Agrégateur de flux

Coupe Davis: Goffin a réalisé "le match parfait" selon Pouille

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 16:13

Le Belge David Goffin, 7e mondial, a réalisé "le match parfait" en ouverture de la finale de la Coupe Davis selon le Français Lucas Pouille, battu en trois sets vendredi à Villeneuve-d'Ascq.

"Avec ce niveau-là, il a failli gagner le Masters. Il n'y a pas grand-chose à dire. Il joue le tennis de sa vie en ce moment", a affirmé le 18e mondial au sujet du N.1 belge, vainqueur pour la première fois en quatre rencontres contre Pouille, 7-5, 6-3, 6-1.

"Il a fait le match parfait et n'a quasiment rien raté (...) Il a été très bon dans tous les secteurs du jeu", a ajouté Pouille, dont le seul regret est de ne pas avoir su concrétiser ses rares occasions à la fin du premier set, lorsqu'il rivalisait encore avec le Belge.

"Je me suis souvent entraîné avec lui, mais je l'ai rarement vu jouer à ce niveau, a-t-il insisté. J'avais beau servir à plus de 220 km/h, il retournait à 30 cm de la ligne."

Catégories: Actualités

La fin de semaine compliquée d'Emmanuel Macron

Le chef de l'Etat a eu une semaine chargée au cours de laquelle il s'est heurté à plusieurs soucis. Entre huées au congrès de maires, budget rejeté par Bruxelles et les associations qui attendent des mesures fortes en matière de harcèlement, petit bilan La semaine a été compliquée pour Emmanuel Macron. Alors que son parti ...

Cet article La fin de semaine compliquée d'Emmanuel Macron est apparu en premier sur Rolling Stone.

Catégories: Musique

Coupe Davis - Coupe Davis : pour Lucas Pouille, David Goffin a fait «le match parfait»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 16:09
Largement dominé par David Goffin (7-5, 6-3, 6-1) lors du premier...
Catégories: Sport

Nord-Sinaï : "L'attentat le plus sanglant de l'histoire de l'Égypte"

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 16:07
C'est l'attaque terroriste la plus meurtrière jamais survenue en Égypte : un attentat à la bombe visant une mosquée de la péninsule du Sinaï, dans le nord de l'Égypte, a fait au moins 235 morts et plus de 100 blessés, ont indiqué vendredi 24 novembre la télévision d'État égyptienne et l'agence de presse officielle Mena.
Catégories: Actualités

Nucléaire : Moscou accuse Washington de "provoquer" la Corée du Nord

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 11/24/2017 - 16:06

Le ministre russe des Affaires étrangères estime que les Etats-Unis "provoquent" la Corée du Nord pour se tourner vers l'"option militaire" afin de régler le problème nucléaire. .
Au cours d'une conférence de presse commune avec son homologue japonais Taro Kono, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov... Lire la suite

Catégories: Actualités

La photo de la courbure de l'espace-temps validant la théorie d'Einstein est mise en vente

La maison de vente aux enchères FauveParis vend, samedi 25 novembre, l’une des plus importantes collections privées européennes de photographies scientifiques. 
Catégories: Sciences

Cyclisme: Benoît Cosnefroy "Vélo Star de demain"

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 15:57

Le trophée annuel "Vélo Star de demain", qui récompense un ou une espoir du cyclisme français, a été décerné à Benoît Cosnefroy, champion du monde des moins de 23 ans, a-t-on appris vendredi auprès des organisateurs.

Benoît Cosnefroy, qui s'est illustré dès ses débuts dans les rangs des professionnels en fin de saison (victoire au GP d'Isbergues), succède au palmarès à David Gaudu.

Le lauréat, qui recevra son trophée samedi à Paris des mains de l'Irlandais Stephen Roche (vainqueur du Tour 1987), a été choisi par le jury de l'Amicale du cyclisme présidé par Jean-Marie Leblanc, ancien directeur du Tour de France.

Dans cette Amicale, qui réunit un millier de membres, Marc Madiot, double vainqueur de Paris-Roubaix et actuel président de la Ligue du cyclisme, succèdera pour sa part à Jean-Marie Leblanc qui exerçait la fonction de président depuis 2006.

Les précédents lauréats:

2016: David Gaudu

2015: Julian Alaphilippe

2014: Pauline Ferrand-Prévot

2013: Warren Barguil

2012: Bryan Coquard

2011: Arnaud Démare

2010: Yoann Offredo

2009: Romain Sicard

Catégories: Actualités

Seat Arona, des atouts en main

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 11/24/2017 - 15:55

ESSAI. Seat offre à sa gamme un SUV urbain, qui a de quoi séduire sur son segment, grâce à son habitabilité et le brio de ses moteurs, notamment le trois cylindres TSI de 115 chevaux .
Seat fait flèche de tout bois. Après s’être offert, avec l’Ateca, un SUV compact très apprécié, la firme espagnole lui ajoute un petit... Lire la suite

Catégories: Actualités

Ski alpin - FRA - Un fond de solidarité pour la famille de David Poisson

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 15:53
La Fédération française (FFS) a mis en place un fond de solidarité...
Catégories: Sport

Béarn : nouvelle tentative d'enlèvement d'une adolescente près d'un collège

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 11/24/2017 - 15:48

Les faits se sont déroulés ce vendredi matin près du collège Ernest Gabard à Jurançon.
Une tentative d'enlèvement d'une adolescente s'est déroulée ce vendredi matin près du collège Ernest-Gabard à Jurançon, a indiqué le principal du collège, Philippe Bourdeu, confirmant une information de "La République des Pyrénées".... Lire la suite

Catégories: Actualités

Foot - ESP - Barça - Lionel Messi (Barcelone) : «Oui, j'ai progressé»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 15:46
Lors de la cérémonie visant à lui remettre le Soulier d'Or, Lionel...
Catégories: Sport

En 2016, plus de 85.000 victimes ont déposé plainte pour violences conjugales

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 15:40

En 2016, 85.424 victimes ont déposé plainte pour coups et blessures volontaires de la part de leur conjoint ou ex-conjoint, selon une note de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publiée vendredi.

"Entre 2015 et 2016, le nombre de ces victimes a augmenté de 3%", relève l'ONDRP avertissant que ces "données administratives ne reflètent qu'une partie du phénomène". Les enquêtes de "victimation" (des études statististiques sur les faits de délinquance dont une personne se dit victime) ont montré que seules 14% des victimes de violences conjugales déposent plainte.

Près de 87% des victimes ayant déposé plainte pour coups et blessures volontaires au sein du couple, sont des femmes (74.628 soit neuf victimes sur dix). Le nombre d'hommes victimes a quant à lui augmenté de 9%, passant de 9.949 à 10.796.

En 2016, l'ONDRP comptabilise 2.096 viols par un conjoint, dont 2.074 ont été commis à l'encontre des femmes. Le nombre de plaintes pour viols par un conjoint a augmenté de 16% entre 2015 et 2016 (soit +291 victimes ayant déposé plainte). Dix-sept hommes victimes ont déposé plainte pour viol par un conjoint en 2015, contre 22 en 2016.

En 2016, la Délégation aux victimes (DAV) a recensé 138 homicides au sein du couple dont 109 à l'encontre de femmes et 29 à l'encontre d'hommes (représentant respectivement 79% et 21% de ces faits). En 2015, 136 homicides au sein du couple avaient été recensés.

L'étude de la DAV permet également de recenser les homicides au sein des couples non officiels. En 2016, 19 de ces faits ont été répertoriés, ce qui amène à 157 le nombre d'homicides au sein du couple. En outre, lors de ces homicides, il peut y avoir des victimes concomitantes, c'est le cas de 11 personnes dont 9 enfants mineurs en 2016.

Les homicides volontaires concernent 96% des morts violentes au sein du couple en 2016. Plus de 8 auteurs sur 10 étaient des hommes, parmi eux, 7 sur 10 avaient utilisé une arme. Dans 88% des cas, les homicides se déroulent au domicile du couple, de l'auteur ou de la victime.

En 2016, les forces de l'ordre ont enregistré 191 tentatives d'homicide au sein du couple, constatant une baisse de 6% par rapport à l'année précédente. Trois-quarts des victimes de ces tentatives d'homicide au sein du couple étaient des femmes (143).

Catégories: Actualités

une molécule anticancer issue du corail

Coral Biome développe un médicament anticancer à partir d'une toxine issue du corail.
Catégories: Sciences

Coupe Davis : Lucas Pouille et la France perdent la première manche

L' Essentiel - SudOuest.fr - ven, 11/24/2017 - 15:35

Le Français Lucas Pouille n'a rien pu faire contre le Belge David Goffin, s'inclinant en trois sets (7-5, 6-3, 6-1). Tsonga va tenter de remettre les deux équipes à égalité contre Darcis.
Il n'y a pas eu d'exploit, ce vendredi après-midi, lors du premier match de la finale de la Coupe Davis entre le Belge David Goffin et... Lire la suite

Catégories: Actualités

Rugby à XIII - CM - L'Australie en finale de la Coupe du monde

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 15:35
L'Australie a écrasé les Fidji (54-6) et s'est qualifié pour la...
Catégories: Sport

Coupe Davis : Goffin plie Pouille, la Belgique prend les devants

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 15:34
Difficile entrée en matière pour l'équipe de France en finale de Coupe Davis. Lucas Pouille a perdu le premier simple de la rencontre face au Belge David Goffin en trois manches (7-6, 6-3, 6-1). Jo-Wilfried Tsonga va affronter Steve Darcis.
Catégories: Actualités

Le village natal de Mugabe en deuil de l'enfant du pays

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 15:34

Cris de joie, concerts de klaxons, portraits piétinés, la chute de Robert Mugabe a été acclamée dans tout le Zimbabwe. Vraiment tout ? Non. A une heure de route d'Harare, le village qui a vu l'ex-président naître et se marier a du mal à cacher sa peine.

"Quand j'ai appris la nouvelle" de son départ et "vu que les choses ne se présentaient pas bien, je me suis dis +bon, tout a une fin, il faut maintenant qu'il se repose+", confie, fataliste, un des amis d'enfance du chef de l'Etat déchu, Johannes Chikanya.

"Si j'avais été à sa place, j'aurais démissionné pendant que la population m'aimait encore", poursuit ce cousin très éloigné, "maintenant, ça crée des problèmes".

Johannes Chikanya est né en mai 1924, trois mois après Robert Mugabe, à Kutama, à moins de 100 km à l'ouest de la capitale du pays,

Malgré son grand âge, il ne se fait pas prier pour évoquer avec tendresse leur modeste enfance commune. Avec un luxe de détails.

La couverture posée à même le sol d'une petite maison que les deux gamins partageaient parfois comme lit, les repas qu'ils mangeaient parfois dans la même assiette...

Ces temps semblent, à l'évidence, aujourd'hui révolus. A voir le goudron frais qui recouvre ses routes, Kutama a largement profité de l'ascension de l'illustre enfant du pays.

"Nous lui sommes tellement reconnaissants de tout ce qu'il a fait pour nous, de la façon dont il s'est occupé de nous jusqu'à aujourd'hui", se félicite Tobias Sowero, 40 ans, assis devant l'entrée d'un commerce, "j'espère que ça va continuer".

Une exception dans un Zimbabwe qui sort exsangue du règne autoritaire de trente-sept ans exercé par Robert Mugabe.

Dans tout le reste du pays, les infrastructures sont dans un état de délabrement avancé, la quasi-totalité de la population active survit de petits boulots informels et l'argent manque cruellement.

- 'Il nous a donné la terre' -

A Kutama, certains ont profité de la funeste réforme agraire des années 2000. Ordonnée par Robert Mugabe, l'expulsion forcée des fermiers blancs a détruit l'agriculture d'un pays jadis considéré comme le grenier à blé de l'Afrique australe et a fait plonger le reste de l'économie.

"Même si d'autres se plaignent qu'il n'y ait plus de travail, moi je suis content d'avoir récupéré des terres", assure sans complexe Theophilus Chimanga, 22 ans, "je veux me rappeler de lui (Mugabe) comme celui qui nous a donné la terre et la liberté".

Sans surprise, Kutama n'a pas connu mardi soir les scènes de liesse populaire qui ont accueilli l'annonce de la démission du "camarade Bob" à Harare ou à Bulawayo (sud-ouest).

"Non, il n'y a pas eu de célébrations ici, on s'est contentés d'accepter tranquillement ce qu'il se passait", note un commerçant qui préfère par précaution taire son identité.

Pas très loin du centre, la maison en briques que possède encore l'ancien chef de l'Etat dans son village paraît étrangement calme, bien loin des convulsions politiques qui agitent le pays.

Les forces de l'ordre qui la protégeaient naguère en nombre ont désormais disparu.

En 1996, elle fut le théâtre de l'extravagant remariage du président Mugabe avec sa deuxième épouse Grace, dont les appétits de pouvoir ont causé la semaine dernière l'intervention des militaires et précipité la fin politique de son époux.

Le temps de ces noces, le village de quelques milliers de personnes a accueilli des célébrités planétaires comme Nelson Mandela ou le président mozambicain de l'époque Joachim Chissano.

Aujourd'hui, les habitants de Kutama redoutent l'arrivée au pouvoir d'Emmerson Mnangagwa, investi vendredi, et se refusent encore à tourner la page Mugabe.

"Je ne veux pas paraître trop émotive mais permettez-moi de dire qu'il était aimant", plaide Marjorie Masuwa, une commerçante de 54 ans. "J'espère simplement que son successeur le sera aussi", ajoute-t-elle, "et surtout je le prie de ne pas rendre les terres aux Blancs".

Catégories: Actualités

Corée du Nord: le moratoire prôné par Pékin n'est "pas la bonne approche" pour Le Drian

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 15:31

Seules des sanctions peuvent forcer une Corée du Nord "autiste" à négocier, a estimé vendredi Jean-Yves Le Drian, jugeant que la proposition de Pékin d'une suspension simultanée des essais nucléaires de Pyongyang et des exercices militaires américano-sud-coréens n'est "pas la bonne approche".

Il s'agit d'un "point de désaccord" entre la France et la Chine, même si les deux pays ont voté ensemble au Conseil de sécurité de l'ONU les résolutions renforçant les sanctions contre le régime de Kim Jong-Un, a dit à Pékin le ministre français des Affaires étrangères.

La Chine, principal soutien économique de Pyongyang, assure appliquer strictement les nouvelles sanctions internationales mais défend vigoureusement l'option d'un règlement de la crise "par le dialogue", via une "double suspension" ou "double moratoire".

L'idée serait que la Corée du Nord accepte d'interrompre ses essais nucléaires et balistiques en échange d'une suspension par la Corée du Sud et les Etats-Unis de leurs manoeuvres militaires communes -ce que Washington refuse farouchement.

"Je ne crois pas beaucoup à (cette) stratégie (...) Je ne crois pas que ce soit la bonne approche", a insisté M. Le Drian, au cours d'une brève conférence de presse au côté de son homologue chinois Wang Yi.

"Je ne vois pas la Corée (du Nord) d'aujourd?hui prête à négocier le principe même de son programme nucléaire, et, compte tenu de l?aggravation de la menace", Washington et Séoul "peuvent difficilement accepter une réduction de leurs exercices conjoints, qui sont une sorte de réassurance pour la population sud-coréenne", a-t-il fait valoir.

"Etant donné une forme d'autisme des autorités nord-coréennes, seule la pression et donc les sanctions peuvent ramener (le pays) à la négociation", a poursuivi le ministre français, jugeant la Chine "bien placée pour pousser".

Les Etats-Unis, de même, estiment que le géant asiatique, fort de son levier économique et de ses exportations pétrolières vers la Corée du Nord, pourrait intensifier encore davantage la pression sur son turbulent voisin.

Mais Pékin défend la reprise de pourparlers au plus vite, et s'insurge contre les sanctions unilatérales adoptées par Washington contre des entreprises aussi bien nord-coréennes que chinoises.

Le "double moratoire" est une "proposition réaliste et faisable", car l'escalade des tensions est nourrie par "l'absence de négociations", a martelé vendredi Wang Yi, en réplique à Jean-Yves Le Drian. "Si on navigue à contre-courant et qu'on n'avance pas, c'est qu'on recule", a-t-il commenté.

Certes, "il faut ramener (Pyongyang) à la table des pourparlers par des sanctions nécessaires", a-t-il reconnu, mais il faut également "faire au moins le premier pas" pour "arrêter les essais" nord-coréens.

Catégories: Actualités

Corée du Nord: le moratoire prôné par Pékin n'est "pas la bonne approche" pour Le Drian

LCP Assemblée nationale - ven, 11/24/2017 - 15:31

Seules des sanctions peuvent forcer une Corée du Nord "autiste" à négocier, a estimé vendredi Jean-Yves Le Drian, jugeant que la proposition de Pékin d'une suspension simultanée des essais nucléaires de Pyongyang et des exercices militaires américano-sud-coréens n'est "pas la bonne approche".

Il s'agit d'un "point de désaccord" entre la France et la Chine, même si les deux pays ont voté ensemble au Conseil de sécurité de l'ONU les résolutions renforçant les sanctions contre le régime de Kim Jong-Un, a dit à Pékin le ministre français des Affaires étrangères.

La Chine, principal soutien économique de Pyongyang, assure appliquer strictement les nouvelles sanctions internationales mais défend vigoureusement l'option d'un règlement de la crise "par le dialogue", via une "double suspension" ou "double moratoire".

L'idée serait que la Corée du Nord accepte d'interrompre ses essais nucléaires et balistiques en échange d'une suspension par la Corée du Sud et les Etats-Unis de leurs manoeuvres militaires communes -ce que Washington refuse farouchement.

"Je ne crois pas beaucoup à (cette) stratégie (...) Je ne crois pas que ce soit la bonne approche", a insisté M. Le Drian, au cours d'une brève conférence de presse au côté de son homologue chinois Wang Yi.

"Je ne vois pas la Corée (du Nord) d'aujourd’hui prête à négocier le principe même de son programme nucléaire, et, compte tenu de l’aggravation de la menace", Washington et Séoul "peuvent difficilement accepter une réduction de leurs exercices conjoints, qui sont une sorte de réassurance pour la population sud-coréenne", a-t-il fait valoir.

"Etant donné une forme d'autisme des autorités nord-coréennes, seule la pression et donc les sanctions peuvent ramener (le pays) à la négociation", a poursuivi le ministre français, jugeant la Chine "bien placée pour pousser".

Les Etats-Unis, de même, estiment que le géant asiatique, fort de son levier économique et de ses exportations pétrolières vers la Corée du Nord, pourrait intensifier encore davantage la pression sur son turbulent voisin.

Mais Pékin défend la reprise de pourparlers au plus vite, et s'insurge contre les sanctions unilatérales adoptées par Washington contre des entreprises aussi bien nord-coréennes que chinoises.

Le "double moratoire" est une "proposition réaliste et faisable", car l'escalade des tensions est nourrie par "l'absence de négociations", a martelé vendredi Wang Yi, en réplique à Jean-Yves Le Drian. "Si on navigue à contre-courant et qu'on n'avance pas, c'est qu'on recule", a-t-il commenté.

Certes, "il faut ramener (Pyongyang) à la table des pourparlers par des sanctions nécessaires", a-t-il reconnu, mais il faut également "faire au moins le premier pas" pour "arrêter les essais" nord-coréens.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur