Agrégateur de flux

Ligue 1 : Saint-Etienne perd contre Nice et s’enfonce encore

Battus 1-0, les Verts sont juste au-dessus de la zone de relégation alors que les Nicois montent à la 5e place.
Catégories: Actualités

Foot - ALL - Le Bayern Munich souffre mais bat le Werder, Thomas Müller atteint les 100 buts en Bundesliga

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 17:24
Malmené par le Werder, le Bayern Munich a fait la différence en fin...
Catégories: Sport

Bras de fer budgétaire à Washington, Trump à l'offensive

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 17:20

Les tractations pour trouver un compromis budgétaire ont repris dimanche à Washington dans un climat tendu, Donald Trump désignant les démocrates comme uniques responsables de la fermeture partielle de l'administration fédérale qui pourrait se poursuivre la semaine prochaine.

Ce "shutdown", lié d'abord et avant tout à un désaccord sur la question sensible de l'immigration, devait se traduire par la mise au chômage technique de centaines de milliers d'employés fédéraux dès lundi. Les militaires américains poursuivront leurs opérations mais sans être payés.

"Fantastique de voir les républicains se battre avec détermination pour notre armée et la sécurité aux frontières", a tweeté Donald Trump, au lendemain du premier anniversaire de son arrivée au pouvoir plombé par cette paralysie.

Accusant ses adversaires politiques de "simplement vouloir un flot d'immigrants illégaux sans le moindre contrôle", le président américain n'a cependant pas indiqué comment il envisageait une possible sortie de crise.

Pour l'heure, les lignes sont figées.

Les démocrates réclament des engagements sur l'immigration - et le sort de centaines de milliers de clandestins arrivés jeunes aux Etats-Unis - avant tout accord budgétaire temporaire. Les républicains répondent: pas de discussion sur ce thème sans déblocage préalable de l'Etat fédéral.

Au-delà de discussions parfois très techniques, l'Amérique assistait d'abord à une bataille de communication: les élus des deux bords faisaient dimanche matin la tournée des chaînes de télévision pour assurer la main sur le coeur leur volonté d'aboutir et dénoncer le manque de bonne volonté du camp d'en face.

Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a annoncé qu'il organiserait un nouveau vote lundi à 01H00 du matin (06H00 GMT) au plus tard, mais rien n'indiquait qu'un compromis était en vue.

Mick Mulvaney, directeur du budget à la Maison Blanche, s'est dit convaincu qu'il existait une véritable possibilité de trouver une solution d'ici lundi matin. Mais il aussi averti sur Fox News qu'en cas d'échec à cette échéance, le shutdown pourrait durer "plusieurs jours".

Et il a dénoncé avec force l'attitude de certains élus démocrates tentés selon lui, par pur calcul politique, de prolonger le blocage jusqu'au discours sur l'état de l'Union de Donald Trump, prévu le 30 janvier.

Cette allocution devant les chambres du Congrès est un exercice rituel qui lui donne l'occasion d'expliquer au peuple américain ses priorités pour l'année qui commence.

- Trump et 'l'option nucléaire' -

Le dernier "shutdown" remonte à 2013, sous l'administration du président démocrate Barack Obama. Il avait duré 16 jours.

En déplacement en Proche-Orient, le vice-président Mike Pence a lui aussi donné de la voix lors d'une allocution devant des soldats américains.

"Nous n'allons pas rouvrir les négociations sur l'immigration illégale tant qu'ils n'auront pas rouvert le gouvernement et permis à nos soldats et leurs familles de toucher les salaires qu'ils ont gagné", a-t-il lancé.

Dans ce contexte, Donald Trump a évoqué dimanche dans un tweet un hypothétique changement des règles du vote au Sénat.

Cette hypothèse est connue à Washington sous le nom d'"option nucléaire" tant elle marquerait une rupture radicale dans le fonctionnement de cette institution censée contrebalancer les excès partisans de la tumultueuse Chambre des représentants.

Le règlement intérieur du Sénat, qui est composé de 100 élus, stipule que pour chaque motion, comme la programmation d'un vote, tout sénateur a le droit d'objecter. Cette objection ne peut être surmontée que par un vote des trois cinquièmes du Sénat. En pratique, donc, il faut 60 sénateurs sur 100 pour faire quoi que ce soit.

Or les républicains ne disposent à ce stade que de 51 élus.

Mais franchir le Rubicon et prendre la décision unilatérale d'abaisser la barre de 60 à 51 voix transformerait en profondeur le fonctionnement du Congrès et une majorité de sénateurs est vent debout contre une telle initiative.

Catégories: Actualités

Hippisme - Evènement - Traders en force

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 17:20
Ce dimanche à Vincennes, Traders a soigné la forme lors de son succès...
Catégories: Sport

Combiné nordique - CM - Combiné nordique : Les Bleus au pied du podium à Chaux-Neuve

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 17:18
L'équipe de France de Combiné nordique a pris la 4e place de...
Catégories: Sport

Foot - WTF - Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 17:18
Un supporter de Middlesbrough a été arrêté pour avoir uriné dans la...
Catégories: Sport

Vers des amendes forfaitaires contre la consommation de stupéfiants

Le Boursier - dim, 01/21/2018 - 17:13
PARIS (Reuters) - Bruno Le Maire s'est prononcé dimanche contre la dépénalisation du cannabis en France mais pour des contraventions plus systématiques, dans le sillage de la diffusion d'un rapport parlementaire qui plaide pour une amende forfaitaire pour les consommateurs.

Coupe d'Europe: le Racing 92 arrache ses retrouvailles avec le printemps européen

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 17:11

De retour: après un an d'absence, le Racing 92 disputera les quarts de finale de la Coupe d'Europe, grâce à sa victoire arrachée dans une fin de match à suspense et des conditions difficiles à Leicester (23-20), dimanche lors de la 6e et dernière journée.

Comme un clin d'oeil, c'est sous une météo hivernale, sur un terrain de Welford Road en grande partie enneigé, surtout en première période, et sous une pluie fine, que les Franciliens se sont octroyés le droit de revoir le printemps européen, manqué la saison passé.

Des conditions auxquelles ils sont moins habitués depuis qu'ils ont emménagé dans leur écrin couvert de la U Arena, et qui ont dû leur rappeler celles parfois connues dans leur vétuste stade de Colombes. Où ils ont souvent livré et remporté des batailles de tranchées, comme celle de dimanche.

Pour une qualification acquise au moins via l'un des trois billets de meilleur deuxième, puisqu'ils peuvent encore terminer premiers de la poule 4 en cas de victoire de Castres sur le terrain du Munster (16 pts) un peu plus tard dimanche.

Une qualification, surtout, obtenue au forceps, lors de dix dernières minutes étouffantes après avoir mené 14 à 0 dès le premier quart d'heure grâce à deux essais de Henry Chavancy (7) et Maxime Machenaud (12).

"Cela avait tout d'un traquenard, avec des conditions climatiques difficiles. On a très bien commencé, puis on a laissé (Leicester) revenir par trop d'indiscipline. Cela s'est joué à pas grand-chose. C'est beaucoup de soulagement" a déclaré Laurent Labit, entraîneur des arrières du Racing, au micro de BeIn Sports.

- Afatia talonneur! -

C'est un euphémisme. Premier acte de cette fin de match tendue à la 71e minute, quand un hors-jeu de Boris Palu a permis aux Tigers, par une pénalité de George Ford, d'égaliser à 20-20.

Les Franciliens étaient alors éliminés, mais une mêlée conquérante leur a permis de repasser devant quatre minutes plus tard, par une pénalité de Machenaud (23-20). Après un coup de pouce du destin: c'est en contrant involontairement, du dos, le dégagement de son coéquipier Ben Youngs, que Graham Kitchener a été signalé hors jeu.

Avant le troisième acte de cette pièce dramatique, dans les toutes dernières minutes: ils se sont retrouvés avec une mêlée à disputer devant leur ligne avec l'habituel pilier gauche Viliamu Afatia au talonnage, entré à la place de Dimitri Szarzewski après le forfait de dernière minute de Camille Chat, prévu comme titulaire.

Résultat: bras cassé pour Leicester, puis nouvelle pénalité pour les Anglais. Lesquels, par chance pour le Racing, n'avaient que faire du match nul, étant déjà éliminés, et ont donc opté pour une nouvelle mêlée pour l'emporter devant leur public.

Sur laquelle le Racing a tenu bon, avant de résister aux assauts adverses dans ses 22 mètres et d'être libéré par un ballon "gratté" dans un regroupement par Leone Nakarawa après la sirène.

Les Franciliens pouvaient se congratuler: ils disputeront un nouveau quart de finale, dans des conditions a priori plus clémentes que dimanche dans les Midlands.

Catégories: Actualités

Ski: Kristoffersen tient sa revanche, Muffat-Jeandet 4e du slalom de Kitzbühel

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 17:06

La revanche: le Norvégien Henrik Kristoffersen a dominé dimanche le slalom de Kitzbühel, son 1er succès de la saison en Coupe du monde de ski alpin après une série de dix podiums, devançant enfin Marcel Hirscher, son bourreau des dernières semaines.

Sous la neige battante, Kristoffersen (23 ans) a relégué Hirscher à 97/100, alors que le Suisse Daniel Yule a complété le podium, son 1er sur le circuit majeur, à 1 sec 35.

"S'il y a un endroit pour décrocher un 1er podium, c'est bien Kitzbühel", a assuré Yule, né en Suisse il y a 24 ans de parents écossais.

- Noël en fête -

Les Français ont réalisé le meilleur résultat d'ensemble de la saison, avec Victor Muffat-Jeandet au pied du podium (+2.16), sa performance de pointe entre les portes serrées, et le jeune (20 ans) Clément Nöël, huitième (+2.63) avec le dossard 47.

Le Vosgien du Venton, installé depuis quelques années à Val d'Isère (Savoie), remélange ainsi les cartes pour la sélection aux Jeux d'hiver, au détriment peut-être du vétéran Julien Lizeroux, 14e à Kitzbühel (+3.10), juste derrière le double champion du monde (2011 et 2015) Jean-Baptiste Grange (+3.04).

"Ca va dans la continuité. Il faut se servir de ça pour continuer à construire, et garder cette même rigueur et ces mêmes fondamentaux", a noté Muffat-Jeandet, requinqué aussi par sa 1re victoire en Coupe du monde, en combiné le 12 janvier à Wengen (Suisse).

"J'étais un peu tendu au départ parce que ça faisait deux fois que je sortais en deuxième manche. Et puis il y avait énormément de monde, on entend le bruit. Mais je suis plutôt content de la façon dont je suis parti dans la (seconde) manche. Je fais quelques petites fautes, j'avais peut-être un peu peur de la vitesse", a indiqué Nöel, grand et longiligne gaillard.

"Pour les Jeux, ça n'est pas moi qui décide. Je vais faire mes courses, il en reste encore une (à Schladming mardi). Moi, j'essaie de montrer que je skie bien", a ajouté le jeune Français.

Alexis Pinturault, éliminé dès la 1re manche, est assuré pour sa part de faire partie du quatuor des slalomeurs tricolores aux Jeux de Pyeongchang, en Corée du Sud du 9 au 25 février.

"C'est vraiment bien, j'ai réalisé deux excellentes manches, surtout la 1re. Sur le second parcours, beaucoup plus filant, j'ai failli sortir plusieurs fois", a remarqué Kristoffersen, âgé de 23 ans et à sa 16e victoire sur le circuit majeur.

- Une division au-dessus -

Devant son public, Hirscher a reconnu la loi du plus fort du jour. "Henrik était une division au-dessus avec Michi (son compatriote Michael Matt)", a souligné le sextuple (BIEN SEXTUPLE) vainqueur de la Coupe du monde, qui détient le gros globe de cristal depuis mars 2012.

En 1re manche, Kristoffersen avait devancé de 10/100 Matt, éliminé en seconde manche alors qu'il faisait le match avec le Norvégien, et Hirscher de 1 sec 05/100.

Sous les yeux d'Arnold Schwarzenegger, assis dans le parterre d'honneur, Hirscher a échoué aussi à remporter un 6e slalom de suite et à rejoindre son compatriote Hermann Maier, toujours deuxième avec 54 succès sur le circuit majeur, loin derrière le Suédois Ingemar Stenmark (86).

Le Salzbourgeois, qui conserve largement la tête au classement général aux dépens de Kristoffersen (1054 pts à 900), n'aura pas longtemps à attendre pour la revanche bis. Les slalomeurs sont attendus mardi soir à Schladming, toujours en Autriche, dans le temple de la discipline.

asc/dhe

Catégories: Actualités

Vidéo. Insolite : un supporter urine dans la bouteille d'eau du gardien de but

L' Essentiel - SudOuest.fr - dim, 01/21/2018 - 17:05

En deuxième division anglaise, un supporter a uriné dans la bouteille du gardien de l'équipe adverse. L'homme a été arrêté par la police locale.
Un supporter de Middlesbrough a été arrêté samedi pour avoir uriné dans la bouteille d'eau du gardien des Queens Park Rangers Alex Smithies lors d'un match de deuxième... Lire la suite

Catégories: Actualités

Combiné nordique: 4es à Chaux-Neuve, les Français confirment leurs prétentions olympiques

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 17:04

Quatrième de l'épreuve de Coupe du monde dimanche à Chaux-Neuve (Doubs), l'équipe de France de combiné nordique a confirmé ses prétentions de podium olympique, pour le retour et les adieux de sa star Jason Lamy Chappuis, à condition de s'améliorer sur le tremplin.

"Il ne manque pas grand chose. On est bien, on est aux avant-postes, en étant loin de notre niveau au tremplin. C'est plutôt de bon augure pour la suite, parce qu'on sait que l'on a tous quatre ou cinq mètres en plus dans les jambes", a commenté Lamy Chappuis, qui tente un retour au plus haut niveau cet hiver après une pause de deux années.

Quatrièmes des jeux Olympiques à Vancouver en 2010 et à Sotchi en 2014, les Français emmenés par leur champion olympique individuel 2010, courent après un podium aux JO qui leur glisse des doigts. C'est l'objectif clairement affiché par le skieur de Bois d'Amont pour son retour.

Dimanche à Chaux-Neuve, dans des conditions de saut compliquées, les hommes entraînés par Jérôme Laheurte n'ont pas été aussi bons qu'ils pouvaient l'espérer et ont accusé un retard de plus d'une minute trente sur des Norvégiens pour le moment hors d'atteinte.

Emmenés par Jan Schmid, le leader de la Coupe du monde en individuel, ils se sont promenés tant sur le tremplin que sur la piste de ski de fond.

- Stage terminal pour améliorer le saut -

Grâce à un excellent relais d'Antoine Gérard pour ramener l'équipe sur la Finlande, les Français se sont alors retrouvés dans une lutte à trois - avec l'Allemagne en plus - pour deux places sur le podium.

Et ils ont terminé à celle que personne ne veut prendre, la quatrième, alors que lors de la première épreuve par équipes en décembre à Lillehammer (Norvège), ils avaient pris la 3e place.

"Il y a quatre ans, on fait deux podiums en Coupe du monde avant les Jeux et on ne fait pas de médaille aux JO", a fait remarquer François Braud, de l'aventure il y a quatre ans à Sotchi en Russie, en espérant que l'inverse se produise en 2018.

"L'objectif, c'était de rentrer sur la Finlande et l'Allemagne le plus vite possible. Mais eux ne voulaient pas que je revienne. Ils se sont un peu relayés devant j'ai l'impression. Le Finlandais poussait très fort pour assurer le podium. Du coup, tout seul derrière, je ne pouvais pas faire grand chose", a estimé Lamy Chappuis, dernier relayeur.

Lamy Chappuis sera le seul à se rendre à Seefeld (Autriche) la semaine prochaine, pour continuer à se parfaire en saut, alors que les autres feront une coupure avant un dernier stage de préparation à Oberstdorf en Allemagne, avant les JO-2018.

"Sur le tremplin, il y a un peu de déception. C'est très bien qu'il y ait cette coupure la semaine prochaine. Et que l'on aille faire ce vrai stage de préparation à Oberstdorf, pour aligner des sauts de qualité et retrouver le niveau de début de saison", a prévenu Jérôme Laheurte.

Catégories: Actualités

Escrime - CM - Fleuret (H) : un podium qui fait du bien

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 17:02
Très convaincant samedi en individuel, Julien Mertine a confirmé...
Catégories: Sport

Le SPD allemand approuve le principe d'une coalition avec Merkel

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 17:00

Le parti social démocrate (SPD) allemand a approuvé dimanche d'une courte majorité l'ouverture de négociations formelles avec les conservateurs d'Angela Merkel pour former un gouvernement commun.

Les délégués du parti réunis à Bonn ont approuvé d'une courte tête, 362 voix pour sur 642, l'ouverture de ces pourparlers qui doivent mettre fin à l'imbroglio politique privant l'Allemagne d'un gouvernement et d'une majorité depuis les législatives de septembre.

Catégories: Actualités

Donner de la viande crue à votre chien ou chat est une mauvaise idée

Nourrir son chat ou son chien avec de la viande crue en voulant se rapprocher de son alimentation à l’état sauvage peut être risqué, montre une nouvelle étude. 
Catégories: Sciences

Foot - L1 - Angers - Angers : pas de fracture pour Ludovic Butelle

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 16:56
Sorti blessé contre Rennes samedi, le gardien d'Angers Ludovic...
Catégories: Sport

Foot - ITA - La Lazio met la pression sur l'Inter, Quagliarella voit triple pour la Sampdoria

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 16:55
Large vainqueur du Chievo Vérone (5-1), la Lazio monte provisoirement...
Catégories: Sport

Foot - L1 - 22e j. - Nice enfonce les Verts

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 16:52
Nice a battu Saint-Etienne (1-0, but de Cyprien), ce dimanche, et...
Catégories: Sport

Foot - Transferts - Nice vise Amine Bassi (Nancy)

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/21/2018 - 16:50
Révélation de la saison avec Nancy (L2), Amine Bassi suscite les...
Catégories: Sport

Carrefour en difficulté, emplois menacés : un plan secret pour redresser l'entreprise

L' Essentiel - SudOuest.fr - dim, 01/21/2018 - 16:49

Suppressions d'emploi, baisse des prix, plan de numérisation. Le géant de la distribution Carrefour doit annoncer mardi son plan de transformation pour redresser l'entreprise.
Carrefour, dont l'année 2017 a été de son propre aveu "globalement difficile", doit annoncer mardi un "plan de transformation" conçu dans le plus... Lire la suite

Catégories: Actualités

Coupe d'Europe: le Racing rejoint Clermont et Toulon

France 24 - L'info en continu - dim, 01/21/2018 - 16:49

Et de trois: en attendant peut-être La Rochelle, le Racing 92 a rejoint Clermont et Toulon en quarts de finale de la Coupe d'Europe après sa victoire obtenue sur le fil sur le terrain de Leicester (23-20), dimanche lors de la 6e et dernière journée de Coupe d'Europe.

+ Le Racing sur le fil, Montpellier de loin

L'un des trois strapontins de meilleure 2e est, au pire, revenu dans l'escarcelle du Racing 92. Mais le finaliste 2016 a eu chaud, l'emportant en Angleterre, condition nécessaire, sur une pénalité de Maxime Machenaud à cinq minutes de la fin, avant de faire le dos rond dans ses vingt-deux-mètres dans les tous derniers instants face aux assauts des "Tigers", qui étaient déjà hors course.

Eliminés dès les poules la saison dernière, les Franciliens retrouveront le printemps européen et peuvent encore terminer premiers de la poule 4: ils comptent 19 points, soit trois de plus que le Munster, qui reçoit dans l'après-midi Castres, désormais éliminé (12 pts). Mais le Racing devra a priori se déplacer en quarts de finale. La Rochelle a de son côté besoin d'une victoire dans l'après-midi à domicile face aux Harlequins pour rejoindre le contingent français.

Montpellier a lui encore raté la marche, éliminé dès la phase de poules pour la cinquième fois en six participations après sa défaite à domicile contre le Leinster (14-23), pourtant déjà qualifié. Le MHR, battu par tous les gros bras de cette poule 3 (Exeter et le Leinster, à deux reprises), a de nouveau touché du doigt ses limites au plan continental. Et ceci malgré les nouveaux investissements consentis à l'intersaison par son propriétaire Mohed Altrad, qui a attiré dans ses filets le manager néo-zélandais Vern Cotter et plusieurs joueurs de premier plan (Picamoles, Cruden, Pienaar, Serfontein, Yacouba Camara). Le premier titre majeur tant attendu par l'homme d'affaires passera cette saison par le championnat, dont le club héraultais occupe la tête.

+ Clermont et Toulon en habitués

Ils sont de nouveau au rendez-vous. Clermont et Toulon, les deux habitués français de la phase finale, verront de nouveau le printemps européen. L'ASM, finaliste à trois reprises (2013, 2015 et 2017), pour la neuvième fois, quand le RCT, triple vainqueur (2013 à 2015) disputera son septième quart de finale en autant de participations.

La lecture de leur qualification est cependant différente. Celle des Varois a été tirée par les cheveux -- comme l'an passé -- grâce à un point de bonus défensif glané samedi sur le terrain des Scarlets (27-30). Il leur permet simplement de prendre un des trois billets de meilleur deuxième (19 pts) dans une poule 5 abordable (Bath et Trévise en plus des Gallois), où ils n'auront effectué aucun match plein (courtes victoires à la maison contre les Scarlets et Bath et à Trévise, revers en Angleterre et au pays de Galles). Comme, peu ou prou, depuis l'arrivée de Fabien Galthié aux commandes cet été.

Ils se déplaceront donc en quarts de finale le week-end du 31 mars, quand Clermont disputera le sien à domicile.

Les Auvergnats, mal embarqués en championnat (10e) et qui semblent avoir, consciemment ou non, fait de l'Europe une priorité, ont terminé en tête (22 pts) de la "poule de la mort" (2), malgré une épidémie de blessures ces derniers mois (Lopez, Fofana, Raka, Penaud, Laidlaw), grâce à leur succès samedi contre les Ospreys (24-7). Pour conclure un quasi sans-faute: cinq succès, dont deux face aux Saracens, leur bourreau en finale en mai dernier. Les Anglais, doubles champions d'Europe (18 pts), peuvent encore accrocher le dernier billet de meilleur deuxième.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur