Agrégateur de flux

"Marée populaire": plusieurs interpellations en début de manifestation

Le Huffington Post - il y a 3 heures 24 min
"Marée populaire": plusieurs interpellations en début de manifestation
Catégories: Actualités

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Slate.fr - il y a 3 heures 26 min
C'est un «long voyage» que viennent de parcourir 25 manuscrits maliens, titre Indian Express. En effet, ces textes d'une grande valeur historique ont été transportés de Bamako, au Mali, à New Delhi, en Inde, soit sur plus de 8.000 kilomètres. Il sont depuis le 24 mai présentés au Musée National de la capitale indienne, dans le cadre de l'exposition «Quand le Taj Mahal rencontre Tombouctou». ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Il n'y a pas que Melania qui évite Donald Trump

Le Huffington Post - il y a 3 heures 30 min
Il n'y a pas que Melania qui évite Donald Trump
Catégories: Actualités

Tennis: deuxième titre pour Johanna Larsson

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 31 min

La Suédoise Johanna Larsson, 97e joueuse mondiale, a remporté le deuxième titre de sa carrière dimanche en battant en finale du tournoi WTA sur terre battue de Nuremberg l'Américaine Alison Riske (105e) 7-6 (7/4), 6-4.

Agée de 29 ans, Larsson disputait la 5e finale de sa carrière pour un trophée soulevé précédemment à Bastad en 2015.

L'Américaine de 27 ans, elle, participait à sa 6e finale sur le circuit avec un titre décroché à Tianjin en 2014.

Catégories: Actualités

Foot - Bleus - Coupe du monde 2018 : La conférence de presse des Bleus en direct

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 32 min
Suivez en direct sur le site de L'Équipe, le point presse de l'équipe...
Catégories: Sport

Légalisation de l'IVG en Irlande : une "révolution tranquille" pour Leo Varadkar

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 33 min
Le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, a déclaré samedi que la victoire du oui au droit à l'avortement lors du referendum était l'aboutissement d'"une révolution tranquille". Une loi sera votée avant la fin de l'année 2018, a-t-il promis.
Catégories: Actualités

Foot - Disparition - Roger Piantoni, l'ancien international français, est mort à 86 ans

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 34 min
L'ancien attaquant international français Roger Piantoni est décédé...
Catégories: Sport

GP de Monaco: Verstappen (Red Bull) privé de qualifications après son accident en essais libres

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 35 min

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) n'a pas pu prendre part aux qualifications du Grand Prix de Monaco de F1 samedi après avoir sévèrement endommagé sa monoplace dans un accident à la fin de la troisième séance d'essais libres.

Ses mécaniciens ont tenté de réparer sa voiture à temps mais ont découvert un problème de boîte de vitesse quelques minutes avant le début de la séance prévu à 15H00 locales.

Contraint de changer de boîte avant la course dimanche, Verstappen va normalement écoper d'une pénalité de cinq places sur la grille, sans conséquences car il devrait de toute façon s'élancer de la dernière position, un gros handicap dans les rues de Monaco.

Alors qu'il restait huit minutes dans la 3e session, il a effleuré le rail au virage de la Piscine, cassant sa suspension avant droite. Sans possibilité de rectifier sa trajectoire, Verstappen s'est envolé sur la partie haute du vibreur et a terminé sa course dans le rail à l'entrée du virage N.15, occasionnant de gros dégâts à sa RB14.

Le pilote de 20 ans avait signé le deuxième meilleur temps de chacune des trois séances d'essais libres, derrière son équipier australien Daniel Ricciardo.

Catégories: Actualités

Marée populaire" contre la politique d'Emmanuel Macron

Le Boursier - il y a 3 heures 37 min
PARIS (Reuters) - Les opposants à la politique sociale d'Emmanuel Macron manifestent ce samedi dans une "marée humaine" rassemblant syndicats, partis politiques de gauche et associations.
Catégories: Économie - Finances

La Chine noue des relations diplomatiques avec le Burkina Faso qui a rompu avec Taïwan 

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 40 min

La Chine et le Burkina Faso ont établi samedi des relations diplomatiques, trois jours après la rupture entre le pays ouest-africain et Taïwan, marquant une nouvelle victoire dans la campagne menée par Pékin pour isoler l'île rebelle.

Cette annonce a été faite dans un communiqué conjoint signé à Pékin par le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue burkinabè Alpha Barry.

"Il n'y a qu'une seule Chine dans le monde", a déclaré M. Wang à l'issue de la signature du communiqué. "Le gouvernement du Burkina Faso suit la tendance de l'époque et a pris la bonne décision politique".

Qualifiant la Chine de "plus importante économie du monde", M. Barry a dit espérer que le Burkina Faso tire profit de cette nouvelle relation.

La signature de ce communiqué était largement attendue après la rupture, annoncée jeudi par Ouagadougou, des relations entre le Burkina Faso et Taïwan, qui n'a cessé de perdre du terrain ces dernières années au profit de la Chine dans les pays en développement.

Pékin ne cesse de renforcer sa présence en Afrique, désireux de garantir les approvisionnements de matières premières et sources d'énergies cruciaux pour la croissance de la deuxième économie du monde.

- Taïwan fustige une "diplomatie du dollar" -

Depuis 2000, plusieurs pays africains dont le Tchad et le Sénégal, qui recevaient des aides de Taïwan, ont rompu leurs relations avec l'île afin de bénéficier de la coopération avec Pékin.

La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a pour sa part fustigé le "comportement grossier" de la Chine depuis la rupture de Ouagadougou, accusant Pékin d'utiliser la "diplomatie du dollar" pour s'attirer des alliés.

"Nous ne tolérerons plus cela", a-t-elle dit alors que le Burkina est le quatrième pays à changer de camp depuis son élection il y a deux ans.

Sa défection a d'ailleurs amené le ministre taïwanais des Affaires étrangères, Joseph Wu, à présenter sa démission cette semaine.

Avec ses 14 millions d'habitants, le Burkina Faso était l'un des Etats africains le plus peuplé à résister encore aux sirènes de Pékin.

Leur coopération était essentiellement axée sur les secteurs de la santé, de l'hydraulique, de la riziculture, de l'éducation et de la formation professionnelle.

Après cette rupture, le Swaziland reste le seul pays du continent à entretenir encore des relations diplomatiques avec Taïwan.

"Nous espérons que ce pays rejoindra le plus vite possible la grande famille de l'amitié sino-africaine", a déclaré M. Wang après la signature du communiqué conjoint.

Aujourd'hui, seuls 18 Etats, parmi lesquels le Vatican et des nations du Pacifique et d'Amérique latine (Honduras, Guatemala ou Kiribati), reconnaissent l'île séparée de fait de la Chine communiste depuis 1949.

Avant le Burkina Faso, la République dominicaine avait elle aussi annoncé sa rupture avec Taïwan le 1er mars.

Taïwan s'était séparé en 1949 de la Chine continentale, gouvernée par le Parti communiste chinois, à l'issue d'une guerre civile entre communistes et nationalistes. Mais Pékin refuse de reconnaître sa souveraineté.

Les relations diplomatiques entre Pékin et Taïwan se sont envenimées depuis l'arrivée de la présidente Tsai en 2016.

Catégories: Actualités

L'indéboulonable Nabih Berri, symbole de l'immobilisme politique libanais

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 40 min
Ancien seigneur de guerre libanais et avocat chiite à la faconde familière, Nabih Berri, allié du régime syrien, s’accroche à la présidence de la Chambre des députés depuis 1992. Portrait.
Catégories: Actualités

Blocages : plus d'un million de dégâts à l'université de Grenoble

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 3 heures 41 min

Une plainte a été déposée. L'université craint que ces dégâts ne puissent faire l'objet d'une prise en charge par les assurances.
L'Université Grenoble Alpes chiffre à plus d'un million d'euros les dégradations "spectaculaires" commises dans un bâtiment occupé durant un mois et demi par des opposants à la loi Vidal et... Lire la suite

Catégories: Actualités

Plus de bio dans les cantines : le feu vert de l'Assemblée Nationale

ladepeche.fr - il y a 3 heures 42 min
Objectif, 50% de produits issus de l'agriculture biologique ou tenant compte de l'environnement dans la restauration collective publique d'ici à 2022. Au terme de près de six heures de discussions entamées vendredi soir, les députés ont adopté, à main levée, l'article 11 du projet de loi sur l'agriculture et l'alimentation, qui répond selon le ministre Stéphane Travert à "un engagement présidentiel ambitieux". Les repas servis dans les...
Catégories: Actualités

Formule 1 - GP de Monaco - Max Verstappen dernier sur la grille

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 42 min
Max Verstappen devait être sanctionné de cinq places sur la grille...
Catégories: Sport

Albanie: 11 policiers et un journaliste blessés lors d'une manifestation de l'opposition

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 48 min

Onze policiers et un journaliste ont été blessés samedi lors d'une manifestation de l'opposition albanaise pour réclamer la démission du ministre de l'Intérieur dont elle accusent le frère d'être lié au trafic de drogue, a indiqué la police.

"Onze policier ont été blessés lors de la manifestation par des jets de pierres", a déclaré lors d'une conférence de presse le directeur de la police albanaise, Ardi Veliu.

Par ailleurs, un journaliste d'un journal proche du Parti démocratique (PD, opposition) a été également blessé à la tête devant l'immeuble du ministère de l'Intérieur, a constaté un photographe de l'AFP. Il a été hospitalisé. Selon le PD, il a été "frappé par la police avec une matraque".

Des milliers de manifestants, selon une journaliste de l'AFP, ont répondu à l'appel de l'opposition de centre-droit pour exiger dans la rue le départ du ministre de l'Intérieur Fatmir Xhafaj.

Après avoir manifesté devant le siège du gouvernement où ils ont réclamé également la démission du Premier ministre socialiste Edi Rama, les manifestants sont allés devant le ministère de l'Intérieur. Ils ont jeté des fumigènes ainsi que des oeufs et des pierres.

Un important cordon de policiers anti-émeute avait été déployé, empêchant les manifestants à s'approcher du ministère de l'Intérieur. Une bousculade a eu lieu, selon la journaliste de l'AFP.

L'opposition accuse le ministre de "protéger" son frère Agron Xhafaj, condamné en 2012 par contumace en Italie à 7 ans et deux mois de prison pour trafic de drogue et selon elle "toujours impliqué dans des affaires de stupéfiants". Elle a publié récemment un enregistrement dans lequel un homme présenté comme Agron Xhafaj semble s'entretenir avec des trafiquants.

Le parquet a indiqué jeudi avoir ouvert une enquête, précisant que l'enregistrement a été envoyé à un laboratoire spécialisé en Italie pour vérification.

"Si l'analyse scientifique prouve que les accusations du Parti démocratique sont fondées, alors je présenterai bien sûr ma démission", a tweeté le ministre de l'Intérieur.

Le gouvernement a dénoncé "un chantage mafieux contre le ministre de l'Intérieur" engagé dans la "réforme de la Justice conjointement avec les partenaires internationaux, les Etats-Unis et l'Union européenne".

Devant les manifestants, le leader de l'opposition, Lulzim Basha, a accusé Edi Rama de "collusion avec le crime organisé" et d'avoir "plongé le pays dans la misère".

Le Parti socialiste de Rama a entamé en 2017 un deuxième mandat de quatre ans à la tête du gouvernement.

Membre de l'Otan depuis 2009, l'Albanie souhaite ouvrir cette année des négociations d'adhésion à l'Union européenne.

Catégories: Actualités

Foot - FIFA - Michel Platini «ne sera pas poursuivi», selon son avocat

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 53 min
L'avocat de Michel Platini assure que l'ancien président de l'UEFA...
Catégories: Sport

Débats passionnés sur les cantines à l'Assemblée, discorde sur la viande et le plastique

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 8 sec

Plus de bio dans les cantines d'ici 2022: l'Assemblée a voté samedi cet objectif du projet de loi agriculture, contesté par LR, sur fond d'échanges à couteaux tirés, notamment dans la majorité, sur les menus végétariens ou les contenants en plastique.

Après de longs débats entamés vendredi soir, les députés ont adopté, à main levée, l'article 11 répondant selon le ministre Stéphane Travert à "un engagement présidentiel ambitieux". Il prévoit pour la restauration collective au moins 50% de produits bio ou intégrant la préservation environnementale.

Objectif trop ambitieux pour la droite, qui a notamment proposé vainement de repousser son application à 2025, ou pointé par la voix de son chef de file Christian Jacob le risque de "renchérir le coût du repas en collectivité". Selon le ministre, les mesures anti-gaspillage alimentaire permettront "un balayage" du surcoût, estimé à 68 centimes.

La proposition d'introduire une part de menus végétariens dans les cantines, portée par des LREM, MoDem, LFI ou UAI, a alimenté d'autres échanges passionnés.

Ses partisans tels Matthieu Orphelin (LREM) ou Pierre-Yves Bournazel (UAI), ont plaidé qu'il fallait avancer, avec un "mouvement de société très fort".

Mais le rapporteur Jean-Baptiste Moreau (LREM) a jugé cette contrainte "pas opportune". Cet éleveur a souligné que le texte prévoyait un plan de diversification de protéines incluant des alternatives à base de protéines végétales, arguant aussi que la consommation de viande était "une nécessité pour la croissance".

Le ministre, qui a aussi mis en avant une alimentation "diversifiée", a notamment jugé que cela ne relevait pas de la loi.

Dénonçant des amendement "inspirés d'une idéologie qui relève du diktat", Vincent Descoeur (LR) s'est insurgé qu'on "rabaisse la viande au niveau de produit dangereux".

"Je ne comprends pas qu'on cherche à imposer un style de vie à l'ensemble de nos concitoyens!", a lancé Grégory Besson-Moreau (LREM).

- "Manger de l'herbe" -

"Ce que j'entends sur ces bancs me révolte" a rétorqué Barbara Pompili (LREM), présidente de la Commission du développement durable. L'ancienne secrétaire d'Etat issue des rangs écologistes a jugé "honteux" de dire qu'il faut de la viande pour manger équilibré, qu'"on doit pouvoir avoir le choix" et regretté que beaucoup pensent encore qu'un menu végétarien est "un menu où on mange de l'herbe"...

Rapporteur et ministre ont assuré "respecter totalement les végétariens", réfutant avoir dit qu'un repas végétarien n'était pas équilibré.

Chef de file MoDem, Marc Fesneau a argué que, dans sa commune, il n'avait pas eu "besoin de la loi pour mettre du quinoa", le président LREM de la commission des Affaires économiques Roland Lescure affirmant qu'au Canada, où "il y a des menus végétariens partout", ce n'est "pas dans la loi".

Après le rejet des amendements, Greenpeace a dénoncé par communiqué un "blocage (...) totalement archaïque", appelant le Sénat à "se montrer plus ambitieux".

Les contenants en plastique, qu'Insoumis et LREM ont cherché à interdire dans les cantines au nom du principe de précaution face aux perturbateurs endocriniens, ont également semé la zizanie.

Plaidant pour supprimer ces contenants au plus tard en 2025 (2028 pour les petites collectivités), la "marcheuse" Laurianne Rossi a pointé un "enjeu sanitaire et environnemental majeur", Mme Pompili déclarant avoir "froid dans le dos" à l'idée qu'on reproche aux élus de n'avoir rien fait alors qu'ils savaient.

M. Besson-Moreau (LREM) s'est dit, lui, inquiet d'un amendement "dont on ne maîtrise pas le résultat", grinçant qu'il y aurait "un petit peu d'ambiance en cuisine" s'il faut mettre de l'inox dans les micro-ondes.

Se défendant de vouloir "semer la zizanie" chez les marcheurs, François Ruffin (LFI) a déploré "la domination de l'économique sur l'écologique", M. Lescure rétorquant que les relations étaient "excellentes" entre les deux commissions et "tous" conscients des enjeux.

Défavorable aux amendements, le ministre a estimé être "allé suffisamment loin pour permettre l'expérimentation", ajoutant que "le sujet n'est pas clos".

Après le rejet de l'amendement LREM par 54 voix contre 27, les députés ont suspendu leurs travaux pour déjeuner. A la cantine?

Catégories: Actualités

Les dirigeants des deux Corées se sont rencontrés à nouveau et en secret

France 24 - L'info en continu - il y a 4 heures 1 min
Le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont rencontrés au niveau de la frontière pour discuter d'une éventuelle rencontre entre le leader de la Corée du Nord et le président américain Donald Trump.
Catégories: Actualités

Feu vert de l’Assemblée à davantage de produits bio dans les cantines

Après six heures de débat, les députés ont adopté l’article 11 du projet de loi sur l’agriculture et l’alimentation. La question des menus végétariens a suscité des discussions passionnées.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur