Agrégateur de flux

JO 2018 : Papadakis-Cizeron, à un fil de l’or

Après leur « cauchemar » de lundi, les Français se contentent de l’argent en danse sur glace et échouent à 0,79 point du titre olympique.
Catégories: Actualités

un exercice 2018 qui se présente bien

Le Boursier - mar, 02/20/2018 - 11:04
Consultez cet article sur Boursier.com
Catégories: Économie - Finances

UBS tourne le dos à Natixis, séduit par Crédit Agricole

Le Boursier - mar, 02/20/2018 - 11:02
Le bureau d'études Suisse préfère désormais la banque verte à toutes les autres banques hexagonales...
Catégories: Économie - Finances

Syrie: l'armée turque va assiéger la ville d'Afrine "dans les prochains jours"

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 11:01

Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé mardi que les forces turques assiégeraient prochainement la ville d'Afrine, chef-lieu de l'enclave où une offensive turque est en cours depuis un mois pour en déloger une milice kurde.

"Dans les prochains jours et de façon beaucoup plus rapide, le siège du centre de la ville d?Afrine va commencer", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours devant les députés de son parti au Parlement.

Baptisée "Rameau d'olivier", l'opération lancée par l'armée turque et ses supplétifs rebelles syriens vise les Unités de protection du peuple (YPG), alliées kurdes de Washington dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, mais considérées comme "terroristes" par la Turquie.

Les forces turques ont pris à ce jour le contrôle de plus de 30 villages, mais ils sont situés pour la plupart dans des zones frontalières du nord de la région d'Afrine.

"Comme nous agissons pour éviter de mettre en danger nos forces de sécurité et en tenant compte des civils, il peut sembler que nous avançons lentement", a convenu M. Erdogan.

"Mais personne ne doit oublier ce fait: nous n?y sommes pas allés pour détruire et brûler ce qui est devant nous. Nous y sommes pour créer un environnement sécurisé et vivable pour les centaines de milliers de (Syriens) qui vivent chez nous", a-t-il ajouté en se référant aux plus de trois millions de réfugiés syriens ayant gagné la Turquie pour fuir la guerre civile dans leurs pays.

Les autorités turques affirment que l?offensive d'Afrine, et celle menée en 2016 plus à l'est, visent à sécuriser des territoires dans le nord de la Syrie pour permettre le retour de ces réfugiés dans leur pays.

lsb/ezz/ces

Catégories: Actualités

"Moi, Tonya" : triple axel réussi pour Margot Robbie

Moi, Tonya est en lice dans la course aux Oscars. Le film de Craig Gillespie sort aujourd'hui au cinéma. Retrouvez notre chronique On aurait pu attendre le pire d’un biopic consacré à Tonya Harding. Oui, celle qui avait fait l’exploit du triple axel, mais accusée d’avoir organisé, avec son tordu de mari, l’agression de sa rivale sur ...

Cet article "Moi, Tonya" : triple axel réussi pour Margot Robbie est apparu en premier sur Rolling Stone.

Catégories: Musique

Recul de l'indice ZEW en février

Le Boursier - mar, 02/20/2018 - 11:00
Indice ZEW en repli en février...
Catégories: Économie - Finances

Grève quasi-unitaire jeudi pour de meilleurs salaires à Air France

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:59

La quasi-totalité des syndicats d'Air France appellent pilotes, personnels de cabine et au sol à faire grève jeudi pour réclamer une augmentation générale de 6%, une unité rare qui prend appui sur des résultats financiers en forte hausse.

Les répercussions sur le trafic seront communiquées dans la journée de mardi par la compagnie.

L'ensemble des syndicats représentatifs chez les pilotes (SNPL et Spaf) et les hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC et Unac), trois organisations au sol (CGT, FO et SUD) et trois non représentatives (Alter pour les pilotes, CFTC et SNGAF côté PNC) appellent à la grève.

Un rassemblement est prévu à 10H00 devant le siège de la compagnie à Roissy, où doit se tenir en parallèle un comité central d'entreprise (CCE) dédié principalement à l'analyse des résultats financiers 2017.

Les syndicats s'attendent à ce que la séance soit "délocalisée", prêtant à la direction le souhait d'éviter un nouveau "5 octobre 2015", quand le CCE avait été envahi et le DRH d'alors Xavier Broseta, agressé devant les caméras, après l'annonce d'un possible plan social.

La grève de jeudi constitue un nouvel épisode de la négociation salariale 2018, close après deux séances houleuses.

A son terme, la direction a mis sur la table un projet d'accord prévoyant une augmentation générale - la première depuis 2011 - de 1% versée en deux temps, une revalorisation des indemnités kilométriques et une enveloppe d'augmentations individuelles (primes, promotions, ancienneté...) de 1,4% pour les seuls agents au sol.

Le texte, accepté par la CFE-CGC et la CFDT, a été invalidé par une majorité de syndicats, puis mis en ?uvre de manière unilatérale par la direction.

- 'Discours culpabilisant' -

Les organisations appelant à la grève ont dénoncé une "aumône" qui, selon elles, "ne pourra compenser l'augmentation du coût de la vie et rattraper les salaires bloqués depuis 2011".

Elles réclament une augmentation générale des grilles de 6%, arguant des bons résultats financiers de l'entreprise.

Le groupe Air France-KLM a affiché un bénéfice d'exploitation en hausse de 42% pour 2017 à 1,488 milliard d'euros, dont 588 millions d'euros pour la partie française.

Néanmoins, les revendications des syndicats "ne sont pas raisonnables", a tranché le PDG d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, dans Le Monde. "Le coût global d'une telle augmentation représenterait environ 240 millions d'euros, soit pratiquement le prix de deux Boeing 787", a-t-il appuyé.

Lundi, la direction a tenté une dernière fois de dénouer le conflit en rencontrant les syndicats.

Elle a réaffirmé que "sa priorité était de trouver un équilibre réaliste entre la rétribution des efforts de chacun et le maintien de conditions économiques permettant les investissements pour la croissance, dans un contexte de concurrence accrue", a indiqué un porte-parole à l'AFP.

Les augmentations générales et individuelles, couplées à l'accord d'intéressement "qui permet de reverser 20% du résultat d'exploitation" d'Air France aux 44.200 salariés, "permettent de proposer une progression des rémunérations sans précédent depuis 2011", selon lui.

La direction a tenu "un discours un peu culpabilisant et paternaliste", soutenant que la grève "mettrait en péril l'entreprise", a réagi Vincent Salles (CGT). "Ils sont restés hyper fermes, on leur a donné rendez-vous au 22 (février)", a lancé Karim Taïbi (FO).

Les syndicats évoquent déjà un mouvement plus dur "si la direction s'entête". "La journée du 22 février n'est que le point de départ d'un rapport de force qui se construit", affirmait lundi l'intersyndicale dans un communiqué.

Dans cette perspective, le SNPL qui est majoritaire dans les cockpits d'Air France (65% des voix), consulte l'ensemble des pilotes jusqu'au 14 mars pour "recourir, au besoin, à un ou plusieurs arrêts de travail" pouvant dépasser six jours.

Catégories: Actualités

Israël : des proches de Nétanyahou placés en garde à vue dans une nouvelle affaire de corruption

M. Nétanyahou, mis en cause dans deux autres affaires, a dénoncé « une chasse aux sorcières médiatique ».
Catégories: Actualités

TF1 : du renfort !

Le Boursier - mar, 02/20/2018 - 10:55
TF1 grimpe de 1,8% à 11,9 euros en matinée à Paris, soutenu par une note d'analyste...
Catégories: Économie - Finances

Affaire Théo: le viol au coeur du débat judiciaire

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:54

Le coup de matraque porté à Théo par un policier en 2017 à Aulnay-sous-Bois peut-il être qualifié de viol ? Une expertise judiciaire très attendue ne tranche pas la question, mais estime que le geste du fonctionnaire était "conforme aux pratiques professionnelles".

Peut-on parler de viol?

Février 2017, Théodore Luhaka, jeune homme noir de 22 ans, est gravement blessé par un coup de matraque au niveau de la zone rectale, lors d'une interpellation dans la cité des 3.000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Quatre policiers sont mis en examen pour "violences volontaires aggravées", l'un d'eux est aussi poursuivi pour "viol". Dans un premier temps, le parquet de Bobigny avait ouvert une information judiciaire pour "violences" mais ce choix avait été vivement critiqué, au lendemain d'une nuit d'échauffourées aux 3.000, par le maire LR de la commune Bruno Beschizza et les proches de Théo.

Cette qualification de viol peut-elle toutefois tenir?

Une expertise, transmise vendredi au magistrat instructeur et dont l'AFP a eu connaissance, relève que la matraque n'a pas pénétré l'anus mais "la partie périanale", sans conclure explicitement s'il y a eu viol ou non.

"Le rôle des experts n'est pas de déterminer telle ou telle qualification juridique. Seul le juge d'instruction peut le faire", souligne Me Antoine Vey, l'un des avocats de Théo.

Autre point à trancher: le viol implique que l'auteur ait eut conscience d'infliger un acte de pénétration sexuelle. Y a-t-il eu intentionnalité de la part du policier ?

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait retenu, au vu des vidéos et des premières auditions, "le caractère non intentionnel" de son geste.

Une requalification des faits notamment en "violences aggravées" peut-elle être dans ce cas envisagée, avec de possibles conséquences sur les peines encourues?

"Ce n'est pas moins grave d'être victime d'actes de torture et de barbarie, de viol ou de violences policières en réunion", souligne Me Vey.

"L'important est que le préjudice de Théo puisse être évalué au terme d'un débat contradictoire", ajoute-t-il, assurant que le geste du policier "était intentionnel et ciblé dans la zone anale".

Un geste "conforme"?

Dans leurs conclusions, les experts notent que "le coup a été mené avec une certaine force". Il a engendré une plaie de près de 10 centimètres longeant le canal anal.

Mais, "dans l'absolu" le geste est "conforme aux pratiques professionnelles" et a été réalisé conformément "au discernement possible et exigible de la part d'un policier dans ce genre de situation complexe d'intervention", ajoutent-ils.

Si cette analyse était suivie par le juge d'instruction, pourrait-elle conduire à un non-lieu ?

"Je vois mal comment le parquet ne pourrait pas requérir l'abandon de ses poursuites", estime Me Frédéric Gabet, avocat du policier poursuivi pour viol.

Auditionné, le fonctionnaire a assuré que Théo faisait preuve d'une "particulière virulence" au moment de son interpellation, selon une source proche du dossier.

Ce "coup vigoureux non retenu" porté "au haut de la cuisse" avait pour but de "faire chuter au sol M. Luhaka" et en aucun cas de le "blesser gravement", a-t-il ajouté, précisant n'avoir pas eu d'autre choix, compte tenu de sa position et de celle du policier qui tentait de procéder au menottage du jeune homme.

"Je l'ai vu avec sa matraque: il me l'a enfoncée dans les fesses, volontairement. Je suis tombé sur le ventre, j'avais plus de force", avait relaté de son côté Théo.

Séquelles permanentes?

Autre question importante pour déterminer le préjudice de Théo et les éventuelles peines encourues par les policiers, la gravité de ses blessures et la nature de ses séquelles.

La dernière expertise médicale, rendue le 26 décembre 2017, rappelle que le jeune homme s'est vu délivrer une interruption totale de travail qui "devrait être de l'ordre de 12 à 15 mois" à l'issue de laquelle les médecins vont tenter de lui enlever sa poche artificielle. Il "ne devrait pas garder d'infirmité permanente" à la suite de l'opération.

Pour Me Vey, il est impossible à ce stade d'affirmer si le préjudice sera ou non permanent.

Catégories: Actualités

Le rapport choc de l'Unicef sur les chances de s'en sortir pour les bébés nés dans les pays pauvres

Le Huffington Post - mar, 02/20/2018 - 10:54

SANTÉ - Les nourrissons des pays pauvres, notamment en Afrique, font encore face à des risques "alarmants" de mort prématurée en comparaison de ceux nés des pays riches, dénonce l'Unicef dans un rapport rendu public ce mardi 20 février.

Alors que la santé des enfants plus âgés s'est améliorée depuis 25 ans, "nous n'avons pas vu de progrès semblables pour les enfants de moins d'un mois" dont 2,6 millions meurent chaque année, affirme Henrietta Fore, directrice générale du Fonds des Nations unies pour l'enfance, dans un communiqué.

"Sachant que la majorité de ces décès pourrait être évitée, nous laissons clairement tomber les bébés les plus pauvres du monde", ajoute-t-elle.

Ainsi, au Japon, un bébé sur 1.000 meurt dans les 28 premiers jours de vie. Au Pakistan, c'est un nouveau-né sur 22, selon les chiffres compilés. 7.000 nouveau-nés meurent chaque jour.

Des disparités entre et au sein même des pays

Sur les dix pays les plus à risque, huit se trouvent en Afrique sub-saharienne: Centrafrique (1 sur 24), Somalie, Lesotho, Guinée-Bissau et Soudan du Sud (1 sur 26), Côte d'Ivoire (1 sur 27), Mali et Tchad (1 sur 28).

Ce sont des pays où "les femmes enceintes sont le moins susceptibles de recevoir de l'aide" en raison de la pauvreté, des conflits ou d'institutions fragiles, dit le rapport.

En haut du classement, on retrouve les pays les plus avancés en matière de santé et d'éducation: Japon, Islande (1 sur 1.000), Singapour (1 sur 909), Finlande (1 sur 833), Estonie et Slovénie (1 sur 769), Chypre (1 sur 714), Bélarus, Luxembourg, Norvège et Corée du Sud (1 sur 667). En France, 1 bébé sur 416 décède pendant son premier mois de vie.

Le niveau de revenus d'un pays n'est qu'un indicateur dans ces disparités, souligne toutefois l'Unicef. Au Koweït et aux Etats-Unis, deux des pays à revenus élevés, le taux de mortalité néonatale est autour de 4 pour 1.000. C'est à peine mieux que plusieurs pays à revenus intermédiaires, comme le Sri Lanka et l'Ukraine où ce taux est autour de cinq pour 1.000.

Les différences sont notables aussi à l'intérieur même d'un pays: les bébés nés dans des familles pauvres ont en moyenne 40% plus de risques de mourir avant un mois.

Plus de 80% des décès pourraient être évités

Le rapport accompagne le lancement d'une vaste campagne, baptisée "Pour chaque enfant, une chance de vivre", qui a pour objectif d'assurer "l'accès à des soins de santé abordables et de qualité" pour chaque mère et son bébé.

Plus de 80% des décès peuvent être évités grâce à des sages-femmes formées, de l'eau potable, des produits désinfectants, une bonne alimentation, ainsi qu'un allaitement dès la première heure et un contact physique entre la mère et son bébé.

Le manque de personnel de santé compétent est le principal problème des pays pauvres. La Norvège compte ainsi 18 médecins, infirmières ou sages-femmes pour 10.000 habitants en 2018, pour un seul en Somalie.

Les améliorations en matière de santé peuvent être chères alors "il est crucial d'investir l'argent de la bonne façon", assure à l'AFP Willibald Zeck, à la tête du programme mondial maternel et néonatal de l'Unicef.

L'agence onusienne salue notamment le travail du Rwanda, où le taux de mortalité néonatale a diminué de moitié entre 1990 et 2016 (de 41 à 17 pour 1000). Le gouvernement "a en effet joué un rôle actif dans la mise en oeuvre d'un régime d'assurance national qui a bénéficié aux mères les plus pauvres et les plus vulnérables", explique-t-elle.

"Ces chiffres témoignent de l'importance de la volonté politique d'investir dans des systèmes de santé solides" qui peut "faire une grande différence, même là où les moyens sont limités", affirme le rapport.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Selon l'UNICEF, 300 millions d'enfants respirent de l'air toxique

Près de 50 millions d'enfants migrants "déracinés" dans le monde

BLOG. Pour des bébés en bonne santé

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Foot - ESP - Villarreal - Villarreal : Ruben Semedo en garde à vue

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 02/20/2018 - 10:53
Ruben Semedo est entendu pour séquestration, vol et agression....
Catégories: Sport

Aux Jeux olympiques d'hiver 2018, le geste fair-play de Yuzuru Hanyu a un peu surpris ses adversaires

Le Huffington Post - mar, 02/20/2018 - 10:52

JO D'HIVER 2018 - Il était l'une des attractions des Jeux Olympiques d'hiver 2018 de Pyeongchang, il n'a pas déçu le public et ses fans. Vendredi 17 février, Yzuru Hanyu est devenu double champion olympique en titre de patinage artistique et a voulu partager la première marche du podium avec son compatriote Shoma Uno (médaille d'argent) et l'Espagnol Javier Fernandez (en bronze).

Alors qu'il marquait l'histoire en conservant son titre olympique en patinage artistique (une première depuis 1952), il a invité ses acolytes à le rejoindre sur la plus haute marche, ce qui a créé un moment de flottement, comme le montre notre vidéo au-dessus de l'article.

Un moment entre fair-play et gêne, mais "adorable" pour de nombreux internautes. Sur le site Reddit, le post montrant un gif de ce moment était l'un des plus partagés et commentés, trois jours plus tard.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Le Français Pierre Vaultier médaille d'or en snowboardcross

Ce problème de robe a fait vivre "son pire cauchemar" à cette patineuse française

Un Français champion olympique... pour l'Allemagne

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Fusion des instances représentatives: "60.000 élus et mandatés concernés" à la CGT

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:51

Environ "60.000 élus et mandatés" de la CGT sont "concernés" par la fusion des instances représentatives du personnel décidée par les ordonnances et pourraient perdre leur mandat, a indiqué mardi le numéro un de la centrale Philippe Martinez.

Interrogé sur Europe 1 sur l'impact pour la CGT de la fusion des instances représentatives, M. Martinez a répondu que "60.000 élus et mandatés" étaient "concernés dans toute la France".

"On veillera à ce qu'aucun élu et mandaté ne soit licencié parce que c'est un risque aussi (...) on veillera à ce qu'ils soient réintégrés, qu'ils soient maintenus dans un poste", a dit M. Martinez, "mais la bataille principale c'est de maintenir partout où on le peut ces instances représentatives", et "notamment les CHSCT (hygiène, sécurité et conditions de travail)", a-t-il ajouté.

La réforme des instances représentatives prévoit la fusion des délégués du personnel (DP), des élus du comité d'entreprise (CE) et des anciens membres du CHSCT dans une instance unique, le CSE (conseil social d'entreprise).

Avec cette réforme, "on va passer plus de temps dans des réunions qu'au côté des salariés", a poursuivi le secrétaire général de la CGT. "On est en train d'institutionnaliser le syndicalisme, ce n'est pas notre mission", a-t-il regretté.

Au total, entre "150.000 et 200.000 personnes vont perdre leur mandat" du fait de la fusion des instances représentatives du personnel, avait indiqué lundi le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly.

Catégories: Actualités

Logement : Bordeaux dans le top 3 des villes les plus chères

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 02/20/2018 - 10:51

Le site seloger.com a publié hier lundi, le baromètre des prix moyens d’un bien immobilier dans les villes françaises de plus de 100 000 habitants.
Sans surprise, l’immobilier hexagonal se caractérise par de fortes disparités territoriales. Notamment dans les grandes villes françaises. Un logement à Paris coûte ainsi aux... Lire la suite

Catégories: Actualités

Coupe d'Angleterre: Manchester City éliminé par le petit Wigan, Will Grigg buteur

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:49

Manchester City a été éliminé dès les huitièmes de finale de la Coupe d'Angleterre (1-0), par le petit Wigan (D3), mettant ainsi fin aux espoirs de quadruplé des "Citizens", alors que la rencontre a été marquée par de nombreux incidents impliquant joueurs, supporters et entraîneurs.

Les confortables leaders de la Premier League, qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue dimanche et virtuellement en quarts de finale de la Ligue des champions, ont été surpris en fin de match, après avoir été réduits à dix juste avant la pause.

Les hommes de Pep Guardiola, ultra dominateurs, ont cédé sur un but du Nord-Irlandais Will Grigg (79e), modeste attaquant devenu célèbre lors de l'Euro-2016 en raison d'une chanson des supporters de son pays ("Will Grigg's on fire").

Tout a basculé juste avant la pause pour les "Citizens", alors qu'ils avaient le match bien en main malgré quelques incursions des joueurs de Wigan.

Immédiatemnt après un joli tir d'Agüero détourné par le gardien de Wigan Walton, Delph taclait Power très violemment. Le défenseur mancunien était exclu juste avant la pause (45e+2).

Le carton rouge provoquait d'ailleurs la colère de Guardiola et une dispute sur le bord de touche puis dans le tunnel entre le Catalan et l'entraîneur de Wigan Paul Cook.

"C'était bien un carton rouge", a reconnu l'Espagnol à l'issue de la rencontre, niant toute altercation entre les deux techniciens dans le tunnel.

"Il aurait dû rester dans sa zone, c'est tout. C'était vraiment un adversaire agressif", a ajouté Guardiola.

En seconde période, les leaders de la Premier League ont fait le forcing, sans jamais faire craquer les "Latics", qui avaient remporté la FA Cup en 2013, déjà contre ManCity, juste avant d'être relégués en D2.

-Agüero escorté-

Au contraire, Kyle Walker laissait filer un ballon se croyant couvert, mais Grigg s'en emparait et ne manquait pas son duel face à Claudio Bravo (79e), pour annihiler la domination sans partage des "Citizens", marquée par 83% de possession et 26 tirs au but.

"Je n'ai pas le sentiment que nous n'avons pas tenté. Ca, ça aurait été un problème", a réagi Guardiola à l'issue du match.

La fin de match a été marquée par la confusion sur le terrain, alors que la pelouse a été envahie par des supporteurs. Agüero a notamment eu un échange physique musclé avec un fan, l'Argentin se défendant contre un supporter de Wigan avant que des membres de l'encadrement de "City" ne l'aident à regagner les vestiaires.

Les incidents ont ensuite continué et nécessité l'intervention de la police quand des fans mancuniens ont commencé à arracher des panneaux plublicitaires en réponse aux provocations des fans de Wigan. Des projectiles ont aussi été lancés sur les forces de l'ordre.

"Ce n'est pas joli à voir. (...) Je n'aime pas ce que je vois", a commenté le président des "Latics" David Sharpe à propos de ses propres supporters. "C'est un énorme résultat, mais on doit rester classe dans le football."

En quarts de finale, Wigan recevra cette fois Southampton, la plus mal classée des équipes de Premier League qualifiées (18es).

Résultats des 8e de finale de la Coupe d'Angleterre de football:

Vendredi

Chelsea - Hull City (D2) 4-0

Leicester - Sheffield United (D2) 1-0

Samedi

Sheffield Wednesday (D2) - Swansea 0-0

West Bromwich - Southampton 1-2

Brighton - Coventry (D4) 3-1

Huddersfield - Manchester United 0-2

Dimanche

Rochdale (D3) - Tottenham 2-2

Lundi

Wigan (D3) - Manchester City 1 - 0

Programme des quarts de finale, qui seront disputés du vendredi 16 au lundi 19 mars:

Sheffield Wednesday (D2) ou Swansea - Rochdale (D3) ou Tottenham

Manchester United - Brighton

Leicester - Chelsea

Wigan (D3) - Southampton

Catégories: Actualités

Foot - Cup - City - Pep Guardiola (Manchester City) : «Nous avons fait une erreur»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 02/20/2018 - 10:49
Pep Guardiola, l'entraîneur de Manchester City, revient sur la...
Catégories: Sport

La Ghouta rebelle, l'ancien verger de Damas ravagé par la guerre

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:45

Ancien verger de Damas, la Ghouta orientale, autour de laquelle l'armée syrienne a renforcé ses positions en prévision d'une offensive terrestre, est le dernier fief rebelle près de la capitale et subit depuis 2013 un siège et des bombardements quasi-quotidiens.

- Siège et bombes -

En mars 2011, la guerre éclate en Syrie après la répression sanglante de manifestations prodémocratie par le régime du président syrien Bachar al-Assad. Une partie des opposants au président passe à la lutte armée, certains constituant l'Armée syrienne libre (ASL).

En juillet 2012, l'ASL lance, depuis la Ghouta, la bataille de Damas.

Cet ancien "poumon vert" où les habitants de la capitale venaient pique-niquer le week-end est alors régulièrement visée par des bombardements aériens et tirs d'artillerie du gouvernement, qui touchent marchés, écoles et hôpitaux et font de nombreuses victimes civiles.

Le régime syrien qui garde le contrôle sur Damas assiège totalement la Ghouta orientale et ses habitants à partir de 2013.

Depuis l'été 2017, la région est censée être une des "zones de désescalade", créées en vertu d'un accord entre la Russie et l'Iran, principaux soutiens du régime, et la Turquie qui appuie l'opposition. Ces zones devaient en principe aboutir à une diminution des combats.

Mais les bombardements restent quasi-quotidiens. Des immeubles sont éventrés, des rues entières rendues inhabitables et les habitants vivent dans l'angoisse permanente. En représailles, les rebelles tirent régulièrement des obus sur Damas.

Le 5 février 2018, le régime a lancé une offensive aérienne d'une intensité inédite sur la Ghouta, faisant environ 250 morts parmi les civils et des centaines de blessés, en cinq jours. Ces derniers jours, l'armée a envoyé des renforts aux limites de la Ghouta. "L'offensive (terrestre) attend juste le feu vert", selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

- Malnutrition -

Autrefois région agricole produisant légumes et fruits dont des abricots, la Ghouta, est le théâtre d'une grave crise humanitaire. Le siège a provoqué une flambée des prix et une raréfaction des denrées.

En novembre 2016, le patron des opérations humanitaires de l'ONU avait déploré l'utilisation de la "tactique cruelle" du siège, "en particulier par le gouvernement syrien", qui y a recours pour forcer les rebelles à déposer les armes et les civils à se soumettre ou à fuir.

En 2017, l'ONU a condamné la "privation de nourriture délibérée de civils" comme une tactique de guerre, après la publication de photos "choquantes" d'enfants squelettiques dans la Ghouta orientale. Et l'Unicef a dénoncé la pire crise de malnutrition depuis le début de la guerre en 2011, avec 11,9% des enfants de moins de cinq ans souffrant de sévère malnutrition, contre 2,1% en janvier.

Près de 400.000 personnes y sont encore prises au piège, subissant pénuries de nourriture et de médicaments. La moitié d'entre elles sont des enfants, selon l'Unicef.

Pour l'ambassadeur français à l'ONU François Delattre, "la Ghouta orientale connaît un siège digne du Moyen-Age".

- Gaz et suffocation -

Ces dernières semaines, le régime de Damas a été accusé d'avoir mené plusieurs attaques chimiques dans la Ghouta orientale.

Le 22 janvier 2018, l'OSDH a rapporté 21 cas de suffocation dans la ville de Douma, des habitants et des sources médicales évoquant une attaque au chlore. Le 13 janvier, une attaque similaire avait visé la périphérie de Douma, selon l'OSDH, qui rapportait "sept cas de suffocation".

Le 5 février, l'ambassadrice américaine aux Nations unies Nikki Haley a indiqué qu'il y avait des "preuves évidentes" pour confirmer le recours à du chlore dans les attaques menées dans la Ghouta orientale.

Déjà, en août 2013, le régime avait été mis en cause dans une attaque au gaz sarin dans la Ghouta orientale et à Mouadamiyat al-Cham, autre bastion de la rébellion près de Damas, où 1.429 personnes, dont 426 enfants, avaient été tuées selon les Etats-Unis. La signature d'un accord américano-russe sur le démantèlement de l'arsenal chimique de la Syrie avait annulé in extremis des frappes envisagées par Washington et Paris contre le régime.

Catégories: Actualités

Foot - C3 - Braga - Sans Dyego Souza contre l'OM en 16es retour de Ligue Europa

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 02/20/2018 - 10:44
Dyego Souza doit arrêter un mois. Il sera absent contre...
Catégories: Sport

IFI : des mécanismes pour limiter la déductibilité des dettes

Le Boursier - mar, 02/20/2018 - 10:44
Le passage de l'ISF à l'IFI a été l'occasion pour les parlementaires de durcir les conditions de déductibilité du passif.
Catégories: Économie - Finances

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur