Agrégateur de flux

A Londres, l'immigration célébrée à travers l'oeuvre du street artiste Dreph

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 51 min

Bombe de peinture à la main, Neequaye Dreph Dsane parachève le portrait d'un artiste britanno-marocain sur un mur de Shoreditch, le quartier du street art à Londres, dernier tableau en date d'une série qui entend célébrer les aspects positifs de l'immigration.

"Je ne crois pas que nous entendons suffisamment parler des gens qui viennent de différentes parties du monde et qui ont fait des choses absolument étonnantes pour leurs communautés", dit à l'AFP cet artiste britanno-ghanéen de 43 ans, connu sous le nom de Dreph.

Décrivant une société britannique aux prises avec la montée du nationalisme, les relents anti-immigration du Brexit ou encore la gentrification, Neequaye Dreph Dsane souhaite mettre en valeur ces "champions" de l'immigration qui contribuent à faire de Londres une "ville culturellement si riche et cosmopolite".

Exemple avec ce grand portrait de Hassan Hajjaj, un artiste britanno-marocain, qu'il termine, perché sur une échelle, dans une rue de Shoreditch, quartier branché de l'est de la capitale britannique.

Partageant son temps entre le Maroc et le Royaume-Uni, Hassan Hajjaj, surnommé le "Andy Warhol de Marrakech", dispose à Londres d'un showroom depuis 2005 et a exposé fin 2017 à la Somerset House, un prestigieux lieu de culture sur les bords de la Tamise.

Il "a réussi à fusionner son Marrakech natal avec ce qui est populaire en Occident", souligne Neequaye Dreph Dsane. "C'est exactement ce que j'essaie de faire".

- Manque de diversité -

Le portrait réalisé par Dreph, de près de trois mètres de haut sur six de large, saisit toute l'intensité du regard de Hassan Hajjaj dont le visage en noir et blanc ressort sur un fond violet.

"C'est un peu bizarre de me voir en si grand", glisse l'intéressé en contemplant la fresque.

"Je suis très fier de faire partie de l'?uvre de Dreph. Il essaie de présenter des gens de couleur, des gens d'origines différentes", ajoute-t-il, regrettant le manque de diversité à Londres dans "la musique, la mode, l'art, la gastronomie".

La précédente série de portraits de Dreph, intitulée "You Are Enough" avait rencontré un franc succès dans les médias britanniques et sur les réseaux sociaux. Elle montrait des femmes noires, héroïnes anonymes du quotidien: une avocate, une écrivaine, une militante...

Fin 2017, Dreph a terminé la première pièce de son nouveau projet sur l'immigration: un mural de 6,7 mètres de haut à Brixton, quartier animé du sud de Londres, qui accueille des communautés britanno-caribéennes et britanno-africaines.

La fresque représente une figure locale, Michael Johns, venu de sa Grenade natale, dans les Antilles, dans les années 1970. Réalisé sous un pont, cette imposante peinture présente toutes les caractéristiques du style de Dreph: des couleurs vives et audacieuses, qui traduisent des sentiments de fierté et d'optimisme.

L'artiste travaille à partir de ses propres photos et puise son inspiration dans son expérience de street artist. "Mon art du portrait est né de mes années de graffitis (...) qui ont fait ce que je suis aujourd'hui".

Catégories: Actualités

Loyers annuels stables pour Patrimoine et Commerce

Le Boursier - il y a 2 heures 51 min
Les arbitrages ont été compensés...

Croissance mondiale : le FMI vante les réformes fiscales de Trump

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 52 min
Le FMI prévoit un rebond de la croissance économique mondiale cette année, et en 2019, grâce notamment... à la réforme fiscale de Donald Trump. Mais l'institution prévient que ces mesures ne seront bénéfiques qu'à court terme.
Catégories: Actualités

Ski: Shiffrin et Worley favorites à Plan de Corones, Brignone diminuée

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 53 min

L'Américaine Mikaela Shiffrin et la Française Tessa Worley sont d'autant plus favorites mardi du slalom géant de Plan de Corones, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin, que l'équipe d'Italie arrive diminuée à domicile sur une pente exigeante.

En effet, Federica Brignone a renoncé dimanche à prendre le départ du super-G de Cortina d'Ampezzo en raison d'un état grippal.

La tenante du titre sur la piste Erta (Raide) devrait néanmoins prendre le départ, selon son entourage.

La virulente Sofia Goggia, elle, est rentrée directement à Bergame pour se reposer et retrouver la forme après l'étape en clair-obscur de Cortina. Victorieuse vendredi de la 1re descente courue dans la station des Dolomites, la Lombarde a ensuite enregistré deux sorties de piste samedi (seconde descente) et dimanche.

Les dames sont fatiguées, notamment les polyvalentes soumises au calendrier chargé du Cirque blanc en décembre et en janvier.

- Retour de Rebensburg -

Grippée, l'Allemande Viktoria Rebensburg a eu deux semaines de repos forcé. Absente sur les étapes de Bad Kleinkirchheim (Autriche) et Cortina, la Bavaroise, championne olympique de géant en 2010, doit effectuer sa rentrée mardi.

Dauphine de Brignone il y a un an sur cette course, Worley, double championne du monde de géant (2013/2017), est régulière -trois fois deuxième-, mais encore en quête d'un 1er succès cette saison.

"Kronplatz (le nom allemand de Plan de Corones, ndr), c'est vraiment technique et j'aime ce profil", a déclaré Worley en quittant Cortina d'Ampezzo, la "perle des Dolomites", sans avoir brillé en super-G (14e).

Shiffrin (23 ans) a déjà totalisé cette saison 10 succès en Coupe du monde, dont cinq en slalom et deux en géant (Killington et Courchevel).

Dans sa course aux succès, la prodige américaine a fait l'impasse sur Bad Kleinkircheim pour s'entraîner. Lors de l'étape de Cortina, elle a recueilli un podium (3e) lors de la 1re descente. Trop peu pour elle.

"Je dois oublier Cortina et me concentrer sur le géant de mardi. Kronplatz, c'est une des pistes les plus techniques du circuit, une piste qui procure un grand plaisir et me rappelle celle de Squaw Valley", a indiqué Shiffrin, la reine absolue du slalom partie à la faute dimanche en super-G à Cortina.

La Squadra, qui n'a pas été épargnée par les blessures (Elena Curtoni et la jeune Laura Pirovano), a quand même de la réserve. Manuela Mölgg retrouve sa station, forte de trois podiums en début de saison, troisième chaque fois à Sölden, Killington et Courchevel.

Il y un an, Mölgg avait complété le podium à Plan de Corones pour la 1re édition de la course. La Piémontaise Marta Bassino, pour sa part, va tenter de retrouver le fil de son ski perdu entre les portes larges après son élimination en 1re manche à Sölden (Autriche), le 28 octobre dernier lors du géant d'ouverture de la saison.

Le programme:

Mardi: slalom géant (1re manche: 10h00 locales/09h00 GMT; 2nd manche: 13h00 locales/12h00 GMT)

Catégories: Actualités

Open d'Australie: la Belge Elise Mertens en demies dès sa première participation

France 24 - L'info en continu - il y a 2 heures 55 min

La Belge Élise Mertens, 37e mondiale, s'est qualifiée pour les demi-finales de l'Open d'Australie dès sa première participation en battant l'Ukrainienne Elina Svitolina (4e) en deux sets 6-4, 6-0, mardi à Melbourne.

Mertens, 22 ans, n'avait joué jusque-là que quatre tournois majeurs. Elle avait perdu trois fois au premier tour et une fois au troisième.

La dernière Belge demi-finaliste à Melbourne était Kim Clijsters, en 2012 (qui avait remporté le tournoi l'année précédente, en 2011). C'est dans l'académie de cette dernière que Mertens s'est entraînée ces trois dernières années. Elle est aussi passée un temps par le centre de Patrick Mouratoglou.

Aidée par un tableau relativement favorable jusqu'en quarts de finale (la mieux classée de ses cinq premières rivales était l'Australienne Daria Gavrilova, 23e mondiale), elle a cette fois-ci réussi une grosse performance en battant pour la première fois une joueuse classée dans le top 5.

"Je ne m'y attendais pas, particulièrement pas aujourd'hui parce que j'avais joué contre elle l'année dernière et ça avait été très dur (défaite 6-2, 6-4 en finale à Istanbul, ndlr). Mais en tennis tout est possible quand on croit en soi", a dit cette néerlandophone née à Louvain, dans le Brabant flamand, qui se décrit comme une jeune femme "calme et normale".

- "Dans la zone" -

"C'est une de mes plus grandes victoires. Svitolina est une joueuse qui bouge très bien et qui peut faire de grandes choses, offensivement et défensivement. J'étais +dans la zone+ aujourd'hui, j'ai très bien joué", a déclaré la gagnante, qui avait aussi battu la Française Alizé Cornet au troisième tour.

Sa domination en quarts de finale a été totale. Efficace au service, elle a pris l'initiative du fond du court, notamment avec son beau revers (13 gagnants, contre 4 coups droits), et n'a pas hésité à monter au filet (15 points marqués sur 20 montées).

Svitolina a été repoussée en fond de court et n'a jamais pu sortir de sa passivité, en partie à cause d'un problème à la hanche, qu'elle traîne depuis sa victoire en finale du tournoi de Brisbane, il y a quinze jours.

"C'était très dur physiquement. J'ai eu quelques problèmes de santé avant d'arriver (à Melbourne) et malheureusement aujourd'hui je ne me sentais pas bien. C'était la hanche. J'ai commencé à avoir mal après la finale à Brisbane. Ensuite, il y a eu des hauts et des bas mais j'ai toujours joué avec un gros bandage sous le short", a-t-elle expliqué.

"Elle a joué du grand tennis. Les échanges étaient longs. Je ne pouvais pas forcer au service. Je lui ai donné l'occasion de bien jouer et elle l'a saisie", a dit l'Ukrainienne, âgée de 23 ans, qui n'a pas encore dépassé les quarts de finale d'un tournoi majeur.

Catégories: Actualités

Basket - NBA - Quels remplaçants pour le All-Star Game NBA ?

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 2 heures 59 min
Alors que les noms des 14 remplaçants du All-Star Game NBA (18...
Catégories: Sport

Cyclisme - David Lappartient boycottera le Tour des Flandres où Lance Armstrong sera présent

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 2 heures 59 min
Le président de l'UCI ne se rendra pas sur la prochaine édition du...
Catégories: Sport

Basket - NBA - Triple-double exceptionnel pour DeMarcus Cousins face aux Chicago Bulls

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 1 min
Le pivot des New Orleans Pelicans DeMarcus Cousins a sorti un énorme...
Catégories: Sport

Corée du Nord: à la frontière chinoise, l'économie plombée par les sanctions

France 24 - L'info en continu - il y a 3 heures 2 min

Usine désertée, restaurants fermés, logements inoccupés: à la frontière nord-coréenne côté Chine, les sanctions de l'ONU contre le programme nucléaire de Pyongyang frappent durement l'économie locale, très dépendante des travailleurs venus de Corée du Nord.

Le phénomène est particulièrement sensible à Dandong (nord-est), la ville frontalière où transite la majeure partie du commerce bilatéral.

Dans une usine textile, les machines à coudre sont à l'arrêt: les couturières nord-coréennes qui y étaient employées ont dû rentrer dans leur pays, en application des sanctions de l'ONU.

Le commerce avec la Corée du Nord a alimenté le boom économique de Dandong, où une zone économique de coopération a même été construite sur les bords du Yalu, le fleuve qui marque la frontière.

Mais l'immense pont à quatre voies édifié pour relier la zone à la rive coréenne n'a toujours pas ouvert, trois ans après la fin des travaux. L'ouvrage a coûté près de 290 millions d'euros.

Pékin, pourtant principal soutien économique et diplomatique de Pyongyang, a voté en 2017 plusieurs séries de sanctions à l'ONU en réponse aux essais nucléaires et tirs de missiles nord-coréens.

"Pour l'économie de Dandong et la vie quotidienne de l'habitant moyen, l'impact se fait clairement sentir", note Lu Chao, chercheur à l'Académie des sciences sociales de la province du Liaoning (nord-est).

"Le commerce avec la Corée du Nord était un pilier de l'économie locale."

- 'Un véritable dieu' -

Ce sont ces opportunités économiques et le faible coût de la main-d'oeuvre nord-coréenne qui ont attiré à Dandong M. Lin, le patron d'une usine textile.

"Les Nord-Coréens sont disciplinés et travailleurs", estime l'entrepreneur, qui ne souhaite pas révéler son nom complet. Il avait recruté l'an passé 100 couturières de Corée du Nord, âgées de 18 à 32 ans.

Arrivées le 1er septembre, elles étaient dirigées par un compatriote.

Le contrat signé par M. Lin détaillait leurs conditions de travail: un dortoir propre, trois douches chaudes hebdomadaires et deux créneaux par semaine pour "étudier les politiques et vénérer" le leader nord-coréen Kim Jong-un.

"Ils considèrent leur dirigeant comme un véritable dieu", raconte le patron.

M. Lin expédiait jadis ses tissus en Corée du Nord, où des couturières locales confectionnaient vestes et manteaux ensuite ré-exportés en Chine. Après de premières sanctions de l'ONU interdisant cette pratique, il avait fait venir des ouvrières nord-coréennes directement à Dandong.

Mais les dernières mesures onusiennes ont ordonné aux travailleurs de Corée du Nord de rentrer chez eux, un désastre pour son usine: elle est aujourd'hui quasi-vide, faute de main-d'oeuvre chinoise compétente et bon marché pour prendre la relève.

Selon lui, sur les 30.000 Nord-Coréens qui travaillaient encore à Dandong en août, 6.000 ont regagné leur pays.

- Singapour et tracteurs -

Une tendance qui se constate dans la zone économique de coopération: la plupart des appartements, vitrines et restaurants y sont déserts.

"Il n'y a rien là-bas", se désole Yue Yue, employée d'une agence immobilière située à la "Cité Singapour", un complexe résidentiel haut de gamme. Seuls un tiers des logements ont été vendus, et le prix des autres a dû être baissé de 30%, explique-t-elle.

En application des sanctions de l'ONU, les entreprises nord-coréennes présentes en Chine ont dû fermer courant janvier. Parmi elles, de nombreux restaurants.

Environ 90% des marchandises importées de Corée du Nord sont désormais touchées. Et de nouvelles mesures ciblent les cargaisons faisant le chemin inverse.

Wang Xueliang, qui dirige la société de négoce Dandong Balance, affirme ne plus pouvoir envoyer ses tracteurs, camions et voitures dans le pays voisin.

Avant, il vendait une à deux unités chaque mois à des clients nord-coréens, qui réglaient en yuans ou en dollars. Mais Pékin a interdit début janvier toutes les ventes de véhicules à la Corée du Nord, selon lui.

"Pour le moment, on tourne encore", explique M. Wang. "Mais l'interdiction a un impact."

Catégories: Actualités

Foot - Coupe - 16es - Des affiches des 16es de finale passées au crible

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 4 min
Les 16es de finale de la Coupe de France auront lieu à partir de...
Catégories: Sport

Bone Therapeutics, quelques mois d'activité en caisse mais un programme chargé

Le Boursier - il y a 3 heures 6 min
La société doit trouver des fonds pour alimenter ses programmes...

Le Nikkei à Tokyo finit en hausse de 1,29%, statu quo de la BoJ

Le Boursier - il y a 3 heures 17 min
TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en hausse de plus de 1% mardi, pour revenir à un plus haut depuis novembre 1991, après le statu quo de la Banque du Japon (BoJ) sur ses taux.L'indice Nikkei a gagné 307,82 points (+1,29%) à 24.124,15 points et le Topix, plus large, a pris 19,15 points (+1,01%) à 1.911,07 points.

Un peu moins de croissance au 4ème trimestre pour bioMérieux

Le Boursier - il y a 3 heures 17 min
La société a toutefois légèrement dépassé ses objectifs. Les résultats seront publiés le 28 février.

Capital-investissement : l'AFIC adopte une nouvelle identité

Le Boursier - il y a 3 heures 19 min
L'AFIC devient France Invest... ce qui traduit la volonté de mettre le secteur à la hauteur de sa croissance, de sa modernité et de son poids économique.

Amnesty dénonce des expulsions illégales de demandeurs d’asile au Mexique

Un rapport publié mardi liste de graves violations du droit d’asile par le Mexique, menaçant les 500 000 clandestins qui franchissent chaque année la frontière sud du pays pour se rendre aux Etats-Unis.
Catégories: Actualités

Revue de presse du mardi 23 janvier

Le Boursier - il y a 3 heures 29 min
Consultez cet article sur Boursier.com

Le chanteur américain Neil Diamond atteint de la maladie de Parkinson

Le Boursier - il y a 3 heures 30 min
(Reuters) - Le chanteur-compositeur américain Neil Diamond, qui a vendu plus de 130 millions d'albums à travers le monde en plus de 50 ans de carrière, est atteint de la maladie de Parkinson et prévoit de ce fait de cesser toute tournée, apprend-on lundi sur le site de l'artiste qui aura 77 ans dimanche.

Foot - L1 - Quel grand club pour Mario Balotelli ?

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - il y a 3 heures 30 min
Le mois dernier, Mario Balotelli expliquait que son but, «c'était de...
Catégories: Sport

Reflux de la popularité de Macron en janvier

Le Boursier - il y a 3 heures 33 min
PARIS (Reuters) - La popularité d'Emmanuel Macron repart à la baisse en janvier après avoir renoué en décembre avec les niveaux élevés de ses débuts, montre un sondage Odoxa pour la presse régionale, France Inter et l'Express diffusé mardi.

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur