Agrégateur de flux

Antiterrorisme : l’ONU s’inquiète de l’accumulation des lois françaises

Selon la rapporteuse spéciale aux droits de l’homme, les principes de liberté religieuse et de liberté d’expression sont écornés en France.
Catégories: Actualités

Ce que les classes en avion disent de notre sentiment d’injustice

Slate.fr - jeu, 05/24/2018 - 10:57
Le sentiment d’injustice est d’autant plus fort que celle-ci se commet devant nous. Loin des yeux, loin du cœur, dit-on, mais aussi loin de l’indignation. L’inégalité de sort choque d’autant plus que les conditions de départ sont proches. ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Le pétrole reste orienté à la baisse

Le Boursier - jeu, 05/24/2018 - 10:57
Le baril de pétrole reste orienté à la baisse au lendemain d'une forte hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis et des craintes d'une...
Catégories: Économie - Finances

Les images du déraillement de train qui a fait deux morts en Italie

Le Huffington Post - jeu, 05/24/2018 - 10:57
Les images du déraillement de train qui a fait deux morts en Italie
Catégories: Actualités

SNCF: On a enfin une idée de ce que vous coûtera la reprise de sa dette par l'Etat

Le Huffington Post - jeu, 05/24/2018 - 10:57
SNCF: On a enfin une idée de ce que vous coûtera la reprise de sa dette par l'Etat
Catégories: Actualités

Eiffage Construction lance les travaux de rénovation de Silex2

Le Boursier - jeu, 05/24/2018 - 10:56
Eiffage Construction lance les travaux de l'opération Silex2 à Lyon Part-Dieu...
Catégories: Économie - Finances

Deutsche Bank supprime des milliers d'emplois dans le monde

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 10:55

La première banque allemande Deutsche Bank a annoncé jeudi vouloir supprimer plus de 7.000 emplois dans le monde et réduire nettement son activité sur les marchés de capitaux, pour tenter de sortir de ses difficultés.

Les effectifs vont être ramenés "bien en deçà de 90.000", contre 97.130 en équivalent temps plein à fin mars, a souligné Deutsche Bank dans un communiqué publié à l'occasion de la tenue d'une assemblée générale d'actionnaires à Francfort.

"La réduction du nombre d'employés est en cours", ajoute le groupe. Selon les médias allemands, elle pourrait concerner au final quelque 10.000 personnes.

Ces réductions de personnel, qui concernent près d'un salarié sur 10, vont s'étaler sur l'ensemble des régions du monde et des activités, avec une priorité donnée à la banque d'investissement, dont les effectifs actuels proches de 18.000 personnes vont fondre d'un quart dans le département de négoce des actions.

- Changement de stratégie -

Le groupe bancaire allemand confirme ainsi un changement de stratégie majeur dans son histoire: il renonce à vouloir concurrencer le géants américains de Wall Street dans ce secteur, après avoir pendant des années cherché à jouer dans la cour des grands.

A l'origine de cette inflexion, le nouveau PDG allemand de l'institut arrivé en avril, Christian Sewing - suite au départ forcé de son prédécesseur britannique John Cryan - a expliqué vouloir recentrer l'institut sur l'Europe dans ce secteur.

"Nous continuons à soutenir notre banque d'investissement et restons internationaux (...) mais nous devons nous concentrer sur ce que nous faisons vraiment bien", a-t-il dit. "Nous sommes l'alternative européenne dans le domaine du financement international et sur les marchés des capitaux", a-t-il ajouté.

La première banque allemande s'attend à devoir dépenser 800 millions d'euros en frais de restructuration, notamment en indemnités de départ pour de nombreux banquiers d'investissement.

Les coupes, dont le principe avait été annoncé en avril, devraient surtout toucher les Etats-Unis et les activités de la banque en Asie.

Le repli dans le négoce d'actions et d'autres activités sur les marchés va entraîner une réduction cette année de la taille des actifs à risques à hauteur de 100 milliards d'euros dans la division de banque de financement et d'investissement, soit 10% des actifs de cette activité s'élevant à 1.050 milliards d'euros fin mars 2018.

En se recentrant sur l'Europe, Deutsche Bank compte réduire les coûts à "moins de 23 milliards d'euros cette année", puis les passer à 22 milliards d'euros en 2019, sans en passer par des cessions importantes de pans d'activités.

- Trois années de pertes -

Les coupes dans la banque d'investissement visent une division jadis figure de proue de la banque puis devenue un fardeau à traîner.

Entre le milieu des années 1990 jusqu'à 2012, après une décennie sous l'impulsion du Suisse Josef Ackermann, l'établissement a donné la priorité à ce segment glamour, cherchant à jouer dans la même cour que les géants américains et méprisant la banque de détail.

La banque s'est retrouvée ensuite empêtrée dans une litanie d'affaires judiciaires nées des excès dans la banque d?investissement, avec des pertes consécutives de parts de marché.

Deutsche Bank reste sur trois années de pertes d'affilée et a vu le cours de son action chuter de près d'un tiers depuis janvier, les investisseurs ne croyant plus en sa capacité à se redresser durablement.

Face à des recettes globalement en baisse de 12% l'an dernier et des coûts demeurant très élevés, le résultat net est ressorti négatif de 735 millions d'euros.

Catégories: Actualités

F1 - GP de Monaco - Charles Leclerc titulaire chez Ferrari, Sebastian Vettel dit «pourquoi pas»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - jeu, 05/24/2018 - 10:54
En marge du GP de Monaco, le régional de l'étape, Charles Leclerc...
Catégories: Sport

Loi sur les fausses informations : les chercheurs du CNRS sceptiques

Plusieurs chercheurs ont fait part de leur réserve sur le projet contre les « fake news », critiquant autant une notion vague que les risques de dérives antidémocratiques.
Catégories: Actualités

L'architecture, un secteur créatif et dynamique

Ministère de la Culture - jeu, 05/24/2018 - 10:52
Mercredi 23 Mai 2018 - 17h26 - Entre réalisations emblématiques et réel impact économique, la création architecturale est un secteur clé au sein de l'écosystème culturel. Alors que la biennale de Venise ouvre ses portes samedi 26 mai, Françoise Nyssen revient sur l'importance du secteur, en réaffirmant son action pour renforcer le désir d’architecture, son soutien aux professionnels et son engagement pour la promotion d’une architecture de qualité. Infographie
Catégories: Culture

La réforme de l’enseignement supérieur en l’architecture vue par les étudiants

Ministère de la Culture - jeu, 05/24/2018 - 10:52
Mercredi 23 Mai 2018 - 14h45 - Premiers bénéficiaires de la réforme de l’enseignement supérieur en architecture, les étudiants, par la voix d’Adrien Hacquard, co-président de l’Union Nationale des Étudiants en Architecture et Paysage, expriment leur satisfaction dans l’attente de premiers résultats concrets (3/3).
Catégories: Culture

La réforme de l’enseignement supérieur en architecture vue par les professionnels

Ministère de la Culture - jeu, 05/24/2018 - 10:52
Mercredi 23 Mai 2018 - 13h17 - Pédagogie, recherche, international... la réforme de l’enseignement supérieur de l’architecture se décline à tous les niveaux. Praticiens et acteurs de premier plan des écoles, Philippe Prost, Jacques Porte, et Jean-Christophe Quinton apportent leur éclairage (2/3).
Catégories: Culture

Enseignement de l'architecture, une réforme d'avenir

Ministère de la Culture - jeu, 05/24/2018 - 10:52
Mercredi 23 Mai 2018 - 12h00 - Attendue depuis trente ans, la réforme de l’enseignement supérieur de l’architecture va donner un nouvel élan aux activités d’enseignement et de recherche du réseau des vingt écoles nationales supérieures d’architecture. Entretien avec Agnès Vince, directrice de l'architecture au ministère de la Culture, sur les ambitions de la réforme (1/3).
Catégories: Culture

Sensibilisation à l’architecture créole pour les enfants de maternelle de Cayenne

Ministère de la Culture - jeu, 05/24/2018 - 10:52
Mercredi 23 Mai 2018 - 11h00 - Implantées dans tous les territoires, les initiatives en faveur de l’éducation artistique connaissent, sous l’égide des directions régionales des affaires culturelles (DRAC), un véritable essor grâce à des opérations originales. Troisième volet de notre tour de France : un projet, mené auprès d’une classe de maternelle de Cayenne par le CAUE de Guyane montre qu’il n’est jamais trop tôt pour intéresser les enfants à l’architecture.
Catégories: Culture

Gironde : 600 collégiens évacués après des menaces d'attentat à Talence

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 05/24/2018 - 10:49

Après un appel anonyme reçu ce jeudi matin, plusieurs unités sont sur place à Talence, notamment une équipe cynophile spécialisée dans la recherche d'explosifs. .
L'appel a été reçu ce jeudi matin à 9 heures au collège Saint-Genès à Talence. Un coup de téléphone très bref d'un individu proférant des menaces d'attentat... Lire la suite

Catégories: Actualités

Dette SNCF: "Entre 30 et 35 milliards d'euros" repris par l'Etat, selon le député rapporteur (LREM)

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 10:49

Le rapporteur du projet de réforme ferroviaire Jean-Baptiste Djebbari (La République en marche) a annoncé jeudi sur LCP que l'État reprendrait "entre 30 et 35 milliards d'euros" de la dette de la SNCF.

L'ardoise de la compagnie ferroviaire s'élève à 47 milliards pour SNCF Réseau et 8 milliards pour SNCF Mobilités. M. Djebbari a estimé que l'intervention de l'État, qui s'accompagnera "d'investissements dans le système ferroviaire", équivaudrait à "un point et demi de PIB".

"Le Premier ministre s'exprimera vendredi sur le niveau de reprise de la dette et l'investissement dans le système ferroviaire", a ajouté le député de Haute-Vienne.

Le montant des investissements prévus n'est "pas encore tout à fait arbitré", d'après M. Djebbari, mais ceux-ci devraient concerner "l'infrastructure: le réseau, le fret, les voies, la signalisation", a détaillé le rapporteur du projet de loi.

Le député a promis que les annonces du Premier ministre seraient "de nature à rassurer les cheminots, qui ont eu "un sentiment fort de +cheminot bashing+", désormais "assez largement purgé" à ses yeux.

Interrogé sur l'avenir du patron de la SNCF Guillaume Pepy, le député a rappelé que "son mandat durera[it] jusqu'en 2020" et qu'il "fallait un pilote dans l'avion pour mener à bien la transition" ainsi que des "échéances importantes", comme la convention collective de l'entreprise, destinée à être prochainement renégociée.

Quelques minutes plus tôt, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux avait déjà estimé sur Europe 1 que "la question du maintien de Guillaume Pepy à la tête de la SNCF n'(était) pas posée".

M. Djebbari a par ailleurs contesté la légitimité de la "vot'action" lancée par les cheminots, une consultation interne à la SNCF dont les résultats à 95% défavorables au projet de réforme ont été dévoilés mercredi.

Le député a ainsi critiqué "les modalités de la +vot'action+: les listes d'émargement sont conservées par les syndicats, elles seront détruites, certains (employés de la SNCF) ont peut-être pu voter plusieurs fois"... a-t-il argumenté.

Le vote de l'Assemblée nationale est lui "légitime", "ce n'est pas un passage en force", a insisté le rapporteur, avant de saluer les syndicats réformistes CFDT et Unsa, "qui ont des doutes sur l'ouverture à la concurrence mais sont constructifs".

Selon lui, l'"unité médiatique" entre les quatre syndicats représentatifs à la SNCF (CGT, CFDT, SUD et Unsa) est une "façade", qu'il a opposé à "la réalité des faits".

Catégories: Actualités

Michelin : Bryan Garnier anticipe un relèvement du consensus

Le Boursier - jeu, 05/24/2018 - 10:49
Le broker attend une année record...
Catégories: Économie - Finances

Ce qu'on apprend de sa mère en lui parlant tous les jours (ou presque) au téléphone

Slate.fr - jeu, 05/24/2018 - 10:48
Pour aller en cours ce matin, j’ai emprunté le chemin le plus long et contourné mon dortoir pour passer par les sentiers les plus verdoyants et sinueux de ma petite ville universitaire. Je voulais disposer d’un peu plus de temps pour parler avec ma mère. Vu le décalage horaire incommode de six heures (je suis au Royaume-Uni, elle est à Singapour), le créneau possible pour nos coups de fil est très restreint. Mais on s’appelle presque tous les jours. ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Galileo: Londres pourrait demander à être remboursé après le Brexit

France 24 - L'info en continu - jeu, 05/24/2018 - 10:46

Le Royaume-Uni demandera à l'UE de lui rembourser son investissement de plus d'un milliard d'euros dans le programme européen de navigation par satellite Galileo s'il ne peut pas y participer pleinement après le Brexit, a rapporté jeudi la presse britannique.

Selon The Times et The Daily Telegraph, cette position est détaillée dans un document sur Galileo que le ministère britannique chargé du Brexit a prévu de publier jeudi.

Joint par l'AFP, le ministère n'a pas fait de commentaire.

Galileo est devenu un point de discorde important dans les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE, qui ont repris cette semaine à Bruxelles.

Début mai, l'UE a indiqué que les entreprises britanniques pourraient être empêchées de répondre à des appels d'offres pour des contrats relatifs à Galileo, un système à 10 milliards d'euros développé pour rivaliser avec le GPS américain et qui devrait être pleinement opérationnel en 2026.

Or, le Royaume-Uni, qui a joué un rôle majeur dans le développement de ce système, a fait valoir qu'il devrait pouvoir continuer à participer en tant que membre à part entière de Galileo, même après avoir quitté l'UE en mars 2019.

Le pays a dit aussi qu'il allait étudier le développement et le lancement de son propre système de navigation par satellite.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur