Agrégateur de flux

Foot - ESP - Coupe - Le Barça sans Andrés Iniesta ni Javier Mascherano en quart de finale aller de Coupe du Roi

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 01/16/2018 - 21:02
Le Barça affrontera l'Espanyol Barcelone en quart de finale aller de...
Catégories: Sport

Richard Ferrand estime "agaçante" l'information judiciaire qui le vise

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 21:00

Le chef des députés LREM, Richard Ferrand, visé par une information judiciaire pour prise illégale d'intérêts, a estimé qu'une telle procédure était "agaçante", en affirmant à nouveau qu'il n'avait "rien commis qui soit répréhensible", lors d'un entretien mardi soir sur BFM TV.

"C'est agaçant, pas très agréable. Mais moi je sais que je n'ai rien commis qui soit répréhensible", a soutenu le député du Finistère, qui avait bénéficié en octobre d'un classement sans suite par le parquet de Brest dans cette même affaire.

L'éphémère ministre du premier gouvernement Philippe est soupçonné d'avoir profité de sa fonction de directeur général des Mutuelles de Bretagne (1998-2012) pour favoriser sa compagne, l'avocate Sandrine Doucen, dans une transaction immobilière. Cette dernière avait acquis un bien immobilier pour 375.000 euros, "financé" par les loyers versés par les Mutuelles de Bretagne, selon la plainte d'Anticor dont a eu connaissance l'AFP.

L'association anticorruption Anticor a contesté ce classement en déposant une plainte avec constitution de partie civile. Renaud Van Ruymbeke, doyen des juges d'instruction du pôle financier de Paris, a alors ouvert le 12 janvier une information judiciaire pour "prise illégale d'intérêts" et mènera les investigations.

"C'est la loi", a admis Richard Ferrand sur BFMTV. "Nous ne connaissons qu'une seule décision de justice, celle qui reconnaît par le classement sans suite que je n'ai rien commis d'illégal, d'immoral", en déplorant qu'"une association (ait) souhaité poursuivre et s'acharner".

"Comme on est en droit français, dans une logique qui fait que quand quelqu'un dépose une plainte, on l'examine, la justice doit passer, c'est ça l'Etat de droit", a-t-il encore estimé, en disant avoir "confiance dans la justice de (son) pays".

Catégories: Actualités

Postes clés à l'Assemblée: querelle au sommet du groupe LREM

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 20:59

L'attribution d'un poste de secrétaire de l'Assemblée nationale a provoqué mardi un vif échange entre le patron des députés LREM Richard Ferrand, qui a annoncé le choix d'une proche, et un vice-président de l'Assemblée, Hugues Renson, en réunion de groupe, selon des participants.

Au début de cette réunion, M. Ferrand a évoqué des changements à des postes à responsabilité, avec les élections l'après-midi même d'un nouveau questeur et d'un nouveau vice-président, invitant implicitement les députés LREM à ne pas contrer les élections attendues d'Éric Ciotti (LR) et Yves Jégo (UDI) pour ne pas "vivre ce qu'on a vécu cet été".

Dans la foulée, le chef de file du groupe majoritaire a annoncé que Coralie Dubost (Hérault) "remplacera" à un poste de secrétaire Lénaïck Adam, dont l'élection dans la deuxième circonscription de Guyane a été invalidée en décembre par le Conseil constitutionnel, selon des propos rapportés, confirmant une information de LCP.

"Richard Ferrand a dit qu'il y avait une vacance de poste pendant un mois et demi et qu'il fallait la combler", évoquant "une vice-présidente (du groupe LREM) qui a comme velléité de s'impliquer là-dedans", en l'espèce Mme Dubsot, d'après un autre participant.

Sous l'autorité du président de l'Assemblée, le bureau, plus haute instance collégiale, comprend notamment douze secrétaires et six vice-présidents, des différents groupes politiques.

A cette annonce, lors d'une réunion clôturant deux jours de séminaire et en présence du Premier ministre, Hugues Renson (Paris) est intervenu pour s'étonner qu'il n'y ait pas eu d'"appel à candidatures" au groupe, tout en assurant n'avoir "rien contre Coralie", considérée comme une proche de M. Ferrand.

Le député a demandé s'il y aurait "recomposition" des instances de direction du groupe LREM, vu que Coralie Dubost en est une des vice-présidentes et que les LREM prohibent le cumul de postes.

Richard Ferrand a alors laissé entendre qu'Hugues Renson se faisait "le porte-parole" du président de l?Assemblée François de Rugy (LREM), absent de la réunion, ce que le député de Paris et vice-président de l'Assemblée a démenti.

Un appel à candidatures a finalement été lancé.

Et Édouard Philippe, qui venait de s'asseoir à la tribune, a glissé pour détendre l'atmosphère: "Je ne suis pas candidat, et encore moins candidate".

"Richard Ferrand était agacé, il trouvait ça ubuesque de se prendre la tête sur ce sujet, d'autant plus que cela a mis mal à l'aise le Premier ministre", selon un participant.

Pour un député, le vif échange serait "l'aspect émergé de l'iceberg dans la tension entre Rugy et Ferrand".

Un autre député, selon lequel "tous ont été surpris par (l)a réponse vive et crispée" du président de groupe après "un séminaire où on avait convenu de se dire les choses", voulait penser finalement que "le groupe ne fonctionne pas si mal... quand il y a un différend, une difficulté, on le résout".

Selon lui, après l'appel à candidature pour le poste de secrétaire, plusieurs députées se sont montrées intéressées: Olga Givernet, Pascale Fontenel-Personne, Brigitte Liso, Marie Lebec et Laurence Gayte.

ic-jmt-reb-chl/pab/jcc

Catégories: Actualités

Le chanteur de gospel Edwin Hawkins, célèbre pour sa reprise de « Oh Happy Day », est mort

Au cours de sa carrière, il a remporté quatre Grammies. Son adaptation d’un hymne religieux du XVIIIe siècle est devenue mondialement connue.
Catégories: Actualités

Le chanteur de gospel Edwin Hawkins, célèbre pour sa reprise de « Oh Happy Day », est mort

Au cours de sa carrière, il a remporté quatre Grammies. Son adaptation d’un hymne religieux du XVIIIe siècle est devenue mondialement connue.
Catégories: Musique

Foot - Transferts - Transferts : Paul-Georges Ntep signera son prêt mercredi à Saint-Etienne

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 01/16/2018 - 20:58
L'attaquant international français de Wolfsburg Paul-Georges Ntep...
Catégories: Sport

Real: nouvelles rumeurs sur un éventuel départ de Cristiano Ronaldo

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 20:54

L'avenir de Cristiano Ronaldo au Real Madrid s'écrit de nouveau en pointillés selon plusieurs journaux espagnols qui évoquent un possible départ de la star dès cet été.

L'attaquant portugais de 33 ans, qui est sous contrat avec le club madrilène jusqu'en 2021, avait déjà fait l'objet de rumeurs lors de la dernière intersaison, bien qu'il ait décidé de rester à Madrid.

Mais il n'est cette saison que l'ombre de lui-même et la presse espagnole souligne que ses mauvaises prestations sont forcément liées au manque de rendement des Merengue, actuellement 4e de la Liga, à 19 points du FC Barcelone, un gouffre.

Les récentes révélations des "Football Leaks" selon lesquelles son meilleur ennemi Lionel Messi toucherait 100 millions d'euros par an, plus que lui, et qui font état de tentatives du Real pour enrôler l'Argentin il y a quelques saisons, l'ont aussi probablement irrité.

Selon le journal El Mundo, Cristiano Ronaldo aurait ainsi demandé à ses conseillers de préparer un nouveau contrat avec le Real dans lequel son salaire serait augmenté pour arriver au même niveau que celui de Messi et dépasser ce que gagne le Brésilien Neymar au Paris SG.

Le quotidien de Madrid avance que le Portugais toucherait 21 millions d'euros nets par saison au Real, contre 40 millions pour Messi au Barça. Neymar, devenu l'été dernier le transfert le plus cher de l'histoire (222 millions d'euros), émargerait à environ 30 millions.

Cristiano Ronaldo se considère comme le meilleur joueur du monde et aurait déjà fait part aux dirigeants du Real de son mécontentement par rapport à ces inégalités salariales: il estime ainsi la situation actuelle "injuste" et regrette de ne pas se sentir valorisé.

- 4 buts en Liga, 17 pour Messi -

"Cette question est devenue une préoccupation de premier ordre pour le joueur, et si le Real Madrid ne change pas ses conditions, il est prêt à quitter le club", ajoute El Mundo.

Selon le journal As, le joueur aurait admis que ces distractions extra-sportives pesaient sur ses performances, lui qui n'a marqué que 4 buts en Liga, contre 17 à Messi.

Selon El Mundo, qui cite des sources proches du joueur, Cristiano Ronaldo pourrait choisir d'aller remplir son portefeuille en Chine, même s'il n'exclut pas non plus un retour à Manchester United.

Le journal portugais Record assure quant à lui que l'agent de Ronaldo, Jorge Mendes, a reçu du Real Madrid "carte blanche" pour négocier le transfert du joueur vers un autre club.

La presse imagine aussi un possible échange entre Cristiano Ronaldo et Neymar, le PSG criant à la déstabilisation, les deux formations devant s'affronter le mois prochain en 8e de finale de la Ligue des champions.

Catégories: Actualités

Foot - L1 - L'OM gagne contre Strasbourg et met la pression sur Monaco et Lyon

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 01/16/2018 - 20:54
L'OM a réalisé mardi une excellente opération au classement en...
Catégories: Sport

Foot - L1 - Ligue 1 : Bordeaux replonge contre Caen, après un mauvais geste de Paul Baysse

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 01/16/2018 - 20:50
En quête d'assurance, Bordeaux a replongé à domicile contre Caen ce...
Catégories: Sport

Richard Ferrand estime "agaçante" l'information judiciaire qui le vise

LCP Assemblée nationale - mar, 01/16/2018 - 20:44

Le chef des députés LREM, Richard Ferrand, visé par une information judiciaire pour prise illégale d'intérêts, a estimé qu'une telle procédure était "agaçante", en affirmant à nouveau qu'il n'avait "rien commis qui soit répréhensible", lors d'un entretien mardi soir sur BFM TV.

"C'est agaçant, pas très agréable. Mais moi je sais que je n'ai rien commis qui soit répréhensible", a soutenu le député du Finistère, qui avait bénéficié en octobre d'un classement sans suite par le parquet de Brest dans cette même affaire.

L'éphémère ministre du premier gouvernement Philippe est soupçonné d'avoir profité de sa fonction de directeur général des Mutuelles de Bretagne (1998-2012) pour favoriser sa compagne, l'avocate Sandrine Doucen, dans une transaction immobilière. Cette dernière avait acquis un bien immobilier pour 375.000 euros, "financé" par les loyers versés par les Mutuelles de Bretagne, selon la plainte d'Anticor dont a eu connaissance l'AFP.

L'association anticorruption Anticor a contesté ce classement en déposant une plainte avec constitution de partie civile. Renaud Van Ruymbeke, doyen des juges d'instruction du pôle financier de Paris, a alors ouvert le 12 janvier une information judiciaire pour "prise illégale d'intérêts" et mènera les investigations.

"C'est la loi", a admis Richard Ferrand sur BFMTV. "Nous ne connaissons qu'une seule décision de justice, celle qui reconnaît par le classement sans suite que je n'ai rien commis d'illégal, d'immoral", en déplorant qu'"une association (ait) souhaité poursuivre et s'acharner". 

"Comme on est en droit français, dans une logique qui fait que quand quelqu'un dépose une plainte, on l'examine, la justice doit passer, c'est ça l'Etat de droit", a-t-il encore estimé, en disant avoir "confiance dans la justice de (son) pays".

Catégories: Actualités

Hand - ChE (H) - La Serbie, vainqueur dans l'attente

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 01/16/2018 - 20:41
Vainqueur de l'Islande (29-26), mardi, la Serbie n'est pas sûre de...
Catégories: Sport

Assemblée: Ciotti et Jégo élus questeur et vice-président

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 20:40

Éric Ciotti (LR) a été élu mardi à la questure et Yves Jégo (UDI, Agir et Indépendants) à la vice-présidence de l'Assemblée nationale, face aux députés Insoumis Ugo Bernalicis et Mathilde Panot, clôturant plusieurs mois de feuilleton à rebondissements sur ces postes à responsabilité.

Par 186 voix contre 35, avec 83 bulletins blancs, le député Les Républicains des Alpes-Maritimes a accédé au poste occupé depuis l'été par Thierry Solère (ex-LR devenu "Constructif" et désormais LREM), selon les résultats proclamés au "perchoir" par le président de séance, Sylvain Waserman (MoDem).

Un résultat aux airs de revanche applaudi notamment par le chef de file du groupe LR, Christian Jacob, et visiblement apprécié par Éric Ciotti, souriant. "Une victoire bien méritée", a tweeté la députée des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer, secrétaire générale adjointe de LR.

Les questeurs LREM Laurianne Rossi et Florian Bachelier ont adressé des félicitations via Twitter à l'élu LR, M. Bachelier félicitant aussi M. Jégo.

En juin, l'élection de Thierry Solère, avec des voix LREM, à l'un des postes stratégiques et convoités de questeur face au candidat LR Éric Ciotti avait déclenché une crise et suscité des protestations LR, affectant aussi les postes des six vice-présidents.

Un des trois postes de questeur, chargé d'administrer et de gérer les finances de l'Assemblée, était traditionnellement dévolu au principal groupe d'opposition. M. Solère arguait fin juillet qu'il représentait un groupe "d'opposition", les "Constructifs".

En réunion de groupe mardi matin, Richard Ferrand avait invité implicitement les députés LREM à ne pas contrer l'élection d'Éric Ciotti, prévenant qu'il n'avait "absolument pas envie de vivre ce qu'on a vécu" cet été.

Plus tôt, le centriste Yves Jégo avait obtenu 261 voix, contre 27 à Mathilde Panot, selon les résultats également annoncés par le président de séance.

"Je salue l'élection d'Yves Jégo comme nouveau vice-président de l'Assemblée nationale et représentant du groupe UAI au Bureau. Il remplace Sacha Houlié qui avait parfaitement assumé la fonction depuis juillet 2017", avait tweeté ensuite le président de l'Assemblée, François de Rugy (LREM).

Plusieurs "jeunes avec Macron" ont aussi eu sur le réseau social "une pensée pour Sacha Houlié", député de la Vienne qui avait été le plus jeune vice-président de l'Assemblée jusqu'alors, à 29 ans.

Le poste de vice-président avait été remis en jeu à la suite d'un imbroglio cet été avec LR lors de l'installation de la nouvelle Assemblée. Cela avait suscité un débat au sein du groupe majoritaire sur la parité aux postes clés de l'Assemblée.

Depuis le psychodrame estival, le règlement de l'Assemblée a été modifié pour clarifier les droits de l'opposition en matière de postes.

Or l'adhésion de M. Solère à LREM, en compagnie des ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu, avait laissé la questure aux mains du parti présidentiel, auquel appartiennent les deux autres questeurs, et fait polémique.

D'autant que Thierry Solère s'était aussi retrouvé au centre d'une affaire pour laquelle l'ancien garde des Sceaux socialiste Jean-Jacques Urvoas, soupçonné d'avoir transmis au député ex-LR des informations sur une enquête pour fraude fiscale le concernant, va voir son cas examiné par la Cour de justice de la République (CJR).

Pressé de toutes parts, l'élu des Hauts-de-Seine avait, finalement, annoncé le 28 novembre qu'il quitterait ses fonctions de questeur "dès la fin" 2017.

Catégories: Actualités

XV de France : Jacques Brunel met fin à la préparation individualisée prônée par Guy Novès

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 01/16/2018 - 20:32

Le nouveau sélectionneur du XV de France, Jacques Brunel, abandonne le principe de préparation individualisé des internationaux français en début de saison, mis en place par son prédécesseur.
La préparation physique individualisée telle que mise en place à la dernière intersaison pour les 45 joueurs de la liste Elite,... Lire la suite

Catégories: Actualités

"Affaire russe" : l'enquête se penche sur Bannon et fait un pas de plus vers Trump

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 01/16/2018 - 20:31

Bannon a été poussé vers la sortie en août 2017 par Donald Trump, qui considère qu'il a "perdu la raison". Son témoignage est donc potentiellement explosif. .
L'ancien haut conseiller ultra-conservateur de Donald Trump, Steve Bannon, a été cité à comparaître devant le procureur spécial qui chapeaute l'enquête russe.... Lire la suite

Catégories: Actualités

Basket - LDC - Ligue des champions: onzième victoire de rang pour Monaco

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 01/16/2018 - 20:26
Onzième match et onzième victoire en Ligue des champions pour Monaco,...
Catégories: Sport

CONSOLIDER SA STRATÉGIE MARKETING PAR LA CAMPAGNE SMS

Monde Economique - Publications - mar, 01/16/2018 - 20:23
De plus en plus d'entreprises utilisent le SMS pour communiquer en interne malgré l'existence de messageries instantanées [...]
Catégories: Actualités

Assemblée nationale: Ciotti (LR) et Jégo (UDI) élus questeur et vice-président

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 20:20

Éric Ciotti (LR) a été élu mardi à la questure et Yves Jégo (UDI, Agir et Indépendants) à la vice-présidence de l'Assemblée nationale, face aux députés Insoumis Ugo Bernalicis et Mathilde Panot, clôturant plusieurs mois de feuilleton à rebondissements sur ces postes à responsabilité.

Par 186 voix contre 35, avec 83 bulletins blancs, le député Les Républicains des Alpes-Maritimes a accédé au poste occupé depuis l'été par Thierry Solère (ex-LR devenu "Constructif" et désormais LREM), selon les résultats proclamés au "perchoir" par le président de séance, Sylvain Waserman (MoDem).

Un résultat applaudi notamment par le chef de file du groupe LR, Christian Jacob, et visiblement apprécié par Éric Ciotti, souriant.

"Félicitations amicales à notre questeur Éric Ciotti, une victoire bien méritée", a tweeté la députée des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer, également secrétaire générale adjointe de LR.

En juin, l'élection de Thierry Solère, avec des voix LREM, à l'un des postes stratégiques et convoités de questeur face au candidat LR Éric Ciotti avait déclenché une crise et suscité des protestations LR, affectant aussi les postes des six vice-présidents.

Un des trois postes de questeur, chargé d'administrer et de gérer les finances de l'Assemblée, était traditionnellement dévolu au principal groupe d'opposition. M. Solère arguait fin juillet qu'il représentait un groupe "d'opposition", les "Constructifs".

En réunion de groupe mardi matin, Richard Ferrand avait invité implicitement les députés LREM à ne pas contrer l'élection d'Éric Ciotti, prévenant qu'il n'avait "absolument pas envie de vivre ce qu'on a vécu" cet été.

Plus tôt, le centriste Yves Jégo avait obtenu 261 voix, contre 27 à Mathilde Panot, selon les résultats également annoncés par le président de séance.

"Je salue l'élection d'Yves Jégo comme nouveau vice-président de l'Assemblée nationale et représentant du groupe UAI au Bureau. Il remplace Sacha Houlié qui avait parfaitement assumé la fonction depuis juillet 2017", avait tweeté ensuite le président de l'Assemblée, François de Rugy (LREM).

Catégories: Actualités

Basket - LDC - Ligue des champions: Chalon s'incline à Salonique

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - mar, 01/16/2018 - 20:14
Chalon-sur-Saône s'est incliné dans la salle du PAOK Salonique mardi...
Catégories: Sport

Mexique: Volaris commande 80 avions Airbus pour 9,3 milliards de dollars

France 24 - L'info en continu - mar, 01/16/2018 - 20:13

La compagnie aérienne mexicaine Volaris a commandé 80 avions Airbus A320 pour un montant de 9,3 milliards de dollars, a annoncé mardi le gouvernement.

"L'annonce de l'achat de 80 avions Airbus de la part de Volaris pour un total de 9,3 milliards de dollars est très importante", a déclaré le ministre de la Communication Gerardo Ruiz lors d'un événement en présence de la direction de la compagnie aérienne qui dessert le territoire mexicain, les États-Unis et l'Amérique centrale".

Catégories: Actualités

Assemblée nationale: Ciotti (LR) et Jégo (UDI) élus questeur et vice-président

LCP Assemblée nationale - mar, 01/16/2018 - 20:13

Éric Ciotti (LR) a été élu mardi à la questure et Yves Jégo (UDI, Agir et Indépendants) à la vice-présidence de l'Assemblée nationale, face aux députés Insoumis Ugo Bernalicis et Mathilde Panot, clôturant plusieurs mois de feuilleton à rebondissements sur ces postes à responsabilité.

Par 186 voix contre 35, avec 83 bulletins blancs, le député Les Républicains des Alpes-Maritimes a accédé au poste occupé depuis l'été par Thierry Solère (ex-LR devenu "Constructif" et désormais LREM), selon les résultats proclamés au "perchoir" par le président de séance, Sylvain Waserman (MoDem).

Un résultat applaudi notamment par le chef de file du groupe LR, Christian Jacob, et visiblement apprécié par Éric Ciotti, souriant.

"Félicitations amicales à notre questeur Éric Ciotti, une victoire bien méritée", a tweeté la députée des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer, également secrétaire générale adjointe de LR.

En juin, l'élection de Thierry Solère, avec des voix LREM, à l'un des postes stratégiques et convoités de questeur face au candidat LR Éric Ciotti avait déclenché une crise et suscité des protestations LR, affectant aussi les postes des six vice-présidents.

Un des trois postes de questeur, chargé d'administrer et de gérer les finances de l'Assemblée, était traditionnellement dévolu au principal groupe d'opposition. M. Solère arguait fin juillet qu'il représentait un groupe "d'opposition", les "Constructifs".

En réunion de groupe mardi matin, Richard Ferrand avait invité implicitement les députés LREM à ne pas contrer l'élection d'Éric Ciotti, prévenant qu'il n'avait "absolument pas envie de vivre ce qu'on a vécu" cet été.

Plus tôt, le centriste Yves Jégo avait obtenu 261 voix, contre 27 à Mathilde Panot, selon les résultats également annoncés par le président de séance.

"Je salue l'élection d'Yves Jégo comme nouveau vice-président de l'Assemblée nationale et représentant du groupe UAI au Bureau. Il remplace Sacha Houlié qui avait parfaitement assumé la fonction depuis juillet 2017", avait tweeté ensuite le président de l'Assemblée, François de Rugy (LREM).

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur