Agrégateur de flux

Rugby - Top 14 - Top 14 : Qui de Castres, Pau ou La Rochelle sera le dernier barragiste ?

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 6 heures 16 min
À deux journées de la fin de la saison régulière de Top 14, rien...
Catégories: Sport

Les neurosciences vont-elles faire de l’homme une machine ?

Le professeur de philosophie Thomas Schauder invite à s’interroger, dans sa chronique hebdomadaire, sur le recours aux sciences cognitives dans l’enseignement.
Catégories: Actualités

Dossier spécial : tout savoir pour bien déclarer ses revenus

Le Boursier - il y a 6 heures 17 min
La campagne fiscale 2018 prendra fin début juin.
Catégories: Économie - Finances

Macron "est à la hauteur de la fonction" et de sa "mission historique", selon Bayrou

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 17 min

Emmanuel Macron "est à la hauteur de la fonction" présidentielle "et de la mission historique qui est la sienne", a assuré mercredi le président du MoDem François Bayrou, soulignant la volonté du chef de l'Etat "d'aller au bout de questions sans réponse depuis des années".

"Je vous dis avec certitude que cet homme-là est à la hauteur de la fonction et de la mission historique qui est la sienne aujourd'hui", a déclaré M. Bayrou sur CNews. "Historique parce qu'on ne pouvait pas rester dans cette espèce d'impuissance généralisée que tout le monde constatait, sur laquelle tout le monde pleurait et devant laquelle tout le monde baissait les bras".

Disant ne voir "aucune arrogance" chez le chef de l'Etat, il a estimé qu'"il y a de la part du gouvernement et du président de la République la volonté d'aller au bout de questions qui étaient sans réponse depuis des années".

"Il y a une chose qui doit être pour le gouvernement une exigence de tous les jours, c'est que cet ensemble de décisions (...) de changements (...) de réformes portent en même temps un projet social, un projet pour ceux qui n'ont pas la chance d'être du bon côté de la barrière", a souligné le président du MoDem, jugeant qu'au sein de la majorité, son parti est "présent", "écouté" et "solide".

Le maire de Pau a également considéré qu'Emmanuel Macron avait "une mission historique à l'égard du monde".

Au niveau international, "la France a un poids mais ce poids n'était pas entendu depuis des années", a-t-il affirmé. "Ce qui est nouveau et ce qui est fort dans ce qui se passe aujourd'hui sur la scène du monde, et à Washington à cette heure-ci (où le président français est en visite d'Etat, ndlr), c'est qu'on entend une voix différente de la part de la France (...) une voix médiatrice".

"Vous avez une voix qui défend non pas l'intérêt égoïste de la France, non pas une vision de domination de la France, mais (...) une certaine idée d'un nouvel ordre du monde, une certaine idée de l'intérêt général du monde", a-t-il dit.

Catégories: Actualités

Le sosie de Donald Trump est une agricultrice espagnole

Le Huffington Post - il y a 6 heures 18 min
Le sosie de Donald Trump est une agricultrice espagnole
Catégories: Actualités

Fekl (PS): le pari de "séduction" de Macron envers Trump "n'a pas fait bouger les grands sujets"

LCP Assemblée nationale - il y a 6 heures 19 min

"Le pari initial" d'Emmanuel Macron de "charme" et de "séduction" envers Donald Trump "n'a pas fait bouger d'un iota les grands sujets", a déploré mercredi l'ancien ministre socialiste Matthias Fekl.

"Le pari initial du président Macron qui était de dire on déploie un maximum de charme, un maximum de séduction pour le président américain en le recevant le 14 juillet sur les Champs-Elysées (...) et ensuite en allant en visite d'Etat, pour l'instant, n'a pas fait bouger d'un iota les grands sujets", a regretté l'ancien ministre de l'Intérieur sur RFI.

"Sur l'Iran, nous assistons purement et simplement semble-t-il à un alignement de la diplomatie française sur les demandes américaines. Ce qui est très grave", a-t-il affirmé, alors que le chef de l'Etat est actuellement en visite à Washington. 

Emmanuel Macron et Donald Trump ont appelé mardi à un nouvel accord pour contenir les ambitions de l'Iran, peu après que le président américain a qualifié le texte actuel sur le nucléaire de "désastre". 

"Nous n'avons pas les mêmes positions de départ sur ce point", a reconnu le chef de l'Etat. Dimanche il avait répété qu'il n'y avait pas "de plan B" pour empêcher l'Iran de fabriquer la bombe.

Défendant un "accord fondamental pour la paix", M. Fekl, chargé des questions internationales au PS, a plaidé pour "une initiative européenne forte", jugeant que "l'accord iranien pourrait perdurer, y compris en cas de retrait des Etats-Unis, si l'Union européenne était crédible sur la scène internationale."

Mardi soir sur franceinfo, l'ancien candidat à la présidentielle Benoît Hamon avait lui aussi estimé que la "méthode diplomatique" d'Emmanuel Macron était "aujourd'hui en question".

"Il y avait dans les milieux français, l'espoir que la gentillesse d'Emmanuel Macron, la manière dont il jouait la proximité avec Donald Trump, l'emporterait. Il semblerait que cette tradition issue de Versailles n'a pas eu beaucoup de succès", a-t-il critiqué.

Emmanuel Macron "est obligé de s'aligner sur la position des États-Unis qui dénoncent l'accord" iranien, a déploré M. Hamon, jugeant qu'il fallait "s'inquiéter de la faible résistance qu'aura opposée Emmanuel Macron à cette stratégie de la force qui vise à démolir méthodiquement tout ce qui faisait accord jusqu'ici".

Catégories: Actualités

Foot - C1 - Yann Sommer (Mönchengladbach) : «Mohamed Salah a énormément évolué»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 6 heures 22 min
Yann Sommer, le gardien du Borussia Mönchengladbach, revient sur la...
Catégories: Sport

Cahors. 80 km/h : face-à-face tendu entre le délégué à la Sécurité routière et les motards à Cahors

ladepeche.fr - il y a 6 heures 23 min
Le déplacement dans le Lot d'Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la Sécurité routière a débuté par un échange tendu avec les représentants locaux de la Fédération des Motards en colère. En cause le 80 km/h sur les routes, à partir du 1er juillet, qui ne passe vraiment pas chez les motards. Emmanuel Barbe, dès son arrivée devant les locaux de la Chambre de métiers du Lot où il devait rencontrer élus et partenaires de la Sécurité...
Catégories: Actualités

Worldline : bien orienté après le point trimestriel

Le Boursier - il y a 6 heures 27 min
Worldline gagne du terrain en bourse (+0,6% à 40,6 euros) au lendemain de l'annonce d'une activité trimestrielle en croissance organique de +5,8%...
Catégories: Économie - Finances

Google déploie une toute nouvelle version de Gmail

Le célèbre webmail change d’interface, mais propose aussi de nouvelles fonctionnalités destinées à mieux protéger ses utilisateurs.

Catégories: High-Tech

Soupçons de corruption en Afrique : la garde à vue de Vincent Bolloré prolongée

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 6 heures 31 min

Deux cadres du groupe sont également entendus dans l'enquête sur des soupçons de corruption pour l'obtention de deux ports au Togo et en Guinée.
La garde à vue de l'homme d'affaires Vincent Bolloré, entamée mardi, a été prolongée dans l'enquête sur les soupçons de corruption entourant l'obtention par son groupe de... Lire la suite

Catégories: Actualités

Réforme constitutionnelle: De "adelphité" à "service minimum", ces mots que les politiques rêvent d'inscrire

Le Huffington Post - il y a 6 heures 32 min
Réforme constitutionnelle: De "adelphité" à "service minimum", ces mots que les politiques rêvent d'inscrire
Catégories: Actualités

Surviving Mars, un jeu vidéo pour rêver de coloniser Mars

Sciences et Avenir a testé le jeu de stratégie "Surviving Mars", qui propose de coloniser la planète rouge. Une belle surprise, pas exempte de quelques longueurs.
Catégories: Sciences

Tokyo courtise Paris et Berlin pour son chasseur de sous-marins

Le Boursier - il y a 6 heures 34 min
par Nobuhiro Kubo et Andrea Shalal
Catégories: Économie - Finances

Pourquoi "Avengers : Infinity War" est le plus sombre des Marvel Disney - ATTENTION SPOILERS

Le Huffington Post - il y a 6 heures 35 min
Pourquoi "Avengers : Infinity War" est le plus sombre des Marvel Disney - ATTENTION SPOILERS
Catégories: Actualités

Arménie: nouvelles protestations à l'appel du chef de l'opposition qui réclame le pouvoir

France 24 - L'info en continu - il y a 6 heures 35 min

De nouvelles protestations secouaient mercredi Erevan, la capitale d'Arménie, à l'appel de l'opposant Nikol Pachinian qui réclame des autorités une passation de pouvoir pacifique et des législatives anticipées, deux jours après la démission du Premier ministre contesté Serge Sarkissian.

Des milliers de personnes se sont réunies mercredi matin sur la place de la République, au coeur d'Erevan, haut lieu de la contestation anti-Sarkissian dans la capitale de cette ex-république soviétique du Caucase, en scandant "Nikol, notre Premier ministre!", a constaté un journaliste de l'AFP.

Face à la reprise de la contestation, des centaines des policiers et des forces anti-émeutes, ainsi que plusieurs véhicules blindés ont été déployés dans le centre-ville.

Député et opposant de longue date, M. Pachinian, qui s'est déclaré mardi "prêt à diriger le pays", a appelé ses partisans à descendre à nouveau dans la rue, après avoir affirmé sur sa page Facebook que le Premier ministre par intérim, Karen Karapetian, un fidèle du chef du gouvernement déchu, avait refusé d'entamer des négociations mercredi matin sur l'avenir politique du pays.

Alors que l'ancien président, récemment nommé Premier ministre Serge Sarkissian a annoncé son départ lundi, cédant après onze jours de manifestations, les députés du Parlement arménien ont sept jours, selon la loi, à compter de la démission du chef du gouvernement pour proposer de nouvelles candidatures à ce poste, et le vote pourrait avoir lieu le 2 mai.

Mais le Parti républicain de M. Sarkissian dispose de 65 sièges sur 105 au Parlement et il a toutes les chances de faire élire de nouveau son candidat, une option rejetée par Nikol Pachinian.

- "Le départ de Serge ne suffit pas" -

"Nous ne pouvons pas permettre au Parti républicain de continuer à diriger le pays", a déclaré M. Pachinian, dans une adresse vidéo mardi soir.

"Ce n'est pas seulement Serge Sarkissian qui posait problème, mais tout le Parti républicain (au pouvoir)", a-t-il affirmé.

M. Pachinian a également jugé "inacceptable" qu'un représentant de ce parti reste Premier ministre par intérim jusqu'à l'organisation des élections anticipées.

"Le départ de Serge ne suffit pas. Son parti veut rester au pouvoir mais le peuple veut qu'ils partent tous pour que nous vivions enfin normalement", a déclaré à l'AFP une manifestante, Rouzanna Vartanian, avocate de 40 ans.

"Nous réclamons que les républicains partent et que de nouvelles élections soient organisées. Sinon, rien ne va changer", a expliqué Varazdat Panoïan, metteur en scène, 28 ans, qui participait lui aussi à la manifestation sur la place de la République.

Pour sa part, Karen Karapetian a déclaré mercredi, lors d'une conférence de presse, ne pas être opposé à l'organisation d'élections législatives anticipées, tout en soulignant qu'une telle décision devait être prise par "toutes les forces politiques" du pays.

"Celui qui se dit être élu du peuple doit être élu lors des élections", a-t-il indiqué.

"Alors organisons des élections anticipées. Et si lui (Pachinian, ndlr), est vraiment élu du peuple, il remportera la victoire", a ajouté M. Karapetian.

De son côté, le président arménien Armen Sarkissian (sans lien de parenté avec son prédécesseur) a appelé toutes les parties au "dialogue".

"Je commence aujourd'hui des consultations avec les forces parlementaires et les forces politiques non représentées au parlement pour discuter des moyens de sortir de cette situation", a-t-il déclaré dans un communiqué, en espérant qu'un "compromis" sera trouvé.

Depuis le 13 avril, les manifestations se sont succédé à Erevan pour exiger le départ du Premier ministre Serge Sarkissian, accusé par les contestataires de vouloir s'accrocher à tout prix au pouvoir après avoir dirigé le pays pendant une décennie en tant que président, et de ne pas avoir su faire reculer la pauvreté et la corruption.

Le 23 avril, il a annoncé sa démission, en estimant "s'être trompé".

Catégories: Actualités

Golf - Open de France - HNA Open de France 2018 : Jon Rahm sera au Golf National

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 6 heures 37 min
Jon Rahm est la première grosse tête d'affiche confirmée pour le...
Catégories: Sport

Découvrez les 10 plus beaux endroits de la Terre à voir une fois dans sa vie

ladepeche.fr - il y a 6 heures 37 min
Et si vos prochaines vacances se passaient dans un endroit de rêve ? Iles paradisiaques, merveilles de la nature et forêts luxuriantes... La Terre regorge de trésors et paysages à couper le souffle. Découvrez ci-dessous les 10 plus beaux endroits de la Terre à découvrir au plus vite ! Le Parc national et la réserve de Denali en Alaska A l'image des Etats-Unis, ce parc fait dans la démesure. D'une superficie de plus de 24 000 km²,...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur