Agrégateur de flux

Basket - Pro A - Le Portel enchaîne avec un succès à Gravelines-Dunkerque

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 23:56
Le dernier match de la 16e journée de Pro A a souri au Portel qui...
Catégories: Sport

Contrats aidés: les employeurs seront "sélectionnés", indique Pénicaud

LCP Assemblée nationale - lun, 01/15/2018 - 23:56

Les contrats aidés, dont le gouvernement a réduit les prescriptions à 200.000 en 2018, vont être transformés pour devenir des "parcours emploi compétence", avec des employeurs "sélectionnés", annonce la ministre du Travail Muriel Pénicaud dans une interview au Parisien mardi. 

Ce nouveau dispositif, dont le gouvernement avait déjà évoqué la création, devait être détaillé mardi à l'occasion de la remise à la ministre du rapport de Jean-Marc Borello sur les politiques de ces contrats gérés et subventionnés par l'Etat, destinés à favoriser l'insertion professionnelles des personnes les plus éloignées de l'emploi.

"J'annoncerai plusieurs orientations dont la transformation des contrats aidés afin qu'ils soient plus efficaces. Premier grand changement : on va sélectionner les employeurs (associations et collectivités locales)", indique Muriel Pénicaud dans Le Parisien. 

"Pour bénéficier de ce dispositif unique baptisé +Parcours emploi compétence+", les employeurs "devront mettre en oeuvre tout ce qui permet aux personnes de s'insérer durablement, à savoir un triptyque : emploi, formation et accompagnement personnalisé", poursuit la ministre qui veut que "l'on sorte des politiques publiques qui se contentent de mettre les gens dans des cases". "Ma conviction est que nul n'est inemployable", dit-elle.

Avec ce nouveau dispositif, "nous aurons des résultats", affirme Mme Pénicaud. "Pas question de jouer la politique du chiffre, ni d’afficher des résultats statistiques qui ne recouvriraient aucune réalité", ajoute-t-elle.

L'auteur du rapport, Jean-Marc Borello, en est aussi convaincu : "on peut insérer tout le monde", mais "cela demande plus d'engagement", explique-t-il dans le quotidien, citant les "plus de 400 personnes" rencontrées au cours de sa mission. "Tous font le même constat: cela dépend davantage de la capacité des employeurs que de celle des personnes aidées", souligne-t-il.

"Insérer durablement les gens, c'est un métier", insiste-t-il, en pointant le "manque d'accompagnement et surtout de formation" des personnes en contrats aidés: "36% seulement" d'entre elles "en avaient une, en moyenne de trois heures par mois". M. Borello juge aussi négatif le fait qu'on ait "voulu appliquer la même chose partout" sans tenir compte des réalités locales.

Aujourd'hui, plusieurs types de contrats aidés cohabitent: les CUI-CAE dans le secteur non marchand, les CUI-CIE dans le secteur marchand et les emplois d'avenir, qui existent dans les deux secteurs. Les 200.000 contrats aidés prescrits pour 2018, après 310.000 en 2017 et 459.000 en 2016, le sont tous dans le secteur non marchand.

Catégories: Actualités

Foot - L1 - Joueur du mois - Balotelli, Neymar et Mbappé nommés pour le titre de meilleur joueur du mois de décembre

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 23:45
Le Niçois Balotelli et les Parisiens Neymar et Mbappé sont les trois...
Catégories: Sport

Gymnastique - #MeToo : Simone Biles dit être victime de Larry Nassar, accusé de centaines d'agressions sexuelles

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 23:44
La quadruple championne olympique de gymnastique Simone Biles a...
Catégories: Sport

Foot - ESP - 19e j. - Liga : 5 choses à retenir de la 19e journée

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 23:30
Retrouvez en vidéo cinq faits marquants à retenir de la 19e journée...
Catégories: Sport

Foot - POR - Estoril-Porto interrompu pour raisons de sécurité

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 23:29
La rencontre en Estoril et Porto a été interrompue à la pause en...
Catégories: Sport

Basket - Evan Fournier dit non à l'hypothèse Joel Embiid en équipe de France

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 23:25
Alors que l'hypothèse Joel Embiid en équipe de France a pris un peu...
Catégories: Sport

Les mesures du budget 2018 profiteront surtout aux plus aisés, selon l'OFCE

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 23:20

Les mesures du budget 2018 pour les ménages n'auront quasiment pas d'effet sur leur pouvoir d'achat cette année mais permettront une augmentation générale des niveaux de vie en 2019, même si ce sont les plus aisés qui en profiteront à chaque fois le plus, selon une étude.

Selon cette étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), les mesures votées dans le cadre de la loi de finances pour 2018 ne feront augmenter le pouvoir d'achat des ménages que de 200 millions d'euros cette année.

En revanche, "la montée en charge des mesures fiscales et les nouvelles revalorisations de prestations" devraient permettre "d'accroître le pouvoir d'achat de plus de 6 milliards d'euros" en 2019, estime le think tank, classé à gauche.

Toutefois, que ce soit en 2018 ou en 2019, les principaux bénéficiaires de ces mesures seront les ménages les plus aisés, qui devraient profiter pleinement des réformes sur la fiscalité du capital mobilier (transformation de l'impôt sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière, mise en place d'un prélèvement forfaitaire unique de 30%).

En 2019, "les 5% de ménages les plus aisés et, au sein d'eux, (..) les 2% les plus riches capteraient 42% des gains à attendre de la mise en place des mesures", indique le document.

En 2018, les mesures auront un impact nul sur le pouvoir d'achat des classes moyennes.

En revanche, les ménages les plus pauvres et la tranche de ceux qui se situent juste en dessous des 5% les plus aisés verront leur niveau de vie se réduire.

Pour les ménages les plus pauvres, les revalorisations des minima sociaux prévues fin 2018 "ne compensent pas les hausses de la fiscalité indirecte" sur le tabac et l'énergie cette année.

"Pour ceux qui se situent entre les 75% et les 95% les plus aisés, l'impact plus faible de l'abattement de la taxe d'habitation et l'impact nul des autres mesures de pouvoir d'achat ne sauraient compenser l'augmentation de la fiscalité indirecte et de la contribution sociale généralisée (CSG)", explique l'OFCE.

L'exécutif, accusé par ses opposants d'avoir construit un budget "pour les riches", défend de son côté des mesures qui doivent selon lui améliorer le pouvoir d'achat des Français.

Fin décembre, après une polémique sur les prélèvements obligatoires payés par les contribuables - l'Insee ayant estimé que les prélèvements obligatoires augmenteraient de 4,5 milliards d'euros en 2018 - Bercy a fait valoir que plus de six ménages sur dix bénéficieraient de gains de pouvoir d'achat dès 2018.

Lundi, le ministère a estimé que l'OFCE fonctionnait "par photographie".

"La clé pour notre pays, c'est de créer plus de richesses", a déclaré une source à Bercy. "A terme, parce que nous aurons créé plus de richesses nous pourrons redistribuer et continuer à maintenir des niveaux d'inégalité qui soient acceptables".

"Si notre politique crée plus de croissance, si elle crée plus d'emplois, nous aurons réduit les inégalités au bout du compte, mais différemment, pas en partant de la redistribution mais en partant de la création de richesses", a-t-elle encore ajouté.

Catégories: Actualités

Les mesures du budget 2018 profiteront surtout aux plus aisés, selon l'OFCE

LCP Assemblée nationale - lun, 01/15/2018 - 23:18

Les mesures du budget 2018 pour les ménages n'auront quasiment pas d'effet sur leur pouvoir d'achat cette année mais permettront une augmentation générale des niveaux de vie en 2019, même si ce sont les plus aisés qui en profiteront à chaque fois le plus, selon une étude.

Selon cette étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), les mesures votées dans le cadre de la loi de finances pour 2018 ne feront augmenter le pouvoir d'achat des ménages que de 200 millions d'euros cette année.

En revanche, "la montée en charge des mesures fiscales et les nouvelles revalorisations de prestations" devraient permettre "d'accroître le pouvoir d'achat de plus de 6 milliards d'euros" en 2019, estime le think tank, classé à gauche.

Toutefois, que ce soit en 2018 ou en 2019, les principaux bénéficiaires de ces mesures seront les ménages les plus aisés, qui devraient profiter pleinement des réformes sur la fiscalité du capital mobilier (transformation de l'impôt sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière, mise en place d'un prélèvement forfaitaire unique de 30%).

En 2019, "les 5% de ménages les plus aisés et, au sein d'eux, (..) les 2% les plus riches capteraient 42% des gains à attendre de la mise en place des mesures", indique le document.

En 2018, les mesures auront un impact nul sur le pouvoir d'achat des classes moyennes.

En revanche, les ménages les plus pauvres et la tranche de ceux qui se situent juste en dessous des 5% les plus aisés verront leur niveau de vie se réduire.

Pour les ménages les plus pauvres, les revalorisations des minima sociaux prévues fin 2018 "ne compensent pas les hausses de la fiscalité indirecte" sur le tabac et l'énergie cette année. 

"Pour ceux qui se situent entre les 75% et les 95% les plus aisés, l'impact plus faible de l'abattement de la taxe d'habitation et l'impact nul des autres mesures de pouvoir d'achat ne sauraient compenser l'augmentation de la fiscalité indirecte et de la contribution sociale généralisée (CSG)", explique l'OFCE.

L'exécutif, accusé par ses opposants d'avoir construit un budget "pour les riches", défend de son côté des mesures qui doivent selon lui améliorer le pouvoir d'achat des Français.

Fin décembre, après une polémique sur les prélèvements obligatoires payés par les contribuables - l'Insee ayant estimé que les prélèvements obligatoires augmenteraient de 4,5 milliards d'euros en 2018 - Bercy a fait valoir que plus de six ménages sur dix bénéficieraient de gains de pouvoir d'achat dès 2018.

Lundi, le ministère a estimé que l'OFCE fonctionnait "par photographie".

"La clé pour notre pays, c'est de créer plus de richesses", a déclaré une source à Bercy. "A terme, parce que nous aurons créé plus de richesses nous pourrons redistribuer et continuer à maintenir des niveaux d'inégalité qui soient acceptables".

"Si notre politique crée plus de croissance, si elle crée plus d'emplois, nous aurons réduit les inégalités au bout du compte, mais différemment, pas en partant de la redistribution mais en partant de la création de richesses", a-t-elle encore ajouté.

Catégories: Actualités

Angleterre: Manchester United serein contre Stoke

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 23:13

Manchester United n'a pas tremblé à Old Trafford contre le relégable Stoke (3-0), grâce notamment à un Paul Pogba en forme et auteur de deux passes décisives, lundi en clôture de la 23e journée de Premier League.

Au classement, les "Red Devils" profitent de la défaite de Manchester City la veille à Liverpool (4-3) pour revenir à douze points des leaders. Les hommes de José Mourihno (50 pts) reprennent surtout un peu d'avance sur leurs poursuivants Liverpool (3e) et Chelsea (4e), tous deux à 47 points.

Face à la pire défense des cinq grands championnats européens (50 buts encaissés), les Mancuniens n'ont pas vraiment eu peur. Les "Potters" n'ont pas bénéficié de la nomination de leur nouvel entraîneur Paul Lambert un peu plus tôt dans la journée.

Côté Mourinho, le nombre d'occasions manquées pourrait l'inciter à casser sa tirelire pour attirer l'attaquant vedette d'Arsenal Alexis Sanchez. Selon plusieurs médias britannique, Manchester City a mis fin à son ambition de recruter le Chilien lundi soir, au vu des sommes proposés par Manchester United et Chelsea. Selon Sky Sports, les deux poursuivants de "City" seraient près à payer plus que les 60 millions de livres (67 M EUR) offerts et acceptés par Arsenal cet été.

A Old Trafford, ManU a en tout cas démarré en fanfare.

Dès la 10e minute, Valencia, sur une passe de Pogba envoyait un tir surpuissant du gauche pour donner l'avantage aux "Red Devils".

Peu avant la pause, Martial, servi par Pogba à la limite de la surface, réussissait une frappe enroulée parfaite pour doubler la mise (38).

Sans vraiment bien jouer, mais sans être en danger, Manchester United allait chercher un troisième but grâce à Lukaku, sur une ouverture de Martial (72), pour signer confortablement une deuxième victoire de suite en championnat.

mam/ps

Résultats de la 23e journée du Championnat d'Angleterre de football:

samedi

Chelsea - Leicester 0 - 0

Watford - Southampton 2 - 2

Crystal Palace - Burnley 1 - 0

Huddersfield - West Ham 1 - 4

West Bromwich - Brighton 2 - 0

Newcastle - Swansea 1 - 1

Tottenham - Everton 4 - 0

dimanche

Bournemouth - Arsenal 2 - 1

Liverpool - Manchester City 4 - 3

lundi

Manchester United - Stoke 3 - 0

Catégories: Actualités

Daimler pas sûr de respecter les plafonds d'émissions de CO2 dans l'UE en 2021

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 23:11

Le constructeur allemand Daimler ne peut garantir qu'il respectera les plafonds européens d'émissions de CO2 en 2021, a déclaré lundi à Detroit son PDG, Dieter Zetsche, lors d'une table ronde avec des journalistes.

"Je ne peux pas dire que je garantis que nous serons conformes en 2021", a déclaré M. Zetsche, en réponse à un journaliste qui lui demandait si Daimler allait pouvoir respecter la réglementation européenne.

"C'est un énorme défi pour tout le monde. C'est notre intention" de respecter les normes de CO2, "mais nous ne pouvons pas le garantir", a-t-il expliqué un peu plus tard à l'AFP.

Une réglementation adoptée en 2014 impose aux constructeurs automobiles commercialisant des véhicules dans l'Union européenne d'atteindre dans leurs gammes, avec quelques ajustements selon les situations, un niveau de 95 grammes de CO2 émis par kilomètre d'ici début 2021, contre 130 grammes en 2015.

Si les constructeurs n'y parviennent pas, ils devront s'acquitter de 95 euros par voiture et gramme de CO2 excédentaire. Ceci pourrait donner lieu à des amendes se chiffrant en dizaines ou en centaines de millions d'euros.

Les constructeurs allemands, dont les grosses cylindrées émettent davantage de CO2 que les petits modèles, sont particulièrement en difficulté pour atteindre les objectifs, selon des experts.

Ils misaient jusqu'ici sur le diesel pour réduire les émissions de leurs voitures. Mais la chute des ventes, accélérée par le scandale des moteurs truqués de Volkswagen, leur complique singulièrement la tâche.

Pour réduire leurs émissions, tous les constructeurs tentent de développer à la hâte une gamme de véhicules électriques, sans certitude sur la demande réelle des consommateurs pour ces motorisations.

"C'est la difficulté de ce genre de législations. Cela oblige les fournisseurs et les constructeurs à faire quelque chose mais cela n'oblige pas les clients à quoi que ce soit. Finalement, c'est le client qui décidera comment le marché se développera", a déclaré M.Zetsche.

Catégories: Actualités

Raphaël Pitti, l'honneur des migrants plutôt que la Légion d'honneur

Slate.fr - lun, 01/15/2018 - 23:09
S’il n’est pas seul à l’origine de la bronca actuelle contre la politique du gouvernement en matière d’immigration, l’«incontrôlable» docteur Pitti en est assurément l’une des figures de proue. Ancien médecin militaire des commandos, puis anesthésiste-réanimateur sur de nombreux terrains de guerre (Golfe, Yougoslavie, Tchad, etc), personnalité médiatique enfin, de par son engagement humanitaire en Syrie, Raphël Pitti est indigné et veut que cela se sache.    ... Lire la suite
Catégories: Actualités

Tunisie: le syndicat des journalistes dénonce des pressions

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 23:05

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a condamné lundi une multiplication des "violations" et "restrictions" à l'encontre de correspondants de médias étrangers, accusés samedi par le chef de l'Etat d'avoir porté atteinte à l'image du pays par leur couverture des derniers troubles.

Un contrôle plus strict des correspondants de presse couvrant des manifestations, constaté dimanche, ainsi que la brève interpellation d'un journaliste français sont dus, selon le SNJT, aux déclarations du président Béji Caïd Essebsi qui a critiqué samedi la couverture des protestations sociales par la presse étrangère.

"Le monde entier nous a nui. Il y a eu de l'exagération dans la presse étrangère" et "des choses ont été amplifiées", a-t-il dit.

"Les violations et les restrictions à l'encontre des journalistes et correspondants des médias internationaux en Tunisie se sont récemment multipliés", a déploré le SNJT dans un communiqué.

Dimanche soir, le Club des correspondants étrangers en Afrique du Nord (NAFCC) a exprimé son "inquiétude" devant la "pression grandissante" à laquelle sont soumis les journalistes étrangers travaillant en Tunisie.

Le NAFCC a déploré la brève interpellation dimanche d'un correspondant de Radio France Internationale qui couvrait le déplacement de M. Béji dans un quartier populaire. Il a aussi protesté contre la convocation jeudi du correspondant de Libération, après un reportage dans une ville proche de Tunis secouée par de heurts entre manifestants et forces de l'ordre.

Vendredi, l'organisation de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières a condamné des pressions sur les journalistes. Selon RSF, un journaliste de Tunisia Review qui couvrait une manifestation, s'est fait saisir quelques jours auparavant son téléphone par un agent de police alors qu?il diffusait une vidéo en direct.

"Le discours incitateur contre les correspondants de la presse étrangère est une tentative d'exercer une pression sur eux et d'avoir une mainmise sur les médias afin de les orienter", a déploré le SNJT.

Un mouvement de contestation alimentée par le chômage, la corruption et des mesures d'austérité, a démarré début janvier par des manifestations sporadiques en Tunisie avant de dégénérer en émeutes nocturnes le 8 janvier -ce soir là, un protestataire est mort dans des circonstances peu claires. Mais depuis le 11 janvier, seules quelques protestations mineures ont lieu dans certains secteurs. Des centaines de personnes ont été arrêtées.

Catégories: Actualités

Foot - ESP - Vainqueur contre Leganés, le Betis Séville à 2 points seulement de la zone C3

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 23:04
Le Betis Séville a battu Leganés après un match spectaculaire (3-2)....
Catégories: Sport

Laurent (PCF) pour l'accueil des réfugiés "au-delà des seuls bénéficiaires de l'asile"

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 23:03

Le secrétaire national du Parti communiste Pierre Laurent a plaidé lundi pour que la France engage une "politique d'accueil allant au-delà des seuls bénéficiaires potentiels de l'asile", critiquant "le discours rétrograde" du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

En présentant ses voeux, M. Laurent a également demandé le retrait de "la circulaire du 12 décembre", en vertu de laquelle des contrôles d'identité doivent être effectués dans les centres d'hébergement.

"Il est urgent que la France prenne la mesure de ses responsabilités en matière d'accueil et d'immigration", a estimé le sénateur de Paris, pour qui "le tri que veut imposer le gouvernement" entre les types de réfugiés "n'a aucun sens du point de vue de l'avenir de l'humanité et de notre histoire".

"Le double langage gouvernemental est insupportable" sur la question des réfugiés, a jugé le responsable communiste, dénonçant "le discours rétrograde et répressif tenu par le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, sur les migrants, (qui est) à l'opposé de ce que l'on doit attendre de la France".

"A l'heure où Donald Trump affiche son mépris à l'égard des peuples du monde (...), la France se doit de porter une autre ambition que la défense de ses seuls intérêts ou pire, le repli nationaliste ou xénophobe", a poursuivi M. Laurent.

Il a dépeint Emmanuel Macron comme un "leader moderne du monde occidental" en réalité "surtout préoccupé de se tailler sa place à la table du marché". "Ce n'est pas la France. Les droits humains, les droits des peuples ne peuvent être une monnaie d'échange à la table des puissants", a-t-il insisté.

"Les droits des migrants, les droits du peuple kurde, les droits du peuple palestinien ne sont pas à négocier", a-t-il dit, exhortant la France à reconnaître "au plus vite" l'Etat de Palestine.

Alors que le Parti communiste doit tenir un Congrès extraordinaire fin novembre, le secrétaire national a convié les sympathisants à des "Etats généraux du progrès social" organisés à Montreuil le 3 février prochain.

Catégories: Actualités

Laurent (PCF) pour l'accueil des réfugiés "au-delà des seuls bénéficiaires de l'asile"

LCP Assemblée nationale - lun, 01/15/2018 - 23:03

Le secrétaire national du Parti communiste Pierre Laurent a plaidé lundi pour que la France engage une "politique d'accueil allant au-delà des seuls bénéficiaires potentiels de l'asile", critiquant "le discours rétrograde" du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

En présentant ses voeux, M. Laurent a également demandé le retrait de "la circulaire du 12 décembre", en vertu de laquelle des contrôles d'identité doivent être effectués dans les centres d'hébergement.

"Il est urgent que la France prenne la mesure de ses responsabilités en matière d'accueil et d'immigration", a estimé le sénateur de Paris, pour qui "le tri que veut imposer le gouvernement" entre les types de réfugiés "n'a aucun sens du point de vue de l'avenir de l'humanité et de notre histoire".

"Le double langage gouvernemental est insupportable" sur la question des réfugiés, a jugé le responsable communiste, dénonçant "le discours rétrograde et répressif tenu par le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, sur les migrants, (qui est) à l'opposé de ce que l'on doit attendre de la France". 

"A l'heure où Donald Trump affiche son mépris à l'égard des peuples du monde (...), la France se doit de porter une autre ambition que la défense de ses seuls intérêts ou pire, le repli nationaliste ou xénophobe", a poursuivi M. Laurent. 

Il a dépeint Emmanuel Macron comme un "leader moderne du monde occidental" en réalité "surtout préoccupé de se tailler sa place à la table du marché". "Ce n'est pas la France. Les droits humains, les droits des peuples ne peuvent être une monnaie d'échange à la table des puissants", a-t-il insisté. 

"Les droits des migrants, les droits du peuple kurde, les droits du peuple palestinien ne sont pas à négocier", a-t-il dit, exhortant la France à reconnaître "au plus vite" l'Etat de Palestine. 

Alors que le Parti communiste doit tenir un Congrès extraordinaire fin novembre, le secrétaire national a convié les sympathisants à des "Etats généraux du progrès social" organisés à Montreuil le 3 février prochain. 

Catégories: Actualités

Visite surprise d'Edouard Philippe à Paul Auster dans l'émission "21 cm"

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 23:01

Le Premier ministre Edouard Philippe a fait une visite surprise lundi à l'écrivain américain Paul Auster durant l'enregistrement de l'émission littéraire "21 cm" consacrée à l'écrivain américain qui sera diffusée le 31 janvier sur Canal+.

"Vous avez changé de boulot depuis la dernière fois que l'on s'est vu", a aussitôt lancé Paul Auster, sans ciller, en saluant Edouard Philippe, visiblement intimidé.

L'émission littéraire mensuelle était enregistrée lundi, au domicile d'Augustin Trapenard, comme à l'accoutumée.

L'écrivain, dont le dernier roman "4 3 2 1" (Actes Sud) est paru le 3 janvier en France et a reçu jeudi le prix du livre étranger France Inter/JDD, a poursuivi en précisant qu'ils se connaissaient "un peu" pour avoir "dîné ensemble une fois à New York, il y a deux ans", quand Edouard Philippe n'était encore que le maire du Havre.

"Il vous raconte cela comme si c'était parfaitement naturel, mais moi j'étais comme un petit garçon", a relevé le Premier ministre, en faisant trembler ses mains mimant son émotion d'alors.

Edouard Philippe avait rendu visite à l'écrivain à New York pour le "convaincre" de participer à un festival de littérature au Havre, sachant que "ce serait un vrai plaisir" personnel, a-t-il raconté à l'animateur.

Il avait été reçu par Paul Auster et son épouse, Siri Hustvedt, également, chez eux à Brooklyn où ils avait bu "une bonne bouteille de vin" avant de sortir dîner.

"Je m'attendais à quelque chose... enfin j'étais tellement intimidé, je ne savais pas très bien à quoi je m'attendais", a-t-il confié en riant.

"J'ai lu beaucoup Paul Auster quand, pendant un petit moment de ma vie, j'habitais à New York", a-t-il poursuivi, "j'avais une petite fascination pour l'écrivain et aussi une fascination pour la ville dans laquelle il vivait et dont il s'inspire beaucoup dans son écriture".

"Cela m'a marqué parce qu'il y a des livres qui vous accompagnent", a ajouté Edouard Philippe, citant le roman "Le voyage d'Anna Blum" en exemple. "C'est un des livres les plus crépusculaires que j'aie lus, vraiment crépusculaire et en même temps qui m'a travaillé".

Interrogé sur l'influence que Paul Auster a pu avoir sur sa carrière politique, Edouard Philippe, a répondu: "aucune".

"Il n'a rien de mieux à faire que venir me voir ?" s'est étonné Paul Auster, qui s'exprimait en français, à la fin de la fin de la brève séquence.

Catégories: Actualités

Visite surprise d'Edouard Philippe à Paul Auster dans l'émission "21 cm"

LCP Assemblée nationale - lun, 01/15/2018 - 23:01

Le Premier ministre Edouard Philippe a fait une visite surprise lundi à l'écrivain américain Paul Auster durant l'enregistrement de l'émission littéraire "21 cm" consacrée à l'écrivain américain qui sera diffusée le 31 janvier sur Canal+. 

"Vous avez changé de boulot depuis la dernière fois que l'on s'est vu", a aussitôt lancé Paul Auster, sans ciller, en saluant Edouard Philippe, visiblement intimidé.

L'émission littéraire mensuelle était enregistrée lundi, au domicile d'Augustin Trapenard, comme à l'accoutumée. 

L'écrivain, dont le dernier roman "4 3 2 1" (Actes Sud) est paru le 3 janvier en France et a reçu jeudi le prix du livre étranger France Inter/JDD, a poursuivi en précisant qu'ils se connaissaient "un peu" pour avoir "dîné ensemble une fois à New York, il y a deux ans", quand Edouard Philippe n'était encore que le maire du Havre.

"Il vous raconte cela comme si c'était parfaitement naturel, mais moi j'étais comme un petit garçon", a relevé le Premier ministre, en faisant trembler ses mains mimant son émotion d'alors. 

Edouard Philippe avait rendu visite à l'écrivain à New York pour le "convaincre" de participer à un festival de littérature au Havre, sachant que "ce serait un vrai plaisir" personnel, a-t-il raconté à l'animateur. 

Il avait été reçu par Paul Auster et son épouse, Siri Hustvedt, également, chez eux à Brooklyn où ils avait bu "une bonne bouteille de vin" avant de sortir dîner.

"Je m'attendais à quelque chose... enfin j'étais tellement intimidé, je ne savais pas très bien à quoi je m'attendais", a-t-il confié en riant.   

"J'ai lu beaucoup Paul Auster quand, pendant un petit moment de ma vie, j'habitais à New York", a-t-il poursuivi, "j'avais une petite fascination pour l'écrivain et aussi une fascination pour la ville dans laquelle il vivait et dont il s'inspire beaucoup dans son écriture".

"Cela m'a marqué parce qu'il y a des livres qui vous accompagnent", a ajouté Edouard Philippe, citant le roman "Le voyage d'Anna Blum" en exemple. "C'est un des livres les plus crépusculaires que j'aie lus, vraiment crépusculaire et en même temps qui m'a travaillé". 

Interrogé sur l'influence que Paul Auster a pu avoir sur sa carrière politique, Edouard Philippe, a répondu: "aucune".

"Il n'a rien de mieux à faire que venir me voir ?" s'est étonné Paul Auster, qui s'exprimait en français, à la fin de la fin de la brève séquence.  

Catégories: Actualités

La gymnaste Simone Biles révèle avoir été abusée par l’ancien médecin de l’équipe américaine

La quadruple championne olympique Rio en 2016 a accusé lundi Larry Nassar de l’avoir abusée sexuellement. Ce dernier a déjà été accusé d’agressions sexuelles par plus de 120 personnes ces derniers mois.
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur