Agrégateur de flux

Au lancement de Parcoursup, en terminale, "les élèves sont inquiets", confient les profs

Le Huffington Post - lun, 01/15/2018 - 04:11

ÉDUCATION - Pour les élèves de terminale, tout commence ce lundi 15 janvier, jour de lancement de la plateforme qui vient remplacer APB, "Parcoursup". Dès aujourd'hui, les futurs étudiants peuvent consulter cette plateforme sur laquelle ils pourront rentrer leurs vœux dès le 22. Et ce jusqu'au 13 mars.

Mais après le grand cafouillage de l'été 2017, Parcoursup va-t-elle améliorer la situation des futurs bacheliers? A quelques jours du lancement de la plateforme, c'était en tout cas le flou qui régnait encore dans les salles de classe.

Deux enseignantes de terminale, qui avaient déjà témoigné auprès du HuffPost à propos du casse-tête de la mise en place des deux professeurs principaux par classe en décembre 2017, regrettent le manque d'informations reçues sur la nouvelle plateforme et font part d'une certaine inquiétude ressentie par leurs élèves.

Peu d'informations reçues

"Je ne sais pas grand chose sur la plateforme à propos de laquelle je n'ai reçu que peu d'informations, si ce n'est un diapo académique et une brochure", confie Sophie Vénétitay, professeure principale d'une classe de terminale ES et secrétaire générale du SNES (l'un des principaux syndicats d'enseignants) Versailles. "Par exemple, vont-ils pouvoir faire des vœux groupés?", s'interroge-t-elle.

La réponse est oui. Si, contrairement à l'an dernier, les terminales pourront inscrire dix vœux au lieu de 24, sans ordre de préférence, ils pourront aussi formuler des "vœux multiples", vingt au maximum. Un élève pourrait donc postuler pour une licence pour toutes les universités d'une académie en un seul choix.

"On sait à quoi vont ressembler les attendus pour entrer à l'université mais la plateforme Parcoursup, à peine", admet aussi Martine Clodoré, professeure principale d'une classe de terminale S au lycée Jean Jaurès de Montreuil et secrétaire générale du SNES de Créteil.

Les attendus, aussi appelés prérequis, ont en effet été rendus publics le 12 décembre 2017 par le gouvernement. Plusieurs critères difficiles à évaluer comme les qualités humaines, l'empathie, la bienveillance et l'écoute sont demandés pour entrer dans certaines filières.

Résultat, les professeurs font avec les moyens du bord. "Je fais comme avant, j'organise des réunions individuelles pour voir ce qu'ils veulent faire de leur avenir", affirme Martine Clodoré. Sophie Vénétitay leur conseille également d'approfondir leur projet dès à présent.

Aux universités auxquelles postule un élève, une fiche "avenir" sera remise. Celle-ci regroupera les notes de première et de terminale, l'avis du conseil de classe ainsi que les compétences évaluées par les professeurs.

Beaucoup d'inquiétude

Quoi qu'il en soit, c'est certainement pour les lycéens eux-mêmes que cette situation est la plus stressante. "Les élèves sont inquiets car ils se disent que s'ils n'ont rien, ils seront dans une situation difficile. Certains vont sûrement lorgner sur des établissements privés. Ils ont tellement discuté avec des élèves l'année dernière que leur objectif est de ne pas tomber sur une situation semblable", confie Martine Clodoré.

Selon un sondage réalisé auprès de 2 447 élèves actuellement en classe de terminale au lycée, 77 % des terminales se sentaient inquiets ou stressés vis-à-vis de Parcoursup à quelques jours de son lancement et 56 % estiment ne pas avoir été assez informés sur la plateforme par leur établissement.

"Ils ressentent beaucoup d'inquiétude, se posent de nombreuses questions sur leur avenir. Certains ont peur de subir les conséquences de ces changements", souligne Sophie Vénétitay avant d'ajouter: "Certains se demandent même si ce ne sera pas une génération sacrifiée."

Lire aussi :

Une terminale nous livre ses craintes et ses attentes sur Parcoursup

"Les attendus ont une valeur pédagogique et informative"

Entrée à l'université: "La pagaille va diminuer, le niveau va monter"

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

C'est le Blue Monday, le jour "le plus déprimant de l'année". Mais, attendez... ça n'existe pas!

Le Huffington Post - lun, 01/15/2018 - 04:03

BLUES HIVERNAL - Vous vous sentez souvent morose, irritable et sans énergie en cette période? Vous n'êtes pas le seul. Avec les jours qui raccourcissent et les fêtes de fin d'année qui sont désormais loin derrière nous, la déprime hivernale est en plein essor.

D'autant plus que ce lundi 15 janvier est décrit comme le jour "le plus déprimant de l'année". C'est le fameux "Blue Monday", "blues du lundi" ou "Lundi blues" en français, formulé en 2005 par le docteur en psychologie Cliff Arnall.

Ce dernier a effectué un savant calcul lui permettant d'affirmer, par un ensemble de critères réunis au même moment (pic de froid et grisaille, dettes contractées après Noël, fin des fêtes, manque de motivation etc.), que le jour le plus déprimant de l'année tombe le troisième lundi de janvier.

Mais toute cette démonstration mathématique serait un mythe. Pire, un stratagème marketing. Le docteur Cliff Arnall aurait en effet avoué en 2010 avoir été engagé par la compagnie Sky Travel "pour donner une caution scientifique à leur concept marketing du Blue Monday" et ainsi faire "croire aux gens qu'ils sont malheureux pour les inciter à s'offrir des voyages", note Cosmopolitan. L'équation a d'ailleurs été très vite "décriée par l'univers scientifique", poursuit le magazine.

En revanche, la dépression hivernale existe bel et bien. D'après Josh Klapow, psychologue clinicien et co-animateur de l'émission de radio "The Web", elle se caractérise généralement par un manque d'énergie et une tendance à l'irritabilité, la tristesse et l'apathie.

Le docteur Marc Leavey, spécialiste en médecine interne au Mercy Medical Center de New York, explique que "certaines [personnes] sont plus sensibles que d'autres aux changements saisonniers à l'origine de la déprime hivernale", tels que le froid et les journées plus courtes. Le docteur Klapow cite également un manque d'activité, une modification du régime alimentaire ou des habitudes en matière d'exercice physique, des problèmes financiers, un deuil subit ou des problèmes familiaux comme autant de raisons potentielles.

Cependant, il ne faut pas confondre le blues hivernal et le trouble affectif saisonnier (TAS), que l'on qualifie aussi souvent de "dépression saisonnière". Selon notre psychologue, la simple déprime est moins lourde et moins durable que le TAS, dont les symptômes peuvent inclure tristesse, irritabilité, sommeil perturbé, modifications de l'appétit, sentiment de découragement, problèmes de concentration, perte d'intérêt pour les activités habituellement appréciées et idées suicidaires.

"C'est un vrai problème de santé qui peut certes trouver sa source dans les mêmes conditions environnementales que le simple blues saisonnier, mais reste bien plus sérieux et nécessite des soins médicaux", insiste le docteur Leavey.

Si pendant l'hiver, vous subissez un sentiment de déprime ou de découragement, le docteur recommande de vous tourner vers un professionnel -qu'il soit généraliste ou spécialiste de la santé mentale- au lieu de faire votre propre diagnostic. "Mieux vaut consulter votre médecin [pour] vous assurer qu'il ne s'agit que d'une petite déprime, et pas d'une dépression en bonne et due forme."

Après confirmation que vous ne souffrez bien que d'un coup de blues saisonnier, plusieurs stratégies toutes simples pourront vous venir en aide pour retrouver le sourire. Voici ces quelques astuces recommandées par les experts:

1. Exposez-vous quotidiennement à la lumière naturelle

Sous le coup de la déprime, on peut être tenté de rester à hiberner sur le canapé. Mais pour le docteur Leavey, il est essentiel de continuer à sortir pour s'exposer au soleil... même s'il semble aux abonnés absents.

La lumière naturelle "participe à la régulation du rythme veille-sommeil, qui peut être perturbé lorsque les journées raccourcissent", explique le docteur Klapow. Elle peut également stimuler la production de sérotonine, qui contribue à un état d'esprit positif.

Assurez-vous de passer au moins 20 minutes par jour dehors, même lorsque le temps est détestable. Vous pouvez par exemple vous rendre au travail à pied, prendre votre déjeuner à l'extérieur ou passer au café pendant votre pause.

2. Faites de votre sommeil une priorité

Un sommeil insuffisant ou perturbé est un important facteur de déprime, souligne le docteur Klapow, qui recommande de dormir sept à huit heures par nuit. Et sans exception!

"Se reposer et retrouver un cycle de sommeil régulier a un effet réparateur qui contribue à la stabilisation de l'état émotionnel", affirme-t-il.

3. Faites au moins un quart d'heure d'exercice par jour

On rechigne bien plus à se dépenser pendant l'hiver, mais selon le docteur Klapow, l'exercice physique peut avoir un impact impressionnant sur notre énergie et notre manière d'envisager la vie. Des recherches préliminaires le confirment: une étude de la revue Pain Medicine a constaté que dix minutes d'exercice pouvaient suffire à améliorer le moral et à réduire l'anxiété.

S'il vous est impossible de caser une heure de sport dans votre agenda, bloquez-vous 15 minutes pour quelques pompes et jumping jacks avant votre douche du matin, une séance de HIIT (entraînement fractionné à haute intensité) pendant votre pause de midi, une petite marche dans l'après-midi ou un peu de yoga dynamique le soir.

4. Illuminez votre chambre et votre bureau

Agir sur votre environnement contribuera à rééquilibrer vos émotions et à atténuer votre déprime, affirme le docteur Leavey. Si vous avez du mal à vous lever le matin, essayez de trouver un éclairage imitant la lumière naturelle pour votre chambre. Les simulateurs d'aube, par exemple, s'appuient sur un système de minuterie pour illuminer graduellement une pièce. Leur efficacité est démontrée contre le blues hivernal.

Attaquez-vous ensuite à votre lieu de travail. Si possible, placez votre bureau près de la fenêtre pour une meilleure exposition au soleil. Sinon, optez pour une lampe à bronzer: elle illuminera un poste de travail trop sombre en créant une atmosphère plus proche de celle de la lumière du jour, loin des éclairages fluorescents trop agressifs. Autre conseil: mettez du vert dans votre espace! Des études suggèrent que s'entourer de plantes d'intérieur pourrait atténuer le stress psychologique et biologique.

5. Repensez votre alimentation

"La nourriture que l'on privilégie a un impact sur notre énergie, notre sommeil et notre système immunitaire", avertit le docteur Klapow.

Une pâtisserie au petit-déjeuner ou une pause à votre fast-food préféré vous apporteront certes du réconfort sur le moment, mais une consommation régulière de ce type d'aliments risque de nuire à votre santé, et même votre santé mentale sur le long terme. Des études montrent que la restauration rapide et peu saine, comme la consommation excessive d'alcool et de sucre (notamment dans les sodas et les desserts), est associée à une vulnérabilité accrue à la dépression.

Mais ça ne veut pas dire que vous devez abandonner vos petits plaisirs coupables pendant toute la saison! Changez vos habitudes petit à petit en réduisant les produits industriels, préférant l'eau au soda, limitant votre consommation d'alcool et introduisant des légumes et des céréales complètes dans tous vos menus.

6. Passez du temps avec vos proches

La lumière émotionnelle -celle du lien avec l'autre- est aussi essentielle que celle de votre environnement quand il s'agit de chasser la déprime, rappelle le docteur Leavey. "Prévoyez des activités, passez du temps avec des gens [et] évitez au maximum de rester tout seul chez vous à pester contre les éléments."

Le docteur Klapow abonde dans son sens et souligne que le rapport à l'autre peut servir de bouclier contre les symptômes de la dépression, car cet échange sollicite notre esprit et nos émotions.

Pour autant, inutile de vous forcer à manger chaque jour avec une personne différente, à ne manquer aucune fête ou à organiser des soirées entre amis toutes les semaines si vous ne vous y sentez pas prêt. Tout type de lien social est précieux et aura un effet positif, alors privilégiez ce qui vous convient le mieux, conseille le docteur Klapow.

7. Cessez d'être trop dur avec vous-même

En plein blues hivernal, on peut se sentir plein d'énergie un jour et plus bas que terre le lendemain... Et c'est normal! Culpabiliser à cause de vos émotions ne fera qu'empirer les choses.

Le docteur Klapow le résume très bien: "Tout au long de la saison [hivernale], accordez-vous le droit d'avoir des journées avec et des journées sans."

Cet article, publié à l'origine sur leHuffPost américain, a été traduit par Guillemette Allard-Bares pour Fast For Word.

Lire aussi :

D'où provient la déprime ressentie en fin d'année?

Hiver: la vague de froid peut booster votre créativité

C'est quoi avoir froid ? La réponse de l'exposition "Froid" à la cité des sciences

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Catégories: Actualités

Foot US - NFL - Les Minnesota Vikings battent New Orleans grâce à un final complètement fou

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 03:59
Les Minnesota Vikings ont battu les New Orleans Saints à la dernière...
Catégories: Sport

Open d'Australie (F) - Alizé Cornet a dominé la Chinoise Wang au premier tour de l'Open d'Australie

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 02:35
Alizé Cornet a facilement battu la Chinoise Xin Yu Wang (6-4, 6-2) au...
Catégories: Sport

Bon plan : Red by SFR propose 30 Go pour 10 euros par mois

Voilà un forfait qui intéressera les gros consommateurs de data. Red by SFR propose en effet 30 Go pour seulement 10 euros.

Catégories: High-Tech

Foot - L1 - L'équipe type de la 20e journée : avec un fort accent marseillais

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 00:35
Avec un seul Parisien et aucun Lyonnais ou Monégasque, les joueurs de...
Catégories: Sport

Foot - Transferts - Saint-Etienne a sondé Mathieu Debuchy (Arsenal)

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 00:33
Saint-Etienne s'est renseigné sur la possibilité de recruter Mathieu...
Catégories: Sport

Foot - L1 - PSG - Lucas évoque «la fin» avec le PSG et son futur transfert

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 00:28
Interrogé après la rencontre gagnée à Nantes par le PSG (1-0), Lucas...
Catégories: Sport

Foot - L1 - Nantes - Claudio Ranieri (Nantes) : «On méritait quelque chose de plus»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 00:28
Claudio Ranieri a apprécié la réaction de ses joueurs en seconde...
Catégories: Sport

Basket - NBA - Les Pelicans s'imposent en prolongation contre les Knicks

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 00:22
Les Pelicans ont battu les Knicks dimanche au Madison Square Garden...
Catégories: Sport

Foot - L1 - PSG - Unai Emery (PSG) : «On peut gagner comme ça aussi»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 00:21
Unai Emery a reconnu que la victoire de son équipe, ce dimanche à...
Catégories: Sport

Foot - L1 - Nantes-PSG en 5 chiffres

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 00:12
Retour en 5 statistiques sur la victoire du PSG à Nantes, dimanche...
Catégories: Sport

Tony Chapron, racisme en Russie et Martin Fourcade : ce que vous avez manqué en sport ce week-end

L’actualité sportive ne s’est pas limitée à la défaite du Real de Zidane et à la deuxième victoire des Français à l’Euro de hand. La preuve par Le Monde.fr.
Catégories: Actualités

Nantes-PSG: l'arbitre Tony Chapron tacle un joueur puis l'exclut

France 24 - L'info en continu - lun, 01/15/2018 - 00:00

L'arbitre du match Nantes-Paris SG, Tony Chapron, est devenu la vedette de la rencontre après avoir tenté de tacler un joueur qui l'avait fait trébucher, avant de l'exclure une fois relevé.

Sur une contre-attaque parisienne, dans les dernières secondes du match, M. Chapron courait vers le but nantais quand sa course a croisé celle du stoppeur Diego Carlos qui l'a involontairement fait tomber.

L'arbitre a alors volontairement tendu la jambe vers le Brésilien qui passait à côté de lui pour le faire tomber également.

S'en est suivi un échange bref eu terme duquel l'arbitre a sorti un deuxième carton jaune contre le défenseur entraînant son exclusion.

M. Chapron a assuré avoir glissé et ne pas avoir volontairement essayé de faire tomber Diego Carlos, selon des propos rapportés par les joueurs après le match. Une version que les images de télévision contredisent sans ambiguïté.

L'incident a instantanément éclipsé le résultat du match -victoire 1-0 du PSG- et enflammé les réseaux sociaux sous le mot-clé #ChapronRouge...

En Angleterre, Gary Lineker, l'ancien international anglais devenu consultant vedette, a même retwitté l'incident avec des smileys.

Catégories: Actualités

Foot - L1 - Les joueurs réagissent sur Chapron via Twitter

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - lun, 01/15/2018 - 00:00
De nombreux joueurs, même étrangers, ont réagi suite au tacle de Tony...
Catégories: Sport

Open d'Australie: Caroline Garcia parmi une foule de prétendantes

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 23:51

En l'absence de Serena Williams, pas encore prête après la naissance de sa fille, une foule de prétendantes vont se disputer le titre à l'Open d'Australie qui commence lundi à Melbourne, parmi lesquelles une Française, Caroline Garcia.

Depuis le début du congé maternité de l'Américaine aux 23 titres majeurs, personne n'a pris le pouvoir sur le circuit féminin. Quatre joueuses se sont succédées à la première place mondiale, l'Allemande Angelique Kerber, la Tchèque Karolina Pliskova, l'Espagnole Garbiñe Muguruza et dernièrement la Roumaine Simona Halep. Deux autres ont remporté leur premier tournoi du Grand Chelem, la Lettone Jelena Ostapenko à Roland-Garros et l'Américaine Sloane Stevens à l'US Open.

A part Kerber, retombée au-delà de la 20e place mondiale et déjà victorieuse à Melbourne en 2016, elles figureront toutes parmi les candidates à un premier trophée en Australie (qui serait aussi le premier en Grand Chelem pour Pliskova et Halep), sans qu'on puisse établir une claire hiérarchie entre elles. Muguruza, championne de Roland-Garros en 2016 et de Wimbledon en 2017, est peut-être celle qui a le plus gros potentiel, mais son irrégularité l'a pour le moment empêchée de se détacher du lot. Elle est arrivée à Melbourne gênée par un problème aux adducteurs.

On peut élargir l'éventail à la Danoise Caroline Wozniacki, deuxième mondiale après son succès au Masters de Singapour, à l'Ukrainienne Elina Svitolina, et aux deux Américaines Coco Vandeweghe, demi-finaliste l'an passé, et Venus Williams, finaliste sortante et toujours dans la course à 37 ans. Il y a aussi la Russe Maria Sharapova, qui fera son retour sur les lieux où elle avait subi son contrôle antidopage positif il y a deux ans et qui voudra poursuivre une remontée contrariée par des blessures en 2017 (47e mondiale).

La France compte sur Caroline Garcia pour succéder à Amélie Mauresmo, sa dernière lauréate à Melbourne en 2006. De toutes les favorites, la Lyonnaise est la dernière à avoir fait sa percée parmi les joueuses qui comptent lors d'une superbe fin de saison terminée en demi-finale du Masters. Elle est donc l'une de celles qui bénéficient de la meilleure dynamique. Si son dos ne lui joue pas de mauvais tours.

Catégories: Actualités

Open d'Australie: le premier Grand Chelem de l'année en huit questions

France 24 - L'info en continu - dim, 01/14/2018 - 23:50

Les huit questions qui se posent avant l'Open d'Australie, où Roger Federer tentera de conserver son titre à partir de lundi à Melbourne:

La seconde jeunesse de Roger Federer va-t-elle durer?

L'an passé, le Suisse avait réussi un éblouissant "come-back" après six mois passés à soigner un genou récalcitrant. A 36 ans et demi, il tentera d'atteindre le cap des vingt titres en Grand Chelem avec un sixième sacre à Melbourne. Même s'il a échoué dans la conquête de ses deux derniers objectifs de 2017, l'US Open et le Masters, rien ne dit que le déclin est au coin de la rue. S'étant ménagé, le N.2 mondial est en forme et son moral est au zénith après une saison presque idéale (7 trophées dont l'Australie et Wimbledon, 52 victoires, 5 défaites).

Rafael Nadal est-il prêt?

Finaliste en Australie, vainqueur à Roland-Garros (pour la dixième fois) et à l'US Open, N.1 mondial en fin d'année, l'Espagnol a été l'autre grand triomphateur de 2017. Mais sa saison s'est terminée par une nouvelle blessure au genou et un abandon au Masters. Insuffisamment prêt, il a renoncé au tournoi de Brisbane et n'aura que l'exhibition de Kooyong dans les jambes avant d'attaquer l'Open.

Novak Djokovic va-t-il réussir son retour?

Le Serbe tente le même pari que Federer l'an passé. Blessé au coude (et touché au moral), il n'a plus joué depuis six mois. Lui aussi a préféré faire l'impasse sur son tournoi de préparation et arrive à Melbourne sans trop de repères. Tombé à la 14e place mondiale, le sextuple vainqueur de l'Open d'Australie devra se mettre rapidement dans le rythme car il pourrait affronter dès le deuxième tour le Français Gaël Monfils, récent vainqueur du tournoi de Doha.

Une ère de transition va-t-elle s'ouvrir ?

L'âge de Federer, l'incertitude sur l'état de forme de Nadal, de Djokovic et de Stan Wawrinka (qui reprend lui aussi après un long arrêt), l'absence d'Andy Murray, récemment opéré de la hanche... Nombre d'éléments permettent d'envisager qu'une page de l'histoire du tennis se tourne en Australie. Des joueurs en milieu de carrière comme le Bulgare Grigor Dimitrov, vainqueur du Masters, le Belge David Goffin, finaliste à Londres et en Coupe Davis, ou le Croate Marin Cilic, chercheront à s'engouffrer dans une éventuelle brèche, de même que d'autres, plus jeunes, comme l'Autrichien Dominic Thiem et l'Australie Nick Kyrgios.

Les "NextGen" vont-ils mettre le nez à la fenêtre?

Si cette génération ne saisissait pas l'occasion, on pourrait peut-être passer directement à la suivante. Le leader de ces talents de 21 ans ou moins, qui sont dix dans le top 100, est l'Allemand Alexander Zverev (4e mondial), à la recherche d'une première performance en Grand Chelem. D'autres progressent très vite comme le Russe Andrey Rublev (20 ans, 32e mondial), l'Américain Frances Tiafoe (19 ans, 79e mondial) ou le Grec Stefanos Tsitsipas (19 ans, 80e mondial).

Caroline Garcia va-t-elle confirmer sa percée?

La Lyonnaise a fait une entrée fracassante dans le top 10 grâce à un superbe sprint final terminé en demi-finale du Masters la saison dernière. Dans un tableau féminin à la hiérarchie mal établie, elle a une chance de succéder à Amélie Mauresmo, dernière Française à s'être imposée à Melbourne en 2006. Mais il faudra que son dos, qui l'a fait souffrir pendant la préparation, tienne le coup.

Le circuit féminin va-t-il se trouver une patronne?

Pas encore prête à la suite de la naissance de sa fille, Serena Williams a différé son retour. Les candidates à sa succession sont très nombreuses: la Roumaine Simona Halep, actuelle N.1 mondiale, la Tchèque Karolina Pliskova, qui a occupé brièvement cette place l'an passé, l'Espagnole Garbiñe Muguruza, championne de Wimbledon, l'Américaine Sloane Stevens, titrée à l'US Open, ou encore la Danoise Caroline Wozniacki, lauréate du Masters.

Y aura-t-il un effet Coupe Davis pour les Français?

Le Saladier d'argent a parfois un effet euphorisant sur ceux qui le brandissent. Jo-Wilfried Tsonga, dernier finaliste français en Grand Chelem il y a dix ans à Melbourne, et le jeune Lucas Pouille ont le moral au beau fixe après leur succès contre la Belgique fin novembre. Mais pour gagner à Melbourne, il faudra jouer encore mieux. Le seul top 10 qu'ils ont affronté dans leur parcours victorieux, le Belge David Goffin, les avait nettement dominés en finale à Lille.

Catégories: Actualités

Foot - L1 - Nantes - Valentin Rongier (Nantes) : «L'arbitre ose me dire qu'il glisse !»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/14/2018 - 23:43
À l'image de Valentin Rongier, les joueurs nantais ont chargé Tony...
Catégories: Sport

Foot - GAL - Ryan Giggs nouveau sélectionneur gallois

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/14/2018 - 23:43
Le pays de Galles va être dirigé par l'idole locale, Ryan Giggs.Selon...
Catégories: Sport

Foot - L1 - Nantes - Waldemar Kita (Nantes) considère le geste de Tony Chapron comme «un gag»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - dim, 01/14/2018 - 23:41
Le président de Nantes, Waldemar Kita, est resté mesuré à l'égard de...
Catégories: Sport

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur