Actualité

Stage de troisième: pourquoi vous avez intérêt à aller parler avec le "petit" stagiaire

Le Huffington Post - il y a 10 heures 35 min
Stage de troisième: pourquoi vous avez intérêt à aller parler avec le "petit" stagiaire
Catégories: Actualités

Un an après les élections législatives, ces députés sont sortis de l'anonymat

Le Huffington Post - il y a 10 heures 47 min
Un an après les élections législatives, ces députés sont sortis de l'anonymat
Catégories: Actualités

La loi Pacte, ente privatisations et dérégulation, va faire beaucoup parler d'elle

Le Huffington Post - il y a 10 heures 52 min
La loi Pacte, ente privatisations et dérégulation, va faire beaucoup parler d'elle
Catégories: Actualités

Les ultimes bouteilles du « roi du Bourgogne » vendues pour 30 millions d’euros

La vente aux enchères à Genève de la cave exceptionnelle d’Henri Jayer, célèbre artisan-vigneron, a dépassé toutes les attentes.
Catégories: Actualités

Brésil-Suisse: on tient le déguisement le plus original de cette Coupe du monde

Le Huffington Post - il y a 11 heures 28 min
Brésil-Suisse: on tient le déguisement le plus original de cette Coupe du monde
Catégories: Actualités

« Cette année, c’est pas le bac qu’on passe, c’est Parcoursup »

Les épreuves écrites terminales de la session 2018 du baccalauréat démarrent ce lundi et mobilisent le nombre record de 753 000 candidats. Durant la phase de révisions, une majorité avaient les yeux rivés sur leurs vœux et leurs rangs dans la plate-forme d’admission dans le supérieur.
Catégories: Actualités

Elections : en Turquie, la peur en campagne (et la bouilloire qui tweetait)

Cinquante-cinq millions d’électeurs sont appelés aux urnes, le 24 juin, pour les législatives et la présidentielle. Les pressions exercées par le pouvoir sont omniprésentes.
Catégories: Actualités

Allemagne-Mexique: le but de Lozano en version originale vaut le détour

Le Huffington Post - il y a 12 heures 56 min
Allemagne-Mexique: le but de Lozano en version originale vaut le détour
Catégories: Actualités

Ivan Duque, le champion du retour de la droite dure en Colombie

France 24 - L'info en continu - il y a 13 heures 4 min

Il est devenu dimanche le plus jeune président de l'histoire de la Colombie moderne. Mais Ivan Duque, 41 ans, apparaît surtout comme le dauphin de l'ex-président Alvaro Uribe et rend ainsi le pouvoir à la droite conservatrice opposée à l'accord de paix avec l'ex-guérilla Farc.

Candidat du Centre démocratique (CD), il l'a emporté avec 54,07% des voix contre 41,72% à Gustavo Petro, 58 ans, du mouvement Colombie Humaine, premier candidat de gauche à parvenir aussi loin dans une course présidentielle.

Affable, tout en rondeurs, ce récent sénateur était arrivé en tête du premier tour le 27 mai devant l'ancien maire de Bogota et ex-guérillero du M-19 dissout, mais sans dépasser les 50% qui lui auraient permis de l'emporter d'entrée de jeu comme son mentor par le passé.

Il succédera malgré tout au président sortant de centre-droit Juan Manuel Santos le 7 août, quelques jours après son 42e anniversaire.

Avocat diplômé en économie, Duque représente cette moitié de la Colombie "indignée" par les "concessions" à l'ex-rébellion des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), en échange de sa reconversion à la politique après plus de 50 ans de guerre. Il a promis d'effectuer des "modifications structurelles" à l'accord de 2016 qui a permis le désarmement de 7.000 guérilleros.

Nous voulons que "ceux qui ont commis des crimes contre l'Humanité reçoivent des sanctions proportionnelles, incompatibles avec la représentation politique", a-t-il dit à l'AFP.

Le pacte prévoit des peines alternatives à la prison pour les ex-chefs guérilleros s'ils avouent leurs crimes et dédommagent les victimes d'un conflit qui a impliqué guérillas, paramilitaires d'extrême droite et forces armées, faisant au total plus de huit millions de morts, disparus et déplacés.

- Marionnette d'Uribe? -

Duque, qui qualifie le président vénézuélien Nicolas Maduro de "dictateur" et "génocidaire", est aussi le porte-parole des Colombiens qui craignent que le pays suive la pente du voisin en faillite.

Il est surtout la preuve que les idées du controversé mais populaire Uribe - secteur privé, valeurs traditionnelles et main de fer contre les guérillas - font toujours recette huit ans après son départ de la présidence.

Au sein de son parti, le Centre démocratique (CD), certains affirment que Duque doit tout à son mentor; l'opposition lui reproche d'en être la "marionnette", ce dont il s'est défendu à de multiples reprises.

"Personne encore ne sait s'il a des critères propres ou s'il va obéir aux ordres", selon l'analyste Fabian Acuña, professeur de l'Université Javeriana.

Son premier mandat ne date que de quatre ans, comme sénateur. Mais "il a la politique dans le sang depuis tout gosse", dit José Obdulio Gaviria, un des idéologues de l'uribisme.

Né à Bogota le 1er août 1976, il a appris de son père, Ivan Duque Escobar, un libéral à la longue carrière. Mais c'est Juan Manuel Santos, alors ministre, qui l'a initié dans les années 1990 comme conseiller aux Finances. Puis il a travaillé près de treize ans à la Banque interaméricaine de développement (BID). Aujourd'hui, c'est un opposant au président sortant.

"Il est très dynamique dans ses relations publiques, très habile", a déclaré à l'AFP une source qui a travaillé avec lui à la BID.

- "Un bon petit gars" -

Aux États-Unis, il rencontre Uribe qui l'inclut dans sa liste pour le Sénat aux législatives de 2014.

"Ivan est très intelligent et je suis sûr qu'il a devant lui un avenir brillant", a écrit Uribe dans son livre "No hay causa perdida" (Il n'y a pas de cause perdue, 2012).

Ses collègues du Congrès saluent son sens des responsabilités. En quatre ans, il a promu quatre lois dont la plus notable concerne la liberté d'entreprise et l'économie de l'innovation.

Mais "un président doit avoir expérience, autonomie, capacité politique propre, tout ce dont manque Ivan, qui est, comme tout le monde l'admet, un bon petit gars", ajoute Roy Barreras, sénateur de la majorité présidentielle.

Son image joviale, la plupart du temps sans cravate et en jean, contraste avec ses idées conservatrices: il est contre le mariage homosexuel, l'euthanasie et la dépénalisation de la drogue. Des secteurs de l'ultra-droite et des évangéliques l'appuient.

Marié et père de trois enfants, c'est un mélomane qui, plus jeune, jouait de la basse et chantait dans un groupe rock. Aujourd'hui, il taquine encore la guitare et aime danser la salsa. Enfant, il rêvait d'être footballeur.

Magicien à ses heures, l'un de ses tours les plus réussis serait d'être le plus jeune chef de l?État colombien, après le libéral Eustorgio Salgar (1870-1872) qui avait 39 ans.

Catégories: Actualités

Brésil-Suisse: dans la fan zone de Kazan, ce n'est pas le match qui a captivé les spectateurs

Le Huffington Post - il y a 13 heures 25 min
Brésil-Suisse: dans la fan zone de Kazan, ce n'est pas le match qui a captivé les spectateurs
Catégories: Actualités

Colombie : le candidat de droite Ivan Duque, opposant à l'accord avec les Farc, élu président

France 24 - L'info en continu - il y a 13 heures 43 min
Ivan Duque, le candidat de la droite qui souhaite remettre en cause l'accord de paix avec les Farc, a remporté dimanche l'élection présidentielle colombienne avec près de 54 % des voix.
Catégories: Actualités

Escrime: Yannick Borel voit triple aux Championnats d'Europe

France 24 - L'info en continu - il y a 13 heures 44 min

Et un, et deux, et trois titres européens! L'épéiste français Yannick Borel, blessé depuis plusieurs semaines au poignet droit, s'est encore surpassé pour décrocher une troisième couronne individuelle d'affilée, dimanche soir à Novi Sad (Serbie).

En finale, Borel, champion olympique par équipes en 2016 à Rio, a une nouvelle fois fait parler sa puissance, lui que son ancien entraîneur en équipe de France, Hugues Obry, surnomme "le bulldozer".

Mené 8-3, il est parti à l'offensive pour prendre le dessus sur l'Estonien Nikolai Novosjolov, double champion du monde individuel, à Paris en 2010 et à Budapest en 2013. Et s'est imposé à la touche décisive, 15 à 14.

"Elle est belle cette médaille. Je pense que c'était (le championnat) le plus dur des trois. Dur physiquement, dur mentalement, avec une journée longue. J'en ai bavé sur la fin de la journée. Je suis mené deux fois 14-13 (en huitièmes de finale puis en finale, NDLR) et j'arrive à inverser la tendance. J'y suis allé à l'envie", a expliqué Borel à l'AFP.

"Le titre est au bout et c'est ça le plus important. J'ai réussi à faire abstraction de ces trois titres d'affilée, parce que ça fait peut-être deux semaines qu'on m'en parle", a ajouté Borel.

Depuis plusieurs semaines, Borel évolue avec un poignet droit blessé. Il va se faire opérer après les Championnats du monde à Wuxi (Chine) fin juillet (22-27). Cette blessure ne l'a pas pour autant empêché de gagner début juin à Cali et dimanche à Novi Sad.

- Astrid Guyart en quart -

"Ca se gère très bien maintenant. Avec le staff, je suis bien encadré. Ca fait deux semaines qu'on est entrés dans le vif du sujet. A l'Insep, j'ai un suivi quotidien", a rassuré le Guadeloupéen.

Aux Championnats d'Europe, gagner est devenu une habitude pour Borel, depuis 2016: alors en balance pour le ticket olympique, il était allé arracher son premier or européen en solo, ce qui lui a ouvert les portes de Rio-2016.

L'an passé, arrivé avec l'étiquette de N.1 mondial et de grandissime favori, il a tenu son rang. Et cette année, au coeur d'une saison compliquée par des pépins physiques, il a une nouvelle fois répondu présent.

Le voilà lancé vers les Championnats du monde, pour un podium individuel qui lui échappe jusqu'à présent, à l'image de son élimination dès le premier tour l'an passé à Leipzig. Mais d'abord il y aura l'épreuve par équipes à Novi Sad.

Du côté des filles du fleuret, seule Astrid Guyart s'est hissée jusqu'en quart de finale, battue 15-8 à ce stade par la Russe Inna Deriglazova, N.1 mondiale, championne olympique et du monde en titre, qui a remporté son deuxième titre européen après celui de 2012.

Déception en revanche pour Ysaora Thibus. Médaillée de bronze l'an passé aux Championnats d'Europe et du monde, la Guadeloupéenne de 26 ans n'a pas passé le stade des 16es de finale dimanche à Novi Sad.

Lundi, les derniers titres européens en individuel seront décernés au sabre messieurs, et à l'épée dames. Avant de laisser la place aux compétitions par équipes.

Catégories: Actualités

Nigeria: des attaques suicide perpétrées par des fillettes

France 24 - L'info en continu - il y a 14 heures 4 min

Les jihadistes présumés du groupe nigérian Boko Haram ont utilisé des fillettes pour perpétrer des attentats suicide suivis d'attaques à la grenade qui ont fait au moins 31 morts dans le nord-est du Nigeria, a indiqué à l'AFP un responsable local.

"On s'est rendu compte que les attaques suicide avaient été perpétrées par six fillettes dont les têtes arrachées ont été retrouvées sur les lieux du drame par des secouristes. Elles avaient entre sept et dix ans", a un responsable du gouvernement local sous couvert de l'anonymat.

Lors des deux attaques suicide à Damboa dans l'Etat de Borno dans la nuit de samedi à dimanche, "31 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées", a déclaré un membre d'une milice locale, Babakura Kolo.

Les attaques ont visé des personnes qui venaient de célébrer la fête de l'Ai qui marque la fin du ramadan.

Après le double attentat suicide, des jihadistes présumés ont visé la foule qui s'était amassée sur le lieu des attaques avec des grenades, faisant davantage de victimes.

Deux kamikazes ont activé auparavant leur charge explosive dans les quartiers de Shuwari et d'Abachari à Damboa, tuant six habitants, a ajouté M. Kolo, s'exprimant depuis la ville de Maiduguri, située à environ 80 km du lieu des attaques.

"Personne n'a besoin de nous dire que c'est signé Boko Haram", a-t-il ajouté.

Un responsable du gouvernement local, s'exprimant sous couvert d'anonymat, a confirmé le bilan des victimes.

"Le dernier bilan fait état de 31 morts mais celui-ci pourrait grimper car il y a de nombreuses personnes blessées qui risquent de ne pas survivre", a déclaré ce responsable soulignant qu'un grand nombre de personnes avaient été blessées par des tirs de roquettes deux minutes après la double attaque suicide.

Le 1er mai, au moins 86 personnes ont été tuées dans deux attentats-suicides visant une mosquée et un marché dans la ville de Mubi, dans l'Etat voisin de l'Adamawa.

Depuis 9 ans, l'insurrection islamiste a fait plus de 20.000 morts dans la région et s'est répandue du nord-est du Nigeria jusqu'au Niger, au Tchad et au Cameroun, créant une grave crise humanitaire. Le conflit qui dure depuis neuf ans a fait plus de 20.000 morts et environ 2,6 millions de déplacés au Nigeria.

Catégories: Actualités

Melania Trump "déteste" voir des enfants de migrants séparés de leur famille et appelle à un accord

Le Huffington Post - dim, 06/17/2018 - 23:52
Melania Trump "déteste" voir des enfants de migrants séparés de leur famille et appelle à un accord
Catégories: Actualités

Nigeria: des attaques suicide perpétrées par des fillettes

ladepeche.fr - dim, 06/17/2018 - 23:45
Les jihadistes présumés du groupe nigérian Boko Haram ont utilisé des fillettes pour perpétrer des attentats suicide suivis d'attaques à la grenade qui ont fait au moins 31 morts dans le nord-est du Nigeria, a indiqué à l'AFP un responsable local. "On s'est rendu compte que les attaques suicide avaient été perpétrées par six fillettes dont les têtes arrachées ont été retrouvées sur les lieux du drame par des secouristes. Elles avaient entre...
Catégories: Actualités

Le journal du Mondial 2018 : les favoris encore à la peine

L' Essentiel - SudOuest.fr - dim, 06/17/2018 - 23:34

Comme l'Argentine la veille, le Brésil et surtout l'Allemagne ont vécu une première journée compliquée en Russie. La Belgique et l'Angleterre tenteront de faire mieux ce lundi.
Sale temps pour les gros. Après leur premier match du Mondial, Brésil, Argentine et le duo Espagne-Portugal ne comptent qu'un seul point, tandis... Lire la suite

Catégories: Actualités

Coupe du Monde 2018, Groupe C: "J'ai vu France-Australie... en Australie"

Le Huffington Post - dim, 06/17/2018 - 23:00
Coupe du Monde 2018, Groupe C: "J'ai vu France-Australie... en Australie"
Catégories: Actualités

Brésil-Suisse: ça n'a pas loupé, l'innovation capillaire de Neymar a été autant commentée que le match

Le Huffington Post - dim, 06/17/2018 - 22:54
Brésil-Suisse: ça n'a pas loupé, l'innovation capillaire de Neymar a été autant commentée que le match
Catégories: Actualités

Turquie: depuis sa prison, le candidat kurde à la présidentielle attaque Erdogan à la TV d'Etat

France 24 - L'info en continu - dim, 06/17/2018 - 22:40

Candidat à l'élection présidentielle turque dans une semaine, le leader du parti prokurde Selahattin Demirtas a dénoncé depuis sa prison, à la télévision d'Etat, le régime "répressif" du président Recep Tayyip Erdogan, candidat à sa réélection.

En prison depuis novembre 2016, le charismatique leader du Parti démocratique des peuples (HDP) a accusé le parti du président sortant de l'avoir emprisonné pour des raisons politiques.

"La seule raison pour laquelle je suis ici est que AKP a peur de moi", a-t-il déclaré en référence au parti du président turc, en dénonçant un régime "répressif" et "autocratique".

Portant un costume sombre, M. Demirtas est apparu dans une intervention pré-enregistrée sur la télévision publique TRT depuis sa cellule de la prison d'Edirne (nord-ouest) car les autorités ne l'ont pas autorisé à se rendre dans les locaux de la chaîne à Ankara.

TRT a été critiquée de couvrir abondamment la campagne de M. Erdogan et d'ignorer les autres candidats, en particulier M. Demirtas. C'était la première fois qu'un candidat parlait depuis sa cellule

"Ce que nous sommes en train de vivre est un élément d'un régime autocratique. Mais la partie effrayante du film est encore à venir", a-t-il lancé en appelant les électeurs turcs à choisir "la liberté". "Nous allons empêcher notre pays de sombrer dans le gouffre".

M. Demirtas, un avocat de formation âgé de 45 ans, a été arrêté avec une dizaine d'autres députés du HDP le 4 novembre 2016, dans la foulée des purges déclenchées après le coup d'Etat manqué du 15 juillet de la même année.

Accusé de faire de la propagande et d'appartenir au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation classée "terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux, M. Demirtas risque jusqu'à 142 ans de prison.

Mais cela n'a pas empêché le HDP de le désigner candidat à la présidentielle, qui se déroule en même temps que les législatives le 24 juin.

Catégories: Actualités

Mondial-2018: faux départ aussi pour le Brésil et Neymar

France 24 - L'info en continu - dim, 06/17/2018 - 22:34

Sale temps pour les gros. Après l'Argentine bloquée par l'Islande et l'Allemagne battue par le Mexique, le Brésil et Neymar, loin d'être irrésistibles, ont à leur tour été accrochés par la Suisse (1-1) dimanche à Rostov pour leur entrée dans le Mondial-2018.

Et si le Brésil ne savait plus gagner en Coupe du Monde ? Car les quintuples champions en sont à trois matches d'affilée sans gagner dans le plus grand tournoi de la planète.

Après les terribles défaites 7-1 face à l'Allemagne et 3-0 contre les Pays-Bas concédées il y a quatre ans à domicile, le match nul de dimanche à Rostov est évidemment moins douloureux.

Mais il vient confirmer qu'il reste des fantômes à chasser et, côté Neymar, des jambes à retrouver.

Après une blessure au pied qui l'a laissé de côté pendant plus de trois mois, l'attaquant-star de la Seleçao n'est effectivement "pas à 100%", comme l'avait annoncé son sélectionneur Tite samedi.

Dimanche, on l'a remarqué pour sa nouvelle coupe de cheveux, pour une talonnade ici, là un crochet, un contrôle orienté qui a laissé Xhaka planté dans le gazon (6e), mais pas vraiment pour des jambes de feu.

Il a tout de même été très présent en fin de match, quand le Brésil poussait pour les trois points, avec une frappe sans grand danger (78e), une tête trop centrée (88e) et une avalanche de coup francs obtenus face à des Suisses exaspérés.

Mais il n'a pas été décisif, laissant le rôle à Philippe Coutinho, celui qui l'a remplacé à Barcelone après son départ vers le Paris SG.

- Miranda tout près -

Au bout d'un gros quart d'heure bien maîtrisé par les auriverdes, le petit milieu de terrain a en effet profité d'une relance ratée de Zuber pour expédier une frappe magnifique en lucarne et donner l'avantage aux siens (1-0, 20e).

La "Nati", alors, ne sortait plus beaucoup et n'était pas très loin de l'asphyxie. Mais la Seleçao, bizarrement, s'est un peu endormie et n'a plus proposé grand-chose à part une belle tête de Thiago Silva au-dessus de la barre dans le temps additionnel.

Et après la pause, après cinq minutes jouées à tout petit rythme, elle a été punie sur corner par les Suisses, avec une tête de Zuber, qui avait pris la précaution au passage de pousser des deux mains Miranda, le seul Brésilien qui avait l'air décidé à sauter.

La machine brésilienne, dont on vantait encore samedi l'équilibre et la cohérence, était alors bien grippée et l'on surprenait le capitaine Marcelo à balancer des transversales directement en touche.

La fin de match a quand même été brésilienne, bien sûr. D'abord avec Gabriel Jesus qui, au bout d'une action sublime, n'a obtenu ni le penalty ni l'appel à la VAR qu'il réclamait.

Puis avec Roberto Firmino, qui d'abord tirait au-dessus (82e) puis trouvait de la tête un bel arrêt de Sommer (90e). Miranda frappait encore d'un rien à côté dans le temps additionnel, puis les Brésiliens repartaient tête basse.

Comme pour les autres favoris empruntés qui sont passés avant lui, ce match nul n'a rien de catastrophique pour le Brésil. Mais la Serbie a montré en battant le Costa Rica plus tôt dimanche à Samara (1-0) qu'il y a quelques bonnes équipes dans ce groupe E.

Au pire, les Brésiliens pourront toujours se dire que la première place n'est pas si bonne à prendre. Elle pourrait envoyer vers un 8e de finale face à l'Allemagne, en mauvaise posture dans le groupe F.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités