Agrégateur de flux

Toulouse. Ce retraité veut pouvoir lire son journal à la cantine

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:47
Beaucoup de retraités profitent de l'offre de la mairie pour manger dans, à bas coût, dans les restaurants pour seniors. C'est le choix qu'a fait M. Pauc, 64 ans, habitant de la Reynerie. Depuis trois semaines, il mange au restaurant de la place André-Abbal. Il y vient pour «la qualité de la nourriture, le prix et la propreté. Mais depuis quelques jours, il est contrarié. La cause de son mécontentement : on ne le laisse pas lire son journal à...
Catégories: Actualités

Loi asile: "Nous n'avons pas voté Macron pour voir Le Pen vous apporter son renfort", charge la gauche

Le Huffington Post - ven, 04/20/2018 - 07:47
Loi asile: "Nous n'avons pas voté Macron pour voir Le Pen vous apporter son renfort", charge la gauche
Catégories: Actualités

Faurecia vise une croissance à 2 chiffres au 2e trimestre

Le Boursier - ven, 04/20/2018 - 07:45
PARIS (Reuters) - Faurecia a vu son chiffre d'affaires progresser de 9,3% à taux de changes constants au premier trimestre, faisant largement mieux que la production automobile mondiale, et a dit tabler sur une "solide croissance à deux chiffres au second trimestre".
Catégories: Économie - Finances

Toulouse. Ils veulent la paix pour la Syrie

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:45
Devant le métro Jean-Jaurès, une cinquantaine de manifestants se sont retrouvés, pour informer les passants sur la situation en Syrie et dire stop au bombardement dans ce pays. «Ce gouvernement nous ment», relate Christine Rosemberg membre de l'organisation «Mouvement de la Paix». Les organisateurs ont pu compter sur le soutien de plusieurs syndicats et partis politiques. Regroupement minime mais qui interpelle les passants, qui vont jusqu'à...
Catégories: Actualités

En Allemagne, les enfants pauvres face à un ascenseur social en panne

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 07:44

En Allemagne, pour un enfant sur cinq, le "pays où il fait bon vivre" vanté par la chancelière Angela Merkel pendant sa campagne électorale est une illusion. Il grandit dans la pauvreté, avec peu de chance d'en sortir.

Il est 15 heures passées, les enfants commencent à disposer sur la table des assiettes de tomates cerises et de concombres coupés avec soin. Comme presque tous les après-midis en semaine, ils vont partager un repas qu'ils ont cuisiné dans un centre social de Lichtenberg, dans l'est de Berlin.

"On le remarque surtout chez les adolescents, beaucoup nous disent: alors quand est-ce qu'on peut enfin manger? Je n'ai rien mangé de la journée", raconte Patric Tavanti, responsable de l'établissement géré par la fondation catholique Caritas.

Leurs parents manquent de moyens financiers ou de temps pour leur assurer des repas réguliers, dit-il.

Ici, ils se sentent chez eux. "Je viens presque tous les jours", confie Leila, une adolescente. "On peut papoter, on cuisine ou on s'amuse."

- Spirale destructrice -

Dans la première puissance européenne, l'économie tourne et les caisses publiques n'ont jamais été aussi pleines.

Pourtant, environ 20% des moins de 18 ans grandissent dans une "pauvreté relative", selon le ministère de la Famille, un niveau similaire à la France où la conjoncture économique est nettement moins favorable depuis bien longtemps.

Leurs parents disposent de moins de 60% du revenu moyen des foyers allemands, c'est-à-dire moins de 1.192 euros nets mensuels pour un parent avec un enfant, et moins de 2.355 euros pour une famille avec quatre enfants.

Préoccupant dans un pays si fier d'avoir réduit le chômage à son plus bas niveau depuis la réunification allemande: plus d'un tiers des 2,8 millions d'enfants pauvres ont des parents exerçant une activité professionnelle, pointe Heinz Hilgers, président de la fédération de protection de l'enfance (Kinderschutzbund).

Au-delà de l'aspect matériel, la prise de conscience par un enfant qu'il appartient à ce cinquième défavorisé est destructrice, relève Klaus Hurrelmann, professeur à la Hertie School of Governance de Berlin.

"Toute une spirale se met alors en route: les enfants se sentent exclus, commencent à avoir honte de ne pas pouvoir participer aux excursions avec l'école ou inviter des amis à fêter leur anniversaire. Ils finissent par perdre confiance en eux, à mal travailler à l'école, car la pauvreté matérielle est aussi une pauvreté d'éducation et de culture", poursuit l'expert.

- Risque économique énorme -

"Actuellement nous n'avons qu'un adolescent qui veut passer le bac", témoigne Patric Tavanti, de Caritas.

L'école allemande peine à intégrer ces enfants issus le plus souvent de familles nombreuses d'origine étrangère ou de foyers monoparentaux.

"Nous remarquons un besoin croissant en nourriture, mais aussi en aide aux devoirs et à la lecture", explique Lars Dittebrand, responsable du Manna, un centre familial et une garderie au coeur de la Gropiusstadt, une cité berlinoise de béton qui a servi de décor au film "Moi Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée..." dans les années 80.

La sélection, qui intervient dès la fin du primaire, conduit souvent les plus défavorisés vers des filières menant à des emplois précaires.

Dénonçant dans une étude "une pauvreté qui s'hérite", la fondation Bertelsmann révélait que seule une petite minorité des foyers - entre 3 et 16% selon les catégories - parvenaient à s'extirper de leur condition.

"Des générations d'enfants pauvres deviennent des adultes pauvres et des parents pauvres", déplore ainsi Heinz Hilgers. Un gâchis humain et un "risque économique énorme" dans une Allemagne vieillissante, prévient-il.

- Faire son chemin -

Le nouveau gouvernement de "grande coalition" réunissant les conservateurs d'Angela Merkel et les sociaux-démocrates a promis un ensemble d'aides, dont une augmentation de l'allocation familiale, davantage de garderies et d'écoles offrant des cours sur toute la journée pour faciliter aux mères un accès à l'emploi.

Mais pour Lisa Paus, députée écologiste de Berlin, rien ne s'améliorera tant que le système fiscal datant de l'immédiate après-guerre ne sera pas réformé. Il avantage les couples aux salaires divergents, le moins élevé étant en général celui de la femme dont le rôle était essentiellement de s'occuper des enfants.

Les temps ont toutefois changé et "la pauvreté arrive souvent quand les couples se défont", explique la députée, pointant l'insuffisance du soutien aux familles monoparentales.

De fait, 45% des enfants élevés par un seul parent, généralement leur mère, vivent dans une pauvreté relative.

Un vrai progrès serait l'institution d'un revenu de base pour tous les enfants, jugent certains des acteurs interrogés. Une idée onéreuse que le nouvel exécutif, attaché au sacro-saint équilibre du budget, est loin d'envisager.

La ministre de la Famille a annoncé une loi pour l'été visant à renforcer les structures d'accueil destinées aux tout-petits.

"Chaque enfant doit pouvoir faire son chemin, peu importe de quel foyer il vient", proclame la sociale-démocrate Franziska Giffey, qui a fait ses armes comme maire d'un quartier berlinois à problèmes.

Lars Dittebrand, de l'organisme caritatif Ordre de Malte, a bon espoir que la ministre fasse bouger les choses au niveau national. "Tant pis si ça sonne comme une évidence, mais les enfants d'aujourd'hui sont les travailleurs de demain (...) et ce n'est pas là qu'il faut économiser."

Catégories: Actualités

Foot - L1 - Guingamp - Bertrand Desplat (Guingamp) au sujet des Kalon : «Une résonance énorme dans l'esprit des gens»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 04/20/2018 - 07:44
Bertrand Desplat, le président guingampais, savoure l'engouement...
Catégories: Sport

Inside Secure : 1er trimestre dynamique

Le Boursier - ven, 04/20/2018 - 07:42
Le chiffre d'affaires des licences a fortement progressé à 2,9 M$, en hausse de 23%...
Catégories: Économie - Finances

Tolbiac: les images de l'évacuation du site, occupé par des étudiants depuis près d'1 mois

Le Huffington Post - ven, 04/20/2018 - 07:42
Tolbiac: les images de l'évacuation du site, occupé par des étudiants depuis près d'1 mois
Catégories: Actualités

Toulouse. Enlèvements, séquestrations et extorsion de cartes bancaires : prison ferme pour des «prédateurs»

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:41
«À entendre les prévenus, ce sont des capitaines de soirée, des gentlemen de la route. Mais ce sont des prédateurs», affirme la procureur, Hélène Gerhards pendant le procès de Kamel, 23 ans, et Abdelouahab, 21 ans interpellés après une enquête de la brigade criminelle et de répression des atteintes aux personnes (notre édition du 28 février). Ils ont comparu devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour enlèvements, séquestrations,...
Catégories: Actualités

L'Akita, le chien japonais qui a conquis les coeurs étrangers

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 07:40

Qu'ont en commun l'acteur américain Richard Gere, l'icône française du cinéma Alain Delon et la jeune patineuse russe Alina Zagitova? Ce sont tous des amoureux des chiens Akita, une race japonaise qui suscite un engouement croissant dans le monde entier.

Ces dernières années, le nombre de propriétaires étrangers de ces chiens aux airs de husky roux a bondi, dépassant même la demande nationale.

Et la renommée de cette espèce s'est encore accrue en début d'année lorsqu'Alina Zagitova a proclamé son amour pour ces chiens après en avoir aperçu alors qu'elle s'entraînait dans l'archipel. Dans la foulée, des responsables locaux lui ont promis de lui en offrir un.

Cet enthousiasme n'étonne pas Osamu Yamaguchi, 64 ans, éleveur de chiens Akita à Takasaki, dans la région de Gunma (nord-ouest de Tokyo).

"Mes clients étaient auparavant pour moitié Japonais et pour moitié étrangers, mais récemment le nombre d'étrangers a augmenté", raconte-t-il à l'AFP dans son jardin, où il élève une vingtaine de chiens.

Selon les chiffres de l'Association de préservation du chien Akita, le nombre d'animaux répertoriés comme ayant des propriétaires étrangers était de 33 en 2005, 359 en 2013 et 3.967 l'an dernier.

Longtemps élevés pour la chasse, ces chiens doivent leur nom à la région du nord du Japon dont ils sont originaires. Ils sont grands, mesurant entre 60 et 70 centimètres et pesant entre 40 et 50 kg, avec des oreilles bien droites, des yeux un peu enfoncés et une tête pouvant évoquer celle d'un ours.

- 'Trésor naturel' -

C'est une des six races japonaises reconnues officiellement comme "Trésor naturel" du pays.

Si le Shiba, de plus petite taille, reste très populaire, à la fois dans l'archipel et ailleurs, les Japonais se sont peu à peu détournés de l'Akita, avec moins de 3.000 nouveaux canidés enregistrés par an ces dix dernières années, contre 40.000 dans les années 1970.

"Beaucoup de gens voudraient en avoir un mais ils ne peuvent pas parce que le règlement de leur immeuble l'interdit ou parce qu'ils vivent dans un endroit trop petit", explique Kosuke Kawakita, responsable de l'antenne de Tokyo de l'Association de préservation du chien Akita.

Les étrangers ont pris la relève et Osamu Yamaguchi effectue environ 20 voyages par an pour livrer en personne ses Akitas, vendus autour de 200.000 yens (1.500 euros), surtout aux Etats-Unis, en Russie, en Chine, mais aussi en France, en Egypte, au Koweït ou en Indonésie.

Selon lui, ce chien est apprécié pour sa "sensibilité". "Il comprend comment vous vous sentez, rien qu'en étant près de vous, et il est loyal".

Les Japonais connaissent tous l'histoire vraie de Hachiko, un chien Akita qui, dans les années 1920, attendait chaque jour que son maître revienne du travail à la gare de Shibuya à Tokyo. Un jour, son maître est mort durant un de ses cours à l'université impériale de Tokyo, mais le chien a continué à l'attendre devant la gare pendant dix ans.

Une statue de Hachiko trône aujourd'hui à Shibuya, et il a inspiré un film en 2009, avec Richard Gere dans le rôle du professeur.

"La race Akita est devenue très populaire" partout dans le monde après ce film, souligne Kosuke Kawakita, qui a possédé lui-même plus de 30 chiens en quelque soixante ans.

Le gouverneur d'Akita en a par exemple offert un au président russe Vladimir Poutine. Et en Chine, ils sont devenus tellement recherchés que des magasins vendent de "faux Akitas", en falsifiant les certificats de pedigree, ajoute-t-il.

Osamu Yamaguchi espère que le Japon continuera d'élever des Akitas, malgré le moindre engouement des Japonais. Il s'inquiète de les voir disparaître "si leur pays d'origine arrête de les produire".

Catégories: Actualités

L'Akita, le chien japonais qui a conquis les coeurs étrangers

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:40
Qu'ont en commun l'acteur américain Richard Gere, l'icône française du cinéma Alain Delon et la jeune patineuse russe Alina Zagitova? Ce sont tous des amoureux des chiens Akita, une race japonaise qui suscite un engouement croissant dans le monde entier.Ces dernières années, le nombre de propriétaires étrangers de ces chiens aux airs de husky roux a bondi, dépassant même la demande nationale.Et la renommée de cette espèce s'est encore accrue...
Catégories: Actualités

Violences urbaines à Toulouse: 13 émeutiers jugés en comparution immédiate

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 07:40

Trois personnes interpellées dans la nuit de mardi à mercredi dans le cadre des violences urbaines qui se sont déroulées dans le quartier du Grand Mirail à Toulouse, seront jugées vendredi en comparution immédiate, a indiqué jeudi soir le parquet.

Des comparutions qui s'ajoutent à dix autres dossiers de personnes interpellées lundi et qui comparaitront à la même audience, pour ces échauffourées qui opposent depuis dimanche des jeunes de ce quartier à la police.

Le procureur de la République de Toulouse a précisé dans un communiqué de presse que trois autres individus arrêtés mardi ont fait l'objet d'une mesure de travail non rémunéré pour l'un, d'une condamnation à trois mois d'emprisonnement ferme et confiscation de son véhicule dans le cadre d'une procédure de CRPC (plaider-coupable) pour un autre, et d'une remise en liberté pour le dernier.

Le parquet précise "(qu')un mineur est toujours en garde à vue" pour des faits commis dans la nuit de mercredi à jeudi.

En outre, le procureur souligne que décès d'un second détenu à l'hôpital, fait "susceptibles d'être à l'origine de ces violences urbaines", serait dû à un suicide. Une autopsie sera pratiquée vendredi.

Le quartier du Grand Mirail a été secoué par des violences urbaines depuis dimanche.

Ces évènements font suite à la mort samedi, probablement par suicide, d'un premier détenu originaire du Mirail et à l'interpellation dimanche dans le quartier d'une femme en burqa.

Une rumeur circule selon laquelle des gardiens de la prison de Seysses, au sud de Toulouse, seraient responsables du décès samedi du détenu, originaire du quartier.

Mercredi, un premier émeutier, un jeune homme de 18 ans poursuivi pour avoir jeté une pierre sur un véhicule de police, a été condamné à six mois de prison, dont trois avec sursis, sans mandat de dépôt.

Catégories: Actualités

La crise grecque s'invite à la réunion du FMI

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 07:39

Huit années après son déclenchement, la crise grecque s'est encore invitée aux réunions du FMI à Washington, avec des spéculations sur la fin du programme d'aide à ce pays européen et la sempiternelle question de la poursuite de la participation du Fonds.

A un moment où l'Europe renoue avec une croissance solide, la question de la crise grecque aurait pu passer inaperçue à Washington, la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, ayant elle-même reconnu jeudi que "le peuple grec avait traversé huit années de mise en oeuvre de mesures très difficiles", lors de la conférence de presse d'ouverture des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale.

Mais les révélations du quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, qui a affirmé que les créditeurs du pays méditerranéen envisageaient de prolonger le plan d'aide au pays méditerranéen, ont relancé les spéculations. Une telle prolongation ouvrirait la porte à de nouvelles conditions imposées à Athènes pour conclure le troisième programme, qui devrait pourtant s'achever le 20 août.

Le commissaire européen Pierre Moscovici a rejeté avec force cette possibilité. "La date du 20 (août) est totalement maintenue", a-t-il affirmé dans un entretien à l'AFP en marge des réunions du FMI, appelant à cesser de "laisser planer des incertitudes ou des doutes qui n'ont vraiment pas lieu d'être".

Interrogé sur la possibilité de prolonger le plan d'aide au-delà de cette échéance, M. Moscovici a répondu: "Il n'en est pas question (...). C'est la seule date que l'on doit avoir en tête, la seule qui mobilise", a-t-il souligné.

"J'ajoute que je la crois crédible, réaliste et que pour moi, il n'y a pas d'autre scénario que cette sortie réussie et à temps du programme grec", a-t-il insisté.

- Symbolique -

Pour le commissaire européen, la fin du plan d'aide à la Grèce aurait aussi une valeur symbolique pour l'ensemble de la zone euro: "Finir le programme grec serait un symbole que nous avons mis la crise derrière nous. Et puis, surtout pour les Grecs, ce sera la bonne nouvelle que ce pays est lui aussi sorti de sa crise et est capable de créer de la croissance et de l'emploi".

Le ministre grec de l'Economie, Yannis Dragasakis, a également écarté un nouveau retard. "La question d'une prolongation du programme ne se pose pas, il se termine en août", a-t-il affirmé sur une radio grecque.

La veille, le Premier ministre Alexis Tsipras avait estimé de son côté que son pays se trouvait dans "la dernière ligne droite" pour sortir de "la tutelle" de ses créanciers en août.

Reste la question du maintien du soutien du FMI qui se pose lors de chaque réunion et surtout comment. "Le FMI est prêt à continuer à soutenir la Grèce (...) et nous ferons tout ce que nous pouvons en accord avec nos principes", a répété Mme Lagarde.

Comme l'a encore rappelé mardi le chef économiste du Fonds, Maurice Obstfeld, l'institution souhaite "une réduction de la dette grecque". Or, les Européens ne veulent entendre parler que d'un rééchelonnement de la dette sur une période plus longue.

"Nous partageons avec le FMI l'idée que la dette grecque dans la durée doit être réduite. C'est un objectif commun et nous allons continuer de discuter des meilleures manières d'y parvenir", a expliqué Pierre Moscovici.

Depuis 2010, la Grèce a bénéficié de trois prêts internationaux de plus de 300 milliards d'euros au total ainsi que d'une restructuration importante de sa dette privée, l'ensemble assorti d'une stricte austérité ayant entraîné une récession inédite et l'explosion du chômage, qui reste encore le plus élevé de la zone euro (21%).

Ce n'est qu'en 2017 que le pays a renoué avec la croissance (1,4%) après avoir perdu un quart de son produit intérieur brut (PIB).

Le programme d'aide du troisième prêt international accordé au pays en juillet 2015, six mois après l'arrivée au pouvoir d'Alexis Tsipras, chef du parti de gauche Syriza, doit prendre fin en août. Mais il reste encore l'adoption d'un dernier volet de réformes réclamées par les créanciers.

Catégories: Actualités

Dopage : l'ancien cycliste Lance Armstrong trouve un accord avec la justice pour 5 millions de dollars

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 07:35
Poursuivi par l'un de ses anciens sponsors, Lance Armstrong, qui a avoué s'être dopé en 2013, a accepté jeudi de payer 5 millions de dollars pour mettre fin à la dernière procédure le visant.
Catégories: Actualités

Toulouse. Jean-Luc Moudenc : «L'arrêté pour le couvre-feu est prêt»

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:35
Quel bilan faites-vous de ces trois jours d'émeutes ? Une soixantaine de véhicules brûlés, des containers incendiés, du mobilier urbain détérioré… Nous allons vite remplacer ce qui a été endommagé. Je veux que nous soyons très réactifs pour ne pas donner aux habitants un sentiment de désolation ou d'abandon. Nous avons été dès le début très mobilisés. Nous avons fait fonctionner les services publics de proximité et organisé une rencontre avec...
Catégories: Actualités

Eurofins Scientific : près de 4 ME de bénéfices en 2017

Le Boursier - ven, 04/20/2018 - 07:35
Au 31 décembre 2017, la trésorerie de la société s'élève à 1,45 ME...
Catégories: Économie - Finances

Du 11-Septembre à l'EI, parcours d'un vétéran du jihadisme européen

France 24 - L'info en continu - ven, 04/20/2018 - 07:29
Les YPG ont déclaré avoir arrêté Mohammed Haydar Zammar, un Allemand d’origine syrienne accusé d'avoir participé à la planification des attentats du 11 septembre 2001. Retour sur le parcours d’un vétéran du jihadisme européen.
Catégories: Actualités

Violences urbaines à Toulouse : 13 personnes jugées ce vendredi

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 04/20/2018 - 07:27

Depuis dimanche soir, le quartier du Mirail est secoué par des violences urbaines entre policiers et jeunes du quartier.
Trois personnes interpellées dans la nuit de mardi à mercredi dans le cadre des violences urbaines qui se sont déroulées dans le quartier du Grand Mirail à Toulouse, seront jugées ce vendredi en comparution... Lire la suite

Catégories: Actualités

Soft Computing : carnet de commandes bien garni

Le Boursier - ven, 04/20/2018 - 07:27
La marge brute a progressé de 13,4% à 10,6 ME...
Catégories: Économie - Finances

Toulouse. Manifestation à Toulouse : «Le rapport de force s'installe»

ladepeche.fr - ven, 04/20/2018 - 07:23
Hier, un petit vent de contestation soufflait sur Toulouse. 2 400 (police) à 10 000 (syndicats) personnes ont battu le pavé, à l'appel de la CGT, Solidaires et de la FSU. Plus de 400 cheminots, appelés, eux, par l'ensemble de leurs organisations syndicales (CGT-Sud-FO-Unsa-CFDT) sont partis avec les postiers et les agents de sécurité de la gare Matabiau et ont retrouvé le cortège parti à la même heure, à 14 heures, d'Arnaud-Bernard,...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur