Agrégateur de flux

Black Friday : le téléviseur 4K LG 65UJ701V UHD à 999 € au lieu de 1999 €

Le téléviseur LG 65UJ701V UHD est en promotion à 999 euros au lieu de 1999 à la Fnac. La remise est de 50%.

Catégories: High-Tech

Black Friday : le Samsung Galaxy Note 8 à 809 € au lieu de 1009 €

Le smartphone Galaxy Note 8 de Samsung est en promotion à 809 euros au lieu de 1009 à la Fnac, soit une réduction de presque 20%.

Catégories: High-Tech

Black Friday : le casque Bluetooth SHB9350BK de Philips à 54,90 € au lieu de 100 €

Le casque Bluetooth SHB9350BK de Philips est en promotion chez Amazon à 54,90 euros au lieu de 100, soit une belle remise de 45%.

Catégories: High-Tech

Black Friday : un vidéoprojecteur d'appoint à moins de 105 euros sur Amazon

Le T7 de Wimius est un vidéoprojecteur d'appoint qui devrait largement faire l'affaire pour des besoins occasionnels. Il est en promo à moins de 105 euros chez Amazon dans le cadre du Black Friday.

Catégories: High-Tech

Ski alpin - CM (H) - David Chastan : «Un gros soulagement»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 23:19
Les skieurs de l'équipe de France ont ressenti «un gros soulagement»,...
Catégories: Sport

Foot - ANG - Chelsea - Antonio Conte (Chelsea) : «Eden Hazard peut faire partie des meilleurs»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 23:12
Antonio Conte espère aider Eden Hazard à améliorer son niveau durant...
Catégories: Sport

Le "tireur de Libé" condamné à 25 ans de réclusion

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 23:00

Abdelhakim Dekhar, "le tireur de Libé" jugé pour tentatives d'assassinat et séquestration, a été condamné vendredi par la cour d'assises de Paris à 25 ans de réclusion criminelle.

Il était jugé pour son périple armé à Paris en novembre 2013, au cours duquel il avait grièvement blessé par balle un assistant photographe au quotidien Libération. Après neuf heures de délibéré, la cour d'assises a suivi les réquisitions du parquet.

Catégories: Actualités

Basket - Qualif CM - Vincent Collet : «J'ai sorti le bâton»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 22:59
L'entraîneur de l'équipe de France, Vincent Collet, a confié avoir...
Catégories: Sport

Rugby - Féd 1 - Le résumé vidéo de Bourgoin Jallieu - Stado Tarbes

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 22:57
Retrouvez en vidéo les meilleurs moments de la rencontre...
Catégories: Sport

Foot - ANG - MU - Manchester United : Mourinho «pas content» de Mkhitarian

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 22:52
L'entraîneur de Manchester United José Mourinho n'a pas épargné son...
Catégories: Sport

Foot - L1 - ASSE - Julien Sablé (Saint-Etienne) : «Nous sommes en convalescence»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 22:43
Auteur d'un nul dans le Chaudron pour sa première à domicile avec...
Catégories: Sport

Ski: après le drame, le réconfort de la compétition à Lake Louise

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 22:40

La grande famille des descendeurs n'est pas près d'oublier David Poisson, disparu brutalement à 35 ans, mais les cadors de la discipline ont retrouvé vendredi à Lake Louise le chemin de la Coupe du monde avec un certain soulagement.

Onze jours après la mort du Français sur une piste d'entraînement de Nakiska, non loin de Lake Louise, "Kaillou", comme il était affectueusement surnommé, reste dans tous les esprits.

Il est même sur les casques de tous les skieurs du circuit mondial, sous la forme d'un petit autocollant, un c?ur aux couleurs du drapeau français frappé des lettres D et P à l'initiative des descendeurs italiens, Werner Heel et Matteo Marsaglia.

"On voulait pouvoir se souvenir de David pour toute la saison, pas seulement pour un jour ou une semaine", explique Heel qui a débuté en Coupe du monde, en même temps que le Français.

"La descente est une discipline spéciale, on s'entraîne toute la semaine ensemble, on mange et vit tous ensemble", poursuit pudiquement l'Italien.

Après deux jours d'attente et de caprices de la météo qui ont conduit à l'annulation des entraînements de mercredi et de jeudi, ces funambules qui dévalent des pistes verglacées à plus de 120 km/h se sont jetés à corps perdu sur la "Men's Olympic" de Lake Louise.

- Théaux meilleur chrono -

"C'est important pour les coureurs de passer à autre chose, tu ne peux pas passer tes journées à trop réfléchir sur ce qui s'est passé", admet le Canadien Eric Guay.

Cet unique entraînement officiel a été très difficile à aborder pour l'équipe de France, et en même temps lui a fait du bien.

Les Bleus qui se protègent en gardant le silence, se sont offerts un peu de réconfort avec une belle prestation d'ensemble à la veille de la première descente de la saison.

Adrien Théaux a signé le meilleur temps et deux autres Bleus, Johan Clarey (12e) et Guillermo Fayed (15e) sont entrés dans le top 15.

"C'est un soulagement pour tous les garçons après tout ce qu'on a vécu (...) il faut leur dire respect, cela va nous donner plus de confiance", insiste David Chastan, le patron de l'équipe masculine.

Pas facile d'oublier la tragédie et de tenter de tourner la page dans le station-village de Lake Louise (1000 habitants) ou dans le petit cercle de la Coupe du monde.

Toutes les équipes sont ainsi logées au Château Lake Louise, un gigantesque complexe hôtelier situé dans un cadre idyllique, au bord d'un lac.

Tout ramène les Bleus à la disparition brutale de leur coéquipier, comme les petits mots d'encouragement du personnel de l'hôtel ou même des gestes d'anonymes, comme ce Canadien qui a payé l'addition d'un repas pris par des entraîneurs français.

"Tous les soutiens qu'on a nous font plaisir, mais on ne va oublier David après un week-end ou une course", assure David Chastan.

- 'Plus facile' -

Encore convalescent, le circuit mondial espère vivre un week-end sans accident, ni blessure.

Avec ces longues portions de glisse et une neige relativement douce, Lake Louise est considéré comme une entrée en matière idéale pour la saison, loin des difficultés extrêmes et glacées de Beaver Creek (Etats-Unis) ou de Kiztbühel (Autriche).

Mais la mort de David Poisson a conduit les responsables de la Fédération internationale de ski (FIS), en charge de la conception des descentes, à proposer un tracé "plus facile, pas fou", résume Markus Waldner, le directeur du circuit masculin.

"On pensait faire un tracé difficile avant l'accident de David, pour essayer de compliquer les choses sur une piste relativement facile, mais on a changé de stratégie, car on sait que beaucoup de skieurs, pas seulement les Français, auront des difficultés pour être à 100%", conclut M. Waldner.

Catégories: Actualités

Foot - L1 - Christian Gourcuff : «Quinze ans après, les mêmes personnes qui ont interrompu le projet»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 22:37
L'ex-entraîneur de Rennes est revenu vendredi soir sur son éviction...
Catégories: Sport

Foot - L1 - Strasbourg - Thierry Laurey (Strasbourg) : «Nous sommes contents de ce résultat»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 22:25
L'entraîneur strasbourgeois est satisfait du résultat nul obtenu par...
Catégories: Sport

Hockey - L. Magnus - Ligue Magnus : Rouen revient sur Grenoble

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 22:24
Rouen a battu Chamonix (5-0) et a profité du succès de Gap sur...
Catégories: Sport

Le gouvernement irlandais en pleine crise après une motion de défiance

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 22:20

Le gouvernement irlandais était plongé dans la crise vendredi après le dépôt d'une motion de défiance contre la vice-Première ministre, à trois semaines d'un sommet sur le Brexit au cours duquel sera notamment évoquée la question de la frontière avec l'Irlande du Nord.

Cette motion, déposée par le Fianna Fail, principal parti d'opposition, pourrait en effet aboutir à la chute du gouvernement et à l'organisation de nouvelles élections, moins de deux ans après celles de 2016, si elle était votée mardi.

Micheál Martin, le chef du Fianna Fail, exige la démission de Frances Fitzgerald, accusée d'avoir menti sur ce qu'elle savait au sujet d'une campagne de dénigrement supposée menée par la direction de la police contre un de ses officiers, Maurice McCabe. Et promet de retirer sa motion si elle quitte son poste.

Or, le Premier ministre et chef du parti Fine Gael, Leo Varadkar, a fermement exclu cette démission, tout en espérant pouvoir aboutir d'ici à mardi à un compromis qui permettrait d'éviter un scrutin anticipé.

"Je pense que nous avons encore l'opportunité (...) au cours du week-end d'éviter des élections générales", a déclaré M. Varadkar sur la chaîne de télévision irlandaise RTE, à l'issue d'une rencontre d'une heure avec M. Martin, vendredi à Dublin.

"Je ne souhaite pas d'élections générales. Je pense que Micheál Martin non plus", a-t-il ajouté.

Si la motion de défiance était votée au Parlement mardi, cela contreviendrait à l'accord qui lie le Fianna Fail à son rival historique, arrivé en tête des dernières élections de 2016 mais sans une majorité suffisante pour gouverner.

Cet accord veut que le Fianna Fail vote le budget et qu'il s'abstienne pendant les votes de confiance.

Pour que l'accord soit valide, le Fianna Fail "doit avoir confiance en ce que le gouvernement lui dit", a déclaré vendredi Micheál Martin. Ce qui n'est pas le cas selon lui.

- Avant Noël -

Si des élections anticipées devaient être organisées, Leo Varadkar a indiqué sur RTE qu'elles devraient se tenir dans la semaine précédant Noël, estimant peu opportun de les reporter jusqu'à mi-janvier.

La motion de défiance a provoqué la colère du ministre des Finances Paschal Donohue, pour qui "la perspective d'élections ou d'une absence de gouvernement pour affronter ces défis est impensable".

A son arrivée à Bruxelles pour une réunion des dirigeants de l'UE et de six pays issus de l'ex-URSS, le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, a estimé quant à lui que "le Fianna Fail agi(ssait) de manière inconséquente" et affirmé que l'exécutif ne lâcherait pas la vice-Première ministre "sur la base d'accusations aussi fragiles".

Malgré une volonté affichée de part et d'autre de maintenir le dialogue et d'éviter des élections, les deux partis campent sur leur position respective.

Aux yeux de certains analystes, des élections anticipées aboutiraient à un équilibre des forces similaire à l'actuel et donc à une prolongation de la crise.

Et parmi les élus, peu se montrent enthousiastes à l'idée d'entamer une campagne avant les fêtes de fin d'année.

"La dernière chose que je souhaite, c'est aller frapper aux portes de ma circonscription et faire concurrence aux chanteurs de Noël", avait déclaré dès jeudi soir le député du Fianna Fail Willie O'Dea. Mais s'il devait y avoir un nouveau scrutin, "qu'il en soit ainsi", avait-il ajouté, résumant la position de son parti.

Outre le Brexit, les inquiétudes étaient déjà en train de naître au sujet d'autres travaux législatifs. Ainsi, les militants pro-avortement s'alarment d'une éventuelle dissolution de l'Assemblée qui planche depuis plusieurs semaines sur le projet de référendum concernant un accès plus large à l'IVG.

Le parti nationaliste Sinn Féin a aussi déposé de son côté une motion de défiance, pour réclamer également la démission de Frances Fitzgerald, toujours dans l'affaire Maurice McCabe.

Considéré comme un lanceur d'alertes pour avoir signalé certaines pratiques au sein de la hiérarchie policière, cet homme avait été accusé à tort dans la foulée d'agressions sexuelles sur des enfants.

L'affaire, qui remonte à 2006, a pris une tournure plus politique en 2014, avec la démission depuis de deux chefs de la police nationale, le départ d'un ministre de la Justice et le remplacement en juin du Premier ministre Enda Kenny par Leo Varadkar.

Catégories: Actualités

Hand - T. Razel-Bec (F) - «Tout le monde a marqué des points»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 22:14
A l'image de Kalidiatou Niakaté, les joueuses de l'équipe de France...
Catégories: Sport

Foot - C1 - Pour Messi, Manchester City et le PSG sont actuellement «les plus forts»

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - ven, 11/24/2017 - 22:12
Pour Lionel Messi, les choses sont claires : Manchester City et le...
Catégories: Sport

L'image de Jean-Luc Mélenchon se dégrade

France 24 - L'info en continu - ven, 11/24/2017 - 22:11

Seuls 36% des Français ont une bonne opinion de Jean-Luc Mélenchon, contre 42% il y a deux mois, selon un sondage Odoxa diffusé vendredi, dans lequel le chef de file de la France insoumise reste néanmoins perçu comme le meilleur opposant à Emmanuel Macron.

Dans le détail, 69% (+1) des personnes interrogées le jugent "agressif" et pour 68% (+5) il joue "trop perso". 48% (-8) le considèrent "proche des gens" et 43% (-3) compétent, selon cette enquête avec Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro.

79% des Français estiment que son oppposition aux ordonnances réformant le code du travail a été "un échec" car "il n?est pas parvenu à faire reculer le gouvernement", 21% jugeant que cela est tout de même "une réussite" car elle "lui a permis de renforcer son rôle d?opposant à la politique menée par le gouvernement".

Malgré tout, le député des Bouches-du-Rhône reste considéré pour 37% comme le meilleur opposant, par comparaison avec Marine Le Pen (29%), Laurent Wauquiez (24%) et Benoît Hamon (8%).

Enquête réalisée, selon la méthode des quotas, en ligne les 22 et 23 novembre auprès de 1.009 personnes de 18 ans.

Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Catégories: Actualités

L'image de Jean-Luc Mélenchon se dégrade

LCP Assemblée nationale - ven, 11/24/2017 - 22:10

Seuls 36% des Français ont une bonne opinion de Jean-Luc Mélenchon, contre 42% il y a deux mois, selon un sondage Odoxa diffusé vendredi, dans lequel le chef de file de la France insoumise reste néanmoins perçu comme le meilleur opposant à Emmanuel Macron.

Dans le détail, 69% (+1) des personnes interrogées le jugent "agressif" et pour 68% (+5) il joue "trop perso". 48% (-8) le considèrent "proche des gens" et 43% (-3) compétent, selon cette enquête avec Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro.

79% des Français estiment que son oppposition aux ordonnances réformant le code du travail a été "un échec" car "il n’est pas parvenu à faire reculer le gouvernement", 21% jugeant que cela est tout de même "une réussite" car elle "lui a permis de renforcer son rôle d’opposant à la politique menée par le gouvernement".

Malgré tout, le député des Bouches-du-Rhône reste considéré pour 37% comme le meilleur opposant, par comparaison avec Marine Le Pen (29%), Laurent Wauquiez (24%) et Benoît Hamon (8%).

Enquête réalisée, selon la méthode des quotas, en ligne les 22 et 23 novembre auprès de 1.009 personnes de 18 ans.

Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur