Actualité

Arménie: la contestation ne faiblit pas malgré l'interpellation du principal opposant

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 22 min

La contestation antigouvernementale ne faiblissait pas lundi en Arménie, ex-république soviétique du Caucase, où des centaines de manifestants, dont de nombreux étudiants, ont défilé dans la capitale Erevan, malgré l'interpellation la veille du principal opposant, Nikol Pachinian.

Les protestations secouent l'Arménie pour le onzième jour consécutif, les manifestants exigeant la démission de l'ancien président Serge Sarkissian, accusé de s'accrocher au pouvoir après avoir été nommé Premier ministre avec des pouvoirs renforcés alors qu'il vient de passer dix ans à la tête de l'Etat.

"Rejoignez-nous!", "Victoire!", scandaient lundi les jeunes présents dans le défilé, qui ont bloqué brièvement les routes, alors que les automobilistes klaxonnaient pour exprimer leur soutien aux protestataires, selon une journaliste de l'AFP.

"On ne peut pas nous intimider (...). Serge Sarkissian est un dirigeant qui a une mentalité soviétique. Et le monde aujourd'hui demande qu'on manifeste une approche tout à fait nouvelle face aux problèmes", a déclaré à l'AFP un manifestant, Karen Khatchatrian, étudiant de 23 ans.

Le député et leader de l'opposition Nikol Pachinian a été interpellé dimanche pour "avoir violé de manière répétitive et grossière la loi sur les manifestations", au moment où il commettait "des actes dangereux pour la société", selon le Parquet général arménien.

Le parquet n'a toutefois pas précisé où se trouvait actuellement Nikol Pachinian qui bénéficie d'une immunité parlementaire et ne peut être arrêté qu'avec l'accord du Parlement.

Selon la loi, les forces de l'ordre ont cependant le droit de le garder en détention pendant 72 heures au cas où il a été interpellé au moment de commettre un délit.

L'avocat de M. Pachinian, Roustam Badassian, a affirmé sur sa page Facebook qu'il n'arrivait pas à savoir où se trouvait son client: "Il n'y a pas de réponse à la question de savoir où il est".

Le président du Parlement arménien, Ara Babloïan, a rencontré dans la nuit Nikol Pachinian et deux autres députés d'opposition interpellés avec lui pour les appeler à "participer à de vraies négociations", a indiqué à l'AFP son porte-parole, Arsen Babaïan, sans plus de précisions.

De son côté, le ministre de la Défense, Viguen Sarkissian, a appelé les manifestants et les autorités au "dialogue". "Je ne veux pas qu'un Arménien se batte contre un autre Arménien", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

- 'Ils se trompent' -

L'interpellation de M. Pachinian, 42 ans, a été suivie d'une grande manifestation de protestation qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes sur la place de la République, au centre de la capitale, où se trouve le siège du gouvernement et où d'importants effectifs de la police avaient été déployés.

Cette première manifestation organisée en l'absence de M. Pachinian s'est terminée dans le calme dimanche soir. Les manifestants ont cependant réitéré leur volonté de poursuivre les rassemblements jusqu'à ce que Serge Sarkissian accepte leur demande de démissionner.

"S'ils pensent qu'ils nous feront peur en nous privant de Nikol, ils se trompent fortement", a assuré à l'AFP Hasmik Pogossian, étudiant de 20 ans, lors du défilé lundi à Erevan où les participants scandaient "Liberté à Nikol Pachinian!".

Les manifestants reprochent aussi à M. Sarkissian, 63 ans, un ancien militaire, de n'avoir pas su faire reculer la pauvreté et la corruption, alors que les oligarques ont toujours la haute main sur l'économie du pays.

Dimanche, la police arménienne a annoncé avoir "évacué de force" Nikol Pachinian, lors d'une manifestation de l'opposition, dispersée à Erevan par les forces de l'ordre qui ont procédé à des centaines d'interpellations.

Cette annonce est intervenue après l'échec d'une tentative de négociations entre M. Pachinian, ancien journaliste et opposant de longue date, et le Premier ministre Serge Sarkissian, réunis dimanche matin devant les caméras de télévision dans un grand hôtel de la capitale arménienne.

Catégories: Actualités

Le « peanut butter and jelly » : le sandwich qui a rendu la NBA accro

Cet encas au beurre de cacahouètes est devenu un rituel avant les matchs en NBA. Une tradition lancée par la légende Kevin Garnett au grand désespoir des nutritionnistes des franchises.
Catégories: Actualités

Capdenac-Gare. La grève des cheminots se poursuit à Capdenac

ladepeche.fr - il y a 10 heures 25 min
A partir de ce lundi 23 avril et jusqu'à mercredi matin, 8 heures, les cheminots de l'ouest Aveyron reprennent la grève perlée de trois jours par semaine. Ce lundi matin, ils étaient une quarantaine rassemblés devant la gare de Capdenac pour leur assemblée générale.Mardi, ils se réuniront devant la gare de Figeac pour une nouvelle AG. La semaine dernière, le texte du projet de loi "pour un nouveau pacte ferroviaire" à l'origine du mouvement de...
Catégories: Actualités

L’Assemblée nationale adopte en 1ère lecture la loi asile et immigration

LCP Assemblée nationale - il y a 10 heures 28 min
Asile et immigrationJean-Michel ClémentRichard FerrandSonia Krimi

Politique Matin, c’est tous les jours, du lundi au vendredi, de 8h30 à 9h30 sur LCP. Deux interviews politiques, une revue de presse, des chroniques : une heure pour dépasser les postures, se démarquer du prêt-à-penser et se faire une opinion sur le contenu de l'actualité parlementaire et politique du jour. Réagissez en direct sur Twitter : #PolMat

Catégories: Actualités

Pour la journée internationale du livre, cette spécialiste nous explique les bienfaits de le bibliothérapie

Le Huffington Post - il y a 10 heures 32 min
Pour la journée internationale du livre, cette spécialiste nous explique les bienfaits de le bibliothérapie
Catégories: Actualités

Arménie : la contestation ne faiblit pas malgré l'interpellation du principal opposant

ladepeche.fr - il y a 10 heures 37 min
La contestation antigouvernementale ne faiblissait pas lundi en Arménie, ex-république soviétique du Caucase, où des centaines de manifestants, dont de nombreux étudiants, ont défilé dans la capitale Erevan, malgré l'interpellation la veille du principal opposant, Nikol Pachinian. Les protestations secouent l'Arménie pour le onzième jour consécutif, les manifestants exigeant la démission de l'ancien président Serge Sarkissian, accusé de...
Catégories: Actualités

Salah Abdeslam reconnu coupable de tentative d'assassinat terroriste pour la fusillade à Bruxelles

Le Huffington Post - il y a 10 heures 41 min
Salah Abdeslam reconnu coupable de tentative d'assassinat terroriste pour la fusillade à Bruxelles
Catégories: Actualités

Rhône : la directrice d'une école Montessori devant la justice pour des violences présumées sur des élèves

ladepeche.fr - il y a 10 heures 41 min
Ce lundi 23 avril, une directrice d’une école Montessori et une des enseignantes sont jugées devant le Tribunal de grande instance de Villefranche-sur-Saône (Rhône) pour « violences volontaires sans incapacité sur mineurs par personne ayant autorité ». Plusieurs plaintes avaient été déposées fin 2017. La directrice d'une école Montessori, dans le Rhône, et une des enseignantes sont présentées à la justice, ce lundi 23 avril, pour des...
Catégories: Actualités

Monbento, la gamelle "made in France" qui aiguise les appétits jusqu'en Asie

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 42 min

Avant, il y avait la gamelle du midi, pas très esthétique, pour le casse-croûte au bureau. La PME auvergnate Monbento réinvente le genre en s'inspirant des boîtes à repas japonaises, qu'elle exporte désormais jusqu'en Asie.

Boîtes à repas, récipients, couverts, sacs ou encore bouteilles isothermes, tous colorés et design... La petite société créée il y a neuf ans à Clermont-Ferrand s'est fait une place chez les plus grandes enseignes des arts de la table.

"Notre objectif était de remettre au goût du jour la gamelle d'antan, qu'on utilise à nouveau dans nos modes de vie, soit parce qu'on est plus nomade, soit parce qu'on a pas tellement de temps pour déjeuner ou les moyens d'aller au restaurant", explique la co-fondatrice et PDG Emilie Creuzieux.

Autrefois kinésithérapeute, la jeune femme de 35 ans a découvert le bento, qui signifie "repas rapide" en japonais, "par hasard" lorsqu'elle effectuait des visites à domicile dans la région des volcans d'Auvergne.

"Je n'avais pas le temps de manger le midi - ou juste un sandwich. C'était lassant", raconte celle qui testa alors une boîte traditionnelle nipponne pouvant contenir entrée, plat, dessert et condiments, que lui avait prêtée un ami designer et aujourd'hui associé, Fabien Marret.

Convaincus, les deux fondateurs repensent ensemble un produit "utile et étanche qui puisse passer au micro-ondes et au lave-vaisselle". Et "par folie", ils se lancent dans l?aventure, d'abord sur Internet.

Bien leur en a pris puisque l'entreprise, qui emploie aujourd'hui 30 salariés, à Clermont-Ferrand et en Chine, exporte aujourd'hui dans 70 pays, pour un chiffre d'affaires de 6,5 millions d'euros.

La marque, qui joue la carte du "Made in France", a relocalisé une partie de sa production l'été dernier: les boîtes repas en plastique sont désormais produites à Oyonnax (Ain) et celles en bois à Vertolaye (Puy-de-Dôme).

"On voulait fabriquer dès le départ en France mais on aurait dû sortir un produit trois fois plus cher. Depuis, les entreprises ont évolué, changé leurs outils de production et proposent désormais des coûts beaucoup plus concurrentiels", explique la fondatrice, dont les boîtes sont vendues autour de 35 euros.

- Haut de gamme et personnalisable -

Des produits haut de gamme mais aussi personnalisables comme autant d'"accessoires de mode", qui détonnent dans un marché à l'offre jusque là classique ou technique.

"On s'est d'abord fait connaître par nos boîtes fuchsia puis pastel. Aujourd'hui, la tendance est au vert sapin et au jaune moutarde", dit-elle.

La prochaine collection misera sur l'"ultra violet", édicté couleur de l'année 2018 par le nuancier Pantone.

Une palette chromatique qui aiguise particulièrement les papilles des clients étrangers: 70% du chiffre d'affaire est réalisé à l'export.

L'entreprise a ouvert une filiale aux Etats-Unis, à New-York, et deux en Chine, son deuxième marché après la France, à Hong-Kong et Shanghai où elle réalise depuis deux ans une croissance "de plus de 200%".

"Les Chinois ont confiance dans les marques européennes et particulièrement dans les françaises, synonymes d'un art de vivre et de l'art de la table", souligne la PDG, qui cherche également un distributeur au Japon.

Et de vanter la "très haute qualité" du plastique utilisé, garanti sans bisphénol A. Les produits Monbento sont soumis à toute une batterie de tests réalisés par des organismes indépendants, une donnée rassurante pour le client chinois habitué aux scandales alimentaires.

Catégories: Actualités

Le WWF doit mieux informer ses donateurs, selon la Cour des comptes

L’ONG, financée à plus de 60 % par la générosité du public, a reçu en 2016 12,9 millions d’euros de dons et de legs.
Catégories: Actualités

Fusillade en Belgique : Salah Abdeslam reconnu coupable de tentative d'assassinat terroriste

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 49 min
Salah Abdeslam, dernier survivant des commandos des attentats du 13 novembre 2015, a été reconnu coupable par la justice belge de tentative d'assassinat sur des policiers dans un contexte terroriste lors d'une fusillade survenue en 2016.
Catégories: Actualités

En Arménie, la contestation contre le pouvoir s’amplifie

A la tête d’un mouvement qui réclame le départ du dirigeant Serge Sarkissian, au pouvoir depuis plus de dix ans, le député Nikol Pachinian a été interpellé.
Catégories: Actualités

James Shaw désarme seul le tireur d'une fusillade aux États-Unis, et devient un héros

Le Huffington Post - il y a 10 heures 53 min
James Shaw désarme seul le tireur d'une fusillade aux États-Unis, et devient un héros
Catégories: Actualités

Le juge qui a renommé le petit "Jihad" en "Jahid" ne savait probablement pas ce que cela signifie

Le Huffington Post - il y a 10 heures 57 min
Le juge qui a renommé le petit "Jihad" en "Jahid" ne savait probablement pas ce que cela signifie
Catégories: Actualités

Yves Calvi a resigné pour la matinale de RTL

France 24 - L'info en continu - il y a 10 heures 57 min

Yves Calvi continuera à animer la matinale de RTL où il officie depuis 2014, a annoncé Christopher Baldelli, vie-président du groupe M6 en charge des radios, dans un entretien au Figaro.

"Nos venons de resigner avec lui", annonce Christopher Baldelli. "Un dirigeant doit savoir garder ses talents. Ce n'est pas qu'une question d'argent, c'est une question d'environnement de travail, d'image de la radio", ajoute-t-il.

Le responsable du pôle radios annonce également "des passages d'animateurs" entre RTL et M6. "Dès cet été, nous aurons des animateurs de M6 qui viendront sur RTL. Idem dans l'autre sens", dit-il.

Selon les chiffres de Médiamétrie publiés jeudi dernier, RTL est la seule radio en progression avec un score en janvier-mars à 12,2% d'audience cumulée, et un record de part d'audience toutes radios confondues depuis 10 ans, à 13,2%. La radio est écoutée tous les jours en moyenne par 6,5 millions de Français.

Catégories: Actualités

Accusés de sexisme dans leur recrutement, Alibaba et d'autres entreprises chinoises épinglées par une ONG

Le Huffington Post - il y a 11 heures 14 sec
Accusés de sexisme dans leur recrutement, Alibaba et d'autres entreprises chinoises épinglées par une ONG
Catégories: Actualités

Bébé royal : Kate, l'épouse du prince William, admise à la maternité

L' Essentiel - SudOuest.fr - il y a 11 heures 1 min

Depuis plusieurs jours, les admirateurs inconditionnels de la famille royale campent devant l'établissement. .
Kate, la duchesse de Cambridge et épouse du prince William, a été admise lundi matin dans une maternité de Londres en vue de la naissance du troisième enfant du couple, a annoncé le palais de Kensington. L'enfant à... Lire la suite

Catégories: Actualités

Grèves simultanées à la SNCF et chez Air France, nombreuses perturbations

France 24 - L'info en continu - il y a 11 heures 2 min

A la SNCF comme chez Air France, le conflit social perdure avec deux nouvelles journées de grève, lundi et mardi. La forte mobilisation attendue des conducteurs de train entraîne encore des perturbations, même si Guillaume Pepy a évoqué une érosion de la grève.

Pour la première fois, les grèves par épisodes menées depuis plusieurs semaines à Air France et à la SNCF tombent aux mêmes dates deux jours de suite.

Sur les rails, le cinquième épisode du conflit en pointillés lancé début avril s'annonce aussi suivi que le quatrième, avec trois Transilien et TER sur sept en circulation lundi, deux TGV sur cinq et trois Intercités sur dix, selon les prévisions de la SNCF.

En région parisienne, les RER sont fortement touchés avec, en moyenne, entre un train sur deux (lignes A et B) et un sur trois (C, D et E) en circulation.

"Le trafic sera en amélioration", avait pourtant assuré dimanche le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, face au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.

Quant au nombre de grévistes, il y a toujours "quatre cheminots sur cinq au travail", selon lui. Mais "ceux qui conduisent les trains sont en grève à 60%", soit "beaucoup moins qu'au début de la grève". Pour le patron de la SNCF, "la grève s'érode lentement".

Mais ces chiffres sont contestés par les syndicats. La CGT-Cheminots de Marseille, par exemple, a évoqué une "manipulation" du dirigeant qui comptabilise les cars de substitution comme des trains.

"On frôle les 80% (de grévistes) chez les conducteurs, les 60% chez les mécanos, soit 50% au global. Cela ne faiblit pas du tout", a assuré un militant de SUD-rail, interrogé lundi par l'AFP en gare de Toulouse-Matabiau.

Sur place, seul un TGV et trois Intercités étaient affichés pour toute la journée, la quasi-totalité des autres trains étant soit supprimés, soit remplacés par des autocars.

- Péages gratuits -

Dans ce contexte, le président de la République a répété qu'il n'amenderait pas son projet de réforme ferroviaire (fin de l'embauche au statut, transformation de la SNCF en société anonyme...).

Depuis les Etats-Unis, Emmanuel Macron a déclaré n'avoir "pas d'autre choix" que de poursuivre sur cette voie. "Si je m'arrête, comment est-ce que je pourrais moderniser le pays et anticiper l'avenir?", a-t-il dit lors d'un entretien en anglais à la chaîne Fox News diffusé dimanche.

Les cheminots n'entendent pas pour autant rendre les armes.

En Gironde, ils ont mené lundi matin une opération "péage gratuit" sur l'autoroute A62 au péage de Saint-Selve, à la sortie de Bordeaux en direction de Toulouse, "pour expliquer leur lutte".

Dans la matinée, une opération similaire était prévue sur l'A2 à Hordain (Nord), au sud de Valenciennes. "On essaie de trouver d'autres formes d'actions, puisque le gouvernement reste sourd au retrait de la réforme", a expliqué Marc Lambert de SUD-Rail.

Dans les gares, les usagers interrogés lundi matin par l'AFP oscillaient entre agacement et débrouille.

"C'est extrêmement compliqué de s'organiser", râlait depuis la gare Part-Dieu à Lyon un Belge de 36 ans, Gaël, qui rejoint Aix-en-Provence trois fois par semaine. "Je suis contre la grève par principe, il y a d'autres méthodes".

A Bordeaux, Dominique et Inès ne s'affolaient pas malgré l'annulation de leur train pour Bayonne. "Au pire, un ami peut nous emmener en voiture".

Dans les airs, le trafic restait également perturbé lundi en raison de la dixième journée de grève pour les salaires à Air France, qui devait clouer au sol un avion sur quatre.

Dans le détail, la compagnie table sur 65% de vols long-courriers maintenus, un taux identique pour les moyen-courriers depuis et vers Roissy, et 85% pour les court-courriers à Orly et en régions.

Pour sortir d'un conflit qui aura coûté "autour de 300 millions d'euros", lundi et mardi compris, la direction d'Air France a proposé une augmentation générale des salaires de 2%, ainsi que 5% supplémentaires sur trois ans.

Les onze syndicats appelant à la grève ayant refusé, le PDG d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, a décidé de soumettre ce projet d'accord à la consultation de l'ensemble des salariés.

Catégories: Actualités

5 clés pour être positif en toutes circonstances

Le Huffington Post - il y a 11 heures 3 min
5 clés pour être positif en toutes circonstances
Catégories: Actualités

Grèves simultanées à la SNCF et chez Air France, nombreuses perturbations

ladepeche.fr - il y a 11 heures 4 min
A la SNCF comme chez Air France, le conflit social perdure avec deux nouvelles journées de grève, lundi et mardi. La forte mobilisation attendue des conducteurs de train entraîne encore des perturbations, même si Guillaume Pepy a évoqué une érosion de la grève. Pour la première fois, les grèves par épisodes menées depuis plusieurs semaines à Air France et à la SNCF tombent aux mêmes dates deux jours de suite.Sur les rails, le cinquième épisode...
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités