pas refaire les mêmes erreurs."

Mais Marquez n'est pas le seul souci de Rossi qui devait s'exprimer jeudi à la mi-journée à Austin: le vétéran italien (39 ans) ne s'est jamais imposé sur le Circuit des Amériques où sa Yamaha éprouve chaque année de grandes difficultés.

"C'est un circuit très difficile pour moi et pour la (Yamaha) M1, mais je suis toujours heureux de venir ici", assure-t-il.

Sa situation au classement général où il est 8e avec 16 points, à 22 points du leader britannique Cal Crutchlow (Honda) et à quatre longueurs de Marquez, 5e, n'est en rien alarmante.

- Zarco rêve de victoire -

Mais à l'image du Français Johann Zarco (Yamaha), les outsiders ne font aucun complexe face aux cadors.

Auteur de la pole position pour le coup d'envoi de la saison au Qatar, Zarco a confirmé en Argentine en terminant 3e et rêve d'offrir à la France une quatrième victoire dans la catégorie-reine, qui serait la première depuis 1999 et le succès de Régis Laconi au GP de Valence.

"C'est un circuit très éprouvant physiquement, sans doute l'un des plus techniques du Championnat, où il est difficile de générer de la vitesse", prévient Zarco, 3e du classement général à 10 points du leader.

"Je suis très content des sensations que j'ai sur la moto depuis le début de saison (...) L'objectif est de pouvoir se battre à nouveau pour le podium et pourquoi pas de penser à la victoire. Je veux pouvoir y rêver et vivre ce rêve à fond", espère le double champion du monde Moto2.

Enfin, une semaine après une opération au poignet droit suite à sa chute en Argentine, Dani Pedrosa va tenter de prendre le départ au guidon de sa Honda.

"C'est encore difficile de voir ce qu'il sera possible de faire sur un circuit très difficile", admet le coéquipier de Marquez, 3e de l'épreuve en 2017.

Catégories: Actualités

Cyclisme: Haller accidenté et indisponible plusieurs mois

jeu, 04/19/2018 - 20:40

L'Autrichien Marco Haller, qui a été heurté à l'entraînement par une voiture, sera indisponible pendant plusieurs mois, a annoncé jeudi son équipe Katuha.

Haller souffre d'une double fracture du genou gauche et d'une fracture du fémur gauche, a précisé la formation suisse.

L'Autrichien (27 ans) a été accidenté alors qu'il effectuait une sortie à vélo avec son compatriote Bernhard Eisel sur les routes de la province de Carinthie.

"C'était mon deuxième jour de retour sur le vélo après avoir dû me remettre d'une infection virale", a expliqué Haller sur son lit d'hôpital à Villach. "Une voiture a brûlé un stop. Bernie (Eisel) a réussi de justesse à lui échapper mais je n'ai pas pu faire la même chose, j'ai heurté la portière du conducteur à pleine vitesse. Mon vélo a été complètement détruit et mon genou aussi".

Le coureur devait être l'un des éléments du "train" de l'Allemand Marcel Kittel dans les sprints du prochain Tour de France.

"Je suis très déçu. Pas seulement de rater le Tour de France mais aussi de l'attitude de certains automobilistes. Le partage de la route semble de plus en plus difficile. Certaines mentalités doivent changer", a estimé Haller.

L'an passé, le coureur italien Michele Scarponi avait trouvé la mort en étant renversé par un véhicule alors qu'il entamait une sortie d'entraînement.

Catégories: Actualités

Ouverture d'une enquête après la mort en prison de l'"Elon Musk russe"

jeu, 04/19/2018 - 20:20

Une enquête a été ouverte jeudi pour établir les circonstances du suicide présumé en prison d'un entrepreneur de génie surnommé par la presse l'"Elon Musk russe", que son avocate soupçonne d'avoir été torturé et tué.

"Il y a des raisons de croire qu'il ne s'agit pas d'un suicide", a déclaré à l'AFP Larissa von Arev, l'avocate de l'homme d'affaires et informaticien Valeri Pchenitchnyï, loué par les médias pour ses idées ambitieuses et novatrices à l'exemple de celles du médiatique milliardaire américain.

Âgé de 56 ans au moment de sa mort, Valeri Pchenitchnyï avait été arrêté en janvier et accusé de détournement de fonds à grande échelle dans le cadre d'un contrat avec le ministère russe de la Défense. Son entreprise, NovIT PRO, avait été chargée d?élaborer un modèle virtuel en 3D d'un sous-marin qui devait servir aux ingénieurs chargés des travaux de réparation.

Le 5 février, trois semaines après son arrestation, il a été retrouvé pendu dans sa cellule de prison à Saint-Pétersbourg, dans le nord-ouest de la Russie.

Les médecins légistes ont alors découvert "des traces de brûlures électriques, des fractures ainsi que des traces de sperme sur le corps de M. Pchenitchnyï", selon son avocate.

"Juste avant sa mort, sa veuve Natalia avait reçu des notes de son mari lui demandant de façon insistante +de ne rien payer à personne+ et où il clamait son innocence", indique-t-elle.

Selon la presse et des ONG, il est courant en Russie que des détenus ayant de l'autorité ou des membres de l'administration pénitentiaire extorquer sous la menace de l'argent aux familles des détenus les plus vulnérables.

Le service pénitentiaire russe a indiqué dans un communiqué avoir ouvert une enquête pour élucider les circonstances de la mort de l'entrepreneur.

En 2016, M. Pchenitchnyï avait accusé le directeur de sa société de détournement de fonds. Interpellé et placé en détention provisoire pendant plusieurs mois, ce dernier avait finalement été libéré avant d'accuser à son tour l'entrepreneur d'avoir surévalué le montant de la commande du ministère de la Défense.

"Cette histoire tragique témoigne du fait que nos droits à la vie et à la santé ne sont pas garantis en détention. C'est le système qui est comme ça", dénonce Larissa von Arev.

Des défenseurs des droits de l'Homme dénoncent régulièrement les tortures, les humiliations et les passages à tabac dans les prisons russes.

Catégories: Actualités

Pas de poursuites pénales au terme de l'enquête sur la mort de Prince

jeu, 04/19/2018 - 20:18

La justice américaine a indiqué jeudi qu'elle n'engagerait pas de poursuites pénales au terme de l'enquête sur les circonstances de la mort de Prince, faute d'avoir pu établir comment il s'était procuré l'analgésique qui a provoqué son décès.

Le chanteur est mort à 57 ans le 21 avril 2016, victime d'une overdose de fentanyl, un analgésique très puissant, qu'il avait ingéré par erreur, pensant qu'il s'agissait d'un médicament antidouleur bien moins dosé.

"Sans mobile et sans suspect identifié", la justice américaine "ne peut pas engager de poursuites pénales relatives au décès de Prince", a déclaré, lors d'une conférence de presse, Mark Metz, le procureur du comté de Carver, dont dépend Paisley Park, la résidence du chanteur, située non loin de Minneapolis.

Parallèlement, le ministère américain de la Justice a annoncé jeudi un accord amiable avec Michael Todd Schulenberg, le médecin qui avait traité Prince deux fois avant son décès.

Celui qui avait admis avoir prescrit une ordonnance d'antidouleurs Percocet à un proche du chanteur tout en sachant que les médicaments lui étaient destinés a accepté de verser 30.000 dollars à la justice américaine.

Il s'est également engagé à se soumettre à des contrôles renforcés durant les deux prochaines années, de nature à suivre ses prescriptions de médicaments sur ordonnance.

Mark Metz a rappelé, lors de la conférence de presse, que l'enquête avait établi que les médicaments prescrits par le Dr Schulenberg n'étaient pas à l'origine de la mort du musicien.

Selon l'enquête, Prince est entré en possession d'une boîte de médicaments contrefaits, présentés comme du Vicodin, nom commercial américain de l'hydrocodone, un anti-douleur opiacé.

Mais les pilules contenaient également du fentanyl, considéré comme 30 à 50 fois plus puissant que l'héroïne et 50 à 100 fois plus puissant que la morphine, selon l'Agence américaine de lutte contre les stupéfiants (DEA).

Le poids des opiacés de synthèse, dont fait partie le fentanyl, est en pleine explosion dans la crise de santé publique qui frappe les Etats-Unis depuis plusieurs années.

Selon les Centres américains de prévention des maladies (CDC), les opiacés ont été impliqués dans la mort de 42.249 personnes aux Etats-Unis en 2016.

"Rien, dans le dossier, ne suggère que Prince a pris du fentanyl en connaissance de cause", a déclaré Mark Metz.

- Des soupçons, pas de preuves -

Plusieurs personnes de son entourage, notamment la chanteuse et batteuse Sheila E., ont raconté que l'accumulation des concerts avaient atteint physiquement Prince.

Bête de scène, portant systématiquement des chaussures à talon, il avait pour habitude de sauter en concert du haut des parties surélevées, ce qui lui aurait notamment causé une douleur chronique à la hanche.

Habitué aux antidouleurs, celui qui fut appelé, un temps, "Love Symbol" était conscient de souffrir d'une forme d'addiction et avait démarré un traitement de sevrage peu avant sa mort.

Le fait que le procureur n'ait pas procédé à des inculpations dans le dossier "ne signifie certainement pas que personne de son entourage n'a contribué à aider Prince à obtenir la Vicodin contrefaite", a expliqué Mark Metz. "Mais les soupçons et les rumeurs sont totalement insuffisants pour justifier des inculpations."

Selon les CDC, la hausse des overdoses d'opiacés serait "pour l'essentiel", due au fentanyl de contrebande, élaboré dans des laboratoires clandestins.

Sa popularité est telle que les cartels mexicains de la drogue ont pris d'assaut le marché américain. Des documents publiés la semaine dernière par la justice américaine accusent notamment Joaquin Guzman, alias "El Chapo", et le cartel de Sinaloa de s'être mis au trafic de fentanyl ces dernières années.

Si elle n'ira pas sur le terrain pénal, la saga Prince se poursuit au civil dans le cadre de sa succession, qui n'est toujours pas liquidée, plus de deux ans après son décès.

Sa fortune est estimée entre 100 et 300 millions de dollars.

Catégories: Actualités

Une ballerine vedette russe privée de visa américain

jeu, 04/19/2018 - 19:40

Une ballerine vedette du théâtre russe du Bolchoï s'est vu refuser l'octroi d'un visa américain, la privant d'un gala auquel elle devait participer à New York, ont rapporté jeudi les agences russes, sur fond de réduction drastique du personnel diplomatique.

Olga Smirnova, ainsi qu'un autre danseur du Bolchoï, Jacopo Tissi, devaient se produire lundi au centre Lincoln de New York mais se sont vu refuser leur visa de travail par le Département américain de l'immigration, a indiqué une organisatrice du gala à l'agence publique russe Ria Novosti.

"Nous sommes très déçus par cette décision. Il s'agissait du même type de visa que nous demandons et recevons à chaque fois pour nos artistes", a déclaré cette organisatrice, Eve Hodgkinson.

Le théâtre du Bolchoï a pour sa part indiqué que ce refus pouvait être dû à un "problème technique" et que le visa n'avait probablement pas pu être délivré à temps.

Olga Smirnova est une étoile montante du Bolchoï, très respectée en Russie pour avoir notamment joué le rôle principal dans Le lac des cygnes et la princesse Béla dans "Un héros de notre temps".

L'ambassade américaine aux Etats-Unis a dû drastiquement réduire ses effectifs après une série d'expulsions de diplomates de part et d'autre suite aux accusation d'ingérence russe dans l'élection américaine et à l'empoisonnement d'un ex-espion russe en Angleterre.

Le consul américain en Russie, Lawrence Toby, a ainsi expliqué jeudi dans les colonnes du journal Nezavissimaïa Gazeta que la délivrance en urgence de visas aux sportifs et aux pilotes russes ne pouvait plus être assurée faute de personnel.

Le délai moyen d'émission d'un visa américain à Moscou est actuellement de 250 jours et il est impossible de s'inscrire pour un nouveau rendez-vous avant la fin de l'année, rapporte le journal.

Plusieurs responsables russes avaient déjà dénoncé fin mars le refus de l'ambassade des Etats-Unis à Moscou d'accorder un visa aux membres de la sélection russe de lutte libre, une semaine avant le début de la Coupe du monde à Iowa City.

En septembre 2017, la diplomatie américaine en Russie a dû réduire son personnel à l'ambassade et dans ses consulats de 755 à 455 personnes, en représailles à la confiscation de deux propriétés diplomatiques russes aux Etats-Unis et à de nouvelles sanctions américaines.

Soixante autres diplomates avaient été expulsés fin mars et le consulat américain à Saint-Pétersbourg fermé en représailles à des mesures similaires décidées à Washington.

Catégories: Actualités

Un bovin trépané par l'homme il y a plus de 5000 ans

jeu, 04/19/2018 - 19:33

Voulaient-ils soigner ou s'exercer à la chirurgie ? L'étude d'un crâne de bovin percé d'un trou, découvert sur un site néolithique français, montre que la trépanation sur un animal était pratiquée il y a plus de 5000 ans, assurent des chercheurs.

Cela pourrait en faire le premier cas connu de chirurgie vétérinaire, selon une des hypothèses avancées dans une étude parue jeudi dans Scientific Reports.

On savait déjà que l'homme pratiquait la chirurgie crânienne sur d'autres hommes dès la période mésolithique (qui a démarré environ 10000 ans avant Jésus-Christ), selon ces scientifiques.

"En Europe, il y a beaucoup de crânes humains datant du néolithique qui montrent des signes de trépanation. Mais on n'avait encore jamais retrouvé de crâne animal trépané", explique à l'AFP Fernando Ramirez Rozzi, paléoanthropologue dans un laboratoire du CNRS (Centre national de la recherche scientifique).

Le crâne de vache provient du site de Champ Durand, situé en Vendée (ouest de la France) et découvert dans les années 1970.

Occupé par l'homme entre 3400 et 3000 avant Jésus-Christ, ce camp fortifié, entouré de fossés, semble avoir été un centre d'échanges important pour les populations qui commercialisaient le bétail.

L'équipe menée par Fernando Ramirez Rozzi et Alain Froment du Musée de l'Homme a d'abord cherché à démontrer que la vache en question n'avait pas eu le crâne percé par un coup de corne asséné par un autre bovin, ou par une pierre reçue sur la tête.

"Si le trou situé sur un lobe frontal avait été provoqué par un coup de corne ou un autre élément, on devrait voir que l'os était enfoncé vers l'intérieur. Or ce n'est pas du tout le cas", argumente Fernando Ramirez Rozzi.

"En revanche, on trouve autour du trou des marques de grattage qui sont similaires à celles que l'on observe sur des crânes humains trépanés" au néolithique.

Images à l'appui, il estime avoir "montré sans ambiguïté que les crânes de la vache et les crânes humains ont subi la même technique".

Le bovin était-il vivant au moment de la trépanation ? "On ne sait pas trop". "Mais l'os ne s'est pas reformé. Ce qui veut dire que soit la vache était déjà morte, soit elle n'a pas survécu à l'opération".

Les scientifiques ont également vérifié que le trou ne résultait pas de maladies osseuses.

- Datations complétées -

Mais pourquoi des hommes préhistoriques ont-ils trépané un bovin ? Les scientifiques avancent deux hypothèses.

Cela pouvait être pour soigner la vache. "Si cette chirurgie crânienne observée sur la vache a été réalisée pour sauver l'animal, Champ Durand fournit la preuve la plus ancienne d'une pratique chirurgicale vétérinaire", souligne l'étude.

Autre piste: ces hommes cherchaient peut-être à s'exercer sur l'animal avant d'opérer des hommes. "Si la trépanation était utilisée pour s'exercer à des techniques, la vache de Champ Durand fournirait la plus vieille preuve d'une expérimentation sur un animal" dès 4000 avant notre ère, selon l'étude.

Fernando Ramirez Rozzi a tendance à privilégier cette seconde hypothèse. "Je ne vois pas très bien l'intérêt de vouloir sauver un bovin, qui faisait partie d'un gros troupeau. Sauf peut-être si c'était un reproducteur très important".

"Je crois que c'était surtout une pratique que l'on testait sur un animal avant de passer à l'homme".

En revanche, les chercheurs ne croient pas à une trépanation pour des motifs rituels. "Ce crâne a été jeté dans un fossé comme un déchet".

L'équipe travaille depuis plusieurs années sur ce crâne. En 2010, elle avait commencé à communiquer sur ses travaux mais elle avait essuyé des "critiques" concernant la datation des ossements, reconnaît le chercheur.

"Depuis de nouvelles datations des ossements humains et animaux ont été réalisées". "Nous avons à présent 25 datations. C'est costaud", assure-t-il.

pcm/ial/phc

Catégories: Actualités

Cuba : Raul Castro quittera la tête du parti unique en 2021

jeu, 04/19/2018 - 19:13
Alors que Miguel Diaz-Canel Bermudez a pris ses fonctions en tant que président de Cuba, Raul Castro a confirmé qu'il quitterait en 2021 le poste de Secrétaire général du Parti communiste de Cuba (PCC).
Catégories: Actualités

Une statue de petite fille sera installée face à la Bourse de New York

jeu, 04/19/2018 - 19:11

La statue "Fearless Girl" (la petite fille qui n'a peur de rien), installée en mars 2017 face au célèbre taureau de Wall Street, va être déplacée en face de la Bourse de New York, a annoncé jeudi le maire Bill de Blasio, qui a indiqué que le taureau pourrait, lui aussi, déménager.

Dès son installation, la statue de cette petite fille, le menton levé et les mains sur les hanches, était devenue une attraction touristique majeure de la ville, campée face au taureau qui symbolise, pour beaucoup, la puissance du marché et de l'esprit d'entreprise américain.

Un coup marketing de génie pour la société de gestion d'actifs State Street Global Advisors, qui avait commandé l'oeuvre à la sculptrice américaine Kristen Visbal.

Le groupe marquait ainsi la journée internationale des femmes et le lancement d'une campagne pour inciter les sociétés dans lesquelles il investit à augmenter le nombre de femmes dans leurs conseils d'administration.

L'installation avait toujours été présentée comme temporaire. Prévu initialement pour un mois, son séjour, à l'extrême sud de Broadway, avait été prolongé jusqu'en mars 2018 et une décision sur son avenir était attendue incessamment.

D'ici la fin de l'année, elle sera donc déplacée devant le New York Stock Exchange, la Bourse de New York, a indiqué le maire dans un communiqué.

"Nous attendons impatiemment l'arrivée de +Fearless Girl+ à son nouvel emplacement, très approprié, défendant son terrain et dirigeant son regard sur notre moteur de progrès et de libre entreprise", a commenté Thomas Farley, président du NYSE.

Pour lui, la statue est "un symbole frappant de notre parcours vers plus d'égalité" et "davantage d'inclusion".

Le déplacement de la statue met fin, de fait, à la polémique née des déclarations du sculpteur italo-américain Arturo Di Modica, créateur du "Charging Bull" (taureau chargeant).

L'artiste considérait que placer une statue de petite fille dans une attitude frondeuse transformait complètement, sans son accord, le sens de son oeuvre, installée en décembre 1989 et qui célébrait "la force et le pouvoir du peuple américain".

"Ce déplacement va améliorer l'accès des visiteurs (elle est actuellement située sur un petit terre-plein au milieu des deux voies de Broadway) et faire en sorte que son message continue à être entendu", a déclaré le maire Bill de Blasio.

L'édile a, par ailleurs, indiqué que la mairie envisageait de déplacer également la statue de taureau aux environs du site de la Bourse de New York, qui sont entièrement piétons.

Catégories: Actualités

Les "enzymes gloutons" de Carbios à l'assaut des montagnes de plastique

jeu, 04/19/2018 - 19:03

Faire disparaître les plastiques qui engorgent notre planète avec des "enzymes gloutons" ? Les scientifiques en ont rêvé. Une startup française l'a fait et s'apprête à en recycler des milliers de tonnes dès 2021.

La société de chimie verte Carbios a assuré jeudi que sa technologie de dégradation des plastiques par des enzymes était bien plus avancée que celle tout juste dévoilée, à grand renfort de publicité, par des scientifiques américains et britanniques.

"L'utilisation d'enzymes pour la dégradation des plastiques ne constitue pas une nouveauté, la biotech française Carbios développe déjà cette technologie avec des performances bien supérieures à celles annoncées par ces chercheurs", a fait valoir l'entreprise dans un communiqué.

Des scientifiques de l'université britannique de Portsmouth et du laboratoire national des énergies renouvelables du ministère américain à l'Energie ont annoncé il y a deux jours que la mutation accidentelle d'une enzyme, permettant à une bactérie de se nourrir de plastique de type PET, l'avait rendue encore plus efficace dans cette tâche.

Selon eux, cette découverte ouvrait une nouvelle piste pour la destruction des plastiques qui s'amoncellent partout dans le monde.

Le PET (polytéréphtalate d'éthylène) est l'un des plastiques les plus communs, puisqu'il contribue pour 65 millions de tonnes aux 335 millions de tonnes de plastiques produits chaque année dans le monde. Un quart de cette production sert à fabriquer des bouteilles et emballages, le reste allant essentiellement à l'industrie textile (le PET est un polyester).

- "Forts pour le buzz" -

"Les Anglais et les Américains sont très forts pour faire du +buzz+ car cette enzyme est loin d'être nouvelle. Depuis 2016, elle a fait l'objet de quatre publications dans des revues réputées comme Science, Nature (2) et maintenant les Comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS)", relève Alain Marty, directeur scientifique de Carbios.

"Ces quatre articles ont en commun de ne jamais dire clairement quelle proportion de PET a été transformée en monomère (sa matière première) mais donnent seulement des indications pour la calculer", souligne cet ancien chercheur de l'Insa Toulouse.

Sur ces bases, M. Marty est arrivé à "0,01% en 36 heures" pour les trois premières publications - "on est loin de sauver la planète", ironise-t-il. Pour la dernière, M. Marty arrive à un taux de conversion "autour de 3% en 96 heures".

Par opposition, Carbios, basée à Clermont-Ferrand, estime que sa technologie permet de dégrader le PET à 97% en l'espace de 24 heures.

Les scientifiques anglosaxons, note-t-il, "n'ont pas travaillé sur des bouteilles ou des emballages, mais sur un polymère dont on ne sait rien". Carbios peut, lui, traiter du PET sous toutes ses formes, solide ou textile, coloré ou pas. Ce qui a notamment suscité l'intérêt de l'Oréal, leader mondial des cosmétiques, qui s'est associé à la startup pour recycler ses emballages.

Si Carbios communique régulièrement sur l'avancée de ses travaux, la société ne s'est pas adressée à la communauté scientifique à travers des publications dans des revues à comité de lecture.

"Je travaille pour une société dont le premier objectif est de protéger sa propriété intellectuelle, en déposant des brevets - pas de faire de très belles publications dans des revues scientifiques", explique M. Marty. Maintenant que ses brevets sont enregistrés, Carbios entend bien se faire un peu mieux connaître.

"Vu nos résultats, nous sommes très confiants dans le fait que nos articles soient acceptés dans des revues prestigieuses" a ajouté son directeur scientifique, évoquant une échéance de trois à six mois.

- Economie circulaire -

Depuis sa création en 2011, Carbios a investi une vingtaine de millions d'euros en recherche et mobilisé une soixantaine de chercheurs grâce à ses accords avec l'Insa et le CNRS.

La société auvergnate, qui est cotée en Bourse, entend désormais "initier la phase de démonstration industrielle" de son procédé - et ce, "dès 2019". Elle veut mettre en place une unité de 10.000 tonnes "qui produira les premiers volumes de PET vierge issus de (sa) technologie à l?horizon mi-2021" dans une logique d'économie circulaire.

La société en est actuellement à choisir le lieu où sera implanté ce démonstrateur. "On a beaucoup de chance d'être en France quand on fait de l'innovation", souligne le directeur général Jean-Claude Lumaret, en référence aux multiples dispositifs d'aide à la recherche. "Notre devoir, c'est maintenant d'aller vite vers l'industrialisation".

Catégories: Actualités

NBA: San Antonio sans Gregg Popovich contre Golden State jeudi

jeu, 04/19/2018 - 18:59

L'entraîneur de San Antonio Gregg Popovich ne dirigera pas son équipe lors du match N.3 du 1er tour des play-offs NBA contre Golden State jeudi, au lendemain du décès de son épouse.

Son adjoint, l'Italien Ettore Messina, sera en charge de l'équipe qui est menée deux victoires à zéro par le champion en titre, Golden State, ont précisé les Spurs.

"Je me suis entretenu avec +Pop+ ce (jeudi) matin, il est submergé par toutes les marques de soutien qu'il a reçu (...) Mais comme on pouvait s'y attendre avec lui, il veut que nous soyons concentrés sur le match de ce (jeudi) soir, sur cette série du 1er tour", a expliqué le manageur général de la franchise texane, R.C. Buford.

"Erin va beaucoup nous manquer et nous allons tout faire pour apporter notre soutien à +Pop+, mais nous devons à nouveau nous concentrer sur le basket", a poursuivi le dirigeant.

Erin Popovich, l'épouse de l'emblématique entraîneur des Spurs, était âgée de 67 ans et "se battait contre la maladie depuis longtemps", a rappelé San Antonio.

Elle avait épousé Gregg Popovich, en poste à San Antonio depuis 1996, dans les années 1970 et lui avait donné deux enfants.

"Nous souffrons tous après la perte douloureuse d'un membre important de notre famille et de notre équipe", a indiqué R.C. Buford.

"Erin et Gregg étaient les meilleurs amis, ensemble depuis 40 ans, Erin a eu un impact et une influence sur cette équipe, sur nos familles, sur nos joueurs et leurs proches qui perdureront pendant des années", a-t-il conclu.

Catégories: Actualités

Nouveau record de détenus dans les prisons françaises, avec 70.367 personnes incarcérées

jeu, 04/19/2018 - 18:49

Le nombre de détenus a atteint un nouveau record au 1er avril, avec 70.367 personnes incarcérées dans les prisons françaises qui souffrent d'une surpopulation chronique, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

"La population en détention franchit de nouveau le seuil des 70.000 détenus, à 70.367", a indiqué la Direction de l'administration pénitentiaire (DAP) dans un communiqué. Le précédent record datait du 1er avril 2017, avec 70.230 personnes incarcérées. Ce chiffre était ensuite retombé sous les 70.000.

La capacité des établissements pénitentiaires français pour accueillir ces détenus étant de 59.459 places, le taux d'occupation atteignait en moyenne au début du mois 118% (contre 119,7% au 1er avril 2017). Mais dans les maisons d'arrêt, où sont détenues les personnes en détention provisoire et les personnes condamnées dont la peine n'excède pas deux ans, ce taux atteint 143%. Il grimpe à environ 200% pour la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne.

Le nombre des matelas au sol est en baisse, passant de 1.883 il y a un an à 1.628.

La hausse du nombre de détenus s'explique en grande partie par l'augmentation du nombre de personnes en attente de jugement (20.852), au plus haut depuis 12 ans. "Le nombre des mineurs et des femmes ne cesse de croître", ajoute la DAP. Il y avait 872 mineurs en prison le 1er avril et 3.157 femmes.

L'annonce de ce record tombe la veille de la présentation en Conseil des ministres du projet de réforme de la justice, qui inclut la profonde réforme du système des peines annoncée par Emmanuel Macron en mars. Ce projet proscrit les détentions courtes mais garantit l'application de celles de plus d'un an, tout en multipliant les alternatives en milieu ouvert. Par ailleurs, le président est revenu sur une promesse de campagne: l'objectif n'est plus de 15.000 nouvelles places de prison mais de 7.000 places d'ici 2022.

Ces annonces sont intervenues deux mois après le plus important mouvement des surveillants depuis 25 ans. Ils s'étaient mobilisés au mois de janvier pour dénoncer leurs conditions de travail, après l'agression de l'un de leurs collègues par un détenu jihadiste à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais).

Catégories: Actualités

Europa League: pour Payet, l'OM en finale à Lyon, ça serait "le kif"

jeu, 04/19/2018 - 18:48

"Le kif serait d'aller jouer cette finale à Lyon, bien sûr", a souri jeudi le capitaine de l'Olympique de Marseille, Dimitri Payet, à l'idée de disputer la finale de l'Europa League à Lyon, dans le stade d'un rival historique.

"Ce serait exceptionnel par rapport à ce qui s'est passé ici en championnat", a ajouté Payet.

Le dernier OM-OL en Ligue 1, remporté par Lyon (3-2) dans le temps additionnel, s'est terminé dans la confusion avec une amorce de bagarre, impliquant notamment le Marseillais Adil Rami et les Lyonnais Marcelo et Anthony Lopès.

Ces incidents sont jugés mardi par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP).

Demi-finaliste contre Salzbourg (28 avril-3 mai), Marseille est à deux matches de la finale dans le stade construit par le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, à Décines, programmée le 16 mai.

Catégories: Actualités

La fin du troisième plan d'aide de la Grèce toujours prévue pour août

jeu, 04/19/2018 - 18:44

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, et le commissaire européen Pierre Moscovici tablent toujours sur une fin, en août, du troisième plan d'aide à la Grèce, comme prévu, ont-ils affirmé jeudi à Washington contredisant des informations de presse.

"Le programme européen doit se terminer en août", a affirmé Mme Lagarde lors d'une conférence de presse à Washington, lors des réunions de printemps de son institution.

"Le FMI est prêt à continuer à soutenir la Grèce (...) et nous ferons tout ce que nous pouvons en accord avec nos principes", a-t-elle ajouté, alors que les créanciers du pays méditerranéen envisageraient de prolonger le programme, selon le journal allemand Süddeutsche Zeitung.

Pour sa part, M. Moscovici a rappelé que la date prévue pour la fin du programme est le 20 août, dans un discours au Peterson Institute for International Economics, en marge de la réunion du FMI.

"Ma priorité est d'assurer une conclusion positive de ce programme", a-t-il déclaré.

Selon une source européenne, "tous les aspects" du programme grec seront longuement discutés lors du prochain Eurogroupe le 27 avril à Sofia. Une éventuelle extension du programme aurait la préférence des Allemands, soutenus par les Néerlandais, a-t-elle ajouté.

La veille, le Premier ministre Alexis Tsipras a affirmé que son pays se trouve dans "la dernière ligne droite" pour sortir de "la tutelle" de ses créanciers en août.

Depuis 2010, la Grèce a bénéficié de trois prêts internationaux de plus de 300 milliards d'euros au total ainsi que d'une restructuration importante de sa dette privée, l'ensemble assorti d'une stricte austérité ayant entraîné une récession inédite et l'explosion du chômage, qui reste encore le plus élevé de la zone euro (21%).

Ce n'est qu'en 2017 que le pays a renoué avec la croissance (1,4%) après avoir perdu un quart de son produit intérieur brut (PIB).

Le programme d'aide du troisième prêt international accordé au pays en juillet 2015, six mois après l'arrivée au pouvoir d'Alexis Tsipras, chef du parti de gauche Syriza, doit prendre fin en août. Mais il reste encore l'adoption d'un dernier volet de réformes réclamées par les créanciers.

Catégories: Actualités

Pages