Agrégateur de flux

Les News de Couleurs Tropicales avec Tour 2 Garde et Dany Synthé

Les News de Couleurs Tropicales évoquent l'actualité des musiques africaines et caribéennes diffusées chaque soir sur l'antenne de RFI dans l'émission de Claudy Siar et de son équipe. Pour ce deuxième numéro de l’année 2018, Tour 2 Garde, Tyaf, Jacob Salem, Soul Bang's, Mickael Quiroga, Dany Synthé, Ba’ponga et Vanessa Meflah étaient à la maison.

Catégories: Musique

Turkménistan: le sexe et les "mauvais comportements" interdits à la télévision

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 14:20

Les scènes de sexe et les "mauvais comportements" seront désormais interdits à la télévision turkmène après l'adoption d'une loi destinée à créer une "image positive" de cette ex-république soviétique très fermée d'Asie centrale.

La loi, promulguée ce week-end par le président Gourbangouly Berdymoukhamedov selon le quotidien officiel Neutralny Turkmenistan, évoque la "protection des mineurs" pour justifier cette interdiction.

Le texte de loi n'explique toutefois pas quels "mauvais comportements" seront interdits. Le gouvernement de ce pays de cinq millions d'habitants à majorité musulmane s'est notamment engagé dans une guerre contre le tabagisme.

De même, le texte n'explique pas quel contenu sera considéré comme "pornographique" ou "érotique". En pratique, les chaînes de télévision turkmènes diffusent depuis des années les productions étrangères expurgées de leur scènes les plus osées.

Le texte de la nouvelle loi précise que les chaînes de télévision doivent chercher à "créer des programmes radio ou de télévision montrant une image positive du Turkménistan".

Selon l'organisation Reporters sans frontières (RSF), qui place le pays en 178e position sur 180 dans son indice sur la liberté de la presse, le Turkménistan est plongé dans un "trou noir informationnel qui ne cesse de grandir".

Les Turkmènes avaient pris l'habitude de regarder la télévision par satellite pour contourner les restrictions mais le gouvernement a augmenté ces dernières années la répression contre les habitants utilisant des paraboles, selon les organisations de défense des droits de l'Homme.

Gourbangouly Berdymoukhamedov est arrivé au pouvoir en 2006 après le décès de son fantasque prédécesseur, Saparmourat Niazov.

Président, chef du gouvernement et général de l'armée, Gourbangouly Berdymoukhamedov maintient un contrôle quasi absolu sur les médias et la société civile et a imposé un culte de sa personnalité dans le pays.

Catégories: Actualités

Nouveau record de ventes pour Lamborghini en 2017

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 14:20

Le constructeur italien de voitures de sport Lamborghini a annoncé lundi avoir de nouveau battu en 2017 un record, avec 3.815 véhicules écoulés, une production qu'il entend doubler en un an avec la commercialisation à partir de l'été d'un 4X4 urbain de luxe.

Les ventes de Lamborghini, qui appartient au géant allemand Volkswagen, sont en hausse pour la septième année de suite: depuis 2010 (1.302 véhicules), elles ont quasi été multipliées par trois.

Après un bond de 19% en 2014, 28% en 2015 et une hausse 7% en 2016, le fabricant de super sportives de prestige - qui coûtent plusieurs centaines de milliers d'euros et dépassent les 600 chevaux - a connu une nouvelle hausse de 10,3% l'an dernier.

"En 2017, Lamborghini a démontré encore une fois être dans une forme splendide. Le nouveau record (...) confirme la valeur de notre produit et de notre stratégie commerciale", s'est félicité dans un communiqué le patron du groupe, Stefano Domenicali en évoquant "un résultat extraordinaire".

L'Europe-Moyen-Orient-Afrique représente le principal marché du constructeur (1.477 véhicules, +18%), suivie de l'Amérique (1.338, +4%) et de l'Asie Pacifique(1.000, +9%).

Pays par pays, les Etats-Unis, avec 1.095 bolides, sont le premier pays du groupe, suivi du Japon (411), du Royaume-Uni (353) et de l'Allemagne (303).

Le groupe se prépare à un nouveau défi avec le lancement à partir de l'été de l'Urus, Super SUV, sorte de 4X4 urbain pouvant aussi aller dans le sable, les pistes ou sur la glace.

Avec ce véhicule, présenté en décembre, Lamborghini compte doubler le nombre de véhicules produits en un an (7.000).

Catégories: Actualités

Foot - ESP - Barça - Barça : Ousmane Dembélé absent trois à quatre semaines

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 14:19
Blessé dimanche contre la Real Sociedad, Ousmane Dembélé sera absent...
Catégories: Sport

Les ventes mondiales du groupe Renault dopées par la Russie et l'Iran

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 14:17

Aidé par la reprise des marchés iranien et russe, le groupe automobile Renault a annoncé lundi avoir enregistré une progression de 8,5% de ses ventes mondiales de véhicules en 2017, à 3,76 millions d'unités.

Il s'agit pour le groupe - qui englobe les marques Renault, Dacia, Alpine et Samsung Motors, et inclut pour la première fois la marque russe Lada (Avtovaz) - de la cinquième année consécutive de croissance de ses ventes de voitures particulières et utilitaires légers.

Le groupe français, qui va fêter les 120 ans de la marque au losange, réalise ses meilleures performances en Asie Pacifique (+17%) et Eurasie (+13,6%). Sa part de marché mondiale s'établit à 4% (0,2 point de plus qu'en 2016).

Le modèle le plus vendu a été sa citadine, Renault Clio, avec 439.000 unités.

"Notre stratégie de renouvellement de la gamme et d'expansion géographique continue à porter ses fruits. En 2018, nous poursuivrons la croissance et l'internationalisation de nos ventes en ligne", s'est félicité Thierry Koskas, directeur commercial du groupe, cité dans un communiqué.

En Europe, les immatriculations du groupe sont en hausse de 5,6% à 1,91 million de véhicules. La marque Renault seule enregistre une croissance de 3,7%, tandis que la marque "low cost" Dacia enregistre un record de ventes avec 463.712 véhicules (+11,7%).

Renault maintient en Europe son leadership sur le segment des véhicules électriques, avec 23,8% de part de marché. La citadine Zoe y est le modèle le plus vendu.

Le groupe consolide en outre sa place de deuxième marque la plus vendue en Europe.

Le volume hors d'Europe représente désormais 49,2% de la totalité des ventes. Les "deux tiers de la croissance se sont faits hors Europe", a souligné le directeur commercial.

En Eurasie, les immatriculations ont grimpé de 13,6%.

- Ventes doublées en Chine -

En Russie, le groupe Renault a enregistré un bond de 16,9%, dans un marché automobile en hausse pour la première fois depuis quatre ans. "Nous profitons à plein du rebond du marché russe", a commenté M. Koskas lors d'une conférence de presse à Paris.

En Chine, où il n'est arrivé que tardivement, le groupe a doublé ses ventes avec 72.100 véhicules par rapport à 2016, une goutte d'eau dans le premier marché mondial.

Les ventes ont progressé de 49,3% en Iran, avec plus de 162.000 véhicules vendus, le marché ayant connu une embellie avec la fin d'une partie des sanctions économiques.

En région "Amériques" (du sud et centrale, Renault étant absent des Etats-Unis et du Canada depuis 30 ans), la progression des immatriculations a été de 9,9%, et de 8,4% en Afrique/Moyen-Orient.

En Inde, les ventes ont reculé de 14,9%, "en attendant la montée en cadence" du petit crossover urbain Captur, a expliqué le groupe.

Avec 673.852 véhicules vendus, la France est restée l'année passée le premier marché pour le groupe Renault, devant la Russie (448.270), l'Allemagne (228.046) et l'Italie (215.901).

La marque au losange était devenue en 2016, avec 3,18 millions de véhicules vendus (hors Lada), le premier groupe français devant PSA, qui doit présenter ses résultats commerciaux mardi. Depuis, PSA a élargi son périmètre en rachetant Opel et Vauxhall à General Motors.

Catégories: Actualités

Foot - L1 - Nantes veut annuler le rouge de Diego Carlos

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 14:14
Dans un communiqué, le FC Nantes demande l'annulation du deuxième...
Catégories: Sport

Foot - Rennes - Rennes : Wahbi Khazri «probablement absent» contre Lille

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 14:11
Le milieu offensif rennais pourrait ne pas jouer contre le Losc...
Catégories: Sport

Foot - L1 - Lille - Christophe Galtier (Lille) : «Pas la volonté de faire tourner»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 14:10
Pour la réception de Rennes, mercredi, Christophe Galtier, n'a pas...
Catégories: Sport

Spécial L'Équipe - Sport et Santé - L'activité physique : un défi pour les femmes

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 14:09
Selon une étude, les femmes seraient les plus concernées par la...
Catégories: Sport

Open d'Australie (H) - Lucas Pouille, après sa défaite au premier tour de l'Open d'Australie: «Je ne remets rien en cause»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 14:05
Battu au premier tour à l'Open d'Australie pour la cinquième année...
Catégories: Sport

Open d'Australie (H) - Jo-Wilfried Tsonga : «Pas là pour faire de la figuration» à l'Open d'Australie

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 14:05
Vainqueur sans souci du qualifié américain Kevin King (6-4, 6-4,...
Catégories: Sport

Open d’Australie : lundi noir à Melbourne pour les Etats-Unis

La première journée de l’Open d’Australie n’a pas souri aux Américains. Côté français, Lucas Pouille a été éliminé au contraire de Simon et Monfils.
Catégories: Actualités

Gagnez vos places pour "Sid & Nancy"

Parce que Saint Valentin ne rime pas forcément avec dîner aux chandelles et comédie romantique américaine, Tamasa Distribution et RollingStone.fr s'associent pour vous proposer une soirée placée sous le thème des Sex Pistols Le Reflet Médicis se parera des couleurs punk du film Sid & Nancy à l'occasion d'un 14 février particulièrement rock. A sa ...

Cet article Gagnez vos places pour "Sid & Nancy" est apparu en premier sur Rolling Stone.

Catégories: Musique

Le nombre de touristes dans le monde bondit de 7% en 2017

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 14:00

Le nombre de touristes dans le monde a bondi de 7% en 2017, soit la plus forte augmentation en sept ans, a annoncé lundi l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).

La hausse est tirée par l'Europe (+8%), en particulier méditerranéenne. Elle est due au niveau mondial "à la reprise économique et à la forte demande de nombreux marchés émetteurs traditionnels et émergents", selon l'OMT.

Depuis 2010, le rythme de croissance annuel était d'environ 4%, précise l'organisme des Nations Unies.

Le nombre de visiteurs internationaux (passant au moins une nuit sur place) a atteint 1,3 milliard de personnes.

"Tout indique" que la France est restée la première destination mondiale pour le tourisme en 2017, a précisé le responsable "marchés" de l'OMT John Kester, soulignant que les données définitives seraient publiées au printemps.

"La tendance est clairement positive après deux années faibles", a-t-il précisé.

"Nous nous attendons à ce que l'Espagne devienne la deuxième destination mondiale" devant les Etats-Unis, a ajouté le secrétaire général de l'OMT Zurab Pololikashvili.

"En Amérique du Nord (+2%), les bons résultats du Mexique et du Canada contrastent avec le recul des Etats-Unis, la principale destinations de la région", précise l'OMT dans un communiqué, sans divulguer pour l'instant de chiffres précis.

L'OMT a aussi souligné les bons résultats de l'Afrique (+8%) et du Moyen-Orient (+5%), insistant sur la "reprise" du tourisme en Egypte, Turquie et Tunisie, après une forte baisse les années précédentes en raison d'attentats terroristes.

La région Asie-Pacifique a vu le nombre de visiteurs augmenter de 6%, tandis que les Amériques enregistrent la croissance la plus faible (+3%), malgré "des signes clairs de reprise" en Amérique centrale et dans les Caraïbes depuis le passage des cyclones Irma et Maria.

Pour 2018, l'OMT s'attend à une croissance de 4 à 5% du nombre de touristes dans le monde.

Catégories: Actualités

Trump devrait s'excuser auprès des pays qu'il a insultés et auprès des Américains qu'il déshonore

Le Huffington Post - lun, 01/15/2018 - 14:00

Mon tweet "#trumppresidentdemerde" publié ce week-end en réaction aux propos de Donald Trump sur l'immigration en provenance de prétendus "pays de merde" est un cri du coeur, un cri de colère. Jour après jour, entendre ce monsieur déverser sa bile et sa haine sur le monde entier provoque l'écoeurement.

Ecoutant la radio, j'ai ressenti en moi, à l'annonce de sa déclaration, une sorte de révolte, de dégoût.

Je persiste et je signe: ce personnage humilie, offense le monde entier, en particulier des peuples du Sud qui ont été colonisés et qui connaissent souvent la pauvreté, les violences et le néocolonialisme sous toutes ses formes.

Les mots de Trump sur les "pays de merde" témoignent de mépris, de xénophobie, de racisme. Beaucoup de Noirs Américains se sont sentis eux-même humiliés. Au-delà même de l'appartenance à l'Afrique, c'est l'Amérique elle-même qui est déshonorée. Beaucoup se sentent insultés par ce type, certes président des États-Unis, qui par sa manière d'être est contraire à l'humanisme américain.

Macky Sall, président du Sénégal à qui j'ai adressé un message de soutien ce matin, n'a pas hésité à demander des excuses et il a entièrement raison. Trump devrait s'excuser auprès de ces pays et auprès de l'Amérique qu'il contribue à abaisser.

On dit toujours que ses fidèles se réjouissent de son comportement. Mon intuition est qu'il connaîtra lors des mid-terms des déconvenues. On ne peut pas ne pas être heurté par un président qui altère à ce point la fonction et porte atteinte à l'image et au prestige de l'Amérique.

D'une certaine manière, s'il est formellement président, il a tellement dévalué la fonction que je n'ai pas le sentiment d'attaquer, de prendre à partie le Président des États-Unis mais davantage "l'homme Trump", qui par sa vulgarité et sa violence relègue au second plan son statut même de président des Etats-Unis.

Comme l'a très bien dit Emmanuel Macron à propos de la Palestine, Trump s'est "marginalisé". Il en est de même pour la Corée: il se met hors-jeu et de ce point de vue là, on ne peut pas s'en réjouir. Contrairement à Clinton dans les années 90, Trump n'a pas aujourd'hui la stature d'un arbitre qui aiderait le monde à résoudre la crise coréenne, la crise du Moyen Orient, les relations avec l'Iran. C'est un affaiblissement pour le monde et pour la paix.

Lire aussi :

"Je suis la personne la moins raciste que vous ayez jamais interviewée, je vous le dis"

"Shithole" projeté sur la façade de l'hôtel de Trump à Washington

Voici les pays et dirigeants que Trump a insultés depuis son élection

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Foot - Transferts - Vincent Koziello (ex-Nice) quatre ans et demi à Cologne

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 14:00
Comme prévu, Vincent Koziello va quitter Nice pour rejoindre Cologne,...
Catégories: Sport

Avec Alain Juppé, Les Républicains perdent 5000 euros par an (mais symboliquement beaucoup plus)

Le Huffington Post - lun, 01/15/2018 - 13:59

POLITIQUE - La rupture n'est pas définitive mais Alain Juppé a tout de même annoncé une décision radicale ce lundi 15 janvier. Le fondateur et premier président de l'UMP a décidé de ne pas renouveler sa carte au parti les Républicains et de prendre du recul par rapport à la gouvernance de Laurent Wauquiez. "Je n'ai pas payé ma cotisation en 2017 et je ne la paierai pas en 2018", a expliqué le maire de Bordeaux en présentant ses voeux à la presse.

L'enjeu n'est bien sûr pas financier pour l'ancien premier ministre ni pour le parti. Depuis le fameux Sarkothon de l'été 2013 consécutif à l'annulation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, les grands élus doivent reverser chaque mois 5% du montant de leurs indemnités (et non plus 3% comme avant) en plus de la cotisation annuelle de quelques dizaines d'euros.

Chaque mois, 5% de 8500 euros

Pour Alain Juppé qui est maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, ces indemnités s'établissent depuis le 1er janvier 2018 à 8519 euros brut, selon Rue 89 Bordeaux. Il touche 3695 par mois comme édile et 4824 comme patron de la métropole bordelaise. En 2018, il aurait donc dû verser 426 euros par mois, soit 5111 euros pour l'année. C'est autant qui n'entreront pas dans les caisses des Républicains. Le parti, même s'il n'est toujours pas au top financièrement, s'en remettra sans trop de difficultés.

Mais l'enjeu et les désagréments sont ailleurs. En annonçant qu'il prend "du recul", le finaliste de la primaire de droite acte son désaccord avec la ligne du nouveau président Laurent Wauquiez, quand bien même celui-ci a nommé Virgine Calmels (première adjointe d'Alain Juppé) au poste de numéro 2 du parti. "L'un des problèmes du parti Les Républicains, c'est que sa composante centriste s'est détachée", a-t-il justifié.

Pour autant, il ne tire pas un trait définitif sur sa famille politique. Techniquement, un adhérent des Républicains qui ne paye pas sa cotisation ne peut pas être investi pour une élection mais il peut continuer de participer au choix du parti pendant plusieurs mois. La récente élection pour la présidence a ainsi montré que même ceux qui n'avaient pas payé leur cotisation en 2017 pouvaient élire le successeur de Nicolas Sarkozy. Il suffisait en effet d'avoir payé sa cotisation en 2016 pour voter.

Qui conduira la liste LR aux européennes?

Surtout, Alain Juppé se laisse le droit de revenir dans quelques mois si Laurent Wauquiez oeuvre véritablement pour le rassemblement et qu'il ne glisse pas totalement vers la droite. À ce titre, les élections européennes de 2019 seront cruciales. "Il y aura ceux qui sont pour l'Europe et ceux qui sont contre", a-t-il résumé, se plaçant clairement dans la première catégorie et en accusant le nouveau président des Républicains d'être dans la deuxième.

Ce dernier aura l'occasion, en choisissant notamment la personnalité qui conduira la liste nationale, de préciser l'orientation qu'il veut donner à son mouvement. Nommer un responsable eurosceptique pourrait sceller la rupture quand on se rappelle que l'ancien chef de gouvernement s'est déjà prononcé pour la constitution d'une grande force centrale pro-européenne.

"La ligne pro-européenne n'est pas remise en question mais nous avons une ligne, un chemin à tracer", a répondu Gilles Platret, le porte-parole du parti. "Le débat sera lancé et nous les invitons à y participer", a-t-il ajouté. Ce n'est clairement pas le choix fait ces dernières heures par Alain Juppé et son "ami" Dominique Bussereau.

.@gillesplatret : « Nous ne souhaitons pas le départ de @Dbussereau ni d'@alainjuppe. La ligne pro-européenne n'est pas remise en question mais nous avons une ligne, un chemin, à tracer. Le débat sera lancé et nous les invitons à y participer ». pic.twitter.com/xc8b5wJFqp

— les Républicains (@lesRepublicains) 15 janvier 2018 ​​​​​​

Lire aussi :

Juppé ne paiera pas sa cotisation à LR en 2018

Wauquiez "insupporte" Juppé qui prône un "grand mouvement central" avec Macron

Après le départ de Bertrand, que vont devenir les derniers ténors des Républicains?

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Favoritisme à l'Ina: Mathieu Gallet condamné à un an de prison avec sursis, il va faire appel

Le Huffington Post - lun, 01/15/2018 - 13:59

JUSTICE - Le PDG de Radio France Mathieu Gallet a été condamné ce lundi 15 janvier par le tribunal correctionnel de Créteil à un an de prison avec sursis pour "favoritisme" pendant son mandat à la tête de l'Institut national de l'audiovisuel (INA). L'intéressé à décidé de faire appel de sa condamnation.

Mathieu Gallet, qui a présidé l'INA entre 2010 et 2014, a également écopé d'une amende de 20.000 euros. Le tribunal s'est montré plus clément que le parquet qui réclamait 18 mois de prison avec sursis et 40.000 euros d'amende.

"Compte-tenu des conditions dans lesquelles l'enquête et l'audience se sont déroulées, la décision du tribunal n'est pas une surprise", ont réagi Christophe Ingrain et Rémi Lorrain, à la sortie du tribunal correctionnel de Créteil. "Nous faisons immédiatement appel pour que la Cour examine ce dossier avec sérénité et dans le respect des droits de la défense", ont-ils ajouté.

Il n'a "jamais été confronté à ces questions de marchés publics"

Avant que le jugement soit rendu, Matthieu Gallet avait fait savoir par voie de presse qu'il ne démissionnerait pas de Radio France en cas de condamnation. Il compte aller au terme de son mandat à la maison ronde, prévu en mai 2019. Le haut fonctionnaire de 41 ans est soupçonné d'avoir "favorisé" deux sociétés de conseil, auxquelles l'établissement public a commandé plus de 400.000 euros de prestations.

Le premier volet de l'affaire concernait l'entreprise Balises de son consultant Denis Pingaud. Ce professionnel de l'audiovisuel était utilisé par l'INA comme "conseiller externe". Rémunéré 5000 euros par mois, il a perçu 130.000 euros hors taxes. Un total qui aurait dû forcer l'établissement de Bry-sur-Marne (Val-de-Marne) à mettre sa société en concurrence, pour respecter la réglementation des marchés publics.

Lors de son procès, Matthieu Gallet avait avoué n'avoir "jamais été confronté à ces questions de marchés publics", un domaine qui lui "était totalement inconnu". Il avait rejeté la faute sur "les équipes en place à l'INA", qui ne lui ont pas transmis de "signaux d'alerte" sur la nécessité d'un appel d'offres.

Un "coach personnel" financé "avec de l'argent public"

La procureure, Amélie Cladière, avait estimé que Deins Pingaud servait de "coach personnel" à Mathieu Gallet, financé "avec de l'argent public", notamment pour lancer sa candidature à la direction de Radio France. Un scénario "au minimum insultant, au pire diffamatoire", avait rétorqué Mathieu Gallet, en détaillant les missions de son conseiller: écrire des discours, accompagner plusieurs projets de l'INA, dont la refonte du site internet, conseiller l'établissement sur sa stratégie.

Second volet de l'affaire, un contrat de 2013 entre l'INA et la société de conseil Roland Berger Strategy, pour 289.000 euros hors taxes. L'entreprise avait été choisie après un appel d'offres "trop court" et Mathieu Gallet avait faussé la concurrence en prévenant ce prestataire dès 2010 que l'INA aurait besoin de fusionner deux directions, selon la procureure.

Ses avocats défendent, eux, la régularité de cette procédure: les sociétés avaient cinq jours pour envoyer leur "fiche d'identité" à l'INA, mais disposaient de plusieurs semaines pour formuler une véritable offre commerciale.

Lire aussi :

Favoritisme à l'Ina: 18 mois de prison avec sursis requis contre Mathieu Gallet

Gallet sera jugé pour "favoritisme" pour des contrats passés quand il présidait l'Ina

Macron ironise sur les rumeurs de son homosexualité avec une pique à Mélenchon

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

La "Clairette de Die rosée" retoquée par le Conseil d'Etat

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 13:58

Le Conseil d?État vient d?annuler le décret autorisant les producteurs de Clairette de Die (Drôme) à vinifier un pétillant rosé au sein de l?AOC, donnant ainsi raison aux vignerons de Bugey soucieux de protéger le Cerdon, leur appellation rosée.

La plus haute juridiction de l?ordre administratif a ainsi conclu vendredi à la nullité du décret du 16 novembre 2016 régissant l'appellation d?origine contrôlée (AOC) clairette rosée, jugeant que ce vin mousseux rosé n'était pas présent historiquement dans le Diois, et a condamné l'Etat à verser une somme de 3.000 euros au Syndicat des vins de Bugey (Ain).

Le ministre de l'Economie et le ministre de l'Agriculture "ont commis une erreur d'appréciation en estimant que la condition d'antériorité était remplie et en approuvant ce nouveau cahier des charges", relève le Conseil d'Etat.

Après cette décision, l'AOC Clairette de Die reste donc réservée aux vins mousseux blancs.

Les deux vignobles, que séparent le Rhône et le massif du Vercors, sont distants de plus de 200 km.

"C'est la douche froide et une immense déception pour tous les vignerons du Diois", a réagi lundi Fabien Lombard, président du syndicat de la Clairette. "On avait des arguments qui n'ont pas été retenus. On en prend acte. Mais il faut être pragmatique. Nous continuerons à produire notre rosé mais plus dans l'appellation Clairette de Die", a-t-il expliqué à l'AFP.

"On a aussi des bouteilles dont il faut étudier le devenir. C'est encore trop tôt pour savoir quelle forme cela prendra, peut-être une marque collective", a-t-il ajouté.

En 2016, le rosé mousseux a représenté 4% de la production de clairette. "Si nos vins rosés rencontrent un succès auprès des consommateurs, on ne va pas s'en excuser !", relève Fabien Lombard.

Pour le président du syndicat des vignerons du Bugey Eric Angelot, "notre requête avait pour fondement de base ce qu'est une AOC, c'est-à-dire le respect des coutumes, de l'historique. J'étais prudent sur l'issue de cette affaire mais assez confiant", a-t-il dit à l'AFP.

"C'était notre rôle de protéger l'appellation Cerdon, de rétablir les fondamentaux".

"Il est produit dans des conditions difficiles, en altitude, avec un terrain très pentu, de 12.000 à 15.000 hectolitres d'appellation Cerdon chaque année, un rosé mousseux à base de cépage rouge", remarque M. Angelot. "C'est ce qui lui donne sa typicité particulière".

Catégories: Actualités

Open d'Australie: Tsonga tranquillement au 2e tour

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 13:58

Jo-Wilfried Tsonga s'est donné une occasion de prendre sa revanche sur le jeune Canadien Denis Shapovalov en franchissant le premier tour de l'Open d'Australie, lundi à Melbourne, contre un qualifié américain.

Le Français, 15e mondial, a éliminé Kevin King, 214e à l'ATP et issu des qualifications, en trois sets 6-4, 6-4, 6-1, dans ce qui était son premier match de la saison.

Il va maintenant défier l'espoir canadien, âgé de 18 ans, 50e mondial, qui l'a sèchement battu en trois sets dans leur seul duel, en septembre au 2e tour de l'US Open.

"Il y a toujours un goût de revanche. C'est le genre de match que j'ai envie de jouer", a dit Tsonga, 32 ans.

"C'est un super joueur, il est jeune, il a faim, il est gaucher, il a tout pour réussir, mais je suis toujours là," a dit le Manceau, dernier Français en finale d'un Grand Chelem, il y a dix ans à Melbourne.

Sur son premier tour, Tsonga s'est trouvé "solide" contre un joueur "qui jouait bien". "Il avait passé ses trois tours de qualif' en deux sets", a-t-il souligné. "Je n'ai pas été breaké, c'était une bonne entrée en matière", a-t-il dit.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur