Agrégateur de flux

Dossier spécial : tout savoir pour bien déclarer ses revenus

Le Boursier - ven, 05/25/2018 - 11:59
La campagne fiscale 2018 prendra fin début juin.
Catégories: Économie - Finances

Un consortium emmené par Partners Group achète Techem pour 4,6 milliards d'euros

Le Boursier - ven, 05/25/2018 - 11:58
ZURICH (Reuters) - Un consortium emmené par le gestionnaire d'actifs suisse Partners Group va acheter Techem à Macquarie dans le cadre d'une opération valorisant 4,6 milliards d'euros cette entreprise allemande spécialisée dans la facturation et la gestion de la consommation énergétique des immeubles d'habitation.
Catégories: Économie - Finances

Verrou de Bercy : "Nous ne sommes pas des godillots !", affirme Olivia Grégoire (LREM)

LCP Assemblée nationale - ven, 05/25/2018 - 11:57

"C'est le jeu !" Vendredi, l'élue LREM Olivia Grégoire a évoqué les dissensions qui opposent les députés au ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin sur le très décrié "verrou de Bercy".

La porte-parole du groupe La République en Marche à l'Assemblée a pris la défense du rapport parlementaire d'Emilie Cariou (LREM) et Eric Diard (LR) rendu public mercredi. Celui-ci propose de réformer en profondeur ce "verrou" qui confère à l'administration, et non à la justice, le pouvoir de poursuivre les fraudeurs fiscaux.

"C'est la première fois depuis bientôt un an que l'ensemble des groupes et des parlementaires sont d'accord sur les conclusions d'une mission parlementaire", se félicite Olivia Grégoire. Interrogée sur les réticences de Gérald Darmanin, qui refuse supprimer le verrou de Bercy mais qui semble toutefois ouvert à une évolution du dispositif, l'élue a défendu les prérogatives des députés :

C'est le jeu, nous sommes le Parlement, nous ne sommes pas des godillots ! Olivia Grégoire

Reprenant à son compte l'une des mesures du rapport, la députée de Paris estime ainsi qu'il faut "faire en sorte que les parlementaires, par l'égide de la loi, puissent revoir et amender les critères de gravité (de la fraude) pour pouvoir entamer une procédure pénale".

Parlement Hebdo, c’est un tour d’horizon complet d’une semaine au Parlement. Chaque vendredi, Marion Lefebvre-Becker (LCP) et Oriane Mancini (Public Sénat) passent en revue les événements politiques et les discussions de textes qui ont animé les débats. Une mise en perspective analysée et commentée en plateau par une personnalité politique.

Catégories: Actualités

SQLI : Roland Fitoussi signalé à l'achat

Le Boursier - ven, 05/25/2018 - 11:57
Le président du conseil d'administration se montre actif...
Catégories: Économie - Finances

Raymond James Europe Plus : Thalès entre en portefeuille

Le Boursier - ven, 05/25/2018 - 11:56
L'objectif de gestion du FCP Raymond James Europe Plus est de surperformer l'indicateur de référence, le Stoxx 600...
Catégories: Économie - Finances

Le sport est deux fois moins pratiqué dans les banlieues, une inégalité choquante qui indiffère Macron

Le Huffington Post - ven, 05/25/2018 - 11:54
Le sport est deux fois moins pratiqué dans les banlieues, une inégalité choquante qui indiffère Macron
Catégories: Actualités

Une enceinte connectée d’Amazon envoie une conversation privée par erreur

Un couple a vu sa conversation enregistrée à son insu par l’enceinte Echo, qui l’a transmise à un employé du mari. Amazon a reconnu le problème.
Catégories: Actualités

La mise en place du RGPD contraint certains médias américains à bloquer leur accès en Europe

Le Huffington Post - ven, 05/25/2018 - 11:51
La mise en place du RGPD contraint certains médias américains à bloquer leur accès en Europe
Catégories: Actualités

Paris peut devenir un "pôle majeur" de la finance post-Brexit selon la BDF

Le Boursier - ven, 05/25/2018 - 11:50
PARIS (Reuters) - La place de Paris dispose de nombreux atouts pour devenir un "pôle majeur" de la finance en Europe après le Brexit alors que des grandes banques internationales songent à y transférer des activités de marché depuis Londres, a déclaré vendredi François Villeroy de Galhau.
Catégories: Économie - Finances

Poutine et Macron devant les milieux d'affaires russes après avoir renoué le dialogue

France 24 - L'info en continu - ven, 05/25/2018 - 11:50

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue français Emmanuel Macron s'expriment vendredi devant les milieux d'affaires russes pour montrer leur volonté de continuer à faire des affaires malgré les nombreux sujets de tensions.

Le dirigeant français, en visite de deux jours en Russie un an après son premier tête-à-tête avec le maître du Kremlin à Versailles, a assuré jeudi à M. Poutine vouloir "avancer" avec lui sur le nucléaire iranien, la Syrie et l'Ukraine, malgré les "incompréhensions" accumulées.

Les deux chefs d'Etat se sont entretenus pendant plus de trois heures sous les ors du Palais Constantin, en périphérie de Saint-Pétersbourg, ancienne capitale impériale russe (nord-ouest), où Vladimir Poutine a accueilli le couple Macron sur des terrasses surplombant le Golfe de Finlande.

"La France est notre partenaire traditionnel, nous tenons à nos relations mutuellement avantageuses (...) et maintenons un dialogue politique très intense", a souligné Vladimir Poutine, à l'issue de cette rencontre, en estimant qu'elle s'était déroulée "dans une ambiance très ouverte".

Pour sa part, M. Macron a loué un "dialogue extrêmement direct et franc" avec Vladimir Poutine, lors d'une conférence de presse commune, en promettant de revenir en Russie pour le Mondial-2018 de foot cet été si la France "passe les quarts de finale".

Cette première visite d'Emmanuel Macron en Russie intervient à l'occasion du Forum international économique de Saint-Pétersbourg, principal rendez-vous des milieux d'affaires russes où la France est une invitée d'honneur en 2018 et où participe également le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Accompagné d'une importante délégation de patrons français, M. Macron a annoncé dès son arrivée au Palais Constantin que la signature d'une cinquantaine de contrats était prévue lors de sa visite.

L'un des premiers accords signés jeudi, en présence des présidents russe et français, prévoit notamment l'entrée du groupe français Total dans un nouveau projet géant de gaz naturel liquéfié dans l'Arctique russe de Novatek pour 2,5 milliards de dollars.

Si le volet économique des pourparlers entre les deux chefs d'Etat s'annonce prometteur, les sujets politiques qui fâchent persistent toujours.

- "Rétablir la vérité sur l'Europe" -

Parmi eux figurent depuis des années la crise ukrainienne et le conflit syrien, mais aussi plus récemment, l'empoisonnement en mars d'un ex-espion russe en Angleterre qui a provoqué une vague d'expulsions de diplomates.

Emmanuel Macron, qui a rencontré jeudi soir un représentant de l'ONG Memorial et la veuve du célèbre écrivain et dissident Alexandre Soljenitsyne, a assuré avoir évoqué avec son homologue russe les cas du réalisateur russe Kirill Serebrennikov, assigné à résidence, et du réalisateur ukrainien emprisonné Oleg Sentsov.

Dans un contexte difficile, les dirigeants ont cependant insisté sur les points qui les rapprochent face aux Etats-Unis et ont affirmé leur détermination à préserver l'accord sur le nucléaire iranien signé en 2015, malgré le retrait américain.

Les deux dirigeants ont aussi affiché leur unité sur la nécessité de poursuivre les efforts sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, après l'annulation jeudi par Washington d'une rencontre très attendue entre Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Citant les cyberattaques dont les Occidentaux accusent souvent Moscou, les deux présidents ont dit vouloir établir des "règles communes" et "échanger des informations".

Sur l'Ukraine, MM. Macron et Poutine ont tous les deux appelé à la poursuite des efforts politiques en vue d'un "règlement pacifique" alors que les combats opposant depuis quatre ans gouvernement pro-occidental et rebelles prorusses ont fait 10.000 morts depuis 2014.

Au cours de son entretien avec Natalia Soljenitsyne, le chef de l'Etat français a jugé qu'il fallait "rétablir la vérité sur l'Europe", dont "l'image s'est beaucoup dégradée en Russie" où elle "est perçue comme faible, perdant ses repères" alors que la Russie se voit comme "un point de référence conservateur".

Mme Soljenitsyne a appelé à agir pour rapprocher son pays de l'Europe: "la Russie doit faire partie de l'Europe. Sinon, cela la poussera vers la Chine".

Catégories: Actualités

Paris: deux éboueurs arrêtés à bord d'un camion-poubelle volé pour une action anti-Macron

France 24 - L'info en continu - ven, 05/25/2018 - 11:47

Deux éboueurs ont été interpellés vendredi matin à Paris à bord d'un camion-poubelle de la mairie volé dans la matinée, dont ils voulaient déverser le contenu devant le siège de la République en Marche, a-t-on appris de sources policières.

Parallèlement, plus d'une centaine d'éboueurs, énergéticiens, cheminots et égoutiers ont brièvement pénétré dans le siège du parti présidentiel, situé dans le quartier de l'Opéra, menant une "opération conjointe" à l'appel de la CGT pour défendre les services publics, a-t-on appris auprès du syndicat.

Le camion a été intercepté vers 09H30 avenue de l'Opéra, non loin du siège de la République en marche (LREM), a précisé sur place à l'AFP une source policière. Une partie du quartier a été brièvement bouclé.

Le véhicule avait été "volé dans le XVIIIe arrondissement de Paris, porte de Saint-Ouen", selon une autre source policière. Les deux éboueurs ont "détourné le camion dans le cadre d'une manifestation" et voulaient en déverser le contenu devant le siège de LREM, selon les sources policières.

Plusieurs syndicats, représentant notamment les éboueurs et électriciens, mènent "des actions dans Paris" vendredi matin pour dénoncer le démantèlement du service public, a confirmé une syndicaliste de la CGT à l'AFP.

Les militants qui se sont brièvement introduits dans le siège de LREM, rue Sainte-Anne dans le IIe arrondissement de Paris, ont procédé à "des coupures d'eau et d'électricité", a assuré à l'AFP le secrétaire général de la CGT Services publics Baptiste Talbot, qui était présent sur place. Les manifestants ont ensuite quitté les lieux.

Catégories: Actualités

Comment le RGPD va protéger vos données personnelles

Le nouveau texte de loi RGPD facilite les recours en justice, et notamment au travers d’actions de groupe. Plusieurs associations se sont déjà mis en ordre de bataille pour faire plier Google, Facebook, Apple, Microsoft et consorts.

Catégories: High-Tech

quel espoir pour les actionnaires ?

Le Boursier - ven, 05/25/2018 - 11:47
Consultez cet article sur Boursier.com
Catégories: Économie - Finances

Golf - PGA Tour - Fort Worth Invitational : Kevin Na, leader avec la manière

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 05/25/2018 - 11:47
Auteur d'un chip incroyable sur son dernier trou, Kevin Na dirige le...
Catégories: Sport

Ex-agents secrets français soupçonnés de trahison : ils auraient travaillé pour la Chine

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 05/25/2018 - 11:46

Selon une source du proche du dossier, les deux anciens agents des secrets français sont soupçonnés d'avoir travaillé pour les autorités chinoises.
Les deux ex-agents des services secrets français mis en examen en décembre 2017 pour intelligence avec une puissance étrangère sont soupçonnés d'avoir travaillé pour les... Lire la suite

Catégories: Actualités

"Live It Up" de Nicky Jam feat. Will Smith et Era Istrefi: L'hymne de la Coupe du monde 2018 dévoilé

Le Huffington Post - ven, 05/25/2018 - 11:46
"Live It Up" de Nicky Jam feat. Will Smith et Era Istrefi: L'hymne de la Coupe du monde 2018 dévoilé
Catégories: Actualités

Des bottes à l'habit de député: Le Feur et Moreau, affiches agricoles de LREM

France 24 - L'info en continu - ven, 05/25/2018 - 11:45

Le maraîchage bio à petite échelle pour elle, le gros élevage de limousines pour lui: Sandrine Le Feur et Jean-Baptiste Moreau, deux "marcheurs" aux modèles agricoles éloignés sont en pôle position sur le projet de loi agriculture, illustration du "en même temps" macroniste.

La Bretonne de 27 ans, sur 37 hectares, engagée contre les pesticides, et l'éleveur de 41 ans à la tête d'une exploitation de 180 hectares, inscrits parmi les 16 députés de tous bords affichant une profession agricole, proviennent de deux mondes a priori éloignés.

Parties prenantes des Etats généraux de l'alimentation (EGA), ils représentent "deux sensibilités", confirme-t-on au groupe LREM. Mais "ce qui les rassemble, c'est l'exigence de transformer le système agricole pour permettre aux agriculteurs de vivre dignement" et "offrir à tous une alimentation de qualité".

Un pilier des "marcheurs" de l'Assemblée salue comme "une très bonne chose" leur complémentarité, pas forcément "calculée".

Derrière son apparence juvénile, Sandrine Le Feur, qui a confié pendant la campagne avoir "toujours voté à gauche" et a été membre de la Confédération paysanne, est déterminée. Cette novice en politique, épinglée à ses débuts pour une émission ratée, assure qu'aujourd'hui elle "maîtrise à peu près bien" le job avec "moins de stress".

Allure de bon vivant, Jean-Baptiste Moreau avait aussi eu des débuts timides, lorsqu'il avait posé la première question au gouvernement de la législature. Depuis, l'élu qui fonctionne bien en tandem avec le ministre Stéphane Travert, est très présent dans les médias et sur les réseaux sociaux, où il réplique notamment par tweets à Michel-Edouard Leclerc ou donne des nouvelles de ses petits veaux, photos à l'appui.

- "Prisme d'éleveur" -

Depuis son élection, Sandrine Le Feur, installée il y a deux ans avec son compagnon, a réorganisé son exploitation, s'occupant du magasin de vente directe le vendredi. Jean-Baptiste Moreau a un salarié "depuis novembre, un autre à mi-temps" et son père de 66 ans, qui "jette un ?il au moins".

"On a un petit peu deux visions différentes", notamment parce que dans la Creuse, où travaille Jean-Baptiste Moreau, il n'y a "pas beaucoup d'élevage industriel", note Sandrine Le Feur, membre de la Commission du développement durable. Elle a "tendance à aller un peu plus loin dans la transition agricole" que son confrère des Affaires économiques, expliquant être confrontée dans le Finistère à des problèmes comme les algues vertes ou les nitrates et côtoyer des agriculteurs dans "une détresse épouvantable".

Si elle n'est pas pour la vidéosurveillance dans les abattoirs, cette "marcheuse" voit comme "un manque" l'absence d'interdiction du glyphosate dans le texte, sujet qu'elle n'a "pas envie de laisser passer" pour ne pas se "mordre les doigts".

Cosignataire d'un amendement pour une interdiction dans trois ans avec des dérogations possibles sur deux ans, ce qui "respecte les engagements du président", Sandrine Le Feur veut croire qu'elle et le rapporteur n'ont "pas vraiment" une vision différente sur cet herbicide.

S'il avait déposé un amendement en commission posant le principe de l'interdiction avec des dérogations, le rapporteur ne l'a pas redéposé pour l'hémicycle.

Avec son collègue de la Creuse, la Finistérienne assure qu'ils "échangent régulièrement" et sont "complémentaires sur d'autres sujets".

"On n'a pas tout à fait le même angle" mais "on n'est pas si différents", abonde l'éleveur. Dans le Massif Central, bio et agriculture conventionnelle "se rapprochent" et de toute façon, "on n'est pas là pour opposer les agricultures et les modèles agricoles", tranche-t-il.

A ceux qui pourraient lui reprocher d'être juge et partie sur ce texte, l'élu répond avoir "évidemment un prisme d'éleveur" mais être "capable de prendre du recul", quitte à être taxé quasiment de trahison au bénéfice de la grande distribution par la FNSEA.

Chef de file des élus communistes, l'auvergnat André Chassaigne, salue "une personnalité attachante", dont le "vécu de paysan éleveur lui confère une vraie légitimité, des convictions", mais se demande si c'est "par naïveté qu'il se dit convaincu par les mesures".

Catégories: Actualités

Charlie Hebdo : la caricature qui relance la polémique sur la présidente de l’UNEF voilée

ladepeche.fr - ven, 05/25/2018 - 11:43
Depuis 15 jours, tout le monde ne parle que de ça. La polémique concernant la présidente de l’UNEF qui est apparue au 19.45 de M6 en portant le voile a repris de l’ampleur avec la sortie mercredi de Charlie Hebdo. Sa tenue a été plus commentée que celle de n’importe quelle star du Festival de Cannes. Presque deux semaines après leur apparition (très) remarquée sur M6, Maryam Pougetoux et son voile sont de nouveau placés sur le devant de la...
Catégories: Actualités

Formule 1 - GP de Monaco - Pierre Gasly veut croire au Top 10 en qualifications

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 05/25/2018 - 11:43
Après avoir échoué à se hisser en Q3 lors des trois derniers Grands...
Catégories: Sport

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur