Agrégateur de flux

Etats-Unis : impressionnant crash d'un hélicoptère destiné à l'étude des élans

Un hélicoptère de recherche s'est écrasé au sol après avoir percuté un élan dans l'Etat de l'Utah, aux Etats-Unis.
Catégories: Sciences

Kevin Kühnert, le jeune politicien qui secoue la gauche allemande

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:24
Président des jeunes du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD), Kevin Kühnert, 28 ans, milite pour le "non" au ralliement de son parti à une future grande coalition menée par le parti d'Angela Merkel.
Catégories: Actualités

Les États-Unis sont déjà en guerre avec la Corée du Nord (mais «presque» personne ne le sait)

Slate.fr - mar, 02/20/2018 - 10:22
Alors qu’une frappe «préventive» contre la Corée du Nord est en discussion à Washington, l’attention de l’opinion publique se concentre sur la possibilité d’une attaque conventionnelle des troupes américaines contre Pyongyang. ... Lire la suite
Catégories: Actualités

«Jour zéro»: l'Afrique du Sud s'apprête à affonter la plus grande catastrophe naturelle de son histoire

Slate.fr - mar, 02/20/2018 - 10:22
Le Cap, Afrique du Sud. Quatre millions d’habitants. La population a entrepris de faire des réserves d’eau en bouteille et les files d’attente aux sources naturelles commencent à s’allonger. Les robinets du Cap, destination touristique mondiale et deuxième plus grande ville d’Afrique du Sud, pourraient bientôt se retrouver à sec. ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Bon plan : l’offre box Starter de SFR à 2,99 euros par mois

SFR brade son offre box Starter sur le site de ventes événementielles Showroomprivé. Une affaire !

Catégories: High-Tech

Bretagne: la fréquentation touristique au plus haut depuis 2006

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:20

La Bretagne a enregistré 99,5 millions de nuitées touristiques en 2017, une fréquentation en hausse de 3,2% sur un an et la plus élevée depuis 2006, a indiqué mardi le comité régional du tourisme.

"L'avant saison, et surtout le mois d?avril, soutient cette croissance, avec +21% de nuitées enregistrées au printemps (et même +42% en avril)", souligne le comité régional du tourisme dans un communiqué.

La fréquentation estivale, qui représente 62% des nuitées, est en revanche stable, le mois de septembre ayant souffert d'une "météo fraîche et pluvieuse".

En 2006, la région avait enregistré 100,9 millions de nuitées touristiques.

Tous les départements bretons affichent une hausse de fréquentation pour 2017, comprise entre 2,1% pour l'Ille-et-Vilaine et 4% pour le Morbihan.

La fréquentation de l'hôtellerie progresse de 4,7%, atteignant 7,9 millions de nuitées, tandis que le camping gagne près de 10% avec 11,3 millions de nuitées.

La fréquentation est également en hausse, plus modérée, dans les autres hébergements collectifs de tourisme.

"Sur les itinéraires cyclables de la région, les véloroutes et voies vertes, la fréquentation a augmenté de 6%", indique aussi le CRT.

Enfin, la clientèle étrangère, qui représente environ 17% des nuitées régionales, enregistre une progression de 7% de nuitées en hôtellerie et de 4% en camping. "Les Espagnols, Italiens, Allemands et Néerlandais soutiennent cette croissance", selon le comité.

Catégories: Actualités

Hippisme - Evènement - Le Grand Prix de Paris en chiffres

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 02/20/2018 - 10:20
C'est l'une des courses les plus originales de Vincennes. L'une des...
Catégories: Sport

JO 2018 - Hockey (F) - JO 2018 : l'équipe de Corée unifiée quitte le tournoi olympique sans victoire

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 02/20/2018 - 10:19
Les hockeyeuses coréennes, encore battues par la Suède (6-1) mardi,...
Catégories: Sport

Avant le Salon de l'agriculture, le monde agricole cherche à être rassuré

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:18

A peine remis de crises à répétition, le monde agricole, qui organise à partir de samedi le 55e Salon de l'agriculture, cherche à être rassuré sur son avenir, suspendu à la promesse d'une meilleure rémunération.

Mais avant ce grand rendez-vous public, les agriculteurs vont défiler mercredi à l'appel du premier syndicat, la FNSEA, et des Jeunes agriculteurs (JA) dans toute la France, pour manifester leurs préoccupations à Emmanuel Macron et au gouvernement.

Le possible feu vert de la France à un accord de l'Union européenne avec les quatre pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) risque de provoquer l'entrée de milliers de tonnes de viande bovine sur le territoire français, au grand dam des éleveurs français.

Autre motif d'inquiétude, la révision de la carte des zones défavorisées, qui va faire sortir 1.400 communes de ce dispositif ouvrant droit à une aide conséquente: l'indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN). Elle donne lieu depuis plusieurs semaines à des manifestations d'agriculteurs dans les départements français les plus touchés par la révision de la carte.

Autant d'inquiétudes qu'Emmanuel Macron devra apaiser lors de sa réception jeudi d'un millier de jeunes agriculteurs avant une longue visite pour l'ouverture du Salon samedi.

Cette réception à la veille du salon "peut laisser penser à la volonté de faire de la communication. Mais peut-être y a-t-il aussi la volonté de faire passer un message sur l'avenir de l'agriculture", veut croire le président des JA, Jérémy Decerle.

Pourtant après des années de crises climatiques, sanitaires et économiques qui ont ébranlé nombre de branches agricoles, la profession entrevoit un léger mieux.

"Les producteurs de viande bovine, de lait et les arboriculteurs vont mieux", résume Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, mais "40% des céréaliers ont des résultats négatifs", ajoute-t-elle.

Les céréaliers et les viticulteurs, pourtant souvent considérés comme les plus solides, ont connu de sérieux trous d'airs avec le gel qui a touché les vignes au printemps dernier et un effondrement des cours mondiaux du blé depuis 2016.

- Plan de modernisation -

Ce léger mieux se double des grands espoirs nés chez les paysans de la tenue des Etats généraux de l'alimentation au second semestre 2017, décidés par Emmanuel Macron, mais dont les résultats doivent encore se concrétiser.

Pour la première fois, toute la filière alimentaire, des agriculteurs aux distributeurs, s'est réunie lors de deux sessions d'ateliers où tous les sujets ont été mis à plat.

Première conséquence, le projet de loi issu de ces discussions doit permettre aux agriculteurs d'être rémunérés sur la base de leurs coûts de production, et impose à la grande distribution un encadrement des promotions et des ventes à perte.

Dans l'attente de cette loi, les négociations commerciales demeurent difficiles, en dépit des promesses contenues dans la charte de bonne conduite signée par la grande distribution.

Les négociations restent "très tendues", témoigne ainsi la Confédération paysanne qui s'inquiète de voir "les paysannes et les paysans décrocher et perdre pied, avec des menaces de crise dans certaines filières".

"Les choses se passent un peu mieux", assure pour sa part le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, ajoutant toutefois rester "vigilant", et prêt à dénoncer les mauvais comportements de certaines enseignes.

Les Etats généraux doivent aussi déboucher sur plusieurs plans censés améliorer la situation des agriculteurs comme le plan de développement de l'agriculture biologique, celui pour la baisse de l'utilisation des pesticides, prévus pour fin mars, et celui pour la bioéconomie qui devrait être annoncé durant le salon.

Une des annonces les plus attendues reste la répartition des cinq milliards d'euros d'investissements promis pour moderniser tous les métiers de l'agroalimentaire, que pourrait dévoiler Emmanuel Macron lors du Salon.

Pour bénéficier de ces investissements, toutes les filières agricoles ont travaillé sur leurs forces et faiblesses pour proposer des mesures concrètes d'amélioration et leur vision d'avenir.

Catégories: Actualités

Voici les fruits et légumes les plus les plus contaminés par les pesticides (et ceux qui sont épargnés)

Le Huffington Post - mar, 02/20/2018 - 10:18

SANTÉ - Près de trois-quarts des fruits et 41% des légumes non bio portent des traces de pesticides quantifiables, les plus touchés étant le raisin et le céleri-branche, selon un rapport publié ce mardi 20 février par l'ONG Générations futures.

L'association, qui milite contre les pesticides, se base sur des données de la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) sur la période 2012-2016 et a retenu 19 fruits et 33 légumes pour lesquels les échantillons étaient représentatifs.

"Pour les fruits, nous avons pu constater, en moyenne, la présence de résidus de pesticides quantifiés dans 72,6% des échantillons analysés", selon un communiqué. Dans 2,7% des cas, ces résidus étaient supérieurs aux limites autorisées.

Les fruits les plus touchés

En moyenne, 89% des échantillons de raisins présentaient des marques de pesticides. À la suite du classement, on trouve, les clémentines/mandarines et les cerises (88 %), le pamplemousse (86 %) et les fraises et les nectarines/pêches (83%). Au contraire, ceux moins affectés sont les prunes/mirabelles (35 %) suivis des kiwis (27 %) et des avocats (23 %), d'après Le Monde.

Les dépassements des limites maximales concernent avant tout les cerises (6,6% des échantillons) et les mangues/papayes (4,8%).

Chez les légumes, 41,1% avaient des traces de pesticides et 3,5% des échantillons montraient des résidus supérieurs aux limites maximales.

Les échantillons de céleri-branche sont ceux présentant les traces les plus importantes de pesticides (84,6%), devant les herbes fraîches (74,5%) et les endives (72,7%). Les herbes fraîches étaient les plus concernées par les dépassements des valeurs autorisées (29,4% des cas), devant le céleri-branche (16%). Les moins contaminés sont les betteraves (4 %), les asperges (3 %) et le maïs doux (2 %).

Échec des premières mesures

Les données de la DGCCRF portent uniquement sur les résidus quantifiés et pas sur les résidus détectés mais non quantifiables, ce qui fait dire à Générations futures que "les résultats présentés ignorent une partie des résidus réellement présents".

Le gouvernement a prévu un plan d'action pour réduire les produits phytopharmaceutiques dans l'agriculture, après l'échec d'une première série de mesures.

Des producteurs maraîchers et arboriculteurs veulent lancer de leur côté un label "zéro résidu de pesticides", différent du bio. Chaque produit ne pourra pas présenter plus de 0,01 mg de pesticide au kilo.

Pour Générations futures, cette solution n'est pas satisfaisante car "ces offres ne garantissent pas une absence d'utilisation de pesticides" et elles ne "suppriment pas les pollutions environnementales".

D'après Le Monde, cette étude comporte toutefois certaines limites. Le quotidien rappelle que l'ONG n'évoque pas les taux de concentration des pesticides retrouvés dans les aliments, leur nom, leur nature ou leur nombre. Pour ce dernier point, Génération futures révèle qu'en 2016, près de 40% des échantillons de fruits et légumes examinés comportaient plus de deux pesticides.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Des "dégustations" de pesticides pour mieux identifier leur présence

Le chlordécone, ce pesticide "bombe à retardement" de la Martinique

Les vins de Bordeaux contiennent trois fois moins de pesticides qu'il y a quatre ans

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Catégories: Actualités

Forêt de Bialowieza: la Pologne a enfreint la loi européenne

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:14

La Pologne a enfreint la législation européenne sur la protection des sites naturels en ordonnant des abattages dans la forêt de Bialowieza, l'une des dernières forêts primaires d'Europe, a estimé mardi l'avocat général de la Cour de justice de l'UE.

L'avocat général, dont les conclusions sont généralement suivies par la Cour, considère que les coupes ordonnées par Varsovie pour des raisons sanitaires ne sont pas justifiées et sont susceptibles de "détériorer" les sites de reproduction d'espèces protégées.

Catégories: Actualités

L’école de la magistrature élargit son recrutement à la société civile

A l’Ecole nationale de la magistrature, un étudiant sur deux est en reconversion professionnelle
Catégories: Actualités

Le directeur de l’école où Wauquiez donne des cours défend sa démarche

Bernard Belletante, directeur de l’EM Lyon, réagit après la diffusion des propos polémiques du président des Républicains enregistrés lors d’un cours.
Catégories: Actualités

Sports d’hiver : trois caméras pour ne rien louper de l’action

La Garmin Virb 360, l’Insta360 One et la GoPro Fusion filment tout ce qui se passe autour d’elles, laissant le vidéaste choisir ce qu’il veut montrer plus tard, grâce à des logiciels faciles à utiliser.
Catégories: Actualités

Plus haut historique pour Groupe Open

Le Boursier - mar, 02/20/2018 - 10:12
Le titre a gagné 15% cette année...
Catégories: Économie - Finances

Bonduelle : sans réaction après l'acquisition au Canada

Le Boursier - mar, 02/20/2018 - 10:10
Peu d'évolution sur Bonduelle (+0,1% à 37,6 euros) après l'annonce du rachat de l'activité fruits et légumes transformés Del Monte au Canada auprès de...
Catégories: Économie - Finances

Un jeu pour se vacciner contre les fake news

France 24 - L'info en continu - mar, 02/20/2018 - 10:09

Diffuser des théories conspirationnistes, discréditer ses opposants ou se faire passer pour eux: voici quelques-unes des stratégies proposées dans un jeu lancé mardi pour se mettre dans la peau d'un créateur de fake news et déconstruire ainsi les techniques de désinformation.

Le jeu, à visée éducative, a été développé par une équipe de chercheurs de l'Université de Cambridge, en partenariat avec le collectif de journalistes néerlandais DROG.

Accessible sur le site fakenewsgame.org, il invite les usagers à créer un média en ligne fictif, diffusant de fausses informations, avec pour objectif d'élargir son audience tout en maintenant un niveau minimum de crédibilité.

Plusieurs stratégies sont proposées aux joueurs, qui peuvent s'approprier une armée de faux comptes sur les réseaux sociaux, retoucher des images ou propager des articles douteux pour parvenir à leurs fins.

"Si vous vous mettez à la place d'une personne qui essaie de vous tromper, cela devrait accroître votre capacité à repérer et à résister à ses techniques", a expliqué dans un communiqué Sander van del Linden, directeur d'un laboratoire de recherche à l'Université de Cambridge qui travaille sur la "théorie de l'inoculation".

"Nous voulons aider à développer des +anticorps mentaux+ pour s'immuniser face à la diffusion rapide des fausses informations", a-t-il ajouté, établissant une comparaison avec l'action d'un vaccin.

Dans une expérimentation du jeu menée auprès d'une centaine de lycéens aux Pays-Bas, les adolescents qui s'étaient familiarisés avec les techniques de désinformation accordaient moins de crédibilité aux fausses informations.

Les chercheurs ont qualifié ce résultat de "limité mais prometteur". Ils espèrent pouvoir améliorer l'efficacité du jeu en collectant les données sur son utilisation, et parfaire ainsi la prévention à la désinformation.

Les équipes prévoient également de développer une version du jeu pour lutter contre la radicalisation en ligne, estimant qu'elle s'appuie sur "des techniques de manipulation identiques: provoquer par exemple des émotions intenses à partir de fausses informations".

Ils souhaitent également traduire le jeu pour qu'il soit accessible "dans des pays comme l'Ukraine, où la désinformation est une nuisance importante", jugent-ils.

Catégories: Actualités

Affaire Jeremstar : Pascal Cardonna dépose plainte pour "tentative de meurtre"

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 02/20/2018 - 10:06

Selon le procureur, les plaintes sont "nombreuses" dans le dossier et visent d'autres personnes.
Pascal Cardonna, cadre de France Bleu plus connu sous le pseudonyme "Babybel" sur les réseaux sociaux, a déposé plainte pour "tentative de meurtre" en pleine affaire "Jeremstar". Les faits se seraient produits le 20 janvier. Alors... Lire la suite

Catégories: Actualités

Sopra Steria : au rebond

Le Boursier - mar, 02/20/2018 - 10:06
Bryan Garnier relève sa cible
Catégories: Économie - Finances

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur