Agrégateur de flux

Réforme des institutions : l’exécutif et le Sénat se livrent une bataille feutrée

Deux projets de loi de la vaste réforme des institutions sont présentés mercredi matin en conseil des ministres. Ils incluent la baisse de 30 % du nombre de parlementaires et l’instauration de 15 % de proportionnelle aux législatives
Catégories: Actualités

Maduro réplique à Trump et expulse ses représentants au Venezuela

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 04:36

De nouvelles représailles de Washington étaient attendues après la décision du président vénézuélien Nicolas Maduro, réélu dimanche lors d'un scrutin très critiqué par la communauté internationale, d'expulser ses deux plus hauts représentants diplomatiques à Caracas, en réplique aux nouvelles sanctions des Etats-Unis.

"J'ai déclaré persona non grata le chargé d'affaires des Etats-Unis (Todd Robinson, ndlr) et j'annonce son départ dans les 48 heures", a déclaré le président socialiste, accusant M. Robinson de fomenter un complot militaire, économique et politique contre lui.

Nicolas Maduro a également ordonné l'expulsion du numéro deux de la mission diplomatique (les deux pays n'ont plus d'ambassadeurs respectifs depuis 2010), Brian Naranjo, qu'il a accusé d'être le représentant local de la CIA.

Il réplique ainsi au décret signé lundi par son homologue américain Donald Trump, visant à réduire la capacité du Venezuela à vendre ses actifs.

Washington pourrait d'ailleurs ne pas en rester là, un responsable du département d'Etat ayant dit mardi que les Etats-Unis pourraient prendre des "mesures réciproques appropriées" une fois reçue la "notification de la part du gouvernement vénézuélien à travers les canaux diplomatiques" de l'expulsion de leurs deux diplomates.

Ces nouvelles sanctions américaines s'inscrivent dans le concert de critiques internationales après la victoire de M. Maduro, 55 ans, avec 68% des voix contre 21,2% à son principal adversaire, Henri Falcon, 56 ans, dans le contexte d'une abstention record de 54% et d'un boycott par l'opposition qui dénonçait une "supercherie".

- "Irrégularités" selon l'UE -

Les résultats annoncés, qualifiés de "farce" par les Américains, ont été aussi rejetés par le Groupe de Lima, une alliance de 14 pays d'Amérique et des Caraïbes qui comprend l'Argentine, le Brésil, le Canada, la Colombie et le Mexique. Ils ont rappelé dès lundi leurs ambassadeurs au Venezuela.

Mardi, Bruxelles a également haussé le ton: "L'Union européenne envisage des sanctions", a fait savoir la représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini, dénonçant de "nombreuses irrégularités signalées le jour du scrutin, y compris l'achat de votes".

Face à ces critiques, Caracas reste inflexible et crie au complot.

"Nous n'avons jamais vu une attaque internationale aussi impitoyable que celle menée contre ce processus" électoral, a dénoncé mardi la présidente du Conseil national électoral (CNE), la chaviste Tibisay Lucena, à l'occasion de la cérémonie de proclamation officielle de l'élection de M. Maduro.

Le ministère des Affaires étrangères a quant à lui fustigé "le lynchage politique et financier" du Venezuela par les Etats-Unis, où gouverne un "régime suprématiste, raciste et interventionniste (...) inspiré par les postulats néfastes du Ku Klux Klan".

- Militaires arrêtés -

Mardi, la justice militaire vénézuélienne a emprisonné mardi onze officiers des forces armées vénézuéliennes, accusés d'avoir comploté des actions déstabilisatrices contre le président Maduro.

Ils ont été accusés de "mutinerie, d'incitation à la mutinerie, de crimes contre la discipline militaire et de trahison de la patrie", a déclaré à l'AFP l'avocate de l'ONG de défense des droits de l'homme Foro Penal, Maria Torres.

Selon l'ONG Justicia Venezolana, 92 militaires ont été arrêtés depuis 2003 pour conspiration, dont 34 en 2018.

Par ailleurs, une "procédure de sanction administrative" a été prise mardi à l'encontre du site web du prestigieux quotidien vénézuélien El Nacional, son directeur évoquant des "représailles politiques".

La Commission nationale des télécommunications (Conatel) a ordonné au site web de "s'abstenir de publier des nouvelles et des messages qui pourraient menacer la tranquillité d'esprit des citoyens".

Le Syndicat national des travailleurs de la presse dénonce l'escalade des "attaques" du gouvernement contre les médias, dans une "politique systématique d'accaparement et d'étouffement des espaces de liberté d'expression, de critique et de dissidence".

Selon l'ONG Espacio Público, 51 médias ont cessé d'opérer au Venezuela l'année dernière --46 stations de radio, trois stations de télévision et deux journaux-- en raison de sanctions, de problèmes économiques et du manque de fournitures comme le papier journal, monopole de l'État

- Débâcle économique -

Au plan économique, le Venezuela est dans la débâche: autrefois le pays le plus riche d'Amérique latine grâce à ses immenses réserves pétrolières, il n'est plus que l'ombre de lui-même, se débattant entre hyperinflation et graves pénuries d'aliments et de médicaments.

La crise a déjà fait fuir à l'étranger des centaines de milliers de Vénézuéliens, mais M. Maduro assure que la faute en revient à la "guerre économique de la droite", soutenue par Washington. Il promet une "révolution économique" porteuse de prospérité pendant son second mandat.

"Ce qui se profile à l'horizon, c'est un plus grand isolement diplomatique et commercial et plus de difficultés pour accéder au crédit et au financement", estime l'analyste Diego Moya-Ocampos, du cabinet britannique IHS Markit.

Les Etats-Unis agitent déjà la menace d'un embargo pétrolier, dont les conséquences seraient redoutables pour le Venezuela, qui leur vend un tiers de son brut et est classé en défaut de paiement partiel par les agences de notation.

"Le Venezuela commence déjà à subir un boycott économique de la part des Etats-Unis et de leurs alliés et cela va être fatal au maintien du régime", assure à l'AFP l'expert en relations internationales Carlos Romero.

Mardi soir, une des principales compagnies aériennes du pays, Aserca, a annoncé la cessation de ses activités, trois semaines après celle de la compagnie Santa Barbara, et suivant une longue liste de compagnies internationales qui ont cessé d'opérer au Venezuela.

Catégories: Actualités

Nintendo a déposé le nom de N64 Classic Mini

La marque N64 Classic Mini a été déposée par Nintendo. Le géant japonais n'entendrait donc pas s'arrêter dans son recyclage nostalgique. Le successeur des NES et SNES Classic Mini serait-il en route ?

Catégories: High-Tech

Etats-Unis : le bacon et les donuts bientôt réautorisés pour chasser l’ours en Alaska

Le National Park Service a présenté, mardi, un projet de réglementation qui annule les mesures prises par Barack Obama sur la chasse. Il devrait être adopté dans deux mois.
Catégories: Actualités

Des grands patrons de la high-tech à l'Elysée pour soutenir le bien commun

France 24 - L'info en continu - mer, 05/23/2018 - 04:20

Emmanuel Macron reçoit mercredi à l'Elysée une soixantaine de dirigeants et acteurs de la high-tech mondiale pour les convaincre de s'engager en faveur des "biens communs" (éducation, emploi, santé...) lors d'un sommet baptisé "Tech for Good".

Parmi les invités de ce déjeuner à huis clos figurent les patrons de Facebook (Mark Zuckerberg), Microsoft (Satya Nadella) Uber (Dara Khosrowshahi), IBM (Ginni Rometty), SAP (Bill McDermott), Alex Karp (Palantir) ou encore Jimmy Wales (Wikimedia) ainsi que des patrons français (Free, Orange, SNCF, Sanofi, BNP Paribas, Thales, OpenClassrooms...) et des intellectuels, aux côtés du président rwandais Paul Kagame.

Cette réception a lieu en pleine montée des critiques contre les géants d'internet sur le pillage de données, les fausses nouvelles ou l'évasion fiscale.

Mark Zuckerberg, après avoir été interrogé par le Congrès américain, reviendra d'une audition mardi devant le Parlement européen sur le pillage des données de ses utilisateurs dans le scandale de la firme britannique Cambridge Analytica, accusée d'avoir manipulé les électeurs américains.

Emmanuel Macron, qui veut faire de la France une "startup nation", "cherche à initier un dialogue" avec ces grands patrons, "à avoir des discussions parfois franches, directes, parler de la régulation ou de la gouvernance internationale", expliquent les conseillers de l'Elysée.

Considéré comme ami des entreprises après ses décisions fiscales avantageuses (réduction de l'impôt sur la fortune et sur les plus-values financières), le président français est en même temps l'un des plus actifs à Bruxelles pour réclamer un taxation plus fortes des groupes internet, dont certains des plus puissants paient très peu d'impôt en France.

- "Problème de réputation" -

Après le déjeuner, les patrons se retrouveront à l'hôtel Bristol, situé tout près de l'Elysée, pour des ateliers consacrés à l'avenir du travail, de la diversité et de l'éducation, en présence de plusieurs ministres du gouvernement.

Plusieurs grands groupes doivent faire dans la journée des annonces montrant leur engagement en matière sociale, en particulier en Afrique.

Leurs efforts seront mis en valeur en fin de journée par le Premier ministre Edouard Philippe qui clôturera le sommet à Matignon. A la même heure, Emmanuel Macron recevra en tête-à-tête à l'Elysée les patrons de Facebook, IBM, Uber et Microsoft.

La plupart des invités de l'Elysée se retrouveront le lendemain à VivaTech à la Porte de Versailles, un grand raout international de la tech où sont attendues des milliers de startups et près de 80.000 visiteurs. Emmanuel Macron, qui a soutenu cet événement depuis sa création en tant que ministre de l'Economie, y prononcera un discours dans la matinée avant de s'envoler pour Saint-Pétersbourg.

"Il y a un +moment Macron+ dans le monde de la tech américaine, un effet de mode de ce président jeune qui réforme le pays. Mais les entreprises savent qu'elles ont un problème de réputation qui peut prendre une dimension économique", souligne l'Elysée.

Emmanuel Macron a déjà organisé plusieurs fois des réunions de grands patrons depuis son arrivée au pouvoir, pour les convaincre d'investir en France (sommet "Choose France" en janvier) ou de s'engager pour l'environnement ("One Planet Summit" en décembre).

Catégories: Actualités

PlayStation Scuf Vantage : la manette pro de Sony pour contrer la Xbox Elite

Alors que la PlayStation 4 arrive dans son dernier cycle de vie, Sony dévoile une toute nouvelle manette clairement orientée pro gaming. Le Scuf Vintage, modulable, accueille des boutons supplémentaires.

Catégories: High-Tech

Bridges experts : de la photo macro aux clichés de la Lune, ils savent tout faire !

Couplant la qualité d'image des compacts experts et la puissance de zoom des bridges classiques, les bridges experts sont un excellent choix pour qui cherche un appareil capable de tout faire. Et de le faire bien.

Catégories: High-Tech

Vexé de ne pas être retenu pour le Mondial, Rabiot refuserait d'être réserviste en équipe de France

Le Huffington Post - mer, 05/23/2018 - 04:10
Vexé de ne pas être retenu pour le Mondial, Rabiot refuserait d'être réserviste en équipe de France
Catégories: Actualités

Mercredi à la SNCF: grève, scores de la "vot'action", la réforme au Sénat

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 04:00
Un mercredi chargé sur l'agenda SNCF: les cheminots sont appelés à la 21e journée de grève depuis début avril, les syndicats dévoilent les résultats de leur "vot'action" et les sénateurs s'emparent en commission du dossier de la réforme ferroviaire.C'est en milieu de matinée que l'intersyndicale CGT, Unsa, SUD et CFDT annoncera à la presse les scores de sa consultation, pendant laquelle les cheminots ont pu glisser dans des urnes artisanales...
Catégories: Actualités

Critique de Solo : A Star Wars Story, une aventure qui se laisse regarder

Après une production des plus complexes, le nouvel épisode anthologique de Star Wars arrive ce mercredi au cinéma. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la jeunesse de Han Solo s’y trouve, mais pas forcément avec la saveur attendue.

Catégories: High-Tech

Bon plan : le smartphone Honor 6X à moins de 137 euros

C’est sur la marketplace de la Fnac que vous pourrez trouver le Honor 6X à seulement 136,45 euros au lieu de 166 euros. Une affaire !

Catégories: High-Tech

Plan Borloo : "Opération enfouissement", pour la presse

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 03:55
Les mesures dévoilées mardi par Emmanuel Macron pour les quartiers défavorisés ressemblent à une "opération enfouissement" du rapport Borloo sur les banlieues, estime mercredi la presse.Le Parisien dénonce une "opération enfouissement" alors que La Croix constate que "sur les banlieues, Emmanuel Macron privilégie le verbe", quand Le Figaro trouve que sur le sujet "Macron cherche encore sa politique".Cécile Cornudet des Echos juge que "ces...
Catégories: Actualités

Toulouse. L'administrateur provisoire de l'université Jean-Jaurès : «Nous voulons éviter un nouveau blocage»

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 03:54
Pourquoi avoir décidé une rentrée en deux temps ? Le temps de blocage a été extrêmement long. Il était essentiel de permettre aux collègues de réinvestir les lieux, de s'organiser. Cette réouverture a été pensée de manière très pragmatique. L'objectif est de créer les conditions d'une reprise durable. Le conflit a été très dur. Il faudra plus de deux jours pour un retour à la normale. Combien de temps le dispositif de sécurité restera en place...
Catégories: Actualités

Narbonne. Assises de l'Aude : «Je suis responsable de sa mort, mais je ne suis pas un assassin»

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 03:54
Depuis hier devant la cour d'assises de l'Aude, un homme est jugé pour avoir étranglé sa femme à Narbonne, un 23 décembre 2014. Les débats vont durer deux jours. Lorsque Karim Koibich, 50 ans, est entré dans le box vitré des accusés, hier, pour cette première journée d'audience à Carcassonne, les commentaires dans la salle de la cour d'assises de l'Aude se sont arrêtés. Cet homme au crâne rasé, dans la force de l'âge, est accusé d'avoir...
Catégories: Actualités

Toulouse. Reprise sous tension à l'université Jean-Jaurès

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 03:54
Hier matin, l'université Jean-Jaurès a rouvert ses portes aux personnels. Des barrages filtrants ont été installés à chaque entrée. Un dispositif de sécurité dénoncé par les organisations syndicales. Au travail. Après plus de deux mois de blocage, les différents personnels de l'université Jean-Jaurès ont pu regagner leurs bureaux hier matin. Les étudiants, eux, retrouveront le chemin des salles de cours que demain. Pour s'assurer que seuls...
Catégories: Actualités

Albi. Une permanence LGBT a ouvert en centre-ville

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 03:53
L'association Arc-en-ciel, née à Toulouse il y a 15 ans, collectif multiculturel dédié aux lesbiennes, gays, bi, trans, queers et intersexes (LGBTQI), a inauguré hier soir dans le centre-ville d'Albi la première permanence LGBT du Tarn. Cette permanence, installée dans la maison de quartier du Patus Crémat, rue de la Muette, sera ouverte les deuxième et quatrième mardis du mois de 17 h 30 à 20 h 30. «Quand je suis arrivée à Albi il y a cinq...
Catégories: Actualités

Cajarc. Un projet d'éco-orchestre

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 03:53
Porté par le collège Georges Pompidou, le projet d'éco-orchestre a pour objectif de proposer à des élèves qui seraient en perte de motivation et, ou en difficulté au collège de participer à un dispositif de création d'instruments de musique à base d'objets recyclés. Les enseignants de musique Patricia Lafon et de technologie Philippe Labit sont les initiateurs du projet. Le principal du collège, Lionel Granier, explique : «Il s'agirait de...
Catégories: Actualités

Cazilhac. Philippe Mariou présente son cinquième ouvrage

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 03:52
Dans son cinquième ouvrage, Philippe Mariou, auteur et sociétaire de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne, nous entraîne dans la Haute-Marne, sur les traces de Dorothée Selyès. Issue d'une famille modeste, la petite fille va rapidement prendre de l'assurance. Dorothée réussira sa vie. Son célibat, tout comme ses frasques amoureuses, sera sans doute le prix à payer quant aux choix qu'elle fera pour devenir une femme libre et...
Catégories: Actualités

Toulouse. Manifestations : la guerre des chiffres

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 03:51
Les syndicats et le gouvernement sont-ils engagés dans une bataille des chiffres et de la communication? Hier, à Toulouse, lors de la manifestation des fonctionnaires, entre Saint-Cyprien et le monument aux morts via les boulevards, les neuf organisations représentatives (CGT, CFDT, FO, Unsa, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA-FP), toutes derrière la banderole de tête, ont annoncé la participation de 20 000 personnes. Autant que lors de la...
Catégories: Actualités

Brens. Maison Partagée : les travaux devraient commencer en septembre

ladepeche.fr - mer, 05/23/2018 - 03:51
Le projet est bien engagé, le permis de construire a été déposé le 30 mars. Si l'agenda est respecté, les travaux de la Maison Partagée devraient commencer en septembre. Elle sera conçue pour accueillir 12 résidents et pourrait ouvrir en mars 2019. L'opérateur est l'association Âges sans frontières, que préside René Ancilotto, et qui a à son actif plusieurs réalisations dans le département. D'abord à Tauriac en 2008, plus récemment à...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur