France 24 - L'info en continu

S'abonner à flux France 24 - L'info en continu France 24 - L'info en continu
Mis à jour : il y a 19 min 46 sec

Rugby: le XV de France mené à la mi-temps par l'Afrique du Sud (7-8)

sam, 11/18/2017 - 21:20

Le XV de France, qui reste sur cinq défaites de suite, est mené à la mi-temps par l'Afrique du Sud (7-8), samedi au Stade de France dans le cadre des tests d'automne.

Les Bleus, rapidement menés par un essai de Dillyn Leyns (7) puis une pénalité de Handré Pollard (17), ont proposé une bouillie de rugby pendant 25 minutes avant de revenir au score sur un exploit personnel d'Anthony Belleau (27), son premier essai en sélection.

Les points de la 1re période:

8e: pour leur première incursion dans les 22 m français, les Sud-Africains enchaînent les phases et Tendai Mtawarira vient fixer la défense française sur un regroupement devant les poteaux. Le demi de mêlée Ross Cronje éjecte côté droit pour Handré Pollard qui transmet à Dillyn Leyds. L'ailier résiste à Antoine Dupont, Yoann Huget et Geoffrey Doumayrou et inscrit son premier essai en sélection. Excentré aux 22 m, Pollard rate la transformation.

FRANCE - AFRIQUE DU SUD 0-5

17e: les Springboks s'approchent des 22 m français et Doumayrou commet un plaquage haut sur son vis-à-vis Jesse Kriel. Face aux poteaux, Pollard n'a aucune difficulté à accroître l'avance des siens.

SCORE A LA MI-TEMPS: FRANCE - AFRIQUE DU SUD 0-8

27e: Paul Jedrasiak contre le lancer en touche de Malcom Marx dans les 40 m français. Les Bleus remontent dans l'axe et Guilhem Guirado adresse une passe sautée à Teddy Thomas qui repique vers l'intérieur et crée un regroupement. Dupont éjecte vers l'ouvreur Anthony Belleau qui trouve l'intervalle entre Francois Louw et Jesse Kriel et inscrit son premier essai international. Qu'il transforme sans problème, idéalement placé face aux poteaux.

SCORE A LA MI-TEMPS: FRANCE - AFRIQUE DU SUD 7-8

Catégories: Actualités

Transat Jacques-Vabre: Dick entre dans l'Histoire avec Eliès (classe Imoca)

sam, 11/18/2017 - 20:40

Jean-Pierre Dick est devenu le premier marin toutes catégories confondues à décrocher quatre victoires sur la Transat Jacques-Vabre après s'être imposé samedi à Salvador en 13 jours sur la course en double aux côtés de Yann Eliès en classe Imoca (monocoque de 18 m).

Dick et Eliès (St Michel - Virbac), deux personnalités bien différentes qui ont excellé, ont coupé la ligne à 21h11 heure française (17h11 heure locale) après 13 jours 7 heures 36 minutes 46 secondes de traversée sur un Imoca, la classe des bateaux du Vendée Globe.

La course, qui met aux prises quatre classes de bateaux, a été remportée (toutes catégories confondues) lundi par Thomas Coville/Jean-Luc Nélias (Sodebo Ultim') en 7 j 22 h 7 min.

Dick (52 ans) et Eliès (43 ans) sont arrivés dans la baie de tous les Saints baignée par un soleil déclinant pour signer le quatrième succès historique de Dick (après 2003, 2005 et 2011) sur une course chère à son coeur, qui lui a apporté sa première grande victoire, déjà à Salvador.

Le Niçois, arrivé sur le tard dans la course au large, avait réalisé une prouesse pour sa première participation en 2003 (avec Nicolas Abiven). En 2005, il s'est imposé avec Loïck Peyron puis en 2011 avec Jérémie Beyou. Toutes ces victoires se sont faites sur un Imoca.

Pour cette édition, ce vétérinaire de formation et papa d'un petit garçon de 7 ans, a choisi de partager son bateau avec Yann Eliès avant de le lui céder pour le Vendée Globe 2020 (tour du monde en solitaire sans escale).

La 13e édition de la Transat Jacques-Vabre est partie du Havre le 5 novembre, avec une flotte de 37 bateaux, répartis dans quatre catégories (Ultime, Multi50, Imoca, Class40). Six voiliers ont abandonné, 25 sont encore en course. Le tout dernier est attendu début décembre.

Catégories: Actualités

Top 14: Pau retrouve le sourire et enfonce Brive

sam, 11/18/2017 - 20:20

Pau, malgré trois cartons jaunes et un rouge, s'est imposé à domicile face à Brive (34-15), samedi à l'occasion de la 10e journée de Top 14.

Les Palois, qui restaient sur trois défaites lors de leurs quatre derniers matches et deux revers de suite sur leur pelouse, restent dans la course aux phases finales grâce à ce cinquième succès de la saison.

Toujours avant-derniers, les Corréziens, qui restaient eux sur deux victoires lors de leurs trois derniers matches, n'ont toujours pas trouvé la solution à l'extérieur avec cette cinquième défaite en autant de déplacements.

S'ils ont vite pris l'avantage grâce au pied de Germain (4), les Brivistes ont ensuite beaucoup subi, encaissant d'abord un essai sur un exploit personnel du deuxième ligne Ramsay (7-3, 13), avant d'être réduits à quatorze une première fois après une charge à l'épaule de Le Bouhris sur Conrad Smith (23).

Une infériorité numérique fatale aux Corréziens qui vont encaisser deux nouveaux essais: sur une charge de Halai en force (27) puis à la suite d'une belle action collective initiée dans les 22 mètres palois et conclue par Lespiaucq (24-3, 29).

A leur tour victimes d'un carton jaune pour un acte d'antijeu de Malié (35), les Béarnais offraient alors aux Brivistes l'opportunité de combler l'écart juste avant le repos sur un essai en solitaire de Marques après une mêlée à cinq mètres (24-10, 40).

Très indisciplinées, les deux équipes étaient tour à tour sanctionnées d'un nouveau carton jaune au retour des vestiaires (Ramsay (43) et Masilevu (51)) et c'est Pau qui en profitait rapidement grâce au second essai personnel de Ramsay (32-10, 55).

Un ultime essai briviste de Masilevu (72) privait finalement Pau du bonus offensif alors que les deux équipes étaient définitivement réduites à 14 après un carton rouge de chaque côté pour Bianchin et Tadjer en toute fin de partie.

Catégories: Actualités

Rugby: l'Irlande bat les Fidji de peu

sam, 11/18/2017 - 20:15

L'Irlande s'est imposée de justesse face aux îles Fidji, 23 à 20 (mi-temps: 17-10), samedi à Dublin, sa seconde victoire consécutive en test-match après celle contre l'Afrique du Sud une semaine plus tôt (38-3).

Le XV du Trèfle, qui a fait la course en tête durant toute la rencontre, a eu le dernier mot grâce à une pénalité de Ian Keatley (73e). Les Irlandais enchaîneront samedi prochain par la réception de l'Argentine quand les Fidjiens défieront le Canada à Narbonne, dans le Sud de la France, le même jour.

Catégories: Actualités

Top 14: Montpellier chasse le LOU du trône de leader

sam, 11/18/2017 - 20:12

Montpellier, vainqueur face à Toulouse (32-22), a délogé Lyon, battu à Clermont (39-18), de son trône de leader du Top 14, samedi lors de la 10e journée, jouée en plein doublon avec les matches internationaux.

Surprise de ce début de saison et leader depuis la 7e journée, le LOU n'aura pas tenu la distance face aux cadors du Top 14.

Car après avoir été battu à Gerland par La Rochelle (15-19), les hommes de Pierre Mignoni ont accusé sur le terrain du champion de France leur deuxième défaite consécutive, après avoir enchaîné cinq victoires de rang.

Résultat, ils reculent à la deuxième place (33 points) derrière le MHR (37 points), qui récupère une place de leader abandonnée au LOU il y a un peu plus d'un mois à la faveur de sa victoire bonifiée face à Toulouse (4e) grâce à quatre essais de Serfontein, Ngandebe, Mogg et Tomane.

Derrière ce duo de tête, les Rochelais (3e, 30 points) ont eux marqué un coup d'arrêt à Castres (15-31) après une série de cinq victoires consécutives toutes compétitions confondues.

Menés trois essais à zéro (21-3) à la mi-temps, les Maritimes ont toutefois réussi à priver le CO (7e) d'un point de bonus qui aurait pu lui permettre d'intégrer provisoirement le Top 6, en inscrivant deux essais en deuxième période.

Très amoindrie par les absences de ses internationaux, l'UBB (5e), réduite à quatorze après l'exclusion de Clerc, est parvenue à se sortir du piège tendu par les Agenais, revenus à 27-23 à un peu plus d'un quart d'heure du terme. Et ce grâce à Talebula, auteur d'une pénalité et d'un drop dans les dix dernières minutes.

Gros point noir pour les Girondins, ils ont perdu leur jeune ouvreur Matthieu Jalibert, touché à une cheville.

Enfin, Pau (10e), qui retrouvait le Hameau où il s'était incliné lors de ses deux derniers matches à domicile, s'est fait pardonner par son public en battant l'avant-dernier Brive (34-15). Mais les Palois ont laissé filer le bonus offensif en fin de rencontre sur un essai briviste de Masilevu.

Résultats de la 10e journée:

samedi

Clermont (bo) - Lyon 39 - 18

Bordeaux-Bègles - Agen 33 - 23

Castres - La Rochelle 31 - 15

Montpellier (bo) - Toulouse 32 - 22

Pau - Brive 34 - 15

dimanche

(12h30) Stade Français - Oyonnax

(16h50) Toulon - Racing 92

Catégories: Actualités

Washington menace de fermer la mission de l'OLP, les Palestiniens en colère

sam, 11/18/2017 - 20:00

Les Palestiniens ont menacé samedi de geler leurs relations avec les Etats-Unis si ces derniers ferment la représentation de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington.

"Nous suspendrons toutes nos communications avec l'administration américaine" si elle ferme la mission palestinienne aux Etats-Unis, a déclaré dans une vidéo postée sur Twitter le secrétaire général de l'OLP Saëb Erakat.

Pour la première fois depuis les années 1980, les Etats-Unis ont refusé de renouveler l'autorisation permettant à l'OLP d'avoir une représentation à Washington, une décision interprétée comme un moyen de pression sur les Palestiniens dans le processus de paix avec les Israéliens.

L'OLP du président palestinien Mahmoud Abbas est vue par la communauté internationale comme l'organisation représentant le peuple palestinien.

"L'Autorité palestinienne a reçu il y a deux jours une lettre du département d'Etat (américain) indiquant que le secrétaire d'Etat n'avait pas trouvé suffisamment de raisons de garder le bureau (de l'OLP) ouvert", a déclaré samedi à l'AFP le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki.

"Ceci ne s'est jamais produit dans le passé et nous avons demandé des clarifications au département d'Etat et à la Maison Blanche", a-t-il ajouté.

- Saper le processus de paix -

"A un moment où nous nous efforçons de coopérer pour parvenir à un accord (de paix avec les Israéliens), ils décident de telles démarches qui sont à même de saper la totalité du processus de paix", a déploré M. Erakat, imputant la décision américaine à des pression israéliennes.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a estimé qu'il s'agissait d'une affaire relevant de la "loi américaine".

En l'absence d'autorisation, le bureau de l'OLP peut continuer à fonctionner "de manière réduite" encore 90 jours.

C'est le délai maximum pour que le président Donald Trump détermine si les Palestiniens "se sont engagés dans des négociations directes et sérieuses avec Israël", a expliqué un responsable du département d'Etat.

Les Etats-Unis "ne rompent pas les relations avec l'OLP, ni n'ont l'intention d'arrêter de travailler avec l'Autorité palestinienne", a souligné ce responsable.

"Nous restons concentrés sur une paix globale entre Israéliens et Palestiniens qui résoudra les problèmes essentiels entre les deux parties".

La représentation palestinienne doit obtenir tous les six mois une autorisation de fonctionnement pour son bureau dans la capitale américaine.

Le responsable du département d'Etat a également expliqué que "certaines déclarations faites par les dirigeants palestiniens sur la Cour pénale internationale" (CPI) étaient à l'origine de la décision de non renouvellement.

Lors de l'Assemblée générale de l'ONU en septembre, M. Abbas avait appelé la CPI "à ouvrir une enquête et à poursuivre les responsables israéliens pour leur implication dans la colonisation et les agressions contre" la population palestinienne.

Un article de loi voté en 2015 par le Congrès américain interdit au gouvernement d'autoriser la mission de l'OLP si les Palestiniens "influencent" l'ouverture d'une enquête de la CPI sur des crimes israéliens présumés.

Les Etats-Unis, comme Israël, ne reconnaissent pas la CPI, premier tribunal international permanent chargé de juger les génocides, crimes de guerre et crimes contre l'Humanité.

La colonisation, qui consiste à construire des implantations civiles israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés, est considérée comme contraire au droit international.

Le président palestinien Mahmoud Abbas s'est dit "profondément surpris" par la décision américaine, selon son porte-parole Nabil Abou Roudeina cité dans l'agence de presse officielle palestinienne WAFA.

En septembre, M. Trump avait assuré qu'un accord de paix sur ce conflit irrésolu depuis des dizaines d'années était "possible". Il a chargé son gendre et conseiller Jared Kushner de relancer le processus de paix, au point mort.

Les Palestiniens réclament entre autres l'arrêt de la colonisation israélienne qui s'est accélérée fortement sous le gouvernement Netanyahu pour revenir à la table des négociations.

L'administration Trump s'est gardée jusqu'ici de soutenir la solution à deux Etats, c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien coexistant avec Israël, qui reste pourtant la référence d'une grande partie de la communauté internationale et des Palestiniens.

Catégories: Actualités

Top 14: La Rochelle marque un coup d'arrêt à Castres

sam, 11/18/2017 - 19:58

Fin de série pour les Rochelais. Les Maritimes ont marqué un coup d'arrêt à Castres samedi en s'inclinant 15-31 lors de la 10e journée de Top 14, après cinq victoires de rang toutes compétitions confondues.

Les hommes de Patrice Collazo, qui n'ont pas su réitérer leur coup parfait de la saison dernière dans le Tarn (victoire 26-18), restent troisièmes avec 30 points mais comptent désormais sept points de retard sur le leader Montpellier.

Le CO (7e, 25 points) enchaîne pour sa part une troisième victoire consécutive en championnat et se rapproche des places qualificatives. Mais il pourra regretter amèrement d'avoir laissé filer un précieux point de bonus offensif.

Car les Castrais menaient 14-0 après huit minutes de jeu et deux essais signés par l'arrière Julien Dumora (2e) et l'ailier David Smith (7e). Avant que le centre Thomas Combezou n'en rajoute un troisième un peu plus d'un quart d'heure plus tard (24e).

Mais les Rochelais ont repris leurs esprits en deuxième période, inscrivant deux essais par le jeune centre Pierre Boudehent (48e) et l'ailier Steeve Barry (65e, 21-15) qui relançait complètement le match et privait les Castrais du bonus.

Un bonus qu'ils ne récupéreront pas malgré leurs efforts en fin de rencontre et un doublé de Smith (79e).

Catégories: Actualités

Masters: Goffin salue "la plus belle victoire de (sa) carrière"

sam, 11/18/2017 - 19:51

Après son exploit samedi en demi-finale du Masters de Londres où il a joué son "meilleur tennis" pour battre Roger Federer pour la première fois, le Belge David Goffin a estimé que sa victoire était "la plus belle" de sa carrière.

Q: Qu'avez vous fait de différent par rapport aux six précédents matches que vous avez joués contre Roger Federer?

R: Ce n'était pas un match facile. J'étais un peu nerveux au départ. J'étais solide, mais contre lui, ça ne suffit pas, ça lui convenait, il pouvait faire ce qu'il voulait. Je voulais changer quelque chose. J'ai commencé à très bien sentir la balle à la fin du premier set, donc j'ai voulu jouer plus agressif. Et ça a payé. J'ai commencé à mieux servir, mon coup droit sortait bien mieux. Je montais au filet. D'une manière générale, si vous me voyez au filet, c'est plutôt bon signe (sourire).

Q: Vous avez dit après avoir battu Rafael Nadal lors de votre premier match que c'était la plus belle victoire de votre carrière. En tenant compte de la surface, de l'adversaire, du contexte, est-ce que vous ne venez pas de faire encore mieux?

R: Je pense que oui, effectivement. Ce sont deux victoires très particulières. C'était la première fois que je battais Rafa. Ensuite, c'était la première fois que je jouais en demi-finale ici, donc battre Roger dans un tel tournoi, c'était le moment idéal ! C'est la plus belle victoire de ma carrière, c'est certain. C'est toujours difficile de l'affronter. Mais pour la première fois contre lui, j'ai joué mon meilleur tennis, j'ai joué plus détendu après le premier set.

Q: A 5-4 au troisième set, vous êtes parvenu à conserver votre service et à frapper deux aces. Expliquez-nous votre état d'esprit.

R: Sur le court, c'est une bonne chose qu'il y ait des écrans géants, pour les changements de côté. Je regardais les temps forts des points précédents. J'étais détendu, je ne pensais pas au jeu suivant. Et dès que l'arbitre a dit +Time+, j'étais prêt. Je n'ai pas eu le temps de penser à ce que je devais faire. J'ai servi un ace. Et quand on commence par un ace, c'est toujours plus facile.

Propos recueillis en conférence de presse.

Catégories: Actualités

Un millier de manifestants à Paris pour dénoncer des cas d'esclavage en Libye

sam, 11/18/2017 - 19:43
Un millier de personnes ont manifesté samedi à Paris contre des cas d'esclavage en Libye dénoncés cette semaine dans un documentaire choc de la chaîne américaine CNN.
Catégories: Actualités

Montpellier, vainqueur de Toulouse, reprend la tête du Top 14    

sam, 11/18/2017 - 19:42

Montpellier a repris la tête du Top 14 en obtenant une victoire bonifiée (32-22) face à Toulouse, samedi à l'Altrad Stadium lors de la 10e journée de championnat.

L'équipe de Vern Cotter, qui avait abandonné la place de leader le 7 octobre après sa défaite à Paris (31-20), compte désormais quatre points d'avance sur Lyon, battu dans l'après-midi à Clermont.

Depuis sa rentrée manquée en Coupe d'Europe, avec deux défaites en deux journées, le MHR a enchaîné trois victoires consécutives.

Toulouse, qui concède sa troisième défaite à l'extérieur, préserve provisoirement la 4e place en attendant le choc entre Toulon et le Racing 92 dimanche à Mayol, en clôture de la 10e journée.

Bousculé par le champion Clermont, il y a quinze jours (28-24), le MHR a pris la mesure des Toulousains, amoindris notamment par l'absence des internationaux Antoine Dupont et Yoann Huget.

Pourtant privé de son ailier fidjien Nemani Nadolo, auteur de dix essais en championnat, l'équipe de Vern Cotter, bien cornaquée par le demi d'ouverture néo-zélandais Aaron Cruden, a inscrit quatre essais par ses trois trois-quarts.

Long à se mettre en route lors de vingt premières minutes, Montpellier renversait les Toulousains en six minutes. Il inscrivait ses deux premiers essais par l'intermédiaire de son nouveau centre sud-africain Jan Serfontein, parachevant une penaltouche (27), et de son jeune ailier Gabriel Ngandebe (29), qui suppléait avec beaucoup de culot Nadolo.

Onze minutes après la reprise, l'équipe héraultaise, en double supériorité numérique suite aux exclusions temporaires du pilier Clément Castets et du deuxième ligne Iosefa Tekori, ajoutait un troisième essai par l'arrière australien Jesse Mogg.

Toulouse restait au contact grâce à la réussite de son buteur Zack Holmes, exploitant les nombreuses fautes héraultaises. A un quart de la fin, il revenait même revenu à trois points (25-22) grâce à l'essai du pilier sud-africain Maks Van Dyk.

Un retour inutile car Montpellier répliquait par un quatrième essai inscrit par l'ailier australien Joe Tomane et assurait son cinquième bonus offensif en six matches à domicile.

Catégories: Actualités

Rugby: la Nouvelle-Zélande s'en sort de justesse en Ecosse

sam, 11/18/2017 - 19:40

La Nouvelle-Zélande, dominée en première période, s'est imposée de justesse en Ecosse (22-17, mi-temps: 3-3) samedi à Edimbourg lors de l'avant-dernière étape de sa tournée d'automne.

Les Ecossais, qui ont manqué d'efficacité, sont passés près de leur toute première victoire face aux All Blacks mais encaissent au lieu de cela leur 29e revers en 31 affrontements (2 nuls).

Catégories: Actualités

Top 14: Bordeaux a un peu de réserve

sam, 11/18/2017 - 19:20

Largement amputé par les sélections, Bordeaux-Bègles, qui a fini avec deux blessés majeurs et un expulsé, a trouvé les ressources pour s'imposer devant Agen (33-23), samedi à l'occasion de la 10e journée de Top 14.

L'UBB a de la réserve, elle l'a prouvé face au voisin lot-et-garonnais venu avec toutes ses forces pour faire un coup en Gironde.

A la pause (27-5), on croyait que c'était mort pour les récents tombeurs de Toulon mais quand Tilsley marquait l'essai du 27-23 et que les locaux perdaient Clerc, exclu pour une manchette (65), l'indécision gagnait les travées de Chaban.

Mais les hommes de Jacques Brunel ont pu compter sur un sauveur, Talebula, un finisseur d'antan hors pair, buteur improbable ce samedi avec une pénalité (70) et un drop (75) réussis pour assurer la victoire des siens et éloigner les visiteurs d'un bonus défensif qui n'aurait pas été injuste vu la production de ces derniers.

Agen, à l'entame idéale avec un essai de Laporte (12), pourra longtemps ruminé ce trou noir de onze minutes en premier période où il a encaissé trois essais signés Doubrère (24), Jalibert (28), Marais (35).

Au delà de son essai splendide, Jalibert a encore pesé sur les débats avec 17 points inscrits. D'abord héros puis malheureux, comme il y a quinze jours lors de la défaite spectaculaire à Toulouse, cette fois en quittant ses camarades touché à la cheville (50).

Le capitaine Marais a aussi mis un genou à terre (42) désorganisant l'édifice bordelais, ce dont a profité Miquel (42) et Tilsley pour deux essais, Lamoulie pour deux pénalités.

Résultats de la 10e journée:

samedi

Clermont (bo) - Lyon 39 - 18

Bordeaux-Bègles - Agen 33 - 23

Castres - La Rochelle 31 - 15

Montpellier (bo) - Toulouse 32 - 22

Pau - Brive 34 - 15

dimanche

(12h30) Stade Français - Oyonnax

(16h50) Toulon - Racing 92

Catégories: Actualités

Laporte: "Même en cas de catastrophe ce soir, je n'évincerai personne" du XV de France

sam, 11/18/2017 - 19:00

Le président de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte, a déclaré samedi qu'il "n'évincerait" pas l'encadrement du XV de France même en cas de lourde défaite dans la soirée face à l'Afrique du Sud, mais qu'il pourrait y injecter "du sang frais".

"Même en cas de catastrophe ce soir (samedi), je n'évincerai personne. Par contre il faudra discuter. Du sang frais dans le staff, pourquoi pas, mais je n'envisage rien encore", a déclaré Laporte à Sud Radio.

Le XV de France reste sur cinq défaites de suite avant d'affronter les Springboks au Stade de France (21h00), dont deux contre la Nouvelle-Zélande samedi dernier (18-38) et mardi (23-28) en ouverture des tests de novembre.

Ces deux revers ont porté à treize défaites en vingt matches (pour sept succès) le bilan du sélectionneur Guy Novès depuis sa prise de fonctions fin 2015.

Catégories: Actualités

Hand: le PSG fait un pas vers la pole en gagnant à Veszprem

sam, 11/18/2017 - 18:52

Le Paris SG a fait un grand pas vers la "pole position" de son groupe de Ligue des champions de handball en réussissant l'exploit de s'imposer pour la deuxième fois en une semaine contre Veszprem, cette fois en Hongrie, 29 à 24.

A six journées de la fin, le billet direct pour les quarts, et l'économie de deux matchs de barrage qui va avec, n'est pas encore dans la poche des Parisiens.

Mais ce ne sont probablement pas les Hongrois, distancés de trois points avec le goal-average défavorable, qui les en priveront. Les Allemands de Flensbourg, les seuls à avoir battu le PSG cette saison sur la scène continentale, ont l'occasion de revenir à deux points de Paris s'ils battent les Biélorusses de Brest dimanche à domicile.

Le PSG avait fait forte impression en dominant Veszprem la semaine dernière à Coubertin (33-28). Sa victoire dans la grosse ambiance de Veszprem marque encore plus les esprits. L'écurie hongroise est une des mieux dotées d'Europe. Elle a joué les quatre derniers Final Four (sans jamais s'imposer) et n'a perdu aucun autre match cette saison.

Les Parisiens ont été fortement ballottés en début de match (3-8 après 12 minutes), mais ont réussi à recoller à la pause grâce à un gros effort défensif. La lutte a été indécise jusqu'à 10 minutes de la fin (22-21), puis les champions de France se sont envolés vers leur plus beau succès de la saison.

Les arrêts de Thierry Omeyer et l'adresse de l'Allemand Uwe Gensheimer aux sept mètres (10 buts dont 6 penalties sur 6 au total) ont fait la différence, mais c'est une nouvelle fois le jeune Édouard Kempf qui a crevé l'écran. Déjà décisif dimanche dernier, l'ailier gaucher a récidivé en marquant de nouveau six buts, sans rater un seul tir cette fois-ci.

Catégories: Actualités

Masters: Federer a "vécu une année fantastique"

sam, 11/18/2017 - 18:40

Roger Federer a été battu en trois manches par le Belge David Goffin samedi en demi-finale du Masters à Londres, un défaite décevante pour terminer l'année mais qui n'empêche pas le Suisse de savourer une saison 2017 "fantastique".

Question: Pouvez-vous nous expliquer ce qui s'est passé après votre gain du premier set ?

Réponse: "Cela a été difficile de se faire breaker à 1-0 pour lui dans le deuxième set, alors que j'ai eu des occasions d'égaliser à 1 partout, et de maintenir la pression sur lui. Je n'ai pas été assez précis au service. A ce moment-là, il a très bien retourné, ce qui lui a permis de se maintenir dans le match. Avec le recul, je pense que ça a été un moment clé. Les choses ont vraiment tourné en sa faveur à ce moment-là. Il se sentait mieux, ne ratait plus grand chose. Il a élevé son niveau de jeu et moi je ne pouvais plus suivre. Peut-être que j'ai baissé un peu quand lui s'améliorait. Peut-être que je n'ai jamais atteint mon meilleur niveau, parce qu'au premier set, vous savez, ça allait, lui ne jouait pas très bien. C'est assez décevant. Mais au final, il a extrêmement bien joué, c'était lui le meilleur sur le court. Je suis un peu déçu parce que c'est un court en intérieur, sur lequel j'aime jouer. Mais j'ai eu des occasions et je les ai manquées. Lui a été très concentré sur les siennes, c'est ce qui a fait la différence".

Q: Au delà de cette déception, pouvez vous résumer votre saison, et comment voyez-vous la prochaine ?

R: "J'ai vécu une année fantastique. Je suis tellement content d'avoir joué à ce niveau du début jusqu'à la fin, jusqu'à aujourd'hui. J'ai apprécié la manière dont j'ai joué, un tennis vers l'avant, agressif. J'aurais voulu en faire plus aujourd'hui. C'est décevant de finir là-dessus. Mais ce n'est pas si important si je regarde toute ma saison, pour laquelle je suis particulièrement content. Pour l'an prochain, la préparation va durer deux, trois semaines, ça va être assez court. Mais j'ai vécu ça les quinze dernières années, je sais comment faire. Pour le moment, j'ai surtout envie d'une coupure, loin des courts, loin de la pression, et de revenir en Australie pour bien jouer. Je suis impatient d'être là-bas. J'ai connu les meilleurs moments de ma vie cette saison, donc j'ai hâte de retourner là-bas."

Q: Comment jugez-vous votre état physique, votre genou, votre dos, après une saison pleine ?

R: "Mon genou ne me pose aucun problème. Pour mon dos, je me suis fait mal à Montréal (en finale). Je ne l'ai pas vu venir, c'est arrivé brutalement, et ça m'a pris plus longtemps que je n'aurais pensé pour me remettre. J'aurais peut-être dû abandonner, mais je ne pense pas avoir empiré la situation en finissant le match. C'est arrivé dans le deuxième set, je pensais que ça allait. Mais finalement j'ai mis du temps à m'en remettre. Même après l'US Open, je le sentais encore. Donc je suis soulagé d'avoir pu finir en étant solide à Shanghai, en Laver Cup, à Bâle, et ici à Londres. Cela montre que c'est du passé. C'est bon de savoir que je peux me remettre, et reprendre confiance. A part ça, j'ai eu un petit pépin à l'aine, j'ai joué comme ça pendant dix jours à l'Open d'Australie. Mais je me suis reposé ensuite et au tournoi de Dubaï tout allait bien. Donc si je compare avec la saison dernière, on peut dire que c'était parfait cette année".

Propos recueillis en conférence de presse.

Catégories: Actualités

Rugby: le Japon corrige les Tonga avant d'affronter le XV de France

sam, 11/18/2017 - 18:17

Le Japon a infligé une correction aux Tonga (39-6) samedi à Toulouse, avant d'affronter dans une semaine le XV de France à la U Arena de Nanterre.

Dans un stade Ernest-Wallon faiblement garni (environ 4.500 spectateurs), les "Brave Blossoms" ont redressé la tête après la sévère défaite encaissée le 4 novembre à Yokohama face à l'Australie (30-63), en ouverture de leurs test-matchs de novembre.

Les Japonais, qui organisent la prochaine Coupe du Monde en 2019, ont inscrit leur premier essai au quart d'heure de jeu par l'ailier d'origine tongienne Lomano Lemeki (14e, 7-0).

En supériorité numérique après l'exclusion temporaire du deuxième ligne tongien Leva Fifita (29e), les hommes de Jamie Joseph ont pris le large en quelques minutes grâce à deux essais coup sur coup de leur troisième ligne centre Amanaki Mafi (30e) puis de leur capitaine Michael Leitch (33e) qui a déchiré le rideau défensif tongien.

Face à des Tongiens coupables d'un nombre incalculable de fautes, et qui affronteront la Roumanie samedi prochain en clôture de leur tournée, les Japonais ont poursuivi leur festival en deuxième période avec un doublé de Lemeki (60e) avant que l'autre ailier, Kenki Fukuoka, ne fasse parler ses appuis pour inscrire un cinquième et dernier essai (75e).

Catégories: Actualités

Le PCF prévoit de faire sa "révolution" lors d'un congrès en novembre 2018

sam, 11/18/2017 - 18:09

Le parti communiste tiendra son congrès extraordinaire du 24 au 26 novembre 2018 pour y faire sa "révolution" dans un contexte social et politique renouvelé, a annoncé samedi le parti.

La résolution actant le calendrier de ce congrès a été adoptée par 72,8% des voix de l'assemblée nationale du parti, qui a réuni à Paris près de 900 animateurs de sections locales du PCF.

"Nous décidons d'engager toutes nos énergies dans la préparation d'un congrès extraordinaire de notre parti en 2018 pour ouvrir une nouvelle perspective d'espoir dans notre pays et penser, au service de ces objectifs, notre propre révolution, celle qui nous amènera à être le Parti communiste dont la société française d'aujourd'hui a besoin", affirment les représentants communistes dans ce texte.

Evoquant un nécessaire "bilan lucide" de la situation actuelle du parti, son fonctionnement interne comme ses luttes, ils souhaitent également que soit développée "une analyse en profondeur des enjeux de la nouvelle période politique ouverte en 2017".

La réflexion sur la "transformation du parti" s'organisera autour de quatre grands thèmes: "les luttes et le combat communiste", la "démarche de transformation et de rassemblement dans la société française", les "transformations de notre parti" et "les élections européennes", prochaine échéance électorale, prévue en 2019.

"Notre congrès, préparé de manière inédite, fait appel à l'intelligence de tou·te·s les communistes et de celles et ceux qui sont disponibles à nos côtés pour travailler à l'avenir de cette belle idée du commun".

Lors de ce congrès, l'actuel secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a annoncé qu'il serait candidat à sa succession. Mis en difficulté pendant la présidentielle lorsque le parti a longuement tergiversé sur son soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon, M. Laurent a expliqué qu'il souhaitait une direction plus "collective", à laquelle il voudrait associer plusieurs personnalités émergentes.

Concrètement, après la consultation de ses militants - 13.500 questionnaires dépouillés - depuis la mi-septembre, le parti se donne jusqu'à la fin mai pour organiser des "chantiers" sur les grandes thématiques définies. A partir de début juin, la phase finale du congrès sera lancée avec la présentation des différentes motions.

Parmi les temps forts, le PCF prévoit des "assises communistes pour l'écologie" en mai et surtout des États généraux du progrès social, avec une première étape nationale le 3 février à Paris.

Il s'agira d'"un carrefour de convergences de toutes ces luttes", qui constituera "une première étape de la construction d'une plate-forme de rassemblement alternative au pouvoir de Macron et à la politique de son gouvernement".

Catégories: Actualités

Ligue 1: le Paris SG creuse l'écart en tête, sans forcer contre Nantes

sam, 11/18/2017 - 18:05

Le Paris SG n'a pas livré le match de l'année contre Nantes, mais s'est quand même imposé tranquillement 4-1 samedi, grâce notamment à un doublé d'Edinson Cavani qui lui permet de prendre le large en tête de la Ligue 1 après 13 journées.

Les Parisiens, qui ont marqué par Cavani (38e, 79e), Angel Di Maria (42e) et Javier Pastore (65e), comptent désormais six points d'avance sur Monaco, tenu en échec vendredi à Amiens (1-1) avant le choc entre les deux derniers vainqueurs de la Ligue 1, dimanche prochain en Principauté.

Les Nantais ont inscrit un but par le Burkinabé Préjuce Nakoulma (60e), tout juste entré en jeu, mais n'ont rien pu faire face à la puissance collective du leader. Ils restent malgré tout solidement accrochés à leur cinquième place.

Et pourtant, c'est le genre de matches que le PSG n'arrivait pas tellement à gagner les saisons dernières, avant les arrivées de Dani Alves, Neymar et Kylian Mbappé.

Mais malgré le froid, la fatigue des déplacements et des matches de la fenêtre internationale, Paris ne laisse cette année que des miettes en chemin, en Ligue des champions (4 victoires sur 4) comme en Ligue 1 (11 victoires, 2 nuls en 13 matches). Et la muraille jaune érigée par le tacticien italien Claudio Ranieri n'a tenu que 38 minutes.

Ensuite Javier Pastore, qui, fait rare, enchainait contre Nantes une deuxième titularisation, a parfaitement servi Edinson Cavani pour l'ouverture du score (38e), avant un doublé chanceux en fin de match (79e). Voilà l'Uruguayen à 15 buts en 12 matches de Championnat - le meilleur total de L1 -, auxquels s'ajoutent 4 buts en autant de matches de Ligue des champions. Sacré total.

Angel Di Maria, qui avait été préféré à Kylian Mbappé, a ensuite tué le suspense juste avant la mi-temps, avec un peu de réussite puisque son but ressemblait bien davantage à un centre, tenté dans la foulée d'un corner, qu'à un vrai tir (42e).

- Neymar discret -

Les Nantais, davantage réputés pour la solidité de leur défense que pour la virtuosité de leur attaque depuis le début de la saison, ont quand même été les premiers à marquer un but à Alphonse Aréola depuis l'Olympique de Marseille le 23 octobre, sur une belle action collective conclue par le Burkinabé Préjuce Nakoulma (60e), entré en jeu deux minutes plus tôt.

Pour le reste, et malgré un Neymar presque aussi discret qu'il l'avait été au retour de la précédente fenêtre internationale à Dijon (2-1), Paris a tranquillement géré sans trop forcer, avant une fin d'année 2017 très riche: dix matches à jouer en à peine plus d'un mois, en comptant celui contre Nantes.

Mercredi, les Parisiens recevront le Celtic Glasgow en Ligue des champions, avant l'un des chocs de la saison de Ligue 1 dimanche (21h00) contre Monaco. Viendront ensuite Troyes (à domicile), Strasbourg (extérieur), un choc européen en Bavière contre le Bayern Munich, Lille (domicile), Strasbourg en Alsace pour les huitièmes de Coupe de la Ligue, Rennes en Bretagne et enfin Caen à domicile, mi-décembre.

Le tout, sans doute sans le vétéran italien Thiago Motta, qui était forfait samedi et pourrait l'être jusqu'à la fin de l'année en raison d'une opération au genou droit, officiellement "envisagée" par le PSG et attendue en début de semaine prochaine selon le quotidien spécialisé L'Equipe. Et à part d'autres blessures, difficile d'imaginer ce qui pourrait perturber ce Paris SG.

Catégories: Actualités

Ligue 1: le PSG croque Nantes (4-1) et savoure 6 points d'avance sur Monaco

sam, 11/18/2017 - 17:59

Le Paris SG, large vainqueur sans forcer de Nantes (4-1) samedi, avec un doublé d'Edinson Cavani, est leader avec six points d'avance sur Monaco dans le Championnat de France.

Angel Di Maria et Javier Pastore ont complété le score parisien. "Le Matador" Cavani, avec 15 réalisations en L1 cette saison, est le meilleur buteur des cinq grands championnats européens. Le PSG s'est même offert le luxe de jouer sans Kylian Mbappé, laissé au repos sur le banc.

Ligue 1 de football (13e journée)

A Paris (Parc des Princes)

Arbitre: N. Rainville

Buts:

Paris SG: Cavani (38, 79), Di Maria (42), Pastore (65)

Nantes: Nakoulma (60)

Avertissements:

Paris SG: Berchiche (48), Verratti (74)

Nantes: Pallois (48), Awaziem (63), Djidji (65)

Les équipes:

Paris SG: Areola - Dani Alves, Marquinhos, Thiago Silva (cap), Berchiche - Verratti (Lo Celso 80), Rabiot (Nkunku 86), Pastore (Draxler 80) - Di María, Cavani, Neymar

Entraîneur: Unai Emery

Nantes: Tatarusanu - Awaziem, Carlos, Pallois, Djidji (Thomasson 70) - Rongier, Girotto (Nakoulma 59), A. Touré - Lucas Lima (Iloki 46), Sala, Dubois (cap)

Entraîneur: Claudio Ranieri

Catégories: Actualités

Coupe Davis: une belle occasion pour une génération française sans grand titre

sam, 11/18/2017 - 17:53

La finale de la Coupe Davis contre la Belgique, en approche, est une formidable occasion de soulever enfin un grand titre pour une génération qui n'en a encore jamais gagné en simple.

Yannick Noah, le guide des épopées de 1991 et 1996, de retour sur la chaise l'an passé, espère la mener vers cet aboutissement.

La Belgique, que les Bleus recevront à Villeneuve-d'Ascq de vendredi à dimanche, est un adversaire bien plus abordable sur le papier que la Serbie de Novak Djokovic et la Suisse de Roger Federer et Stan Wawrinka, qui les avaient privés du Saladier d'argent en 2010 en 2014.

L'ancien capitaine Guy Forget (1999-2012) évalue les chances de la France "à 65 ou 70%" avec un "avantage clair" de jouer à domicile, même si la rencontre ne se déroulera qu'à quelques kilomètres de la frontière belge.

Pour Arnaud Clément, capitaine de 2013 à 2015, "c'est une occasion en or". "Malgré tout le respect que j'ai pour l'équipe belge, finaliste pour la deuxième fois en trois ans, je trouve que la France est nettement supérieure sur le papier. Elle est vraiment favorite".

Les meilleurs espoirs de la Belgique pour gagner un premier Saladier d'argent reposent sur David Goffin (8e), auteur à 26 ans de la meilleure saison de sa carrière, auréolée samedi d'une qualification pour la finale du Masters après sa victoire inattendue contre Federer. Le Wallon est capable de remporter ses deux simples le vendredi et le dimanche.

"Il n'aura pas le droit de perdre un match", estime l'ancien joueur de l'équipe de France Michaël Llodra, qui avait conseillé les Belges en double lors de leur finale perdue en 2015 contre la Grande-Bretagne d'Andy Murray.

Car la France a suffisamment de munitions dans ses rangs pour faire la différence lors des trois autres rencontres (deux simples, un double) face aux camarades de Goffin, d'un niveau bien plus limité que lui.

- Le double, faiblesse des Belges -

Il faudra se méfier cependant du N.2 belge Steve Darcis (76e), capable de se transcender sous le maillot national comme au premier tour en Allemagne où Goffin était forfait.

Les quatre meilleurs Français en simple, retenus par Noah dans un groupe pour l'instant élargi de six joueurs, c'est à dire Jo-Wilfried Tsonga (15e), Lucas Pouille (18e), Richard Gasquet (31e) et Julien Benneteau (57e), sont tous mieux classés que lui.

Le talon d'Achille de la Belgique, c'est le double avec Ruben Bemelmans (106e) qui sera associé en principe à Arthur de Greef (174e), sauf si Joris de Loore (279e) a suffisamment récupéré de son opération d'un genou, mi-septembre.

"Le double, on a largement le niveau pour le gagner", estime Forget en évoquant la saison de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert qui ont participé pour la troisième année de suite au Masters et ont gagné deux titres majeurs (US Open 2015, Wimbledon 2016).

- 16 ans de disette -

"On est nettement plus fort en double", renchérit Llodra, en soulignant aussi le palmarès de Benneteau, titré à Roland-Garros en double en 2014, et médaillé de bronze olympique en 2012 aux côtés de Gasquet.

Un dixième titre en Coupe Davis mettrait fin à une disette de 16 ans dans cette compétition et atténuerait les déceptions vécues en simple par les meilleurs joueurs français, en particulier Tsonga.

Le Manceau de 32 ans est celui qui a remporté les titres les plus marquants de cette génération, à savoir les Masters 1000 de Paris (2008) et du Canada (2014), des tournois situés dans la hiérarchie juste derrière ceux du Grand Chelem et du "tournoi des maîtres".

C'est aussi celui qui s'est le plus approché d'un triomphe au Masters (défaite en finale en 2011 contre Federer) et dans les "Majeurs" avec une finale à l'Open d'Australie en 2008.

Catégories: Actualités

Pages