Agrégateur de flux

Foot - CM 2018 - Aleksander Ceferin (UEFA) défavorable à l'introduction de l'assistance vidéo lors de la Coupe du monde

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - jeu, 11/23/2017 - 10:11
Le président de l'UEFA pense que «l'arbitre doit rester le juge».Si...
Catégories: Sport

Fiscalité locale : Emmanuel Macron peut-il renouer avec les maires ?

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 11/23/2017 - 10:09

Emmanuel Macron conclura ce jeudi le 100 ème congrès des maires. Plusieurs annonces sur la fiscalité locale sont attendues.
Rendez-vous capital ce jeudi après-midi pour Emmanuel Macron. Alors qu’il conclura le 100 ème Congrès des maires de France, devant près de 15 000 d’entre eux réunis Porte de Versailles, toute la... Lire la suite

Catégories: Actualités

Attentat du 14 juillet : deux magistrats chez les policiers municipaux de Nice

Le centre de supervision urbain de la police municipale niçoise a reçu la visite de deux juges d’instruction du parquet de Nice. Ce centre gère les images des 1 800 caméras de la ville.
Catégories: Actualités

Vidéo : un mouvement de bloc... renversant !

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - jeu, 11/23/2017 - 10:02
Pas commun ce mouvement, c'est le moins que l'on puisse dire ! Cette...
Catégories: Sport

Attentat de Nice et vidéosurveillance : la police municipale "perquisitionnée" par les juges

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 11/23/2017 - 10:01

Le système de vidéosurveillance, lors de l'attentat de Nice, a été examiné par les juges niçois. .
Le QG de la police municipale de Nice en charge de la vidéosurveillance a reçu la visite de deux des magistrats niçois qui enquêtent sur le dispositif de sécurité déployé avant l'attentat de Nice qui a fait 86 morts le 14... Lire la suite

Catégories: Actualités

Macron présente ses projets devant les maires réunis en congrès

France 24 - L'info en continu - jeu, 11/23/2017 - 10:00

Emmanuel Macron présente ses projets pour les collectivités territoriales jeudi devant les maires réunis en congrès, une intervention très attendue par des élus pourtant sans illusions sur ce qu'il peut leur annoncer pour rétablir la confiance entre l'Etat et les collectivités.

Selon l'Elysée, le chef de l'Etat annoncera notamment une "refonte profonde de la fiscalité locale", l'encouragement à la construction et la possibilité de normes et d'expérimentations différenciées selon les territoires.

"Conscient de la difficulté de leur rôle", il s'exprimera devant plusieurs milliers d'élus pendant environ une heure et demie, Porte de Versailles à Paris.

Un discours dans lequel il doit confirmer que la taxe d'habitation, qui doit être supprimée en 3 ans pour 80% des ménages, sera compensée par un "dégrèvement" où l'Etat paiera à la place des contribuables, "ce qui garantit aux collectivités la permanence de la compensation".

Le chef de l'Etat expliquera son projet d'une "refonte globale de la fiscalité locale" qui pourrait passer par "un partage des impôts nationaux, à l'image du transfert d'une fraction de la TVA aux régions", avec au passage une probable suppression complète de la taxe d'habitation.

La réception mercredi soir de plus de 1.000 maires à l'Elysée a été l'occasion de derniers échanges entre le président de l'Association des maires de France, François Baroin (LR), et Emmanuel Macron.

Tout en ménageant globalement le chef de l'Etat, les maires sont très remontés contre les décisions prises depuis l'été par le nouvel exécutif qui impactent la situation financière des communes.

- Clarifier les rapports Etat/collectivités -

L'objectif de 13 milliards d'euros d'économies imposés aux collectivités sur cinq ans et celui d'une hausse maximale de 1,2% par an de leur dépenses de fonctionnement pour y parvenir cristallisent leur mécontentement. Mais la baisse des aides au logement, la diminution des emplois aidés ou l'exonération de 80% des foyers de la taxe d'habitation, l'une des principales ressources des communes, ont attisé le contentieux.

Emmanuel Macron doit également annoncer "une réforme du droit à l'expérimentation" pour adapter les réponse aux besoins locaux, par exemple en matière de logement ou de transport, et la possibilité d'adapter les normes au niveau local. Les projets locaux seront encouragés par une "Agence nationale de la cohésion des territoires".

Les collectivités pourront aussi s'organiser pour des transferts de compétences et le président veut "un allègement du contrôle de légalité" de leurs décisions par les préfets.

Il annoncera enfin l'organisation d'une "conférence du consensus" sur le logement pour début décembre, qui préparera la loi logement pour début 2018, avec des mesures encourageant la construction tout en réduisant les aides au logement.

Plus globalement, les élus attendent des clarifications d'Emmanuel Macron sur les rapports qu'il entend instaurer entre l'Etat et les collectivités pendant le quinquennat.

Mais pour nombre d'entre eux, le chef de l'Etat ne devrait rien céder "sur l'essentiel".

Parmi les enjeux figure le projet de l'exécutif de signer des contrats avec les 300 à 600 plus importantes collectivités (régions, départements, grandes villes?) sur la maîtrise de leurs dépenses. Projet sur lequel nombre d'élus sont très réservés en l'absence d'un lien de confiance fort avec l'Etat.

Au-delà de l'aspect financier, certains, comme Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux (Hauts-de-Seine), voient dans les projets du gouvernement, notamment l'encadrement de leurs dépenses, une volonté de main mise de l'Etat sur les collectivités. Mais le chef de l'Etat "peut calmer les maires avec un peu d'argent et une capacité à enjoliver les choses", estime-t-il.

Pour le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, en revanche, le gouvernement veut accompagner le développement des collectivités et Emmanuel Macron peut se présenter "tranquille" devant les maires.

Catégories: Actualités

L’arrestation d’un milliardaire russe à Nice provoque la colère de la Russie

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 11/23/2017 - 10:00

Souleïman Kerimov est mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale. Il n'a pas le droit de quitter les Alpes-Maritimes. Ce sénateur est un proche de Vladimir Poutine.
Le milliardaire et sénateur russe Souleïman Kerimov a été mis en examen mercredi par un juge d'instruction de Nice pour blanchiment de fraude fiscale et... Lire la suite

Catégories: Actualités

La Norvège renonce à une "taxe Tesla"

France 24 - L'info en continu - jeu, 11/23/2017 - 09:57

La Norvège, leader mondial de la voiture zéro émission, va renoncer à une "taxe Tesla", mesure contestée qui visait à réduire les avantages fiscaux accordés aux grosses berlines électriques.

Le projet de cette taxe, qui devait être appliquée en 2018, a été enterré après un compromis budgétaire entre le gouvernement de droite et ses alliés de centre-droit, présenté mercredi soir.

"C'est un jour de joie", s'est félicitée Christina Bu, secrétaire générale de l'Association de la voiture électrique.

Gros producteur d'hydrocarbures, la Norvège a pourtant mis en place de nombreuses mesures incitant à l'achat de voitures électriques: celles-ci bénéficient notamment d'une fiscalité quasi nulle, rendant leur prix d'achat très compétitif.

Résultat: les voitures zéro émission représentent plus de 20% des nouvelles immatriculations, une part sans équivalent dans le monde.

Dans son projet de loi de finances, le gouvernement avait cependant proposé en octobre de supprimer une des exemptions fiscales pour les voitures électriques de plus de 2 tonnes.

Aussitôt surnommée "taxe Tesla", car elle touchait en premier lieu les luxueux modèles du constructeur américain, la proposition aurait renchéri le prix d'achat d'une Tesla X neuve d'environ 70.000 couronnes (7.500 euros).

Allié essentiel du gouvernement minoritaire, le parti Libéral s'y opposait, faisant notamment valoir qu'un accord de 2015 prévoyait le maintien des exemptions fiscales jusqu'en 2020.

La Norvège s'est fixé un objectif ambitieux: dès 2025, toutes les voitures neuves vendues sur son sol devront être zéro émission.

Alimenté par une électricité propre d'origine presque totalement hydraulique, le pays n'a pas d'autre choix que de se concentrer sur le secteur des transports s'il veut atteindre ses objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement climatique.

Catégories: Actualités

Europa League: Lyon y est presque, Nice et Marseille peuvent y croire

France 24 - L'info en continu - jeu, 11/23/2017 - 09:55

Lyon, demi-finaliste la saison dernière, sera qualifié pour les 16e de finale d'Europa League en cas de victoire ou de nul contre les Chypriotes de l'Apollon Limassol jeudi, tandis que Nice et Marseille peuvent aussi valider leur billet face à Zulte-Waregem et Konyaspor.

Les Niçois accèderont au prochain tour en cas de succès. Pour l'OM, il faut gagner et espérer que le Vitoria Guimaraes ne s'impose pas à Salzbourg.

Parmi les grosses équipes européennes, l'AC Milan est en bonne voie pour obtenir son billet s'il bat l'Austria Vienne. Un match nul suffit également en cas de résultat favorable dans l'autre rencontre.

Les Milanais sont bien en-deçà des attentes en championnat (7e) et ils ont déçu en C3, en enchaînant deux matches nuls contre l'AEK d'Athènes.

De son côté, Arsenal est déjà qualifié avec de fortes chances de terminer à la première place de son groupe. La Lazio a assuré sa première position dans son groupe et sa place en 16e de finale.

La Real Sociedad peut se contenter d'un match nul à Rosenborg pour rejoindre la phase éliminatoire. Villarreal entrevoit également la qualification, avant son déplacement à Astana.

Les matches de jeudi (en heures françaises):

Groupe F

(19h00) Lokomotiv Moscou (RUS) - FC Copenhague (DEN)

(21h05) FC Sheriff Tiraspol (MDA) - Zlin (CZE)

Groupe G

(19h00) Viktoria Plzen (CZE) - Steaua Bucarest (ROM)

Lugano (SUI) - Hapoel Beer Sheva (ISR)

Groupe H

(19h00) Cologne (GER) - Arsenal (ENG)

BATE Borisov (BLR) - Etoile Rouge Belgrade (SRB)

Groupe I

(19h00) Salzbourg (AUT) - Vitoria Guimaraes (POR)

Konyaspor (TUR) - Marseille (FRA)

Groupe J

(19h00) Athletic Bilbao (ESP) - Hertha Berlin (GER)

Östersund (SWE) - Zorya Louhansk (UKR)

Groupe K

(19h00) Lazio Rome (ITA) - Vitesse Arnhem (NED)

Nice (FRA) - Zulte-Waregem (BEL)

Groupe L

(19h00) Rosenborg (NOR) - Real Sociedad (ESP)

Zenit Saint-Pétersbourg (RUS) - Vardar Skopje (MKD)

Groupe A

(17h00) Astana (KAZ) - Villarreal (ESP)

(21h05) Maccabi Tel Aviv (ISR) - Slavia Prague (CZE)

Groupe B

(21h05) Partizan Belgrade (SRB) - Young Boys Berne (SUI)

Skënderbeu (ALB) - Dynamo Kiev (UKR)

Groupe C

(21h05) Ludogorets (BUL) - Istanbul Basaksehir (TUR)

Sporting Braga (POR) - Hoffenheim (GER)

Groupe D

(21h05) AEK Athènes (GRE) - Rijeka (CRO)

AC Milan (ITA) - Austria Vienne (AUT)

Groupe E

(21h05) Lyon (FRA) - Apollon Limassol (CYP)

Everton (ENG) - Atalanta Bergame (ITA)

Catégories: Actualités

Europa League: à Nice, Benitez va-t-il doubler Cardinale?

France 24 - L'info en continu - jeu, 11/23/2017 - 09:54

La blessure de Yoan Cardinale a offert du temps de jeu à Walter Benitez dans les buts de Nice, mais il n'est pas dit que "Cardi", maladroit cette saison, récupère sa place contre Zulte-Waregem, jeudi en Europa League.

Sur le banc lors du match aller gagné en Belgique (5-1), le gardien argentin pourrait convertir l'intérim en CDD.

Lucien Favre n'a pas officiellement ouvert la porte à Benitez, auteur d'un sans-faute devant Dijon (1-0) et rassurant à Caen (1-1). Mais il ne l'a pas fermée.

"Sa titularisation à Caen était un choix sportif, a expliqué l'entraîneur suisse. Il avait fait deux, trois matches avant ça. Cardinale revenait de blessure. Pour les prochaines rencontres, on verra. Je ne suis pas encore dans cette réflexion, mais il a réalisé une bonne prestation dimanche", malgré l'égalisation (1-1) concédée sur le fil au Stade Malherbe.

Pour sa quatrième sortie saisonnière, toutes compétitions confondues, le portier sud-américain y avait rendu une copie propre (6 arrêts, 3 ballons détournés), repoussant notamment la tentative de penalty de l'attaquant caennais Ivan Santini.

Mais comme à l'Olimpico, devant la Lazio de Rome (1-0) lors de la précédente journée de C3, Nice et le natif de la région du Chaco ont cédé dans le temps additionnel.

Benitez, 24 ans, a pris place dans la cage depuis la blessure à la cuisse de Yoan Cardinale à l'échauffement au Parc des Princes avant le coup d'envoi de PSG-Nice (3-0), le 27 octobre dernier.

- Cardi fragilisé -

Recruté libre à l'été 2016, l'ancien de Quilmes au solide gabarit avait déjà assuré la saison passée un intérim en coupes nationales (deux éliminations d'entrée, 5 buts encaissés) et lors d'un baisser de rideau sans enjeu de C3 devant les Russes de Krasnodar. Il avait ensuite prolongé pour trois rencontres de L1 (3 nuls, 1 but encaissé) sans pour autant voler la vedette à Cardinale.

Mais l'enfant de La Ciotat, formé à Nice, a surtout raté son début de saison, après le brillant exercice précédent, terminé sur le podium, en Ligue 1 tout court comme au classement des défenses. Mais en 2016-2017 Nice n'avait encaissé que 20 buts sur les 13 premières journées, contre déjà 36 buts pour l'exercice en cours...

Cardinale, en fin de contrat, a été confirmé comme numéro 1 au début de cette saison, mais fragilisé, selon des proches, par les rumeurs insistantes de contacts estivaux avec des numéros 1 plus expérimentés mais également plus onéreux en salaire.

Nice aurait abordé Benoit Costil, Salvatore Sirigu, qui vient d'ailleurs de livrer ses regrets à Canal Plus de ne pas avoir donné suite, Steve Mandanda ou Stéphane Ruffier.

Cardi n'a pas échappé à la malchance ni surtout la maladresse affectant l'ensemble azuréen depuis l'été.

Benitez, ex-international Espoirs argentin, a certainement gambergé lui-aussi. Mais il semble avoir su marquer quelques points sur son cadet dans le duel en cage. Jeudi, Nice n'en a besoin que de trois pour s'offrir un printemps européen et laisser assez de matches à jouer pour deux gardiens.

Catégories: Actualités

La Birmanie et le Bangladesh signent un accord sur le rapatriement des réfugiés rohingya

Malgré cet accord, beaucoup craignent que l’armée ne cherche à empêcher le retour des Rohingya.
Catégories: Actualités

Europa League: avec Marcelo, l'OL a retrouvé un patron en défense

France 24 - L'info en continu - jeu, 11/23/2017 - 09:54

Cinq matches d'affilée sans but encaissé: avec le Brésilien Marcelo, recruté en juillet, Lyon a retrouvé un patron en défense avant de recevoir jeudi (21h05) le club chypriote d'Apollon Limassol avec une qualification pour les 16es de finale d'Europa League en ligne de mire.

Dimanche, l'OL était en panne en attaque contre Montpellier (0-0), mais a tenu derrière en serrant les rangs autour de son solide Brésilien, arrivé cet été du Besiktas Istanbul.

La saison dernière, la faiblesse du secteur défensif a certainement coûté le podium de la L1 à l'OL.

"Patron de la défense? Tout le monde veut m'attribuer ce surnom mais je le refuse. Avec mon expérience, je peux transmettre des choses à mes équipiers. Mais je ne crois pas seulement en moi, je crois en toute l'équipe et nous travaillons tous dur pour être solides", relativise le défenseur de 30 ans.

Reste que, depuis le départ de son compatriote Cris (2012), aucun défenseur central ne s'était imposé comme lui au sein de l'effectif lyonnais.

- 'C'est Genesio qui décide' -

"Indépendamment de qui joue en défense, c'est l'entraineur qui décide. Nous sommes tous bien intégrés", assure le joueur. En principe associé à Jérémy Morel, actuellement blessé, il a joué dimanche aux côtés de Mouctar Diakhaby.

"Il n'y a pas de différence et ce n'est pas important pour moi. Ce sont tous les deux d'excellents défenseurs. Mouctar est plus jeune, Jérémy plus expérimenté mais c'est Bruno (Genesio, NDLR) qui décide. Nous avons de bons défenseurs, quels que soient les joueurs choisis", insiste le joueur, qui ne compte aucune sélection avec la Seleçao.

Formé à Santos au Brésil (4 fois international espoirs), il s'est forgé une solide expérience européenne en jouant en Pologne au Wisla Cracovie (2008-2010), aux Pays-Bas avec le PSV Eindhoven (2010-2013) puis en Allemagne, à Hanovre (2013-2016), avant de rejoindre le Besiktas Istanbul en 2016.

C'est avec le club turc qu'il a été remarqué par l'OL lors de leur confrontation en quarts de finale de l'Europa League la saison dernière. Marcelo n'avait joué que l'aller au Parc OL.

Depuis le début de saison, il n'a manqué qu'un match, contre Monaco (3-2), suspendu après une exclusion rocambolesque à Angers (3-3): après avoir reçu un avertissement, sur un geste de dépit, il avait involontairement accroché le bras de l'arbitre, faisant tomber le carton jaune, et celui-ci avait sorti le rouge dans la foulée.

Depuis, Lyon, battu seulement une fois cette saison, a repris sa marche en avant, prolifique en attaque - avec 20 buts en 6 matches avant le nul de Montpellier- et hermétique en défense.

Catégories: Actualités

France Télévisions : « Envoyé spécial » et « Complément d’enquête » sous le choc des coupes budgétaires

Une assemblée générale des journalistes est prévue jeudi après-midi.Le plan d’économies dans les chaînes publiques touche les magazines d’investigation
Catégories: Actualités

Avec l’embellie économique, l’industrie française donne des signes de surchauffe

Après des années de sous-investissement, 30 % des industriels buttent sur leurs capacités de production.
Catégories: Actualités

Bien-être - Comment garder la motivation pour faire du sport pendant l'hiver ?

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - jeu, 11/23/2017 - 09:51
Les jours sont de plus en plus courts, les journées de plus en plus...
Catégories: Sport

Golf - EurasiaCup - Alexander Levy wild card de l'équipe européenne

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - jeu, 11/23/2017 - 09:47
L'équipe européenne pour la prochaine EurasiaCup est connue. Et...
Catégories: Sport

Macron présente ses projets devant les maires réunis en congrès

LCP Assemblée nationale - jeu, 11/23/2017 - 09:45

Emmanuel Macron présente ses projets pour les collectivités territoriales jeudi devant les maires réunis en congrès, une intervention très attendue par des élus pourtant sans illusions sur ce qu'il peut leur annoncer pour rétablir la confiance entre l'Etat et les collectivités.

Selon l'Elysée, le chef de l'Etat annoncera notamment une "refonte profonde de la fiscalité locale", l'encouragement à la construction et la possibilité de normes et d'expérimentations différenciées selon les territoires.

"Conscient de la difficulté de leur rôle", il s'exprimera devant plusieurs milliers d'élus pendant environ une heure et demie, Porte de Versailles à Paris.

Un discours dans lequel il doit confirmer que la taxe d'habitation, qui doit être supprimée en 3 ans pour 80% des ménages, sera compensée par un "dégrèvement" où l'Etat paiera à la place des contribuables, "ce qui garantit aux collectivités la permanence de la compensation".

Le chef de l'Etat expliquera son projet d'une "refonte globale de la fiscalité locale" qui pourrait passer par "un partage des impôts nationaux, à l'image du transfert d'une fraction de la TVA aux régions", avec au passage une probable suppression complète de la taxe d'habitation.

La réception mercredi soir de plus de 1.000 maires à l'Elysée a été l'occasion de derniers échanges entre le président de l'Association des maires de France, François Baroin (LR), et Emmanuel Macron.

Tout en ménageant globalement le chef de l'Etat, les maires sont très remontés contre les décisions prises depuis l'été par le nouvel exécutif qui impactent la situation financière des communes.

- Clarifier les rapports Etat/collectivités -

L'objectif de 13 milliards d'euros d'économies imposés aux collectivités sur cinq ans et celui d'une hausse maximale de 1,2% par an de leur dépenses de fonctionnement pour y parvenir cristallisent leur mécontentement. Mais la baisse des aides au logement, la diminution des emplois aidés ou l'exonération de 80% des foyers de la taxe d'habitation, l'une des principales ressources des communes, ont attisé le contentieux.

Emmanuel Macron doit également annoncer "une réforme du droit à l'expérimentation" pour adapter les réponse aux besoins locaux, par exemple en matière de logement ou de transport, et la possibilité d'adapter les normes au niveau local. Les projets locaux seront encouragés par une "Agence nationale de la cohésion des territoires". 

Les collectivités pourront aussi s'organiser pour des transferts de compétences et le président veut "un allègement du contrôle de légalité" de leurs décisions par les préfets.

Il annoncera enfin l'organisation d'une "conférence du consensus" sur le logement pour début décembre, qui préparera la loi logement pour début 2018, avec des mesures encourageant la construction tout en réduisant les aides au logement.

Plus globalement, les élus attendent des clarifications d'Emmanuel Macron sur les rapports qu'il entend instaurer entre l'Etat et les collectivités pendant le quinquennat.

Mais pour nombre d'entre eux, le chef de l'Etat ne devrait rien céder "sur l'essentiel". 

Parmi les enjeux figure le projet de l'exécutif de signer des contrats avec les 300 à 600 plus importantes collectivités (régions, départements, grandes villes…) sur la maîtrise de leurs dépenses. Projet sur lequel nombre d'élus sont très réservés en l'absence d'un lien de confiance fort avec l'Etat.

Au-delà de l'aspect financier, certains, comme Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux (Hauts-de-Seine), voient dans les projets du gouvernement, notamment l'encadrement de leurs dépenses, une volonté de main mise de l'Etat sur les collectivités. Mais le chef de l'Etat "peut calmer les maires avec un peu d'argent et une capacité à enjoliver les choses", estime-t-il.

Pour le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, en revanche, le gouvernement veut accompagner le développement des collectivités et Emmanuel Macron peut se présenter "tranquille" devant les maires.

Catégories: Actualités

La Rochelle : braquage à main armée dans un bureau de tabac

L' Essentiel - SudOuest.fr - jeu, 11/23/2017 - 09:42

Le malfaiteur casqué, ganté et armé d'un pistolet, a fait main basse sur plusieurs centaines d'euros d'un commerce situé dans le quartier de la Pallice.
Les policiers sont intervenus ce jeudi, vers 7 heures, au 78 boulevard Emile-Delmas, dans le quartier rochelais de la Pallice, à la suite de l'appel d'un buraliste qui... Lire la suite

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur