Agrégateur de flux

Nucléaire : New Areva change de nom et devient Orano

L’ancien champion de la filière nucléaire française cherche à se recentrer sur le cycle du combustible et à mettre derrière lui sa restructuration douloureuse.
Catégories: Actualités

Gym - USA - Des dirigeants de la fédération américaine démissionnent après l'affaire Nassar

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/22/2018 - 19:34
La Fédération américaine a annoncé lundi que des dirigeants ont...
Catégories: Sport

Orange pourrait s’intéresser à PT Portugal, filiale d’Altice

Selon nos informations, si Patrick Drahi était vendeur de la branche portugaise de son groupe, l’opérateur historique français pourrait se porter acquéreur.
Catégories: Actualités

Soudan: un journaliste de l'AFP et un autre de Reuters libérés

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 19:32

Les autorités soudanaises ont libéré lundi un journaliste de l'Agence France-Presse (AFP) et un autre de l'agence Reuters, arrêtés la semaine dernière alors qu'ils couvraient des protestations contre la hausse du prix du pain.

Abdelmoneim Abu Idris Ali, 51 ans, qui travaille pour l'AFP à Khartoum depuis près d'une décennie, couvrait une manifestation qui a été dispersée par la police anti-émeutes à Oumdurman, ville voisine de la capitale Khartoum, au moment de son arrestation le 17 janvier.

Il avait été arrêté avec deux autres journalistes, dont un travaillant pour l'agence de presse Reuters.

"Je suis libre, de même que les autres journalistes", a déclaré M. Idris Ali quelques minutes après sa libération.

Catégories: Actualités

Cyclisme: le vice-champion olympique de BMX Van Gorkom est sorti du coma

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 19:30

Le Néerlandais Jelle van Gorkom, vice-champion olympique de BMX aux Jeux de Rio en 2016, qui se trouvait dans le coma depuis le 9 janvier après une lourde chute à l'entraînement, s'est réveillé mercredi et sa vie n'est plus en danger.

Le cycliste de 27 ans "fait des progrès et n'est plus en danger de mort", a indiqué la Fédération néerlandaise de cyclisme sur son site internet, soulignant cependant que sa rééducation serait longue.

Van Gorkom avait lourdement chuté à l'entraînement près d'Arnhem. Il souffrait de côtes cassées, d'une fracture au visage, d'une blessure à la tête ainsi que d'autres blessures au foie, à la rate et aux reins. Devant la gravité de ses blessures, il avait été plongé dans un coma artificiel.

Mais le Néerlandais est à présent conscient et répond aux stimulations, il reconnaît les gens autour de lui.

Il reste toutefois "fragile" et "il est clair qu'il aura besoin d'une longue convalescence, sans garantie qu'il pourra retrouver 100% de ses moyens", a ajouté la fédération néerlandaise.

Jelle van Gorkom avait également été vice-champion du monde de BMX en 2015.

Catégories: Actualités

Foot - ANG - City - Kevin De Bruyne prolonge son contrat avec Manchester City jusqu'en 2023

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/22/2018 - 19:30
Éblouissant depuis le début de la saison, Kevin De Bruyne a choisi de...
Catégories: Sport

Françoise Nyssen se félicite du succès de la saison croisée France-Colombie

Ministère de la Culture - lun, 01/22/2018 - 19:24
Lundi 18 Décembre 2017 - 10h00
Catégories: Culture

Arena de Bordeaux : une salle digne de ce nom pour la région ?

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 19:23

EDITION DU SOIR - La nouvelle salle de spectacles de l’agglomération bordelaise sera inaugurée mercredi avec un concert du groupe anglais Depeche Mode. Enfin un bel écrin ? Au sommaire aussi : les fils de la marquise de Moratalla ne désarment pas, le point sur le cumul des mandats chez nos députés, un championnat du monde d'avions en papier... .
... Lire la suite

Catégories: Actualités

Des dirigeants de la gymnastique américaine démissionnent après un scandale sexuel (fédération)

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 19:23

La fédération américaine de gymnastique a annoncé lundi la démission de plusieurs hauts dirigeants après le scandale des abus sexuels commis par l'ancien médecin de l'équipe nationale Larry Nassar sur plus d'une centaine d'athlètes, dont certaines des figures les plus célèbres de la discipline.

Le président du conseil d'administration de USA Gymnastics, Paul Parilla, son adjoint Jay Binder ainsi que la trésorière Bitsy Kelley ont présenté leur démission, effective à compter de dimanche. "Nous estimons que cette initiative nous permettra d'avancer de façon plus efficace dans la mise en place de changements au sein de notre organisation", a déclaré Kerry Perry, qui a été nommée directrice de USA Gymnastics en septembre.

Catégories: Actualités

Rugby - Podcast - Podcast rugby: les pépites françaises, sitôt repérées, déjà grillées ?

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/22/2018 - 19:23
Chaque lundi, retrouvez le podcast rugby de L'Équipe. Aujourd'hui,...
Catégories: Sport

Eiffage : le chiffre d'affaires d'APRR progresse de 4,2% en 2017

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 19:22
Le trafic total, mesuré en nombre de kilomètres parcourus, progresse de +3,2% sur l'année 2017...

SAP va investir 2 milliards d'euros sur cinq ans en France

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 19:21
PARIS (Reuters) - Le géant allemand du logiciel SAP a annoncé lundi son intention d'investir plus de deux milliards d'euros sur cinq ans en faveur de l'innovation en France, où il ouvrira notamment son deuxième incubateur en Europe.

Migrants: les méthodes policières en question à Calais

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 19:20

"Bavures" ou "maintien de l'ordre"? Les méthodes policières envers les migrants à Calais, dénoncées dans une tribune virulente lundi, sont défendues par l'exécutif qui s'insurge contre toute "caricature".

Dans Libération, l'écrivain Yann Moix a accusé le chef de l'Etat d'avoir "instauré à Calais un protocole de la bavure", avec des "actes de barbarie" qu'il affirme avoir filmés pour un documentaire qui sera diffusé en mai.

Quels sont les actes incriminés?

Les forces de l'ordre "frappent, gazent, caillassent, briment, humilient" les migrants, assure M. Moix, en déplorant "saccages d'abris, confiscations d'effets personnels, pulvérisation de sacs de couchages" et "entraves à l'aide humanitaire".

Des extraits de son documentaire montrent notamment des migrants se lavant les yeux au serum physiologique, un policier aspergeant de gaz un groupe de jeunes hommes, et un CRS témoignant des "directives du préfet" pour faire preuve de "fermeté".

Les associations alertent depuis des mois sur de telles pratiques, et la "virulente" lettre de M. Moix "correspond à ce qu'on voit sur le terrain", affirme à l'AFP Christian Salomé, de l'Auberge des migrants.

La nouveauté est que la dénonciation gagne les cercles intellectuels: l'économiste Jean Pisani-Ferry, proche d'Emmanuel Macron, a déploré dans une récente tribune au Monde "un pays où l'on arrache leurs couvertures à des migrants à Calais".

Qu'en disent les autorités?

Les accusations d'abus sont vigoureusement démenties.

"Les policiers n'exercent pas de violences physiques à l'encontre des migrants" et "l'usage du gaz lacrymogène se fait dans le respect de la réglementation" pour "mettre fin aux tentatives d'intrusion" sur la rocade, le port ou dans le tunnel sous la Manche "et pour stopper les débordements et les rixes entre migrants", a répliqué lundi le préfet du Pas-de-Calais sur Twitter.

Le but des autorités est d'empêcher toute réinstallation de migrants sur place, quinze mois après le démantèlement du campement de la "Jungle".

Au ministère de l'Intérieur, on souligne que les courts extraits du documentaire de Yann Moix manquent de "mise en contexte".

"Je ne laisserai personne caricaturer ce travail", avait lancé Emmanuel Macron à Calais le 16 janvier, en s'élevant contre l'idée que les forces de l'ordre "confisquent des effets personnels" ou "utilisent du gaz lacrymogène sur des points d'eau ou au moment de la distribution des repas".

"Si cela est fait et prouvé, cela sera sanctionné", avait-il ajouté, en annonçant une prochaine circulaire aux préfets, et en invitant "ceux qui assistent" à de telles scènes à saisir la justice.

Le parquet de Boulogne-sur-Mer a enregistré en 2017 une dizaine de plaintes des associatifs pour "violences policières". Mais, pour M. Salomé, "on a beau jeu de dire: les migrants doivent porter plainte. Ils ne sont pas en position de le faire".

Quelles preuves?

En octobre, un rapport officiel avait jugé "plausibles" certains abus policiers, notamment un usage "disproportionné" de la force et "abusif" des gaz lacrymogènes.

Le rapport, qui répondait à une enquête au vitriol de Human Rights Watch en juillet, avait toutefois écarté l'une des principales accusations de l'ONG, à savoir l'usage de gaz poivre.

"Ca s'est un peu calmé depuis le rapport de Human Rights Watch", estime M. Salomé. Mais, selon lui, "les CRS ont des consignes pour détruire tout ce qui peut permettre aux migrants de s'abriter".

"Il y a toujours plusieurs expulsions par semaine, on réveille toujours les gens la nuit", raconte Vincent de Coninck du Secours catholique, pour qui "il est extrêmement difficile d'amener des preuves car on n'est jamais là quand les violences se passent, on ne peut pas les filmer".

Sur place Dawit, un Ethiopien de 21 ans, affirmait mi-janvier à l'AFP que les policiers "aspergent la tente quand vous êtes en train de dormir ou ils vous aspergent directement le visage. La tente, ils la prennent. Le sac de couchage, ils le prennent. Ils prennent même les médicaments".

La préfecture, elle, souligne les efforts de mise à l'abri dans le cadre du plan hiver. M. Macron a aussi annoncé que l'Etat allait prendre en charge la distribution de repas aux migrants.

Catégories: Actualités

Etats-Unis : les démocrates acceptent un compromis pour mettre fin au "shutdown"

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 01/22/2018 - 19:19

Le "shutdown" avait commencé samedi à minuit, empêchant des centaines de milliers d'employés de se rendre au travail lundi matin. .
Les sénateurs démocrates ont accepté un compromis budgétaire temporaire qui va permettre de mettre fin à la fermeture partielle du gouvernement fédéral américain, a indiqué lundi leur chef de... Lire la suite

Catégories: Actualités

Compromis budgétaire au Sénat américain, vers la réouverture du gouvernement

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 19:19

Le Sénat américain a trouvé lundi un compromis budgétaire temporaire pour financer l'Etat et mettre fin à la fermeture partielle du gouvernement fédéral qui a cloué chez eux des centaines de milliers d'employés fédéraux.

A l'issue d'intenses tractations, les leaders démocrates et républicains du Sénat sont tombés d'accord sur un texte assurant le financement de l'Etat jusqu'au 8 février, avec l'objectif affiché de trouver un accord sur l'immigration et le sort de centaines de milliers de clandestins arrivés jeunes aux Etats-Unis.

Ce compromis doit maintenant être validé par la Chambre des représentants, puis signé par Donald Trump, pour entrer en vigueur.

Sauf improbable contre-temps, le premier "shutdown" de l'ère Donald Trump aura donc duré trois jours. Le dernier, qui remonte à 2013, sous l'administration du président démocrate Barack Obama, avait duré 16 jours.

A court terme, la pilule a un goût amer pour l'aile gauche du parti démocrate: le vote sur ce budget temporaire est finalement passé sans contreparties fermes sur l'immigration de la part des républicains.

Le président américain Donald Trump est resté notoirement discret tout au long du week-end et lundi matin, se contentant de tweeter pour dénoncer l'attitude de ses adversaires politiques. "Il faut mettre fin à l'obstruction des démocrates !", a-t-il lancé.

"Dans quelques heures, le gouvernement va rouvrir, nous avons beaucoup à faire", a lancé le chef de file des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, qui a une nouvelle fois ironisé sur la confusion régnant selon lui à la Maison Blanche.

"Les républicains n'ont jamais pu avoir une idée claire de ce que leur président voulait", a-t-il lancé. "Le président qui se vante d'être un grand négociateur a joué un rôle de spectateur", a-t-il ajouté.

- Les 'Dreamers' au coeur des débats -

"La majorité républicaine a désormais 17 jours pour éviter que les "Dreamers" ne soient expulsés", a lancé M. Schumer.

Les démocrates souhaitent aboutir rapidement sur la régularisation de centaines de milliers de clandestins arrivés jeunes aux Etats-Unis, connus sous le nom de "Dreamers" (Rêveurs), et dont le statut temporaire accordé sous Barack Obama a été supprimé en septembre.

Quand Donald Trump a abrogé ce programme Daca, qui a permis à 690.000 jeunes sans-papiers de travailler et d'étudier en toute légalité, il avait donné jusqu'à mars au Congrès pour trouver une solution pérenne pour ces derniers.

Le chef de la majorité républicaine au Sénat américain, Mitch McConnell, avait lancé lundi matin un appel au compromis: "Chaque journée que nous passons à arguer sur le fait de laisser les lumières allumées est un jour perdu pour négocier sur l'immigration ou la défense ou nos autres priorités communes"

Dès l'entrée en vigueur du "shutdown", la Maison Blanche avait affirmé qu'il ne serait pas question de négocier sur l'immigration tant qu'un budget temporaire n'aurait pas été voté.

Effet collatéral de cette fin probable de la paralysie budgétaire: Donald Trump devrait être en mesure de participer comme prévu au Forum économique de Davos (Suisse), en fin de semaine.

Au milieu de la confusion des derniers jours, la Statue de la Liberté a réussi à faire entendre une voix distincte. Fermée aux touristes depuis samedi matin, elle a rouvert lundi.

L'Etat de New York avait en effet décidé de payer de sa poche les employés fédéraux nécessaires à la réouverture de ce monument emblématique d'une Amérique ouverte aux migrants.

La statue est importante pour l'économie mais "elle est plus que ça", a souligné dimanche le gouverneur démocrate de New York Andrew Cuomo."C'est un symbole de New York et de nos valeurs (...) Son message n'a jamais été aussi important qu'aujourd'hui."

Catégories: Actualités

Transfert: Alexis Sanchez rejoint Manchester United, Mkhitaryan à Arsenal (clubs)

France 24 - L'info en continu - lun, 01/22/2018 - 19:17

L'attaquant vedette d'Arsenal Alexis Sanchez a officiellement rejoint Manchester United, le milieu de terrain Henrikh Mkhitaryan faisant le chemin inverse, ont annoncé les deux clubs lundi.

"Manchester United est ravi d'annoncer la signature d'Alexis Sanchez d'Arsenal dans un accord qui voit le milieu arménien Henrikh Mkhitaryan prendre la direction opposée", écrivent les "Red Devils" sur leur site internet. Aucun des deux clubs n'a précisé la durée des contrats.

Catégories: Actualités

Courtois : Assemblée générale convoquée

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 19:16
Rendez-vous le 24 mai...

Orange et Deutsche Telekom ont discuté fusion, les titres montent

Le Boursier - lun, 01/22/2018 - 19:15
par Gwénaëlle Barzic et Pamela Barbaglia

Foot - L1 - Bordeaux - Stéphane Martin (Bordeaux) : «Il y a une urgence»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/22/2018 - 19:13
Stéphane Martin, le patron des Girondins, rappelle l'urgence dans...
Catégories: Sport

Qu’est-ce que le fentanyl, médicament qui tue plus que l’héroïne aux Etats-Unis ?

Les cas d’overdose au fentanyl, un antidouleur puissant, se multiplient aux Etats-Unis et au Canada.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur